Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Ivan - voyant de la Gospa - Medjugorje - interview

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ivan - voyant de la Gospa - Medjugorje - interview

Message par Soleil le Mar 30 Juil - 11:00

Source : http://maranathajesus.files.wordpress.com/2013/07/medjugorje-348-pages.pdf


Rencontre avec IVAN à Cleveland (USA)

Voici le témoignage donné par Ivan le 17 mars 2012 à Cleveland, aux USA (source : FML)

1-Intro

PRIERES INTRODUCTIVES

Commençons par une prière.

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.
Notre Père qui es au Cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta
volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce
jour. Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont
offensés, et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal.
Je vous salue Marie pleine de grâces. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre
toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant
et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Reine de la Paix, prie pour nous.
Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

2-Salutation

L'EGLISE VIVANTE

Bonsoir à tous (les gens répondent : "Bonsoir"). Loués soient Jésus et Marie (les gens
répondent : "Maintenant et toujours"). 180
Mes chers prêtres, mes chers amis en Christ, au début de cette rencontre ici ce soir, je
voudrais tous vous saluer du fond du cœur. Je suis heureux et plein de joie de pouvoir
être avec vous ici ce soir et de pouvoir partager avec vous la bonne et joyeuse nouvelle à
laquelle notre Mère nous a appellés au cours de ces trente années.
Je souhaite rendre ces messages auxquels notre Mère nous appelle plus proches de vous,
afin que vous puissiez mieux les comprendre et mieux les vivre dans vos vies.
Peut-il y avoir un plus beau moment que ce temps de Carême pour être rassemblés ici ?
En tant qu'Eglise vivante nous prions ensemble, et en tant qu'Eglise vivante nous nous
renouvelons spirituellement ensemble.
Je pense que tous les prêtres et tous les pasteurs aimeraient que leur paroisse soit autant
remplie chaque dimanche (les gens applaudissent).
Parce que nous sommes cette Eglise vivante, nous sommes de l'Eglise. Et, vraiment,
puisse cette soirée être le début d'un renouveau spirituel pour nous tous.
Quand vous rentrerez chez vous, ce soir, poursuivez ce renouveau spirituel dans vos
familles, avec vos enfants, avec vos amis. Soyez une lumière. Soyez un signe vivant.

3-Notre Dame

LA VIERGE EST UNE MERE QUI VEUT LA COMMUNION ENTRE SES ENFANTS

Quand Notre Dame donne un message, ses premiers mots sont toujours "Mes chers
enfants" parce qu'elle est une Mère et qu'elle nous aime tous. Aucun n'est rejeté car nous
sommes tous importants pour elle. Elle ne regarde pas la couleur de notre peau. Elle est
une Mère et nous sommes ses enfants.
Et comme Mère, son désir est que tous ses enfants vivent en communion les uns avec les
autres.
Depuis toutes ces années que Notre Dame est avec nous, elle désire nous rapprocher les
uns des autres sans regarder à quelle confession nous appartenons. Elle veut une unité
dans son Eglise vivante.

4-Jésus

NOTRE PAIX EST EN JESUS / L'EUCHARISTIE

Dans l'Evangile, Jésus a dit : "Venez à moi vous tous qui pliez sous le poids du fardeau et
je vous donnerai le repos. Je vous donnerai la force".
Ici, ce soir, vous êtes venus à la source. Pourquoi ? Parce que vous avez faim et soif. Nous
avons faim de Dieu. Nous avons faim de vérité. Nous avons faim d'amour. Nous avons
faim de paix. Nous sommes venus à lui parce qu'en lui est notre paix. Pas dans le monde.
Le monde ne peut pas nous donner la paix parce que la paix est en Lui seul. 181
C'est pourquoi nous devons être ouverts à la paix. Nous devons être ouverts à ce don de la
paix pour notre propre bien.
C'est pourquoi il est très important que nous Le rencontrions toujours de manière
quotidienne.
C'est pourquoi Notre Dame nous appelle à la Sainte Messe.
Dans un message, Notre Dame dit que la Sainte Messe doit être le centre de nos vies. Le
centre.
Pendant l'une des apparitions, nous étions à genoux devant elle. Notre Dame a dit : "Mes
chers enfants, si demain vous deviez choisir entre venir à moi, avoir une rencontre avec
moi, et aller à la Sainte Messe, non, ne venez pas à moi, allez à la Sainte Messe". Parce
que quand vous allez à la Sainte Messe, cela signifie que vous allez à une rencontre avec
Jésus, que vous le rencontrez, que vous parlez avec lui, que vous le recevez. La Messe doit
être le centre.

5-Notre Dame

L'AMOUR DE LA VIERGE EST SI GRAND

Nous sommes venus ici ce soir vers notre Mère pour nous jeter dans les bras de notre
Mère. Pour trouver la sécurité et la protection auprès d'elle. Nous sommes venus vers elle
pour lui remettre nos besoins, nos familles, et pour lui dire : "Mère, prie pour nous. Prie
pour nous et intercède auprès de ton Fils pour chacun d'entre nous."
Oui, notre Mère prie pour nous tous. Notre Mère nous porte dans son cœur. Elle nous a
placés dans son cœur. Dans un message, elle dit de si belle façon : "Mes chers enfants, si
vous saviez combien je vous aime et me soucie de vous, vous pleureriez de joie".
Et pendant l'apparition ce soir, elle nous dit la même chose. "Si vous saviez combien je
vous aime et me soucie de vous, vous pleureriez de joie".
L'amour de notre Mère est si grand.


6-Conversion

LA CONVERSION EST UN LONG PROCESSUS

Et cela fait donc maintenant 30 ans que Notre Dame est avec nous.
Je ne veux pas qu'ici ce soir, vous me regardiez comme quelqu'un qui est parfait,
quelqu'un qui est un saint. Parce que je ne le suis pas.J'essaie de devenir meilleur, de
devenir plus saint. C'est là mon désir et mon désir est profondément ancré dans mon
coeur. Mais ce n'est pas parce que je vois Notre Dame que je me suis converti en un jour.
Je sais que ma conversion est un processus. C'est un programme pour ma vie, un
programme pour lequel je dois prendre une décision dans laquelle je dois persévérer.
Quotidiennement, j'ai besoin de changer. Quotidiennement, j'ai besoin d'abandonner le
péché et de laisser le mal derrière, et de m'ouvrir à la paix, et de m'ouvrir à l'Esprit Saint,
et de m'ouvrir aux grâces et d'accepter et de vivre les paroles du Christ, et, de cette
manière, de grandir en sainteté. 182

7-Ivan

LE CHOIX DE LA VIERGE

Mais il y a une question qui, au cours de ces 30 années, est revenue sans cesse à mon
esprit. La question est : "Mère, pourquoi moi ? Mère, n'y en avait-il pas de meilleurs que
moi ? Et Mère, vais-je être capable de réaliser tout ce que tu attends de moi de la façon
que tu veux que cela soit réalisé ? Mère, est-ce que tu es contente de moi ?"
Il n'y a pas un jour sans que cette question ne revienne à mon esprit.
Une fois où j'étais seul avec elle, je lui ai demandé : "Mère, pourquoi moi, pourquoi m'astu choisi ?". Elle a souri et elle a dit : "Mon cher enfant, tu sais que je ne recherche pas
toujours les meilleurs" (rires).Je ne lui ai donc jamais reposé cette question (rires).
Il y a 30 ans, Notre Dame m'a choisi pour être son instrument, l'instrument dans ses
mains et dans les mains du Seigneur. Elle m'a fait entrer dans son école, son école de
paix, son école d'amour, son école de prière. Je souhaite être un bon élève dans cette
école et, quotidiennement, je souhaite réaliser les devoirs spécifiques que Notre Dame
m'a donnés aussi bien que possible.

8-Ivan

CE N'EST PAS SIMPLE D'ETRE UN VOYANT

Je me demande toujours : "Mère, pourquoi n'apparais-tu pas à tout le monde ? Parce
qu'alors, Mère, tout le monde te croirait". Et je n'aurais certainement pas à être ici avec
vous tous ce soir (rires). Et j'aurais une vie privée beaucoup plus importante.
Mais il est certain que nous ne pouvons pas pénétrer dans ces plans divins que Dieu a sur
chacun d'entre nous. Nous devons simplement être ouverts à ces plans divins. Nous
devons savoir comment les reconnaître et les accepter, ne pas les rejeter mais les
accepter.
Même si nous ne voyons pas, nous devons être heureux que Notre Dame soit avec nous.
Parce qu'il est dit dans l'Evangile : "Heureux ceux qui croient sans avoir vu".
Pour moi, pour ma vie et pour ma famille, c'est vraiment un très grand don. Mais c'est
certainement, également, une grande responsabilité.
Je sais que Dieu m'a donné beaucoup mais je sais aussi qu'il me demande beaucoup. Je
suis conscient de la responsabilité que je porte et je dois vivre avec cette responsabilité
chaque jour.

Mais croyez-moi, ce n'est pas facile. Ce n'est pas simple d'être avec Notre Dame tous les
jours, de parler avec elle tous les jours, et, après chacune de ces rencontres avec elle, de
revenir sur cette terre et de vivre sur cette terre, de revenir à la réalité de ce monde.
Etre avec Notre Dame tous les jours signifie regarder le Ciel car une partie du Ciel vient
avec elle. Derrière elle, on peut voir la lumière céleste. En arrière plan, je vois la lumière
émanant de fleurs et la beauté du Ciel.

Si vous deviez voir Notre Dame pendant juste une seconde, juste une seconde, je ne sais
pas si votre vie sur cette terre serait encore intéressante après cette seconde-là.
Chaque jour, après chaque rencontre avec elle, j'ai besoin de plusieurs heures pour
revenir à la réalité de ce monde. Au moment où je vous parle, je me tiens devant vous
mais je suis encore avec elle. Ce n'est pas facile de revenir.


9-Histoire

LA VIE D'IVAN EN 1981

Je sais que beaucoup d'entre vous se sont rendus à Medjugorje, que vous avez lu des
choses, que vos amis vous en ont parlé, que vous avez regardé des vidéos...
Combien d'entre vous y sont allés ? Ce n'était presque pas la peine que je vienne (rires).
Pour ceux d'entre vous qui sont ici pour la première fois, j'aimerais vous parler du début
des apparitions, pour que l'on remonte au commencement, pour ceux d'entre vous qui
découvrent cela pour la première fois.
En 1981, j'étais un enfant. J'avais 16 ans et, comme enfant, j'étais très intraverti, enfermé
en moi-même. J'étais très, très lié à mes parents. Je n'avais pas beaucoup d'amis. Je
préférais rester seul la plupart du temps.
Et ces années 80 ont été un temps difficile, un temps de communisme, un temps sans
liberté, sans liberté de parole, sans liberté d'exprimer sa foi.
La vie était dure. J'étais l'aîné de la famille et je me levais tôt, chaque matin à 5h, pour
aller travailler dans les champs de tabac et à la vigne. J'aidais mes parents afin qu'ils
puissent m'élever. Et il en allait ainsi chaque jour. Et chaque jour on faisait un travail
difficile.
Enfant, j'avais l'habitude de demander à mon père et à ma mère : "Est-ce qu'il va bientôt
y avoir des vacances ou un jour de fête ?(rires) afin que je puisse aller jouer au football
avec mes amis ?"(rires).
Et ce jour est arrivé. C'était le 24 juin 1981. C'était un mercredi. C'était le jour de la fête de
Saint Jean-Baptiste. Ce matin-là, comme chaque jour de vacances, nos parents nous ont
laissé dormir un peu plus longtemps. Parce que quand les vacances et les dimanches
arrivaient, on dormait un peu plus longtemps. Mais pas suffisamment longtemps pour
me faire manquer la Messe.

10-Premier jour

DE LA MESSE DU MATIN AU MATCH DE BASKET DU SOIR

Je me rappelle bien de ce matin, de ce mercredi. Ma mère est venue dans ma chambre 5
ou 6 fois pour me dire de me lever et de m'habiller. Nous étions déjà en retard et vous
savez comment peuvent être les mères (rires). 184
Donc, il n'y avait pas à réfléchir. Je me suis levé rapidement, j'ai réveillé mes deux frères
cadets et, avec notre mère et notre père, nous avons traversé le champ et nous sommes
allés à l'église.
Je suis allé à la Messe de 11h, ce matin-là. J'étais présent avec mon corps mais je ne sais
pas si j'étais présent avec mon cœur et avec mon esprit. J'avais hâte que la Messe se
termine. De retour à la maison, ma mère m'a demandé : "Ivan, de quoi parlait l'Evangile
aujourd'hui ?" (rires) Je ne le savais pas.
Nous nous sommes assis à la table familiale et nous avons pris le repas.
Avant la fin de ce repas, quelques uns de mes amis du village sont venus. Ils m'ont
appelé, depuis l'extérieur, pour que j'aille jouer au football avec eux. Ils disaient : "Nous
ne sommes pas assez nombreux, alors viens avec nous".
Je suis donc parti avec eux aux alentours de 15h, cet après-midi, vers un champ qui est
situé près de ma maison. Nous avons joué au football jusqu'à environ 17h. Et quand nous
nous sommes tous sentis fatigués, nous avons lentement regagné nos maisons.
Tandis que nous marchions en direction de nos maisons, nous avons rencontré trois
jeunes filles. Ces filles étaient Ivanka, Mirjana et Vicka.
Je connaissais bien l'une de ces trois filles, Vicka, parce qu'elle allait à la même école que
moi. Mais je ne connaissais pas bien les deux autres filles parce qu'à cette époque, elles
n'habitaient pas à Medjugorje. Mirjana habitait à Sarajevo et Ivanka habitait à Mostar,
mais elles venaient à Medjugorje pendant les vacances d'été pour être avec leurs grandsparents.
Mes amis ont donc demandé à ces trois filles : "Où allez-vous et que faites-vous ?"
Elles ont dit qu'elles allaient faire une promenade et qu'elles partaient à la recherche du
mouton de la famille.
Je ne leur ai rien demandé parce que j'étais très timide et, de ce fait, je ne parlais pas
beaucoup aux filles à cette époque. J'avais hâte que mes amis finissent la conversation. Et
quand ils ont terminé la conversation, nous avons poursuivi notre chemin en direction de
nos maisons. Et les filles ont continué leur marche pour rechercher le mouton de la
famille.
La plupart de mes amis sont allés en direction du village mais, parce que ma maison était
un peu plus loin du village, un ami est venu avec moi de telle sorte que je puisse vite
changer de vêtements et que nous puissions retourner chez lui, dans le village, pour
regarder un match de basket-ball à la télévision ce soir-là.
En ces temps du communisme, il y avait seulement 5 ou 6 familles qui avaient un poste
de télévision en couleur dans tout le village. Et nous nous réunissions toujours dans l'une
de ces maisons pour regarder le foot et le basket. Et c'était donc ce soir-là.
Nous avons regardé la première mi-temps du match et, à la mi-temps, j'ai dit à mon ami :
"Retournons chez moi afin que je puisse manger quelque chose en vitesse. Ensuite nous
reviendrons et nous regarderons la deuxième mi-temps du match".
Je suis allé chez moi et j'ai mangé rapidement.

Nous retournions lentement chez lui dans l'intention de regarder la deuxième mi-temps
du match. Mais nous ne sommes jamais arrivé. Et, jusqu'à ce jour, nous n'avons pas vu la
deuxième mi-temps de ce match (rires).
Quelque chose d'autre s'est passé.


11-Premier jour

LA PREMIERE APPARITION (LE 24 JUIN 1981)

Tandis que nous marchions sur ce sentier étroit pour aller à sa maison, nous avons
entendu une voix, au loin. Quelqu'un nous appelait en disant : "Ivan ! Ivan ! Ivan ! Viens
avec nous vers Notre Dame sur la colline".
Je ne voyais personne, ni devant ni derrière moi. J'entendais simplement la voix. Et parce
que je ne voyais personne, j'ai continué mon chemin. Mais plus j'avançais, plus la voix
devenait forte.

A un moment donné, la voix s'est faite si proche de moi. Je me suis retourné pour
regarder derrière et j'ai vu l'une de ces trois jeunes filles, Vicka, que nous avions
rencontrées plus tôt.

Elle courait dans notre direction, pieds nus. Elle tremblait de peur. Sa voix tremblait et
elle nous appelait : "Venez avec moi ! Venez avec moi vers Notre Dame sur la colline !"
Je me suis arrêté et je l'ai regardée. Je ne savais pas de quoi elle parlait. Je me suis tourné
vers mon ami et je lui ai dit : "De quoi parle-t-elle ? Que veut-elle dire par Notre Dame ?"
Mais elle insistait et elle nous appelait. Alors j'ai dit à mon ami : "Quelque chose de
bizarre est en train de lui arriver parce que ce n'est pas la Vicka que je connais. Alors,
allons avec elle".

Nous marchions lentement avec elle, et, en voyant son comportement, les choses n'ont
plus été les mêmes pour nous non plus. La peur a commencé à entrer en nous également.
Nous nous sommes rapprochés de cet endroit et, au loin, nous avons vu les deux autres
jeunes filles, Ivanka et Mirjana, à genoux, tournées en direction de la colline, pleurant et
acquiescant de la tête.
Quand nous nous sommes rapprochés d'elles, Vicka s'est tournée en direction de la
colline en pointant son doigt et en disant : "Regardez là-haut !"
J'ai regardé par trois fois et j'ai vu la plus belle image de Notre Dame grandeur nature,
avec une couronne d'étoiles, souriant. Le coup d'œil que je lui ai jeté n'a pas duré plus de
5 ou 10 secondes. J'ai immédiatement couru en direction de ma maison et je ne pense pas
que quiconque aurait pu me rattraper (rires).


12-Première nuit

LA NUIT DU 24 AU 25 JUIN 1981

Quand je suis revenu à la maison, je n'ai rien dit à personne. Pas même à mes parents. Je
me suis enfermé dans ma chambre, et je crois que si j'avais eu 100 clefs et serrures je les
aurais mises sur cette porte ce soir-là (rires).

Une nuit avec tellement de peur, une nuit avec tellement de questions en tête, des
questions comme : "Est-ce possible ?Comment est-ce possible ? Etait-ce vraiment Notre
Dame ?" Je l'avais vu, mais pourtant je n'en étais pas certain.
Croyez-moi, jusqu'à mes 16 ans, je n'aurais jamais pu rêver à quelque chose comme ça,
que Notre Dame pouvait apparaître. Jusqu'à mes 16 ans, je n'avais jamais entendu parler
de Fatima ou de Lourdes. Je n'avais jamais eu aucune dévotion spéciale à Notre Dame. Je
n'avais jamais rien lu sur les apparitions. Mes parents ne m'avaient jamais parlé de
quelque chose de semblable.
J'étais un croyant pratiquant. J'allais à l'église, je priais avec mes parents, j'ai grandi dans
la foi, j'ai été élevé dans la foi. A cette époque-là, je n'étais ni meilleur ni pire que
n'importe quel autre.
Mais cette nuit qui arrivait était une nuit de peur, une nuit d'attente. Et savez-vous ce
dont j'avais le plus peur cette nuit-là ? J'avais peur de ceci : que faire si Notre Dame
venait dans ma chambre cette nuit ? Où pourrais-je courir et comment pourrais-je
m'échapper ? (rires)
J'avais hâte que le matin arrive. Cette nuit était si longue pour moi.Le matin semblait ne
jamais arriver. Mais, finalement, le matin est arrivé. Et mes parents, ma mère et mon
père, avais déjà entendu dire, dans le village, que j'avais été là, et ils attendaient derrière
la porte de ma chambre (rires) en pleurant.
Et ils ont commencé à me dire : "Fais attention à ce que tu dis. Ne joue pas avec ce genre
de choses".
Vous savez, en ces temps de communisme, il était interdit de parler de ce genre de
choses. Ma mère et mon père avaient donc peur de ce qui allait m'arriver. Allaient-ils
nous envoyer en prison sur le champ ? Ce qui, en ce temps, pouvait arriver très vite.
J'ai dit à mes parents ce que j'avais vu.

13-Deuxième jour

LA PREMIERE FOIS QUE LES VOYANT ONT PARLE A LA SAINTE VIERGE

Ce deuxième jour, beaucoup de gens ont commencé à se rassembler de partout. Et nous
avons passé toute cette deuxième journée avec les gens.
Aux alentours de 15h, ces gens qui avaient été avec nous toute la journée nous ont dit :
"Allons avec vous. Allons avec vous à cet endroit où vous avez vu Notre Dame la dernière
fois. Peut-être a-t-elle laissé quelque chose là-bas, une sorte de signe pour nous
convaincre qu'elle était là".
Et c'est ainsi que, spontanément, ensemble avec les gens, nous avons gravi lentement la
colline.
Et avant même que nous soyons arrivés, à une distance d'environ 20 mètres, Notre Dame
nous attendait déjà. Elle tenait l'Enfant-Jésus dans ses bras. Elle flottait sur un nuage.


Elle souriait et, avec sa main, elle nous faisait signe de nous approcher. Jamais de ma vie
je n'oublierai ce jour-là. Ce jour-là restera dans ma mémoire pour toujours.
A ce moment-là, je ne pouvais ni avancer ni reculer. Mes jambes se dérobaient sous moi.
Mais en un instant, pas par ma propre force, malgré ces cailloux et ces ronces, comme si
nous flottions et comme si nous avancions à genoux, nous nous sommes approchés d'elle.
Et quand nous nous sommes approchés d'elle, je ne peux pas vous décrire ces sentiments.

Pour regarder Notre Dame, nous levions les yeux et les baissions aussitôt.
Elle tenait l'Enfant-Jésus dans ses bras, elle a mis sa main droite sur nos têtes et a
commencé à dire les premiers mots : "Mes chers enfants, je suis avec vous. Je suis votre
Mère. N'ayez peur de rien. Je vous protègerai. Je vous aiderai. Je vous guiderai".
C'était difficile de se calmer. C'était difficile de revenir à soi. Les émotions étaient au plus
haut.

Puis l'une des filles lui a demandé : "Qui es-tu ? Quel est ton nom ?" Elle a répondu : "Je
suis la Reine de la Paix et je suis venue, mes chers enfants, parce que mon Fils m'a
envoyée pour vous aider. Mes chers enfants, la paix, la paix, la paix et seulement la paix.
La paix doit régner ! La paix doit régner sur cette terre. Mes chers enfants, la paix doit
régner entre Dieu et les hommes et entre les hommes. Mes chers enfants, ce monde et
cette humanité se trouvent en grand danger et ils menacent de se détruire".
Ce sont les premiers mots, le premier message que Notre Dame a donné au monde par
notre intermédiaire. En ce deuxième jour, nous avons reconnu en elle notre Mère, et nous
avons commencé à parler avec elle pour la première fois. Et jusqu'à aujourd'hui, il y en a
toujours trois d'entre nous qui continuent d'avoir des apparitions quotidiennes. Les trois
autres voyants - Ivanka, Jakov et Mirjana - ont maintenant des apparitions une fois par
an.

14-Messages

LA FAMILLE A BESOIN D'ÊTRE GUERIE

Quelles sont les choses les plus importantes auxquelles Notre Dame nous appelle ?
Pendant ces 30 années, Notre Dame nous a donné de très nombreux messages. Et il est
difficile, en un temps si court, de parler de tous ces messages.
Mais ce soir j'aimerais insister sur les plus importants et j'aimerais dire quelques mots les
concernant : la paix, la conversion, la prière avec le cœur, la pénitence et le jeûne, une foi
forte, l'amour, le pardon, l'Eucharistie, la lecture des Saintes Ecritures et le message
d'espoir.
A travers ces messages que je viens de souligner, Notre Dame nous conduit. Et au cours
de ces 30 années, Notre Dame a pris chacun de ces messages, elle les a rapprochés de
nous et elle nous les a simplifiés afin que nous puissions mieux les comprendre et mieux
les vivre dans nos vies.
Comme je l'ai dit il y a quelques instants, Notre Dame est venue et elle s'est présentée
comme la Reine de la Paix, et elle vient de la part du Roi de la Paix. Et qui, mieux qu'une
mère, peut savoir combien la paix est nécessaire dans l'humanité fatiguée d'aujourd'hui ?

Combien la paix est nécessaire dans les familles fatiguées d'aujourd'hui ? Combien la paix
est nécessaire chez les jeunes fatigués d'aujourd'hui ? Combien la paix est nécessaire dans
l'Eglise fatiguée d'aujourd'hui ?
Et Notre Dame dit : "Mes chers enfants, vous êtes mon Eglise vivante. Vous êtes les
poumons de l'Eglise. Si vous êtes forts, l'Eglise sera forte. Si vous êtes faibles, l'Eglise sera
faible. C'est pourquoi je vous appelle, mes chers enfants. Puisse chacune de vos familles
être une Eglise vivante. Puisse chacune de vos familles être la chapelle où il y a la prière.
Puisse la Sainte Bible se trouver dans un lieu visible dans chacune de vos familles. Puisse
chacune de vos familles avoir une Croix devant laquelle toute la famille prie. Mes chers
enfants, il n'y a pas d'Eglise vivante sans famille vivante. La famille doit être forte. La
famille doit vivre ensemble, en communauté. La famille doit aujourd'hui revenir à la vie
sacramentelle".
C'est là ce à quoi Notre Dame nous appelle. Le monde d'aujourd'hui ne peut pas être
guéri si la famille n'est pas guérie. La famille doit être guérie parce que la famille est
malade. Et notre Mère vient à nous. Elle souhaite nous aider, elle souhaite nous
encourager, elle souhaite nous réconforter, elle souhaite nous offrir une cure pour toutes
nos souffrances, elle souhaite guérir nos souffrances. Elle désire panser nos blessures.
Une Mère si grande, une chaleur si tendre et si maternelle. Elle souhaite nous guider,
nous guider vers la paix et nous guider vers son Fils.

15-Messages

REMETTEZ LA PRIERE DANS VOS FAMILLES

Dans un message, Notre Dame dit : "Mes chers enfants, aujourd'hui comme jamais
auparavant le monde et l'humanité traversent une crise profonde et difficile. Et mes chers
enfants, c'est la plus grande des crises de la foi en Dieu parce que vous vous êtes éloignés
de Dieu, vous vous êtes éloignés de la prière. Mes chers enfants, ce monde et cette
humanité vont vers l'avenir sans Dieu. Mes chers enfants, aujourd'hui il n'y a plus de
prière dans les familles".
Les membres de la famille n'ont plus de temps les uns pour les autres, les enfants pour
leurs parents, les parents pour leurs enfants. Les mères n'ont plus de temps pour les
pères, ni les pères pour les mères.
Il n'y a plus d'amour dans les familles. L'amour est parti. Il n'y a plus de fidélité dans les
mariages. Tant de familles sont fatiguées et brisées ! Il y a un effondrement de la morale.
Et Notre Dame nous appelle : "Mes chers enfants, remettez la prière dans vos familles.
Mettez Dieu à la première place dans vos vies et allez vers l'avenir avec Lui. Et alors vous
aurez la paix. Et alors il y aura l'amour. Et alors vous serez heureux. Et alors la famille
vivra en harmonie, dans l'amour".


16-Messages

LES APPARITIONS SONT UN TOURNANT
Notre Mère vient à nous et elle souhaite nous conduire hors de cette obscurité et nous
montrer le chemin de la lumière. Elle ne veut pas nous parler de ces choses que le monde
nous offre.

Ces apparitions, ces venues de notre Mère jusqu'à nous, elles sont un tournant pour
l'humanité, pour l'Eglise, pour la famille. Et quand je dis un tournant, ce que je veux dire
et ce à quoi Notre Dame nous appelle, c'est que nous ne devons pas accepter les idéaux du
monde et du modernisme, mais nous devons mettre Dieu à la première place et aller vers
l'avenir avec Lui. Parce qu'il est la vérité, en lui est le chemin, en lui est la lumière. C'est
pourquoi nous devons être ouverts. Nous devons nous ouvrir et accepter ces nouvelles
valeurs qui ne sont pas passagères, comme le sont celles que le monde nous offre.
Nous sommes sur cette route, nous dit Notre Dame, simplement comme des pèlerins.
Nous sommes en voyage. C'est pourquoi nous devons nous décider pour le chemin de la
paix.
Notre Dame nous dit : "Mes chers enfants, si une personne n'a pas la paix dans son cœur,
si une personne n'est pas en paix avec elle-même, s'il n'y a pas de paix dans vos familles,
alors non, mes chers enfants, il ne peut pas y avoir la paix dans le monde. C'est pourquoi
je vous appelle. Non, ne parlez pas de la paix mais commencez à vivre la paix. Non, ne
parlez pas de la prière mais commencez à vivre la prière. Mes chers enfants, c'est
seulement avec le retour de la prière et de la paix dans vos familles que vos familles
seront guéries spirituellement, et c'est alors seulement que le monde pourra être guéri".

17-Messages

LA REPETITION / MARIE EST LA MERE DE L'ESPERANCE

En ces temps où nous vivons, nous entendons souvent ce mot : "récession". Le monde
entier utilise ce mot. Mais le monde d'aujourd'hui n'est pas en récession
économique. Non. Le monde d'aujourd'hui, la société d'aujourd'hui, est en récession
spirituelle. Chaque récession spirituelle produit et donne naissance à toutes les autres
récessions, parce que nous sommes loin de Dieu.
Notre Mère nous appelle. Elle désire relever cette humanité pécheresse. Elle se soucie de
notre salut. Elle dit : "Mes chers enfants, je suis avec vous et je suis venue parmi vous
parce que je souhaite vous aider afin que la paix arrive. Mais, mes chers enfants, j'ai
besoin de vous. Avec vous, je peux réaliser la paix. C'est pourquoi, mes chers enfants,
vous devez vous décider pour le bien et combattre contre le mal et contre le péché".
Notre Mère parle simplement et elle a répété tellement de fois. Et elle ne s'est jamais
fatiguée. Tout comme vous, les mères qui êtes ici. Combien de fois avez-vous dit à vos
enfants : "Soies gentil.Arrête. Travaille. Ecoute. Ne fais pas cela, ce n'est pas bien" (rires).
Vous avez dit ces mots à vos enfants des milliers et des milliers de fois. Vous êtes-vous
fatiguées ? J'espère que non.

Y a-t-il ici une mère qui puisse dire qu'elle a eu tellement de chance qu'elle n'a eu à dire
une chose à son enfant qu'une seule fois sans avoir à la répéter de nouveau ? (rires) Une
telle mère n'existe pas, parce que chaque mère doit répéter.

Il en va ainsi avec Notre Dame et nous. Chaque fois que Notre Dame répète quelque
chose, c'est un signe que quelque chose ne va pas, que nous devons commencer à changer
quelque chose, que nous sommes tombés quelque part et qu'elle veut nous relever.
Notre Mère n'est pas venue jusqu'à nous pour nous apporter la peur ou pour nous punir,
ou pour nous critiquer, ou pour nous parler de la fin du monde ou de la seconde venue de
Jésus. Non.

Elle est venue en tant que Mère de l'espérance. Elle souhaite apporter l'espoir à ce monde
fatigué qui reste sans espoir. Elle souhaite apporter l'espoir aux familles qui restent sans
espoir.

18-Messages

LES RECOMMANDATIONS DE LA VIERGE / LA PRIERE AVEC LE COEUR

Notre Dame nous appelle à la confession mensuelle, à la Vénération de la Sainte Croix et
à l'Adoration du Saint Sacrement. Et elle appelle les prêtres à organiser l'Adoration
devant le Saint Sacrement dans leurs paroisses.
Notre Dame nous appelle à prier le Rosaire en famille. Elle nous appelle à lire les Saintes
Ecritures en famille. Et elle dit : "Mes chers enfants, que la Sainte Bible soit placée dans
un endroit visible dans chacune de vos maisons. Lisez les Saintes Ecritures afin qu'à
travers les Saintes Ecritures Jésus naisse dans vos cœurs et dans vos familles. Pardonnez
aux autres. Aimez les autres".

J'aimerais insister d'une manière particulière sur le pardon. Nous devons savoir
comment pardonner : nous pardonner à nous-mêmes, pardonner aux autres et, de cette
manière, ouvrir nos cœurs à l'Esprit Saint, ouvrir ce vaisseau à l'Esprit Saint (ndlr : to
open that vessel to the Holy Spirit).

Si nous ne pardonnons pas, alors nous ne pouvons pas être guéris, ni physiquement, ni
spirituellement, ni émotionnellement. Il est important de pardonner.

C'est pourquoi Notre Dame nous appelle à la prière, à la prière avec le cœur. Pas la prière
mécanique, pas la prière avec les lèvres. Nous ne devons pas prier par tradition, et pas en
regardant notre montre pour voir comment terminer au plus vite.
Notre Dame désire que nous réservions du temps pour la prière, que nous réservions du
temps pour Dieu. Prier avec le cœur, ce à quoi Notre Dame nous appelle, c'est d'abord
prier avec amour et par amour, prier avec tout notre être afin que notre prière soit une
rencontre avec Jésus, une conversation avec Jésus, un temps de repos ensemble avec lui;
afin que nous puissions mener cette prière avec un cœur rempli de paix et de joie.


19-Messages

TROUVER DU TEMPS POUR LA PRIERE

Vous pourriez-vous demander maintenant : "Comment cela est-il possible ? Comment
est-ce possible de toujours se concentrer sur la prière ?"
Notre Dame sait que nous ne sommes pas parfaits. Mais Notre Dame désire que nous
commencions à faire l'expérience de cette école de prière, cette prière quotidienne que
nous apprenons. Parce que Notre Dame dit : "Mes chers enfants, si vous désirez venir à
l'école de prière, alors vous devez savoir qu'il n'y a pas de week-end à l'école de prière. Il
n'y a pas de journée de libre. Vous devez venir à l'école de prière tous les jours en tant
qu'individus, en tant que familles et en tant que communautés. Et mes chers enfants, si
vous souhaitez prier mieux, alors il vous faut toujours prier plus, parce que prier plus est
toujours une décision individuelle, mais prier mieux est une grâce qui est donnée à ceux
qui prient plus".

Aujourd'hui, on dit souvent que l'on n'a pas de temps pour la prière. Et nous disons
souvent : "Nous travaillons beaucoup. Nous sommes occupés. Les enfants vont à l'école.

Nous ne pouvons pas nous rassembler en tant que famille. Quand nous revenons à la
maison, il nous faut faire la cuisine et regarder la télévision. Nous devons faire des
courses. Nous devons regarder American Idol (rires).

On dirait qu'il y a toujours un problème. Mais Notre Dame dit : "Mes chers enfants, non,
ne dites pas sans cesse que vous n'avez pas le temps parce que le temps n'est pas le
problème. Le problème est l'amour. Parce que, mes chers enfants, quand quelqu'un aime
quelque chose et qu'il y attache de l'importance, alors il trouvera toujours du temps pour
cela. Mais quand quelqu'un n'aime pas quelque chose, alors il ne trouvera jamais de
temps.

C'est pourquoi Notre Dame nous appelle autant à la prière. C'est pourquoi, pendant
toutes ces années, Notre Dame a autant essayé de nous réveiller de ce coma spirituel dans
lequel le monde est plongé. Elle désire nous réveiller dans la foi et dans la prière.

20-Messages

L'APPARITION DU 17 MARS 2012

Ce soir, pendant la rencontre avec Notre Dame, j'aimerais vous décrire cette rencontre. Je
vais vous la décrire aussi bien que je le peux, aussi bien que mes mots me le permettent.
La beauté de Notre Dame et la beauté de cette rencontre ne peuvent pas être décrites avec
mes pauvres mots. Avec les mots dont je dispose, je vais vous parler des parties les plus
importantes.

Pour chaque rencontre avec Notre Dame, nous nous préparons toujours par le Rosaire.

Ce soir, nous nous sommes préparés par la Sainte Messe.

Et à ce moment-là, lorsque je suis venu à cet endroit et que je me suis agenouillé, ça a été
le moment où Notre Dame est arrivée.

Alors que les 18h40 approchent de plus en plus, je ressens de plus en plus sa présence
dans mon cœur. Lorsque je me suis agenouillé et que j'ai commencé à prier, et au
moment où je me suis arrêté de prier, ça a été le moment où Notre dame est arrivée.

Et dès que Notre Dame arrive, je ne vois rien d'autre, ni devant ni autour de moi, et je ne
ressens plus le temps ni l'espace.

Ce soir, Notre Dame est venue très joyeuse et heureuse. Elle nous a salués avec sa
salutation maternelle : "Loués soient Jésus, mes chers enfants !"

Après cela, elle a étendu ses mains et elle a prié sur vous tous dans sa langue araméenne.

Et après cela elle a prié sur les malades présents ce soir.

D'une manière spéciale, elle a prié sur les prêtres présents ici ce soir.

Et après cela, je lui ai recommandé cette paroisse et tous les paroissiens d'une manière
spéciale.

Et après cela, Notre Dame nous a tous bénis avec sa bénédiction maternelle.
Et elle a béni tous les objets que vous avez apportés pour les faire bénir.
Et après cela, je vous ai tous recommandés à elle, vos besoins, vos familles, et, d'une
manière spéciale, les malades.
Et après cela, Notre Dame a dit : "Mes chers enfants, aujourd'hui encore votre Mère vous
appelle. Elle vous appelle à la joie, à prier. Priez, mes chers enfants, pour tous mes
enfants qui se sont éloignés de mon Fils afin qu'ils reviennent à Lui et trouvent la paix et
l'amour en Lui. Priez ensemble avec votre Mère, en ces jours, à cette intention. Votre
Mère vous loue (ndlr : praises you) et intercède devant son Fils pour vous tous. Merci
encore, mes chers enfants, d'avoir répondu à mon appel".
Après cela, il y a eu une conversation entre Notre Dame et moi-même, elle reste entre
nous.

Après cela, j'ai recommandé toutes les demandes que vous avez apportées ici par écrit et

Notre Dame a prié sur elles, pour tous vos besoins.
Et après cela, Notre Dame a continué à prier et, dans cette prière, elle est partie. Elle est
partie dans une lumière et dans le signe de la Croix en disant : "Allez en paix, mes chers
enfants".


21-Messages

FIN DE LA RENCONTRE

Vous savez que le 25 de chaque mois, Notre Dame donne un message au monde entier.
Ecoutons donc ce message que Notre Dame a donné il y a plusieurs jours : "Chers
enfants, en ce temps, je vous invite de manière spéciale : priez avec le coeur. Petits
enfants, vous parlez beaucoup mais vous priez peu. Lisez, méditez l'Ecriture Sainte, et
que les paroles qui y sont écrites soient vie pour vous. Je vous encourage et je vous aime,
afin que vous trouviez en Dieu votre paix et la joie de vivre. Merci d’avoir répondu à mon
appel".
Je vois Notre Dame comme je vous vois maintenant. Je lui parle comme je vous parle. Et
je peux dire qu'après 30 ans, je me sens plus à l'aise avec elle qu'avec vous tous (rires).

Il est très difficile de décrire la beauté de Notre Dame avec des mots. Il n'y a pas de mot
pour la décrire. Elle porte une robe grise, un voile blanc, elle a les yeux bleus, les joues
roses, les cheveux noirs, elle flotte sur un nuage et elle a une couronne d'étoiles.
Pour Noël, pour Pâques, pour l'anniversaire (ndlr : le 25 juin), pour son
anniversaire (ndlr : le 5 août), Notre Dame vient avec un robe en or.
M'agenouillant devant elle chaque jour, j'ai vraiment été intimidé par sa beauté.
Une fois nous lui avons demandé : "Mère, pourquoi es-tu si belle ?" Elle a dit : "Mes chers
enfants, je suis belle parce que j'aime. Mes chers enfants, aimez vous aussi et, alors, vous
serez beaux vous aussi".

Alors, pourquoi ne pas commencer ?

J'espère que nous allons tous répondre à l'invitation de Notre Dame, que nous allons
accepter ses messages et que nous allons tous être les co-créateurs d'un monde meilleur
et plus beau, un monde qui soit digne des enfants de Dieu.
Puisse cette soirée, ici ce soir, être un commencement.
J'espère que nous avons planté une bonne graine ici ce soir et j'espère que cette graine est
tombée dans une bonne terre et qu'elle portera un bon fruit.
Ce temps où nous vivons est un temps de responsabilité. Donc, répondons avec
responsabilité à ce à quoi Notre Dame nous appelle. Acceptons avec responsabilité les
paroles du Christ et vivons-les activement dans la prière.
Participons à l'évangélisation du monde et de la famille. Soyons un signe vivant, le signe
d'une foi vivante. Décidons-nous pour la paix. Prions ensemble avec la Reine de la paix
pour la paix dans le monde.
Tant de fois, dans l'Evangile, Jésus répète ces mots : "N'ayez pas peur. N'ayez pas
peur". Et Notre Dame nous a elle aussi répété ces mots tant de fois : "N'ayez pas peur".
Alors, décidons-nous, décidons-nous pour Dieu parce qu'en Dieu seul se trouve notre
seule et véritable paix.
Mes chers enfants, je vous remercie, et que Dieu vous bénisse.

Source : http://maranathajesus.files.wordpress.com/2013/07/medjugorje-348-pages.pdf

Soleil

Messages : 356
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivan - voyant de la Gospa - Medjugorje - interview

Message par Soleil le Mar 30 Juil - 11:01

INTERVIEW D’IVAN JUIN 2011

Cette interview du voyant Ivan a été réalisée à Medjugorje en juin 2011 à l'occasion du trentième anniversaire des apparitions de la Vierge (source : John Barry's blog).

1-La Vierge

Ivan, tu dis que tu vois Notre Dame depuis 1981. A-t-elle changé pendant ces trente années ?

Notre Dame est toujours la même : une fille dans la fleur de l'âge, mais qui ressemble vraiment à une femme qui a une grande maturité. Elle a un vêtement gris et un voile blanc, et, pour Noël et pour Pâques, des robes d'or. Ses yeux sont bleus et ses joues sont juste teintées de rose. Sur sa tête il y a une couronne de douze étoiles et ses pieds reposent sur un nuage qui se tient en suspension au-dessus du sol, ce qui nous rappelle qu'elle est une créature du Ciel et qu'elle est immaculée. Mais je ne peux pas exprimer sa beauté de manière vraiment complète.

2-Les apparitions

Qu'est-ce que tu ressens quand tu la vois ? Quelles sont tes émotions ?

Je peux à peine décrire mes émotions quand je vois ce qui est en face de moi... Chaque jour, quelque chose se passe qui n'a pas d'équivalent sur la terre. La Vierge elle-même est le Paradis. Sa présence donne une telle joie, vous perce avec une telle lumière ! Mais le contexte qui l'entoure est également sublime. Parfois, elle me montre des gens heureux, en arrière plan, ou bien un endroit où se trouvent des anges lumineux, dans un lieu magnifique rempli de fleurs... Cela se termine à la fin de l'apparition. C'est dur de se réadapter parce que rien au monde, dans l'art ou dans la nature, n'a ces couleurs, ces odeurs, et rien n'atteint une telle perfection dans l'harmonie.




3-Les rapports avec la Vierge

Qui est Notre Dame, pour toi ? Une amie, une sœur ?

Pour moi, elle est comme une mère. Ma mère terrestre a pris soin de moi jusqu'à ce jour de l'apparition (ndlr : le 24 juin 1981), puis, ça a été Notre Dame à cause de son apparition. Les deux sont des mères excellentes, parce que j'ai été élevé dans la passion de ce qui est vrai. Mais depuis que j'ai fait l'expérience de l'amour de Notre Dame, j'ai réalisé que ses bénédictions, ses prières et ses conseils étaient la nourriture et la clef pour moi et ma famille. Il n'y a rien de plus doux et de plus stupéfiant que lorsqu'elle s'adresse à moi en disant :

"Cher enfant !" C'est le premier message : nous sommes les enfants de Dieu et nous sommes aimés. Nous sommes les enfants de la Reine de la Paix qui nous relie au Ciel parce qu'elle nous aime. Et, dans l'amour, elle veut nous conduire parce qu'elle sait ce dont nous avons réellement besoin.

4-Le contenu des rencontres

Que dit la Vierge durant vos rencontres ?

"Avant tout, s'il vous plaît, priez". Elle nous montre le chemin pour communiquer avec Dieu. La prière peut être une prière d'intercession, ou même pour les intentions et les demandes que je présente, ou pour remercier ou bien pour louer. Parfois, dans ce cas, la discussion devient personnelle. Elle me montre avec douceur là où je me suis trompé et, en faisant ainsi, elle me montre comment poursuivre ma croissance spirituelle. Si d'autres personnes assistent à l'apparition, elle prie sur eux, avec une attention particulière pour les malades, les prêtres et les personnes consacrées.

5-La durée des apparitions

La durée des apparitions paraît si longue...

Il y en a qui disent que les messages de Notre Dame sont répétitifs, et qui défendent l'idée que le croyant n'a pas besoin des apparitions, parce que les vérités de la foi et tout ce qui est nécessaire au salut est déjà contenu dans la Bible, les sacrements et l'Eglise.

Mais Notre Dame répond par une autre questions : "C'est vrai : tout a déjà été donné. Mais vivez-vous vraiment l'Evangile, la rencontre avec Jésus vivant dans la Messe ?"... Le problème est que nous ne vivons pas l'Evangile. Elle parle un langage simple et accessible, et elle répète avec un amour sans borne. Elle dit clairement qu'elle veut rejoindre tout le monde. Elle se comporte comme une mère quand les enfants n'étudient plus ou quand elle les voit se perdre à cause de mauvaises compagnies... "Vous parlez beaucoup, mais vous ne vivez pas". La foi n'est pas un bon discours mais la vie incarnée, et la Vierge Marie nous dit : "Soyez un signe vivant et priez pour la réalisation des plans de Dieu pour votre bien et celui de ceux qui vous sont chers, et pour le monde entier". Nous sommes tous appelés à être des saints.


6-Jean-Paul II

Y a-t-il une rencontre dont tu te souviennes plus particulièrement ?
Au moment de Noël, quand la Vierge visite ma famille avec Saint Joseph et l'Enfant Jésus dans ses bras. Et je n'oublierai jamais ce qui s'est passé le 2 avril 2005. Jean-Paul II venait juste de mourir. Il est arrivé rayonnant pendant l'apparition, avec des vêtements blancs et de couleur or.

7-La famille

Comment ta famille vit-elle tes rencontres ?

Quand je suis à la maison, ma famille participe toujours aux apparitions. Nous nous tournons vers notre Mère du Ciel en récitant le Rosaire, en priant ou en méditant les Ecritures. Après l'apparition, je rapporte ce que la Vierge a fait et dit.

8-Les secrets

Devons-nous être inquiets au sujet des dix secrets annoncés par Marie ? Faut-il s'attendre à un châtiment ?

Les signes des temps montrent que le monde est troublé. Et il est certain que les secrets de Medjugorje contiennent des prophéties en lien avec des événements douloureux.

Toutefois, le septième secret, par exemple, a été adouci par les prières. Cela m'apparaît à chaque fois que vous reconnaissez l'espoir dans Ses yeux et la lumière du Paradis. La Vierge n'est pas là pour punir. Pourquoi ne pas faire un bon usage de la liberté, en renouant le dialogue et la relation filiale avec le Créateur de tout ? Ce n'est pas par hasard si Elle s'est présentée elle-même comme la Reine de la Paix, à Medjugorje. Et ses premiers mots ont été : "Chers enfants, qu'il y ait la paix entre l'homme et Dieu, et entre les hommes".

Soleil

Messages : 356
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivan - voyant de la Gospa - Medjugorje - interview

Message par Soleil le Mar 30 Juil - 11:03

Témoignage d’Ivan du 11 février 2010 (USA – CAMBRIDGE)
Voici une partie de la conférence du voyant Ivan Dragicevic au "Massachusetts Institute of Technology" (Cambridge, USA), le 11 février 2010 (source : FML).

POURQUOI LA VIERGE REPETE LES MÊMES PAROLES
Notre Mère parle d'une manière simple. Elle répète les choses sans cesse et Elle ne se lasse jamais. Comme moi ! J'ai répété les mêmes mots tellement de fois. Et je continue à les répéter !
Chaque jour, quand je vois Notre Dame, je vois qu'Elle n'est jamais fatiguée de nous appeler.

C'est comme pour vous, les mères. Combien de fois avez-vous dit à vos enfants d'être gentils, de travailler, d'obéir, de ne pas faire ce qui n'est pas bien ? Vous avez dit cela à vos enfants des milliers et des milliers de fois, non ? Êtes-vous fatiguées, maintenant ? J'espère que non.
Y en a-t-il une parmi vous, mères, qui puissent dire qu'elle a eu la chance de dire une certaine chose à son enfant seulement une fois ? Aucune d'entre vous. Toutes les mères doivent répéter, de telle sorte que leur enfant n'oublie pas.
C'est ce que Notre Dame fait pour nous. Elle répète afin que nous n'oubliions pas.


LA VIERGE N'ANNONCE PAS LA FIN DU MONDE / L'EGLISE / LA BIBLE
Notre Dame ne vient pas parmi nous pour nous apporter la peur, pour nous critiquer, pour nous parler de la peur ou d'une punition, ou de la fin du monde, ou du second avènement de Jésus.
Notre Dame vient nous apporter l'espérance, Elle vient apporter l'espérance à nos familles, Elle vient apporter l'espérance à notre Eglise.
Elle dit : "Mes chers enfants, si vous êtes forts, l'Eglise sera forte. Si vous êtes faibles, l'Eglise sera faible. Mes chers enfants, vous êtes l'Eglise vivante. Vous êtes les poumons de l'Eglise. C'est pourquoi je vous demande de revenir à la prière. Que chaque famille devienne une Eglise vivante où vous priez en famille. Mes chers enfants, il ne peut pas y avoir d'Eglise vivante sans familles vivantes".
C'est la raison pour laquelle Notre Dame continue à nous appeler à la prière.
D'une manière spéciale, Elle nous appelle à la confession mensuelle, à l'adoration devant la Croix et devant le Saint Sacrement, à la prière du Rosaire en famille, à la lecture de la Sainte Bible en famille.
Dans l'un de ses messages, Elle dit : "Mes chers enfants, mettez la Bible dans un endroit visible, dans votre maison, et lisez-la. Parce que si vous lisez la Sainte Bible, Jésus va naître à nouveau dans vos coeurs et dans vos familles. Pardonnez-vous les uns les autres, aimez-vous les uns les autres".


LA PRIERE AVEC LE CŒUR
En vérité, l'un des messages les plus importants auquel Notre Dame nous ait appelés le plus souvent est le message concernant la prière avec le coeur.
Notre Dame a dit les mêmes paroles tellement de fois. "Priez, priez, priez, mes chers enfants".

Ne priez pas seulement avec vos lèvres, d'une manière mécanique, ou bien par routine, ou encore en regardant votre montre pour savoir quand cela va se terminer.
Nous devons nous décider pour la prière. Nous devons vouloir prier.
Prier avec le cœur signifie prier avec amour et par amour, prier avec notre être tout entier de telle sorte que notre prière puisse devenir une rencontre avec Jésus, une conversation avec Lui, une relaxation avec Lui.
Quand nous aurons terminé cette prière-là, alors nous serons remplis de paix et de joie.
Notre Dame dit : "Mes chers enfants, que la prière soit votre joie. Celui qui prie n'a pas peur de l'avenir".

LA VIERGE VEUT QUE NOUS PRIIONS 3 HEURES PAR JOUR
Notre Dame souhaite que nous priions trois heures par jour. Pas en priant trois heures de suite, pas en priant le Rosaire pendant trois heures. La sainte Messe est incluse.
La lecture de la Sainte Bible, la prière en famille, faire le bien, aider les autres, parler avec sa famille : c'est là ce que Notre Dame veut de nous.
Je me souviens toujours de cette fidèle qui est venue à Medjugorje il y a plusieurs années. Elle est venue vers moi parce qu'elle devait avoir entendu dire que Notre Dame voulait que nous priions trois heures par jour. Elle m'a dit : "Je ne peux pas croire que Notre Dame souhaite que nous priions trois heures par jour. Comment peut-Elle demander cela ?"
Nous avons parlé pendant un moment. J'ai essayé de lui expliquer, mais elle ne comprenait pas.
Elle est retournée chez elle et, l'année suivante, la voilà de retour.
Elle vient vers moi et me demande à nouveau : "Est-ce que Notre Dame veut toujours que nous priions trois heures par jour ?" Je lui ai répondu : "Non, plus maintenant. Vous êtes un peu en retard. Maintenant, Elle veut que nous priions 24 heures par jour".
Et savez-vous ce qu'elle m'a répondu ? "Bon, et bien je vais m'en tenir à trois heures".
Vous voyez comme nous pouvons être parfois égoïstes quand il s'agit de prier ? Notre Dame ne nous demande jamais quelque chose dont Elle sait que nous ne pouvons pas l'accomplir. Chaque chose qu'Elle nous a demandée de faire, Elle sait que nous pouvons la faire.

PRIER MIEUX EST UNE GRÂCE ACCORDEE A CEUX QUI PRIENT PLUS

Une fois, Elle a dit : "Mes chers enfants, si vous voulez venir à l'école de la prière, alors vous devez savoir qu'il n'y a pas de week-ends à l'école. Vous devez vous rendre à l'école de la prière chaque jour en tant qu'individu, en tant que famille et en tant que communauté. Mes chers enfants, si vous voulez prier mieux, alors vous devez prier plus car prier plus est une décision personnelle, mais prier mieux est une grâce, une grâce donnée à ceux qui prient plus".

LE TEMPS : NOUS TRAVAILLONS TROP
Souvent, nous avons tendance à dire que nous n'avons pas le temps. Nous n'avons pas de temps pour nos enfants. Nous n'avons pas le temps de prier. Nous n'avons pas le temps d'aller à la Messe. Nous travaillons trop. Nous sommes très occupés. Quand nous revenons chez nous, nous devons cuisiner, faire le ménage, regarder la télévision, aller faire les courses, regarder "American Idol".
Nous n'avons pas de temps, pas de temps pour nos enfants, pas de temps pour la prière. Nous disons sans cesse que le problème est le temps.
Mais Notre Dame nous dit : "Le problème n'est pas le temps, mes chers enfants. Le problème est l'amour parce que, mes chers enfants, quand un homme aime quelque chose, quand il tient vraiment à quelque chose, il trouve toujours du temps pour cela. Mais quand un homme n'aime pas quelque chose, il ne trouvera jamais de temps pour cela".
C'est pourquoi Notre Dame nous appelle à la prière.


LA VIERGE VEUT NOUS SORTIR DE NOTRE COMA SPIRITUEL
Il me semble que, depuis toutes ces années, Notre Dame veut que nous nous réveilliions de cette mort spirituelle. Elle veut nous sortir de ce coma spirituel. Elle veut nous rendre plus forts dans la foi et dans la prière.
Ce soir, Notre Dame était là. J'aimerais vous décrire l'apparition de ce soir. Je vais essayer de le faire de mon mieux, mais rappelez-vous qu'il n'y a pas de mots pour décrire comme c'est beau d'être avec Elle. Chaque mot semble si pauvre. L'un de mes plus gros défis, pendant toutes ces années, a été de décrire aux pèlerins ce que l'on ressent, mais je n'ai pas encore trouvé de mots assez beaux.

L'APPARITION DU 11 FEVRIER 2010
Chaque fois que nous attendons Notre Dame, nous prions le Rosaire. Tandis que je priais le Rosaire avec vous ce soir, et comme les 18h40 approchaient, j'ai senti Sa proximité de plus en plus, dans mon cœur.
Quand je suis venu ici et que je me suis mis à genoux, quand j'ai commencé à prier, puis quand j'ai arrêté de prier, c'était le moment exact où Notre Dame est apparue.
Le premier signe de l'apparition est une lumière qui apparaît avant Elle. Après cette lumière, Notre Dame apparaît.
Quand Elle arrive, je ne vois plus rien. Je ne vois rien devant moi ou derrière moi. Il n'y a plus de temps, plus d'espace. Je ne vois qu'Elle.
Elle est apparue très joyeuse. Elle nous a salué en disant : "Loué soit Jésus, mes chers enfants".
Après cela, Elle a mis ses mains au-dessus de nous et a prié sur vous tous. Elle a prié également sur vous, qui êtes malades. Et ensuite, Elle a prié spécialement sur vous, chers prêtres.
Et ensuite j'ai recommandé d'une manière spéciale cette école (ndlr : le M.I.T.), les prêtres, les enseignants et les professeurs de l'université.
Après cela, je vous ai tous recommandés, vous qui êtes là ce soir : vos besoins, vos familles et tout ce que vous avez dans vos coeurs.
Et ensuite, je vous ai recommandés particulièrement, vous qui êtes malades.

LE MESSAGE QUOTIDIEN DU 11 FEVRIER 2010
Alors, Notre dame a dit : "Mes chers enfants, aujourd'hui je vous demande, en ce temps de grâce, de vous décider à prier plus, d'abandonner quelque chose à quoi vous tenez vraiment et de me le donner. Mes chers enfants, priez en famille afin que le Saint Esprit puisse se répandre sur vos familles. Priez, mes chers enfants, priez. Merci, mes chers enfants, d'avoir répondu à mon appel".
Après cela, nous avons parlé pendant un moment. Puis nous avons prié le "Notre Père" et le "Gloire au Père", après quoi Elle est partie en priant. Elle est partie avec le signe de la Croix et Elle a dit : "Allez en paix, mes chers enfants".

LE MESSAGE DU 25 JANVIER 2010
Comme vous le savez, chaque 25 du mois, Notre Dame donne un message pour le monde entier. Ecoutons-le ensemble :
Le 25 janvier 2010 : "Chers enfants, que ce temps soit, pour vous, le temps de la prière personnelle, afin que la semence de la foi croisse dans vos coeurs et qu'elle grandisse en un joyeux témoignage envers les autres. Je suis avec vous et je désire tous vous inciter à croître et à vous réjouir dans le Seigneur qui vous a créés. Merci d'avoir répondu à mon appel".

CONCLUSION

J'espère vraiment que nous allons répondre à l'appel de Notre Dame, que nous allons accepter ses messages et que nous allons devenir des co-créateurs d'un monde nouveau et plus beau, monde que nous méritons en tant qu'enfants de Dieu.
Alors, que cette rencontre devienne notre commencement, le commencement de notre renouvellement spirituel.

Quand vous rentrerez chez vous, poursuivez ce renouvellement spirituel avec vos familles, avec vos enfants. Ce temps est le temps de la responsabilité. C'est pourquoi, acceptons avec responsabilité la Parole du Christ. Acceptons avec responsabilité les messages de notre Mère. Décidons-nous pour la paix. Prions pour la paix.
Dans l'Evangile, Jésus a dit tellement de fois : "N'ayez pas peur". Notre Dame nous a dit les mêmes paroles tellement de fois : "N'ayez pas peur, mes chers enfants".
Ce soir, décidons-nous pour Dieu. Notre unique et véritable paix est en Lui. Alors, qu'il en soit ainsi.
Je vous remercie.

Soleil

Messages : 356
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivan - voyant de la Gospa - Medjugorje - interview

Message par Soleil le Mar 30 Juil - 11:04

Interview d’Ivan du 9 février 2003 ("CATHOLIC WEEKLY")

Voici une interview que le voyant Ivan Dragicevic a accordée au journal australien "Catholic weekly" le 9 février 2003, lors d'une série de conférences de 10 jours en Australie. Il y parle de thèmes très sensibles : la guerre en Irak, l'homosexualité, les prêtres pédophiles, le cancer, le sida, le Paradis... (source : FML ).

LE DEROULEMENT DES APPARITIONS

CW : Pouvez-vous nous dire à quoi ressemble la Vierge Marie ?

IVAN : Il n'y a pas assez de mots pour dire à quel point Notre Dame est belle. Je pourrais dire qu'elle porte une robe grise, un voile blanc, elle a les yeux bleus, les joues roses, les cheveux bruns, elle flotte sur un nuage, avec une couronne d'étoiles.

Pour chaque rencontre avec Notre Dame, nous nous préparons toujours en récitant le Rosaire, et nous attendons sa venue. Quand Notre Dame arrive, vers 18h40, et même avant qu'elle n'arrive, je peux sentir qu'elle est proche dans mon coeur.

Et c'est alors que je me mets à genoux, quand Notre Dame arrive.Quand Notre Dame arrive, je ne vois plus personne devant moi, ou derrière moi. Je ne vois qu'elle. La plupart du temps Notre Dame arrive en étant joyeuse et, au début de sa venue, elle nous salue toujours par la salutation : "Loué soit Jésus, mes chers enfants".

Parfois elle vient avec des anges, et après cette salutation elle prie sur nous en étendant les mains, elle nous bénit tous de sa bénédiction maternelle.

Elle bénit tous les objets religieux que les gens ont apporté avec eux, puis, après cela, je lui recommande toutes les personnes présentes à l'apparition, tous les malades, et ceux qui ont demandé une prière particulière.

Puis, après cela, je parle avec elle. Si elle a un message elle me le donne : un message pour le monde, un message pour les prêtres, un message pour les familles, un message pour les jeunes. Généralement, le message que donne Notre Dame est destiné au monde entier.
Dès que j'ai le message, je le transmets. Je l'écris juste après l'apparition et le message est envoyé au monde entier. Chaque fois que Notre Dame s'en va à la fin de l'apparition, elle part toujours dans la lumière d'une croix, en disant : "Allez en paix mes chers enfants".

Je vois Notre Dame en trois dimensions, c'est-à-dire que je la vois et que je lui parle comme vous. Je peux la toucher. Si vous voulez savoir quel âge elle a, je dirais environ 26-27 ans.


MES ENFANTS ONT TOUCHE LA VIERGE

CW : Vous dites que vous pouvez toucher Notre Dame ?

IVAN : Je peux la toucher si je le souhaite, mais je ne l'ai jamais fait. Mes enfants l'ont touchée. C'était au moment de Noël. Quand j'ai porté mes enfants et que j'ai regardé la réaction dans leurs yeux tandis qu'ils la touchaient... c'est quelque chose de difficile à décrire avec des mots. Mes enfants - l'un a sept ans, l'autre trois ans, et l'autre seize mois -, vous pouviez lire sur leur visage ce qu'ils expérimentaient, ce qu'ils vivaient. Je ne leur ai posé aucune question sur cela car ils sont encore trop jeunes pour décrire comment ils se sentaient. Mes enfants seront capables de porter ce trésor et de l'apprécier.


LA GUERRE EN IRAK, LA FIN DU MONDE

CW : Le monde se prépare à la guerre en Irak et il y a beaucoup de combats dans le monde entier. Qu'est-ce que Notre Dame vous a confié sur le futur de l'humanité ?

IVAN : Ce que Notre Dame attend de nous depuis 21 ans est très clair pour nous. Notre Dame a dit : "Chers enfants, je viens parce que mon Fils m'envoie afin de vous aider. Chers enfants, paix, paix, paix. La paix doit être entre l'homme et Dieu et entre les hommes. Chers enfants, ce monde, cette humanité court un grand danger, le danger de se détruire elle-même".

Nous voyons déjà au début de l'apparition de Notre Dame que son plus grand désir est la paix. Ce message de paix, avec le message sur la prière, est le message le plus fréquent que Notre Dame nous a donné au cours de ces 21 dernières années. Notre Dame nous demande constamment de prier pour la paix, de nous ouvrir à la paix, de nous ouvrir à l'Esprit Saint. Après les messages sur la paix et la prière, Notre Dame nous appelle à la conversion, au retour à Dieu. Dieu seul est la paix.

CW : Sommes-nous arrivés à la fin du monde ?

IVAN : Non. Nous ne parlons pas de la fin du monde ou du second avènement du Christ. Notre Dame n'est pas venue pour nous faire peur. Elle ne vient pas nous parler des ténèbres. Elle vient comme une Mère de l'espérance. Elle veut mettre une lumière dans le monde. Elle veut nous faire sortir de ces ténèbres, et elle veut nous conduire vers une vie lumineuse et nouvelle. Elle veut relever ce monde fatigué, les familles fatiguées, les jeunes fatigués, l'Eglise fatiguée. Elle désire nous relever et nous raffermir.

Elle dit : "Chers enfants, si vous êtes forts, l'Eglise sera forte. Si vous êtes faibles, l'Eglise sera faible. Vous êtes l'Eglise vivante. Chers enfants, ce monde, cette humanité, a un espoir et un futur. Mais vous devez commencer à changer. Vous devez revenir à Dieu".


LA PEDOPHILIE DANS L'EGLISE, L'HOMOSEXUALITE

CW : Ces derniers temps, l'Eglise a été attaquée suite à des abus sexuels commis par des membres du clergé. Est-ce que Notre Dame vous a fait part de ses sentiments sur ce sujet ?

IVAN : Notre Dame n'a rien dit de manière directe, mais vous pouvez voir que Notre Dame nous appelle indirectement à prier pour cette intention. Notre Dame prie toujours pour ses enfants, regardant le monde et pas seulement les prêtres, mais regardant aussi la crise de la famille.

Combien de divorces y a-t-il ? Combien d'avortements, combien d'enfants orphelins... Notre Dame prie pour tout cela. C'est pour cela qu'elle est venue. Elle veut nous parler des choses qui ne vont pas, et nous conduire vers le bien, et nous montrer ce que nous devons faire : c'est-à-dire prendre l'Evangile du Christ et le vivre. Remettre la prière dans la famille. Aller à la messe, aller à la confession, s'agenouiller devant la Croix, lire la Bible en famille, nous pardonner et nous aimer les uns les autres.

CW : L'Eglise a une position claire sur l'homosexualité. Est-ce que Notre Dame a fait connaître ses sentiments, pour dire si l'homosexualité allait contre Dieu ?

IVAN : De manière concrète, Notre Dame n'a rien dit sur ce sujet. L'Eglise est plus compétente pour donner une règle sur cette question. Notre Dame n'entre pas dans ce genre de choses. Notre Dame ne fait que prier.

LE CIEL ET L'ENFER

CW : Pouvez-vous nous décrire le Ciel et l'enfer ?

IVAN : Notre Dame m'a montré le Ciel, mais pas l'enfer. Elle a voulu me montrer l'enfer, mais j'ai eu peur. La première fois que j'ai vu le Ciel, j'étais avec Notre Dame et j'ai pu voir des gens marcher, prier, chanter, et ils portaient de longs habits bleus et blancs. Ils étaient très heureux. Ces gens avaient, disons, entre 35 et 40 ans.

Le Ciel est un endroit qui n'a pas de frontières. Je n'ai vu aucune clôture. C'est un endroit spécial. J'y suis resté pendant environ trois ou quatre minutes. Je ne peux pas décrire la beauté du Ciel. Rappelez-vous ce qui est écrit dans l'Evangile : "Ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu (...)".

LA RECONNAISSANCE, LES FAUX PROPHETES

CW : Est-ce que cela vous déçoit, vous et Notre Dame, que l'Eglise n'ait pas reconnu officiellement Medjugorje ?

IVAN : Je ne suis pas déçu. L'Eglise est toujours prudente. Elle suit. Elle pose des questions et suit les messages. Je prie à cette intention. Je souhaite simplement dire ce qui est dit dans l'Evangile : "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits".

CW : Ces derniers temps, beaucoup de gens ont prétendu voir la Vierge Marie. Est-ce que Notre Dame a parlé des faux prophètes ?

IVAN : Notre Dame n'a jamais rien dit à ce sujet, et je ne lui ai jamais posé la question. Beaucoup de gens viennent à nous en disant qu'ils voient Notre Dame. Ma position est que je ne peux rien dire si Notre Dame n'a rien dit. Je dirais à ces gens d'aller voir leur prêtre pour lui demander conseil.

LES "RICHESSES" DES VOYANTS, LA MALADIE

CW : Il y a eu des critiques disant que les voyants s'étaient enrichis avec Medjugorje. Que répondez-vous à cela ?

IVAN : Tout ce que je peux dire est que je vais prier pour ces gens-là. C'est triste de voir qu'il y a beaucoup de gens qui pensent ainsi. Ce n'est pas nouveau, ce n'est pas une surprise.

CW : Est-ce que le SIDA est une punition de Dieu ?

IVAN : Notre Dame n'a rien dit de concret à ce sujet. Cependant, je dirais que 2,3 millions de personnes en Afrique meurent de cette maladie. Et c'est trop. C'est un problème parce que les riches et les pauvres ne s'aident pas. Les hommes ne savent pas comment négocier et partager les uns avec les autres.

CW : Il y a des gens qui souffrent d'une maladie, comme le cancer, et qui ont beaucoup de douleurs. Est-ce un moyen, pour Dieu, de tester leur foi ?

IVAN : Je rencontre beaucoup de gens, spécialement des malades, chaque jour. Ils viennent vers moi parce qu'ils ont un cancer et toutes sortes de choses. Je dis toujours aux gens - et je me dis à moi-même - que la maladie (peu importe le type) doit être comprise et portée comme étant la volonté de Dieu. Dieu est glorifié à travers elle. Si c'est la volonté de Dieu, Il nous rendra meilleurs.

LA PAIX DANS LE MONDE

CW : Qu'est-ce qui doit être fait pour qu'il y ait la paix dans le monde ?

IVAN : La paix dans le cœur de l'homme, la paix dans la famille, puis, plus tard, la paix dans le monde viendra. La guerre commence toujours dans le cœur de l'homme, et, ensuite, elle se répand ailleurs. Tout conseil et toute sagesse situés en dehors de Dieu sont voués à l'échec. Dieu doit être au centre, parce que Dieu seul est la paix. Quiconque travaille avec Dieu va vers la paix, et le monde va vers la paix.

DE NOMBREUSES CONVERSIONS D'ANGLICANS

CW : Qu'attendez-vous de votre voyage en Australie ?

IVAN : J'espère que les huit rencontres seront l'occasion d'un renouvellement spirituel. J'espère que l'Esprit Saint, avec sa grâce, se répandra sur chacun. Et j'espère qu'à chacune des rencontres, chaque personne retiendra qu'il faut prier en famille.

CW : Quels fruits Medjugorje fait-il naître dans la vie des gens ?

IVAN : Notre Dame a touché beaucoup de gens, à travers le monde, parce qu'elle est une mère. Beaucoup de personnes, et pas uniquement des catholiques, ont senti sa présence. Il y a eu beaucoup de conversions chez les anglicans. Ils sont tous des croyants, mais ils étaient loin de leur mère. Ils ont pris conscience qu'il leur fallait une mère. Ces gens prient le Rosaire, vont à la messe, lisent la Bible. Ils sont devenus de puissants instruments dans les mains de Notre Dame et de Dieu. Dans le monde d'aujourd'hui, nous avons besoin de ce type d'instruments. Ces gens vont porter la parole de Dieu dans le monde. Le monde d'aujourd'hui a besoin de missionnaires, et nous sommes appelés à être des missionnaires.


LA VIE D'IVAN

CW : Sentez-vous que votre vie est bénie parce que vous voyez Notre Dame ?

IVAN : De toute ma vie, je n'aurais jamais pu imaginer que cela allait m'arriver. Avant l'âge de 16 ans, j'étais très introverti, très timide. J'étais un catholique pratiquant. J'allais à la messe et je priais en famille. Et très souvent, je ne pouvais pas attendre la fin de la prière. Au début des apparitions, ça a été un choc immense pour moi. Durant ces 21 dernières années, je me suis demandé chaque jour : "Pourquoi moi ?", "Serai-je capable de terminer ce que tu m'as demandé de faire ?"
Pour ma vie, c'est un grand don, une grande joie, mais une grande responsabilité. Je sais que Dieu m'a donné beaucoup. Ce n'est pas simple d'être avec Notre Dame chaque jour pendant 5 ou 10 minutes, voire même parfois 30 minutes. Après chaque apparition, je dois retourner dans le monde et vivre ici.

CW : Medjugorje n'a pas été touché, pendant la guerre de Bosnie. Etait-ce une volonté divine ou bien seulement de la chance ?

IVAN : Je suis sûr que c'était Dieu. Je le sais. C'est tout ce que je dirai sur ce sujet.

CW : Parlez-moi de vous et de votre vie.

IVAN : Je n'aime pas parler de moi-même. Mais, en résumé, voici ma biographie : je me suis marié en 1994, et mon épouse est une américaine de Boston. Nous avons 3 enfants : Christina, Mickaela et Daniel. Nous vivons à Medjugorje pendant six mois de l'année et à Boston pendant les six autres mois. En hiver, nous sommes aux Etats-Unis parce que nos enfants vont à l'école là-bas.

Nous vivons le style de vie auquel la Vierge nous appelle. Au cours des 21 dernières années, ma vie a été une école. Une école de paix, d'amour et de prière. Tout ce que Notre Dame a apporté, je veux le donner à ma famille. Je veux être un signe vivant, un instrument parmi les hommes, un transmetteur. Notre Dame, moi, le monde.


LE VEDETTARIAT

CW : Les gens vous considèrent-ils comme une vedette ?

IVAN : Je ne souhaite pas le devenir, mais parfois des gens vous le font sentir. Je veux juste rester celui que j'étais quand j'avais 16 ans. Vous devez être humble, et vous devez vraiment travailler à cela.

CW : Y a-t-il des gens qui sont en dehors de la rédemption ?

IVAN : Nous pouvons tous être sauvés. Dieu est toujours miséricordieux. Nous avons tous une chance et nous devons la saisir.


L'ESSENTIEL DES MESSAGES

CW : Avez-vous un message final à l'intention des australiens ?

IVAN : Nous devons nous accrocher au message de paix et vivre cette paix. Beaucoup de gens parlent de la prière, mais nous devons vivre la prière. C'est seulement en revenant à la paix et à la prière dans nos familles que nous pourrons guérir nos familles et le monde. Il n'y a pas d'autre chemin.
Dans le monde d'aujourd'hui, les gens sont malades spirituellement. Notre Dame vient pour nous apporter le médicament qu'il faut mettre sur nos blessures. Elle s'inquiète de notre salut.

Soleil

Messages : 356
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivan - voyant de la Gospa - Medjugorje - interview

Message par Soleil le Mar 30 Juil - 11:06

Interview d’Ivan du 9 février 2003 ("CATHOLIC WEEKLY")

Voici une interview que le voyant Ivan Dragicevic a accordée au journal australien "Catholic weekly" le 9 février 2003, lors d'une série de conférences de 10 jours en Australie. Il y parle de thèmes très sensibles : la guerre en Irak, l'homosexualité, les prêtres pédophiles, le cancer, le sida, le Paradis... (source : FML ).

LE DEROULEMENT DES APPARITIONS

CW : Pouvez-vous nous dire à quoi ressemble la Vierge Marie ?

IVAN : Il n'y a pas assez de mots pour dire à quel point Notre Dame est belle. Je pourrais dire qu'elle porte une robe grise, un voile blanc, elle a les yeux bleus, les joues roses, les cheveux bruns, elle flotte sur un nuage, avec une couronne d'étoiles.

Pour chaque rencontre avec Notre Dame, nous nous préparons toujours en récitant le Rosaire, et nous attendons sa venue. Quand Notre Dame arrive, vers 18h40, et même avant qu'elle n'arrive, je peux sentir qu'elle est proche dans mon coeur.

Et c'est alors que je me mets à genoux, quand Notre Dame arrive.Quand Notre Dame arrive, je ne vois plus personne devant moi, ou derrière moi. Je ne vois qu'elle. La plupart du temps Notre Dame arrive en étant joyeuse et, au début de sa venue, elle nous salue toujours par la salutation : "Loué soit Jésus, mes chers enfants".

Parfois elle vient avec des anges, et après cette salutation elle prie sur nous en étendant les mains, elle nous bénit tous de sa bénédiction maternelle.

Elle bénit tous les objets religieux que les gens ont apporté avec eux, puis, après cela, je lui recommande toutes les personnes présentes à l'apparition, tous les malades, et ceux qui ont demandé une prière particulière.

Puis, après cela, je parle avec elle. Si elle a un message elle me le donne : un message pour le monde, un message pour les prêtres, un message pour les familles, un message pour les jeunes. Généralement, le message que donne Notre Dame est destiné au monde entier.
Dès que j'ai le message, je le transmets. Je l'écris juste après l'apparition et le message est envoyé au monde entier. Chaque fois que Notre Dame s'en va à la fin de l'apparition, elle part toujours dans la lumière d'une croix, en disant : "Allez en paix mes chers enfants".

Je vois Notre Dame en trois dimensions, c'est-à-dire que je la vois et que je lui parle comme vous. Je peux la toucher. Si vous voulez savoir quel âge elle a, je dirais environ 26-27 ans.


MES ENFANTS ONT TOUCHE LA VIERGE

CW : Vous dites que vous pouvez toucher Notre Dame ?

IVAN : Je peux la toucher si je le souhaite, mais je ne l'ai jamais fait. Mes enfants l'ont touchée. C'était au moment de Noël. Quand j'ai porté mes enfants et que j'ai regardé la réaction dans leurs yeux tandis qu'ils la touchaient... c'est quelque chose de difficile à décrire avec des mots. Mes enfants - l'un a sept ans, l'autre trois ans, et l'autre seize mois -, vous pouviez lire sur leur visage ce qu'ils expérimentaient, ce qu'ils vivaient. Je ne leur ai posé aucune question sur cela car ils sont encore trop jeunes pour décrire comment ils se sentaient. Mes enfants seront capables de porter ce trésor et de l'apprécier.


LA GUERRE EN IRAK, LA FIN DU MONDE

CW : Le monde se prépare à la guerre en Irak et il y a beaucoup de combats dans le monde entier. Qu'est-ce que Notre Dame vous a confié sur le futur de l'humanité ?

IVAN : Ce que Notre Dame attend de nous depuis 21 ans est très clair pour nous. Notre Dame a dit : "Chers enfants, je viens parce que mon Fils m'envoie afin de vous aider. Chers enfants, paix, paix, paix. La paix doit être entre l'homme et Dieu et entre les hommes. Chers enfants, ce monde, cette humanité court un grand danger, le danger de se détruire elle-même".

Nous voyons déjà au début de l'apparition de Notre Dame que son plus grand désir est la paix. Ce message de paix, avec le message sur la prière, est le message le plus fréquent que Notre Dame nous a donné au cours de ces 21 dernières années. Notre Dame nous demande constamment de prier pour la paix, de nous ouvrir à la paix, de nous ouvrir à l'Esprit Saint. Après les messages sur la paix et la prière, Notre Dame nous appelle à la conversion, au retour à Dieu. Dieu seul est la paix.

CW : Sommes-nous arrivés à la fin du monde ?

IVAN : Non. Nous ne parlons pas de la fin du monde ou du second avènement du Christ. Notre Dame n'est pas venue pour nous faire peur. Elle ne vient pas nous parler des ténèbres. Elle vient comme une Mère de l'espérance. Elle veut mettre une lumière dans le monde. Elle veut nous faire sortir de ces ténèbres, et elle veut nous conduire vers une vie lumineuse et nouvelle. Elle veut relever ce monde fatigué, les familles fatiguées, les jeunes fatigués, l'Eglise fatiguée. Elle désire nous relever et nous raffermir.

Elle dit : "Chers enfants, si vous êtes forts, l'Eglise sera forte. Si vous êtes faibles, l'Eglise sera faible. Vous êtes l'Eglise vivante. Chers enfants, ce monde, cette humanité, a un espoir et un futur. Mais vous devez commencer à changer. Vous devez revenir à Dieu".


LA PEDOPHILIE DANS L'EGLISE, L'HOMOSEXUALITE

CW : Ces derniers temps, l'Eglise a été attaquée suite à des abus sexuels commis par des membres du clergé. Est-ce que Notre Dame vous a fait part de ses sentiments sur ce sujet ?

IVAN : Notre Dame n'a rien dit de manière directe, mais vous pouvez voir que Notre Dame nous appelle indirectement à prier pour cette intention. Notre Dame prie toujours pour ses enfants, regardant le monde et pas seulement les prêtres, mais regardant aussi la crise de la famille.

Combien de divorces y a-t-il ? Combien d'avortements, combien d'enfants orphelins... Notre Dame prie pour tout cela. C'est pour cela qu'elle est venue. Elle veut nous parler des choses qui ne vont pas, et nous conduire vers le bien, et nous montrer ce que nous devons faire : c'est-à-dire prendre l'Evangile du Christ et le vivre. Remettre la prière dans la famille. Aller à la messe, aller à la confession, s'agenouiller devant la Croix, lire la Bible en famille, nous pardonner et nous aimer les uns les autres.

CW : L'Eglise a une position claire sur l'homosexualité. Est-ce que Notre Dame a fait connaître ses sentiments, pour dire si l'homosexualité allait contre Dieu ?

IVAN : De manière concrète, Notre Dame n'a rien dit sur ce sujet. L'Eglise est plus compétente pour donner une règle sur cette question. Notre Dame n'entre pas dans ce genre de choses. Notre Dame ne fait que prier.

LE CIEL ET L'ENFER

CW : Pouvez-vous nous décrire le Ciel et l'enfer ?

IVAN : Notre Dame m'a montré le Ciel, mais pas l'enfer. Elle a voulu me montrer l'enfer, mais j'ai eu peur. La première fois que j'ai vu le Ciel, j'étais avec Notre Dame et j'ai pu voir des gens marcher, prier, chanter, et ils portaient de longs habits bleus et blancs. Ils étaient très heureux. Ces gens avaient, disons, entre 35 et 40 ans.

Le Ciel est un endroit qui n'a pas de frontières. Je n'ai vu aucune clôture. C'est un endroit spécial. J'y suis resté pendant environ trois ou quatre minutes. Je ne peux pas décrire la beauté du Ciel. Rappelez-vous ce qui est écrit dans l'Evangile : "Ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu (...)".

LA RECONNAISSANCE, LES FAUX PROPHETES

CW : Est-ce que cela vous déçoit, vous et Notre Dame, que l'Eglise n'ait pas reconnu officiellement Medjugorje ?

IVAN : Je ne suis pas déçu. L'Eglise est toujours prudente. Elle suit. Elle pose des questions et suit les messages. Je prie à cette intention. Je souhaite simplement dire ce qui est dit dans l'Evangile : "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits".

CW : Ces derniers temps, beaucoup de gens ont prétendu voir la Vierge Marie. Est-ce que Notre Dame a parlé des faux prophètes ?

IVAN : Notre Dame n'a jamais rien dit à ce sujet, et je ne lui ai jamais posé la question. Beaucoup de gens viennent à nous en disant qu'ils voient Notre Dame. Ma position est que je ne peux rien dire si Notre Dame n'a rien dit. Je dirais à ces gens d'aller voir leur prêtre pour lui demander conseil.

LES "RICHESSES" DES VOYANTS, LA MALADIE

CW : Il y a eu des critiques disant que les voyants s'étaient enrichis avec Medjugorje. Que répondez-vous à cela ?

IVAN : Tout ce que je peux dire est que je vais prier pour ces gens-là. C'est triste de voir qu'il y a beaucoup de gens qui pensent ainsi. Ce n'est pas nouveau, ce n'est pas une surprise.

CW : Est-ce que le SIDA est une punition de Dieu ?

IVAN : Notre Dame n'a rien dit de concret à ce sujet. Cependant, je dirais que 2,3 millions de personnes en Afrique meurent de cette maladie. Et c'est trop. C'est un problème parce que les riches et les pauvres ne s'aident pas. Les hommes ne savent pas comment négocier et partager les uns avec les autres.

CW : Il y a des gens qui souffrent d'une maladie, comme le cancer, et qui ont beaucoup de douleurs. Est-ce un moyen, pour Dieu, de tester leur foi ?

IVAN : Je rencontre beaucoup de gens, spécialement des malades, chaque jour. Ils viennent vers moi parce qu'ils ont un cancer et toutes sortes de choses. Je dis toujours aux gens - et je me dis à moi-même - que la maladie (peu importe le type) doit être comprise et portée comme étant la volonté de Dieu. Dieu est glorifié à travers elle. Si c'est la volonté de Dieu, Il nous rendra meilleurs.

LA PAIX DANS LE MONDE

CW : Qu'est-ce qui doit être fait pour qu'il y ait la paix dans le monde ?

IVAN : La paix dans le cœur de l'homme, la paix dans la famille, puis, plus tard, la paix dans le monde viendra. La guerre commence toujours dans le cœur de l'homme, et, ensuite, elle se répand ailleurs. Tout conseil et toute sagesse situés en dehors de Dieu sont voués à l'échec. Dieu doit être au centre, parce que Dieu seul est la paix. Quiconque travaille avec Dieu va vers la paix, et le monde va vers la paix.

DE NOMBREUSES CONVERSIONS D'ANGLICANS

CW : Qu'attendez-vous de votre voyage en Australie ?

IVAN : J'espère que les huit rencontres seront l'occasion d'un renouvellement spirituel. J'espère que l'Esprit Saint, avec sa grâce, se répandra sur chacun. Et j'espère qu'à chacune des rencontres, chaque personne retiendra qu'il faut prier en famille.

CW : Quels fruits Medjugorje fait-il naître dans la vie des gens ?

IVAN : Notre Dame a touché beaucoup de gens, à travers le monde, parce qu'elle est une mère. Beaucoup de personnes, et pas uniquement des catholiques, ont senti sa présence. Il y a eu beaucoup de conversions chez les anglicans. Ils sont tous des croyants, mais ils étaient loin de leur mère. Ils ont pris conscience qu'il leur fallait une mère. Ces gens prient le Rosaire, vont à la messe, lisent la Bible. Ils sont devenus de puissants instruments dans les mains de Notre Dame et de Dieu. Dans le monde d'aujourd'hui, nous avons besoin de ce type d'instruments. Ces gens vont porter la parole de Dieu dans le monde. Le monde d'aujourd'hui a besoin de missionnaires, et nous sommes appelés à être des missionnaires.


LA VIE D'IVAN

CW : Sentez-vous que votre vie est bénie parce que vous voyez Notre Dame ?

IVAN : De toute ma vie, je n'aurais jamais pu imaginer que cela allait m'arriver. Avant l'âge de 16 ans, j'étais très introverti, très timide. J'étais un catholique pratiquant. J'allais à la messe et je priais en famille. Et très souvent, je ne pouvais pas attendre la fin de la prière. Au début des apparitions, ça a été un choc immense pour moi. Durant ces 21 dernières années, je me suis demandé chaque jour : "Pourquoi moi ?", "Serai-je capable de terminer ce que tu m'as demandé de faire ?"
Pour ma vie, c'est un grand don, une grande joie, mais une grande responsabilité. Je sais que Dieu m'a donné beaucoup. Ce n'est pas simple d'être avec Notre Dame chaque jour pendant 5 ou 10 minutes, voire même parfois 30 minutes. Après chaque apparition, je dois retourner dans le monde et vivre ici.

CW : Medjugorje n'a pas été touché, pendant la guerre de Bosnie. Etait-ce une volonté divine ou bien seulement de la chance ?

IVAN : Je suis sûr que c'était Dieu. Je le sais. C'est tout ce que je dirai sur ce sujet.

CW : Parlez-moi de vous et de votre vie.

IVAN : Je n'aime pas parler de moi-même. Mais, en résumé, voici ma biographie : je me suis marié en 1994, et mon épouse est une américaine de Boston. Nous avons 3 enfants : Christina, Mickaela et Daniel. Nous vivons à Medjugorje pendant six mois de l'année et à Boston pendant les six autres mois. En hiver, nous sommes aux Etats-Unis parce que nos enfants vont à l'école là-bas.

Nous vivons le style de vie auquel la Vierge nous appelle. Au cours des 21 dernières années, ma vie a été une école. Une école de paix, d'amour et de prière. Tout ce que Notre Dame a apporté, je veux le donner à ma famille. Je veux être un signe vivant, un instrument parmi les hommes, un transmetteur. Notre Dame, moi, le monde.


LE VEDETTARIAT

CW : Les gens vous considèrent-ils comme une vedette ?

IVAN : Je ne souhaite pas le devenir, mais parfois des gens vous le font sentir. Je veux juste rester celui que j'étais quand j'avais 16 ans. Vous devez être humble, et vous devez vraiment travailler à cela.

CW : Y a-t-il des gens qui sont en dehors de la rédemption ?

IVAN : Nous pouvons tous être sauvés. Dieu est toujours miséricordieux. Nous avons tous une chance et nous devons la saisir.


L'ESSENTIEL DES MESSAGES

CW : Avez-vous un message final à l'intention des australiens ?

IVAN : Nous devons nous accrocher au message de paix et vivre cette paix. Beaucoup de gens parlent de la prière, mais nous devons vivre la prière. C'est seulement en revenant à la paix et à la prière dans nos familles que nous pourrons guérir nos familles et le monde. Il n'y a pas d'autre chemin.
Dans le monde d'aujourd'hui, les gens sont malades spirituellement. Notre Dame vient pour nous apporter le médicament qu'il faut mettre sur nos blessures. Elle s'inquiète de notre salut.

Soleil

Messages : 356
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ivan - voyant de la Gospa - Medjugorje - interview

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum