Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Ven 18 Mar - 12:46

Père MANJACKAL - et - Jésus : ....vous ne Me faites pas un seul cadeau.

1 décembre 2006
"OUVREZ VOS COEURS POUR LE RÉDEMPTEUR"

Ainsi dit le Seigneur, "je vois des guerres et des rumeurs de guerres sur la face de la terre. Les nations se craignent, par conséquent elles amassent vers le haut des armes qui peuvent même détruire la terre entière et tout ce qui s’y trouve. En raison d'une augmentation de discrimination entre le pauvre et les riches, le terrorisme et les combats sont vus partout. Il est regrettable que même au nom de Dieu et de religion les gens se combattent et se tuent. Je vois des conférences, des conventions et des discussions menées partout par les chefs du monde pour apporter la paix, l'unité et la prospérité au monde. Mais, ils ont oublié celui, le seul, qui peut seul apporter la paix à ce monde, JÉSUS LE CHRIST mon fils.

Aujourd'hui également j'envoie mon Unique fils aux cœurs qui sont ouverts par l'esprit saint pour recevoir le message de la joie et de la paix. Il trouve sa demeure dans le cœurs de ceux qui le cherchent, parce que Il est le Messie et le Seigneur pour chacun et tous dans le monde, lui seul peut assécher les larmes de l'homme, lui seul peut enlever les causes de l'agitation et la non - joie et seulement par Lui le monde peut être réconcilié chacun avec les autres.
Je sais que les gens partout dans le monde se préparent à la célébration de Noël, la célébration de l'anniversaire de mon fils. Mais je ne vois seulement que quelques uns préparer leurs cœurs pour recevoir le Messie ; beaucoup le préparent seulement extérieurement et matériellement. Je me sens triste de voir que pur un certain nombre de personnes c'est matière à faire des affaires et une saison de commerce au lieu d'être une saison de grâce ! Beaucoup dépensent beaucoup d'argent pour manger, boire et échanger des cadeaux tout en n’éprouvant aucun désir pour le "Pain de Vie" qui seul peut éteindre et satisfaire toutes les soif et faim de chaque cœur humain. Mes chers enfants, préparer vos cœurs pour le Seigneur, abandonner toutes les manières de fausseté et de corruption, redresser vos cœurs avec la vérité, enlever toutes les fierté et vanité. Soyez avec humilité et simplicité pauvres de cœurs, enlever l'arrogance et l'obstination de vos cœurs, pardonner vous l‘un l’autre, accepter chacun et aimer tous ; alors vous éprouve rez le salut qui vous est apporté par mon fils Jésus.

Votre sauveur Jésus vient, non par les larges chemins de célébrité et de luxe, mais par les chemins étroits de la souffrance et de la croix. Quand vous le rencontrez et le possédez en lui donnant vos vies, vous trouverez le sens de vos vies et l'accomplissement de tous vos désirs et aspirations et vous aurez les réponses à tous vos problèmes. Quand vous lui permettez de demeurer en vos cœurs vous deviendrez le temple de Dieu et serez précieux et glorieux à mes yeux. Mes chers enfants ayez Jésus en vos vies alors vous aurez tout en vos vies.


Dernière édition par Hercule le Jeu 2 Juin - 9:54, édité 3 fois

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 9:52

MESSAGE XI Jésus à Père James Manjackal : "J'en ai marre avec l'augmentation de immoralités DANS LE MONDE" - 6 Juillet 2008

Ainsi parle le Seigneur Dieu: «Mes enfants, ma volonté de tout être humain sur la terre, que j'ai créé à mon image et à sa ressemblance, c'est la sainteté de la vie. Vous ne pouvez pas vivre cette vie de sainteté sans moi, la source de la sainteté. Vous devez me considérer comme votre Créateur et Père, et crois en mon Fils, que j'ai envoyé dans le monde comme votre Sauveur et Seigneur, et demeure en nous par l'Esprit Saint, le sanctificateur, afin de vivre une vie sainte. Maintenant, me rejeter et mon fils avec la puissance de l'Esprit Saint, vous nagez dans l'océan de l'immoralité et l'ONU-la sainteté, buvant à la coupe de la condamnation, ne sachant pas où vous êtes et où vous serez!

Mon cœur est plus offensé et affligé de voir que jamais l'augmentation de l'immoralité et la perversion dans le monde. Dans le passé, tandis que le peuple de Sodome et Gomorrhe se livraient à la promiscuité sexuelle et les vices contre nature, en particulier l'homosexualité, j'ai détruit ces deux villes riches de toutes les personnes et toutes les autres créatures vivantes. Quand les Israélites, mon peuple élu, avait des relations immorales et illicites avec les femmes de Moab, je commandé à Moïse, mon ami bien-aimé, pour leur ordonner d'être tués; En effet, plus de 24.000 ont été tués à cause de leur immoralité et c'est ainsi que j'ai purgé les Israélites et les a conservées comme mes saints.

J'ai envoyé mon seul fils Jésus né de vous afin que vous soyez sauvés de vos péchés. Il a révélé ma miséricorde et son pardon, en pardonnant les prostituées et les donner leur immorale grâce de ne pas pécher plus. Avant de monter vers moi, il donne à l'église toute la puissance et l'autorité que je lui ai sur la terre, en particulier à pardonner et à absoudre les pécheurs et de mettre de côté un peuple saint pour me hâte de faire le bien. Ils constituent l'église, la maison de Dieu, le corps de mon Fils, à travers lequel je douche mes bénédictions sur l'humanité tout entière. Or, l'Eglise est contre nature en raison de l'augmentation des gens immoraux et coupables. Mes enfants, vous qui veulent être mes enfants faisant foi, ne pas associer à l'immoral et Je tiens à vous purge en supprimant les personnes mal de toi comme je l'ai purgé les Israélites, car vous êtes une nation sainte, appelé et mis à part que le mien.

Je continue à enseigner à mes hommes le chemin de la sainteté, les principes de la vie morale et les valeurs de la vie humaine à travers le pape, l'ambassadeur, l'intendant, le gardien de mon peuple, le roc sur lequel j'ai fondé mon église et à qui je donne la clefs du Royaume des cieux. Grâce à la puissance et autorité donnés à l'église, je continuer à donner mon amour, le pardon et la miséricorde à ceux qui viennent avec la foi et la repentance. Aujourd'hui, je vois une augmentation de la désobéissance à l'autorité enseignante de l'église, le pilier et le fondement de la vérité; certains d'entre vous sont encore protester, insultant et blessant le pape, les évêques et les prêtres qui donnent l'enseignement correct et authentique du Seigneur . Dans votre dureté de cœur et de l'entêtement, vous dites que c'est moi qui a créé les homosexuels, les immoraux et les criminels. Vous justifiez-vous dans la vue des autres, mais je sais que vos cœurs, car ce qui est de l'estime de l'homme est une abomination à mes yeux.

Même certains de mes prêtres et les dirigeants oint vivent dans l'immoralité et de dire qu'il n'y a pas de péché nier la nécessité de la repentance et la confession. Je suis contre ces bergers et les dirigeants qui violent ma loi et le profane ce qui est sacré pour moi, ne distinguant pas entre le sacré et le profane, le pur et l'impur. Dans le passé, lorsque j'ai décidé de transformer ma colère sur l'humanité pour mettre peines, j'ai pris connaissance de la saintes mains des prêtres de levage du corps et le sang de mon Fils sur les autels différents du monde entier et des milliers de religieux et religieuses peuple saint levant leurs saintes mains pour lui demander grâce sur la terre et s'arrêta punir le monde. Jour après jour, le nombre de ces personnes est en baisse.

La saleté et la puanteur des péchés de l'immoralité, les perversions et les vices contre nature, comme la bestialité, l'homosexualité, le lesbianisme, l'adultère, la fornication, le concubinage, la cohabitation, au mépris du sacrement du mariage, et les avortements en conséquence, l'utilisation des pilules et les contraceptifs pour prévenir et éliminer grossesses, etc polluent la terre qui porte sur lui les malédictions innombrables. Le démon de la pornographie a envahi tous les lance de la vie humaine poussant cœur de l'homme à l'immoralité de toutes les formes de la convoitise et les passions. La terre gémit et se fane, tout ce qui languit habitent; tremblements de terre, les ouragans et les tsunamis partout ... espèces de plantes, oiseaux, poissons et animaux disparaissent ... assassiner et de destructions ... les hommes se détruisent les guerres et le terrorisme. Avec l'exploitation et la corruption, la distribution inégale de la richesse a fait les pauvres plus pauvres et les riches plus riches. Il ya la famine et la misère dans diverses parties du monde.

Les dirigeants des nations ont perdu leur conscience et qu'ils ont fait pacte avec Satan qui trompe et tue, et au nom de la laïcité et le relativisme, ils forcent les gens à abandonner leur foi en moi le Créateur, source de vie, l'amour, la bonté et la prospérité. Ils pensent qu'ils progressent, mais elles se déplacent vers Doom, ils vont vers l'arrière et non vers l'avant. L'humanité se désagrège et se déplace lentement vers l'extinction.

Mes enfants, mes châtiments et des peines ne sont pas loin. Je suis choqué et attristé; ma colère peut brûler à tout moment de consommer de la terre avec le feu. Bientôt, mon fils viendra de passer au crible le monde, il séparera les gens de bien des gens mauvais. Il n'est pas trop tard pour se repentir et de revenir. Vous ne connaissez pas encore, quand Il viendra alors rester éveillé, écouter et répondre à mes paroles qui peuvent réduire votre cœur avec une épée, brisez votre esprit comme avec un marteau et de graver votre esprit comme d'un feu, de sorte que vous pouvez être brisées, moulés, et purifié. Voici, je vais être avec ceux qui gardera ma parole!

Lire:
Gen 1: 27-28, 19: 23-28
Num 25: 1-13 Est de 24: 4-6;
Jr 2: 13, 3: 12-14, 23: 29 Ez 3, 17, 22: 26
Jn 3: 4-10 Mt 1, 21, 16: 16-18
Mc 6: 17-19, 13: 9-13, 32-36
Lc 7, 47-50; 16, 15, 21: 10-11, 25-28
Jn 3, 16, 8: 11, 44, 10: 10, 15: 5, 20: 22-23
Actes 2: 19-21, 3: 19-21
I Cor 5: 9-13; 10: 8
Col 1: 18 I Tim 1: 15 I Thess 4: 3-8
Tit 2: 14 He 4, 12
I 2 Animaux: 9, 5: 2
Jude 1: 7 Ap 12: 7-8

Par monSeigneur et monDieu Publié dans : Messages Pére J. Manjackal

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:15

UNE PRIERE POUR LA GUERISON PHYSIQUE (Père James Manjackal).

”Ils lui amenèrent tous les malades, ceux qui étaient atteints de divers maux
"On lui présenta tous les malades atteints de divers maux et tourments, des démoniaques, des lunatiques, des paralytiques, et il les guérit. (Mt 4:24)

Jésus guérit tous ceux qui s’approchent de Lui avec foi, et même aujourd’hui il continue de guérir. C’est la foi que nous avons en lui qui guérit. « Ta foi t’a sauvé, va en paix » sont Ses paroles. Aujourd’hui, c’est encore pertinent.

Comment prier pour la guérison
Amener vos maladies au Seigneur tout puissant qui guérit et abandonnez-les avec foi. C’est parce que Jésus vous aime qu’il veut vous guérir. Une fois que vous avez prié pour la guérison, vous devez croire de tout votre cœur qu’il vous a déjà guéri, que vous constatiez la guérison immédiatement ou plus tard. « Et si nous savons qu’il nous écoute en tout ce que nous lui demandons, nous savons que nous possédons ce que nous lui avons demandé » (1 Jn 5 : 15). Lorsque vous croyez que vous êtes guéri, vous devez témoigner devant les autres. Regardez la femme avec les pertes de sang dans l’Evangile. Après avoir senti la puissance de guérison du Seigneur, sans hésitation elle raconta devant tout le peuple pour quel motif elle l’avait touché et comment elle avait été guérie instantanément (Lc 8 : 47).

Mais qu’il demande avec foi sans la moindre hésitation
(Jc 1:6)

Priez ainsi :
Mon Seigneur Jésus, je sais combien tu m’aimes. Je te loue et je t’adore comme mon seul Sauveur et Maître. Je te demande de guérir ma maladie, donne-moi une guérison totale et libère moi. Pose tes mains blessées sur ma tête et que ta force se répande dans mon corps pour me guérir ; que mes organes malades fassent l’expérience de la puissance de guérison qui vient de toi. Fortifie-moi Ô Seigneur, que je puisse marcher selon tes voies et remplir mes devoirs selon ta Sainte volonté. Loué-sois-tu Jésus, Merci Jésus, Alléluia (répétez ces prières autant de fois que vous le désirez). Après la prière de guérison, vous devez passer davantage de temps à louer Jésus et si vous avez le don des Langues, utilisez-le.
Lisez : Lc 8 : 22-56 ; He 11 : 1-40 ; Ac 3 : 1-26 ; Ps 38

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:17

PRIERE : SEIGNEUR VIENS ME REMPLIR DE TON ESPRIT SAINT !

DEMANDEZ AU SEIGNEUR DE VOUS REMPLIR DE L’ESPRIT SAINT

Père des Cieux je te remercie pour ton immense amour envers moi que tu m’as prouvé en permettant à ton Fils de mourir sur la croix pour moi qui suis pécheur. Jésus mon Sauveur je te remercie d’avoir pris sur ton corps transpercé en croix, le poids de mon péché ainsi que les malédictions que je porte en moi, et de m’avoir envoyé ton Esprit Saint. Seigneur, Esprit Saint, je te remercie de venir à moi et de faire de moi un enfant de Dieu le Père et un frère de Jésus Christ. Seigneur, Esprit Saint, pardon pour les péchés que j’ai commis en ne me soumettant pas à ton action puissante. Je regrette mes péchés. J'accepte Jésus comme seul Seigneur de ma vie. Dieu Esprit Saint, amour du Père et du Fils, afin de t’appartenir entièrement, je me consacre à toi maintenant, je te consacre mon corps et mon âme, mon intelligence et tout mon être, mes pensées et mes désirs, mes paroles et mes actes, mes joies et mes peines, ma vie et ma mort.
Règne sur moi, Ô Esprit d'amour, remplis-moi, sanctifie-moi, fortifie-moi et guide-moi.

(Répétez la dernière phrase plusieurs fois avec foi en croyant qu'il descend sur vous ; entrez ainsi dans la louange et remerciez-Le. Alors vous ferez l’expérience de l'Esprit Saint qui vient sur vous, vous inonde et vous pourrez même être capable de prier en langues ouvrant ainsi votre être intérieur à la grande et merveilleuse expérience de l'amour de Dieu.)
Priez Marie, l’Epouse Immaculée de l’Esprit Saint, de vous donner l’effusion de l’Esprit.

Prière de Père James Manjackal

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:20

PRIERE DE LIBERATION DES PECHES HABITUELS

«Ne vous y trompez pas ; Ni impudiques, ni idolâtres, ni adultères, ni dépravés, ni gens de mœurs infâmes, ni voleurs, ni cupides, pas plus qu’ivrognes, insulteurs ou rapaces, n’hériteront du Royaume de Dieu » (1 Co 6 : 10). Par la répétition du péché, nous tombons dans l’habitude du péché. Certains tombent dans l’habitude du péché afin de cacher des souvenirs du passé ou des peurs.
Si vous priez en honorant les blessures du Christ et Son précieux sang vous serez libéré de vos servitudes, parce que nous avons été guéris par Ses blessures. Poussé par l’Esprit Eternel, Jésus s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans tache ; son sang purifiera notre conscience des actes qui mènent à la mort pour que nous puissions célébrer le culte du Dieu vivant ( Hb 9:14).


Il s’agir de vous défaire de votre conduite d’autrefois, de l’homme ancien qui est en vous, corrompu par ses désirs trompeurs. Laissez-vous guider intérieurement par un esprit renouvelé. (Ep 4: 22)


Que devons-nous faire ?

- Prenez conscience de vos péchés habituels.
- Repentez-vous et rejetez-les de tout votre Cœur.
- Dans les occasions de chute, tournez-vous vers Jésus qui vous fortifiera en mettant Son Esprit dans votre faiblesse.
- Si vous persévérez dans votre vie de prière et dans la vie sacramentelle, si vous faites le bien, vous serez toujours unis à Jésus et incapable de revenir à votre ancienne façon de vivre. "Quiconque est né de Dieu ne commet pas le péché parce que sa semence demeure en lui ; il ne peut donc pas pécher, étant né de Dieu » (I Jn 3: 9).



Je conclurai avec eux une alliance éternelle : je ne cesserai pas de les suivre pour leur faire du bien et je mettrai ma crainte en leur cœur pour qu’ils ne s’écartent plus de moi. (Jr 32: 40)


Prions ainsi :

Ô Jésus crucifié pour moi sur le Calvaire, prends pitié de moi. J’abandonne devant toi mes mauvaises habitudes, mes dépendances (consciencieusement amenez chacune de ces habitudes ou dépendances dont vous êtes devenu esclave, peut être l’alcoolisme, la cigarette, la masturbation, l’homosexualité, la colère, l’égoïsme, la cupidité, le ressentiment, etc). Ô Divin Sauveur lave mon cœur et mon esprit dans ton précieux sang afin que je sois purifié et que je devienne plus blanc que neige. Envoie dans mon cœur ton Esprit Saint, la force et la puissance qui coulent de ton Sacré Cœur afin que je ne retombe pas dans ces mauvaises habitudes. Permets-moi de vivre très proche de ton cœur si bon afin que tu demeures en moi et moi en toi, menant à jamais une Sainte vie. Loué sois-tu Jésus. Merci Jésus. (Il est bon de passer du temps à louer Jésus. Vous pouvez entonner un chant de louanges à Jésus).
Lire Mt 5:1-48; Ep 4:17-32; Ps 22 -
Prière de Père James Manjackal

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:24

Quand le Ciel s'adresse aux prêtres : Message à Père James Manjackal (4 août 2009) et lettre (19 juin 2009) de Benoît XVI

Lors de la fête de saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars, jour du 150e anniversaire de sa mort le 4 août 2009, le pape a envoyé un légat à Ars en la personne du Cardinal Hummes, préfet de la Congrégation pour le clergé. C'est lui qui présida la messe solennelle en ce jour de fête qui revêtit cette année une valeur particulière, avec la célébration d'une année jubilaire à Ars (8 décembre 2008-1er novembre 2009), et le lancement par Benoît XVI, le 19 juin dernier, d'une année sacerdotale (19 juin 2009-19 juin 2010) en présence d'une relique du curé d'Ars."

A cette occasion, l'Année sacerdotale inaugurée le 19 juin 2009, notre Pape
Benoît XVI adressa à tous les prêtres une lettre rendue publique le 18 juin 2009, dont voici un extrait:
"Laissez-vous conquérir par le Christ" :

"L'Année sacerdotale...veut contribuer à promouvoir un engagement de renouveau intérieur de tous les prêtres afin de rendre plus incisif et plus vigoureux leur témoignage évangélique dans le monded'aujourd'hui. Le Sacerdoce, c'est l'amour du cœur de Jésus, avait coutume de dire le Saint Curé d'Ars. Cette expression touchante nous permet avant tout d'évoquer avec tendresse et reconnaissance l'immense don que sont les prêtres non seulement pour l'Eglise, mais aussi pour l'humanité elle-même. Je pense à tous ces prêtres qui présentent aux fidèles chrétiens et au monde entier l'offrande humble et quotidienne des paroles et des gestes du Christ, s'efforçant de lui donner leur adhésion par leurs pensées, leur volonté, leurs sentiments et le style de toute leur existence. Comment ne pas mettre en évidence leurs labeurs apostoliques, leur service inlassable et caché, leur charité ouverte à l'universel ? Et que dire de la courageuse fidélité de tant de prêtres qui, bien que confrontés à des difficultés et à des incompréhensions, restent fidèles à leur vocation, celle d'amis du Christ, qui ont reçu de lui un appel particulier, ont été choisis et envoyés ? ».

"Je porte moi-même encore vivant dans mon cœur le souvenir du premier curé auprès de qui j'ai exercé mon ministère de jeune prêtre. Il m'a laissé l'exemple d'un dévouement sans faille à son service pastoral, au point de trouver la mort alors qu'il allait porter le viatique à un malade grave. Me viennent encore à la mémoire les innombrables confrères que j'ai rencontrés et que je continue à rencontrer, même au cours de mes voyages pastoraux en divers pays, tous généreusement engagés dans l'exercice quotidien de leur ministère sacerdotal. Mais l'expression utilisée" par saint Jean-Marie Vianney "évoque aussi le Cœur transpercé du Christ et la couronne d'épines qui l'entoure. Et notre pensée se tourne alors vers les innombrables situations de souffrance dans lesquelles sont plongés bien des prêtres, soit parce qu'ils participent à l'expérience humaine de la douleur dans ses multiples manifestations, soit parce qu'ils sont incompris par ceux qui bénéficient de leur ministère : comment ne pas nous souvenir de tant de prêtres bafoués dans leur dignité, empêchés d'accomplir leur mission, parfois même persécutés jusqu'au témoignage suprême du sang ? ».

"Il existe aussi malheureusement des situations, jamais assez déplorées, où l'Eglise elle-même souffre de l'infidélité de certains de ses ministres. Et c'est pour le monde un motif de scandale et de refus. Ce qui, dans de tels cas peut être surtout profitable pour l'Église, ce n'est pas tant la pointilleuse révélation des faiblesses de ses ministres, mais plutôt une conscience renouvelée et joyeuse de la grandeur du don de Dieu, concrétisé dans les figures splendides de pasteurs généreux, de religieux brûlant d'amour pour Dieu et pour les âmes, de directeurs spirituels éclairés et patients. A cet égard, les enseignements et les exemples de saint Jean-Marie Vianney peuvent offrir à tous un référence forte: le Curé d'Ars était très humble, mais il avait conscience, comme prêtre, d'être un don immense pour son peuple. Un bon pasteur -disait-il-, un pasteur selon le cœur de Dieu, c'est là le plus grand trésor que le bon Dieu puisse accorder à une paroisse, et un des plus précieux dons de la miséricorde divine. Il parlait du sacerdoce comme s'il ne réussissait pas à se convaincre de la grandeur du don et de la tâche confiés à une créature humaine: Oh ! que le prêtre est quelque chose de grand! S'il se comprenait, il mourrait... Dieu lui obéit: Il dit deux mots et Notre Seigneur descend du ciel à sa voix et se renferme dans une petite hostie! Et, pour expliquer à ses fidèles l'importance des sacrements, il disait: Si nous n'avions pas le sacrement de l'ordre, nous n'aurions pas Notre Seigneur. Qui est-ce qui l'a mis là, dans le tabernacle? Le prêtre. Qui est-ce qui a reçu notre âme à son entrée dans la vie? Le prêtre. Qui la nourrit pour lui donner la force de faire son pèlerinage? Le prêtre. Qui la préparera à paraître devant Dieu, en lavant cette âme pour la dernière fois dans le sang de Jésus-Christ? Le prêtre, toujours le prêtre. Et si cette âme vient à mourir à cause du péché, qui la ressuscitera, qui lui rendra le calme et la paix? Encore le prêtre. Après Dieu, le prêtre c'est tout. Le prêtre ne se comprendra bien que dans le ciel. Ces affirmations, jaillies du cœur sacerdotal du saint curé, peuvent nous sembler excessives. Elles manifestent toutefois en quelle haute considération il tenait le sacrement du sacerdoce. Il semblait submergé par le sentiment d'une responsabilité sans bornes: Si l'on comprenait bien le prêtre sur la terre, on mourrait non de frayeur, mais d'amour. Sans le prêtre, la mort et la passion de Notre Seigneur ne serviraient de rien. C'est le prêtre qui continue l'œuvre de rédemption, sur la terre. A quoi servirait une maison remplie d'or, si vous n'aviez personne pour ouvrir la porte? Le prêtre a la clef des trésors célestes. C'est lui qui ouvre la porte, il est l'économe du Bon Dieu, l'administrateur de ses biens. Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre: on y adorera les bêtes. Le prêtre n'est pas prêtre pour lui, il est pour vous »....


En ce même jour de fête de saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars, le 4 août 2009, le Ciel a en direction de Ses Fils de « prédilection » un véritable cri d’amour dans Son message fort donné par l’entremise d’un de Ses fils émérites, le Père James Manjackal :

« TU ES MON PRÊTRE POUR L’ÉTERNITÉ » MESSAGE VII – FÊTE DE JEAN-MARIE VIANNEY.

Ainsi parle le Seigneur, « Je vous aime, mes prêtres, vous que j’ai appelés tout spécialement à être comme moi, à irradier mon amour, ma miséricorde sur le monde, et à achever l’œuvre de salut que j’ai commencée il y a deux mille ans. Ce n’est ni par hasard, ni par votre décision ou vos mérites que vous êtes devenus prêtres, mais c’est par mon choix et ma grâce que vous avez été appelés à cette condition de vie sublime et noble qui est plus grande que celle des anges et des archanges. Il vous a été donné le pouvoir et l’autorité de lier et délier, de pardonner les péchés des hommes et d’amener sur eux des bénédictions à la fois spirituelles et matérielles. Vous, par les paroles et le souffle qui sortent de votre bouche, miraculeusement vous changez le pain et le vin en mon corps et mon sang amenant ainsi ma présence vivante parmi eux. Une fois seulement j’ai pris la forme humaine dans le ventre virginal de Marie, ma Mère, mais quotidiennement je m’incarne dans vos mains par ma Parole et mon Esprit. Oh mes prêtres, quel sublime et grand privilège je vous ai donné de toucher et tenir en vos mains mon corps et mon sang chaque jour sur la table de l’Eucharistie.

Moi, par mon Esprit, je vous ai consacrés pour être les gardiens des membres de mon troupeau que j’ai rachetés par mon propre sang, ainsi gardez-les avec amour, respect, compassion et miséricorde. Si, à cause de mauvais enseignements, l’un d’entre eux s’éloigne de moi ou de mon église qui est mon corps, la colonne et le support de la vérité, vous avez le devoir, en tant que bon berger, de le ramener à mon troupeau, peut être en corrigeant ses erreurs, en pansant ses blessures, en lui restaurant la santé de l’âme et du corps. Mes prêtres bien-aimés, si vous m’aimez, vos cœurs doivent brûler d’amour, de sollicitude et de dévouement pour le peuple que j’ai confié à vos soins.

Faute de Pain Véritable et d’Eau Vive, mon peuple est en train de périr. Je vois une grande famine sur le monde. A la recherche de quoi satisfaire leur faim et leur soif, mon peuple est induit en erreur et conduit vers des chemins sataniques et de péchés qui sont agréables et attrayants pour combler la soif de leur chair et de leurs sens, et ainsi ils meurent dans l’esclavage du péché et de Satan. Ainsi que j’ai prié et supplié Dieu, mon Père, en criant très fort et en versant des larmes avec un cœur rempli d’amour et de compassion, vous mes prêtres, devriez vous tenir entre l’autel et le tabernacle et prier pour la conversion et le retour de mon peuple de ces chemins de perdition.

Beaucoup, dans mon troupeau, se sont éloignés du droit chemin et sont en train de marcher à tâtons dans les ténèbres et l’aveuglement. Ils ne savent pas faire la différence entre ce qui est bien et mauvais, ce qui est pur et impur. Oh mes prêtres, vous êtes les messagers et les ambassadeurs de mon royaume, votre cœur et vos lèvres devraient garder la sagesse et la connaissance selon mes commandements et les enseignements de l’église, et mon peuple devrait chercher et trouver les instructions correctes dans votre bouche. Vous devriez faire la distinction entre le sacré et le profane, l’impur et le pur. Vous devez être une lumière brillante dans les ténèbres du monde et guidant les hommes vers la lumière du salut. En effet, je suis en colère contre ces prêtres qui violent mes lois et profanent ce qui pour moi est saint. Je veux que mes prêtres soient saints comme je suis saint, et je veux qu’ils conduisent mon peuple vers une vie de sainteté, ce qui est ma volonté pour eux et à laquelle ils sont appelés depuis la création du monde.

Par mon Esprit, vous avez été consacrés par l’onction pour prêcher l’Evangile, guérir les blessures de mon peuple, et les libérer du pouvoir du péché et des ténèbres. Chaque jour, grâce à vos prières personnelles et grâce à la célébration, pleine de sens, du sacrement de la Sainte Eucharistie, avec foi et amour, vous devez vous enflammer du feu de l’Esprit et emmagasiner puissance et énergie pour faire mes œuvres. Ne dites pas que vous êtes fatigués, dans toutes vos fatigues et lassitudes je suis là avec vous pour vous encourager ; ne dites pas que vous êtes faibles car dans toutes vos faiblesses, mon Esprit qui demeure en vous, vous fortifie ; ne dites pas que vous êtes vieux car quand vous avancez en âge vous progressez également dans la sagesse et la grâce afin que par mon Esprit rajeunissant vous restiez toujours jeune pour vivre et travailler pour moi ; ne dites pas que vous n’êtes pas doués parce que lors de votre ordination je vous ai consacrés par l’onction avec tous les dons et charismes : Ma grâce te suffit car la puissance se déploie dans la faiblesse. De là, soyez actifs et dynamiques dans ma vigne, pour semer, désherber, arroser, mettre de l’engrais, garder, protéger et récolter ; persévérez dans vos tâches, vous sauverez vos propres âmes et les âmes de ceux qui sont autour de vous et porterez la couronne de la victoire et de la justice au jour de la récompense.

Depuis le début il y a eu des traîtres, des malfaiteurs, des imposteurs et provocateurs de scandales parmi mes choisis et qui ont détruit le troupeau de mon église. Mes chers prêtres, je ne veux pas que vous soyez comptés parmi ceux qui ont perdu leur âme et celle des autres. Je veux que vous soyez pour les croyants un exemple dans la parole, dans l’amour, dans la foi et la pureté. Le célibat sacerdotal est l’un des plus grands charismes que je vous ai accordés. C’est le charisme dont sont dotés les anges et les saints au ciel. Vous y puiserez la puissance et la force pour vous engager pour moi et pour mon troupeau. Par votre célibat vous grandirez et vous excellerez dans toutes les autres vertus et les gens autour de vous Me verront en vous. Ne revenez jamais sur votre décision, votre engagement et vos vœux, vous êtes un prêtre pour l’éternité !

Un grand nombre de bons et saints prêtres préservent l’Eglise, mon corps, dans la sainteté et la puissance. Les mérites de leurs prières, pénitences, sacrifices, célébrations des sacrements et leurs bonnes œuvres amènent un océan de grâces dans l’Eglise dans laquelle beaucoup peuvent trouver la vie et le salut. Finalement, mes prêtres bien-aimés, je veux que vous m’apparteniez entièrement, je suis en vous et vous êtes en moi et grâce à cette unité d’amour et de sainteté nous conquerrons le monde entier »

Lire :
Gn 3: 6
Lv 10: 10
Ez 22: 26; 34: 1-10
Lm 2: 18-19
Os 4: 6
Am 8: 11-12
Ml 2: 1-9
Mt 10: 5-33; 19: 28-30; 28: 18-20
Mc 8: 34-38; 14: 22-26; 16: 15-18
Lc 4: 18-19; 9: 23-27, 62; 14: 26-33; 17: 7-10; 22: 14-20
Jn 6: 35-38, 54-56; 8: 46; 10: 7-18; 15: 1-10; 21: 15-17
Ac 5: 12-16; 20: 28
Rm 8: 26; 12: 9-21; 13: 1; 14: 8
I Co 9: 16-18; 12: 12-13
II Co 5: 14-20; 12 : 9
Ep 1: 4
I Th 4: 3
I Tm 3: 15; 4: 6-8
He 4: 15-16; 5: 1-10
I P 1: 15-16; 5: 2-4
Ap 7: 1-9

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:25

ENLEVEZ D'ABORD LA POUTRE EN BOIS DE VOS PROPRES YEUX… Par Fr. James Manjackal

ET LAISSEZ CELUI QUI EST SANS PÉCHÉ LUI JETER LA PREMIÈRE PIERRE

En ces jours les nouvelles émotionnelles et sensationnelles partout dans les médias de communication du monde, sont le scandale dans l'Église Catholique concernant les abus d'enfant par son clergé. L'attaque par les médias et les journalistes aspire à dépeindre le Pape Benoît et l'Église catholique, qu'il mène comme « l'épicentre de l'abus sexuel du jeune ». Dans ce petit article je veux expliquer aux lecteurs ce qui se passe dans le monde aujourd'hui, comment le Pape et l'Église sont blâmés et ridiculisés et ce qu'ils font dans le monde présent. Ceux qui sont ignorants de ce qui se passe dans le monde aujourd'hui - particulièrement depuis la révolution sexuelle conduite dans notre société humaine dans les années postérieures au deuxième Millénaire, pourraient penser que le Pape, le chef de l'Église Catholique et les célibataires Évêques et les prêtres les plus proches de lui sont coupables de tous les scandales sexuels dans le monde particulièrement ceux de pédophilie.

« L'abus sexuel et physique des enfants et des jeunes est une peste(un fléau) mondiale; ses manifestations couvrent un large éventail allant de la caresse par des professeurs au viol par des oncles ! » (George Weigel, First Things Magazine, March 29th : George Weigel, Magazine des Premières Choses, 29 mars). La révolution sexuelle qui a envahi tous les secteurs de la société humaine a perverti et dégradé la dignité humaine en détruisant toutes les formes de valeurs éthiques (morales) et morales de vie. Tout ce que les gens ont considéré moralement bon n'est jusqu'à récemment plus bon du tout ! Jusqu'à récemment c'était moralement bon pour un jeune garçon ou une fille d'être chaste ou vierge, maintenant on le considère comme anormal et malsain. Jusqu'à récemment c'était un mandat moral pour des couples mariés de rester fidèle l'un à l'autre dans leur obligation de mariage, maintenant on le considère comme l'infraction de sa liberté personnelle. Jusqu'à récemment l'avortement a été considéré assassinat d'enfant, maintenant il est approuvé et légalisé partout, comme normalité. Jusqu'à récemment on a considéré que l'homosexualité et le lesbianisme étaient des perversions mais aujourd'hui ils sont des gens normaux dans notre société! Jusqu'à très récemment on n'a donné aux personnes âgées et malades le respect, la sympathie, l'amour et le soin, mais maintenant la société veut se débarrasser d'eux par l'euthanasie. Il était normal que les enfants naissent après le mariage des couples, mais maintenant la majorité des enfants, particulièrement dans des pays Occidentaux sont née hors du mariage ! Le nombre d'hommes et des femmes vivant ensemble dans une relation sexuelle sans aucune forme de mariage, civil ou ecclésiastique, augmente; ainsi que le nombre de lesbiennes et unions homosexuelles. La masturbation, le sexe prénuptial, la fornication, l'adultère, le sexe libre, le concubinage, la prostitution, le divorce, l'avortement, l'homosexualité, l'euthanasie, la pornographie, les magasins érotiques et de sexe (sex-shops), les hôtels et les bordels pour de mauvais traitements à enfant, etc. Tout cela est devenu normal et acceptable dans la société « moderne et permissive d'aujourd'hui ».

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé quarante-deux millions d'avortements sont officiellement annoncés chaque année! Les avortements sont principalement les résultats de vies licencieuses et immorales. Le taux de divorce dans les pays de L'Ouest est presque 70 %. Depuis les 5 dernières années plus de la moitié des enfants nés dans les pays Occidentaux ont des mères célibataires. L'industrie pornographique gagne 2.500 euros par seconde en Europe. À chaque seconde, 28.000 utilisateurs réguliers visitent des sites Internet pornographiques. Chaque année l'industrie pornographique gagne plus de 75 milliards d'euros. L'abus sexuel d'enfants, « la pédophilie » est la conséquence « normale » d'une société permissive et moralement malade, telle que celle dans laquelle nous vivons aujourd'hui, dans laquelle « le sexe » lui-même - comme un pur instrument de convoitise et de plaisir – est hautement hiérarchisé (priorisé) par les institutions gouvernementales et privées. Selon la première étude générale de l'ONU sur la violence contre des enfants (2006), 150 millions de filles et 75 millions de garçons au-dessous de 18 ans sont forcés aux rapports sexuels et à l'abus sexuel chaque année et, la plupart d'entre eux par leurs parents, apparentés et éducateurs. Approximativement 10-15% de tous les enfants européens sont victimes de mauvais traitements à enfant. 1,8 millions d'enfants sont forcés à la prostitution et à la pornographie, et 1,2 millions d'enfants sont vendus comme esclaves pour le travail des enfants en incluant les victimes du tourisme sexuel, qui est particulièrement populaire en Europe (1). Le taux de pédophilie par des homosexuels est plus important que n'importe quoi d’autre dans la société.

L'Église Catholique est la seule institution, le Saint-Père le Pape en tant que son chef et les Évêques et les prêtres comme ses messagers, qui se battent constamment bec et ongles sans aucun compromis contre l'ignominie morale, la dépravation et la dégradation dans la société humaine. Il est certain que le démon d'immoralité qui pervertit la société humaine essaye de verser la saleté sur le Pape et l'Église pour leur nuire et les diffamer; et ainsi éliminer la voix du Pape et de l'Église, qui est en réalité la voix du Maître. L'esprit de l'Antéchrist, l'esprit qui détruit les œuvres du Christ dans le monde est au travail. Le Pape actuel, Benoît XVI, à maintes reprises avec ses prédécesseurs a averti des dangers de l'esprit du modernisme, du sécularisme (laïcisme) et du relativisme. Une vision antichrétienne du monde grandit jour après jour ! Cette vision croit que la vie humaine n'est pas sacrée, par conséquent il n'y a aucun besoin de défendre la vie dans l'utérus de la mère ; le mariage n'est pas simplement et intrinsèquement entre l'homme et la femme, ainsi l’union de personnes de même sexe doit être acceptée comme normale ; le sexe et la sexualité sont les besoins de chaque homme et il devrait y avoir la liberté de les utiliser comme on aime; la religion ne devrait pas dicter des règles et des règlements aux consciences des hommes et des femmes, etc. afin d'atteindre ces derniers et d'autres buts, la forte voix de Jésus qui est prononcée par l'église par le pape et le clergé doit être arrêtée! Chacun sait que l'Europe enlève toutes les racines et la culture Chrétiennes! De là l'attaque présente sur l'Église et le Pape est la campagne avec astuce planifiée et frénétique de Satan pour entacher le nom du Pape et de l'Église dans le monde d’aujourd'hui. Il y a même des coups de téléphone au Vatican de l'Autriche, l'Allemagne, l'Angleterre et de l'Irlande demandant au Pape de démissionner. Certains ont même osé réclamer son arrestation ! Ne laissez pas Satan et ceux qui sont pollués par sa tactique penser qu'ils peuvent intimider et faire taire le Pape et l'Église. Jusqu'à la fin des temps, le Pape et l'Église se battront contre l'esprit de l'Antéchrist et l'esprit de l'immoralité et la victoire finale sera celle de l'Église

Étant l’authentique voix de son maître, l'Église, par ses Papes, Évêques et prêtres, préconise, propage et favorise la sainteté de vie, particulièrement en ce qui concerne la pureté sexuelle basant les enseignements sur des valeurs morales et éthiques saines venant des lois naturelles et divines. Toujours et partout l'Église hardiment parle fort : La « volonté de Dieu pour l'humanité est sainteté de vie, donc tous doivent s'abstenir de toutes formes d'immoralité » (I Thess 4 : 3). L'esprit que l'Église souffle sur ceux qui croient en Christ Jésus est un esprit de sainteté et de pureté, et donc les Chrétiens sont appelés plus spécifiquement à la sainteté de la vie (I Thess 4:7 - Cool. Dans ce contexte il est très facile de comprendre pourquoi l'esprit de l'impureté et de non sainteté fait une guerre comme un lion hurlant contre l'Église et le Curé du Christ. Il est temps pour l'Église pour discerner et savoir les esprits de l'impureté et de l'antéchrist qui infestent l'humanité et d'être équipée pour lutter contre eux avec courage et hardiesse.

Il est vrai que l'esprit(alcool) d'impureté infiltré dans les vies de quelques ecclésiastiques dans l'Église catholique et maintenant ils sont la proie des journalistes et des médias. Les Papes récents étaient bien conscients de cela et sans cacher quoi que ce soit a essayé leur mieux pour les corriger et même à la mesure de réprimande et la punition d'eux. Le Pape présent Benedict XVI est toujours dans le front pour proclamer le besoin d'une culture libre(gratuite) d'abus sexuels. Même avant son pour monter à la Papauté, il a été déterminé à nettoyer l'Église "de saleté" (le discours de Ratzinger à Subiaco sur 1e. Avril 2005). Le Pape Benedict a recherché plus énergétiquement et efficacement nettoyer l'Église de tendances corrompues diverses et les pratiques qui ont rampé dans l'Église. Dans les prêtres de 50 dernières années ont été accusé de 3000 cas(affaires) de mauvais traitements à enfant annoncés, bien que pas tous aient été reconnus coupables de conviction(condamnation). Selon Carles J. Sicluna - quelqu'un comme le Procureur Général de Vatican responsable de crimes - dit Dit que de ces 3.000 cas(affaires), 60 % sont ephebophilia, 30 % sont des relations hétérosexuelles et seulement 10 % sont vraiment paedophilic des cas(affaires); cela signifie seulement 300 cas(affaires) du total de 500.000 prêtres dans le monde qui fait seulement 0.06 %.

Il est vrai que l'esprit de l'impureté ait infiltré dans les vies de quelques ecclésiastiques dans l'Église catholique et maintenant ils sont la proie des journalistes et des médias. Les Papes récents étaient bien conscients de cela et sans cacher quoi que ce soit ont essayé de leur mieux de les corriger, et même dans une certaine mesure de les réprimander et de les punir. Le Pape actuel Benoît XVI est toujours dans l'avant pour proclamer le besoin d'une culture exempte des abus sexuels. Même avant de monter à la Papauté, il a été déterminé pour nettoyer l'Église des « ordures » (le discours de Ratzinger à Subiaco le 1ęr. Avril 2005). Le Pape Benoît a cherché plus énergétiquement et efficacement à nettoyer l'Église des diverses tendances et pratiques corrompues qui ont rampé dans l'Église. Pendant les 50 dernières années des prêtres ont été accusés de 3000 cas d'abus d'enfants annoncés, bien que pas tous aient été trouvés coupables de conviction(condamnation). Selon Carles J. Sicluna - quelqu'un comme le Procureur General du Vatican responsable des crimes - dit que de ces 3,000 cas, 60% sont ephebophilia, 30% sont des relations hétérosexuelles et seulement 10% sont véritablement des cas de pédophiles ; cela signifie seulement 300 cas(affaires) du total de 500.000 prêtres dans le monde qui fait seulement 0.06 %.
(à suivre)

Par monSeigneur et monDieu


Dernière édition par Hercule le Lun 21 Mar - 10:47, édité 1 fois

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:26

MESSAGE VIII à Père James Manjackal – Fête de Pierre Mermier (Fondateur de MSFS)

"MON CHEMIN EST DIFFICILE"
Ainsi parle le Seigneur Jésus, « Mes amis, le chemin qui mène à la vie, que j’ai préparé pour vous, est étroit avec beaucoup de virages, d’épines, de chardons. Je sais que certains d’entre vous trouvent difficile de suivre mes voies en portant les croix de leurs vies, mais vous devez savoir que je marche toujours avec vous, vous donnant ma grâce, mais seulement si vous avez confiance en moi et si vous comptez sur moi.

Quand je vous dis que je suis le chemin, la vérité et la vie et que seulement par moi vous pouvez aller au Père, trouvez-vous cela difficile à accepter ? Vous pouvez peut-être trouver d’autres moyens dans le monde qui vous entoure, et certains d’entre eux peuvent vous paraître bons apportant même guérison et bonne santé mais vous devez savoir qu’en les acceptant vous vous éloignez de moi, de la source de toutes bénédictions. Vous pouvez trouver dans ce monde certaines vérités et sagesses qui vont vous plaire et satisfaire vos appétits, mais en les suivant vous pouvez perdre votre salut. Demeurez toujours en moi et suivez-moi.

Lorsque je vous dis que vous devez garder mes commandements afin de m’aimer, vous direz peut-être que leur observance est pénible. Peut-être même, penserez-vous que l’observance des commandements et des lois entrave votre liberté et que vous ne pourrez plus faire ce que vous aimez. Mais je vous dis, mes amis, que grâce à leur observance vous avez la vraie liberté d’être bons, de faire le bien et d’être ainsi les bons enfants de mon Père dans les cieux. Pour tous ceux qui m’aiment et me suivent, les commandements et les lois ne sont pas pénibles car je mets dans leur cœur la grâce pour qu’ils puissent les observer, car mon joug est aisé et mon fardeau léger. Par ma grâce vous trouverez la force, même dans vos faiblesses, et cette force vous l’aurez par mon Esprit qui depuis mon cœur coule dans votre cœur.

Quand je vous dis que vous pouvez me voir, me toucher et ressentir ma présence dans la Sainte Eucharistie, peut-être trouvez-vous cela difficile à croire ! C’est peut être trop difficile pour votre compréhension d’accepter que le pain et le vin deviennent réellement ma chair et mon sang. Il y a deux mille ans, lorsque j’ai dit cela à ceux qui m’entouraient, ceux qui étaient heureux avec mes miracles, mes bénédictions physiques et matérielles, eux aussi furent choqués et scandalisés et des milliers d’entre eux m’ont quitté et ont cessé de marcher avec moi. Seulement mes douze disciples, qui ont vraiment décidé de me suivre, ont pu croire dans le mystère de l’Eucharistie. Mes amis, je vais vous poser la même question que celle je leur ai posée, « voulez-vous aussi partir ? » Ou bien, êtes-vous capables d’accepter le mystère de mon église, les sacrements et ainsi dire comme eux « Nous croyons en tout ce que tu dis et nous reconnaissons que tu es le Saint de Dieu »

Demeurez-vous perplexes devant le message que j’ai transmis au jeune homme riche, « vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, afin d’avoir un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi. » Afin d’être mes authentiques disciples vous devez renoncer au monde, à la richesse, aux possessions, alors seulement vous pourrez être attachés à moi ; dans une telle vie vous trouverez la véritable joie et la vraie liberté. Quand vous êtes esclaves de la richesse et des possessions dans ce monde, vous n’êtes pas du tout libres. Tout ce que vous essayez de posséder autour de vous n’est que momentané et transitoire et ne peut survivre après ce monde. Vous devez savoir que votre vraie maison est au ciel et que tout ce que vous donnez aux autres, spécialement aux pauvres par vos renonciations et vos sacrifices, sera un trésor précieusement gardé pour vous dans votre maison éternelle ; tout ce que vous faites pour les pauvres, je considère que c’est à moi que vous l’avez fait.

Trouvez-vous cela étrange quand je vous dis que vous devez aimer vos ennemis et prier pour ceux qui vous persécutent ? C’est en aimant ceux qui vous haïssent ou qui ne vous aiment pas et en donnant sans rien attendre en retour, que vous vous surpassez dans votre vie Chrétienne et qui fait que vous êtes différents des autres. Je vous ai particulièrement choisis pour être mes témoins d’amour. C’est par votre amour pour autrui que le monde saura que vous êtes mes disciples et que j’ai été envoyé par mon Père.

Est-ce trop, mes amis, quand je vous dis que vous devez être saints comme moi je suis saint et que la volonté de mon Père céleste pour vous est votre sainteté de vie ? Vous devez savoir que vous êtes créés en sainteté et à l’image de votre Père céleste, et que c’est en faisant Sa volonté que vous entrerez dans Son royaume. C’est par la sainteté de vie que vous obtiendrez toutes les bénédictions que j’ai apportées dans ce monde par ma mort et ma résurrection. Vous devez rester en moi grâce à la sainteté, ainsi vous pouvez me demander tout ce dont vous avez besoin et vous le trouverez. Avec moi vous pouvez tout faire mais sans moi vous ne pouvez rien faire ; demeurez en moi grâce à votre sainteté de vie.

Est-ce trop difficile pour vous, chers couples mariés, quand je vous dis de ne pas divorcer de votre conjoint ? Vous devez savoir que depuis toute éternité mon Père et votre Père, a choisi votre conjoint de vie afin que vous puissiez vivre ensemble comme Un, comme moi et mon Père sommes Un ; pour faire des enfants, les former et les discipliner à l’école des valeurs morales et spirituelles de la vie. Dans le sacrement du mariage, je vous donne la grâce de vivre l’un pour l’autre, en faisant toujours pour l’autre ce que vous aimeriez qu’il ou elle fasse pour vous. Je souhaite que l’église, mon corps, soit dépourvue de divorces et avortements et qu’elle ait des bases solides avec des bonnes et saintes familles non divisées.

Etes-vous confus et choqués lorsque vous me regardez, votre Seigneur et Roi mourant sur la croix comme un criminel ? Etes-vous devenus ennemis de la croix ? Vous devez savoir que le message de la croix est un langage de puissance et sagesse pour ceux qui ont été sauvés et qu’il est folie pour ceux qui se sont perdus. Seulement si vous mourrez avec moi, vous ressusciterez avec moi, victorieux et assis avec moi près de mon Père dans les cieux. Pour m’appartenir et devenir de véritables Chrétiens, vous devez crucifier votre chair avec toutes ses passions et désirs car les désirs de la chair vont contre les désirs de l’Esprit Saint qui Lui vous guide vers la perfection et la sainteté de vie. Parce que vous êtes mes disciples, vous devrez faire face et endurer les rejets, les insultes, les épreuves, privations, persécutions et par cela vous serez purifiés comme l’or dans le creuset de l’orfèvre. A travers vos souffrances, l’Esprit Saint qui demeure en vous, vous forme et vous moule pour que vous soyez comme moi afin que ma vie soit davantage manifestée en vous. Quand vous subissez de telles épreuves vous êtes plus glorieux et bénis et ainsi vous répandrez mon parfum sur ceux qui sont sauvés et sur ceux qui périssent. Mes amis, réjouissez-vous dans vos justes souffrances, pour l’amour de mon nom.

Je veux de vrais Chrétiens et non pas des «semblants » de Chrétiens qui pratiquent leur religion de façon formelle et superficielle avec un masque feignant la foi. J'attends avec impatience ceux qui me suivent de tout cœur avec la joie et la satisfaction dans leur cœur. Mes amis bien-aimés, êtes-vous prêts à répondre personnellement à mon appel, comme je l’ai demandé à Pierre, mon fidèle disciple, « Pour vous, qui suis-je ? » ; « M’aimes-tu plus que ceux-ci ? » ou « Me quittes-tu toi aussi ? » Je suis votre fidèle Maître et ami qui est toujours avec vous.

Lire :
Mt 5: 10-12; 6: 19-21; 7: 13-14;
10: 30-33, 37-38; 11: 30; 16: 15;
19: 6, 21; 24: 24; 25: 40
Mc 7: 6-7; 10: 38
Lc 6: 27-36; 9: 57-62; 13: 22-24;
14: 26-33
Jn 6: 11-15, 22-69; 8: 31-34;
13: 34-35; 14: 1-7, 15; 15: 1-10;
21: 15-18
Rm 6: 3-11
1 Co 1: 18; 8: 4-6
2 Co 4: 7-11, 16-18; 12: 7-10
Ga 2: 20; 5: 1, 13, 24
Ep 1: 4; 5: 18
Ph 3: 18-20; 4: 4
1 Th 4: 3-8
1 Tm 6: 10
2 Tm 3: 1-5
Jc 1: 2-3
1 P 1: 6-7, 15-16; 4: 12-14
1 Jn 2: 15-17; 5: 3

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:27

MESSAGE X – POUR L’AVENT 2009 – Père James Manjackal

“DITES ‘FIAT’ A LA VOLONTÉ DE DIEU”

Ainsi parle le Seigneur Dieu, «Mes enfants, comme chaque année, une période d’espoir et d’attente est déjà à portée de main – le temps de l’Avent. De toute éternité j’ai choisi le sein virginal de Marie où mon fils bien-aimé devait être conçu. Si le péché et ses conséquences sont entrés dans le monde par le péché d’une femme, j’ai voulu libérer le monde par une femme. Si la première femme dans le Jardin d’Eden a dit, ‘Père, non pas ta volonté, mais que la mienne soit faite’, Marie, la mère de mon fils, a dit, ‘Père que ta volonté soit faite, qu’il m’advienne selon ta parole’.

L’espoir et l’optimisme quant à la libération et la prospérité pour un monde chargé de péchés, prirent naissance au ‘Fiat’ de ma fille bien-aimée Marie.
Par la désobéissance d’Eve avec son mari Adam, l’humanité tout entière a perdu sa volonté de dire « oui » à toutes les bonnes choses que Dieu à faites pour elle, et « non » à tout ce qui est mauvais, que l’ennemi, le démon, voulait faire. Mes enfants, cette volonté perdue dans le Jardin d’Eden, vous a été rendue quand Marie et son fils ont dit « oui » à la volonté de Dieu à Nazareth et dans le jardin de Gethsémani en disant, « non pas ma volonté, mais que ta volonté soit faite ». La cause profonde de tous les problèmes du monde actuel est le péché, et le péché est la désobéissance. Je vous ai envoyé mon fils Jésus pour vous sauver de vos péchés. Ainsi, pendant ce temps de l’Avent, retirez tous les péchés de vos cœurs, par le vrai repentir, la conversion et la confession afin que tout ce qui fait obstacle pour résoudre vos problèmes puisse être éliminé.

J’ai toujours voulu être avec l’humanité, tout comme j’ai été avec Adam et Eve quand je les ai créés à ma propre image et ressemblance et que je les ai mis dans le Jardin d’Eden. Je voulais que les hommes vivent ensemble dans l’amour, la paix et la joie. Mon dessein pour eux était rempli d’espoir et d’optimisme pour leur bien-être et leur prospérité. Mais quand ils m’ont désobéi en ne respectant pas mes commandements, ils ont perdu mon amitié et tous les bons projets que j’avais pour eux. En adhérant au projet malin de l’ennemi, ils ont perdu leur vraie liberté d’être bons, de choisir le bien et de faire le bien et de vivre selon ma volonté et mon dessein. C’est mon insondable miséricorde pour vous qui me pousse à envoyer mon fils comme votre Seul Sauveur afin que tous ceux qui croient en Lui puissent trouver en Lui la vraie liberté pour obtenir le salut que je vous ai promis il y a longtemps. Notez que le nom de mon seul fils est Emmanuel ce qui veut dire « Dieu est avec nous ». Il est un Dieu vivant parmi vous et se déplaçant avec vous dans tous les évènements de votre vie. Je veux que tous les hommes, connaissent et acceptent mon fils comme leur Sauveur et Seigneur, Lui qui est le seul espoir pour résoudre leurs problèmes.
Mes enfants, le temps de l’Avent est une période d’espoir et d’optimisme. Préparez vos cœurs à Le recevoir dans un nouveau chemin de vie, en réaffirmant votre foi en Lui en prenant la décision de Le suivre, sans compromis. Quand vous regardez au plus profond de vos cœurs, vous pouvez voir que vous ne Lui avez pas encore abandonné tous les espaces de vos vies. Peut être que pour certains domaines de vos vies vous n’êtes pas prêts à dire, «Oh Seigneur que ta volonté soit faite » parce que vous vous sentez menacés de perdre votre personnalité ou votre propre intérêt. Toutes ces peurs, tous ces doutes, sont amenés par l’ennemi, le démon. N’ayez pas peur mes enfants, c’est en vous abandonnant complètement à ma volonté que vous trouverez votre véritable identité de vie et l’accomplissement de vos désirs et projets. Ne fermez pas la porte de vos cœurs à la venue du Seigneur Jésus. Gardez grandes ouvertes toutes les portes de vos cœurs pour Le recevoir.

Jésus est le Verbe qui était avec moi dès le commencement et Il est devenu chair dans le sein virginal de Marie sous l’ombre de l’Esprit Saint quand elle a dit, ‘Fiat’ à ma volonté, et Il a vécu parmi vous, vous donnant le salut par le pardon des péchés, la libération de la domination de Satan et la suppression de toutes les conséquences néfastes des péchés, telles que la maladie, les catastrophes, la pauvreté, etc. Maintenant aussi, le verbe éternel Jésus désire naître dans vos cœurs par l’Esprit Saint pour que vous puissiez devenir un autre Christ donnant le salut à tous ceux qui vous entourent. Seulement si vous vous soumettez entièrement à ma volonté et suivez mon chemin je pourrai envoyer mon Fils pour qu’Il vienne dans vos cœurs par la puissance de l’Esprit Saint et que vous soyez capables de dire, « Ce n’est pas moi qui vis mais Christ qui vit en moi ». Voyez, je suis toujours avec vous».

Lire :

Gn 1: 27; 3: 6, 15
Is 7: 10-14; 9: 5-6
Jr 29: 11-13
Mt 1: 21-23; 26: 39
Lc 1: 35-38; 2: 10-11;
4: 18
Jn 1: 1-2, 14; 3: 16; 7:
40-41; 8: 32
Ac 2: 36; 4: 10-12; 10:
38; 17: 27-28
Rm 1; 1-4; 5: 12-21;
6: 12-19; 11: 30-32;
16: 25-27
Ga 2: 20; 5: 1, 13
Tt 2: 11-14; 3: 4-7
He 1: 1-6
I Jn 1: 1-4; 3: 4
Ap 3: 20

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:28

MESSAGE XI – NOËL 2009 - Père James Manjakal

« JE SUIS VENU POUR SAUVER LES PERDUS »
Ainsi parle le Seigneur Jésus, « Alors que j’étais dans le sein de mon Père bien-aimé, j’ai vu Son chagrin devant la méchanceté de l’homme dont le cœur ne formait que de mauvais desseins. Il regretta même d’avoir créé l’homme, la terre et toutes les choses sur terre qu’il avait faites pour lui. Dans le passé, dans de tels moments, Il a puni le monde mais j’ai vu Son cœur rempli de compassion et d’amour pour les hommes, Il n’a pas voulu les punir mais Il a voulu les sauver et le seul moyen de les sauver était que l’un de nous descende sur terre en tant qu’homme en abandonnant notre égalité divine, ainsi j’ai dit à mon Père, « je vais y aller ».

Mes amis, j’ai pris sur moi-même l’humanité entière avec tous ses péchés et les conséquences de ses péchés afin que tous ceux qui ont vécu avant et après ma vie terrestre puissent trouver en moi le salut et la vraie vie. Je me suis même identifié à vous tous en tant que pécheur alors que je n’ai jamais connu le péché, afin que vous puissiez recevoir le pardon et l’expiation pour vos péchés trouvant la justice, la sanctification et la rédemption pour vos vies. Je me suis moi-même autorisé à naître dans une famille dont parmi les ancêtres certains ont été tricheurs, meurtriers et immoraux afin que tous ceux qui viennent à moi et croient en moi puissent être libérés de leurs défauts et malédictions provenant de leurs arbres généalogiques. Durant ma vie terrestre en tant qu’homme, les gens me voyaient comme le fils du charpentier ou le fils de Marie, ils me ridiculisaient comme illégitime et sans père, ils me considéraient comme fou et possédé, ils me voyaient comme un vagabond, un réfugié en Egypte, en Galilée et à Nazareth, j’ai été traité de blasphémateur, de sorcier, de criminel, et j’ai porté sur mon corps toutes ces souffrances ignominieuses et tous ces rejets ; A travers tout cela je portais vos faiblesses, vos iniquités, vos défauts, vos difformités, vos déchirures, vos malédictions et vos maladies afin que vous qui croyez en moi puissiez trouver guérison et vie nouvelle.

Aujourd’hui Dieu, votre Père et Mon Père, vous montre Sa miséricorde et son amour pour vous à travers moi, Son Fils unique qu’il a désigné comme unique Sauveur et Seigneur. Mes chers amis bien-aimés, demandez-vous à vous-même si vous avez cru en moi et si vous m’avez accepté comme le Seigneur de vos vies en abandonnant à mes pieds tout ce que vous êtes et tout ce que vous avez, comme les Bergers ou les Mages qui sont venus à la Crèche trouver la paix, la joie et la satisfaction pour leurs vies.

Peut-être que parmi vous il y a des gens qui sont rejetés ou victimes de discrimination par les autres parce que vous êtes nés dans une famille peu recommandable ou bien de mère célibataire, ou à cause de votre pauvreté, votre misère, ou encore à cause de votre couleur, de votre religion, ou à cause de vos problèmes mentaux ou maladies, ou de mauvais comportements comme l’alcoolisme, la drogue, l’homosexualité et autres formes d’immoralité. N’ayez pas peur mes amis, je vous aime et je suis venu pour vous. Si vous venez à moi, jamais je ne vous rejetterai à cause de ce que vous avez, mais je vous aime à cause de ce que vous êtes ; Je sais que l’Esprit de mon père a été insufflé en vous pour vous créer dans la sainteté et la bonté, comme Lui. Si vous venez à moi avec foi, m’acceptant comme votre Seigneur, en renonçant à votre passé, je soufflerai à nouveau mon Esprit en vous pour vous libérer de toutes vos difformités et handicaps, de vos souffrances et maladies, et vous transformerai pour être mon frère et ma sœur et les enfants bien-aimés de mon Père dans les cieux parce que je suis venu pour vous donner la vie en surabondance.

Je connais vos problèmes d’aujourd’hui, mais vous devez savoir et croire que vos problèmes ne peuvent être résolus qu’en moi. Je vois beaucoup d’entre vous marcher à tâtons dans l’obscurité et les ténèbres ne connaissant pas la Vérité qui est venue pour vous donner la lumière et la vie. Je suis la lumière du monde et celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie pour vous montrer le droit chemin, pour vous libérer de toutes tromperies, en vous donnant la vie éternelle.

Mes amis, le vrai bonheur, la félicité ne peuvent se vivre que lorsque les péchés sont retirés des cœurs permettant ainsi à la grâce et la sainteté d’y habiter. Voilà, je suis parmi vous pour pardonner tous vos péchés et vous apporter la véritable paix, le bonheur et la prospérité dans vos vies. En moi vous trouverez tout ce qui vous a manqué dans vos vies, parce que Je SUIS celui qui SUIS ; l’accomplissement de tous vos désirs et ambitions. Voyez, mon nom est Emmanuel, je suis toujours avec vous et même jusqu’à la fin du monde ».

Lire :
Gn 1: 27; 2: 7; 6: 5-6 - Ps 32: 1-2 - Is 53: 4-5 - Mt 1: 2-6; 12: 24; 26: 65 - Mc 3: 21; 6: 3-4 - Lc 4: 18; 5: 31-32; 7: 34; 9: 58; 19: 10 - Jn 1: 18; 3: 16; 8: 12, 41, 48, 52; 10: 10; 12: 44-46; 14: 6; 18: 30 - Ac 2: 29-36; 3: 15-21 - Rm 3: 21-26; 4: 7-8 - I Co 1: 30-31 - II Co 3: 16, 18; 5: 21 - Ga 3: 13 - Ph 2: 5-8 - I Jn 1: 5-10; 4: 9-10

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:31

MESSAGE I - NOUVELLE ANNÉE 2010 - Père James Manjackal

« L’AMOUR, LA PLUS GRANDE VÉRITÉ ET LA FORCE LA PLUS PUISSANTE AU MONDE »

Ainsi parle le Seigneur votre Dieu,

“Mes enfants, une année de nombreuses bénédictions est en train de se terminer et vous allez entrer dans une autre année avec mes nombreuses et nouvelles bénédictions que j’ai gardées pour vous depuis la fondation du monde. Tous, vous êtes uniques pour moi et toutes mes bénédictions pour chacun d’entre vous, sont uniques et très précieuses. L’année 2009 arrivant à sa fin, beaucoup d’entre vous réfléchissent aux occasions manquées et aux choses courageuses et héroïques qu’ils auraient dû faire au long de cette année et aux quelques déceptions et découragements qu’ils ont eus. Laissez les évènements de votre vie passée être la révélation de la sagesse et vous aider à discerner pour l’avenir afin d’aller de l’avant avec plus de courage et d’optimisme pour relever les nouveaux défis de la vie.

Oubliez ce que vous avez fait pour les autres dans le passé mais souvenez-vous avec gratitude de ce que les autres ont fait pour vous. Ignorez ce que le monde vous doit mais pensez à ce que vous devez au monde. Cessez de vous demander combien vos amis et vos proches vous aiment mais au contraire demandez-vous si vous aimez suffisamment vos amis à la fois en paroles et en actes. Soyez enclins à vous pencher sur les besoins et les désirs des autres plutôt que des vôtres et à les prendre en considération. Faites pour les autres ce que vous aimeriez qu’ils fassent pour vous. N’ayez pas d’ennemis dans votre vie mais laissez tous ceux qui vous entourent devenir vos amis. Quand vous faites votre projet de vie pour la nouvelle année, laissez-y de la place pour les pauvres et les nécessiteux, car vous devez savoir que tout ce que vous aurez fait pour eux c’est à moi que vous l’aurez fait et voyant vos bonnes œuvres je vous récompenserai largement.

Mes enfants quand vous planifiez votre année, ne mélangez pas les priorités de vie, votre première priorité devrait être celle d’aimer votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme et d’aimer votre prochain. Vous devriez savoir que l’amour est la plus grande vérité et la force la plus puissante au monde, celle qui donne un sens à la vie. Vous ne ferez pas de projet qui soit contraire à ma volonté car ma volonté c’est votre sainteté et l’intégrité de votre vie. Donnez-moi la première place dans votre vie et permettez-moi de guider votre vie selon mon plan et mes desseins car ils servent toujours pour votre bien-être. Vous devez savoir que toutes choses concourent au bien de ceux qui m’aiment. Moi, avec mon fils Jésus, demeurerons en vous et bénirons toutes vos œuvres si vous continuez de m’aimer en gardant mes commandements et mes lois.

En cette nouvelle année vous devrez à nouveau affronter les défis de la crise financière, des changements climatiques, de la pauvreté et de la maladie. Vous verrez les mains noires de Satan semant les graines de l’hostilité et de la violence dans les cœurs et les têtes de certains dirigeants mondiaux pour faire la guerre et détruire. La promesse de Satan est toujours celle de donner des royaumes et le pouvoir, c’est la raison pour laquelle beaucoup de dirigeants politiques, et même certains chefs religieux, sont du côté de Satan. Il se peut que l’assassinat d’un important dirigeant mondial puisse faire monter une guerre civile dans un pays important, ou bien que deux grandes nations de culture ancienne puissent être sur le chemin de la guerre en stockant les armes nucléaires dans leurs arsenaux, et que d’autres nations soutiendront, sous le couvert de leurs relations commerciales, par le commerce de vente d’armes et d’ogives, pouvant même préparer le terrain pour une guerre mondiale. Mais des prophètes pour la paix viendront et persuaderont les nations belligérantes d’aller vers la paix et la réconciliation, certaines les accepteront, mais d’autres les rejetteront. Cette année aussi vous verrez beaucoup d’effusions de sang et de meurtres d’innocents ; Inondations, sécheresses et autres catastrophes naturelles mettront beaucoup de vies en difficulté.

Vous mes enfants qui croyez en moi, vous les adeptes de mon Fils Jésus Christ, je veux que vous soyez la bonne odeur du Christ, votre Sauveur et Seigneur, parmi ceux qui sont bons et parmi ceux qui sont mauvais, irradiant sur tous, le parfum de votre bonté et sainteté. Vous verrez une ligne de séparation nette entre Dieu et Satan, la lumière et les ténèbres, le bien et le mal, la pureté et l’impureté. Vous aurez toujours la liberté de choisir ; bienheureux sont ceux qui choisissent Dieu et Sa lumière pour rester bons par une vie pure. Vous ne devez jamais craindre le mal, parce que je suis toujours avec vous. Ne savez-vous pas que j’ai même compté tous les cheveux de votre tête ! Dans toutes vos épreuves et persécutions, souffrances et douleurs, rejets et trahisons, je serai avec vous, vous tenant par la main et marchant avec vous, si vous voulez bien me faire confiance pour toujours. Par mon Fils Jésus en l’Esprit Saint je vous donnerai le courage et la force pour votre vie. Etant unis à moi par l’Esprit Saint, vous entendrez ma voix qui vous donnera conseils et réconfort.

N’oubliez pas qu’avec moi vous pouvez tout faire, mais que sans moi vous ne pouvez rien faire. Permettez-moi de diriger le bateau de votre vie en tant que capitaine, afin que toujours vous soyez victorieux et triomphant de toutes les vagues et tempêtes de la vie. Réjouissez-vous en moi et toujours réjouissez-vous ! »

Lire :

1 S 7: 8-9
Ps 89: 27
Is 49: 14-16; 55: 8-9
Jr 29: 11-13
Mt 5: 42; 6: 8, 18-20; 10: 30-31, 40-42; 25: 40; 28: 20
Mc 10: 27; 12: 29-31; 13: 6-16
Lc 6: 27-35; 9: 23-25; 10: 37; 12: 31-33
Jn 14: 15-18, 23-24; 15: 10-13; 16: 26-27; 17; 24
Ac 17: 27-28
Rm 8: 28; 12: 9-21
1 Co 13: 4-7
2 Co 2: 14-16; 5: 14-15; 12: 9
Ga 3: 26; 4: 6-7; 5: 13; 6: 9-10
Ep 5: 1-2; 6: 13
Ph 4: 4-7, 19
Jc 4: 7-10
1 P 2: 15-17; 4: 12-16
1 Jn 1: 5-10; 4: 7-20; 5: 1-5
Ap 21: 3-4

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:32

Père James Manjackal : Mon témoignage personnel

Du blog : Il arrive parfois dans la vie que nous éprouvions des sentiments positifs envers un autre sans en savoir l’assise sinon qu’elle émane de ce que nous ignorons, mais que notre âme , elle, sait.
Il en est ainsi de ce que j’éprouve pour Père James Manjackal, sans pourtant le connaître personnellement.
A chacune de ses retraites prodiguées en région parisienne, moi j’étais parti ailleurs.
Depuis des années, je fais pourtant parti de son groupe de « soldat du Christ », mais n’ai jamais cherché à entrer en relation perso avec lui. Je sais que j’aime cet homme, l’Amour et l’humilité du christ, à mon sens, transparaissant de ses écrits et, pour une raison que j’ignore, le Seigneur veut que je prie pour son fidèle serviteur. Je vous convie si vous le désirez à vous joindre à nous.
Cet humilité qui en lui m’attire, tant elle semble souvent absente de bon nombre de « serviteurs de Dieu » qui à l’instar des hommes politiques et de nous même, ont tendance à dénaturer le sens et la portée de la notion de « service », à leur unique avantage. Et cela diffère totalement de la vision apostolique et missionnaire impulsée par le Christ qui nous appelle tous à sa suite, à commencer bien sûr par Ses bergers qu’Il a « mis à part » et doté d’une envergure sacerdotale que trop nombreux sont ceux qui parmi ces « fils de prédilection » semblent ou feignent l’ignorer. Oublient-ils aussi qu’« à ceux à qui il a été donné beaucoup, il en sera aussi demandé beaucoup… ».

Le père James dans son témoignage nous montre que cette humilité comme tant de choses bonnes demandées en faveur de tiers peut être obtenue du Père des cieux. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai été en partie appelé à prier pour les prêtres et que je vous convie à le faire.
Le mal est actif, à nous de nous mobiliser en demandant la plénitude pour nos bergers, bien guidés par l’Esprit de Dieu, ils nous conduirons quand la bataille se renforcira et croyez moi le péril est déjà à notre porte, nous ne devons pas nous laisser aveugler par un semblant soit de « tout va bien » ou « tel qu’il est mon curé : c’est trop tard » ; c’est ce que veut nous faire croire l’adversaire.
Quel que soit l’état de nos prêtres, de nos proches, de ceux que nous ne connaissons pas et de nous même, Christ est en mesure de venir nous restaurer tous, sauf ceux qui d’entre nous ont fait le choix de l’ennemi et refusent de s’ouvrir à Lui.
Croyons donc davantage en la force et la puissance de la prière sincère qui ainsi que nous démontre le témoignage du Père James a été en mesure de transformer son ministère et prions tous pour que l’œuvre agissante de Dieu en son serviteur : James Manjackal se poursuive pour la plus grande gloire du Royaume Divin.

Père James Manjackal : Mon témoignage personnel
À la maison, dès mon enfance, maman commençait la prière familiale du soir (elle durait entre une heure et une heure et demi), par une prière à l'Esprit Saint. Plus tard, au séminaire, avant de commencer un cours et à chaque événement important, nous avions l’habitude de prier ou de chanter un hymne à l'Esprit Saint. C'est tout ce que je connaissais de l'Esprit Saint à cette époque. Durant mes études de théologie, l'Esprit Saint ne fut jamais enseigné. Bien sûr, j’avais appris au catéchisme, qu’Il était la troisième personne de la Trinité, et qu'Il insufflait la grâce dans nos vies. Mais je ne l'avais jamais expérimenté, jusqu'au jour où, grâce à la prière puissante d'un jeune homme, je suis venu à Lui. Après mon ordination sacerdotale le 23 avril 1973, j’ai travaillé dans les missions de Visakhapatnam pendant environ un an, puis je fus nommé professeur au séminaire de Saint François de Sales de Ettumanoor au Kerala. Lorsque j’étais étudiant au séminaire, je souhaitais vivement être professeur à l’université ou au séminaire, poste confortable et honorable dans la vie d’un prêtre. Je n’avais jamais imaginé qu’un jour je voyagerais de ville en ville, tel un vagabond, devant m’habituer à différents lieux, personnes, culture et nourriture. En moi-même, je recherchais le confort matériel et la sécurité d’une vie facile. En 1975, j’ai lu par hasard des articles sur la guérison et le don de langue dans un magazine américain le "New Covenant"(le Nouveau Converti). Je ne croyais pas à cette époque, que les gens pouvaient guérir par la foi et la prière. Je me moquais du don de langue en disant que cela n’était que le murmure de quelques femmes hystériques! Mon esprit était rempli de fierté, j’étais diplômé en philosophie et en psychologie. Puis, j’entendis parler d'une retraite charismatique prêchée à Poona dans le nord de l’Inde. Avec un prêtre âgé de ma propre congrégation, j’ai assisté à la retraite prêchée par le Père James D'Souza. C’était un prédicateur puissant et un bon chanteur. J’ai aimé ses enseignements et ses chants. Je ne suis pas allé à la prière de guérison, car je n'étais pas malade. J’ai fait une bonne confession et j’ai suivi toutes les instructions du prédicateur, j’ai levé les mains, et j’ai frappé dans les mains… Quand il a parlé du don de langue et des autres charismes, je pensais que tout cela n'était pas pour moi, mais pour une élite spirituelle. Le jour du baptême dans l'Esprit Saint, je me préparais bien et m’assis sur une chaise avec d'autres retraitants. Je n'ai rien ressenti de spécial pendant qu’on m’imposait les mains.

- Le prédicateur, tout en priant sur moi disait: "James, un jour, tu seras prédicateur charismatique". Entendant cela, j’ai ri bien fort et j'ai dit "jamais, jamais". Non seulement j’avais du mal à accepter les étranges façons de faire des charismatiques, mais en plus j’étais quelqu’un de très timide devant les autres. A l’école, et plus tard au séminaire, j’étais incapable de faire un exposé en public. Même après mon ordination, j’échouais lamentablement en chaire. Je me rappelle encore très bien ce qui m’est arrivé lors de mon premier sermon. Après mon ordination, avec beaucoup d’hésitation, j’acceptais de célébrer la messe et de prêcher le jour suivant qui était un dimanche. J’avais préparé à la maison quelques notes sur l’Evangile du jour et je les mis dans ma nouvelle Bible. Lors de l’homélie, j’étais tellement angoissé et j’avais tellement peur que je ne savais plus si j’avais placé mes notes au début où à la fin de ma Bible. Je gardais les yeux fixés sur la porte du fond de l’église, et ne pouvais pas baisser les yeux pour chercher mes notes, de peur de rencontrer le regard des gens, car je pensais qu’en voyant leurs visages, plein d’angoisse je me serais évanoui. Déjà, je tremblais et transpirais. Plusieurs fois j’essayais de m'adresser aux fidèles en disant "mes chers, mes chers...". J’étais incapable de prononcer une seule phrase. Quelques minutes s’étaient déjà écoulées, quand, me voyant dans une situation tellement embarrassante, le prêtre de la paroisse me chuchota: "ton homélie a assez duré, maintenant continue la messe". Tel un ballon dégonflé, honteux et m’apitoyant sur moi-même, je continuais la messe. J’étais sûr que les personnes avaient ri ou peut-être eu de la compassion pour ce nouveau prêtre jeune et timide! Après la messe, quand je suis allé à la sacristie, le prêtre a dit "il est missionnaire de Saint François de Sales, que va-t-il bien prêcher! ". C'est la raison pour laquelle j’ai ri lorsque le Père James D’Souza m’annonça que je serais un jour prédicateur. Mais c’était une prophétie! Car les 25 dernières années de ma vie, je les ai passées entièrement à prêcher dans le monde entier!

Le dernier jour de la retraite, presque tous les retraitants ont témoigné de guérisons reçues, de prophéties, de visions, de dons de langue, etc... Mais je n'avais aucun témoignage à donner. Beaucoup ont rencontré Jésus et l'avaient entendu leur parler! Je me sentais triste. J’ai commencé à m'accuser de ma fierté, de ne pas avoir voulu coopérer entièrement lors de cette retraite, et de ne pas avoir récolté les fruits de l'Esprit Saint. Peut-être qu’arrivé à ce point là, au plus profond de mon cœur, je commençais à désirer et à avoir soif de l'Esprit. Avec beaucoup de curiosité, nombre de mes amis m’ont demandé quelles grâces j’avais reçues au cours de la retraite, mais je ne pouvais pas leur donner de réponse précise. Puis, la semaine suivante, je tombais sérieusement malade pour la première fois de ma vie. Je fus hospitalisé dans deux hôpitaux successifs pendant plus de quatre mois. Je m’affaiblissais beaucoup. Je ne pouvais plus manger à cause de douleurs à l'estomac. J’avais un très sérieux mal de dos. Je vomissais même les comprimés administrés. Je ne pouvais pas dire la messe debout, je la disais dans mon lit avec l'aide d’autres prêtres. Voyant la gravité de mon état, beaucoup pensaient que je ne survivrais pas. Enfin, un diagnostique a été prononcé: j’avais à la fois la tuberculose et des calculs dans les reins, ainsi que de l’infection. On devait me faire quatre-vingt-dix piqûres et me faire suivre un traitement de deux ans pour soigner la tuberculose. En plus, le docteur suggérait une opération des reins.

Le septième jour de traitement, un événement essentiel s’est produit et changea le cours de ma vie. L'après-midi, après ma sieste habituelle, je discutais depuis mon lit avec deux sœurs venues me rendre visite. Soudain, un jeune homme d’une vingtaine d’années entra et me demanda: "Père, puis-je prier sur vous pour demander votre guérison?". À cette époque, le renouveau charismatique n'était ni connu, ni implanté au Kerala, les prêtres non plus ne disaient pas de prière de guérison. Mais les Pentecôtistes avaient l’habitude de prier pour l’obtenir. En tant que prêtre catholique, je ne voulais pas qu’un Pentecôtiste m’impose les mains à moi qui suis prêtre! Quand Je lui ai demandé qui il était, il m’a dit qu'il avait rencontré le Seigneur et reçu le baptême depuis huit mois seulement, il avait reçu de nombreux charismes de l'Esprit Saint. Je n’arrivais pas à croire à ce moment là que l’Esprit Saint lui avait dit, dans l'autobus, de venir à l’hôpital prier sur moi. Nous ne nous étions jamais rencontrés auparavant! Il n'attendit pas ma permission pour m’imposer les mains, terminant son témoignage, il posa ses mains sur ma tête et commença à prier. Il pria ainsi: "Père des cieux, envois ton Fils Jésus maintenant vers ce prêtre, il souffre d’une tuberculose et de calculs dans les reins, ainsi que d’infections, redonne-lui entièrement la santé du corps et de l’âme ". Je croyais qu'il avait pris connaissance à l’hôpital de mon bulletin de santé! Je ne savais pas alors, qu'il priait grâce au don de parole et de connaissance. Plusieurs fois, il louait Dieu d’une voix forte et priait en langue. J’ai senti comme une force passer de ses mains aux miennes. Puis, je commençais à comprendre la puissance de la louange et de la prière dites à pleine voix. Au cours de la retraite, je n’arrivais pas à apprécier les prières et les louanges à voix haute. Soudain, il me vint à l’esprit la prière du mendiant aveugle Barthimée. Il priait le Seigneur en criant "Fils de David, aie pitié de moi". Bien que les disciples aient essayé de le faire taire, il continuait à crier de plus en plus. Alors Jésus l'invita à s’approcher et répondit à sa demande (Mc 10: 46-52). Ce qui sort de la bouche est vraiment l’expressions du cœur! Les mots exprimés d’une voix forte et vive sont l’effusion sincère du désir intense et de la foi de l'âme. "Je crie vers toi mon Dieu, vers toi mon Dieu je crie: il m'entend"(Ps 77: 1). Les apôtres, à l'heure des premières persécutions, ont élevé leurs voix vers Dieu et ont prié. Leur prière était si puissante que les murs de la maison où ils étaient rassemblés ont tremblé (Ac 4: 24-31). Tout mon scepticisme par rapport aux prières à voix haute, avait complètement disparu. Alors, j’ai prié avec lui dans une vive louange.

Puis, ce jeune homme commença à prier en changeant de ton, révélant ce qu’avait été ma vie passée: "Ô Seigneur, ce prêtre est un bon prêtre, mais il n’arrive pas à prêcher la Bonne Nouvelle, parce qu’il est très timide, à cause du complexe d'infériorité qu'il a développé dans sa petite enfance. Il a perdu son père quand il avait sept ans. Il se sentait rejeté et discriminé parmi les cinq enfants avec lesquels il a grandi. La jeune mère, veuve, a dû faire face à de nombreuses difficultés pour élever ses enfants. Parce qu’il était très gros et grand, ses frères et sœurs se moquaient de lui en l’appelant "le gros". Ses camarades de classe l'appelaient "le noir" à cause de la couleur de sa peau. C’est ainsi que cet enfant a été très blessé dans sa jeune enfance. Il était plein de rancœur envers les autres. Seigneur, Esprit Saint enlève ses blessures intérieures et ses ressentiments et revêts-le d’un nouvel être intérieur. Libère-le de tout esclavage et de tout pouvoir des ténèbres. Ô, Esprit Saint, remplis son cœur de ton Amour...". Cette prière m’étonnait. Il était en train d’intervenir dans mon moi intérieur par la puissance de la Parole de Dieu (He 4: 12). Tout ce qu'il disait de ma vie était vrai. Je savais que tout ce qu'il disait dans sa prière n'était pas inscrit sur mon bulletin de santé! Il lisait les données de l'Esprit Saint! En larmes, je me souvenais des paroles de Jésus: "Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux savants et de l’avoir révélé aux tout petits "(Lc 10: 21). A nouveau, je versais des larmes à cause de ma fierté, surtout ma fierté intellectuelle. Je me sentais si petit dans ma connaissance du monde, face à l’incommensurable Sagesse de Dieu et face à son Amour sans limite; Je prenais conscience que ce jeune homme, nouvellement converti, était né de nouveau de l'Esprit, tandis que moi, catholique traditionnel, ordonné prêtre, je vivais dans la chair. Je commençais à comprendre que "ce que les yeux n’ont pas vu, les oreilles n’ont pas entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment, tout cela Dieu l’a révélé par l’Esprit"(I Cor 2: 9-10). Je sentais l'eau vive couler en moi et me libérer. Je sentais une énergie puissante traverser mon corps. Je sentais une chaleur sur mon estomac, sur le rein et dans le dos. Je savais que Dieu était en train de me guérir. Je revendiquais cette guérison et louais Jésus.

Alors que tout ceci se déroulait, je ressentais en moi une grande crainte: cet homme qui voyait en moi comme si j’étais transparent, allait-il dire mes péchés, et de plus devant les deux sœurs qui étaient là? Puis, il dit: "Jésus, tu l'as appelé au sacerdoce, mais il offre la messe avec un cœur et des mains non purifiées". Les paroles du prophète Malachie me vinrent à l’esprit et commencèrent à condamner mon manque de sainteté dans mon ministère de prêtre. "Vous les prêtres, vous méprisez mon Nom… vous offrez sur mon autel des aliments souillés"(Ml 1: 6-7). Il continua sa prière en disant "ce prêtre a beaucoup de choses à pardonner aux autres, donne lui la grâce de pardonner, lave-le dans ton précieux sang, et donne lui un cœur plus blanc que la neige"(Is 1: 18). Cette fois-ci, l'Esprit Saint lui-même commença à établir ma culpabilité (Jn 16: Cool. Je ne savais pas qu’alors ce garçon était sorti de la pièce avec les deux sœurs pour prier sur d'autres malades. En vision, je vis une feuille de papier blanc sur laquelle tous mes péchés étaient clairement inscrits, les péchés qui avaient été confessés, et ceux parfois cachés en confessions par crainte et honte. J’ai vu clairement les gens auxquels je n’avais pas pardonné et avec lesquels je n’étais pas réconcilié dans mon cœur. J’ai vu mon cœur couvert du voile de mes mauvais penchants et obscurci par mes manques de sincérité. La parole de Dieu dit: "Communier avec un cœur souillé apporte la condamnation" (I Cor 11: 27); ma conscience intérieure a commencé à m’emporter dans une crise profonde. J’avais de mauvaises habitudes profondément enracinées depuis mon adolescence. Même mes mains étaient souillées par l’odeur de la fumée. En larmes j’ai dit "Seigneur, je n’arrive pas à me défaire de ces mauvais penchants. Je suis faible. Je ne pourrai pas devenir un saint prêtre". En larmes, j’ai crié vers le Seigneur, peut-être que c’était la première fois de ma vie que je priais en pleurant. J’étais dans un grand désarroi ne sachant pas si je devais quitter mon ministère de prêtre ou continuer. L'Esprit en moi me disait que si je continuais, ce devait être en tant que saint prêtre, je devais devenir autre. Je pensais alors que les messes offertes jusque là n'avaient pas été acceptées par mon Père des cieux et qu’aucune de mes prières n'avait été entendue par le Seigneur. Quand j’allais à l'autel, j’aurais dû pardonner et me réconcilier (Mt 5: 23). J’aurais dû pardonner aux autres pour que mes prières soient efficaces (Mc 11: 25). Je pensais que j’étais un être misérable, totalement perdu! J’étais dans la nuit, dans le doute et la confusion la plus totale. Je pensais que je causais du tort à Dieu et aux autres par mon ministère. Je priais dans mon impuissance "Seigneur, je suis pécheur, sauve moi ".

Mon Seigneur Dieu ne m'a pas abandonné dans mon désespoir. C’est la première fois de ma vie que je vis le Christ Ressuscité marcher vers moi dans une grande lumière. Son visage était éclatant, ses vêtements blancs scintillaient. Il était entouré de nombreux anges, dont j’entendais la musique mélodieuse. Il posa sa main sur mon épaule, je devins tout petit devant lui. Il me parla très clairement "James, tu es mon prêtre pour toujours. Déjà lorsque tu as été conçu dans le sein de ta mère, tu étais là en tant que prêtre partageant mon sacerdoce éternel. Je te pardonne tous tes péchés et te renouvelle complètement ". C'était une grande révélation pour moi de savoir que j’étais dans son corps quand Il a épousé la condition humaine. Marie est devenue ma mère bien avant que Jésus l'ait donnée à l'humanité sur la croix en disant "Voici ta mère...". J’ai vraiment éprouvé la présence de ma mère Marie, je sentais qu’elle me consolait et me guérissait sur ses genoux, bien que je ne la voie pas. Je n’ai pas de mots pour exprimer ce qui s’est passé lors de cette extase de plus de trois heures et demi. Le Seigneur me dit de faire une bonne confession générale de ma vie passée. Il me demanda également d’aller me réconcilier avec ceux envers lesquels j’avais de la rancœur. Pendant mes longues années de séminaire et de noviciat, je n’avais jamais fait l’expérience de rencontrer Jésus dans la prière ou d’entendre sa voix douce. Le maître des novices et mes directeurs spirituels essayaient pourtant de m’apprendre à contempler et à prier. Maintenant, je savais que la prière et la contemplation n'étaient pas quelque chose que je devais accomplir, mais que je devais recevoir comme un pur don de l’Esprit.
Je me réveillais de ce songe rempli de grâce, quand une infirmière m’appela par mon nom. Je la vis debout devant moi avec les piqûres et les médicaments. Le cœur rempli de joie, je lui dis que je venais d’expérimenter profondément "le toucher" de Jésus et que j’étais guéri. Quand elle quitta la chambre, je louais Dieu d’une voix étrange, je sentais que mon langage et mes paroles avaient été comme effacés et que l'Esprit Saint m’en avait donné d’autres, dont je ne comprenais pas le sens. Ce don là, le don de langues, dont je ne voulais pas, m'avait été donné par mon Seigneur. J’essayais vraiment de comprendre avec tous les saints "ce qu’est le souffle, la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur de l'Amour de Dieu, qui surpasse toute connaissance, manifesté en Jésus, son Fils"(Ep 3: 18). Après un moment, le docteur qui avait diagnostiqué ma maladie et prescrit le traitement vint et me gronda parce que je ne l’avais pas suivi. Il dit "Père, vous êtes prêtre, je pense que vous avez du bon sens et que vous êtes intelligent, pensez-vous que vous êtes guéri par la prière de ce nouveau converti? Si vous ne prenez pas vos médicaments, vous allez rechuter". Je lui ai répondu: "excusez-moi docteur, je prendrai les médicaments, mais je sais que je suis guéri par la prière de ce garçon". Je pris les comprimés et reçus ma piqûre devant le docteur, parce que je savais que les médecins et les médicaments étaient dans le plan de Dieu, et je promis de continuer le traitement jusqu’à nouvel ordre (Si 38: 1-2).

J’étais heureux et rempli de joie. Je commençais à raconter ma guérison aux patients et aux sœurs. Cette nuit là, je dormis d’un bon sommeil, sans somnifère. C'était la première guérison physique que je reçus. Depuis mes problèmes de reins, je ne pouvais plus dormir sans sédatif. Je me réveillais à 4 heures du matin, comme si quelqu’un me réveillait. C'était sûrement le Seigneur (depuis ce jour là, je fais ma prière personnelle chaque jour à 4 heures du matin). Je m’assis sur ma chaise et priais pendant une heure et demi dans la grâce de la veille et même avec plus de ferveur. C’est lors de ce temps de prière que le Seigneur mit sa Sagesse dans ma bouche, il me donna la force de prêcher le Royaume et m’ordonna de démissionner de mon poste de professeur au séminaire et de partir. Après la prière du matin, je suis allé me promener pendant une heure. Jusqu'au jour précédent, j’étais incapable de me lever de mon lit tout seul et de marcher dans ma chambre! Après un bain, je partis à la chapelle célébrer la messe devant plus de cent cinquante personnes. L’Evangile du jour, c’était Luc chapitre dix-neuf, l'histoire de Zacharie. Sans aucune préparation, me reposant entièrement sur l'Esprit Saint, je prêchais pendant dix-huit minutes et cela en regardant les gens en face. Je sentais que j’étais complètement libéré du fardeau et de la servitude de mes peurs ainsi que de mon complexe d'infériorité. Je ressentais une relation particulière avec les fidèles. Je pouvais les regarder en toute liberté et avec amour, et je sentais que chacun était mon frère ou ma sœur. Après la messe, ayant remarqué le changement de mon comportement, le docteur demanda à refaire un bilan de santé. Puis il m'appela dans son bureau, me montra les résultats, les compara aux anciennes analyses de sang, et confirma que mes reins étaient complètement guéris, je pouvais arrêter tout médicament et sortir de l’hôpital. Je ne sais pas comment expliquer la joie que je ressentis à ce moment. Je m’écriais: "louons le Seigneur" et j’embrassais le docteur et quittais l'hôpital.

Je sortis de l'hôpital, j’étais un homme nouveau, renouvelé dans ses décisions et déterminations. Je décidais de vivre pour Jésus uniquement et de passer ma vie à prêcher son Royaume. Je démissionnais de mon poste de professeur, et commençais à prêcher après avoir jeûné et prié pendant quarante jours. Depuis le 17 février 1976, date de la première retraite charismatique que j’ai prêchée, probablement la première retraite charismatique prêchée dans le Malayalam, au Kerala, jusqu'à ce jour, j’ai passé tout mon temps à annoncer la parole de Dieu. Mes supérieurs bien aimés m’ont alors proposé plusieurs fois d'aller en Allemagne ou à Rome pour poursuivre un doctorat en théologie, mais je refusais, parce que l'Esprit me disait "Je te suffis". "Quiconque a mis la main à la charrue et regarde en arrière est impropre au Royaume de Dieu"(Lc 9: 62). Pendant ma formation au séminaire, lorsque je voyais les séminaristes envoyés à l'étranger pour poursuivre des études, je ressentais alors un grand désir d'aller, moi aussi, à l'étranger passer des diplômes. Remercions Dieu, le Seigneur a aujourd’hui pleinement exaucé mon désir, j’annonce le Royaume de Dieu de façon ininterrompue à l'étranger. Combien cela est vrai! Quand nous abandonnons chacun de nos désirs humains pour la Gloire de Dieu, il nous le rend au centuple! Il est vrai que Jésus s’est servi de moi pour construire une maison de prière pour sa Gloire, à Athirampuzha, au Kerala, connue sous le nom de Charis Bhavan. Lors de mes prédications, lors de rassemblements et de prières de guérison, j’ai dû faire face à des oppositions, et même à des persécutions. Mais la Parole de Dieu "Tous ceux qui veulent vivre dans le Christ avec piété seront persécutés" me consolait et me fortifiait (II Tm 3: 12). Je sais que tous les dons et la puissance qui m’ont été donnés, à moi, être faible, "Ce trésor, nous le portons en des vases d’argile, pour que cet excès de puissance soit de Dieu et ne vienne pas de nous"(II Cor 4: 7). Avec saint Paul, je dirai également "Je puis tout en celui qui me rend fort (Ph 4: 13). Sa puissance s’est manifestée lorsque j’ai été kidnappé et emprisonné, dans le monde musulman des pays arabes, et quand j’ai été insulté et incompris par mes propres supérieurs et amis. Je conclus mon témoignage avec les paroles de saint Pierre: "Mes amis, ne vous étonnez pas de la dure épreuve que vous avez à subir, comme s’il vous arrivait quelque chose d’anormal. Réjouissez-vous plutôt d’avoir part aux souffrances du Christ, afin que vous soyez également remplis de joie quand sa gloire sera révélée. Vous êtes heureux si l’on vous insulte parce que vous êtes disciples du Christ, car l’Esprit Glorieux, l’Esprit de Dieu, repose sur vous"(I P. 4: 12-14).
Par monSeigneur et monDieu Publié dans : Témoignages

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:33

MESSAGE II – Notre Dame de Lourdes – Père James Manjackal - 11 Février 2010

« MES PRÊTRES, JE VEUX QUE VOUS SOYEZ SAINTS »

Ainsi parle le Seigneur Jésus, « vous, mes prêtres, vous devez savoir que c’est Moi qui vous ai choisis pour continuer mon travail sur terre. Je vous ai choisis non pas à cause de vos qualités spirituelles ou physiques, ni à cause de vos capacités, mais je vous ai choisis tout simplement parce que je vous voulais. Je vous ai appelés à être miens afin que vous puissiez faire mon travail de prédication de la bonne nouvelle aux pauvres, de guérir les malades et libérer les captifs. Je prends vos yeux pour regarder, avec mon amour et ma compassion, le pauvre, le malade et le rejeté ; je prends vos oreilles pour écouter, avec ma patience, leurs maux et leurs problèmes; je prends vos lèvres et votre langue ainsi que vos poumons et vos cordes vocales pour proclamer puissamment mon Evangile aux nations. Je veux que vous soyez moi-même devant les autres.

Grâce à votre intimité personnelle avec moi par la prière, la lecture de la Sainte Bible et la célébration des sacrements, vous serez remplis de mon Esprit afin que vous puissiez demeurer en moi et moi en vous. Mes chers prêtres, je veux que vous soyez saints comme je suis saint. Tout comme j’ai défié les Juifs, vous devez vous aussi être capables de défier les gens et dire, « lequel d’entre vous est capable de trouver le péché en moi ». Ainsi que vous avez laissé votre maison, vos parents, vos proches et vos biens pour me servir et pour mon royaume, vous devez quitter tous vos liens aux choses crées afin que vous puissiez rester attachés à moi seul. Vous ne devez jamais permettre au péché de régner dans votre vie ; Vous devez toujours être sous le règne de la grâce. Vous devez vous humilier comme moi je me suis humilié en prenant la forme humaine afin de tous vous sauver. Vous devez montrer votre affection et votre tendresse aux pécheurs, afin qu’ils puissent ressentir, à travers vous, l’amour de Dieu, mon Père, pour les pécheurs. Vous devez être forts dans la grâce et dans la puissance de l’Esprit Saint afin que les gens qui sont faibles et accablés par de nombreux problèmes puissent trouver, grâce à vous, la consolation, la paix et la force. Les gens qui sont malades, blessés, rejetés et sous l’esclavage de Satan, doivent trouver, à travers vous, ma guérison et la libération. Vous, mes prêtres bien-aimés, n’hésitez pas à imposer vos mains ointes et à prier sur les gens qui vous entourent là où vous travaillez afin qu’ils puissent faire l’expérience de mon amour infini.

Les gens vous appellent « un autre Christ » ; Vous devez souvent vous poser la question de savoir si vous êtes fidèles à ce grand titre. Vous serez la lumière du monde et le sel de la terre ; Grâce à votre vie sainte et vos bonnes œuvres, le Père céleste doit être glorifié. Quand les gens viennent à vous pour demander des conseils et une orientation, vous devez les conduire vers le droit chemin parce que vous êtes mes messagers. Nourrissez-vous de la Bible par la lecture et l’apprentissage, avec la diligence et la sagesse de l’Esprit Saint. En toutes saisons, vous devez prêcher la Parole de Dieu avec puissance car il y a une grande ignorance de la Parole de Dieu parmi mon peuple. Vous n’ajouterez rien, vous ne retirerez rien des messages de la Bible et vous ne ferez pas de compromis dans vos prédications.

Mes chers prêtres, vous êtes appelés à être les ambassadeurs de mon royaume et les gardiens de la maison de Dieu qui est l’Eglise. Vous devez toujours être vigilants et prêts à assumer toutes les responsabilités et tous les engagements qui vous ont été confiés. Vous ne devriez pas passer votre vie dans la l’oisiveté ou l’inactivité, mais vous devez toujours être actifs et dynamiques dans votre ministère. N’êtes-vous pas tristes aujourd’hui de voir la situation dans le monde ? Beaucoup ne me connaissent pas et ignorent le salut que j’ai apporté dans le monde ; Certains ne font pas la distinction entre le bien et le mal, entre ce qui est saint et profane ; certains même sont baptisés et vivent comme des païens quittant leur foi et leur salut. Mon peuple meurt dans ses péchés. Mes prêtres bien-aimés, je veux que vous portiez sur vous-mêmes le poids de leurs péchés en demandant pardon et miséricorde à mon Père et votre Père, afin que vous puissiez en sauver beaucoup d’entre eux. C’est en en sauvant beaucoup que vous serez des prêtres prospères, et grande sera votre récompense au ciel.

Votre travail est celui de Jean le Baptiste, montrer le Sauveur, le seul Chemin, la Vie et la Vérité. Sur cette terre, beaucoup vous rejetteront ainsi que vos enseignements ; certains peuvent vous persécuter et dire du mal de vous, mais vous devez savoir qu’en endurant cela avec paix et patience vous devenez comme moi. En vous, peut-être aurez-vous à souffrir, au nom de mon corps, l’Eglise, ce qui manque dans mes propres souffrances. Quand vous portez les souffrances de votre vie, ma vie en vous se manifeste encore plus. Même si tous vous abandonnent ou vous rejettent, mes prêtres bien-aimés, jamais je ne vous rejetterai car vous avez donné votre vie pour moi et mon royaume. Vous serez assis avec moi au banquet céleste car vous êtes pour moi des cadeaux particuliers de mon Père. Vous aurez une place particulière dans mon cœur car vous dites mes propres paroles pour pardonner les péchés des autres dans le sacrement de la confession, et pour changer miraculeusement le pain et le vin en mon corps et mon sang dans le sacrement de l’Eucharistie. Particulièrement, quand vous administrez ces deux sacrements, vous vous identifiez à moi. Voici, je suis avec vous mes prêtres et je vous aime »

Lire :
Ez 3: 1-3, 17; 22: 26 - Ml 2: 7
Mt 5: 13-16; 9: 10-11; 10: 5-33; 11: 28; 19: 28-29; 28: 18-20
Mc 2: 5; 3: 13-15; 6: 4; 8: 34-36 - Lc 4: 18; 7: 47; 15: 7; 22: 19-20
Jn 1: 20; 8: 46; 14: 6; 16: 1-4; 17: 24; - Ac 10: 38; 20: 28
Rm 1: 7; 6: 11; 8: 35-39; 11: 29; 12: 1-2, 11-21; 14: 8-12; 15: 13
I Co 1: 18-19; 3: 18-19; 12: 27-31 - II Co 4: 11-12; 20: 21
Ga 2: 20 - Ep 1: 4 - Ph 2: 5-8 - Col 1: 24
I Tm 2: 1-6; 5: 17-19; 6: 11-16 - II Tm 2: 1-7; 3: 10-12; 4: 1-5
1 P 2: 11-12; 3: 8-9, 14-17; 4: 7-16; 5: 1-4

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:35

Message III A Père James Manjackal : AYEZ L’ESPRIT DU CHRIST 17. Février 2010

- Mercredi des Cendres –

Ainsi parle le Seigneur, « Mes enfants, encore une fois je vous donne un temps pour vous repentir de vos péchés et intensifier votre vie de prière afin que vous puissiez être comme mon Fils Jésus, qui s’est lui-même dépouillé de Sa gloire et de Son égalité avec moi pour devenir un être humain comme vous. Il a donné sa vie entière pour vous afin que vous puissiez trouver la vie en Lui. Tous ceux qui croient en Lui faisant de Lui le Seigneur de leur vie, trouveront la vie à travers Lui parce qu’il porte tous vos péchés sur Son corps, sur la croix où Il est mort pour vous.

Mes enfants, quand vous êtes dans le péché, vous êtes morts ; mais quand vous trouvez le pardon et l’expiation pour vos péchés par le chemin du repentir et par le changement de vie, vous trouvez la vie. Mon souhait pour le monde est que chacun d’entre vous soit sauvé par mon fils Jésus qui a versé jusqu’à la dernière goutte de Son sang pour l’humanité. Vous traversez une période très critique. Mon cœur est peiné par le nombre croissant des pécheurs dans le monde. Les péchés des Chrétiens baptisés affligent mon cœur plus que tout. Je ne veux pas m’endurcir pour vous punir comme j’ai puni l’humanité à l’époque de Noé ou le peuple de Sodome et Gomorrhe au temps d’Abraham. Comme ma miséricorde est plus grande que ma colère, je désire qu’en écoutant la Parole de Dieu par l’intermédiaire de la Bible et de l’Eglise, comme les habitants de Ninive qui ont écouté la parole de Jonas et se sont repentis,++ vous puissiez vous écarter du péché et vivre une authentique vie Chrétienne.

Mes enfants, quand je regarde vos cœurs, je ne vous vois pas demeurer en Jésus qui est votre dispensateur de vie. Beaucoup d’entre vous se sont coupés de lui par leurs péchés. Vous êtes comme un arbre sauvage et stérile dépourvu de fruits. Je vous offre le temps du Carême pour changer d’attitude et de comportement afin que vous soyez comme mon fils, qui étant rempli de l’Esprit Saint, allait pour pardonner les péchés, guérir les malades et libérer ceux qui étaient dans l’esclavage de Satan et les ténèbres. Je veux que vous versiez l’huile de l’Esprit dans vos cœurs afin que vous soyez des lampes allumées parmi ceux qui meurent dans les ténèbres du péché. Je veux que vous continuiez l’œuvre de salut de mon Fils.

Le cri de protestation contre l’effusion de sang innocent est si grand et si grave devant moi. Les larmes de ces enfants tués dans le ventre de leur mère par l’avortement et ceux qui sont assassinés dans les guerres et terrorisme attristent mon cœur. Les souffrances du pauvre et l’exploitation des faibles et des pauvres par les riches dans le monde, me mettent en colère. Mes enfants, regardez autour de votre maison, votre village ou votre ville, beaucoup meurent de faim et de soif, nombreux sont ceux qui n’ont pas de maison pour vivre et des millions n’ont pas de vêtements à se mettre. Ne voyez-vous pas comme ils sont nombreux ceux qui ont recours au suicide et ceux qui assassinent leurs frères parce qu'ils sont dans une misère extrême ou dans le désespoir ? Même des mères et des pères vendent leurs enfants à des camps de terroristes, à des maisons closes ou bordels qui vont les maltraiter et en abuser. Pouvez-vous faire quelque chose pour sauver ces personnes ? Même les petites choses que vous faites pour soulager la pauvreté et les souffrances de la population pauvre et misérable dans le monde seront pour moi comptées comme grandes et précieuses et je vous récompenserai largement par beaucoup de bénédictions matérielles et spirituelles.

Pendant cette période, je veux que vous vous maîtrisiez en faisant le jeûne, et des actes de charité. Evitez l’extravagance et les dépenses excessives pour le confort et le luxe mais aidez les pauvres. Laissez votre jeûne et votre pénitence changer votre attitude envers le pauvre et le nécessiteux. Nourrissez les affamés, habillez ceux qui sont nus, abritez ceux qui sont sans abri, visitez les malades pour leur apporter l’amour de mon Fils qui guérit et libérez ceux qui sont prisonniers du péché et de la culpabilité. Mes enfants, j’ai envoyé mon Fils pour créer une nouvelle ère, un nouveau monde et c’est grâce à vous qu’il doit être réalisé. Voici, je suis avec vous par mon Fils Jésus en l’Esprit Saint »

Lire :
Gn 6: 5-6; 18: 20 Ex 20: 5-6
Is 55: 6-7; 58: 3-9 Jean 3: 3-10
Mt: 4: 17; 5: 14; 6: 1-4, 19-21; 8: 17; 9: 36; 11: 2-6; 12: 33; 18: 34; 25: 1-13, 34-40
Mc 4: 21-25; 6: 31; 9: 35; 11: 37-38
Lc 3: 8-14; 4: 18-19; 6: 37-45; 10: 30-37; 11: 28; 13: 1-5; 15: 11-32
Jn 3: 16; 10: 10; 11: 25-26; 12: 24-26; 15: 1-7; 16: 8-11
Ac 2: 37-39; 3: 19-20; 10: 38
Rm 3: 23-26; 5: 12-21; 6: 12-14; 12: 2
I Co 6: 9-10 II Co 5: 21; 13: 5 Ga 5: 19-26
Ep 5: 6-20; 6: 10-18 Ph 2: 5-11 Col 3: 5-11
Ap 21; 5

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques Donnés au Père James Manjackal

Message par Hercule le Lun 21 Mar - 10:36

MESSAGE IV – La Passion de Jésus Christ 2010 – Jésus Christ à Père James Manjackal

« J’AI ÉTÉ TRANSPERCÉ POUR VOS OFFENSES »

Ainsi parle le Seigneur Jésus,

« Mes amis bien-aimés, je suis venu dans ce monde pour vous sauver en prenant sur moi vos péchés et les conséquences de vos péchés. Depuis ma naissance dans la crèche jusqu’à ma mort au Calvaire, j’ai enduré les souffrances, les rejets, les insultes et persécutions pour votre bien. Mon Père céleste a permis que je sois né dans une famille où il y avait des assassins et gens immoraux afin que vous puissiez trouver la guérison et la libération de toutes les conséquences négatives des péchés de vos ancêtres dans l’arbre généalogique où vous êtes nés. Ma mère n’a jamais voulu être mère, ainsi ma conception dans son ventre n’était pas désirée ; c’était pour guérir tous ceux qui se sentent non désirés et rejetés au moment de la conception et de la naissance. Quand Joseph, mon père adoptif, a décidé de se séparer de ma mère, j’ai souffert de tristesse, confusion, détresse et rejet dans le ventre de ma mère. Quand mon immaculée et très sainte mère fut soupçonnée d’être une mauvaise femme, je fus pris de panique et de honte. A ma naissance il n’y avait personne pour m’accueillir ou pour prendre soin de moi exceptés mes parents. Je n’étais pas habillé confortablement avec des vêtements chauds dans le froid de la nuit, j’étais couché sur la paille brute qui m’éraflait et me faisait mal. A ma première respiration j’ai senti l’odeur nauséabonde de l’urine et des excréments des animaux et quand j’ai ouvert les yeux j’ai vu des animaux avec de grandes cornes me regardant fixement avec leurs grands yeux noirs, soufflant et beuglant. Il n’y avait ni infirmière ni médecin pour prendre soin de nous. J’ai subi toutes ces souffrances afin que vous soyez guéris de toutes les choses négatives qui se sont produites dans votre petite enfance.

Quand mes parents, comme des vagabonds, sont montés en Egypte, puis retournés à Nazareth, en Galilée, fuyant la menace de mort du roi Hérode, j’ai eu beaucoup de craintes, de solitude et de sentiments d’insécurité. Tout au long de ma vie j’ai été rejeté, désavoué, abandonné et menacé ; je n’avais même pas de lieu pour poser ma tête. J’ai été bouleversé, perdu et blessé devant la prophétie de Siméon au temple, et quand je me suis retrouvé seul au temple pendant trois jours je me suis senti complètement seul et plein de tristesse. Ma circoncision fut très douloureuse et j’ai saigné et pleuré très fort en présence de ma mère. Mes amis, j’ai souffert tout cela pour tous ceux qui se sentent rejetés, abandonnés, perdus, seuls, bouleversés et blessés dans leur enfance.

Comme chacun de vous, moi aussi j’ai été tenté de pécher et Satan a essayé de me séduire. Vous tous qui êtes fatigués et las des tentations de Satan, de la chair et du monde, vous pourriez trouver en moi la guérison et la force. Lorsque je parlais avec la femme pécheresse au puits, j’ai été incompris et soupçonné, même par mes propres disciples. Quand je parlais de mon départ pour le ciel, beaucoup pensaient que j’allais me suicider ; ceux d’entre vous qui sont incompris, mal jugés, calomniés ou insultés par les autres doivent trouver en moi la guérison et la consolation. J’ai été accusé d’être l’ami des pécheurs, d’être possédé par les démons, d’être blasphémateur, sorcier, criminel et fou. J’ai ressenti la douleur et la détresse à la mort de mon père adoptif qui m’a tant aimé et lors de la mort de mes proches et amis comme Jean le Baptiste et Lazare. J’ai été trahi et rejeté par mes fidèles bien-aimés. Je sais que beaucoup d’entre vous subissent de telles expériences dans leur vie portant de nombreuses blessures intérieures dans leur cœur. Venez à moi et trouvez la guérison et la vie nouvelle parce que c’est la raison pour laquelle j’ai subi toutes ces souffrances.

A Gethsémani je me suis retrouvé seul dans l’obscurité de la nuit et j’ai confié mes peines et mes douleurs à mon Père céleste et ma sueur s’est transformée en sang. A genoux devant le Père j’ai vu les larmes et les sanglots innocents de ceux qui sont calomniés, insultés, persécutés et discriminés et je priais pour qu’ils puissent trouver en moi la guérison et la force. Mes amis, pensez à la façon injuste avec laquelle on m’a traité comme un criminel lors de mon arrestation, les mains liées, déshabillé, les yeux bandés, subissant les coups, les railleries, les insultes et les fausses accusations ; Même les soldats me crachaient dessus et me battaient avec leurs mains et leurs coudes. Avant de m’emmener au Golgotha ils m’ont horriblement flagellé avec des lanières ; ma chair fut déchirée en morceaux par les lames et crochets fixés au bout des fouets et ma chair ensanglantée éclaboussa dans une agonie d’atroces souffrances. Tous ceux qui se tenaient autour de moi se moquaient et disaient que je souffrais à cause de mes propres péchés alors que je n’ai jamais commis le péché quel qu’il soit. Quelques jours avant, je les avais même défiés de pouvoir trouver en moi un seul péché. Tout en subissant ces souffrances, je vis les criminels innocents dans les prisons et ceux qui ont souffert injustement. Mes amis je portais vos infirmités et maladies sur mon corps afin que vous puissiez trouver la guérison et la vie nouvelle dans mes blessures.

Enfin, pour l’expiation de vos péchés, j’ai été élevé sur la croix avec toutes mes contusions et blessures, mes œdèmes sur le corps, et ensuite accroché sur la croix pendant plus de six heures, saignant et souffrant. Il n’y avait personne pour me dire un mot de consolation tandis que tous ceux qui m’entouraient se moquaient de moi, m’injuriaient et me disaient toutes sortes de calomnies et de mensonges. C’était un véritable crève-cœur de voir ma mère et mon disciple bien-aimé Jean, debout en larmes et partageant mon agonie. Une lance transperça mon cœur d’où sortit jusqu’à la dernière goutte de mon sang avec de l’eau. Je me suis même senti rejeté par mon Père Céleste parce qu’Il ne pouvait pas m’accepter avec le fardeau du péché. Comment mon Tout Saint Père pouvait-il accepter Son Fils chargé du péché ! Seulement quand j’en eus terminé avec le sacrifice de souffrance pour les péchés de tous, mon Père accepta mon esprit. Alors le Ciel s’est ouvert pour vous, Satan qui a trompé et corrompu le monde entier a été vaincu. TOUS, VOUS AVEZ ETE SAUVES DE VOS PECHES ET DES CONSEQUENCES DE VOS PECHES. De cette façon, le plus grand amour de mon Père vous a été démontré parce qu’il ne voulait pas que quiconque d’entre vous soit perdu dans le péché et la méchanceté mais sauvé grâce à mes souffrances, mon sang et mes blessures. Mes amis, ce n’est que par mon cœur blessé que vous pouvez recevoir le pardon, l’expiation et la réparation de vos péchés, alors vous obtiendrez la droiture, la justice, la sanctification et la rédemption. Nul autre au monde n’a pris sur lui ces souffrances comme un bouc émissaire afin de vous sauver de vos péchés et de vos souffrances. JE SUIS VOTRE SEUL SAUVEUR ET LE SEUL CHEMIN QUI MENE AU PERE CELESTE. JE VOUS AI RECONCILIES AVEC DIEU VOTE PERE, FAISANT DE VOUS DES CITOYENS DU CIEL AVEC LES SAINTS ET LES MEMBRES DE LA MAISON DE DIEU QUI EST L’EGLISE.

Mes chers amis bien aimés, quand vous persistez dans le péché sans repentance et sans changer de vie, vous me crucifiez à nouveau et vous me méprisez. Venez à moi en vous repentant de vos péchés et en les confessant avec la ferme décision de vivre une vie nouvelle en moi, j’ai une grande compassion et beaucoup d’amour pour vous »

Lire :
Gn 1: 27; 5: 1 Lv 16: 20-22 Is 53: 4-5 Ez 18: 21-23
Mt 1: 1-17, 19; 2: 13-23; 4: 1-10; 8: 17; 11: 28; 26: 48; 27: 28
Mc 3: 21; 15: 25-37
Lc 1: 30, 39; 2: 7, 34, 48; 7: 39; 9: 34-58; 22: 54
Jn 1: 29; 3: 16; 8: 21-22, 30, 41, 46; 14: 6; 15: 13-15
Ac 2: 36-39; 3: 15-21; 4: 5-12; 10: 38
Rm 3: 23-26; 5: 8-9; 6: 6-11; 8: 1
I Co 1: 30 II Co 5: 21 Ga 3: 13 Ep 2: 13-22; 6: 10
Col 1: 20-22; 2: 13-15 I Tm 1: 15; 2: 3-6
He 4: 15-16; 6: 6; 9: 14; 13: 12
I Jn 1: 7 I P 1: 18-19; 2: 14

Hercule

Messages: 9481
Date d'inscription: 01/05/2009
Localisation: France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum