Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Totalitarisme Franc-maçon - L'Eglise Catholique : Le Père Maximilien Kolbe et la Franc-Maçonnerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Totalitarisme Franc-maçon - L'Eglise Catholique : Le Père Maximilien Kolbe et la Franc-Maçonnerie

Message par Her le Jeu 26 Mai - 19:52


Extrait du livre F.S. PANCHERI (Editions Lethielleux – Oct. 2002)

« MAXIMILIEN KOLBE, UN SAINT POUR NOTRE TEMPS »

Les adversaires

- page 84 - En parcourant les écrits du P. Maximilien et différents articles des revues de Niepokalanow, on se heurte à une affirmation mainte fois répétées avec force : les ennemis actuels les plus acharnés et les mieux organisés contre le christianisme et l’Eglise, ce sont les loges maçonniques. La franc-maçonnerie, habilement manœuvrée par un groupe puissant de Juifs, poursuit, par tous les moyens et d’une manière pas toujours claire ni avouée, son but ultime qui constitue à éliminer le christianisme.

« Malheureusement, en notre temps présent, les francs-maçons sont à la tête de l’action contre l’Eglise, même là où on les voit le moins. » Ceux-ci veulent élimer la religion, spécialement à travers la corruption des mœurs, en se servant de la presse, du cinéma, du théâtre.
… /…

La culture anti-chrétienne est, selon lui, organisée surtout par la franc-maçonnerie. Il attribue à l’araignée maçonnique une activité planifiée, opiniâtre et étendue au monde entier ; c’est une œuvre d’un caractère démoniaque, annonçant, d’une certaine manière, l’avènement de l’Antéchrist.

… /…
- page 85 - De l’examen des documents pontificaux, le P. Kolbe retire les raisons pour lesquelles la franc-maçonnerie est ennemie de l’Eglise : elle est une secte secrète ; elle est antichrétienne parce qu’elle nie absolument le surnaturel ; elle est en particulier anticatholique par ses projets destructeurs et parce qu’elle propose un idéal de vie opposé à celui de l’Evangile. Elle a en sa puissance les principaux organes de gouvernement des Etats, parce que ses membres sont recrutés spécialement parmi les hommes politiques, les hauts-gradés de l’armée et les hauts-fonctionnaires de l’administration, et, parmi les magnats de la finance. Par la ruse et par la puissance des moyens économiques, elle s’est appropriée la presse et la direction des principaux quotidiens. Extérieurement, la franc-maçonnerie professe un idéal humanitaire, mais en réalité, elle poursuit, comme condition préliminaire de son programme, l’élimination de la religion chrétienne.

Jamais dans les années ultérieures, le P.Kolbe ne modifia ce jugement. Il le reprend encore, dans son intégralité, en 1939 lorsqu’il affirme que la franc-maçonnerie met en oeuvre une action systématique : « Détruire toute religion chrétienne, surtout la religion catholique. Disséminés dans le monde entier, sous les formes les plus diverses, plus ou moins repérables, les cellules de cette clique visent vraiment ce but. Elles se servent, en outre, de toute une catégorie d’associations, aux fins et aux noms les plus divers, mais qui par leur influence, répandent l’indifférence religieuse et affaiblissent la Moralité. » Comme toujours, les affiliés à la franc-maçonnerie sont des brasseurs d’affaires, des ambitieux et des arrivistes de toutes tendances politiques.

… /…
- page 87 - Le livre bien connu, Les Protocoles des Sages de Sion lui fournit les lignes directrices du plan juif de domination universelle, de subordination de la franc-maçonnerie et de lutte contre le christianisme. … /… Ce livre fut violemment contesté par les écrivains juifs qui le qualifièrent de faux abjects. Il leur fut répondu, comme H.Ford le fit en 1921, que « si les Protocoles sont des faux, ils ne se réalisent pas moins ponctuellement. » Ce qui fit aussi vive impression, ce fut le fait que Marx, Lassalle, Trotzski, Kautsky, Bela Kuhn, Rosa Luxembourg et beaucoup d’autres porte-drapeaux de la révolution communiste en Europe étaient d’origine juive…

* * * * * * * * * * * *
17/02/1941 : Deuxième et dernière arrestation du Père M.Kolbe (O.F.M.) par la Gestapo.
27/05/1941 : Transfert au camp de concentration d’extermination d’Auschwitz-Oswiecim.
01/08/1941 : Il prend volontairement la place du sergent Gajowniczek, pour le bunker de la faim.
14/08/1941 : Dernier survivant, il sera achevé par une injection intraveineuse au phénol.
15/08/1941 : Incinération du corps du Père M. Kolbe dans un four crématoire du camp.

Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum