Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Une Apocalypse Ethiopienne : Fëkkâré Iyasous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une Apocalypse Ethiopienne : Fëkkâré Iyasous

Message par Her le Mer 22 Déc - 23:57

Fëkkâré Iyasous
(Vers 0070 ap. J.-C.)

De toutes les branches de la littérature éthiopienne, celle qui a trait aux apocalypses est une des plus riches, non seulement en raison des ouvrages traduits, mais encore des oeuvres originales parfaitement conservées. Les livres apocryphes éthiopiens comporte un livre "Fëkkâré Iyasous" (Explication de Jésus) qui appartient à cette classe et qui est d’une importance certaine. Les plus anciens manuscrits qui s’y rapportent datent du XVI° siècle.

Le "Fëkkâré Iyasous" rapporte des paroles de Jésus, interrogé par ses disciples, le jour de la Cène, sur les temps futurs et les circonstances qui nous conduiront vers la fin des temps, et qui, plus tard, nous amèneront la fin du monde. Il s’élève d’abord contre la corruption qui règnera, le bouleversement des mœurs qui substituera l’autorité des femmes à celle des hommes et suscitera les dissensions dans les familles (Chacun sait que tout au long de l’histoire du monde, pour la grande majorité des civilisations disparues, on retrouve toujours à l’origine de ces disparitions, deux critères constants, deux causes qui apparaissent toujours : la libération des mœurs et l’émancipation de la femme…).

Le "Fëkkâré Iyasous" indique que le puissant sera l’instrument de la colère divine : le monde sera séduit par des imposteurs ; le mensonge règnera sur la terre et les fidèles n’auront de consolation qu’au dernier jour. Des prodiges se succèderont : deux soleils, une réduction de la vigueur de l’homme et des animaux, mais la corruption continuera. L’auteur, Esdra, rapporte toute une série de métaphores et de figures pour désigner les bons des méchants : l’or et le fer, les chiens qui parlent dans le ventre de leurs mères, le bœuf rétif et le bœuf docile ; la vigne, les gâteaux, l’aloès ; le corbeau ; le fleuve ; le soleil, la lune et les étoiles. Le mal ne fera que s’accroître : prêtres, moines, rois, chefs, peuples, tous mépriseront la parole divine. Des fléaux annonceront le châtiment : un roi tyrannique, une famine, une conflagration universelle qui ne fera qu’augmenter la perversité générale à laquelle un premier châtiment ne changera rien. De nouveaux malheurs surgiront : une invasion de sauterelles, une suite de troubles pendant lesquels il n’y aura nulle sécurité ; un tremblement de terre et un déluge achèveront la ruine de la terre et les coupables seront punis. Un petit nombre de justes sera épargné. Ils constitueront un royaume qui sera donné à un roi venu de l’Orient (de l’Est) et nommé Théodore (le bien aimé de Dieu). Alors commencera une ère de paix et de bonheur qui durera quarante ans. Il sera remplacé par trois rois qui, après trente-sept ans de règne, partiront pour l’Orient, l’Occident et le Nord ; leur disparition annoncera la fin du monde marquée par l’apparition de faux Messies. Viendra ensuite le jugement dernier suivi d’une félicité éternelle pour les justes.

La mention du roi venu de l’Est, Théodore, qui, avant le jugement dernier, doit amener aux juste une ère de paix et de bonheur, indique de manière précise l’avènement du grand Monarque et du Saint Pontife qui relèvera le monde et l’Eglise. Une prédiction analogue, relative à un être désigné par les première lettres de son nom, nous a été conservé dans l’histoire romaine : un oracle répandu en Grèce annonçait que le successeur de Valens serait un homme dont le nom commencerait pas : Θ.E.0.Δ. :

« … Mes frères, tenez-vous sur vos gardes : En ce temps, Je répandrai ma Gloire nouvelle sur toute la terre ; mais on la négligera ; on mangera l’amertume ; on considèrera ma Parole comme des chants des démons. En ce temps-là, les rois, les chefs et tous les peuples de la terre, insensés et sages, purs et impurs, serviteurs et hommes libres persévèreront dans la Triade. Qu’est-ce que la Triade ? Le péché, la moquerie, la jactance. Leur glorification sans humilité ni amour ne leur sera d’aucun avantage. C’est comme les branches coupées qui n’ont pas de fruits. Je les rendrai tels ; Je n’écouterai pas leurs prières ; leur erreur ne montera pas vers Moi et Je ne leur ouvrirai pas ma Miséricorde.

Mes frères, tenez-vous en garde : En ce jour, un corbeau couvrira son cou d’un haut-de-chausse (col romain ?). Quand Je parle d’un corbeau, je ne désigne pas cet oiseau, mais les hommes qu’on nomme prêtres, dépourvus d’esprit, qui le matin, ne vont pas à l’église, indolents, vains, lent d’esprit, qui préfèrent les choses du monde à la louange du Seigneur, qui haïssent leur prochain, qui s’adonnent à la fornication, qui épousent deux femmes, qui ne gardent pas ma Loi dans leur cœur, qui font l’œuvre de ce monde, qui prêchent faussement aux hommes le nom des dieux étrangers, qui agissent suivant la volonté de leurs cœurs et méprisent ceux qui glorifient mon Nom. Les insensés seront sages et les sages seront comme des insensés.

Mes frères, tenez-vous en garde. En ce temps, l’eau du fleuve ne coulera plus en aval mais en amont. Par eau du fleuve, Je désigne non l’eau, mais ceux qui porte le nom d’Israël. En disant : "elle ne coulera plus en aval, mais en amont", J’indique qu’ils ne resteront pas dans la Loi.

Mes frères, tenez-vous en garde. En ce temps, il y aura un soleil, une lune et des étoiles qui ne marcheront pas suivant ma volonté. Par le mot soleil, je ne désigne pas cet astre, mais les hommes qui sont nommés rois et qui ne marchent pas suivant ma Loi, qui ne croient pas en Moi, mais qui disent : moi, moi je règne ! alors que le seul vrai roi, c’est Moi ! C’est Moi qui fait périr et qui donne la vie ; c’est Moi qui châtie et qui fais miséricorde. Par le mot lune, je ne désigne pas cet astre, mais les chefs qui ne placent pas leur confiance en Moi et qui disent : moi, moi, Je mets à la tête ; tandis que c’est moi qui met à la tête et qui destitue. En haut, dans les cieux, en bas, sur la terre, il n’y a pas d’autre Dieu que Moi. Par les étoiles, Je ne désigne pas ces astres, mais les peuples du monde, les chefs, les anciens, les troupes qui ne dorment ni nuit, ni jour, tant qu’ils n’ont pas détruit ce qui est établi et rétabli ce qui est détruit. Ils aiment l’un et détestent l’autre ; ils ne placent pas leur espoir dans le Seigneur, mais dans leur force et leur action, conformément à la méchanceté de leur esprit. Mais, Je ferai en sorte que celui qu’ils ont pris pour roi, qu’ils ont établi pour chef, les châtie, les enchaîne et leur enlève toutes leurs richesses et tous les biens et qu’il augmente son autorité plus qu’auparavant.

Mes frères, tenez-vous en garde. En ce temps, il y aura une famine et une désolation. Les hommes mangeront de la chair humaine et, de leurs bouches, ils dévoreront de l’herbe comme des bœufs. Leurs villes seront ravagées, toute la terre brûlera, tous les hommes et tous les animaux périront, ma loi et ma règle seront abolies ; ma Chair et mon Sang seront profanés et dévoilés à des hommes insensés et impurs ; mon Eglise et l’institution du Sacrifice le seront à ceux qui ne sont pas dignes de l’entendre, qui ne garderont pas le secret. Ils s’uniront à leurs proches ; ils corrompront leurs corps, ils souilleront leurs âmes, ils adoreront celui qui n’est pas Dieu. C’est pourquoi, j’enverrai vers eux, en secret, un roi pour les perdre, petits et grands. Tous les peuples périront dans leur pays ; évêques, prêtres, diacres, moines, rois, peuples, hommes et femmes ne m’adoreront plus, ne m’invoqueront plus, ne viendront plus à l’église, détruiront ma Loi et ma règle. Ils feront alliance avec ceux qui ne me connaissent pas, ceux qui leur sembleront avoir échappé à la peine de mort. Ceux que j’aurais laissé survivre multiplieront volontairement les actes injustes ; les peuples mépriseront leur prochain et leurs frères. Ensuite, Je leur enverrai à tous, un fléau mortel en sorte que la sépulture manquera aux hommes et aux troupeaux que l’homme mène paître chaque jour et chaque année. Ils ne feront pas pénitence et ne se convertiront pas : c’est pourquoi, Je n’adoucirai pas ma colère contre eux.

Mes frères, tenez-vous sur vos gardes en ces jours. Lorsque viendra la vendange du monde, J’enverrai contre lui les sauterelles et les criquets qui mangeront les fruits de la terre ; J’enverrai contre eux la haine et le trouble dans chaque contrée ; les étrangers qui vont dans les pays seront enfermés ; les vêtements magnifiques disparaîtront et ne seront pas retrouvés (même) avec peine. Tout ce qui est au serviteur, à l’homme libre, à l’étranger disparaîtra et ne se retrouvera pas. Toutes les églises seront fermées : J’enverrai les bêtes de la terre qui les détruiront : les loups, les serpents, les lions, les panthères, les hyènes. Celui qui sortira dans les champs ne rentrera pas ; celui qui partira le matin ne reviendra pas. J’enverrai contre eux un oiseau de proie qui enlèvera les petits à leurs mères.

Mes frères, tenez-vous en garde. Lorsque arrivera la perte de toutes les nations, la terre sera ébranlée trois fois en un jour. Un vent violent viendra de l’Orient ; il renversera leurs maisons et fera périr par un déluge les corps de tous les hommes. Une pluie viendra de l’Occident ; le soleil sera obscurci ; sa force sera diminuée ; sa lumière sera affaiblie pendant 40 jours et 40 nuits, la violence des éclairs apparaîtra et Je diminuerai la terre. Elle Me dira : Seigneur, qu’ai-je fait ? Je lui répondrai : C’est parce que tes fils ont péché. Je diminuerai tous les arbres des champs pour que ce soit un signe. J’enverrai contre eux un aigle qui les rassemblera avec son aile et tuera beaucoup d’hommes en un jour.

Mes frères, tenez-vous en garde. En ces jours, de 15.000 et de 830 moutons et chèvres, on n’en trouvera pas de gras. Les moutons et les chèvres dont Je parle ne sont pas des animaux, mais les hommes qui se nomment chrétiens et ne seront pas trouvés juste à l’exception d’un petit nombre.
Ensuite, tous les peuples se rassembleront, chacun dans son pays, ainsi que les rois et les chefs pour que soient moissonnés tous ceux qui ont profané mon nom par le mensonge, qui ont dévoré ce que j’avais de plus précieux, qui n’ont pas agi comme des Chrétiens. Je les lirai par des chaînes et Je les condamnerais à mort en un jour ; la fuite ne pourra les y soustraire et leurs forces ne les sauveront pas quand mon heure sera venue. Ils seront comme Pharaon qui fut submergé et précipité dans la mer. Pendant dix-sept jours, ils se frapperont mutuellement de leurs traits. Ils seront tous conduits à leur fin par leurs mauvaises actions ; il n’en survivra qu’un petit nombre pour avoir gardé les prescriptions de ce livre, avoir jeûné et fait pénitence, avant que cette heure ne les atteigne. Puis la terre sera déserte et restera sans habitants pendant vingt-neuf ans. Il ne restera que des rats et des taupes par qui le monde périra.

Ensuite j’amènerai de l’Orient un roi (le grand Monarque) nommé Théodore qui rassemblera ceux que j’aurai épargnés et qui faisaient ma volonté. Il viendra un métropolitain qui consacrera la terre (le saint Pontife) ; toutes les églises détruites seront rétablies et reconstruites sans négligence. En ce temps, j’adoucirai ma colère, j’enverrai ma bienveillance et ma miséricorde. Ma paix descendra sur la terre (comme) rétribution d’un jugement antérieur. Je ferai tomber une pluie d’un ciel sans nuage, pareille à de l’huile, pendant huit jours.
En ce temps-là, il n’y aura pas de troubles, ni de paroles hostiles, ni de haine, ni de traits, ni de flèches. Tout marchera selon la parole du roi et du métropolitain (le grand roi et le grand pape). La terre entière sera remplie de ma bénédiction. Les villes qui auront été détruites seront restaurées, la joie et le contentement règneront sur terre, avec la crainte du nom du Seigneur. En ce temps, il n’y aura ni procès, ni rapine, ni meurtre, mais l’Amour et la Paix descendront sur toute la terre. On célèbrera le Seigneur par des hymnes et des prières pendant quarante ans.

Ensuite règneront trois rois, chacun pendant trente-sept ans. Alors, l’un d’eux partira vers l’Orient, un autre ira vers l’Occident et le troisième vers le Nord. Puis viendront de faux Messies qui égareront beaucoup d’hommes ; il y aura des troubles dans chaque terre : toutes les forces de la terre et des cieux seront ébranlées. Le monde entier finira : le soleil, la lune et les étoiles tomberont ; le ciel et la terre périront : ma voix restera éternellement. Tous les peuples se rassembleront des extrémités de la terre : cent années seront comme un jour.

Alors les justes et les pécheurs, les innocents et les coupables seront séparés ; alors tous les trois et tous les chefs, les ravisseurs, les injustes, les hypocrites et les méchants défendront leur cause. Alors plaideront ceux qui disent : Nous sommes prêtres et notre vêtement est glorieux, ainsi que ceux qui ont été oints par l’Esprit. Ceux qui ont commis des meurtres viendront, couverts de sang, avec des épées, et seront remplis de honte devant moi. Alors se réjouiront ceux qui ont été affligés à cause de Moi ; alors seront affligés ceux qui auront goûté une joie complète sur la terre. Alors riront ceux qui ont pleuré à cause de Moi ; alors s’affligeront ceux qui se sont réjouis de mon chagrin. Alors les humbles seront élevés dans mon royaume ; alors les orgueilleux et les vaniteux tomberont dans la géhenne. Alors revivront tous ceux qui ont été tués à cause de Mon Nom ; alors périront dans le feu tous ceux qui ont tué l’âme des justes. Alors brillera le visage de mes serviteurs qui ont été jugés à cause de Moi. Alors seront vêtus les justes qui ont été nus à cause de Moi. Alors seront maltraités ceux qui ont maltraité et méprisé les pauvres. Alors jouiront d’une double gloire ceux qui ont méprisé ce monde périssable. Alors les impies et les méchants tomberont dans le feu. Alors ceux qui servent et accourent sans négligence seront élevés et monteront jusqu’à Moi. Alors, J’aurai de la clémence et de l’indulgence pour ceux qui auront été miséricordieux à cause de Moi ; alors, Je condamnerais à une peine éternelle ceux qui n’auront pas eu pitié à cause de Moi.

Ensuite, il n’y aura plus d’été ni d’hiver, de semailles ni de moisson, de splendeur ni de lumière, ni de mariages, ni de fils, ni de filles, ni de lutte ni de procès. Il n’y aura plus de guerre, ni d’injustice, ni d’outrage, ni de railleries, ni de reproches. Je renouvellerai la terre et les cieux, J’y demeurerais avec tous mes Saints, mes Anges, mes Justes, durant des temps sans fin et des années qui ne passeront pas pendant l’éternité. Amen ».
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum