Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Her le Mer 19 Oct - 8:37

Bonjour à tous,

Cinq minutes d'écoute des informations nationales et internationales suffisent à se tenir bien informé de l'actualité mondiale, tout le reste n'est que palabres incessants, matraquage des esprits, viol des consciences, idolatrie et éloignement de Dieu...

Pour tous ceux qui ont Internet chez eux, je vous recommande plutôt l'écoute sanctifiante de Radio-Espérance avec la richesse de ses divers programme... C'est du miel sur le coeur et sur l'âme !

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html

http://www.radio-esperance.fr/1.0.html...
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Her le Sam 29 Oct - 6:32

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/la-croix-ment-sur-la-position-des-eveques-quant-aux-spectacles-blasphematoires

La Croix ment sur la position des évêques quant aux spectacles blasphématoires
28 octobre 2011 | Enregistrer sous: Communication P,Eglise en France,Perepiscopus | Publié par: Maximilien Bernard

Dans un article récent, le quotidien qui se veut catholique écrit :

L’Église de France a pris ses distances avec les débordements orchestrés autour de la pièce « Sur le concept du visage du Fils de Dieu » donnée à Paris
Je ne sais pas ce que signifie précisément l’expression « Eglise de France« , mais cette assertion est dénuée de fondement.

J’ai rappelé ici la petite dizaine de réactions épiscopales à cette pièce de théâtre. Mgr Aumonier, évêque de Versailles, a ainsi engagé les chrétiens à ne pas rester passifs :

Oui, je vous encourage et j’encourage les chrétiens à manifester leur réaction devant les spectacles provocants et insultants à l’égard de notre foi.
Cela a le mérite d’être clair, non ?
Et Mgr Aubertin, évêque de Tours :
Nous ne pouvons qu’encourager les chrétiens à faire part de leurs sentiments.
Ou Mgr Aillet, évêque de Bayonne :

en tout cas, il est du devoir de chaque catholique de défendre le Christ et la sainte Eglise.
Mgr Podvin, porte-parole des évêques de France, a apporté les précisions suivantes :

L’Eglise catholique en France condamne les violences perpétrées lors de récents spectacles.
Mgr Podvin a l’intelligence de ne pas désigner les auteurs des violences. De toute évidence, il s’agit de la police, qui a écrasé le pied d’un manifestant, et qui a raflé tous les manifestants dans des bus pour les emmener au poste. Quelle autre manifestation a fait l’objet d’autant d’interpellations ? Même pas ceux qui prient illégalement dans la rue Myrrha… A ceux qui pensent que l’interruption d’une pièce de théâtre est une violence, il faut rappeler que le théâtre, ce n’est pas du cinéma : dans la tradition théâtrale, les spectateurs peuvent intervenir à tout moment. Charge ensuite aux acteurs de saisir la réplique au bond et de montrer leur talent. Mais quand le talent se résume à faire pipi et caca sur scène…

Mgr Podvin ajoute :

[La CEF] appelle à une liberté d’expression respectueuse du sacré. Elle appelle à un échange avec les élus, concernant cet enjeu. L’Eglise catholique en France n’est, ni intégriste, ni obscurantiste. Les catholiques aspirent, comme citoyens, à être respectés dans ce qui est le cœur de leur foi.
Il est vrai que La Croix a tendance à substituer l’Eglise de France à l’Eglise (qui est) en France, façon de dire que l’Eglise (qui est) en France est à distinguer de l’Eglise (qui est) à Rome. Mais de là à considérer que la position de La Croix est la même que la position de l’Eglise (qui est) en France, il y a un pas que La Croix franchit un peu vite.

Si La Croix ne veut pas prendre ses distances avec les débordements de la fosse sceptique de Castellucci, c’est son problème, pas celui de l’Eglise (qui est) en France.

Addendum : Mgr Centène apporte un soutien très clair à Civitas, faisant mentir ainsi nos journalistes :

Je félicite et j’encourage tous ceux qui, en cohérence avec leur foi, n’hésitent pas à agir publiquement, et qui, bien que n’usant pas de violence, aussi bien verbale que physique, sont emmenés par les forces de police et placés en garde à vue, alors qu’ils manifestent, en toute justice, leur désapprobation face à des spectacles dont l’ignominie dépasse l’entendement même.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Her le Dim 30 Oct - 16:09

http://www.riposte-catholique.fr/osservatore-vaticano/communication-ov/losservatore-romano-recoit-le-prix-bravo-de-prensa-2011

L’Osservatore Romano reçoit le prix « Bravo de Prensa » 2011
29 octobre 2011 | Enregistrer sous: Communication OV,Rome | Publié par: Vini Ganimara

La Commission des moyens de communication sociale de la Conférence épiscopale espagnole, présidée par Mgr Joan Enric Vives i Sicilia, archevêque et co-prince d’Andorre (titre qu’il partage avec le chef de l’Etat français), a remis le Prix « Bravo de Prensa » 2011 à « L’Osservatore Romano » pour le « parcours exemplaire de communication, au service du Saint-Siège et de l’Eglise universelle », que le quotidien du Saint-Siège mène depuis 150 ans.

Malgré les divergences qui nous ont parfois séparés (à propos de l’affaire de Recife, notamment), nous félicitons bien volontiers nos confrères.

Source: Zenit
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Her le Ven 25 Nov - 12:18

http://www.chretiensdanslacite.com/

31 nouvelles écoles indépendantes ont ouvert en septembre s'ajoutant à 500 autres, Habitat et Humanisme est devenue la première association d'épargne solidaire, une banque alimentaire originale alimente 150 communautés religieuses, des musulmans convertis créent une association pour défendre le droit à devenir chrétien, des entreprises françaises adoptent l'économie de communion, les évêques bretons créent avec des patrons un fonds de dotation pour les jeunes, les réseaux chrétiens d'entraide professionnelle se multiplient, 250 élus chrétiens vont régulièrement à Lourdes, la Marche pour la vie est désormais officiellement soutenue par l'épiscopat, une nouvelle complémentaire santé respecte la vie, le denier de l'Eglise progresse grâce à des campagnes efficaces...

Les chrétiens sont actifs et créatifs.
Mais connaissez-vous leurs initiatives ?

Depuis 15 ans, Chrétiens dans la Cité s'est affirmée comme la première lettre d'information indépendante sur les engagements de tous les chrétiens dans la société.

Voici 3 bonnes raisons de la lire :
Vous pensez que l'Evangile concerne tous les aspects de la vie et que le christianisme a sa place dans l'espace public.
Vous n'avez pas le temps de tout lire mais vous voulez connaître l'essentiel sur l'action des chrétiens dans la vie sociale, économique et politique.
Vous recherchez une information brève mais sûre, sans bavardages inutiles ni polémiques stériles.

Toutes les 3 semaines, Chrétiens dans la Cité vous propose sur 4 pages :
L'analyse d'un évènement important.
Des brèves nouvelles.
Un agenda des principales rencontres à travers la France.
Une fiche de présentation d'un mouvement.
La recension d'un livre de référence.
Pour vous permettre de découvrir Chrétiens dans la Cité,
profitez jusqu'au 10 décembre d'une offre sans précédent :
recevez à votre domicile
6 numéros pour 6 euros.
Il suffit de cliquer ICI.

Et si vous hésitez, lisez ce témoignage de Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon :
"Chrétiens dans la Cité apporte des informations utiles, souvent peu relayées par les médias français, concernant la vie de l'Eglise dans la cité, en particulier en ce qui concerne la dimension éthique et sociale.
Pour sortir des "prêt-à-penser", des poncifs et des préjugés, il est nécessaire de disposer de telles informations...
Lecteur assidu de Chrétiens dans la Cité, je vous encourage à le faire connaître et je vous prie de croire à mon soutien et à mon souhait, pour qu'il soit promu et connu."

Pour lire gratuitement le dernier numéro de Chrétiens dans la Cité, cliquez ICI
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Her le Lun 28 Nov - 7:14

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/relativisme/lemission-le-jour-du-seigneur-devrait-sappeler-la-nuit-de-la-foi

L’émission « Le Jour du Seigneur » devrait s’appeler « La nuit de la Foi »
26 novembre 2011 | Enregistrer sous: Communication P,Eglise en France,Perepiscopus,Relativisme | Publié par: Maximilien Bernard

L’invitée du « Jour du Seigneur » de France 2 à 10h30, le 27/11, sera Christine Pedotti. Elle milite au sein de la « Conférence catholique des Baptisé-e-s de France » pour le mariage des prêtres, l’ordination des femmes et la primauté des évêques sur le Pape.

Récemment, le Jour du Seigneur avait fait de la propagande pour l’idéologie du genre. L’invitée était Florence Rochefort, historienne des féminismes, directrice de l’Institut Emilie du Châtelet, qui milite pour l’enseignement obligatoire du genre à l’école.

Il faut cesser de donner de l’argent à cette émission.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Her le Ven 2 Déc - 11:10

http://www.zenit.org/index.php?l=french

Les quatre-vingts ans de Radio Vatican, tout un pan d'histoire

Publication du livre-anniversaire

ROME, mardi 29 novembre 2011 (ZENIT.org) – Les quatre-vingt ans de Radio Vatican représentent « tout un pan d’histoire », fait observer le P. Federico Lombardi, sj, directeur de Radio Vatican, dans sa préface du livre publié en italien par la Librairie éditrice du Vatican (LEV) : « Les quatre-vingt ans de la radio du pape », par Fernando Bea et Alessandro De Carolis (2 vol., 2011).

« Quatre-vingt ans, cela représente tout un pan d'histoire, surtout pour une institution qui accomplit sa mission de communication entre la papauté romaine, l’Eglise universelle et le monde contemporain, et qui l’accomplit en utilisant les nouveaux instruments offerts par la science et par la technique moderne ».

« Pour fêter cet anniversaire, il nous a semblé juste de rééditer le volume désormais classique et irremplaçable de Fernando Bea et de le compléter par un second volume analogue, dont la rédaction a été confiée à un jeune collègue, rédacteur du journal radio de Radio Vatican – en quelque sorte le Bea d’aujourd’hui - , Alessandro De Carolis, afin qu’il poursuive le récit jusqu’à nos jours, en repartant du début du pontificat de Jean-Paul II », explique le P. Lombardi.

A.S.B.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Her le Sam 10 Déc - 7:13

http://ZENIT.org/

Pour des films qui soient « des oeuvres d'art »

Mgr Celli au congrès « Film and Faith »

ROME, vendredi 9 décembre 2011 (ZENIT.org) – « Nous n’avons pas besoin de films qui fassent de la catéchèse, mais de films qui soient des œuvres d’art », a déclaré Mgr Claudio Maria Celli, président du Conseil pontifical pour les communications sociales, lors du congrès international « Film and Faith » organisé, les 1 et 2 décembre, à l’Université pontificale du Latran.

Organisé par la fondation italienne « Ente dello Spettacolo » sous le haut patronage des conseils pontificaux de la Culture et pour les Communications sociales, il était une anticipation de la XVe édition du « Tertio Millennio Film Fest » en cours à Rome jusqu’à dimanche, 11 décembre, sous le thème : « Amour, mort, miracles. Pour une phénoménologie de la société contemporaine ».

L’objectif du congrès était d’analyser les implications de la foi et ses récits dans le monde contemporain, d’approfondir l’essence du sacré dans les images cinématographiques.

A une époque en besoin de spiritualité comme la nôtre, a dit le Mgr Celli, le cinéma peut être vu comme « un outil de rapprochement au sacré ».

Car, a-t-il expliqué, dans la mesure où le réalisateur « laisse l’esprit s’exprimer », il a « le pouvoir, « parfois invisible », d’aller au devant des questions universelles de l’homme et, au travers de « son langage privilégié », de l’ouvrir à « la spiritualité », de le pousser à « se confronter avec le mystère du monde et de la vie ».

« Il suffit de regarder les productions cinématographiques récentes pour voir que le sacré émerge dans bon nombre de films », a relevé Mgr Celli.

« Parfois à peine susurré », il est comme « une trace à suivre », montrant que « l’élément spirituel n’est pas séparé du monde, n’est pas abstrait, mais se mélange aux petites choses du quotidien », a-t-il commenté.

Mgr Celli est revenu sur ce concept dans un entretien accordé au quotidien du Saint-Siège, L’Ossservatore Romano, soulignant que « le bon cinéma, somme de tant d’arts, possède un langage suggestif qui peut véhiculer des images, des idées et des valeurs, faisant ainsi ressortir du fond intime de l’homme des réflexions fondamentales qui suscitent interrogations, doutes, mais, surtout, nous entrainent dans un processus de recherche au plus profond de notre ’moi’ ».

Interrogé sur les bienfaits d’un « bon cinéma » face au plus grand des maux du monde, « l’effritement de l’identité personnelle », le Mgr Celli se dit convaincu qu’ « au-delà du crédo religieux et de la culture, l’histoire de chaque homme, au fil des millénaires, ne saurait être annulée, dans un parcours qui lie les générations entre elles, à travers la tradition et l’enseignement ».

L’art, insiste-t-il, est depuis toujours le grand maître de la « transmission identitaire d’un peuple ou d’une époque ».

« Je crois que le cinéma, ajoute-t-il, peut aider chaque homme à rentrer en lui-même, à être en paix avec son intériorité, et ainsi le préparer à l’autre, à accepter la diversité de l’autre, à un partage de spiritualités ».

Ainsi, dans un « bon film », estime Mgr Celli, tout ne se termine pas par avec le générique de fin mais commence car nous réélaborons nos émotions.

Il en revient donc à la « grande sensibilité des artistes » de « nous éclairer », ajoute-t-il.

Mais Mgr Celli pense aussi, rapporte L’Osservatore Romano, qu’ « une vraie éducation au langage de l’image est fondamentale », que le spectateur, dès sa petite enfance, doit être amené, grâce à un parcours de formation, à une analyse consciente des contenus cinématographiques, à développer sons sens critique ».

Au lieu de diaboliser le film anti-éducatif, dit-il, il vaudrait mieux, « ouvrir des espaces de dialogue, réaffirmer que l’homme créé à l’image de Dieu, a une dignité bien à lui qu’il ne peut bafouer, a une aspiration bien plus haute, mais surtout qu’il cherche la vérité, cette vérité qu’un film aussi peut l’aider à découvrir. »

Des « miracles » se cachent souvent derrière « les toutes petites choses de notre quotidien », poursuit Mgr Celli : « on n’a pas besoin d’aller loin, car l’esprit nous accompagne chaque jour, même à travers une image, une note musicale, un mot », et « c’est tout cela qui fait un bon film ».

Est-il possible de trouver Dieu au cinéma ? Quelle place la question de la foi a-t-elle dans les grands récits cinématographiques et quel rôle la critique doit-elle avoir face à ces questions ? étaient quelques uns des thèmes affrontés durant le congrès.

Isabelle Cousturié
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Espere en Dieu le Sam 21 Jan - 12:55

Hercule a écrit:http://www.padreblog.fr/index.php

Eglise et média : une courte histoire d’amour ?
Écrit par Abbé Amar
Jeudi, 28 Avril 2011 19:30

Challenges, L’Express, Le Monde, Libération, France Info, BFM tv, RMC … la liste ne cesse de s’allonger depuis 10 jours. Il semble même qu’on n’ait jamais autant parlé des cathos ! Il faut dire que le calendrier fait bien les choses : entre Pâques et la béatification de Jean-Paul II, la fenêtre de tir médiatique est optimale … Mais le plus intéressant est ailleurs.

Car les journalistes ne font pas que parler des oeufs en chocolat ou de la dernière bénédiction urbi et orbi du pape. « Catho pride », « nouveau pouvoir des cathos », « réveil »… les titres sont souvent étonnants, élogieux, surprenants même … En tous cas, étonnamment bienveillants de la part d’organes de presse qui nous ont plutôt habitué à des offensives répétées.

Dans un mouvement d’ensemble, différents reportages nous font découvrir (enfin !) une nouvelle génération de chrétiens décomplexés et bien dans le monde. Qui sont « pros » dans la forme comme dans le fond. Qui utilisent avec compétence et dynamisme les instruments de communication modernes. En « face », même si on ne partage pas les mêmes valeurs, cela force le respect et l’attention. Au final, l’auditeur, le téléspectateur ou le lecteur ont le sentiment d’une Eglise tonique, vivante et réactive. Plutôt bien non ?

Serait-ce le signe d’un renouveau entre l’Eglise et les médias ? Espérons-le ! En évitant de penser que ce renouveau puisse être lié à une élection qui approche : le vote des catholiques fait souvent l’objet de quelques tentatives de séduction. Mais en tout cas, ça bouge ! Et on parle de nous.

Je ne me plaindrais pas qu’on oublie le désastreux cliché du « Jésus revient » dans le film la « Vie est un long fleuve tranquille ». Non les cathos ne sont pas des bisounours ! Ils savent que les enjeux actuels sont graves. Et la liste est longue : recherche sur l'embryon, bébé médicament, homoparentalité, pass-contraception, amnésie historique sur les racines chrétiennes de l’Europe, laïcité qui devient laïcisme, euthanasie... sans oublier les provocations sous prétexte "d'art", qu'on ne se permettra qu'avec les symboles chrétiens bien sûr ! Tout ça rien que sur le continent. Car il faudrait aussi parler du reste du monde et par exemple des persécutions anti-chrétiennes en Irak, au Pakistan, en Inde, en Egypte !

Pour peser sur ces questions, les veillées de prière ne suffisent pas. Il faut oser dire, clamer, assumer nos convictions. Et utiliser les moyens (moraux) du monde, le langage du monde pour le faire savoir. Nous investir de toutes les questions qui touchent l’homme, son devenir, ses origines, son épanouissement. Peser dans les débats lorsqu’ils ont lieu.
Lobbying ? Soyons sérieux ! L’Eglise n’a pas d’intérêts à défendre et de droits acquis à revendiquer. Devant la une de l’Express qui titrait « le nouveau pouvoir des cathos », Mgr Podvin le porte parole des évêques de France qui est sur tous les plateaux en ce moment, se dit … amusé. Honoré aussi qu’on prête tant d’influence et de pouvoir aux catholiques. De fait, là on est en plein fantasme. Monsieur Sarkozy n’a pas encore de Raspoutine …

La vérité c’est que les cathos ne critiquent pas : ils sont sans cesse en train de construire et de proposer. Ils ont des contre projets crédibles et le font savoir. Une vision sociale. En matière de bioéthique, par exemple ils sont même les seuls. Ils ne suscitent plus l’indifférence, et c’est mieux comme ça. On ne s’intéresse pas à celui qui ne gêne pas, ou ne fait pas réfléchir.

Alors oui on parle de nous …. Trop peut-être. Tant pis. Après tout, ces médias viennent nous chercher. On râle quand ils nous ignorent ; faudrait-il râler quand ils souhaitent parler de nous ? Faudrait-il que la génération Benoît XVI devienne celle qui soit fatiguée d’assumer ?
Prenons la parole, rendons compte de l’espérance qui est en nous. Chacun selon ses compétences et ses charismes : dans un blog, une piste de kart, un cd de variétés !

On fera des erreurs ? On prendra des coups ? Sûrement. Ce n’est pas grave. Car en fait, j’aime l’adversité : elle m’oblige à pratiquer la charité dans la vérité. Et à donner le meilleur de moi-même.

Abbé Pierre AMAR

GASPARD PUST ou l'APOLOGIE de LA BETISE et de LA HAINE,
CYNIQUE ET MORBIDE.

NI HUMORISTE, NI HUMOUR : CRUAUTE MENTALE et PERVERSITE.
CYNIQTISTE.
Si ce type a le droit à la parole
alors nous avons aussi le droit à la parole,
et à l'écrit.
Je n'aime pas la méchanceté, même en paroles.
Il ne sait même pas ce que veut dire le mot "passion" dans le sens biblique
et se permet de déverser sa bile et son venin, croyant faire moquer.
Il fait rire en effet mais quel public ? Des ignorants.
Peut-on être aussi ignorant ?
Il suffirait d'ouvrir n'importe quel livre ou site sur le sujet.
Mais non ce serait fatiguant.
Ce type, qui ne mérite pas le titre de monsieur,
s'est permis de singer le Seigneur Roi de l'Univers sur la Croix sacrée,
sur une scène vide.
Pauvre type !
Le Seigneur Dieu connaît les pensées et les paroles, et il fera Sa Justice.
Sans attendre.
N'a-t-il pas dit à Saul "Pourquoi me persécutes-tu ? "
Aujourd'hui Notre Seigneur Dieu Très Saint
pourrait dire cette phrase à ce "type" nommé Gaspard Proust de son vrai nom PUST
né en Slovénie et venu en Suisse enfant,
où il fut gestionnaire de fortunes.
Mieux aurait valu pour la France et le monde qu'il le resta.
N'est pas humoriste qui veut.
Non il n'est pas permis de rire de tout, et de tourner tout, y compris le Sacré, en dérision,
en sarcasmes et en paroles venimeuses.

Cette époque est en plein dans son déclin et sa décadence.
Sans repères, sans le Père Eternel,
chaque pays et la terre a perdu sa raison d'être.

Cynisme, médisance, méchanceté, cruauté, souillures,
inversion des valeurs,
faire passer ce qui est mal pour bien
et faire passer ce qui est bien pour un mal.
Beaucoup en rient.
Il paraît que c'est du 3ème degré ?
Moi je n'ai même pas trouvé le 2ème degré. Le 1er degré oui les égouts.

Bien sûr je comprends bien qu'il ne pense pas un mot de tout ce qu'il dit
et que c'est un personnage de scène entièrement créé.
Il n'empêche :
les paroles morbides laissent des traces dans les cerveaux de ceux qui écoutent,
même si c'est présenté sous la forme de rire grinçant.
Certains esprits mauvais font dans la finesse et le détail qui salit et blesse.
Un proverbe amérindien dit : " il y a des paroles qui blessent plus que des flèches".
Ce type est abject et n'inspire que le dégoût et le rejet.
Anrachie, chaos, destruction des valeurs,
noirceur des paroles, noirceur des idées.
Manque de respect total du Seigneur Dieu
Reprend tous les vieux clichés archi usés et mensongers.
Ne respecte pas la foi Judaïque, ni la foi Chrétienne.
Scandaleux et très choquant pour quelqu'un qui a la foi en Dieu,
voire abject, cruauté mentale.

Rabâcher les crimes nazis et faire passer cela pour un bien
sous couvert d'un soi-disant humour noir : c'est totalement abject et ignoble.

Prôner l'idée abjecte de la guerre pour relancer l'économie
est une idée de dictateur milliardaire pour s'enrichir encore plus.

Salir les résistants français, et salir Jean Moulin
avec des arguments faux historiquement,
est absolument abject et puant d'ignorance et de suffisance.

Ne pas respecter les gens qui prient devant le mur des lamentations
c'est ignorant, bête et méchant.

Se moquer de Moïse de la sorte en imitant les paroles
et l'accent allemand est scandaleux.
Se moquer de l'amour entre un homme et une femme
et ramener tout à des morceaux de chair sans cœur,
c'est de son niveau, niveau du caniveau où les détritus tombent dans les égouts.

Ne pas respecter la Personne du Seigneur Jesus-Christ et le ridiculiser sur scène
en faisant des allusions déplacées et grossières,
c'est ignorant, bête et méchant, et volontairement très blasphématoire.


Quoi de plus facile pour un idiot que de salir ce qui est Grand, Beau, Propre et Magnifique ?
Quand on n'a rien dans le cerveau, on ne peut restituer que des courants d'air
nauséabonds.
Non, tout ne devrait pas être permis, sinon ça s'appelle l'anarchie.
La FOI est SACREE.
LA PERSONNE DU SEIGNEUR JESUS CHRIST EST SACREE.


AU TITRE DE DIEU ET AU TITRE D'HOMME IL EST SACRE.
POINT.


LES ENFANTS ET LES PERSONNES AGEES SONT SACREES.

L' AMOUR SINCERE ET VRAI ENTRE UN HOMME ET UNE FEMME EST SACRE.

Les humoristes d'avant, les vrais, respectaient certaines valeurs,
mais eux au moins se creusaient les méninges pour trouver des vraies idées,
par exemple le comique de situation.
Mais pour écrire des vraies textes, il faut réfléchir.

La méchanceté gratuite c'est facile, moins fatigant.

Plus facile de détruire que de construire.
Bien de son siècle, ce pauvre type,
dans l'ignorance des vraies valeurs et l'ignorance de la moindre connaissance biblique,
dans le rire général des ignorants au rire gras.
Les gens viennent écouter de la méchanceté gratuite et en rire.
Médisance = méchanceté cruauté mentale.
Médisance = faux témoignage volontaire.
Il paraît que ça s'appelle humoriste.
Ah bon.
Pauvre type ignorant de tout.
Ce n'est pas de l'humour. C'est du venin.
C'est un manque de respect total des valeurs humaines
et des valeurs sacrées éternelles.
C'est uniquement de la méchanceté et de la bêtise au niveau du caniveau.
Utiliser le don de la parole pour déverser tant de saletés,
tant de putréfaction, venant des égouts de sa cervelle souillée,
tout en se prenant pour un grand esprit parce que les stupides rient,
c'est minable.
L'orgueil de ce type ne comprend pas quand les gens ne rient pas.

Ce qui vient des égouts devrait rester sous terre.


Espere en Dieu

Messages : 3
Date d'inscription : 21/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la Sainte Eglise - Eglise et Communication : Presse, Médias et Arts

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum