Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Exhortations et avertissements dictés à Maria Simma par les pauvres âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exhortations et avertissements dictés à Maria Simma par les pauvres âmes

Message par lucienne1 le Lun 10 Déc - 23:11

EXHORTATIONS ET AVERTISSEMENTS
dictés à Maria Simma par les Pauvres Ames

SUR L’AMOUR DE DIEU ET DU PROCHAIN!

Bien que l’Église parle beaucoup aujourd’hui de l’amour du prochain et invite souvent à aimer les autres comme soi-même, cette recommandation est fort peu suivie car on explique très rarement que le véritable amour du prochain ne peut naître que de l’amour de Dieu.
Celui qui aime vraiment Dieu aime son prochain par amour pour Dieu. Même s’il doit parfois durement le réprimander, c’est encore par amour pour Dieu. Nous voulons recevoir de l’amour, mais nous pensons rarement à en donner et le fondement de l’amour du prochain doit être l’amour de Dieu. Aimer les autres par amour pour Dieu, voilà ce qui produit les meilleurs fruits. C’est de là également que viendra la force de faire de grands sacrifices, car c’est par le sacrifice que l’amour véritable et béni se manifeste. Il faut pour cela garder à l’esprit cette leçon: L’amour sans la Croix est vide; la Croix sans l’amour est trop lourde! Celui qui veut enseigner l’amour de Dieu et du prochain doit lui-même avoir un grand amour de Dieu et du prochain! La parole peut adoucir, mais c’est l’exemple qui va droit au cœur.
Il y a malheureusement dans notre Église, comme on vous le rapporte si souvent, beaucoup de prêtres qui prêchent l’amour du prochain. Combien ils insistent sur cela! Ce serait parfait si la pierre angulaire de l’amour du prochain reposait sur l’amour de Dieu et s’ils donnaient eux-mêmes le bon exemple! Mais où donc se trouve l’amour de Dieu et du prochain lorsque le prêtre demande aux fidèles de recevoir la communion debout et dans la main, alors que beaucoup voudraient s’agenouiller pour recevoir la sainte communion, comme il le faudrait lorsqu’on est en présence du Dieu tout-puissant? Et où est cet amour lorsque celui qui s’agenouille ne reçoit pas la communion et que à l’occasion de leur Première communion on exige des enfants qu’ils la reçoivent debout et dans la main, devant leurs parents et grands-parents qui en souffrent beaucoup?! Oui, où est tout cet amour pour Dieu et pour le prochain? Combien de temps faudra-t-il encore à ces messieurs avant de comprendre leur aveuglement, et à quel point ils sont éloignés de l’amour de Dieu et du prochain?
Vous savez vous-même par expérience que recevoir la sainte communion debout et dans la main a été la cause de bien des discordes et parfois même de querelles dans de bonnes familles catholiques. Pensez-y réellement! Cette détresse et ce manque de respect viennent-ils de Dieu ou de Satan? Oui, recevoir la communion debout et dans la main est l’œuvre de Satan, et il y a pour cela bien des preuves! Celui qui ne le voit pas est frappé d’aveuglement.
On prend alors excuse qu’il faudrait s’y soumettre par amour fraternel. Non, ce qui contredit l’amour de Dieu ne devrait pas être fait par amour du prochain! L’amour du prochain ne peut pas aller jusqu’à insulter Dieu. Le Pape est lui aussi contre la communion dans la main et demande par conséquent qu’on utilise la patène lorsqu’on reçoit la communion! Où est cette obéissance? Bien des évêques en accusent d’autres de ne pas obéir au Pape, mais est-ce qu’eux-mêmes lui obéissent? Les évêques américains avaient commencé par dire: «Nous n’autorisons pas la communion dans la main parce que le Pape ne le veut pas. » Si les autres évêques avaient fait la même chose, les fruits que produit notre Église seraient bien différents! Pourquoi vouloir retirer la paille de l’œil du voisin lorsqu’on ne voit pas la poutre qui est dans le sien?
On entend également ce raisonnement: « Oui, mais c’est l’attitude intérieure qui compte! » C’est précisément parce qu’elle ne prédispose pas à une bonne attitude intérieure qu’il faut rejeter la communion dans la main. Combien de fois n’a-t-on pas entendu: « Avant la communion dans la main, jamais je n’avais douté de la présence réelle de Jésus dans la sainte hostie. Mais les doutes surgissent maintenant de partout! » Et des théologiens nous disent: « J’ai quitté le séminaire parce que ma conscience ne m’autorisait pas à distribuer la sainte communion dans la main. » D’autres nous confient: « Je ne vais plus communier par crainte d’être traité trop durement lorsque je ne veux pas recevoir la communion dans la main! » Est-ce que tout cela incite à une bonne attitude intérieure? Oui, l’attitude intérieure est importante et c’est pourquoi il faut abandonner la communion dans la main! Vous avez vous-même souvent entendu cette plainte: « Je ne ressens plus de chaleur dans notre Église! » Il faudrait en chercher la cause profonde et découvrir ce qui ne va pas. Vous avez tout à fait raison de dire: « Tant que la communion debout et dans la main ne sera, pas interdite dans notre Église, la profondeur de la foi ne s’améliorera pas! » Combien de bonnes communions ne sont plus reçues parce qu’on distribue la communion dans la main ou parce que la distribution est faite par des laïcs, sans raison valable! Quelqu’un sera un jour tenu responsable de toute communion qui n’aura pas été reçue à cause de cela! Ce n’est qu’en cas de nécessité extrême que l’évêque doit accorder cette autorisation; le fait de vouloir accélérer la distribution ne suffit pas et cela ne devrait donc pas être permis. Les évêques devraient considérer la question beaucoup plus sérieusement avant de décider s’il y a ou non nécessité extrême.
Il faudrait rétablir dans les séminaires un ordre strict qui favorise un esprit de pénitence et beaucoup plus de pieux sacrifices. Il y aurait alors beaucoup plus de postulants et bien moins de démissions, et il ne serait plus nécessaire de faire appel à des laïcs pour distribuer la sainte communion. Oui, l’attitude intérieure est importante. Satan est un fin renard. Ne voyez-vous pas que l’objection: « C’est l’attitude intérieure qui est importante avec la communion dans la main. » est une ruse du malin? Que cela va entraîner les plus horribles sacrilèges en permettant que des hosties consacrées soient plus facilement volées et vendues très cher pour ces soi-disant messes noires? Oui, pensez-y sérieusement; jusqu’où ne sommes-nous pas tombés avec cette modernisation dans l’Église! Dieu ne se laisse pas moderniser et les Dix commandements non plus ne se laissent pas moderniser, car ils sont aujourd’hui ce qu’ils étaient hier! Sortons l’éducation sexuelle des écoles. Cette question regarde les parents et non les enseignants! Oui, revenons à un esprit de prière et de pénitence! C’est l’unique moyen d’améliorer la foi! Tant que la communion debout et dans la main ne sera pas strictement interdite dans notre Église catholique, les fidèles ne pourront pas approfondir leur foi car la révérence devant la sainte Eucharistie souffre grandement de cette attitude. Lorsqu’on enlève au peuple la révérence en face du Saint des Saints, l’amour de Dieu et l’amour du prochain en souffrent également.

Lâchetée !

Beaucoup sont à blâmer aujourd’hui pour leur lâchetée! Ils sont nombreux à se rendre compte qu’ils ont pris le mauvais chemin, mais là encore la ruse du démon leur fait dire: « Mais je dois faire comme les autres. » Un évêque avouait: « J’en ai par-dessus la tête avec cette communion dans la main! » Mais alors, pourquoi n’a-t-il pas le courage de l’interdire dans son diocèse, où il a le droit et le devoir d’agir ainsi? Peut-être serait-il suivi par d’autres et il en sortirait beaucoup de bien. Oui, vous devez encore beaucoup prier et faire bien des sacrifices pour que vos évêques et vos prêtres aient ce courage. Cela aussi serait un acte d’amour de Dieu et d’amour du prochain! Ne vous plaignez pas de vos évêques et de vos prêtres qui ont pris la mauvaise voie. Cela ne les rendra pas meilleurs; mais vous pouvez les sauver par la prière et le sacrifice! Et il est certainement possible de les avertir, de leur rappeler ceci ou cela et de leur demander d’améliorer les choses. Oui, et c’est même un devoir. Mais cela aussi doit être fait avec amour et douceur, et non de manière brutale. On peut faire beaucoup avec de l’amour et de la douceur. Nous invitons chaleureusement les évêques et les prêtres à beaucoup prier le Saint-Esprit. Ils reviendront alors certainement dans le droit chemin. Que Dieu, dans Son immense amour, leur accorde cette grâce!
Oui, si chacun veillait continuellement à entretenir l’amour de Dieu et du prochain, comme la vie serait belle sur terre! Commencez par de petites choses, un mot aimable ou un regard de sympathie par exemple. Les fonctionnaires et les bureaucrates en particulier pourraient faire beaucoup de bien en étant plus serviables, plus charitables et plus compatissants. Cela ne prend pas plus de temps, seulement un peu plus d’amour, de bonté et peut-être un peu de volonté. On pourrait ainsi accomplir beaucoup de bien et cela vaudrait bien ce petit peu de volonté. On est alors plus heureux et plus en paix, car la joie que l’on donne nous revient dans notre propre cœur. Ce ne sont pas les colporteurs de nouvelles à sensation qui aident le monde, mais les âmes charitables qui attirent peu l’attention et lui procurent ainsi plus d’amour et de soutien par leurs prières. Ceux qui avec patience et par amour pour Dieu souffrent dans les caves et les greniers résolvent bien plus de problèmes religieux et sociaux que les plus savants personnages à leurs tables de travail.
Ne juge pas ton prochain, mais juge-toi toi-même. C’est par là que commence la paix dans le monde. Si le cœur était libre de toute suspicion, de tout mépris, de toute colère et de toute antipathie, libre de toute critique malveillante, il n’y aurait plus de place sur la terre pour le manque de paix, pour la discorde, l’animosité et l’injustice! Et il n’y aurait alors plus de guerre. Si l’amour et la bonté régnaient partout dans les pensées, dans les paroles et spécialement dans les actes, alors seulement la vie serait belle partout sur la terre. Si quelqu’un s’y mettait aujourd’hui, cela apporterait bien des bénédictions! Donnez de l’amour et de la bonté partout où vous le pouvez, mais cela toujours par amour pour Dieu! Il n’y a pas d’autre façon de donner un amour véritable et béni. Si chacun s’y mettait aujourd’hui, cela pourrait très rapidement et sûrement améliorer et renouveler le monde. L’amour, la prière et le sacrifice sauvent le monde. Participez à cela autant que vous le pouvez pour sauver le monde. Et pour cela, récitez souvent la prière suivante, si riche en bénédictions:

SEIGNEUR, PARDONNE À TOUS CEUX QUI ONT PU ME CALOMNIER OU ÊTRE INJUSTES ENVERS MOI, AFIN QUE JE PUISSE À MON TOUR RECEVOIR DE TOI LE PARDON POUR TOUS MES PÉCHÉS!

SEIGNEUR, ACCORDE-MOI TON AMOUR, AFIN QUE JE PUISSE AIMER MON PROCHAIN AVEC TON AMOUR!

SEIGNEUR, FAIS-MOI LE DON DE TON AMOUR, AFIN QUE JE PUISSE AIMER TOUS LES AUTRES AVEC TON AMOUR!

SEIGNEUR, DONNE-MOI LA FORCE DE SUPPORTER PATIEMMENT TOUTE SOUFFRANCE PAR AMOUR POUR TOI, PARCE QUE JE SAIS QUE JE PEUX SAUVER AINSI BEAUCOUP D’ÂMES ET RESSENTIR MOINS SÉVÈREMENT LA SOUFFRANCE!

JE TE PRIE POUR OBTENIR CETTE GRÂCE, Ô JÉSUS, ET JE PRIE AUSSI POUR TOUTES LES ÂMES QUI SOUFFRENT PHYSIQUEMENT OU MENTALEMENT, AFIN QUE PLUS D’ÂMES PUISSENT AINSI ÊTRE SAUVÉES, SPÉCIALEMENT LES ÂMES DES PRÊTRES, ET QUE BIENTÔT IL N’Y AIT PLUS QU’UN SEUL BERGER ET UN SEUL TROUPEAU.

* * *

Priez aussi pour que les prêtres honorent mieux la Mère de Dieu: Ô MARIE, MÈRE DES CIEUX ET DE LA TERRE, MÈRE DES PRÊTRES, ENVOIE L’ESPRIT SAINT AUX PRÊTRES AFIN QU’ILS TE RECONNAISSENT COMME LEUR MÈRE, NOTRE CO-RÉDEMPTRICE, NOTRE SECOURS LE PLUS PUISSANT DANS LE SACERDOCE.

* * *

Vous devez ramener Marie dans votre vie quotidienne et vous pourrez alors, avec Marie, ramener les égarés vers Dieu. Par Marie à Jésus, voilà le chemin le plus sûr vers Dieu! Beaucoup de prêtres réapprendront ainsi l’humble génuflexion devant Dieu, en recevant la sainte communion et à la sainte messe. Il est bien de s’agenouiller pendant le Confiteor, la prière d’intercession, le Sanctus, et spécialement pendant la Consécration, puis pendant l’Agnus Dei et aussi pour recevoir la bénédiction du prêtre.
Oui, bien des cœurs seront alors de nouveau heureux et ressentiront une chaleur dans l’Église! Par la prière et le sacrifice, vous obtiendrez ce qui est nécessaire pour sauver votre âme, l’âme des prêtres et de bien d’autres personnes. Récitez avec confiance au Saint-Esprit cette prière de la Pentecôte :


VIENS, Ô ESPRIT DE SAINTETÉ DESCENDU DE LA GLOIRE DU CIEL, ENVOIE TON RAYON DE LUMIÈRE. VIENS, PÈRE DES PAUVRES.

VIENS, LUMIÈRE DES CŒURS, ET DEMEURE AVEC TES SEPT DONS, CONSOLATEUR DANS LA SOLITUDE, REPOS PLEIN DE CHARME.

VIENS, Ô AMI DES ÂMES ;, DANS LA FATIGUE ENVOIE LE REPOS, DANS LE FEU SOUFFLE LA FRAÎCHEUR, CONSOLE CELUI QUI PLEURE SANS CONSOLATION.

Ô LUMIÈRE DE BÉATITUDE, PRÉPARE NOS CŒURS À TE RECEVOIR, FORCE L’ENTRÉE DE NOS ÂMES

SANS TA SOUFFRANCE VIVANTE, RIEN NE PEUT RÉSISTER CHEZ L’HOMME, RIEN EN LUI NE PEUT Etre bon.
PURIFIE CE QUI EST SOUILLÉ, GUÉRIS CE QUI EST BLESSÉ, DÉSALTÈRE CE QUI EST ASSÉCHÉ, ADOUCIS CE QUI EST ENDURCI, FAIS FONDRE CE QUI EST GLACÉ, RAMÈNE CE QUI S’ÉGARE.

ESPRIT SAINT, NOUS T’EN SUPPLIONS, DONNE À CHACUN AVEC BEAUCOUP DE GRÂCES LA PUISSANCE DE TES SEPT DONS, ACCORDE-NOUS DES MÉRITES EN CE TEMPS, ET UNE PURE FÉLICITÉ APRÈS UN VOYAGE BIEN REMPLI. AMEN.

* * *

Et cette autre prière opportune à l’Esprit Saint:

ÉCLAIRE-NOUS, Ô ESPRIT SAINT, ET FAIS-NOUS LA GRÂCE, MÊME AU TOUT DERNIER MOMENT, QUE LE TERRIBLE JUGEMENT QUI ATTEND L’HUMANITÉ PÉCHERESSE PUISSE ÊTRE ÉCARTÉ.

SEIGNEUR, FAIS DE MOI UN INSTRUMENT DE PAIX:

LÀ OÙ IL Y A LA HAINE, QUE JE METTE L’AMOUR,
LÀ OÙ IL Y A L’OFFENSE, QUE JE METTE LE PARDON,
LÀ OÙ IL Y A LA DISCORDE, QUE JE METTE L’UNION;
LÀ OÙ IL Y A LE DOUTE, QUE JE METTE LA FOI,
LÀ OÙ IL Y A LES TÉNÈBRES, QUE JE METTE LA LUMIÈRE,
LÀ OÙ IL Y A LA TRISTESSE, QUE JE METTE LA JOIE.
SEIGNEUR, QUE JE NE CHERCHE PAS TANT À ÊTRE
CONSOLÉ QU’À CONSOLER,
À ÊTRE COMPRIS QU’À COMPRENDRE,
À ÊTRE AIMÉ QU’À AIMER.

CAR CEST EN DONNANT QU’ON REÇOIT,
C’EST EN PARDONNANT QU’ON EST PARDONNÉ,
C’EST EN MOURANT QU’ON RESSUSCITE
À L’ÉTERNELLE VIE.

* * *

lucienne1

Messages : 96
Date d'inscription : 18/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum