Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

L'Apocalypse de Saint Jean - Chapitres 12 à 16 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Apocalypse de Saint Jean - Chapitres 12 à 16 -

Message par Her le Mer 22 Déc - 23:06

Apocalypse - Chapitre 12, 1 – 17 :

« Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement. Puis un second signe apparut au ciel : un énorme Dragon rouge-feu, à sept têtes et dix cornes, chaque tête surmontée d'un diadème. Sa queue balaie le tiers des étoiles du ciel et les précipite sur la terre. En arrêt devant la Femme en travail, le Dragon s'apprête à dévorer son enfant aussitôt né. Or la Femme mit au monde un enfant mâle, celui qui doit mener toutes les nations avec un sceptre de fer ; et son enfant fut enlevé jusqu'auprès de Dieu et de son trône, tandis que la Femme s'enfuyait au désert, où Dieu lui a ménagé un refuge pour qu'elle y soit nourrie 1.260 jours. Alors, il y eut une bataille dans le ciel : Michel et ses Anges combattirent le Dragon. Et le Dragon riposta, avec ses Anges, mais ils eurent le dessous et furent chassés du ciel. On le jeta donc, l'énorme Dragon, l'antique Serpent, le Diable ou le Satan, comme on l'appelle, le séducteur du monde entier, on le jeta sur la terre et ses Anges furent jetés avec lui. Et j'entendis une voix clamer dans le ciel : "Désormais, la victoire, la puissance et la royauté sont acquises à notre Dieu, et la domination à son Christ, puisqu'on a jeté bas l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait jour et nuit devant notre Dieu. Mais eux l'ont vaincu par le sang de l'Agneau et par la parole dont ils ont témoigné, car ils ont méprisé leur vie jusqu'à mourir. Soyez donc dans la joie, vous, les cieux et leurs habitants. Malheur à vous, la terre et la mer, car le Diable est descendu chez vous, frémissant de colère et sachant que ses jours sont comptés." Se voyant rejeté sur la terre, le Dragon se lança à la poursuite de la Femme, la mère de l'enfant mâle. Mais elle reçut les deux ailes du grand aigle pour voler au désert jusqu'au refuge où, loin du Serpent, elle doit être nourrie un temps et des temps et la moitié d'un temps. Le Serpent vomit alors de sa gueule comme un fleuve d'eau derrière la Femme pour l'entraîner dans ses flots. Mais la terre vint au secours de la Femme : ouvrant la bouche, elle engloutit le fleuve vomi par la gueule du Dragon. Alors, furieux contre la Femme, le Dragon s'en alla guerroyer contre le reste de ses enfants, ceux qui gardent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus ».

Apocalypse 12, 1 (message de Notre Dame à Don Stefano Gobbi) :

- Message n° 254 du 8 Décembre 1982. Mon Plan.

« Notre Dame : Je suis votre Mère Immaculée : laissez-vous conduire par Moi, fils de prédilection, pour la parfaite réalisation de mon Plan maternel…

… Dans l'Apocalypse, J'ai été annoncée comme "la Femme revêtue de soleil", qui conduit le combat contre le "Dragon rouge" et tous ses suppôts. Si vous voulez seconder mon Plan, vous devez combattre, mes petits, vous, les fils d'une Mère qui est Chef. Combattez contre le péché, contre le compromis, avec les armes de la prière et de la souffrance. Dans l'obscurité et la confiance, dans l'humble accomplissement de votre devoir quotidien, dans la parfaite imitation de Jésus, dans la pauvreté et le mépris du monde et de vous-mêmes, chaque jour, avec Moi, livrez cette bataille.

C'est un plan de victoire.

Après le triomphe actuel du mal, qui a réussi à dominer le monde, à la fin la victoire appartiendra uniquement à mon Fils Jésus. C'est Lui le seul Vainqueur.

La conclusion de la grande lutte que nous sommes en train de vivre sera son Règne glorieux de paix et de bonté, de justice et de sainteté qui s'instaurera dans le monde et resplendira dans le coeur de tous.

Ainsi s'achèvera le plan d'inimitié, de lutte et de victoire dans le triomphe de mon Coeur Immaculé ».

Apocalypse 12, 6 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

« Jésus : … Mais après le temps de désert (décrit en 12, 6) "un souffle de vie venu d'Elohim entre en eux". Croyant avoir définitivement gagné, la bête ne prendra même pas la peine de "mettre au tombeau" "leurs cadavres". Elle va prendre leur place dans le sanctuaire sans rayer leurs traces. Et l'Esprit va les ranimer, la Nouvelle Terre et les Nouveaux Cieux surgiront de l'Eglise rénovée, du peuple de Dieu vainqueur par l'Esprit… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 19 Novembre 1999).

Apocalypse 12, 6 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"La femme s'enfuit au désert, où Elle a un lieu préparé par Elohim, pour que, là, Il la nourrisse mille deux cent soixante jours".

« Jésus : … Voilà le temps que Je vous annonce. Mes enfants, comprenez ici, la femme, c'est l'Eglise, c'est vous qui M'aimez, le petit troupeau, le lieu que Nous vous avons préparé c'est Nos Cœurs unis : la Trinité Sainte. Quant aux 1260 jours où vous serez nourris au désert : 1+2=3 Dieu---- 6+0 = 6, la Bête… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

Apocalypse 12, 7 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"Et c'est la guerre au ciel. Michaël et ses messagers font la guerre au dragon".

« Jésus : … 1260 jours, c'est le chiffre du combat, entre Saint Michel et le Dragon, ce n'est pas le nombre de jours du désert ! Dans le refuge de la foi aveugle, vous serez nourris de Ma Parole que Je vous ai donnée (Evangile + Révélations + Messages)… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

Apocalypse 12, 7-9 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"Le Dragon et ses messagers guerroient,_mais ils ne sont pas les plus forts ; leur lieu ne se trouve plus au Ciel._Il est jeté le Dragon, le grand, le serpent,_l'antique, appelé Diable ou Satan, l'égareur de l'univers entier. Il est jeté sur la Terre et ses messagers sont jetés avec lui".

« Jésus : … Voilà le temps de ténèbres entre Mon absence ou votre désert et Mon Retour en Gloire : le combat commencé au Ciel, jettera ensuite sur la Terre tous les Démons, cela ne sera guère pire que maintenant car ils y sont déjà presque tous !... » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

Apocalypse 12, 11 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"Ils l'ont vaincu par le Sang de l'Agneau,_par la parole de leur témoignage ; ils n'ont pas aimé leur être jusqu'à la mort".

« Jésus : … Ceci se rapporte au martyre de l'Eglise dont Je t'ai déjà parlé :
"Qui perd sa vie pour Moi, la gagnera".

« Jésus : … Ici, la mort signifie les ténèbres par contraste avec la vie éternelle que reçoit celui qui Me donne sa vie, c'est-à-dire : celui qui aime Dieu aura la Vie Eternelle et c'est le témoignage (martyr = témoin) que certains donneront et donnent déjà, car ce temps dont Je vous parle est commencé… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

Apocalypse 12, 14 reprend 12, 6 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

« Jésus : … Les deux ailes sont la foi et l'espérance, objets de Mes messages précédents… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

Apocalypse 12, 15-18 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

« Jésus : …Le fleuve que jette Satan ce sont toutes ces oeuvres mauvaises que la terre engloutit (cf. tremblements de terre, krachs économiques, inondations, ect.) pour secourir l'Eglise, le peuple fidèle, et avec lesquels il attaquait même le petit reste de ceux "qui ont le témoignage de Yeshoua", c'est-à-dire vous, et il est partout, "aussi innombrable que le sable de la mer..." » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).


Apocalypse - Chapitre 13, 1 – 18 :

« Et je me tins sur la grève de la mer. Alors je vis surgir de la mer une Bête ayant sept têtes et dix cornes, sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des titres blasphématoires. La Bête que je vis ressemblait à une panthère, avec les pattes comme celles d'un ours et la gueule comme une gueule de lion ; et le Dragon lui transmit sa puissance et son trône et un pouvoir immense. L'une de ses têtes paraissait blessée à mort, mais sa plaie mortelle fut guérie ; alors, émerveillée, la terre entière suivit la Bête. On se prosterna devant le Dragon, parce qu'il avait remis le pouvoir à la Bête ; et l'on se prosterna devant la Bête en disant : "Qui égale la Bête, et qui peut lutter contre elle ?" On lui donna de proférer des paroles d'orgueil et de blasphème ; on lui donna pouvoir d'agir durant 42 mois ; alors elle se mit à proférer des blasphèmes contre Dieu, à blasphémer son nom et sa demeure, ceux qui demeurent au ciel. On lui donna de mener campagne contre les saints et de les vaincre ; on lui donna pouvoir sur toute race, peuple, langue ou nation. Et ils l'adoreront, tous les habitants de la terre dont le nom ne se trouve pas écrit, dès l'origine du monde, dans le livre de vie de l'Agneau égorgé. Celui qui a des oreilles, qu'il entende ! Les chaînes pour qui doit être enchaîné ; la mort par le glaive pour qui doit périr par le glaive ! Voilà qui fonde l'endurance et la confiance des saints. Je vis ensuite surgir de la terre une autre Bête ; elle avait deux cornes comme un agneau, mais parlait comme un dragon. Au service de la première Bête, elle en établit partout le pouvoir, amenant la terre et ses habitants à adorer cette première Bête dont la plaie mortelle fut guérie. Elle accomplit des prodiges étonnants : jusqu'à faire descendre, aux yeux de tous, le feu du ciel sur la terre ; et, par les prodiges qu'il lui a été donné d'accomplir au service de la Bête, elle fourvoie les habitants de la terre, leur disant de dresser une image en l'honneur de cette Bête qui, frappée du glaive, a repris vie. On lui donna même d'animer l'image de la Bête pour la faire parler, et de faire en sorte que fussent mis à mort tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la Bête. Par ses manoeuvres, tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer sur la main droite ou sur le front, et nul ne pourra rien acheter ni vendre s'il n'est marqué au nom de la Bête ou au chiffre de son nom. C'est ici qu'il faut de la finesse ! Que l'homme doué d'esprit calcule le chiffre de la Bête, c'est un chiffre d'homme : son chiffre, c'est 666 ».

Apocalypse 13, 13 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

« Jésus : … Le combat est décrit en Ap 13, 6. Mais il y aura toujours le petit reste, ceux dont le nom est écrit au Livre de Vie de "l'agneau égorgé" que Je suis. L'autre bête, tu le sais déjà, désigne la franc-maçonnerie ecclésiastique, "semblable à un agneau".

Le troisième "Oïe ! " du septième messager, celui de Dieu, vient de Dieu, de la Justice qu'exige Sa Miséricorde. Après les six atteintes simultanées aux six premières vertus, la Charité prend le dessus et demande son dû et ce sont les annonces des trois messagers, de Dieu ceux-là, qui "volent a mi-ciel"… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 19 Novembre 1999).


Apocalypse - Chapitre 14, 1 – 20 :

« Puis voici que l'Agneau apparut à mes yeux ; il se tenait sur le mont Sion, avec 144.000 gens portant inscrits sur le front leur nom et le nom de leur père. Et j'entendis un bruit venant du ciel, comme le mugissement des grandes eaux ou le grondement d'un orage violent, et ce bruit me faisait songer à des joueurs de harpe touchant de leurs instruments ; ils chantent un cantique nouveau devant le trône et devant les quatre Vivants et les Vieillards. Et nul ne pouvait apprendre le cantique, hormis les 144.000, les rachetés à la terre. Ceux-là, ils ne se sont pas souillés avec des femmes, ils sont vierges ; ceux-là suivent l'Agneau partout où il va ; ceux-là ont été rachetés d'entre les hommes comme prémices pour Dieu et pour l'Agneau. Jamais leur bouche ne connut le mensonge : ils sont immaculés. Puis je vis un autre Ange qui volait au zénith, ayant une bonne nouvelle éternelle à annoncer à ceux qui demeurent sur la terre, à toute nation, race, langue et peuple. Il criait d'une voix puissante : "Craignez Dieu et glorifiez-le, car voici l'heure de son Jugement ; adorez donc Celui qui a fait le ciel et la terre et la mer et les sources." Un autre Ange, un deuxième, le suivit en criant : "Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande, elle qui a abreuvé toutes les nations du vin de la colère." Un autre Ange, un troisième, les suivit, criant d'une voix puissante : "Quiconque adore la Bête et son image, et se fait marquer sur le front ou sur la main, lui aussi boira le vin de la fureur de Dieu, qui se trouve préparé, pur, dans la coupe de sa colère. Il subira le supplice du feu et du soufre, devant les saints Anges et devant l'Agneau. Et la fumée de leur supplice s'élève pour les siècles des siècles ; non, point de repos, ni le jour ni la nuit, pour ceux qui adorent la Bête et son image, pour qui reçoit la marque de son nom." Voilà qui fonde la constance des saints, ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus. Puis j'entendis une voix me dire, du ciel : "Ecris : Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur ; dès maintenant -- oui, dit l'Esprit -- qu'ils se reposent de leurs fatigues, car leurs oeuvres les accompagnent." Et voici qu'apparut à mes yeux une nuée blanche et sur la nuée était assis comme un Fils d'homme, ayant sur la tête une couronne d'or et dans la main une faucille aiguisée. Puis un autre Ange sortit du temple et cria d'une voix puissante à celui qui était assis sur la nuée : "Jette ta faucille et moissonne, car c'est l'heure de moissonner, la moisson de la terre est mûre." Alors celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée. Puis un autre Ange sortit du temple, au ciel, tenant également une faucille aiguisée. Et un autre Ange sortit de l'autel -- l'Ange préposé au feu -- et cria d'une voix puissante à celui qui tenait la faucille : "Jette ta faucille aiguisée, vendange les grappes dans la vigne de la terre, car ses raisins sont mûrs." L'Ange alors jeta sa faucille sur la terre, il en vendangea la vigne et versa le tout dans la cuve de la colère de Dieu, cuve immense ! Puis on la foula hors de la ville, et il en coula du sang qui monta jusqu'au mors des chevaux sur une étendue de mille stades ».

Apocalypse 14 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

« Jésus : … Voici pour ce passage sur la femme et le Dragon, ensuite en Apocalypse 14 est le temps final de Ma Victoire : Mon Retour : l'Agneau debout sur le Mont Sion… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

Le troisième "Oïe ! " du septième messager, celui de Dieu, vient de Dieu, de la Justice qu'exige Sa Miséricorde. Après les six atteintes simultanées aux six premières vertus, la Charité prend le dessus et demande son dû et ce sont les annonces des trois messagers, de Dieu ceux-là, qui "volent a mi-ciel".

Apocalypse 14, 7 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"Elle vient, l'heure de Son jugement."

Apocalypse 14, 8 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"Elle est tombée, elle est tombée, Babel, la grande",

Apocalypse 14, 11 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"Si quelqu'un se prosterne devant la bête ou son image, (il) boira le vin de l'écume d'Elohim, Il sera tourmenté par le feu [...]"

« Jésus : … Et voici en Ap 14, 14-20 l'annonce que la Moisson est mûre, que la Vendange est mûre.

Apocalypse 14, 12 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

"Là est l'endurance des consacrés, les gardiens des commandements de Dieu et de la foi en Jésus"… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 19 Novembre 1999).

« Jésus : … Votre espérance est Mon Règne de Paix qui vient, après le mensonge, le féroce combat contre Mon peuple et votre apparente mort, vient la Jérusalem céleste, la cité de Dieu. Après avoir construit "des œuvres de vos mains" avec le père du mensonge dont le but est le règne infernal sur terre, vous construirez avec et par Moi le Règne de Dieu sur la Terre : le Ciel nouveau, la Terre nouvelle… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 19 Novembre 1999).


Apocalypse : Chapitre 15, 1 – 8 :

« Puis je vis dans le ciel encore un signe, grand et merveilleux : sept Anges, portant sept fléaux, les derniers puisqu'ils doivent consommer la colère de Dieu. Et je vis comme une mer de cristal mêlée de feu, et ceux qui ont triomphé de la Bête, de son image et du chiffre de son nom, debout près de cette mer de cristal. S'accompagnant sur les harpes de Dieu, ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l'Agneau : "Grandes et merveilleuses sont tes oeuvres, Seigneur, Dieu Maître-de-tout ; justes et droites sont tes voies, ô Roi des nations. Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint ; et tous les païens viendront se prosterner devant toi, parce que tu as fait éclater tes vengeances." Après quoi, ma vision se poursuivit. Au ciel s'ouvrit le temple, la Tente du Témoignage, d'où sortirent les sept Anges aux sept fléaux, vêtus de robes de lin pur, éblouissantes, serrées à la taille par des ceintures en or. Puis, l'un des quatre Vivants remit aux sept Anges sept coupes en or remplies de la colère du Dieu qui vit pour les siècles des siècles. Et le temple se remplit d'une fumée produite par la gloire de Dieu et par sa puissance, en sorte que nul ne put y pénétrer jusqu'à la consommation des sept fléaux des sept Anges ».

Apocalypse 15 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

« Jésus : … "les sept plaies" et Apocalypse 16, : "les sept coupes de l'écume d'Elohim" reprend ce que nous venons de voir en 8 et 9. La purification du septième tombe sur les vices des six, les mêmes thèmes repris de 17 à 21… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 19 Novembre 1999).

« Jésus : … En Apocalypse 15 est le temps final de Ma Justice… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

« Jésus : … Cela est important, car ces passages se rapportent à ce temps auquel Je vous prépare. C'est un peu compliqué car dans sa transcription de la vision, Jean revient sur certains passages et établit une chronologie, or toutes ces "choses" doivent être saisies de manière instantanée ». (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

Par exemple en Apocalypse 15, 8 il y a :

"Personne ne peut entrer dans le sanctuaire que ne soient terminées les plaies des sept messagers" suivi en 16 des sept coupes de la colère, elles sont simultanées, il ne faut pas attendre qu'elles aient lieu l'une après l'autre, au contraire, elles sont la conséquence des sept vices qui s'opposent aux sept vertus. C'est ce contre quoi vous devrez et devez déjà combattre, vous, les fidèles ». (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).

« Jésus : … Il y a dans ce texte encore énigmatique et qui ne sera dévoilé vraiment qu'au jour de Mon Retour, plusieurs fois décrit la même chose de manière différente, mais il s'agit toujours du combat de Dieu contre le mal, jusqu'à ce que J'efface le mal. Que Mon Eglise soit témoin de son Dieu, que Je suis, et vous sortirez victorieux de la ténèbre. Foi et espérance et Marie, Vierge de l'Eucharistie, vous garde pour la vie éternelle. "Celui qui veut sauver sa vie la perdra", celui qui fait Ma volonté et non la sienne, sera sauvé. Amen.

Jésus-Christ » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).


Apocalypse : Chapitre 16, 1 – 21 :

« Et j'entendis une voix qui, du temple, criait aux sept Anges : "Allez, répandez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu." Et le premier s'en alla répandre sa coupe sur la terre ; alors, ce fut un ulcère mauvais et pernicieux sur les gens qui portaient la marque de la Bête et se prosternaient devant son image. Et le deuxième répandit sa coupe dans la mer ; alors, ce fut du sang -- on aurait dit un meurtre ! -- et tout être vivant mourut dans la mer. Et le troisième répandit sa coupe dans les fleuves et les sources ; alors, ce fut du sang. Et j'entendis l'Ange des eaux qui disait : "Tu es juste, Il est et Il était, le Saint, d'avoir ainsi châtié ; c'est le sang des saints et des prophètes qu'ils ont versé, c'est donc du sang que tu leur as fait boire, ils le méritent !" Et j'entendis l'autel dire : "Oui, Seigneur, Dieu Maître-de-tout, tes châtiments sont vrais et justes." Et le quatrième répandit sa coupe sur le soleil ; alors, il lui fut donné de brûler les hommes par le feu, et les hommes furent brûlés par une chaleur torride. Mais, loin de se repentir en rendant gloire à Dieu, ils blasphémèrent le nom du Dieu qui détenait en son pouvoir de tels fléaux. Et le cinquième répandit sa coupe sur le trône de la Bête, alors, son royaume devint ténèbres, et l'on se mordait la langue de douleur. Mais, loin de se repentir de leurs agissements, les hommes blasphémèrent le Dieu du ciel sous le coup des douleurs et des plaies. Et le sixième répandit sa coupe sur le grand fleuve Euphrate ; alors, ses eaux tarirent, livrant passage aux rois de l'Orient. Puis, de la gueule du Dragon, et de la gueule de la Bête, et de la gueule du faux prophète, je vis surgir trois esprits impurs, comme des grenouilles -- et de fait, ce sont des esprits démoniaques, des faiseurs de prodiges, qui s'en vont rassembler les rois du monde entier pour la guerre, pour le grand Jour du Dieu Maître-de-tout. (Voici que je viens comme un voleur : heureux celui qui veille et garde ses vêtements pour ne pas aller nu et laisser voir sa honte.) Ils les rassemblèrent au lieu dit, en hébreu, Harmagedôn. Et le septième répandit sa coupe dans l'air ; alors, partant du temple, une voix clama : "C'en est fait !" Et ce furent des éclairs et des voix et des tonnerres, avec un violent tremblement de terre ; non, depuis qu'il y a des hommes sur la terre, jamais on n'avait vu pareil tremblement de terre, aussi violent ! La Grande Cité se scinda en trois parties, et les cités des nations croulèrent ; et Babylone la Grande, Dieu s'en souvint pour lui donner la coupe où bouillonne le vin de sa colère. Alors, toute île prit la fuite, et les montagnes disparurent. Et des grêlons énormes -- près de 80 livres ! -- s'abattirent du ciel sur les hommes. Et les hommes blasphémèrent Dieu, à cause de cette grêle désastreuse ; oui, elle est bien cause d'un effrayant désastre ».

Apocalypse 16 (message de Jésus à Agnès-Marie) :

« Jésus : … En Apocalypse 16 est le temps final de Ma colère… » (Message de Jésus à Agnès-Marie du 15 Novembre 1999).
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Apocalypse de Saint Jean - Chapitres 12 à 16 -

Message par Her le Sam 27 Aoû - 7:30

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-message-de-notre-seigneur-a-john-leary-5-aout-2011-sur-le-livre-de-l-apocalypse-integral-82618666.html

Message de notre Seigneur à John Leary - 5 août 2011: sur le Livre de l'Apocalypse.(intégral)

…l'Antéchrist. Alors il se déclarera, et la tribulation commencera… lire dans le Livre de l'Apocalypse du chapitre 8 à 11 toutes les explications de Saint-Jean de sa vision des sept trompettes


(Dédicace de la Basilique de Sainte Marie Majeure à Rome)


Jésus dit: « Mon peuple, vous avez besoin de discerner à propos de cette Bête dans le Livre de l'Apocalypse (13:1). «Et je vis surgir de la mer une bête, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms(titres) blasphématoires. » Cette bête vomissait son venin sur les nations d'Europe. Ceci affectait beaucoup l'économies de ces pays, particulièrement leurs monnaies.

Satan et l'Antéchrist utilisent le peuple du monde unique (N.O.M) pour abattre(renverser) l'économie du monde mondiale afin qu'ils puissent placer leurs unions de pouvoir sur tous les continents. Une fois que les nations sont reprises après les échecs de monnaie, alors le peuple du monde unique réserveront ce pouvoir des nations à l'Antéchrist. Alors il se déclarera, et la tribulation commencera.

J'ai dit à Mes gens de ne pas avoir peur puisque Je ferai vos anges vous mener à Mes refuges de protection. Le mauvais temps sera bref pendant moins de 3 années de ½. Je vais ensuite apporter ma comète de châtiment pour défaire ces méchants et les jeter dans la géhenne. Mes fidèles seront rassemblés dans Mon Ère de Paix où ils seront récompensés d’avoir suivi Ma Volonté. Ne craignez donc pas toute le pouvoir des méchants parce que Je vais protéger Mes fidèles dans Mes refuges.


Jésus dit: « Mon peuple, Je vous ai demandé de lire dans le Livre de l'Apocalypse du chapitre 8 à 11 toutes les explications de Saint-Jean de sa vision des sept trompettes que les anges firent retentir. Le dernier message que Je vous ai donné il y a quelque temps parlait des Quatre Cavaliers.

Les Quatre Cavaliers ont trait avec les sept (4)sceaux, où certaines personnes ont été tuées. Cette vision des sept trompettes vient directement après que les sept sceaux aient été brisés.

La première trompette commence avec le Chapitre 8 du Livre de l'Apocalypse. Ceci a affaire avec des sécheresses où un tiers de la terre fut brûlé.
La deuxième trompette permit une montagne brûlante ou une comète qui tuerait un tiers des créatures de la mer.
La troisième trompette avait une étoile appelée absinthe et cela rendit la mer amère ce qui tua certaines personnes.
La quatrième trompette emporta un tiers de la lumière du soleil, de la lune et des étoiles.
La cinquième trompette ouvrit l'abîme afin que scorpions géants puissent piquer les mauvais pendant cinq mois sans les tuer.
La sixième trompette permit à un tiers de l'humanité d'être tué par le feu, la fumée et le soufre.

La septième trompette déclara Dieu comme le vainqueur sur tous les méchants. La bataille entre Mes anges et les deux bêtes commence après cette épreuve des trompettes.

Chaque message sur la fin des temps vous montre avec un peu plus de clarté comment Je combattrai contre l'Antéchrist et ses partisans. Ayez confiance en Ma victoire ultime qui précipitera finalement tous les méchants en enfer. »
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum