Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

L'Apocalypse de Saint Jean - Chapitres 1 à 5 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Apocalypse de Saint Jean - Chapitres 1 à 5 -

Message par Her le Mer 22 Déc - 22:51

L’Apocalypse de Saint Jean Revisitée à la Lumière des Messages de Jésus et Marie


Saint Jean, apôtre et évangéliste (+ 101) : Un homme avait deux fils, comme lui pêcheurs sur le lac de Tibériade. Jacques et Jean, les fils de Zébédée, ne manquaient pas de personnalité : on les appelait "fils du tonnerre". Grande était leur soif spirituelle. C'est pourquoi ils s'attachèrent à l'enseignement de Jean le Baptiste : "Celui qui vient derrière moi est plus grand que moi". Aussi, quand le Baptiste dit un matin, en leur montrant Jésus de Nazareth : "Voici l'agneau de Dieu", Jean suivit cet homme. Jacques dut hésiter encore. Lorsque quelques jours après, Jésus dit aux deux frères qui maillaient leurs filets : "Venez avec moi !" Jacques et Jean aussitôt posèrent leurs filets et suivirent le Maître.

Jean était jeune. Il avait un grand amour du Christ. Il pensait que celui du Christ était plus grand encore. Alors il s'appela : "le disciple que Jésus aimait". Il fera partie du petit groupe des fidèles d'entre les fidèles. Il est sur le Mont Thabor lors de la Transfiguration, à la Cène, tout contre Jésus et au Calvaire, le seul parmi les apôtres, au pied de la croix. C'est là que Jésus lui confie Marie, sa mère.

Selon la tradition de l'Eglise catholique, c'est toute l'Eglise qui est confiée à la Mère de Dieu. Au matin de Pâques, il court et précède Pierre au tombeau : "Il vit et il crût."

Une tradition ancienne veut que Jean vécût ensuite à Ephèse avec la Vierge Marie. Qu'il y écrivit le quatrième évangile. Qu'un séjour à Patmos fut l'occasion d'une révélation qui devint l'Apocalypse. Qu'enfin, lorsqu'il fut devenu vieux, il ne sut que rabâcher l'essentiel de ce que le Christ lui avait enseigné et donné de découvrir : "Dieu est amour. Aimez-vous les uns les autres". Selon la tradition, saint Jean aurait été amené d'Ephèse à Rome, chargé de fers, sous l'empereur Domitien. Il fut condamné par le sénat à être jeté dans l'huile bouillante. Cette condamnation fut exécutée devant l'actuelle Porte Latine. Il en sortit plus frais et plus jeune qu'il n'y était entré. Le fait n'est pas prouvé, mais il fallait bien que saint Jean soit venu à Rome, comme Pierre et Paul.


Messages d’introduction donnés à Don Stefano Gobbi

- Message n° 370 du 31 Décembre 1987 - La Grande Tribulation :

« Notre Dame : Avec Moi dans mon Cœur Immaculé, passez en prières incessantes les dernières heures de cette année, qui touche à sa fin. C'est une année importante et particulièrement bénie par mon Cœur Immaculé, parce que mon Pape me l'a consacrée d'une manière solennelle et officielle.

Vous êtes désormais arrivés à la moitié de cette année mariale. Vous êtes entrés dans mon temps. Vous êtes sous le signe des grands événements, qui vous ont été prédits. Sachez lire et méditer ce qui vous a été clairement décrit dans la Sainte Écriture pour vous aider à comprendre les temps que vous vivez. Par ma voix maternelle, Je vous amène tous à comprendre les signes de la grande tribulation.

Les indices sûrs vous ont été clairement décrits par les Évangiles, les lettres des Apôtres, le livre de l'Apocalypse pour vous faire comprendre quelle est la période de la grande tribulation. Tous ces signes sont en train de se réaliser en votre temps.

D'abord, une grande apostasie se répand dans toutes les parties de l'Église, en raison du manque de foi qui se répand aussi parmi les Pasteurs eux-mêmes. Satan a réussi à diffuser partout la grande apostasie par le moyen de son oeuvre rusée de séduction, qui en a conduit beaucoup à s'éloigner de la Vérité de l'Évangile pour suivre les fables de nouvelles théories théologiques et à se complaire dans le mal et dans le péché, recherché comme un bien véritable.

Ensuite, en votre temps, se multiplient les bouleversements d'ordre naturel, comme les tremblements de terre, la sécheresse, les inondations, les désastres causant la mort imprévue de milliers de personnes et suivis d'épidémies et de maux inguérissables, qui se répandent partout.

De plus, vos jours sont marqués par de continuelles rumeurs de guerre, qui se multiplient et qui moissonnent chaque jour d'innombrables victimes. Les discordes et les divisions augmentent à l'intérieur des nations ; les révoltes et les luttes entre les peuples se propagent ; les guerres sanglantes continuent à s'étendre, malgré tous les efforts entrepris pour l'établissement de la paix.

Enfin, en votre temps, de grands signes apparaissent dans le soleil, la lune et les étoiles.

Le miracle du soleil qui a eu lieu à Fatima a été un signe, qui vous a été donné pour vous avertir que désormais les temps de ces phénomènes extraordinaires qui se manifestent dans le ciel sont venus. Que de fois, au cours de mes apparitions actuelles vous avez pu contempler vous-mêmes, les grands prodiges qui se réalisent dans le soleil !

Comme les bourgeons qui jaillissent sur les arbres, vous disent qu’est désormais venu le printemps ; ainsi ces grands signes qui se réalisent en votre temps vous disent qu’est désormais arrivée pour vous la grande tribulation, qui vous prépare à l’ère nouvelle, que Je vous ai promise par le triomphe de mon Coeur Immaculé dans le monde.

Voilà pourquoi votre temps m'a été consacré par une année mariale spéciale en mon honneur. Car la Très Sainte Trinité a confié au Coeur Immaculé de votre Maman Céleste la tâche de préparer l'Église et toute l'humanité à vivre dans la confiance l'heure de la grande tribulation, qui vous prépare au retour glorieux du Christ ».


Messages d’introduction donnés à Agnès-Marie

- Message de Jésus à Agnès-Marie du 18 Novembre 1999 :
« Jésus : … Viens vite petite âme Me retrouver dès que tes activités de chaque jour te le permettent. Je suis la vie et Je nourris ton âme dans ces moments où nous sommes ensemble. Je sais bien souvent vous n'arrivez pas à faire coïncider l'Image que J'ai de vous : celle de votre ressemblance avec le Père, celle de votre vie intérieure avec l'image que vous vous faites de vous-même. En vérité, Je vous le dis, votre vrai Roi c'est Moi, cultivez donc votre vie intérieure car là est votre trésor ; vos trésors matérialistes ne sont qu'illusions qui s'écroulent comme châteaux de cartes dès que Je "secoue" un peu la terre !… ».

- Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999 :
« Jésus : … Je te commenterai tout ceci (l’Apocalypse) dans les jours qui viennent. Cela est important, car ces passages se rapportent à ce temps auquel Je vous prépare. C'est un peu compliqué car dans sa transcription de la vision, Jean revient sur certains passages et établit une chronologie, or toutes ces "choses" doivent être saisies de manière instantanée… ».

-Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999 :
« Jésus : … Il y a dans ce texte encore énigmatique et qui ne sera dévoilé vraiment qu'au jour de Mon Retour, plusieurs fois décrit la même chose de manière différente, mais il s'agit toujours du combat de Dieu contre le mal, jusqu'à ce que J'efface le mal. Que Mon Eglise soit témoin de son Dieu, que Je suis, et vous sortirez victorieux de la ténèbre. Foi et espérance et Marie, Vierge de l'Eucharistie, vous garde pour la vie éternelle. "Celui qui veut sauver sa vie la perdra", celui qui fait Ma volonté et non la sienne, sera sauvé. Amen ».

-Message de Jésus à Agnès-Marie du 16 Novembre 1999 :
« Jésus : … Bien, cela est bon que Je puisse parler à Mon peuple de manière si simple. J'en suis heureux. Maintenant, si tu veux (oui tu le veux, Je le sais) nous allons poursuivre Mon enseignement sur le texte le plus incompris de la Bible : l'Apocalypse de Saint Jean.
Il y eut 7 jours lors de la création, dit la Genèse.
Il y a 7 églises ou communautés auxquelles s'adresse l'Apocalypse, il s'agit d'une communauté d'hommes et de temps : une ère.
Or 7 x 7 = 49 et voici le Grand Jubilé de Ma Naissance, année 1, voici le cinquantième jour du temps divin, une plénitude mais aussi le temps compris, en jours terrestres cette fois-ci, entre Mon Ascension et la Pentecôte.
Le septième de tout ce texte se rapporte à votre temps, septième communauté : Laodicée.
Le septième sceau et ses sept messagers aux sept trompettes.
Et à partir du texte vu hier : "la femme et le Dragon", une description de votre temps, de ce qui vient et de ce qui sera par Moi : Mon Règne de Gloire, de Paix et de Justice… ».

Message reçu par Agnès Marie 11 octobre 1999

« Jésus : … Votre faiblesse Me plaît car alors Je peux venir habiter en vous et vous donner Mon Esprit de force. Alors, vous devenez fort dans le Seigneur, non pas forts pour faire de grandes choses, mais seulement pour faire Ma volonté sur vous et pour persévérer dans la voie que vous avez choisie avec Moi. Je vous rends fort contre Mon adversaire : J'affermis vos pas.

Ma force, c'est Mon Esprit qui vous met debout, qui vous rend droit et qui vous fait marcher sur Mon Chemin et sur les chemins du monde, pleins d'assurance et d'Amour.

Demandez-Moi Mon Esprit de force en ces temps si éprouvants pour vos âmes.

Lorsque vous marchez sur Mon Chemin, tout "ce qui est du monde" vous agresse ; alors levez toujours plus longtemps votre regard vers Moi et vous resterez sur les chemins du Royaume.

Vos pieds foulent une terre pervertie au plus haut degré, mais, par Moi et avec Moi, votre Esprit vit en vérité déjà, dans les sphères célestes et côtoie ainsi la troupe des anges et des saints qui vous y ont précédés définitivement. Votre âme et votre coeur s'ouvrent sur les deux réalités et grandissent par ces doubles expériences, par ces allers-retours incessants entre la terre et le Ciel, qui font que vous appartenez aux deux mondes. En réalité, il n'existe pas de séparation pour nous qui vivons au Ciel, entre ici et là-bas. Notre vision est ouverte aussi bien sur la réalité invisible que sur la réalité visible ou terrestre.

Pour vous, trop souvent, vous vous contentez de la seule vision matérielle et oubliez la vision céleste. Apprenez avec Moi à contempler le monde "d'en-haut", pour en saisir la subtilité, la cohérence, le pourquoi et le comment. Ceci afin de comprendre votre Dieu.

Mes messages au monde doivent parvenir à leurs destinataires, Je bénis donc votre entreprise de mise au propre de certains d'entre eux qui sont destinés à tous. Cependant, laissez-Moi gérer Moi-même la façon et le moment où il faudra que tu sois connue comme leur "auteur" par les autorités ecclésiastiques. Pour l'heure je veux simplement toucher ceux qui sont petits et faibles et qui ont besoin de cette manne que sont Mes Paroles de Vie. N'oubliez pas que toute cette oeuvre se fait à l'abri du manteau de Ma Mère, qui protège ainsi Mon Eglise qui est Mon corps mystique. Ne soyez donc pas surpris des charismes de partage de Mes douleurs et de Ma Croix qui surgissent maintenant de plus en plus, dès lors qu'une âme accepte de les porter. Vous êtes chacun une partie de Mon corps mystique ensanglanté par les tortures, un lambeau de Ma peau déchirée par le fouet, outragée par les crachats, égratignée par le bois de la Croix, frappée du bâton et enfin transpercée par les clous et la lance.

Mon Eglise, tu vis l'heure de Ma passion.
Je te porte sur Mon Coeur
Sois forte de Ma force, que Te donne,
Aujourd'hui plus que jamais, Mon Esprit.
C'est l'heure du grand aigle de l'apocalypse,
Ses ailes sont la Foi et l'espérance.
C'est l'heure de l'espérance.

Crois et espère Mon Eglise et tu verras enfin le Triomphe de ta Mère, le triomphe de ton Dieu et le Règne du Père sur la terre.

C'est pourquoi Je t'ai invitée, Eglise, à tourner, dans ces années précédant le grand Jubilé de l'an 2000, tes regards vers l'Esprit, vers le Fils puis vers le Père et enfin vers la Trinité Sainte. Vois comme Je te conduis toujours plus tendrement. Vois comme Je t'envoie, des quatre coins du monde, des messagers à qui Je confie Ma Parole de Vie.

Vois comme Ma Lumière se répand sur la terre.

Oh, ce ne sont parfois, il est vrai, que des étincelles qui demeurent, alors qu'ailleurs rayonnent de grands feux, mais tous seront sauvés de ceux-là qui croient et espèrent en Ma Miséricorde.

Mon Eglise, si Je t'exhorte ainsi, par la bouche de tes enfants, c'est à cause de Mon grand Amour pour toi. Mon corps est en Gloire avec Moi, Je veux que Mon Corps Mystique que tu es sois aussi avec Moi tout entier, dans le Royaume. Le psalmiste a écrit "Toute chair languit après Toi", c'est parce que vous êtes Ma chair, lorsque vous vous conformez à votre dessein d'être des hosties vivantes et saintes, que votre chair même, pas seulement votre Esprit, languit après Moi. Je vous ai promis la résurrection de la chair, c'est-à-dire la glorification de votre chair, comme il en a été de la Mienne et de celle de Ma Mère et de quelques autres dont vous ne savez rien. Cela viendra en son temps qui n'est pas aujourd'hui.

Aujourd'hui, Je vous demande de croire et d'espérer, contre vents et marées, Grâce à l'Esprit de force qui se communique intensément ces temps-ci ; de languir après le Règne de Dieu, de soupirer avec joie et certitude après Mon Retour parmi vous dans la Gloire. Et d'oeuvrer, pour la Communion des saints, en profitant pleinement de l'ouverture des portes du Ciel qui commencera l'année jubilaire, le jour de Noël, pour gagner par votre Foi et en conformité avec ce qu'a établit pour cela Mon Pape dans l'Eglise, des indulgences aux âmes du purgatoire. Ne vous laissez pas arrêter par le fait que le terme d'indulgences a été objet de scandale monétaire dans l'histoire chaotique de Mon peuple.

Ce sont la prière et la Foi qui sauvent. Et vous pouvez sauver beaucoup de vos frères de leur purification cette année.

Les portes du Ciel seront ouvertes et la Communion des saints réactualisée après tant de siècles de séparation ! C'est déjà là le triomphe de Marie, Reine du Ciel et de la terre, Reine des Anges souveraine du monde !

Alors n'hésite pas à diffuser à Mes compagnons les textes que Je t'ai mis en main par l'intermédiaire de la brochure du Mouvement Sacerdotal Marial.

Prenez vraiment à coeur, cette année, qui s'ouvre, de sauver vos frères "qui se sont endormis dans l'espérance de la Résurrection".

C'est vous, par vos offrandes et vos prières, qui pouvez hâter leur résurrection, c'est-à-dire leur passage dans le Royaume céleste de félicité et de Paix. De leur côté, ils prient pour vous, au long de leur purification, par leurs offrandes et leurs prières, pour votre résurrection, votre rédemption, afin que vous obteniez Mon Retour dans la Gloire. Les communications seront rétablies entre l'Eglise souffrante et l'Eglise pèlerine, pour l'obtention de l'Eglise Triomphante ! Alors, hauts les coeurs !

Je vous bénis tous de manière très spéciale ; recevez aujourd'hui Mon Esprit de force et faites ce que Je vous dis.

Ma Paix soit dans votre âme.

Jésus-Christ ».


Message reçu par Agnès Marie 28 Janvier 2000

« Jésus : … Je te bénis, merci de Me consacrer ce temps.

Viens au plus intime de Mon Coeur, là où Mon Esprit se saisit du tien pour te faire entendre Ma Parole.

- Parle Seigneur, je T'écoute.

- Montagnes et collines se changeront en plaines fleuries avant que Mon pied ne foule ce sol qui a recueilli Mon Sang.

- C'est un peu sibyllin, peux-tu éclairer le sens de cette phrase, Seigneur ?

- Je parle toujours au propre comme au figuré, comprenez ceci au sens littéral comme au sens symbolique. Les montagnes de vos péchés, les collines de vos omissions se changeront en plaines fleuries : en cœurs remplis des dons du Saint-Esprit.

Vraiment la terre et vous-même allez être renouvelés en profondeur, car après la Croix vient la Joie de la résurrection. Je vous parle de votre résurrection en tant qu'Homme issu de la matière et rempli du souffle divin. L'Esprit prendra possession de chacune des particules de vie qui créent la matière. La matière elle-même sera saisie de l'Esprit car J'ai dit : « si vous ne proclamez, les pierres elles mêmes crieront » pour annoncer Ma Venue car « voici que Je viens ».

Ceci peut encore se comprendre au sens où J'abaisserai les puissants et élèverai les humbles aux cœurs purs. Amen .

Jésus-Christ

(même jour)

Passe le temps et vient l'accomplissement des prophéties. Vous êtes dans les derniers des derniers temps. Vous êtes la génération qui verra Ma Gloire de ses yeux. Vous êtes Mes enfants préférés, crées pour M'accueillir sur votre terre, Mes choisis de toute éternité pour ces temps, oui, tous, même ceux qui aujourd'hui Me refusent car l'Esprit du monde M'a chassé de leurs cœurs, tous vous fûtes créés pour ce temps de Gloire inédit pour votre terre. Nulle créature ne fut plus aimée de Mon Père que cette génération qui doit Me recevoir. Vos âmes sont précieuses et de tout temps mises à part dans le coeur de Dieu, ainsi comme « il vous a été beaucoup donné, il vous sera beaucoup demandé ». L'Amour de prédilection de Mon Père est exigeant dans son souci de perfection, c'est pourquoi Je ne veux pas vous laisser livrer à Mon adversaire par ignorance de Ma Parole. Je veux faire entendre Ma Voix par toute la terre. Ma voix fracassera les montagnes, jettera les mers hors de leurs rivages et fera « refleurir Mes parterres ». Vous allez vivre l'ère de l'Esprit, plus encore qu'au temps des premières communautés chrétiennes qui vivaient selon Mon Evangile, dans l'Esprit de Vérité avec Marie comme modèle. Plus encore, car alors la terre entière aura choisi comme modèle politique l’Evangile et les lois de Dieu. Ce qui vous paraît être utopie aujourd'hui sera réalité demain Grâce à vous et par la volonté de Mon Père. Tout péché sera effacé de la surface de la terre et extirpé du plus profond de vos cœurs. La loi universelle et immuable du libre-arbitre prévaudra toujours et les commandements seront toujours l'amour de Dieu et l'amour du prochain, votre volonté sera tournée vers le Père, alors au lieu de matérialiser le potentiel du mal, vous travaillerez à grandir dans le bien, le beau et le bon, toutes vertus divines de croissance positive.

Pour qu'un coeur grandisse en amour et fidélité et s'élève vers le Ciel, il faut qu'il se laisse saisir par l'Esprit et conduire par Dieu. Ce que Je fais pour un coeur, Je veux le faire pour l'humanité entière. Je veux conduire la terre vers Dieu et pour cela il est nécessaire d'établir un gouvernement Saint des peuples de la terre. Les institutions, nécessaires à la gestion de la terre, doivent être sanctifiées pour le bien de tous et la Gloire de Dieu, car Je veux que Mon Père puisse se glorifier en cette terre qu'Il M'a donnée comme en chacun de vous.

Lorsque chaque Ame sera ce cristal transparent réfléchissant Ma Lumière, la terre aussi sera un cristal jetant mille feux d'Amour dans l'univers dont J'ai la royauté céleste.

Après avoir donné un roi selon Mon Coeur pour l’œuvre de sanctification et de purification, J'imprégnerai de Ma Royauté céleste toutes vies, minérales, végétales, animales, angéliques et archangéliques. Ma Royauté divine s'étendra sur chaque atome pour le diviniser un peu plus, pour le conformer à son origine : le Coeur du Père. Ainsi le monde recouvrera sa beauté originelle telle que le Père l'a pensée, telle que Je l'ai exprimée, Moi le Verbe de Dieu, par Notre Esprit-Saint.

Au sein de la Trinité chacune des trois personnes de votre Dieu agit avec les deux autres : jamais ni le Père, ni le Fils, ni l'Esprit Saint n'agissent seuls, mais toujours en union avec l'ensemble de la Trinité. Nous sommes Dieu chacun et ensemble. Et Je le redis « Nul ne va au Père s'il ne passe par Moi » par la Grâce de Notre Esprit.

Vous avez sur terre des religions (mode de relation à Dieu) fondées les unes uniquement sur le Père, d'autres seulement sur le Fils et certaines encore n'invoquent que l'Esprit. Cela est bien dommage, car, en fait, chaque Personne que vous avez ainsi divinisée seule est toujours dans la Trinité et n'agit qu'en tant qu'être trinitaire. L'appel à l'Unité de Mon Eglise Catholique concerne toutes les religions car elle seule a compris le sens de la Trinité et sa richesse. Déjà Paul révèle que le voile jeté sur l'Ancien Testament, comme le voile de Moïse n'est levé que par le Christ. L'Ancien Testament, Règne du Père, comme l'Apocalypse Règne de l'Esprit, ne sont compréhensibles et envisageables qu'à travers l'ordonnance du temps et de l'espace à la personne trinitaire du Fils que Je suis. Vouloir séparer les textes bibliques comme les personnes de la Trinité revient à tronquer la Vérité et donc à vivre dans l'erreur. La révélation de Dieu aux hommes se fait de manière progressive et rien ne peut être retranché ou privilégié ; la révélation forme un tout qui s'enrichit au fur et à mesure où Dieu parle à Son peuple par Son Fils et par Matie épouse de l'Esprit.

Et voici que Je viens établir la Vérité sur Son Trône. Et voici que j'envoie en avant de Moi Mes prophètes pour ce temps, Mes enfants de l'avent. Ma Parole est Sainte et véridique, et malheur à celui qui ajoute ou retranche ne serait - ce qu'un iota.

Ma Parole est ferme, droite et définitive, immuable et éternelle, parfaite et adorable.

Croyez en Ma Parole, écoutez Ma Voix
Ouvrez vos cœurs à l'Amour du Père
Livrez vos âmes à Sa Croix Adorable
Abandonnez votre Esprit à Son Esprit
Laissez-vous conduire au-delà des rivages
Au-delà des terres, dans l'au-delà de Dieu
Au plus près de son Cœur : le Ciel.
Le Père vous appelle à la Joie,
Joie de Dieu, le Christ Seigneur.

Qu'à travers Ma Parole recueillie par Mon prophète, votre Esprit entre dans la Joie de la Vérité.

Amen.

Jésus-Christ ».

Message reçu par Agnès Marie 10 mars 2004

« Jésus : … Vous serez le petit reste d'Israël, vous suivrez le Roi de Mon Coeur que Je vous aurai donné durant les jours les plus sombres de la période précédente.
Il vous mènera à la terre promise qui est Mon Règne visible sur votre terre.

Je viens purifier les corps, les âmes et la terre pour Me recevoir dans toute Ma Gloire.

La nouvelle Pentecôte approche, appelez de toute votre âme, de tout votre cœur l'Esprit-Saint, appelez Ma Sagesse qui vient préparer Ma Venue, faites descendre par vos supplications la Jérusalem Céleste. Je vous ai tout dit, Ma Parole est complète, Je vous ai prévenus, avertis, guidés pour la tribulation.

Vous connaissez tous les événements à venir et pourtant vous ne pouvez ni ordonner ceux-ci clairement, ni concevoir l'avènement ! La Vérité restera voilée jusqu'à ce que Je vienne.

Je donnerai à Mes prophètes et à votre Roi les grâces nécessaires chaque jour pour vous conduire et vous éclairer sur les événements au fur et à mesure qu'ils se produiront, ceci afin que vous sachiez où Dieu veut vous conduire.

J'ai donné à vos pères, Moïse et Aaron pour les faire sortir d'Egypte et les conduire à la terre promise. Je fais de même avec vous qui êtes Mon peuple. Mon roi, pour vous guider comme l'a fait Moïse, est aussi prophète: Dieu parle par sa bouche, par Mon Esprit. Le Pape des Temps Nouveaux, nouvel Aaron, transmettra Ma Parole d'Eglise. Aaron était prêtre, ne l'oubliez pas, Je parlais aussi par sa bouche. (...)

L'un de nos correspondants de longue date, qui demeurait alors en Alsace, Monsieur Robert Hées, Docteur en théologie catholique et Docteur en droit canonique, après avoir lu en méditant soigneusement la première édition de cet ouvrage (« Joie de Dieu ») et y avoir consacré plus de 150 heures de réflexion profonde, nous déclarait : "Ce livre est un pur joyau".

Pour que ce diamant venu tout droit du ciel puisse étinceler de mille feux, voici que le Seigneur a voulu qu'il y soit ajouté encore de nombreuses facettes qui toutes, brillant d'un éclat particulier, annonceront aux hommes que le Royaume de Dieu est proche, que sa justice est en train de s'accomplir ici-bas, en même temps que Son infinie miséricorde et que les faveurs du Seigneur ne sont pas achevées pour ses enfants mais qu'elles se renouvellent chaque matin, comme le disait le prophète Jérémie (Lm 3, 22).

Monsieur Robert Hées, aujourd'hui rappelé auprès du Seigneur, a souhaité écrire une courte préface d'une grande densité pour ce livre. En voici quelques extraits :

"Depuis le jour de la Pentecôte, l'histoire du salut est entrée dans les derniers temps. Ce sont les temps de l'Eglise. Ces temps s'achèveront le jour du Jugement dernier. Les derniers temps ou temps de l'Eglise se subdivisent en trois cycles de durée inégale : le temps des païens (cf. Lc 21, 24) ; le temps de la civilisation de l'amour ou du règne des mille ans (cf. Ap 20, 1-6) ; le temps du bref retour de Satan (cf Ap 20, 7-10) clos par le jugement des nations (cf Ap 20, 11-15) ou Jugement dernier.

Le premier combat eschatologique se situe à la fin du temps des païens. C'est le temps que l'humanité est en train de vivre, c'est aussi le temps de l'Eglise de Laodicée (cf. Ap 3, 14-22). C'est le temps qui implique une purification générale des hommes avant l'avènement de la civilisation de l'amour.Ce temps connaîtra un paroxysme dans le combat spirituel livré entre la Femme et le Dragon (cf. Ap 12) jusqu'au triomphe des deux Coeurs unis de Jésus et de Marie.

Le combat spirituel qui se déroule maintenant entre l'Eglise de Jésus-Christ et la fausse Eglise de Satan sera caractérisé bientôt par la venue et le règne éphémère de l'Antichrist (cf. 2 Th 2, 3-10 ; Ap 9, 1-11). Celui-ci, encore appelé faux prophète, sera secondé par la bête de la mer (cf. Ap 13, 1-10), la franc-maçonnerie séculière, d'une part, et la bête de la terre (cf. Ap 13, 11-16), la franc-maçonnerie ecclésiastique, d'autre part.

... Le dévoilement de l'Apocalypse s'est opéré en trois étapes principales. Jésus-Christ a expliqué en 1943 à l'âme mystique Maria Valtorta le sens des trois premiers chapitres de l'Apocalypse. La Vierge Marie a pris le relais en 1982 en expliquant au prêtre Don Stefano Gobbi d'autres passages de l'Apocalypse dans le cadre du Mouvement Sacerdotal Marial. Le Fils de Dieu a complété en 1999 le commentaire de ce livre ardu dans des messages délivrés à Agnès-Marie, de sorte que la révélation (= apocalypse) est comprise en son entier et par tous.

Ce commentaire figure dans le livre "Joie de Dieu" parmi d'autres annonces prophétiques concernant la France...

Quelques pages plus loin, sur le conseil de son directeur spirituel, Agnès-Marie se présente aux lecteurs du livre " Joie de Dieu ".

Ainsi dit-elle : "Je réponds à la fois à une demande de Jésus et à une curiosité légitime et bien naturelle que beaucoup m'ont manifestée : le besoin de savoir qui est l'instrument qu'a choisi le Seigneur. II est essentiel de comprendre que celui-ci est exactement comme chacun de vous : fille d Adam et enfant de Dieu, ce qui signifie englué dans le péché et attiré par la Lumière qui est Dieu, Père, Fils et Esprit-Saint.

"Un petit rien si précieux", voilà ce que nous sommes et rappelons-nous que tout est grâce et que les grâces ne sont pas forcément proportionnelles aux mérites. En effet, saint Paul ne nous apprend-il pas, dans sa sagesse venue de l'Esprit-Saint : "Car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort" parce que le Christ vient suppléer par Sa grâce à ma faiblesse ?"...

Ainsi, on peut le constater d'emblée, Agnès-Marie est de la même pâte que nous. C'est pourquoi son message est fait pour être entendu par nos deux oreilles, reçu en plein coeur pour porter du fruit et nous pousser à l'action telle que le Seigneur le souhaite pour que Son règne arrive.

Sans pouvoir vous donner à contempler les mille feux de ce bijou précieux que le Seigneur nous offre par sa messagère et confidente, nous vous révélons toutefois quelques-unes de ces nouvelles facettes qui figurent dans la troisième édition et qui ont particulièrement frappé notre regard afin que vous soyez ébloui à votre tour :

"Je souhaite maintenant donner à votre monde Ma conception du gouvernement des âmes sur la terre, comme Je l'entends, à la lumière de ce que Je suis. Oui, il existe une manière sainte, et bénie de Mon Coeur, de mener Mon peuple, qui prenne soin de Me mettre à la plus haute place et agisse avec justice, justice qui est amour pour Mon peuple .

... Je suis le Roi de votre terre et il n'y en aura pas d'autre, sinon celui que J'ai créé pour Me servir selon Ma volonté. Je veux vous enseigner la meilleure manière d'administrer les hommes afin que pas un ne se perde.

... Le but de celui qui gouverne un pays devrait toujours être :

1. Aimer son Dieu
2. Lui obéir et Le servir selon Sa volonté
3. Amener le bonheur terrestre
4. Élever les âmes au Ciel
5. Amener la Jérusalem Nouvelle.

Pour ce but, il y a quelques organisations à ordonner selon Mes plans. Tu sais l'état de décrépitude de vos institutions. Je n'ai pas besoin d'insister là-dessus!

Je veux dans un avenir qui n'est plus très éloigné maintenant, renouveler la surface de la terre. Je veux qu'elle soit menée par Mon Lieutenant, de la manière que Je l'entends, selon Mes voies et Ma Volonté. Tout ceci trouvera sa réalisation lorsque l'heure sera venue, après la grande purification qui est déjà commencée, lorsqu'il faudra tout reconstruire.

Vous essayez d'évoquer ce que sera le monde après cette purification ? Vous ne pouvez le concevoir.

Tout pour la Gloire de Dieu et que son règne vienne ».

Apocalypse - Chapitre 1, 1 – 20 :

« Révélation de Jésus-Christ : Dieu la lui donna pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt ; Il envoya son Ange pour la faire connaître à Jean son serviteur, lequel a attesté la Parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ : toutes ses visions. Heureux le lecteur et les auditeurs de ces paroles prophétiques s'ils en retiennent le contenu, car le Temps est proche !

Jean, aux sept Eglises d'Asie. Grâce et paix vous soient données par "Il est, Il était et Il vient", par les sept Esprits présents devant son trône, et par Jésus-Christ, le témoin fidèle, le Premier-né d'entre les morts, le Prince des rois de la terre. Il nous aime et nous a lavés de nos péchés par son sang, il a fait de nous une Royauté de Prêtres, pour son Dieu et Père : à lui donc la gloire et la puissance pour les siècles des siècles. Amen. Voici, il vient avec les nuées ; chacun le verra, même ceux qui l'ont transpercé, et sur lui se lamenteront toutes les races de la terre. Oui, Amen !

Je suis l'Alpha et l'Oméga, dit le Seigneur Dieu, "Il est, Il était et Il vient", le Maître-de-tout. Moi Jean, votre frère et votre compagnon dans l'épreuve, la royauté et la constance, en Jésus. Je me trouvais dans l'île de Patmos, à cause de la Parole de Dieu et du témoignage de Jésus. Je tombai en extase, le jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix clamer, comme une trompette : "Ce que tu vois, écris-le dans un livre pour l'envoyer aux sept Eglises : à Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée." Je me retournai pour regarder la voix qui me parlait ; et m'étant retourné, je vis sept candélabres d'or, et, au milieu des candélabres, comme un Fils d'homme revêtu d'une longue robe serrée à la taille par une ceinture en or. Sa tête, avec ses cheveux blancs, est comme de la laine blanche, comme de la neige, ses yeux comme une flamme ardente, ses pieds pareils à de l'airain précieux que l'on aurait purifié au creuset, sa voix comme la voix des grandes eaux. Dans sa main droite, il a sept étoiles, et de sa bouche sort une épée acérée, à double tranchant ; et son visage, c'est comme le soleil qui brille dans tout son éclat. À sa vue, je tombai à ses pieds, comme mort ; mais il posa sur moi sa main droite en disant : "Ne crains pas, je suis le Premier et le Dernier, le Vivant ; je fus mort, et me voici vivant pour les siècles des siècles, détenant la clef de la Mort et de l'Hadès. Écris donc ce que tu as vu : le présent et ce qui doit arriver plus tard. Quant au mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite et des sept candélabres d'or, le voici : les sept étoiles sont les Anges des sept Eglises ; et les sept candélabres sont les sept Eglises ».


Apocalypse - Chapitre 2, 1 – 29 :

« "À l'Ange de l'Eglise d'Ephèse, écris : Ainsi parle celui qui tient les sept étoiles en sa droite et qui marche au milieu des sept candélabres d'or. Je connais ta conduite, tes labeurs et ta constance ; je le sais, tu ne peux souffrir les méchants : tu as mis à l'épreuve ceux qui usurpent le titre d'apôtres, et tu les as trouvés menteurs. Tu as de la constance : n'as-tu pas souffert pour mon nom, sans te lasser ? Mais j'ai contre toi que tu as perdu ton amour d'antan. Allons ! rappelle-toi d'où tu es tombé, repens-toi, reprends ta conduite première. Sinon, je vais venir à toi pour changer ton candélabre de son rang, si tu ne te repens. Il y a cependant pour toi que tu détestes la conduite des Nicolaïtes, que je déteste moi-même. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises : au vainqueur, je ferai manger de l'arbre de vie placé dans le Paradis de Dieu.
"À l'Ange de l'Eglise de Smyrne, écris : Ainsi parle le Premier et le Dernier, celui qui fut mort et qui a repris vie. Je connais tes épreuves et ta pauvreté -- tu es riche pourtant -- et les diffamations de ceux qui usurpent le titre de Juifs -- une synagogue de Satan plutôt ! -- Ne crains pas les souffrances qui t'attendent : voici, le Diable va jeter des vôtres en prison pour vous tenter, et vous aurez dix jours d'épreuve. Reste fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises : le vainqueur n'a rien à craindre de la seconde mort.

"À l'Ange de l'Eglise de Pergame, écris : Ainsi parle celui qui possède l'épée acérée à double tranchant. Je sais où tu demeures : là est le trône de Satan. Mais tu tiens ferme à mon nom et tu n'as pas renié ma foi, même aux jours d'Antipas, mon témoin fidèle, qui fut mis à mort chez vous, là où demeure Satan. Mais j'ai contre toi quelque grief : tu en as là qui tiennent la doctrine de Balaam ; il incitait Balaq à tendre un piège aux fils d'Israël pour qu'ils mangent des viandes immolées aux idoles et se prostituent. Ainsi, chez toi aussi, il en est qui tiennent la doctrine des Nicolaïtes. Allons ! repens-toi, sinon je vais bientôt venir à toi pour combattre ces gens avec l'épée de ma bouche. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises : au vainqueur, je donnerai de la manne cachée et je lui donnerai aussi un caillou blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit.

"À l'Ange de l'Eglise de Thyatire, écris : Ainsi parle le Fils de Dieu, dont les yeux sont comme une flamme ardente et les pieds pareils à de l'airain précieux. Je connais ta conduite : ton amour, ta foi, ton dévouement, ta constance ; tes oeuvres vont sans cesse en se multipliant. Mais j'ai contre toi que tu tolères Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse ; elle égare mes serviteurs, les incitant à se prostituer en mangeant des viandes immolées aux idoles. Je lui ai laissé le temps de se repentir, mais elle refuse de se repentir de ses prostitutions. Voici, je vais la jeter sur un lit de douleurs, et ses compagnons de prostitution dans une épreuve terrible, s'ils ne se repentent de leur conduite. Et ses enfants, je vais les frapper de mort : ainsi, toutes les Eglises sauront que c'est moi qui sonde les reins et les coeurs ; et je vous paierai chacun selon vos oeuvres. Quant à vous autres, à Thyatire, qui ne partagez pas cette doctrine, vous qui n'avez pas connu "les profondeurs de Satan", comme ils disent, je vous déclare que je ne vous impose pas d'autre fardeau ; du moins, ce que vous avez, tenez-le ferme jusqu'à mon retour. Le vainqueur, celui qui restera fidèle à mon service jusqu'à la fin, je lui donnerai pouvoir sur les nations : c'est avec un sceptre de fer qu'il les mènera comme on fracasse des vases d'argile ! Ainsi moi-même j'ai reçu ce pouvoir de mon Père. Et je lui donnerai l'Etoile du matin. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises ».

Apocalypse - Chapitre 3, 1 – 22 :

« "À l'Ange de l'Eglise de Sardes, écris : Ainsi parle celui qui possède les sept Esprits de Dieu et les sept étoiles. Je connais ta conduite ; tu passes pour vivant, mais tu es mort. Réveille-toi, ranime ce qui te reste de vie défaillante ! Non, je n'ai pas trouvé ta vie bien pleine aux yeux de mon Dieu. Allons ! rappelle-toi comment tu accueillis la parole ; garde-la et repens-toi. Car si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur sans que tu saches à quelle heure je te surprendrai. À Sardes, néanmoins, quelques-uns des tiens n'ont pas souillé leurs vêtements ; ils m'accompagneront, en blanc, car ils en sont dignes. Le vainqueur sera donc revêtu de blanc ; et son nom, je ne l'effacerai pas du livre de vie, mais j'en répondrai devant mon Père et devant ses Anges. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises.

"À l'Ange de l'Eglise de Philadelphie, écris : Ainsi parle le Saint, le Vrai, celui qui détient la clef de David : s'il ouvre, nul ne fermera, et s'il ferme, nul n'ouvrira. Je connais ta conduite : voici, j'ai ouvert devant toi une porte que nul ne peut fermer, et, disposant pourtant de peu de puissance, tu as gardé ma parole sans renier mon nom. Voici, je forcerai ceux de la Synagogue de Satan -- ils usurpent la qualité de Juifs, les menteurs -- , oui, je les forcerai à venir se prosterner devant tes pieds, à reconnaître que je t'ai aimé. Puisque tu as gardé ma consigne de constance, à mon tour je te garderai de l'heure de l'épreuve qui va fondre sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre. Mon retour est proche : tiens ferme ce que tu as, pour que nul ne ravisse ta couronne. Le vainqueur, je le ferai colonne dans le temple de mon Dieu ; il n'en sortira plus jamais et je graverai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la Cité de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel, de chez mon Dieu, et le nom nouveau que je porte. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises.

"À l'Ange de l'Eglise de Laodicée, écris : Ainsi parle l'Amen, le Témoin fidèle et vrai, le Principe de la création de Dieu. Je connais ta conduite : tu n'es ni froid ni chaud -- que n'es-tu l'un ou l'autre ! -- Ainsi, puisque te voilà tiède, ni chaud ni froid, je vais te vomir de ma bouche. Tu t'imagines : me voilà riche, je me suis enrichi et je n'ai besoin de rien ; mais tu ne le vois donc pas : c'est toi qui es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu ! Aussi, suis donc mon conseil : achète chez moi de l'or purifié au feu pour t'enrichir ; des habits blancs pour t'en revêtir et cacher la honte de ta nudité ; un collyre enfin pour t'en oindre les yeux et recouvrer la vue. Ceux que j'aime, je les semonce et les corrige. Allons ! Un peu d'ardeur, et repens-toi ! Voici, je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi. Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon trône, comme moi-même, après ma victoire, j'ai siégé avec mon Père sur son trône. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux Eglises" ».


- Apocalypse 3 –
(Message de Jésus à Agnès-Marie du 16 Novembre 1999) :

« Jésus : … Le septième de tout ce texte se rapporte à votre temps, septième communauté : Laodicée.
Le septième sceau et ses sept messagers aux sept trompettes.
Et à partir du texte vu hier : "la femme et le Dragon", une description de votre temps, de ce qui vient et de ce qui sera par Moi : Mon Règne de Gloire, de Paix et de Justice.
Étudions ce qui est dit au messager (ange) de votre communauté :

- Apocalypse 3, 15 –
(Message de Jésus à Agnès-Marie du 16 Novembre 1999) :

"Je connais tes oeuvres, tu n'es ni froid ni chaud, Il faut que tu sois froid ou chaud".

C'est l'heure du choix décisif, vous ne pouvez plus ménager Dieu et Mammon, il faut choisir son "camp". "Qui n'est pas pour Moi est contre Moi". Je vous ai dit que le temps qui vient oblige à "radicaliser" sa foi et ses choix, les tièdes Je les vomis, c'est-à-dire que comme ils ne sont pas attachés à Moi, ils sont contre Moi, ils choisissent par cette demi-mesure qui n'est pas acceptable, l'éloignement.

Vous avez tout misé, hommes de ce temps, sur le matérialisme mais Moi, Je vous dis d'acheter chez Moi de "l'or épuré au feu pour t'enrichir" c'est-à-dire, une foi épurée qui vous ouvre le Royaume, votre seule vraie richesse. Convertissez-vous pendant la purification car "voici, Je Me tiens à la porte et Je frappe". "Au vainqueur Je donnerai de s'asseoir avec Moi sur le Trône" : cela signifie, à celui qui se sera laissé purifier, qui aura donc vaincu la mort (conséquence du péché originel. Je vous le rappelle) comme moi Je l'ai vaincue, il sera accueilli au Royaume, il participera à Mon Règne de Gloire avec Moi.

La phrase "et que ne s'exibe plus la honte de ta nudité" fait référence à deux outrages à Ma Gloire de ce temps : la luxure dans laquelle vous entraîne Satan et la nudité de votre âme qui ne s'est pas enrichie des trésors du Royaume. Le vêtement blanc est celui des saints et Je vous veux tous saints, donc enfants de Dieu.

Le "collyre aussi pour oindre vos yeux, afin de voir", c'est le discernement que vous donne l'Esprit en ces temps tout enténébrés des fumées démoniaques.

Je finis pour ce passage par vous donner une explication de cet avertissement toujours mal compris :

"Moi, ceux que J'aime, Je les blâme, Je les châtie sois donc ardent, fais retour !"

Ceux que J'aime, c'est l'humanité tout entière, et Je chéris particulièrement ceux que Je vois en train de se perdre, voilà pourquoi Je dis que Je les blâme : pour ouvrir leur coeur. Je les châtie pour les élever à Mon Coeur. Oui, l'Agneau est exigeant car seul l'Amour que Je suis connaît l'importance et l'imminence de tout ceci. Alors, faites retour, là Ma Miséricorde vous attend et vous serez vainqueurs de la peur et de la mort, participants au Royaume, fils de la Lumière que Je suis. C'est la ténèbre de Satan que Je fustige en vous, pas vous, qui restez jusqu'au bout du choix la merveille que vous avez été créée. Je punis l'ombre que vous avez acceptée d'héberger, pour vous donner Ma Lumière de Vérité. Laissez-vous donc purifier ! »

`
Apocalypse - Chapitre 4, 1 – 11 :

« J'eus ensuite une vision. Voici : une porte était ouverte au ciel, et la voix que j'avais naguère entendu me parler comme une trompette me dit : Monte ici, que je te montre ce qui doit arriver par la suite. À l’instant, je tombai en extase. Voici, un trône était dressé dans le ciel, et, siégeant sur le trône, Quelqu'un... Celui qui siège est comme une vision de jaspe et de cornaline ; un arc-en-ciel autour du trône est comme une vision d'émeraude. 24 sièges entourent le trône, sur lesquels sont assis 24 Vieillards vêtus de blanc, avec des couronnes d'or sur leurs têtes. Du trône partent des éclairs, des voix et des tonnerres, et sept lampes de feu brûlent devant lui, les sept Esprits de Dieu. Devant le trône, on dirait une mer, transparente autant que du cristal. Au milieu du trône et autour de lui, se tiennent quatre Vivants, constellés d'yeux par-devant et par-derrière. Le premier Vivant est comme un lion ; le deuxième Vivant est comme un jeune taureau ; le troisième Vivant a comme un visage d'homme ; le quatrième Vivant est comme un aigle en plein vol. Les quatre Vivants, portant chacun six ailes, sont constellés d'yeux tout autour et en dedans. Ils ne cessent de répéter jour et nuit : "Saint, Saint, Saint, Seigneur, Dieu Maître-de-tout, Il était, Il est et Il vient." Et chaque fois que les Vivants offrent gloire, honneur et action de grâces à Celui qui siège sur le trône et qui vit dans les siècles des siècles, les 24 Vieillards se prosternent devant Celui qui siège sur le trône pour adorer Celui qui vit dans les siècles des siècles ; ils lancent leurs couronnes devant le trône en disant : "Tu es digne, ô notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l'honneur et la puissance, car c'est toi qui créas l'univers ; par ta volonté, il n'était pas et fut créé" ».


Apocalypse - Chapitre 5, 1 – 14 :

« Et je vis dans la main droite de Celui qui siège sur le trône un livre roulé, écrit au recto et au verso, et scellé de sept sceaux. Et je vis un Ange puissant proclamant à pleine voix : "Qui est digne d'ouvrir le livre et d'en briser les sceaux ?" Mais nul n'était capable, ni dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, d'ouvrir le livre et de le lire. Et je pleurais fort de ce que nul ne s'était trouvé digne d'ouvrir le livre et de le lire. L'un des Vieillards me dit alors : "Ne pleure pas. Voici : il a remporté la victoire, le Lion de la tribu de Juda, le Rejeton de David ; il ouvrira donc le livre aux sept sceaux." Alors je vis, debout entre le trône aux quatre Vivants et les Vieillards, un Agneau, comme égorgé, portant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu en mission par toute la terre. Il s'en vint prendre le livre dans la main droite de Celui qui siège sur le trône. Quand il l'eut pris, les quatre Vivants et les 24 Vieillards se prosternèrent devant l'Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or pleines de parfums, les prières des saints ; ils chantaient un cantique nouveau : "Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu fus égorgé et tu rachetas pour Dieu, au prix de ton sang, des hommes de toute race, langue, peuple et nation ; tu as fait d'eux pour notre Dieu une Royauté de Prêtres régnant sur la terre." Et ma vision se poursuivit. J'entendis la voix d'une multitude d'Anges rassemblés autour du trône, des Vivants et des Vieillards -- ils se comptaient par myriades de myriades et par milliers de milliers ! -- et criant à pleine voix : "Digne est l'Agneau égorgé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange". Et toute créature, dans le ciel, et sur la terre, et sous la terre, et sur la mer, l'univers entier, je l'entendis s'écrier : "A Celui qui siège sur le trône, ainsi qu'à l'Agneau, la louange, l'honneur, la gloire et la puissance dans les siècles des siècles !" Et les quatre Vivants disaient : "Amen !" et les Vieillards se prosternèrent pour adorer ».
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum