Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Prophéties et Commentaires qui contredisent, démentent et invalident la "fou-thèse" luciférienne de la survivance du Pape Paul VI comme futur Saint Pontife.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Prophéties et Commentaires qui contredisent, démentent et invalident la "fou-thèse" luciférienne de la survivance du Pape Paul VI comme futur Saint Pontife.

Message par Her le Mer 1 Juin - 14:41

Le frère Antoine d’Aix-la-Chapelle
(1871)

Le frère Antoine, ermite près d'Aix-la-Chapelle, spécifia en 1858 que les Allemands marcheront avec les Russes et qu’il y aura une bataille épouvantable aux environs de Siegbourg. Pour lui aussi, la grande bataille finale aura aussi lieu en Westphalie. Il annonce aussi la guerre entre la Russie et la Turquie et précise que les Russes s’empareront de Constantinople. Cette prophétie aboutit aux mêmes conclusions que les autres : il ne restera que peu d’hommes et la paix de Dieu sera proclamée sur la terre :

« Il ne restera que peu d'hommes et la paix de Dieu sera proclamée sur la terre. Je vis pour la seconde fois toute l'Allemagne et la France, un frisson me saisit à l'aspect du vide sans exemple qui s'était fait dans les populations de ces deux pays. A partir de là, l'union et la paix se trouvèrent profondément cimentées entre les deux nations. Les affaires reprirent partout. Des couvents de tout genre furent de nouveau fondés en grand nombre ».

En 1871, le frère Antoine annonçait :

« Un jour, la guerre éclatera de nouveau en Alsace. Je vis les Français avec Strasbourg sur leurs arrières, et je vis que les Italiens combattaient à leurs côtés. Soudain, de gros renforts arrivèrent du côté français. Une bataille de deux jours se termina par la défaite de l’armée prussienne. Les Français poursuivirent les Prussiens. Lors d’une seconde bataille à Francfort, les Prussiens furent encore vaincus, et ils se retirèrent jusqu’à Seigbourg où ils firent leur jonction avec une armée russe. Les Russes firent cause commune avec les Prussiens. Il m’a semblé que les Autrichiens étaient du côté des Français. La bataille de Seigbourg fut plus terrible que les précédentes. Au bout de quelques jours, les Prussiens et les Russes battirent en retraite et passèrent sur la rive gauche du Rhin au dessous de Bonn. Harcelés sans cesse par leurs adversaires, ils se retirèrent sur Cologne. Cologne avait subi un tel bombardement qu’il ne restait plus qu’un quart de la ville debout. Poursuivant leur retraite, les Prussiens arrivèrent en Westphalie, où se déroula la dernière bataille. La population se réjouissait grandement car elle était délivrée des Prussiens.

Alors, un nouvel Empereur, âgé d’environ 40 ans, fut élu pendant son séjour en Allemagne, et il y rencontra le Pape. Au même moment, une épidémie se déclara dans les campagnes ravagées par la guerre et beaucoup de gens périrent.

Après la bataille de Westphalie, les Français rentrèrent chez eux ; et, à partir de ce moment-là, une paix durable s’établit entre les Allemands et les Français. L’industrie et le commerce se développèrent. On fonda de nombreux couvents. Tous les exilés (déportés) rentrèrent chez eux. L’année suivante, les Russes se heurtèrent aux Turcs (Mahométans), les rejetèrent hors d’Europe et s’emparèrent de Constantinople. Peu de temps après la guerre Russo-turque, l’Angleterre fut aussi visitée par la guerre.

Lorsque plus tard, il me fut donné de contempler l’Allemagne et la France, je me mis à frissonner au spectacle des pertes que ces pays avaient subies ».

*** Commentaires d'Hercule : Cette prophétie Le frère Antoine d’Aix-la-Chapelle ne fait aucune référence à la survivance Paul VI.

///////////////////////////////////////////////////////////
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prophéties et Commentaires qui contredisent, démentent et invalident la "fou-thèse" luciférienne de la survivance du Pape Paul VI comme futur Saint Pontife.

Message par Her le Mer 1 Juin - 15:06

L'esprit des prophètes devant est soumis aux prophètes.
Voici la suite des prophéties chrétiennes qui contredisent cette "fou-thèse" de la survivance du Pape Paul VI :

///////////////////////////////////////////////////////////

L’Extatique de Tours
(1873)

Tout ce que nous savons de cette religieuse favorisée d’extases, c’est qu’elle était dirigée par un prêtre du Tiers-Ordre de Saint François, qui, sous le pseudonyme de Paul de Jésus et sous le titre : « La veille de la Victoire du Christ », sans aucun commentaire, publia en 1882, les révélations de sa pénitente.

Voici, mises en ordre, les principales prophéties de l’Extatique de Tours ; elles datent des années 1872 et 1873 :

« Les prédictions de La Salette ne sont accomplies qu'à moitié ; elles vont s'accomplir en entier...

Jésus m’a dit que si la France s’était convertie, si elle avait reconnu la main de Dieu qui la frappait en 1870-1871, Il lui aurait épargné de terribles châtiments qu’il a dessein de lui envoyer bientôt.

Dans quelques temps, ce ne sera pas le jugement dernier mais quelque chose qui lui ressemble bien. Ces châtiments seront si terribles qu’ils ressembleront au jugement dernier et que l’on se croira à la fin du monde.

A l'approche de ce grand événement, des phénomènes extraordinaires paraîtront dans le ciel ; un grand personnage se convertira à Paris ; on parlera de faire un camp dans la plaine de Saint-Fons, près de Lyon et Lyon dont les fortifications ne seront pas finies, sera entouré de grands appareils de guerre.

L'année qui précédera le grand événement sera très mauvaise. L'année au contraire où il aura lieu, offrira une récolte magnifique; mais il ne restera pas assez de monde pour en consommer l'abondance.

Vers ce temps, les méchants adopteront pour se reconnaître des casquettes à fond plat, rouges et retombant sur le côté.

Ces évènements dureront aussi longtemps que nos péchés. Ce seront, deux, trois années d’angoisse et d’affreuses douleurs qu’il faut pourtant subir.

Dieu veut nous rendre victorieux, mais il faut que le pécheur revienne à son Dieu. Jésus m’a dit qu’il veut bien pardonner à son peuple, mais les pécheurs ne lui demandent pas pardon.

Les pécheurs ne veulent pas se convertir. Dieu les forcera bien à observer ses Commandements. Que voulez-vous que Dieu fasse d’un peuple qui ne veut pas Le servir ?

Les pécheurs se convertiront, lorsqu'ils auront fait tout le mal possible et que Dieu, dans Sa justice, les jettera par terre.

Jésus veut prolonger nos malheurs. Il nous en délivrera quand nous serons convertis, quand les prêtres seront ce qu’ils doivent être, pleins d’amour de Dieu et de zèle pour le bien des âmes, quand les chrétiens seront de vrais chrétiens.

Jésus m’a dit que les péchés qui excitent le plus sa colère, ce sont les outrages qu’Il reçoit dans l’Eucharistie et la profanation du saint jour du dimanche.

Il m’a dit qu’Il souffrait aussi beaucoup de la part d’un grand nombre de ses prêtres. Il veut punir les religieux qui ne sont pas selon son cœur ; les religieux et les prêtres qui ne sont pas vraiment bons prêtres périront dans la catastrophe prochaine.

Il périra aussi des bons prêtres, parce qu’il veut des victimes pures pour apaiser sa justice.

Jésus m'a dit qu'Il épargnerait les bons comme pour former un monde nouveau. Néanmoins il périra un grand nombre. Mais le nombre des méchants qui périront sera si grand, qui Dieu seul pourra les compter.

Il n’y a pas que la France qui soit coupable ; elle ne sera pas la seule punie ; d’autres peuples vont se troubler en même temps. Mais, pour convertir tous les peuples, il faut que Dieu, dans sa miséricorde, nous envoie le fracas du tonnerre.

Le souffle de la colère de Dieu se fera sentir presque dans tout l’univers.

Il y aura des maladies sur les enfants qui mourront en grand nombre dans les villes et dans les campagnes. Même dans le moment des malheurs beaucoup seront malades. Là où la révolution n’aura pas fait grand ravage, les enfants mourront en plus grand nombre. C’est un fléau du Ciel !

En ce moment-là, les vieillards mourront de maladies causées par la frayeur des malheurs. Dieu semble ne rien vouloir épargner par la peste et la famine, ni le juste, ni le méchant. La récolte manquera, mais il mourra tant de monde qu’elle suffira pour ceux qui resteront.

Le peuple sera malheureux, si malheureux, que dans son malheur, il reconnaîtra que c’est la main de Dieu qui l’a frappé.

Avant que la guerre recommence, nous aurons à souffrir de la cherté et de la rareté des vivres. Les ouvriers n’auront presque pas de travail et les pères de famille entendront leurs enfants crier et pleurer, demandant le pain qui doit entretenir la vie, mais ils n’auront pas de quoi les entretenir.

Avant que ces évènements n’arrivent, il y aura des signes dans le soleil, puis des tremblements de terre. Il y aura aussi des ténèbres de la nuit vers la fin des événements.

Puis, lorsque nous croirons être en paix, au moment où nous y penserons le moins, viendront les grands évènements. La révolution éclatera en Italie, presque en même temps que chez nous. Nous serons quelque temps sans avoir de Pape. L’Angleterre sera, elle aussi, bien troublée.

La révolution s’étendra dans toutes les villes de France. C’est un carnage complet. Cette révolution ne durera que quelques mois ; néanmoins, elle sera effroyable ; le sang coulera partout, car la malice des méchants sera à son comble. Le nombre des victimes sera incalculable. Paris sera un vrai carnage.

La persécution contre l’Eglise sera encore plus grande. La révolution lui causera tant de mal ! Cela ne durera pas. Les églises seront fermées très peu de temps dans les villes où il y aura peu de mal. Les prêtres devront se cacher autant qu’ils le pourront. Les prêtres en cure seront plus épargnés que les autres. Les méchants voudront détruirent tout ce qui concerne le culte chrétien, mais ils n’en auront pas le temps.

Plusieurs évêques et un grand nombre de prêtres seront mis à mort. L’archevêque de Paris sera mit à mort. Un grand nombre de prêtres seront égorgés à Paris parce qu’ils n’auront pas eu le temps de se cacher.

La révolution fera beaucoup de mal à l’Eglise. A Paris surtout, le bouleversement sera terrible. Les méchants voudront incendier les églises, détruire nos institutions chrétiennes pour planter sur ces ruines, l’hérésie et le mensonge.

Là où Dieu aura été le plus offensé, là arriveront les plus grands maux. Les méchants seront les maîtres pendant un an et quelques mois. La France, dans ce moment-là, n’aura aucun secours humain. Elle se trouvera seule, sans protecteur. C’est à ce moment-là qu’elle se souviendra de Dieu, qu’elle aura recours au Cœur de Jésus et à Marie Immaculée.

Ils reconnaîtront enfin que c’est Lui qui pourra rétablir la paix et le bonheur.

C’est alors que les Français voudront le bon roi. Ils iront chercher celui qui est désigné pour être roi de France. C’est alors, à la fin de nos maux, qu’il viendra, ce sauveur que Dieu réserve à la France, ce Roi dont on ne veut pas maintenant, parce qu'il est selon le Cœur de Dieu. C'est lui qui montera sur le Trône, délivrera l'Église, et rétablira le Pape dans ses droits. C’est alors qu’on criera : " Vive le Roi blanc ! " La France sera sauvée par un miracle.

Le bon roi ne viendra qu’après les malheurs, car lorsque nous serons au pouvoir de l’ennemi, notre grande misère nous fera recourir au Dieu juste et plein de miséricorde pour les pécheurs, et ce n’est qu’après ces malheurs que le roi viendra pour nous sauver.

C’est lui qui remettra la France dans sa première grandeur. Il est selon le Cœur de Jésus. Le drapeau de la France sera le drapeau blanc avec le Sacré-Cœur de Jésus.

Le Concile recommencera après le triomphe. En ce temps-là, les hommes seront obligés d’obéir. Il n’y aura qu’un seul troupeau et un seul Pasteur. Les hommes reconnaîtront le pontife comme le Père universel, le roi des peuples. Ce sera la régénération du genre humain.

L’époque des évènements terribles a été retardée plusieurs fois à cause de la prière des bons ; car Dieu est si bon, que dans sa miséricorde, il nous avertit avant de nous frapper. Après ces grands malheurs, Dieu sera connu et aimé. Mais les malheurs seront grands. Aussi, on ne peut pas y croire ou plutôt, on n’ose pas y penser. Et pourtant, cela va arriver, nous y touchons ».


*** Commentaires d'Hercule : Cette prophétie de L’Extatique de Tours est très claire et ne fait aucune référence à la survivance Paul VI. Elle indique que le Roi rétablira le Pape à Rome sans autre précision.

///////////////////////////////////////////////////////////
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prophéties et Commentaires qui contredisent, démentent et invalident la "fou-thèse" luciférienne de la survivance du Pape Paul VI comme futur Saint Pontife.

Message par Her le Dim 12 Juin - 16:35

L'esprit des prophètes devant est soumis aux prophètes.
Voici la suite des prophéties chrétiennes qui contredisent cette "fou-thèse" de la survivance du Pape Paul VI :

///////////////////////////////////////////////////////////

Madame Marie Josseaume dite Berguille
(1875)

Madame Marie Josseaume habitait au Fontet, près de la Réole en Gironde. Elle fut surtout connue sous le nom de "Berguille".

« Ayez confiance au Sacré Cœur de Jésus. La France est comme Lazare dans la nuit du tombeau. Mais d’un souffle, Seigneur, il vous appartient de lui dire d’en sortir ! " Venis foras " (viens dehors). Elle lui sera fidèle alors. Car sans la foi nous ne pouvons rien accomplir qui vous soit agréable ».

Berguille, comme tant d’autres mystiques, voit l’installation d’un roi et d’un pape :

« Il n’arrivera pas par la voie et les combinaisons des hommes. Les hommes ne le connaissent pas. Il sera conduit par la volonté de Dieu. Le Roi est promis de nouveau ainsi que le Pontife.

Oh ! Saint Michel, montre le chemin ! Quand le Roi pieux délivrera le Saint-Père, il combattra avec ses forces qui sont les saints Anges et Archanges, venant délivrer la Sainte Eglise ».

*** Commentaires d'Hercule : Cette prophétie de Madame Marie Josseaume dite Berguille annonce enfin un Pape emprisonné qui sera libéré par le Roi. Les partisans de la survivance Paul VI vont être contents.

///////////////////////////////////////////////////////////
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prophéties et Commentaires qui contredisent, démentent et invalident la "fou-thèse" luciférienne de la survivance du Pape Paul VI comme futur Saint Pontife.

Message par Her le Mer 22 Juin - 19:17

L'esprit des prophètes devant est soumis aux prophètes.
Voici la suite des prophéties chrétiennes qui contredisent cette "fou-thèse" de la survivance du Pape Paul VI :

///////////////////////////////////////////////////////////

La Prophétesse d’Avignon
(1880-09-01)

Il y avait à Avignon une femme qui se nommait Marianne passa sa vie à prophétiser et dont les paroles sont aujourd'hui colportées et commentées dans le Midi.

Cette femme annonçait une effroyable averse de malheurs sur la France, — la fin tragique d'un grand personnage, — la venue de la République, - tous les pays de la France ravagés (excepté le Vivarais et la ville d'Avignon), — une désolation immense, la famine… — puis la descente des armées ennemies sur les rives du Rhône, une grande bataille définitive près de Tarascon et de Beaucaire, et la paix conclue et signée sur un pont-Neuf...

Elle voyait encore le Pape, avec de grandes moustaches grises, entrant dans Avignon, à cheval et amenant avec lui des vaisseaux chargés de froment, d'argent et d'or.

Et le Pape arrivera, disait la prophétesse, lorsqu'on entendra dire qu'une armée navale a failli périr... Malheur aux enfants de Brutus !... ils seront tellement malheureux qu'ils crieront aux montagnes : " tombez sur nous ! ".

Enfin viendront la paix et le bonheur.
D'après le calcul de Marianne, la bouroulo, — le désastre, — doit durer vingt mois ».

Le nombre des gens qui ajoutent foi à cette prophétie est assez grand, et le Marseillais cite un exemple qui montre combien cette foi est robuste :

« Une société de spéculateurs de Toulouse achète toutes les maisons qui avoisinent le château des Papes, à Avignon.

Au premier achat de la société, un délégué se présenta chez un notaire :

" Vous achèterez, dit-il, toutes les maisons qui avoisinent le château, au fur et à mesure de leur mise en vente ; au besoin, vous provoquerez la vente en offrant bon prix ".

Le notaire ouvrait de grands yeux pour considérer cet acquéreur extraordinaire, et si peu ressemblant à ses clients ordinaires.

"Nous avons foi, dit-il, en certaines prophéties qui annoncent le retour des Papes à Avignon, etc." ».

*** Commentaires d'Hercule : Cette prophétie de La Prophétesse d’Avignon annonce le retour des Papes à Avignon. Elle ne comporte aucune allusion à la survivance du Pape Paul VI.

///////////////////////////////////////////////////////////
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prophéties et Commentaires qui contredisent, démentent et invalident la "fou-thèse" luciférienne de la survivance du Pape Paul VI comme futur Saint Pontife.

Message par Her le Mer 22 Juin - 19:21

L'esprit des prophètes devant est soumis aux prophètes.
Voici la suite des prophéties chrétiennes qui contredisent cette "fou-thèse" de la survivance du Pape Paul VI :

///////////////////////////////////////////////////////////

Saint Jean Bosco
(1888-01-31)

Jean Bosco est né, en 1815, aux Becchi, un petit hameau rural de Castelnuovo d’Asti (maintenant Castelnuovo Don Bosco), près de Turin dans le Piémont italien. Ses parents sont de pauvres paysans, et sa mère, Marguerite Occhienna, s’est retrouvée veuve avec trois enfants.

Saint Jean Bosco était favorisé de nombreux songes prophétiques :

« Du sud, vient la guerre ; du nord, la paix. Dieu punira la France par trois fois :
- La première fois, par la déroute, la mise à sac, la destruction des récoltes, animaux et hommes ;
- La deuxième fois, Paris souffrira de la faim et d’épouvante ; le Panthéon sera réduit en cendres ;
- La troisième fois, cette ville tombera entre des mains étrangères qui l’incendieront : Paris sera transformé en champ de ruines. Mais le Pape ira au-devant du guerrier du Nord, dont l’étendard noir deviendra blanc. Lui et les siens honoreront le Pape.

L’Italie sera soumise à la désolation, à la famine, la peste et la guerre.

Rome sera punie par quatre fois : la première, dans ses terres et ses habitants ; la seconde, par l’extermination, jusqu’à ses murailles.

La troisième, ses défenses et défenseurs seront abattus : ce sera le règne de la terreur et de la désolation.

La quatrième fois, par la guerre, la peste et la faim ; elle se remplira de décombres. Le démon sèmera la discorde parmi les conseillers du Pape ».

Voici les propos que Don Bosco entendait pendant ses songes :

« "Toi, dépêche-toi, si les difficultés ne se résolvent pas, tranche dans le vif. Si tu te sens angoissé, ne t’attarde pas ; au contraire, vas de l’avant, jusqu’à ce que soit coupée la tête de l’hydre de l’erreur. Ce coup fera trembler la terre et l’enfer, mais le monde retrouvera la sécurité et tous les bons se réjouiront. Conserve près de toi seulement deux conseillers et partout où tu iras, continue et termine l’œuvre qui t’a été confiée".

Pendant ces 200 jours, le Pape sera hors de Rome ; auparavant, il y a une lutte entre la lumière et les ténèbres, des morts et des blessés. Ceux qui accompagnent le Pape diminuent beaucoup. Ensuite les anges lui disent : "tes ennemis ont disparu". Le Pape revient, de nombreux habitants ont péri, la terre est dévastée : 400 jours ont passé depuis le début. L’obscurité cesse et luit un soleil splendide. "Ordonne la réforme des mœurs dans le monde entier" ».

*** Commentaires d'Hercule : Cette prophétie de Don Bosco décrit le Pape de l'Eglise éclipsée qui sera obligé de fuir Rome pendant 200 jours.

Accompagné de deux cardinaux, ce Pape ou plutôt le Saint Pontife Français qui le remplacera ira au devant du Chef des armées Russes qui viendront pour envahir la France. Nous pouvons croire sans risque de nous tromper qu'il consacrera la Russie et qu'aussitôt celle-ci se convertira, puis, la Russie aidera le Grand Monarque et son fils. Cette prophétie de Don Bosco ne comporte aucune allusion à la survivance du Pape Paul VI.

///////////////////////////////////////////////////////////
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prophéties et Commentaires qui contredisent, démentent et invalident la "fou-thèse" luciférienne de la survivance du Pape Paul VI comme futur Saint Pontife.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum