Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Présentation - Qui suis-je ? Convictions Personnelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui suis-je ?

Message par Donnez-moi DIEU un nom le Sam 9 Avr - 8:52

GLOIRE TOUJOURS A LA SAINTE TRINITE DIEU LE PERE, LE FILS ET LE SAINT ESPRIT AMEN !

Salut du CHRIST soit toujours avec vous
Mon frère bienaimé en CHRIST Hercule,

Je viens de lire maintenant ton histoire sur "Qui suis-je?" et pas de mots suffisants pour vous expliquer ce que j'ai sentis...

Ton histoire "pas exactement la même" mais ... me semble bcp pareille à Saint Paul qui avait aussi un autre nom , et DIEU lui a choisi le nom de Paul.

Tu proclame haut et fort ! exactement comme Saint Paul..
Tu parles de la periode d'aveuglement passé , comme Saint Paul et comme les Vrais Saints et tu proclame que tous ces chemins ne mènent pas au vrai chemin et ils ne répondent pas même à tes recherches et à tes questions !
Tu parle de cette lumière qu'on croit qu'elle a pénétré ton coeur mais elle était cachée depuis longtemps, du premier instant que DIEU a décidé que tu vienne dans ce monde, du premier instant quand DIEU t'a donné ton âme qui doit être Sainte avant de quitter ce lieu comme DIEU Son Créateur et Son Père est TOUT SAINT, qui doit être parfaite comme DIEU NOTRE PERE EST PARFAIT!

Comment puis-je t'expliquer comment je sens à cet instant?
Seulement je te souhaite ce que DIEU veut de toi, pour toi et à travers toi ! Et pour te demander de prier pour moi et bcp !
En union de Prières
Que DIEU garde tes pas pour toujours et enfin qu'IL fasse de vous un Saint.

Cordialement

"Donnez-moi DIEU un nom"

DIEU, Notre Père qui êtes aux Cieux, bénissez toutes les conversations de vos enfants , éclairez-nous par votre Sainte Lumière , enseignez-nous par Votre Sainte Sagesse , et pardonnez-nous pour nos péchés, pour chaque mal pensée soit petite ou grande, pour chaque mauvaise action petite soit-t-elle ou grande.
Renouvelez notre coeur et renouvelez cette terre pour que tout soit beau comme elle était au commencement.

SPIRITUALITE MONTFORTAINE : L'Amour de la Sagesse éternelle, chapitre XV.
Moyens pour acquérir la divine Sagesse.

Premier moyen : un désir ardent.

[...]


182. Il faut que le désir de la Sagesse soit un grand don de Dieu, puisqu'il est la récompense de la fidèle observation des commandements de Dieu [...]

Il faut que le désir de la Sagesse soit saint et sincère, en gardant fidèlement les commandements de Dieu, car il y a une infinité de fols et paresseux qui ont mille velléités du bien, mais qui, ne leur faisant point quitter le péché, ni se faire violence, sont des désirs faux et trompeurs qui les tuent et les damnent [...] Car le Saint-Esprit qui est le Maître de la Science, fuit le déguisement, et Il se retire des pensées qui sont sans entendement, et l'iniquité survenant Le bannit de l'âme [...]

183. [...] Il faut être, comme Salomon et Daniel, des hommes de désir, pour avoir ce grand trésor de la Sagesse.


Deuxième moyen : une prière continuelle.


184. Plus un don de Dieu est grand et plus il est difficile à obtenir. Quelles prières donc, quels travaux n'exige pas le don de la Sagesse qui est le plus grand de tous les dons de Dieu ! [...]

La prière est le canal ordinaire par lequel Dieu communique ses grâces, particulièrement sa Sagesse [...]

185. Pour l'avoir, il faut la demander, postulet, mais comment la demander ?

Premièrement, il faut la demander avec une foi vive et ferme, sans hésiter [...]

186. Secondement, il faut la demander avec une foi pure, sans appuyer sa prière sur des consolations sensibles, des visions ou des révélations particulières. Quoique tout cela puisse être bon et véritable, comme il a été en quelques saints, il est toujours dangereux de s'y fier, et la Foi est d'autant moins pure et méritoire qu'elle est appuyée sur ces sortes de grâces extraordinaires et sensibles [...]

187. La pure Foi est le principe et l'effet de la Sagesse en notre âme : plus on a de Foi et plus on a de sagesse; plus on a de sagesse, plus on a de foi. Le juste ou le sage ne vit que de la foi sans voir, sans sentir, sans goûter et sans chanceler [...]

188. Troisièmement, il faut demander la Sagesse avec persévérance. C'est pour l'acquisition de cette perle précieuse et de ce trésor infini qu'il faut user d'une sainte importunité auprès de Dieu, sans laquelle on ne l'aura jamais [...]

Quiconque donc veut obtenir la Sagesse doit la demander jour et nuit, sans se lasser et sans se rebuter [...]

189. Non, non, ce ne sont point ces âmes négligentes et inconstantes dans leurs prières et leurs recherches qui auront la Sagesse; ce seront celles qui seront semblables à cet ami qui va, d'ennui, frapper à la porte d'un de ses amis pour lui demander trois pains à emprunter. [...]

190. [...] Et infailliblement, tôt ou tard, Dieu, qui veut être importuné, se lèvera, ouvrira la porte de sa miséricorde et nous donnera les trois pains de la Sagesse : le pain de vie, le pain d'entendement et le pain des Anges.


Troisième moyen : une mortification universelle.


196. La Sagesse ne demande pas, pour se communiquer, une demi-mortification, une mortification de quelques jours, mais une mortification universelle et continuelle, courageuse et discrète.

197. Il faut, premièrement, ou quitter réellement les biens du monde, comme firent les Apôtres, les disciples, les premiers chrétiens et les religieux [...] ou du moins, il faut détacher son coeur des biens, et les posséder comme ne les possédant point, sans s'inquiéter pour les conserver, sans se plaindre ni s'impatienter quand on les perd : ce qui est bien difficile à exécuter.

198. Il ne faut pas se conformer aux modes extérieures des mondains, soit dans les habits, soit dans les meubles, soit dans les maisons, soit dans les repas et les autres usages et actions de la vie [...]

199. Il ne faut pas croire ni suivre les fausses maximes du monde; il ne faut pas penser, parler et agir comme les mondains. Ils ont une doctrine aussi contraire à celle de la Sagesse incarnée que les ténèbres à la lumière et la mort à la vie. Examinez bien leurs sentiments et leurs pensées : ils pensent et ils parlent mal de toutes les plus grandes vérités. [...]

200. Il faut, tant qu'on peut, fuir les compagnies des hommes, non seulement celles des mondains, qui sont pernicieuses ou dangereuses, mais même celles des personnes dévotes, lorsqu'elles sont inutiles et qu'on y perd son temps [...]

201. Pour avoir la Sagesse, il faut mortifier son corps, non seulement en souffrant patiemment les maladies du corps, les injures des saisons et les atteintes qu'il reçoit, en cette vie, des créatures; mais encore en se procurant quelques peines et mortifications, comme jeûnes, veilles et autres austérités de saint pénitent. Il faut du courage pour cela, parce que la chair est naturellement idolâtre d'elle-même, et le monde regarde et rejette comme inutiles toutes les mortifications du corps [...]

202. Afin que cette mortification extérieure et volontaire soit bonne, il faut nécessairement la joindre avec la mortification du jugement et de la volonté, par la sainte obéissance, parce que sans cette obéissance, toute mortification est souillée de la volonté propre, et souvent plus agréable au démon qu'à Dieu. C'est pourquoi il ne faut faire aucune mortification considérable sans conseil [...] Par le moyen de cette obéissance, l'amour-propre, qui gâte tout, est chassé; la plus petite chose devient très méritoire; on est à couvert de l'illusion du démon; on deviendra victorieux de tous ses ennemis, et on arrivera sûrement, et comme en dormant, au port du salut [...]


Quatrième moyen : une tendre et véritable dévotion à la Sainte Vierge.


203. Voici enfin le plus grand des moyens et le plus merveilleux de tous les secrets pour acquérir et conserver la divine Sagesse [...]Il n'y a jamais eu que Marie qui ait trouvé grâce devant Dieu pour soi et pour tout le genre humain [...] Elle est devenue la Mère, la Maîtresse et le Trône de la divine Sagesse.

209. Ce n'est donc que par Marie qu'on peut obtenir la Sagesse. [...]

212. Marie est l'aimant sacré qui, étant dans un lieu, y attire si fortement la Sagesse éternelle, qu'elle n'y peut résister. Cet aimant l'a attirée sur la terre pour tous les hommes, et il l'attire encore tous les jours dans chaque particulier où il est [...] Quand nous ferions les plus effroyables pénitences, quand nous entreprendrions les voyages les plus pénibles et les plus grands travaux, quand même nous répandrions tout notre sang pour acquérir la divine Sagesse, et que l'intercession et la dévotion de la Sainte Vierge ne se trouvât pas en tous ces efforts, ils seraient inutiles et incapables de nous l'obtenir [...]

215. Quelqu'un, désirant d'être dévot à la Sainte vierge, me demandera peut-être en quoi consiste la vraie dévotion à la Sainte Vierge. Je réponds, en peu de mots, qu'elle consiste dans une grande estime de ses grandeurs, une grande reconnaissance pour ses bienfaits, un grand zèle pour sa gloire, une invocation continuelle de son secours et une dépendance totale de son autorité, et un ferme appui et une confiance tendre en sa bonté maternelle.

219. Mais la plus parfaite et la plus utile de toutes les dévotions à la Sainte Vierge, c'est de se consacrer tout à elle et tout à Jésus par elle, en qualité d'esclave, lui faisant une consécration entière et éternelle de son corps, de son âme, de ses biens tant intérieurs qu'extérieurs, des satisfactions et des mérites de ses bonnes actions, et du droit qu'on a d'en disposer, enfin, de tous les biens qu'on a reçus par le passé, qu'on possède à présent et qu'on possèdera à l'avenir.

[...]

222. Marie est sage : mettons tout entre ses mains; elle saura bien disposer de nous et de ce qui nous appartient à la plus grande gloire de Dieu.

Marie est charitable : elle nous aime comme ses enfants et ses serviteurs; offrons-lui tout, nous n'y perdrons rien; elle fera tout réussir à notre profit.

Marie est libérale : elle rend plus qu'on ne lui donne; donnons-lui ce que nous possedons, sans aucune réserve; nous en recevrons cent pour un [...]

Marie est puissante : rien n'est capable de lui ravir ce qu'on lui a mis entre les mains; mettons-nous entre ses mains; elle nous défendra et nous rendra victorieux de tous nos ennemis.

Marie est fidèle : elle ne laisse rien égarer ni perdre de ce qu'on lui donne. Elle est la Vierge fidèle à Dieu et fidèle aux hommes par excellence. [...]

Confions donc toutes choses à sa fidélité; attachons-nous à elle comme à une colonne qu'on ne peut renverser, comme à une ancre qu'on ne peut détacher, ou plutôt comme à la montagne de Sion qu'on ne peut ébranler.

Quelque aveugles, quelque faibles et quelque inconstants que nous soyons de notre nature, et quelque nombreux et malicieux que soient nos ennemis, nous ne nous tromperons ni ne nous égarerons jamais et n'aurons jamais le malheur de perdre la grâce de Dieu et le trésor infini de la Sagesse éternelle.

Cette synthèse donne un aperçu de la spiritualité montfortaine.


III - CONSECRATION MONTFORTAINE

Il faut d'abord que cette consécration soit donnée par Dieu, ce n'est pas une initiative propre basée sur un désir de soi-même et un sentiment exalté, mais elle doit être éprouvée dans le temps, car c'est plus qu'une consécration : c'est un véritable esclavage (d'amour) à Jésus par Marie qui engage pour l'éternité.


Ensuite, il faut beaucoup lire les écrits du Père de Montfort (tous) pendant quand même un certain temps (peut-être même plusieurs années) pour bien connaître cette spiritualité si spécifique car se consacrer de la sorte et y être volontairement infidèle devient un poison pour l'âme; et ensuite, regarder si le désir de faire cette consécration est plus important et envahit l'âme.
Et il faut beaucoup prier le Saint-Esprit (surtout avant de lire tous ces textes).

Cette consécration demande une préparation obligatoire d'une trentaine de jours (selon Dayet) et un renouvellement obligatoire tous les ans (même chaque jour par une formule simple, recommandée, mais non obligatoire).


12 jours préliminaires pour se vider de l'esprit du monde :

(L'esprit du monde opposé à l'esprit de jésus-Christ)

1er jour : Le monde et son esprit de jouissance

2ème : Jésus-Christ et son esprit de pénitence

3ème : Le monde et son esprit de possession

4ème : Jésus-Christ et son esprit de détachement

5ème : Le monde et son esprit d'orgueil

6ème : Jésus-Christ et son esprit d'humilité

(Les moyens nous disposant à acquérir l'esprit de Jésus-Christ)

7ème : Le désir ardent

8ème : La prière continuelle

9ème : La mortification universelle

10èmè : Une véritable dévotion à Marie

11ème : L'inimitié entre Satan et Marie

12ème : L'inimitié entre la race de Satan et la descendance de Marie


Une première semaine pour se connaître soi-même :

1er jour : Se connître pour se renoncer

2ème : Nous sommes des rachetés

3ème : Nous sommes de grands bléssés

4ème : Nous sommes des pauvres pécheurs

5ème : Nous demeurons faibles et fragiles

6ème : Faire valoir notre secret de grâces



Une deuxième semaine à connaître la Sainte Vierge :

1er jour : La place de Marie dans le plan rédempteur

2ème : Mère du Christ total

3ème : Mère des prédestinés

4ème : Maîtresse des prédestinés

5ème : Esclaves d'amour de Marie

6ème : Mère toujours présente



Une troisième semaine à connaître Jésus-Christ :

1er jour : O Sagesse éternelle !

2ème : O Sagesse incarnée

3ème : Jésus, Sagesse dépendante et soumise

4ème : Jésus, Sagesse souffrante et crucifiée

5ème : Jésus, Sagesse glorieuse et triomphante

6ème : Jésus, Sagesse aimée et imitée



Jour de Clôture. Consécration et vie d'union.



CONSECRATION DE SOI-MEME à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée, par les mains de Marie (texte intégral montfortain à méditer vraiment. C'est une source inouie de connaissance de la vérité)



"O SAGESSE éternelle et incarnée ! O très aimable et adorable Jésus, vrai Dieu et vrai homme, Fils unique du Père éternel et de Marie toujours vierge ! Je vous adore profondément dans le sein et les splendeurs de votre Père, pendant l'éternité, et dans le sein virginal de Marie, votre très digne Mère, dans le temps de votre incarnation.

Je vous rends grrâces de ce que vous vous êtes anéanti vous-même en prenant la forme d'un esclave, pour me tirer du cruel esclavage du démon. Je vous loue et glorifie de ce que vous avez bien voulu vous soumettre à Marie, votre sainte Mère, en toutes choses, afin de me rendre par elle votre fidèle esclave.

Mais hélas ! ingrat et infidèle que je suis, je ne vous ai pas gardé les voeux et les promesses que je vous ai si solennelement faits dans mon baptême : je n'ai point rempli mes obligations; je ne mérite pas d'être appelé votre enfant ni votre esclave; et, comme il n'y a rien en moi qui ne mérite vos rebuts et votre colère, je n'ose plus par moi-même approcher de votre très sainte et auguste Majesté.

C'est pourquoi j'ai recours à l'intercession de votre sainte Mère, que vous m'avez donnée pour médiatrice auprès de vous; et c'est par son moyen que j'espère obtenir de vous la contrtion et le pardon de mes péchés, l'acquisition et la conservation de la Sagesse.

Je vous salue donc, ô Marie immaculée, tabernacle vivant de la Divinité, où la Sagesse éternelle cachée veut être adorée des Anges et des hommes.

Je vous salue, ô Reine du ciel et de la terre, à l'empire de qui tout est soumis : tout ce qui est au-dessous de Dieu.

Je vous salue, ô Refuge assuré des pécheurs, dont la miséricorde n'a manqué à personne; exaucez les désirs que j'ai de la divine Sagesse, et recevez pour cela les voeux et les offres que ma bassesse vous présente.

Moi, pécheur infidèle, je renouvelle et ratifie aujourd'hui entre vos mains les voeux de mon baptême : je renonce pour jamais à Satan, à ses pompes et à ses oeuvres, et je me donne tout entier à Jésus-Christ, la Sagesse incarnée, pour porter ma croix à sa suite tous les jours de ma vie, et afin que je lui sois plus fidèle que je n'ai été jusqu'ici.

Je vous choisis, aujourd'hui, O Marie, en présence de toute la cour celeste, pour ma Mère et Maîtresse.

Je vous livre et consacre, en qualité d'esclave, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m'appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité.

Recevez, ô Vierge bénigne, cette petite offrande de mon esclavage, en l'honneur et union de la soumission que la Sagesse éternelle a bien voulu avoir à votre maternité; en hommage de la puissance que vous avez tous deux sur ce petit vermisseau et ce misérable pécheur; en action de grâce des privilèges dont la sainte Trinité vous a favorisée.

Je proteste que je veux désormais, comme votre véritable esclave, chercher en tout votre honneur et vous obéir en toutes choses.

O Mère admirable ! présentez-moi à votre cher Fils, en qualité d'esclave éternel, afin que, m'ayant racheté par vous, il me reçoive par vous.

O Mère de miséricorde ! faites-moi la grâce d'obtenir la vraie sagesse de Dieu, et de me mettre pour cela au nombre de ceux que vous aimez, que vous enseignez, que vous conduisez, que vous nourrissez et protégez comme vos enfants et vos esclaves.

O Vierge fidèle, rendez-moi en toutes choses un si parfait disciple, imitateur et esclave de la Sagesse incarnée, Jésus-Christ votre Fils, que j'arrive, par votre intercession, à votre exemple, à la plénitude de son âge sur la terre et de sa gloire dans les cieux. Ainsi soit-il. "


Saint Louis-Marie Grignon de Montfort Apôtre Marial, auteur du "Traité de la Vraie dévotion à la Sainte Vierge", et de "L'Amour de la Sagesse éternelle", entre autres qui sont de véritables chefs-d'oeuvre.


Ces deux livres peuvent être attribués à l'Esprit-Saint.

Il les a écrit par la main et le coeur du Père de Montfort (comme on peut dire, par exemple, que le livre des actes des Apôtres, bien qu'écrit par st Luc, est le livre du Saint-Esprit).

Il a aussi écrit "Le secret de Marie", "Lettre aux amis de la Croix", "Prière embrasée", 150 cantiques, "Le secret du Rosaire" et j'en passe.

Pour connaître cette spiritualité, il est recommander de commencer par lire "Le secret de Marie".


Il fût nommé missionnaire apostolique de la France par le Pape.

Fondateur de la Compagnie de Marie (prêtres et laïcs), des frères de saint Gabriel (religieux éducateurs), et des soeurs de la Sagesse (religieuses).

Auteur de la consécration à Jésus, la Sagesse incarnée par les mains de Marie.

Donnez-moi DIEU un nom

Messages : 4
Date d'inscription : 09/04/2011
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Je suis ce que je suis

Message par Alain le Dim 29 Mai - 20:41

Bonjour !

Mon nom est Alain

Je suis fier d'utiliser mon nom qu'ont m'a donné à ma naissance. J'aurais pu en utiliser un autre, mais c'est le seul que j'ai pu trouvé qui me convienne.
Je suis né sur une petite île dans le golf St Laurent d'où la mer nous sépare de la France (Atlantique nord).J'ai grandi avec mes grands parents dans l'amour et la foi chrétienne jusqu'a l'âge de 5 ans. Par la suite je suis allé vivre avec mes parents. J'ai délaissé tout ce que j'avais appris et je suis devenu rebelle envers tout et tous jusqu'a ce que je quitte mes parents pour des études ont l'extérieur de cette île à l'âge de 16 ans. J'ai étudié et travaillé à plusieurs endroits dans le monde. A l'âge de 28 ans, j'ai recommencé à pratiquer ce que mes grands-parents m'ont appris, vivre dans la foi et l'amour.

Les prophéties m'ont toujours intéressé depuis ma tendre enfance. Le grand pape et le grand monarque ont toujours été le sujet le plus intéressant et le sera toujours en ce qui me concerne.

J'ai appris et je continu à apprendre de la vie et ensuite des prophéties.

N'importe quelle prophétie, écrite par n'importe qui, est toujours vraie, jusqu'a ce que le contraire le prouve. (Les écrits restent, que se soit sur papier ou dans la mémoire de ceux qui l'ont lus).
avatar
Alain

Messages : 19
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 54
Localisation : 45Ieme parallele

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Notre Dame du Mont Carmel

Message par Invité le Sam 16 Juil - 17:06

Je propose à la méditation la photo du Seigneur telle qu’elle a été imprimée sur une pellicule photographique (au frère Elie). Jésus envoya ce dernier photographier un mur blanc dans une église où il prit 36 photos de ce même mur blanc. Toutes sortirent blanches à l’exception du 36 et dernier cliché. Nous savons que cette grâce a été accordée à ce frère stigmatisé ; tout d’abord pour répondre à la question que certains faisaient à qui parles tu ? Que voies-tu ? Le frère Elie ayant demandé au Seigneur la réponse qu’il convenait de faire ; il obtint l’image réelle du Seigneur et la valeur 36. C’est à chacun de découvrir la Vérité.

Le pouvez-vous ?
Sans doute, cette question vous apparaîtra comme difficile à y répondre.
La raison principale est que seul l’Esprit Saint est en mesure de nous donner la réponse.

Du moins, c’est ce que laisse clairement entendre l’apôtre Saint Jean.
Il nous dit en autre que le Seigneur est le Seul (à ouvrir le Livre) en tant qu’agneau. Il nous faut donc analyser certains paramètres. Tout d’abord retenir le nom du messager qui est en fait Elyahou qui signifie strictement Dieu est Dieu (dans la langue hébraïque). Le messager est donc le témoin de la divinité de l’agneau.
A quoi doit nous mener la valeur 36 ? Une recherche en hébreu nous indique le terme « émet » qui signifie strictement vérité. Ce qui confirmerait en premier l’assertion du Seigneur à travers l’énoncé : « Je suis la Vérité ». Tout mathématicien sait parfaitement que lorsqu’on fait la somme des nombres de 1 à 36, on obtient la valeur 666.

A celui capable de décoder le nombre 666. Il appartient à chacun de faire dans l’Esprit du Seigneur.

http://i47.servimg.com/u/f47/16/67/91/99/jasus12.jpg


En ce qui concerne la Vierge Marie qui doit obligatoirement confirmer ce qui est écrit plus haut, en tant qu’Epouse du Saint Esprit, nous avons une autre photo obtenue miraculeusement à vous proposer. Une carte a été éditée avec ce que vous pourrez constater. Nous insistons particulièrement sur le fait qu’il n’y a aucune possibilité de reproduire humainement ce qui s’est passée. La forme d’une colombe sous un aspect symbolique et en des circonstances particulières est laissé à l’appréciation personnelle du lecteur. Il est à retenir que l’image initiale en noir et blanc évoque les douleurs de la Vierge Marie telle qu’elle fut révélée à Syracuse. Elle est à mettre en relation avec Notre Dame de la salette.

A cet effet, à la date du 19 septembre 1846, la Vierge Marie avait révélé le terme exact qu’il fallait prendre en compte pour la révélation du 666. Ce terme est antéchrist. Il appartient à chacun de le vérifier dans l’Esprit du Seigneur. Pour le croyant, il convenait d’ajouter la prière qui est associée à l’apparition de syracuse.

http://i47.servimg.com/u/f47/16/67/91/99/syracu12.jpg


Ce dossier est établi en l’honneur de la fête du Mont Carmel qui est cette année un samedi, jour dédié au scapulaire initié par la Vierge Marie.

Que Dieu vous bénisse

Dieu est Amour

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation - Qui suis-je ? Convictions Personnelles

Message par Brenda Lee le Mer 2 Nov - 9:54

Bonjour Hercule et Alain,

J'ai 49 ans, j'habite Nîmes en Languedoc-Roussillon.

Je suis catholique pratiquante assez traditionaliste. Je m'intéresse essentiellement à l'eschatologie, à la fin des Temps et à tout ce qui a rapport avec les prophéties.
J'aime aussi beaucoup lire la vie des Saints, les ouvrages de piété sur le Cœur de Jésus et la Vierge Marie. Mes saints préférés sont St François de Sales, Saint François d'Assise et Saint Joseph.

Je ne remercierai jamais assez Dieu pour m'avoir fait naître dans une famille chrétienne et pratiquant sa foi.
avatar
Brenda Lee

Messages : 3
Date d'inscription : 26/02/2010
Age : 54
Localisation : NIMES (Languedoc-Roussillon)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation - Qui suis-je ? Convictions Personnelles

Message par Her le Mer 7 Déc - 11:04

Bonjour à tous,

Le but de ce blog est d'inculquer aux Français qui seront les premiers à aller au combat : une morale sociale et chrétienne solide, une conscience politique claire et clairvoyante, un sens des responsabilités développé et affûté, et, beaucoup de discernement pour comprendre, gérer et anticiper ces évènements proches qui sont les nôtres...

Comme le dit une bonne amie : "Quand la forêt est en flammes, on ne cueille pas les fleurs des bois !..."
On court se mettre à l'abri en essayant d'organiser les secours et de protéger les siens.

Meilleures pensées
Hercule
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation - Qui suis-je ? Convictions Personnelles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum