Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Quelques messages pour nous préparer à l'illumination des consciences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques messages pour nous préparer à l'illumination des consciences

Message par Soleil le Dim 17 Avr - 8:42

Voici quelques messages dictés à Sulema, pour vous faire apprécier si vous souhaitez acheter le livre aux Editions du Parvis

Marie, Reine de la paix 30 novembre 2010
Première semaine de l’Avent
1 – On pense à tout, sauf au suprême Sacrifice de Jésus-Amour, prisonnier dans une petite Hostie.
Merci, mon enfant. Signe-toi et écris, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur, pour la Gloire de Dieu son Père. Oui, mon enfant, le moment est à l’adoration, à la méditation des Saintes Écritures qui nous parlent de la Passion de mon Fils, mon Dieu et mon Seigneur.
Dans les temps où vous vivez, mon enfant, on parle de tout, sauf du suprême Sacrifice, le crucifiement de mon divin Jésus-Amour. On a oublié ses souffrances atroces, tout ce qu’il a enduré pour vous sauver, sa douloureuse agonie au Jardin des Oliviers. On ne pense plus à tout cela. Qui est là pour Le remercier ? Qui pense à Lui dire : « Merci Jésus de t’être fait homme par amour pour moi, pour tout le genre humain ? »
Lui, de condition divine, a tout quitté : sa Gloire auprès du Père, pour se faire l’un de nous. On a oublié qu’il est vrai Dieu et vrai homme. De plus en plus, on se sent gêné de parler de Lui, de penser à Lui, l’auteur de la Vie, l’auteur de tout le créé visible et invisible, Lui qui n’a rien épargné, qui vous a tout donné jusqu’à la dernière goutte de son Précieux Sang…
Remerciez-le souvent, mes enfants, pour tant d’amour. Comme il l’a dit (Jn 15, 13) : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ! » Il est allé jusqu’à devenir prisonnier dans une petite hostie. Lui, l’infiniment grand est devenu l’infiniment petit : sottise aux yeux des hommes, merveille aux yeux des anges !
Quand vous allez le recevoir, faites-le avec un grand respect, une grande dévotion, une grande reconnaissance, une grande humilité et surtout un grand amour. Qu’il trouve l’amour dans vos coeurs. Réchauffez-le avec votre amour.
Il meurt d’amour pour ses enfants. Suivez-le tous les jours et ne craignez rien, Il est là votre Jésus-Amour, aimez-le, aimez-le, mes enfants. Merci de consoler la Vie de ma vie, la Lumière de mes yeux, le Coeur de mon coeur, mon Dieu mon Seigneur.
Merci, mon enfant, d’écouter mon Coeur de Mère si affligé par tant et tant d’enfants qui ne pensent plus que Dieu existe, qu’il y a un Dieu qui les a créés et qui les attend.
Soyez bénis, mes enfants, au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen,
alléluia.


Marie, Reine de la paix 4 décembre 2010
Premier samedi du mois
2 – S’exercer à la vertu de patience ; la paix et la sérénité suivront.
Signe-toi et écris, mon enfant, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur, pour la Gloire de Dieu son Père.
Il faut, mon enfant, exercer la vertu de la patience envers soi-même et surtout envers les autres. Tu sais, pour arriver aux autres il faut se vaincre soi-même pour arriver à l’oubli de soi. On peut y arriver autrement, mais c’est plus difficile.
Tous les jours, je dirais même à chaque instant, on doit se pratiquer sans se décourager.
Mes enfants de lumière, comme vous vous êtes exercés dans la foi et dans la confiance, vous devez aussi le faire avec la patience. Et vous verrez ce qui se produira en chacun de vous : vous vivrez une paix plus intense et la sérénité s’installera peu à peu dans votre coeur, grâce à votre persévérance. Merci, mes enfants, de continuer à prier à mes intentions. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

Marie, Reine de la paix 6 décembre 2010
3 – Méditons sur la foi.
Chantez comme les enfants dans la fournaise. Béni soit mon divin Fils Jésus Christ le Seigneur. Signe toi et écris, mon enfant, couverte de son Précieux Sang, pour la Gloire de Dieu son Père.
Mon enfant, méditons sur la foi d’Abraham. Il a tout quitté pour suivre son Seigneur et son Dieu. Il est allé jusqu’à offrir en sacrifice son fils unique, car il était sûr que le Seigneur allait ressusciter Isaac pour accomplir sa promesse de lui donner une grande descendance plus nombreuse que les étoiles dans le ciel, plus nombreuse que les grains de sable de la mer (c.f Gn). C’est-à-dire que sa foi était absolue et inébranlable, une foi sans défaillance et totale en Dieu son Père. Il n’a pas eu d’arrière-pensée, encore moins de doute, il écoutait la voix du Très-Haut et à l’instant même il accomplissait ce qu’il avait entendu.
Pour le mettre à l’épreuve, le Seigneur lui a demandé le sacrifice suprême de son fils et, merveille des merveilles, aussitôt dit aussitôt fait, jusqu’à la venue de l’ange qui l’a arrêté. Quelle foi ! C’est pour cela qu’on l’a appelé le père de la foi.
Tout cela pour vous faire comprendre que le Seigneur tient ses promesses, qu’il est fidèle, et qu’il soutient les accablés. Donc, n’ayez pas peur, ne vous laissez pas effrayer. Soyez forts, prenez courage, car il est le Dieu de l’impossible.
Vous le savez très bien, il vous a manifesté sa Gloire, et cela à plusieurs reprises.
Réfléchissez-y mes enfants…
Alors, persévérez et chantez comme les enfants dans la fournaise (Da 3, 51), ils ne se sont pas apitoyés sur eux mêmes, ils avaient foi en Dieu, leur Père. Ils savaient que jamais Il n’était pour les abandonner. Enfin mes enfants, que votre foi soit plus ferme et plus forte. Continuez à prier, à chanter, à rendre grâce, à croire et surtout à espérer dans la paix que seul le Seigneur peut vous donner.
Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

Marie, Reine de la paix 10 décembre 2010
4 – Que vos coeurs soient très reconnaissants et pleins d’amour pour accueillir le Nouveau-Né.
Que la paix soit avec toi, mon enfant. Signe-toi et écris, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur, pour la Gloire de Dieu son Père.
Oui, mon enfant, que la paix soit avec vous tous, en ce beau temps de l’Avent qui prépare les coeurs de bonne volonté à accueillir Dieu fait homme, l’Enfant de la crèche, le Créateur de tout l’univers, cet Enfant d’amour qui vous a aimés jus qu’à la folie de la croix. Que vos coeurs soient très reconnaissants.
Remerciez-Le en tout et partout. Mes enfants, ce temps est très important pour préparer vos coeurs à l’arrivée de ce Nouveau-Né qui a tout changé sur la face de la terre. Préparez-vous pour qu’il puisse trouver un endroit chaud, accueillant et plein d’amour. Que vos coeurs soient des berceaux où Il puisse se reposer, en ce temps où l’on pense seulement aux cadeaux, aux achats, au réveillon… en excluant totalement le vrai sens de Noël, la naissance du Sauveur du monde.
Mon Coeur Immaculé saigne de voir tant et tant d’indifférence chez la grande majorité de nos enfants, l’oubli presque total de la naissance du Fils de Dieu, Jésus l’Emmanuel.
Soyez bénis de penser à lui, au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit.
Amen, alléluia.

Marie, Mère des affligés 14 décembre 2010
5 – Quand un pauvre appelle, le Seigneur entend. Croyez et vous ne serez pas déçus.
La paix soit avec toi, mon enfant. Signe-toi et écris, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur, pour la Gloire de Dieu son Père.
Ne vous découragez pas, mes enfants. Soyez forts, tenez bon, car rien n’est impossible au Dieu Trinitaire ; Il a tous vos soucis en main, faites Lui confiance.
Quand un pauvre appelle, le Seigneur entend pour de vrai mes enfants (Ps 33). Plus que jamais, croyez et vous ne serez pas déçus, car le Seigneur est proche de tous ceux qui espèrent en sa Divine Providence, proche de ceux qui se confient à Lui, le Père trois fois saint. Continuez à prier, à croire et à espérer.
Moi, votre céleste Maman, l’Immaculée Conception, je me tiens près de vous, avec vous.
Jamais je ne vous abandonnerai, croyez-moi.
Soyez bénis de continuer à prier à mes intentions au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

Jésus-Eucharistie 15 décembre 2010
Le monde s’en va vers un chaos économique. Apprendre à vivre avec l’essentiel, savoir partager.
Ne craignez pas, mes enfants. Signe-toi et écris, couverte de mon Précieux Sang, pour la Gloire de Dieu mon Père. La paix soit avec toi, mon enfant. Pourquoi toute cette agitation ? Pourquoi cette angoisse ? Pourquoi cette insécurité ? Où est votre confiance ? Je sais, moi, ce qu’il y a de mieux pour vous tous, mes enfants. Je connais, Moi, le moment précis de ce qui doit survenir. Il est écrit : il y a un temps pour chaque chose, et chaque chose en son temps (Qo 3, 1). Alors, pourquoi ? Avez-vous confiance en moi votre Jésus, votre Seigneur et votre Dieu ? Je vous ai dit : rien de mal ne saurait vous arriver. Croyez-le. Mes enfants, vous devez comprendre et accepter vos
limites. Je ne peux pas vous dire que tout va changer, non mes enfants. Le monde s’en va vers un très grand chaos économique. Il va falloir apprendre à vivre uniquement avec l’essentiel, savoir partager. Ce n’est pas parce que Dieu veut qu’il en soit ainsi, c’est parce que l’homme a tout détruit ! Et là, on met la faute sur l’un, on accuse l’autre, personne ne prend sa responsabilité. On dit des paroles inutiles, pleines de poison pour tuer les âmes, pour tuer les esprits fragiles qui se laissent empoisonner par le démon qui s’est bien déguisé.
C’est pour cela que je vous dis : soyez vigilants, faites attention, ne vous laissez pas entraîner par les faux courants de pensée du monde. Restez en prière, accrochez-vous aux sacrements, venez vous réfugier dans le Coeur Immaculé de ma très Sainte Mère.
Et vous, mes tout-petits, n’ayez pas peur, car elle vous garde sous son manteau de protection. Soyez humbles de coeurs, continuez à prier à ses intentions. Donnez-lui la main. Ce faisant, vous serez protégés de tout le mal qui est à vos portes.
Gardez courage, soyez forts, soyez fidèles. Je vous porte tous dans mon Sacré-Coeur ; n’ayez pas peur, votre délivrance est proche (Lc 21, 28) ; continuez à prier, à adorer et à croire.
Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen alléluia.

L’Enfant-Dieu 25 décembre 2010
Le Jour de Noël, le matin
7 – Je veux partager avec vous ma joie, ma paix et mon grand amour. Merci, mon enfant, signe-toi, couverte de mon Précieux Sang, pour la Gloire de Dieu mon Père.
Merci pour vos souhaits, pour vos chants et surtout pour votre amour. Je veux partager avec vous ma joie, ma paix et surtout le grand amour que
J’ai pour vous tous. Ne craignez pas, car Je suis avec vous (cf. Mt 28, 20).
Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

Marie, Reine de la paix 25 décembre 2010
Le soir
Réjouissez-vous avec moi et soyez très reconnaissants.
Mon enfant, que la paix soit avec toi et avec tous les hommes de bonne volonté (cf. Lc 2), car aujourd’hui un Sauveur vous est né : le divin Enfant, l’Enfant Dieu, le Fils unique de Dieu le Père, le Saint des saints.
Réjouissez-vous ! Que sa joie soit dans vos coeurs et que sa paix règne aussi dans vos coeurs. Soyez bénis, soyez humbles à l’exemple de Dieu qui s’est manifesté à tous les peuples de la terre, en Enfant nouveau-né qui a choisi une étable pour palais, une crèche pour berceau (Lc 2, 7) ! Soyez très reconnaissants pour tant d’amour et soyez bénis !

Marie, Reine de la paix 28 décembre 2010
8 – S’abandonner comme un enfant, avec confiance. Laisser agir à sa guise le divin Enfant.
Merci, mon enfant, signe-toi et écris, couverte du Précieux Sang de mon divin Fils, Jésus Christ le Seigneur, pour la Gloire de Dieu son Père, Seigneur Sabaoth. Oui, mes enfants, vous devez vous exercer à avoir plus de confiance en Celui qui vous a tout donné, à croire à cent pour cent à sa puissance, à espérer tout, malgré toute apparence, à vous laisser conduire par sa main toute-puissante, à croire en sa Parole, car Il est la Parole du Père trois fois saint. Je vous en prie, cessez de blesser son Sacré-Coeur avec toutes vos pensées négatives, vos peurs, vos craintes, vos doutes. Une fois pour toutes, dites-Lui : « Oui, mon Seigneur et mon Dieu, je m’abandonne entre tes mains, fais de moi ce qu’Il te plaira » comme un enfant qui sait s’abandonner entre les bras de sa mère, entre les bras de son père, car il sent la protection, la sécurité, la confiance de ses parents.
Ce n’est pas trop vous demander, puisque je connais la grandeur de votre amour pour mon divin Enfant, Jésus-Amour, faites-Lui confiance et laissez-Le agir à sa guise. Continuez à prier à nos intentions et soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

Jésus de Nazareth, votre Roi d’amour 30 décembre 2010
9 – L’apostasie est à son comble : le temps de la miséricorde s’achève. La paix soit avec toi, mon enfant. Signe-toi et écris, couverte de mon Précieux Sang pour la Gloire de Dieu mon Père.
Mon enfant, mon Coeur Sacré est triste jusqu’à la mort de voir une telle indifférence de la part de mes enfants. Plus que jamais, on rejette tout ce qui est sacré. On ne veut rien savoir du Père trois fois saint, du Fils qui a donné Sa vie pour vous racheter, du Saint-Esprit qui vient plus que jamais vous partager tous Ses dons et hélas, presque personne ne veut recevoir ces dons de Dieu.
L’apostasie est à son comble. On a laissé toute la place au monde, à la chair et au démon. Voilà ce qui occupe la première place chez les enfants de cette génération qui s’en vont directement à leur perdition, à leur destruction.
Ma très Sainte Mère et Moi avons réussi à retenir encore un peu les bras de la Justice divine, mais… ce ne sera plus pour longtemps : vous le constatez de plus en plus ici et là sur la Terre.
Priez, priez, priez, mes enfants, car vous ne savez pas ce qui vous attend dans un avenir proche. Soyez certains de notre protection. On est à préparer un autre complot contre mon fils Benoît XVI. Priez beaucoup pour lui, pour qu’il ait la force nécessaire pour tenir bon.
Mon Coeur est si triste pour cette génération qui est la pire de toutes ! La dépravation a dépassé toutes les limites, l’immoralité a pris toute la place. Il n’y a plus de respect pour Dieu ni pour personne.
Mes enfants sont devenus pires que les animaux. Le tout petit reste est devenu encore plus petit, pour que s’accomplisse ma Parole : « Quand le Fils de l’homme reviendra, trouvera-t-il la foi ?» (Lc 18, 7)
Continuez, mes enfants, à demander la grâce de la persévérance finale
pour tenir jusqu’au bout du combat, car votre Jésus-Amour est sur son chemin de Retour pour vaincre le monde, la chair et le démon.
Préparez vos coeurs à cette rencontre avec votre Dieu et votre Seigneur. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

Marie, Reine de la paix 30 décembre 2010
10 – Consolez le Coeur de mon divin Enfant en priant pour le retour au bercail des brebis égarées.
Console le Coeur si peu aimé de mon divin Fils Jésus Christ. Signe-toi et écris, mon enfant, couverte de son Précieux Sang, pour la Gloire de Dieu son Père. Merci, mes enfants, de consoler le Sacré-Coeur de mon divin Enfant. Si vous saviez comme Il souffre de voir à quel point son sacrifice a été en vain pour tant de nos enfants, spécialement pour ceux qui, après avoir été des priants, ont renoncé à la Lumière pour accueillir les ténèbres du monde, pour suivre l’instinct de la chair, pour suivre le malin qui vous connaît. Il reconnaît ceux qui aiment le péché, il sait que le nombre de damnés progresse d’heure en heure ; il sait aussi que Dieu ToutPuissant respecte votre liberté.
C’est pourquoi l’on vous demande des prières d’intercession pour essayer d’en sauver quelques-uns avant qu’il ne soit trop tard. Mais le temps de la miséricorde achève, mes enfants. Il va falloir que la Justice divine sanctionne cette génération qui a perdu le sens du sacré.
Priez, priez, priez, mes enfants, pour que vos frères et vos sœurs accueillent les grâces du repentir et reviennent au bercail avant que la porte ne se ferme et qu’il ne soit trop tard.
Le temps presse mes enfants, je dirais même, qu’il n’y a plus de temps.
Merci de vouloir toujours faire la sainte Volonté du Très-Haut. Merci de votre oui d’amour. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia.

Marie, Reine de la paix 31 décembre 2010
11 – Beaucoup oublient de dire merci au Père et de Lui consacrer la nouvelle année. Loué soit à tout jamais mon divin
Enfant, Jésus Christ le Seigneur, pour la Gloire de Dieu son Père. Signe-toi, mon enfant, couverte de son Précieux Sang, et écris cette manne céleste.
Voilà, vous êtes rendus au dernier jour de cette année 2010. Dans quelques heures débutera la nouvelle année. Que votre coeur et votre esprit soient dans le recueillement, unis à votre Dieu, votre Seigneur, votre Père. Remerciez-Le pour tous les bienfaits reçus durant cette année, pour tant de grâces, de grandes faveurs, pour tant d’amour. Si vous saviez, mes enfants, à quel point on a oublié de remercier Dieu le Père. Vous devriez même le remercier pour l’air que vous respirez, pour le souffle de vie que vous donne l’Esprit Saint, pour le sang précieux qui circule dans vos veines, car votre corps est devenu le temple du Saint-Esprit. Vous devez le protéger, prendre soin de ce corps sacré qui ne vous appartient pas, car votre corps est la demeure du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Hélas ! combien d’enfants ont profané et continuent de profaner, de saccager ce corps qu’ils ont reçu ; il est devenu la cause de votre perdition et de votre damnation, sottise humaine.
Bénissez le Très-Haut jour et nuit, bénissez-le pour le don de la vie, pour la paix qui habite dans vos coeurs, pour la joie que seul Dieu le Fils peut vous donner. Bénissez-le pour sa sainte protection. Consacrez- lui votre vie, votre esprit, tout votre être. Continuez à l’aimer davantage pour que vous arriviez à aimer comme il veut vous l’apprendre, pour que vous deveniez ce canal d’amour, de grâce, d’eau vive pour consoler tous ceux qui seront autour de vous. (cf. Jn 4, 10) Je vous aime dans l’Amour du Christ. Soyez bénis, mes enfants, au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint- Esprit. Amen, alléluia.

Soleil

Messages : 356
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum