Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 9 Juin - 22:36

http://www.lindependant.fr/2011/06/09/l-aude-terre-d-election-esoterique-reste-fertile-pour-les-derives-sectaires,28041.php

Le jeudi 9 juin 2011 à 06h00 par Laurent Costes | Mis à jour à 08h59 Réagir
Bugarach"L'Aude, terre d'élection ésotérique, reste fertile pour les dérives sectaires"

Les représentants de la Miviludes ont survolé par hélicoptère le fameux pic, à l'issue de la réunion. © Photos Cl. Boyer et Ch. Barreau
Les dérives sectaires relevées autour de la théorie de "la fin du monde" du 21 décembre 2012 qui devrait épargner le secteur de Bugarach, inquiètent les services de l'État. Hier après-midi, Georges Fenech, président de la Miviludes, a animé avec ses collaborateurs une conférence à leur attention en préfecture sur ce thème, en présence des forces de l'ordre, mais aussi d'associations spécialisées dans la lutte contre les sectes.

Pas moins d'une dizaine de mouvements, installés notamment à Bugarach, font, à ce jour, l'objet d'une surveillance particulière, a-t-on appris à l'issue de ce groupe de travail. "Une vingtaine de personnalités connues pour leur combat pro-sectaire et qui ont élu domicile dans le département font l'objet d'un suivi", prévient Hervé Machi, secrétaire général de la Miviludes. Aucun nom de ces prétendus gourous ou sectes n'a toutefois été dévoilé à la presse. L'heure n'est qu'"à la surveillance et à la prévention", ont précisé les intervenants.


Les maires informés

Les acquisitions immobilières font l'objet d'une attention particulièrement sur le secteur concerné. "Nous sommes également vigilants sur l'origine des capitaux pour ces acquisitions", a insisté Anne-Marie Charvet, préfet de l'Aude. Les représentants de la Miviludes notent, toutefois, qu'à ce jour aucune tentative d'achat de grandes propriétés par ces mouvements sectaires n'a abouti. Les maires des secteurs concernés, "démunis" face à ce phénomène, seront "prochainement", informés, a précisé la représentante de l'État.

La lutte s'annonce toutefois compliquée. "Nous nous trouvons parfois en marge du pénal", a relevé Antoine Leroy, le procureur de Carcassonne, qui a avoué, qu'à ce jour, aucune plainte au pénal n'avait été déposée. A l'issue de cette réunion, Georges Fenech s'est rendu sur le site de Bugarach, par hélicoptère, pour découvrir le fameux pic si médiatisé. Aujourd'hui, la délégation animera la même réunion dans les Pyrénées-Orientales, département de prédilection comme l'Aude pour les mouvements sectaires.


Vos commentaires

zara
18
09/06
« Que demande le peuple ?... Du pain et des jeux !..." Cette fois, ce sera un procureur qui se fait offrir une balade en hélico .... gratuite ( donc, aux frais du contribuable, comme de "juste" !...). Impression de déjà-vu : la dernière fois qu’un hélicoptère a été associé à un proc., ce fut pour aller le chercher dans l’Himalaya … car il fallait sa signature pour embastiller Bernard Tapie !!!... On a les « justices » qu’on mérite !... Les ridicules aussi !...

Agathe
Perpignan
40
09/06
Ou trouver un coin tranquille
On a perdu Notre Pays
Ou qu on aille il faut supporter les delires des uns ou des autres


Dernière édition par Hercule le Sam 9 Juil - 10:27, édité 2 fois
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 9 Juin - 22:39

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/09/1102583-carcassonne-sectes-le-bugarach-sous-surveillance.html

PUBLIÉ LE 09/06/2011 08:11 | B.H.
Carcassonne. Sectes : le Bugarach sous surveillance

Georges Fenech (à g.) préside la Miviludes. Il remettra le 15 juin un rapport d'activités au Premier ministre./Photos DDM.

Une dizaine de mouvements, une vingtaine de personnalités sous surveillance. Dans l'Aude, quelques petits groupes, pas encore considérés comme des sectes font l'objet d'une attention toute particulière de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) et des services de renseignements. De passage à Carcassonne, où il a animé une réunion d'information avec plusieurs responsables des services de l'État, Georges Fenech, le président de la Miviludes, avance à pas comptés. « Car, souligne-t-il, il est difficile de donner une définition précise d'une secte ». Ou plus précisément quand un mouvement bascule dans l'univers sectaire. La Miviludes s'appuie sur des signaux d'alerte, des signalements, l'installation de petits groupes adoptant un mode de vie particulier pour mettre en branle son réseau de surveillance. À Bugarach (voir encadré) ou dans le secteur proche l'on s'intéresse aux transactions immobilières, aux acheteurs, aux associations et à leur financement. De leur côté les maires sont invités à signaler les enfants qui seraient déscolarisés ou « les gourous thérapeutiques » comme les définit Georges Fenech, « qui délivrent une médecine charlatanesque ».

Reste que les responsables de la Miviludes restent très discrets sur les moyens mis en œuvre pour surveiller l'ensemble de ces groupuscules. L'appareil judiciaire semble tout aussi démuni. « Tant qu'il n'y a pas de plaintes ou de matérialisation d'un délit, on ne peut guère intervenir », rappelle Antoine Leroy, le procureur de la République de Carcassonne.

Le Bugarach attend la fin du monde le 21 décembre 2012
Le Pech de Bugarach serait épargné par la fin du monde dans dix-huit mois ? Les chantres de l'apocalypse ne sont pas les seuls à s'intéresser à ce site remarquable des Corbières, qui, selon une prédiction maya devrait échapper à la destruction du monde le 21 décembre 2012. La Miviludes souligne que « des personnes emblématiques » se sont installées dans le secteur. Selon Hervé Machi, secrétaire général de la mission, le pays cathare « est une terre d'élections fertile pour les mouvements ésotériques ». Et d'ajouter : « les messages apocalyptiques prennent une résonance particulière… » A Cubières-sur-Cinoble, à Quillan ou à Rennes-le Château, de petits groupes sont surveillés discrètement… au cas où…
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 9 Juin - 22:46

http://www.la-clau.net/info/712/une-secte-lorgnerait-sur-la-region-du-fenouilledes-712

Actualité
SOCIÉTÉ

Une secte lorgnerait sur la région du Fenouillèdes
Mardi 12.8.2008. 05:00h

Paul Blanc, le sénateur-maire UMP de Sournia, dans la région du Haut-Fenouillèdes, aurait reçu le 23 juillet dernier, au Sénat à Paris, deux représentants de la structure « L'Etoile Bleue », désireuse d'implanter sur le site isolé d'Arsa, sur son territoire communal, « un lieu d'accueil, de ressourcement, de sagesse et d'amour dédié à notre terre-mère Pachamama » sur 50 à 60 hectares autour de la Chapelle Saint Laurent et des ruines du château d'Arsa. Ce projet privé, d'un coût de 800.000 €, aurait déjà reçu des promesses de facilités octroyées par la mairie de Sournia, notamment l'implantation d'une antenne de réception d'Internet. Anonymes et avançant masqués, les initiateurs du projet manient sur leur blog un mélange d'ésotérisme étrange et de talents de guérisseurs suspects, entre théories énergétiques et anciennes religions chamaniques, associé à un mode de vie new-age et écolo basé sur la fusion avec la nature. En outre, l'auteur annonce l'objectif du lieu, « l'encouragement à la reconnection avec notre Terre-Mère la « Pachamama », ancienne déesse Inca. La plus grande prudence devrait entourer un tel projet, au mieux doux-dingue, au pire dérivant vers un nouveau phénomène sectaire.

Commentaire d'Hercule : Les abbés Jean et Antoine Bigou, oncle et neveu doivent se retourner dans leur tombe.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 10 Juin - 5:12

http://www.lindependant.fr/2011/05/24/tour-de-france-et-fin-du-monde-que-du-bon-pour-l-economie-locale,22100.php

Le mardi 24 mai 2011 à 06h00 par Bruno Coince Réagir
LimouxTour de France et fin du monde : que du bon pour l'économie locale

Jacques Hortala voit se profiler des retombées économiques. © Photo Guillaume
"Pour Couiza et son canton, un départ du Tour de France à Limoux est excellent !", lance Jacques Hortala, le maire et conseiller général de Couiza. "C'est même encore mieux qu'un départ, ou une arrivée à Carcassonne, la cité préfectorale étant plus éloignée de la Haute-Vallée que Limoux. Oui, ce sera profitable pour nous".

Il est notamment prévu que des équipes de France Télévision aillent loger dans l'hôtel du Château des Ducs de Joyeuses. "En Haute-Vallée, il existe une tradition cycliste", ajoute l'élu, "certaines communes ayant abrité des clubs. Une équipe colombienne est même venue s'entraîner autour de Rennes-les-Bains de même que Joop Zoetemelk en tant qu'entraîneur d'équipe".

La "Grande boucle", c'est donc nanan pour le commerce et la région des Ducs de Joyeuses. "Couiza est au carrefour des routes 618 Carcassonne-Quillan et de la 613 qui va dans les Corbières. C'est pourquoi nous prévoyons de développer l'offre d'accueil touristique. Nous allons rénover le village de vacances à Arques, et on étudie la réalisation d'un projet de résidence hôtelière à la place de l'ancienne usine, à l'entrée de la commune".

Bing bang touristique

L'autre bonne nouvelle, pour cette ville sise au confluent de la Salz et de l'Aude, n'est autre que la fin du monde qui épargnera le pic de Bugarach le 21 décembre 2012... Du moins selon des sites internet occultes ! Jacques Hortala sourit "sérieusement" : "Avec la proximité de Rennes-le-Château, on a toujours eu une population portée sur les spiritualités, qu'elles quelles soient. Avec Bugarach, ça continue. Mais bon, pour nous, c'est une bonne publicité à condition de relativiser, bien sûr". Sous entendu, le thème du big bang final va sûrement attirer du monde sur l'axe Axat-Limoux, et notamment sur Couiza. "Esthétiquement, la Haute-Vallée vaut largement la Provence et son Lubéron ou sa montagne Sainte-Victoire". Tiens, qui sait, le 21 décembre 2012, le pic de Bugarach pourrait être surnommé Sainte Victoire...

Paysages attractifs.

"L'autre jour, avec des membres de la Ligue protectrice des oiseaux (LPO), nous sommes allés repérer des sentiers depuis lesquels on peut admirer des vautours et des rapaces. Eh bien c'est magnifique ! Les paysages sont d'une grande beauté. Grâce au tour de France et à Bugarach, des gens vont les découvrir". Le maire de Couiza a de l'espoir. Toutefois, il reste à espérer qu'il n'y ait pas de site provençal épargné par la fin du monde ! La concurrence serait alors rude...
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 10 Juin - 10:07

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/10/1103262-rennes-les-bains-les-curistes-arrivent-a-la-station.html

Rennes-les-Bains et sa région
« Aude - Littoral
PUBLIÉ LE 10/06/2011 09:19 | LADEPECHE.FR
Rennes-les-Bains. Les curistes arrivent à la station

Geneviève, Sandrine, Nadine, Élisabeth, Christine, Patricia Marcel, Fabienne et Saurianne à pied d'œuvre./ Photo DDM.

En pays cathare les thermes de Rennes-les-Bains pour la deuxième année consécutive ouvrent leurs portes aux curistes. Une équipe de professionnels attend les amoureux des bains et d'enveloppements de boue ou autres jets malaxeurs. Un peu avant l'été les Audois et les Audoises sont nombreux à faire peau neuve dans le village thermal de Rennes-les-Bains.

Une médecine douce pour le corps autant que pour l'esprit et comme le disait le curiste Robert, natif de Fourtou, qui nous a livré son slogan : « Aux thermes de Rennes-les-Bains on est vraiment bien, on y revient ». Sans compter que les tarifs proposés sont très larges et abordables, ils n'ont rien à voir avec les stations huppées des bords de l'Atlantique.

À Rennes quelques minutes en voiture et hop ! on a le privilège de se détendre pour trois fois rien dans un paysage magique.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Mer 15 Juin - 12:10

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/15/1107211-rennes-les-bains-soiree-theatre.html

PUBLIÉ LE 15/06/2011 08:49 | LADEPECHE.FR
Le 18/06/2011
Rennes-les-Bains. Soirée théâtre

Samedi 18 juin, la troupe de théâtre Sézar présente : « Bisou bisou », pièce écrite par Georges Falgoas, à 20 h 30 au foyer municipal, participation libre.

La troupe Sézar compte une quinzaine d'acteurs amateurs du Razès au sein de la MJC. Leur équipement, matériel d'éclairage, sonorisation, leur permet de s'adapter à de nombreuses salles, voire jouer en extérieur.

La pièce dure 1 h 50 environ et est faite de saynètes. « Bisou bisou », de Georges Folgoas : Y'a pas qu'à Pâques qu'il y a des cloches, de Francis Poulet. Pas d'erreur, c'est le chieur, de Gérard Levoyer, les Vamps au restaurant.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter

Lucie Verdier (Tél. 06 85 65 71 08 mail : luciole5@hotmail.fr) ou la MJC du Razès, la troupe Sézar, 33, avenue du Lac, 11240 Belvèze-du-Razès.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 16 Juin - 1:41

http://actu.orange.fr/societe/le-pays-cathare-nouvel-eldorado-des-prophetes-de-l-apocalypse_147672.html

AFP - 15/06/2011 à 11:02
Le pays cathare, nouvel Eldorado des prophètes de l'apocalypse
'imposant pic de Bugarach, le village perché de Lamanère, autant de sites emblématiques où il faudrait être, pour échapper à la fin du monde le 21 décembre 2012. Le pays cathare est devenu depuis quelques années un terrain de prédilection pour les prophètes de l'apocalypse en France.

photo : Pascal Pavani, AFP
L'Aude et les Pyrénées-Orientales sont "touchées de plein fouet par les messages apocalyptiques", explique Georges Fenech à l'AFP, à l'occasion de la publication du rapport annuel de la mission interministérielle qu'il dirige contre les sectes.

Depuis 2008, des groupes de la mouvance Ramtha, créée aux Etats-Unis à la fin des années 1970 par Judy Zebra Knight, ont pris pied dans ces départements et dans le Sud-Ouest, dit-il.

Une dizaine de communes sont concernées par les théories de cette Américaine qui prétend "converser" avec Ramtha, guerrier lémurien qui aurait libéré son peuple de la tyrannie des Atlantes il y a 35.000 ans.

La toile fourmille de théories sur une apocalypse fin 2012, qu'il s'agisse du résultat d'une inversion des pôles, de la fin du calendrier maya ou d'une collision entre la Terre et une mystérieuse planète. A tel point qu'en 2009, la Nasa, l'agence spatiale américaine, avait démenti que le monde allait sa perte.

à lire aussi
dans actualité :
Education
Bac 2011: des candidats plus nombreux, grâce à la filière professionnelle
Assemblée
Cannabis: la gauche suscite la polémique en prônant une "légalisation contrôlée"
Dans l'Aude, le pic de Bugarach avec ses 1.231 m d'altitude ou, dans les Pyrénées-Orientales, le minuscule village de Lamanère sont des "lieux censés échapper" à cette fin du monde, dit Georges Fenech.

Un engouement favorisé par les caractéristiques physiques d'une région escarpée, regorgeant de coins difficilement accessibles, où l'on peut vivre en toute discrétion. Il s'explique aussi par le fait que le pays cathare n'est pas étranger aux légendes.

Le pic de Bugarach abriterait ainsi dans ses entrailles "un garage à ovnis". Certains pensent y trouver le Saint-Graal ou le trésor des Templiers. A Rennes-le-Château, beaucoup cherchent toujours le magot de l'abbé Saunière, un ecclésiastique mort en 1917 en laissant, paraît-il, une mystérieuse fortune.

La mission interministérielle a été alertée par des maires, inquiets de constater des déplacements inhabituels de populations ou des achats de propriétés et de terrains agricoles au prix fort, dit Georges Fenech. Il évoque la possible construction de bunkers et l'organisation de stages ou conférences.

Selon Jean-Pierre Delord, maire du village de Bugarach, le compteur installé sur l'un des trois sentiers conduisant au sommet a enregistré 20.000 passages depuis juin 2010. C'est deux fois plus que l'année précédente.

D'après Georges Fenech, les achats de terrains sont plutôt le fait de Français. Mais les "stages" attirent aussi des étrangers, notamment d'Europe du Nord.

Face à ces phénomènes, il faut mener l'enquête et prendre "des mesures préventives", dit-il. "Sans tomber dans la psychose, il faut dire à la population de se méfier d'un certain type de discours, qui sous couvert de retour à la nature, d'écovillages, de développement de soi ou de médecine douce, peut receler d'autres objectifs (....) de mise sous emprise mentale".

La CNIS, association de défense des "nouvelles spiritualités", s'insurge, elle, contre une "chasse aux sorcières". "On est dans une forme d'inquisition en France contre tout ce qui est alternatif aux religions et thérapies reconnues, une époque que les Cathares ont connue, où l'on dresse des listes, l'on stigmatise et l'on condamne", dit sa porte-parole Marie-Christine Koenig.

Pour sa part, le maire de Bugarach a choisi la dérision. La commune a édité une carte postale montrant un ovni tournant autour du pic, signée David Vincent, du nom du héros de la série américaine les Envahisseurs.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 16 Juin - 2:55

http://www.20minutes.fr/article/741323/fenech-inquiete-phenomene

Fenech s'inquiète du phénomène
Créé le 15/06/2011 à 04h47 -- Mis à jour le 15/06/2011 à 04h47

Georges Fenech, de la Miviludes. CAPMAN / SIPA

Il a même survolé le pic de Bugarach en hélicoptère. « Et l'appareil ne s'est pas crashé… », sourit Georges Fenech. Le président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) s'est rendu dans l'Aude, la semaine dernière pour rencontrer des élus locaux « inquiets » par l'ampleur prise par les théories apocalyptiques pour 2012. Ce matin, il remettra son rapport annuel au Premier ministre. Cela a beau être la « 183e fois que la fin du monde est annoncée depuis l'effondrement de l'Empire romain*… » George Fenech préfère prendre ses précautions. « Nous allons redoubler de vigilance d'ici à 2012, confie-t-il. Cette histoire peut engendrer des comportements autodestructeurs. » Le rapport de la Miviludes rappelle ainsi le massacre du Vercors dans lequel seize personnes proches de l'Ordre du temple solaire s'étaient donné la mort en 1995.V. V.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Visiblement, Georges Fenech à du temps à perdre et de l'argent des contribuables à dépenser en frais d'hélicoptère autour du Pech de Bugarach. Il est évident que cet engouement soudain pour le Bugarach est assez affligeant et significatif de l'état mental et spirituel des hommes de notre temps, mais lorsque les médias nationaux offrent du temps d'antenne à des illuminés du style de Jean de Rignies (1919 – 2001) qui, la nuit, confondent leurs acouphènes de sénilité avec les bruits sourds d'une base souterrains d'Ovnis, ou ces même médias qui nous vendent des films apocalyptiques tel que 2012, il ne faut pas s'étonner que les gens deviennent fous et croient aujourd'hui à n'importe quelle fadaises...

Plus étrange encore lorsque Georges Fenech, relate le massacre du Vercors avec les comportements autodestructeurs dans lequel seize personnes proches de l'Ordre du temple solaire s'étaient donné la mort en 1995. L'affaire n'est toujours pas élucidée car il ne s'agit pas de suicides collectifs car les victimes ont été assassinées...

Il est aujourd'hui nécessaire de s'interroger pour comprendre à qui profite le crime...

Réponse : Tout simplement à la Franc-maçonnerie qui a pu ainsi asseoir son totalitarisme de la chasse aux sectes !

En quinze années de chasse aux secte par la MILS d'Alain Vivien, franc-maçon de la secte du Grand Orient de France, et aujourd'hui par la Mivilude de Georges Fenech, autre franc-maçon de la secte du Grand Orient de France, aidée par l'Unadfi dirigée par Catherine Picard, autre adepte de la franc-maçonnerie dans la secte du Droit Humain, qui en quinze année de rapport sur les sectes ont toujours omis de nous dire que la Secte du Temple Solaire n'avait jamais été répertoriée dans la liste des sectes du Rapport de 1995, pour une simple raison de solidarité maçonnique, en effet Luc Jouret et Di Manbro étaient férus d'ésotérisme, de médecines parallèles et de franc-maçonnerie...

Des passerelles initiatiques existaient entre l'OTS, la Rose-Croix et la Franc-maçonnerie.
Les francs-maçons des RG qui ont rédigé la liste fumeuse des 172 sectes du rapport de 1995, ont ménagé les petits cousins-frangins.
Et lorsque un policier chargé d'enquêter sur l'OTS informe les ministères, il meurt soudainement et tout le monde est content...
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 16 Juin - 12:34

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/16/1108358-pays-de-couiza-une-histoire-qui-coule-de-source.html

PUBLIÉ LE 16/06/2011 11:37 | LADEPECHE.FR
Du 01/06/2011 au 30/09/2011
Pays de Couiza : une histoire qui coule de source...
Patrimoine

Ce territoire de la Haute Vallée de l'Aude est le cadre privilégié de découvertes culturelles et d'activités de pleine nature dans un environnement préservé. Les 25 communes de la Communauté de Communes de Couiza s'étirent des vignobles de Roquetaillade jusqu'aux Gorges de Galamus. Le pays de Couiza tient son nom du bourg où s'érige le château renaissance des Ducs de Joyeuse, qui ont succédé à la famille De Voisins qui a édifié le Château féodal d'Arques.

Ainsi, si vous aimez la pleine nature et le patrimoine, le Pays de Couiza est un passage obligé sur la route de vos vacances. La nature y est préservée et diversifiée. Parfois sauvage, parfois douce, elle apporte sérénité et bien être à ceux qui la découvrent. Elle surprend d'une vallée à l'autre, dévoilant ses multiples visages qui illuminent les villages de pierre.

Vous trouverez sur ce territoire un prestigieux patrimoine : châteaux, maisons fortes, églises, abbayes ou simple capitelles (cabanes de pierres sèches).

Terre de lutte parfois, la haute vallée de l'Aude fut aussi terre de convictions avec les Bons Hommes « Cathares » ou les Chevaliers aux Blancs Manteaux, les « Templiers ». les racines de ses habitants s'ancrent au plus profond de cette histoire, entre mythes et légendes, que chaque ruine et paysage ne cesse de leur rappeler.

Le pays de Couiza est aussi un cadre tout indiqué pour la pratique des sports en eaux vives (raft, hydrospeed, kayak) et les activités de pleine nature.

EAUX THERMALES, CHAUDES, MINÉRALE, EAUX VIVES, SOURCE, CASCADES, TORRENTS, LACS, RIVIÈRES… ICI L'EAU FOISONNE.
Animations et festivals
- Dimanche 5 juin - Fleur de Vigne : fête traditionnelle viticole, dégustation dans les caveaux, Roquetaillade.

- Mardi 12 juillet - Musique et Patrimoine : JAZZ avec le groupe « BLUE ROOTS QUINTET » au parc de Couiza à 21h (gratuit). Renseignements 04.68.69.69.80

- Mardi 26 juillet - Musique et Patrimoine : JAZZ/BLUES avec le QUARTET de « MICHEL AUBENAS » sur la place de Camps sur Agly à 21h (gratuit). Renseignements 04.68.69.69.80

- Vendredi 29 juillet - Musique et Patrimoine : GOSPEL avec « GOSPEL FOR YOU » à l'église de Missègre à 21h (gratuit). Renseignements 04.68.69.69.80

- Mardi 2 août - Musique et Patrimoine : FANFARE TOTO avec « LES FRERES LOCOMOTIVE » sur la place de Bugarach à 21h (gratuit). Renseignements 04.68.69.69.80

- Mercredi 10 août - Musique et Patrimoine : GOSPEL avec « GOSPEL FEVER » au parc des Reines à Rennes les Bains à 21h (gratuit). Renseignements 04.68.69.69.80

- Dimanche 14 août - Musique et Patrimoine : JAZZ MANOUCHE avec « SAUCE WING » au domaine Castillou à 21h (gratuit). Renseignements 04.68.69.69.80

- Village à peindre : les artistes sont invités à peindre le village de Cubières sur Cinoble et sa grande fête d'Antan le samedi 30 juillet. Renseignements 04.68.69.69.80

- 4eme fête d'Antan à Cubières sur Cinoble, samedi 30 juillet et dimanche 31 juillet.

Renseignements 04.68.69.88.64

- Les Estivales du château de Serres, du mardi 3 août au samedi 6 août et le mardi 9 août. Renseignements 04.68.69.69.80

Foires et marchés
- Foire bio à Couiza. Renseignements à Nature et Progres . Samedi 6 août et dimanche 7.

- Foire aux bestiaux de Missègre le samedi 6 août

Courses à pied
- 6h pédestres à Rennes-les-Bains

Le samedi 9 juillet. Renseignements 04.68.69.82.94 renneslesbains.org.

- La marche du sel

Le dimanche 10 juillet au départ de Sougraigne.Renseignements 04.68.69.82.94 renneslesbains.org.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 16 Juin - 19:33

http://www.midilibre.fr/2011/06/15/les-discours-apocalyptiques-plombent-l-aude-et-les-p-o-breves-de-bistrot-un-jour-d-hiver,336513.php

Bugarach Les discours apocalyptiques plombent l’Aude et les P-O
PATRICK NAPPEZ
16/06/2011, 06 h 00

Le pic de Bugarach, un lieu censé échapper à la fin du monde. (Photo STUDIO GUILLAUME)
Les discours apocalyptiques de la mouvance New Age à l’approche de la fin 2012 constituent un risque accru de dérives sectaires, voire de suicides collectifs. C’est le constat de la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. L’Aude et les Pyrénées-Orientales sont "touchées de plein fouet par les messages apocalyptiques", explique Georges Fenech, président de la Miviludes depuis 2008, à l’occasion de la sortie du rapport annuel.

Depuis 2008, des groupes de la mouvance Ramtha, créée aux Etats-Unis par Judy Zebra à la fin des années 1970, ont pris pied dans ces départements. Une dizaine de communes sont concernées par les théories de cette Américaine qui prétend converser avec Ramtha, guerrier lémurien qui aurait libéré son peuple de la tyrannie des Atlantes il y a 35 000 ans. Dans l’Aude, le pic de Bugarach (1231 m d’altitude) ou, dans les P-O, le village de Lamanère sont des lieux censés échapper à cette fin du monde. Un engouement favorisé par les caractéristiques d’une région escarpée où l’on peut vivre en toute discrétion. Il s’explique aussi par le fait que le pays cathare n’est pas étranger aux légendes. Le pic de Bugarach abriterait "un garage à ovnis". Certains pensent y trouver le Saint-Graal ou le trésor des Templiers. A Rennes-le-Château, beaucoup cherchent encore le “magot” de l’abbé Saunières, mort en 1917.

PUBLICITÉ

La mission interministérielle a été alertée par des maires, inquiets de constater des déplacements inhabituels de populations ou des achats de propriétés et de terrains agricoles au prix fort. Selon Jean-Pierre Delord, maire de Bugarach, le compteur installé sur l’un des trois sentiers conduisant au sommet a enregistré 20 000 passages depuis juin 2010, soit deux fois plus qu’en 2009. D’après Georges Fenech, les achats de terrains sont plutôt le fait de Français. Mais les “stages” attirent aussi des étrangers. Face à ces phénomènes, il faut mener l’enquête et prendre "des mesures préventives", dit-il. "Il faut dire à la population de se méfier d’un type de discours", qui "peut receler d’autres objectifs (...) de mise sous emprise mentale". La CNIS, association de défense des nouvelles spiritualités, s’insurge, elle, contre une "chasse aux sorcières". "On est dans une forme d’inquisition contre tout ce qui est alternatif aux religions et thérapies reconnues, une époque (...) où l’on dresse des listes, l’on stigmatise et l’on condamne", dit sa porte-parole Marie-Christine Koenig.

Pour sa part, le maire de Bugarach a choisi la dérision. La commune a édité une carte postale montrant un ovni tournant autour du pic, signée David Vincent, du nom du héros de la série américaine Les Envahisseurs.

Décembre 2010. Le ciel est gris à ne pas mettre un illuminé dehors. Au creux de la vallée de la Sals, dans la Corbières profonde, Rennes-les-Bains se dévoile après mille virages. Pas l’ombre d’un chat dans l’unique rue du village. Commerces clos, devantures cadenassées : la petite station thermale n’attend pas le moindre touriste aujourd’hui.

Sauvé ! Une lumière perce la brume et confirme qu’il reste toujours un bistrot ouvert là où l’humanité se fige. Un sandwich et une bière feront l’affaire pour accompagner la lecture des quotidiens locaux, à leur poste... comme le bistrotier. L’homme est bavard et sa vie fort romanesque. Faut-il tout croire ? Ses amours exotiques, son étroite relation avec une dynastie de l’autre côté de la Méditerranée, ses contacts avec des “gens importants” ? Quel talent oratoire ! L’art du trait convainc moins quand il déroule une fresque d’inspiration indienne qui prétend symboliser le syncrétisme absolu entre les religions du monde... Arrivent deux clients. Embrassades, tapes dans le dos. Ceux-là se connaissent bien. Visiblement, un grave conflit les préoccupe. "Ils ont appelé la gendarmerie. Mais on va pas se laisser faire..."

Mais qui sont “ils” ? Mystère ! Les bières sont avalées et les conversations épuisées. Les clients s’en vont. Le bistrotier embrasse l’un d’eux et lui demande :

"Vous faites un feu bientôt ? Dis le moi, car il y a longtemps que je n’ai pas communié..."


PATRICK NAPPEZ

Le jus de citron ne guérit pas ...

La kinésiologie, le bicarbonate de soude ou le jus de citron n’ont jamais guéri un cancer, comme le laissent entendre les promoteurs de certaines thérapies “alternatives”. Cet appel à la prudence, lancé par la Miviludes s’adresse aux personnes fragilisées par la maladie, susceptibles d’être victimes de dérives sectaires. Dans son rapport annuel, la Mission distingue les "traitements complémentaires" des "pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique" qui prétendent remplacer les thérapies classiques. Si l’acupuncture ou l’auriculothérapie peuvent être utilisées en complément d’un traitement oncologique classique, elles ne peuvent, à elles seules, traiter le cancer. Quant aux "pratiques non conventionnelles", qui se veulent des "substituts" aux traitements classiques ? "Il s’agit là d’une véritable industrie et d’un marché porteur pour tous les charlatans", prévient la Miviludes. "Le cancer fait peur et les pseudo-thérapeutes exploitent cette peur".

Photo STUDIO GUILLAUME

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Il va y avoir du sport cet été dans la région du Bugarach... Un gendarme derrière chaque taillis de chênes verts...
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 17 Juin - 20:21

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/16/1108346-rennes-les-bains-les-bienfaits-de-l-eau-thermale.html

PUBLIÉ LE 16/06/2011 11:54 | LADEPECHE.FR
Du 14/04/2011 au 06/11/2011
Rennes-Les-Bains, les bienfaits de l'eau thermale
Détente


Rennes-Les-Bains, les bienfaits de l'eau thermale

Entre Méditerranée et Pyrénées, à 50 km de Carcassonne et à 25 km de Limoux, Rennes-Les-Bains, constitue véritablement la porte des Corbières. Située dans la Haute-vallée de l'Aude, dans le cadre agréable de la vallée de la Sals, à 310 mètres d'altitude, cette petite cité thermale de caractère sait conjuguer le bienfait de ses eaux au plaisir de la découverte de l'arrière-pays audois. Son climat doux et stable, et ses sources froides et chaudes, sont reconnus depuis fort longtemps pour leurs vertus thérapeutiques. Notamment en rhumatologie.

La station de Rennes-Les-Bains vous offre en plus des cures médicalisées, un panel complet de prestations dédiées à la détente et au bien être. Vous pourrez tester notamment une piscine chauffée aux eaux thermales, un jacuzzi, des cours d'aquagym, ainsi qu'un espace beauté pour prendre soin de votre visage et de votre corps.

Les termes de Rennes-Les-Bains vous proposent aussi ses hébergements dans la résidence la Reine, situés au sein du complexe thermal.

Les tarifs proposés par les thermes de Rennes-les-Bains ont aussi la particularité d'être très abordables. À titre d'exemple, une journée détente avec deux soins, comprend une entrée à la piscine, un modelage corporel et un nettoyage de la peau pour un forfait de 59€. Quant à la location d'un studio pour 2 personnes à la résidence la Reine, la semaine est fixée à 275 € en basse saison et à 299 € en haute saison.

Renseignements au 04 68 74 71 00

www.renneslesbains.org

LES THERMES SONT ALIMENTÉS PAR TROIS SOURCES D'EAU CHAUDE ET QUATRE SOURCES D'EAU FROIDES.
L'espace remise en forme
L'espace remise en forme des thermes vous propose sa salle de musculation et de cardio training, sa piscine extérieure d'eau thermale chaude qui permet de se relaxer et de profiter des bienfaits des éléments contenus dans l'eau de rennes-Les-Bains : calcium, fer, magnésium.

La pratique d'autres sports et loisirs est possible aux abords des thermes, comme l'escalade, le tennis, le mini golf, les randonnées VTT et pédestres, la pétanque et la pêche.

A SAVOIR :
Détente

Piscine Extérieure en eau thermale

Du 14/04/2012 au 06/11/2011

Tout public

Tarif (4,5 € par personne)

De 10 heures à 19h15

Tarifs (Adulte à partir de 13 ans, 5,5 €, enfant de 3 à 12 ans, 2,50€.

Séance d'aquagym (45 minutes) 7€. Carte de dix séances 52€.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Mer 22 Juin - 17:37

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/22/1112581-alet-les-bains-seminaire-sur-les-propheties.html

Alet-les-Bains et sa région
PUBLIÉ LE 22/06/2011 10:57 | LADEPECHE.FR
Alet-les-Bains. Séminaire sur les prophéties

Nicolas de Léon. /Photo DDM

Nicolas de Léon, animateur, vous propose, le samedi 25 juin, au restaurant de l'Évêché, un séminaire intitulé : « La prophétie : dynamiques et théories ».

Au programme : de 9 heures à 10 h 30, conférence-débat : « Nostradamus et le Razès : avènement du grand monarque » ; de 10 h 30 à 10 h 50, pause ; de 10 h 50 à 12 h 15, visite commencée de la maison de Nostradamus à Alet ; de 12 h 15 à 14 h 30, pause repas (possibilité de repas au restaurant de l'Hostellerie, un menu spécial séminaire sera proposé, réservation recommandée au 04 68 69 90 25) ; de 14 h 30 à 16 heures, conférence-débat : « La prophétie et le syndrome de Jonas » ; de 16 heures à 16 h 20, pause ; de 16 h 20 à 18 h 30, conférence-débat : « Pour une théorie de la prophétie génétique ».

Inscriptions auprès de Nicolas de Léon, tél. 0686881652, e-mail: endel11@yahoo.fr. Tarif: 25€ par personne, 20€ étudiants et précaires, gratuit moins de 12 ans.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 30 Juin - 13:11

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/30/1118552-quillan-les-animations-estivales.html

Quillan et sa région
« Aude - Littoral
PUBLIÉ LE 30/06/2011 10:54 | LADEPECHE.FR
Du 06/07/2011 au 24/08/2011
Quillan. Les animations estivales


La nuit des étoiles se déroulera le mercredi 24 août prochain à Saint-Just-le-Bézu.

La communauté de communes Aude en Pyrénées organise sa 4e édition des animations estivales qui se déroulera du 6 juillet au 24 août. Animations culturelles, découvertes… une programmation renouvelée pour satisfaire tous les goûts ! Les Estivales accueilleront donc, durant huit semaines, dans diverses communes du canton, des animations de qualité, gratuites et ouvertes à tous. Vous y trouverez un spectacle en occitan, des séances de cinéma en plein air, une balade contée, de l'astronomie… grâce au travail des élus des communes participantes et de leur comité des fêtes cette 4e édition voit le jour, ou plutôt la nuit, les douces nuits des chaleurs d'été ! Avec la collaboration des élus des communes concernées les huit soirées sont ainsi programmées sur le territoire Aude en Pyrénées, pour l'année 2011.

Mercredi 6 juillet, à Quillan, à partir de 20 h 30, au skate parc, soirée ados avec initiation au mixage et exhibition de BMX. Lundi 25 juillet, à Rouvenac, cinéma en plein air avec la projection du film « Loup ». Lundi 1er août, à Saint-Louis-et-Parahou, cinéma en plein air avec « RTT ». Mercredi 3 août, à Saint-Jean-de-Paracol, balade contée. Mercredi 10 août, à Campagne-sur-Aude, cinéma en plein air avec « Camping 2 ». Vendredi 19 août, à Saint-Julia-de-Bec, cinéma en plein air avec « Home ». Lundi 22 août, à Nébias, cinéma en plein air avec « Le Petit Nicolas ». Mercredi 24 août, à Saint-Just-et-le-Bézu se déroulera la maintenant traditionnelle nuit des étoiles.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 1 Juil - 15:11

http://www.midilibre.fr/2011/07/01/mobilisation-generale-face-aux-derives-sectaires,346768.php

Limoux Mobilisation générale face aux dérives sectaires
B. C.
01/07/2011, 06 h 00

Des élus, gendarmes, médecin, responsables de l'Éducation nationale étaient réunis (Guillaume)
Nous avons été sensibilisés au danger que représentent les dérives sectaires notamment par rapport à l'annonce de la fin du monde prévue le 21 décembre 2012 selon certaines prédictions", confiait hier matin Jacques Hortala, le conseiller général du canton (et maire) de Couiza.

Il sortait d'une réunion initiée par Olivier Tainturier, le sous-préfet, et à laquelle participaient de nombreux maires de la Haute-Vallée, de même que le directeur de cabinet du préfet, le Dr Coué, de Couiza, un infirmier, des responsables de l'Éducation nationale dont un inspecteur d'Académie, des gendarmes. J. Hortala était le premier concerné, car son canton a le privilège d'abriter le village de Bugarach, l'un des rares sites terrestres que le grand "boum" final géophysique épargnera... Du moins si l'on en croit quelque officine ténébreuse.

PUBLICITÉ

Si cette prophétie d'apocalypse fait sourire dans bien des chaumières, du côté de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), on prend les choses très au sérieux. Trois de ses représentants étaient d'ailleurs présents à la réunion d'hier.

"On nous a demandé de rester particulièrement en éveil et surtout on nous a donné des moyens concrets d'alerte notamment des numéros de téléphones : ceux de la gendarmeries, de la Sous direction de l'information générale (SDIGE : anciennement les ' RG 'ou renseignements généraux), de la police...", a ajouté J. Hortala.

J.-Pierre Delord, maire de Bugarach, connu pour son tempérament guilleret, reconnaît cependant que "tout cela peut tragiquement dériver". Des personnes placent, en effet, tout leur espoir dans la fin du monde (afin de "renaître spirituellement", de "changer de dimension cellulaire", etc.). Mais si le "big bang" final n'a pas lieu, qui sait si elles ne seront pas tentées de mettre fin à leurs jours, par désespoir : "On nous a clairement parlé de risques de suicides collectifs", ajoute le maire du "futur site épargné" : "Mais bon, en ce qui me concerne je suis vigilant, certes, mais pas inquiet".

Et comme beaucoup de ses collègues, premiers magistrats, J.-P. Delord se sent désormais rassuré et soutenu par les services de l'État.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Je trouve toute cette effervescence des administrations plutôt dramatique, et avec une certaine désinformation de la part de Georges Fenech de la Miviludes. En effet, si tous ces adeptes de cette croyance récente en une fin du monde pour décembre 2012, ce qui n'est pas du tout le message des prophéties chrétiennes, je ne vois pas bien en quoi ces gens qui viennent tourner autour du Bugarach pensant y trouver un "site protégé" pour continuer à vivre, seraient des candidats potentiels pour un suicide collectif.

De deux choses l'une, ou bien ils viennent pour sauver leur peau de la destruction, ou bien l'inverse... Il faut choisir !

Le plus inquiétant dans cette affaire c'est qu'à force de crier au loup comme le fait aujourd'hui Georges Fenech tout au long de ses discours et de ses visites sur le terrain, il va finir par inculquer cette idée mortifère de suicide collectif à des gens qui n'y avaient certainement jamais penser, et compte tenu du nombre de déséquilibrés qui se promènent aujourd'hui en liberté à cause de la déliquescence de notre société, je crains que les imprudences de Georges Fenech ne nous conduisent à une hécatombe autour du Bugarach.

Ma seconde remarque est que, finalement, c'est Georges Fenech lui-même avec toute cette publicité et l'agitation qu'il provoque tant sur les médias que sur le terrains, va être le principal vecteur d'une affluence anormale de déséquilibrés et de curieux de tout poil.

En ce qui me concerne, j'en profite pour conseiller aux touristes amateur de verte campagne paisible et de France profonde, de passer au large et de s'éloigner à perte de vue du Bugarach, juste pour éviter de se faire ficher par les services de Police et de Gendarmerie comme adeptes de secte et candidats à d'éventuels suicides collectifs.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 1 Juil - 15:19

http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/01/1119858-couiza-a-la-memoire-de-nos-villages.html

PUBLIÉ LE 01/07/2011 10:33 | X.H.
Couiza. A la mémoire de nos villages…

Alain Girard (maire de Rennes-les-Bains), Henri Barbaza (président de la communauté de communes du pays de Couiza), Jacques Ortala (conseiller général de Couiza) et René Martinolle (président de l'association Vilatges al Païs) se félicitent de la conventi
Partager
« Nous voulons la mémoire de notre ruralité. » Tout est résumé dans cette formule employée en début de semaine par Jacques Ortala, maire et conseiller général de Couiza, qui avait invité à l'hôtel du département ses amis partenaires de l'opération Vilatges al Païs, du nom de l'association qui milite pour faire en sorte que perdure la mémoire des petites communes et des gens qui y vivent. Il y avait là René Martinolle, président de Vilatges al Païs, et Henri Barbaza, président de la communauté de communes du pays de Couiza, déjà signataires depuis le mois d'avril de la convention les liant « au nom du passé de nostre païs de Couiza ». Et c'est avec bonheur que ladite convention s'est nourrie, lundi dernier, d'un troisième représentant, en l'occurrence le conseil général, par la voix de Jacques Ortala : « Nous vivons dans le rural. Les plus grands responsables de ce département étaient des hommes qui connaissent parfaitement leurs villages et qui étaient fidèles à leurs valeurs. Je pense à Robert Capdeville, Raymond Courrière ou encore Marcel Raynaud. Et je suis certain que notre nouveau président, André Viola, s'inscrit dans cette lignée. »

Moyennant l'appréciable somme de 50.000 € allouée par le département afin de poursuivre l'édition de ces livres monographiés, le déjà 15ème ouvrage du genre à la mémoire du terroir de Couiza (22 villages du canton + 3 autres hors canton) devrait voir le jour d'ici quelques semaines. « A l'opposé de tout bling-bling, juste pour transmettre les savoir-faire de nos villages au travers les valeurs de fraternité, de partage et de travail », souligne René Martinolle, qui, encore une fois, n'aura pas manqué de rendre hommage au regretté Pierre Tournier, l'ancien maire de Lézignan, ardent défenseur de la ruralité.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Les chercheurs de trésor de Rennes-le-Château et Rennes-les-Bains sont la mémoire vivante de l'Histoire des villages de la Haute Vallée de l'Aude. Comme je le dis parfois aux Audois, je connais l'Aude et son histoire comme le fond de ma poche, c'est-à-dire bien mieux que beaucoup de gens du pays.

Quand les chercheurs de Rennes vont-ils commencer à toucher des subventions pour leurs travaux historiques et miniers. J'en connais qui cherchent ainsi depuis plus de cinquante ans, mais comme disait le Général de Gaulle : "En France, des chercheurs qui cherchent, on en trouve ! Mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche !" .
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 1 Juil - 21:47

http://www.zenit.org/

La Cour de Strasbourg condamne la politique "antisecte" menée par la France

ROME, Vendredi 1er juillet 2011 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous une analyse du ECLJ (Centre européen pour le droit et la justice) concernant la condamnation par la Cour européenne des droits de l'homme de la politique antisecte menée par la France, notamment contre les Témoins de Jéhovah.

La Cour européenne des droits de l’homme vient de condamner la politique fiscale antisecte menée par la France, dans la décision Association Les Témoins de Jéhovah c. France (requête no 8916/05).

L’association requérante reprochait à l’administration française d’avoir modifié l’interprétation du droit fiscal afin de la taxer rétroactivement. La Cour lui a donné raison en jugeant à l’unanimité que l’administration française a violé la Convention européenne des droits de l’homme (art. 9) en imposant, sur une base juridique imprécise, un redressement fiscal considérable à l’association requérante. L’affaire porte plus précisément sur l’interprétation des dispositions relatives à l’imposition des dons manuels effectués au bénéfice d’associations cultuelles. (Article 757 et 795-10° du Code Général des Impôts). Plusieurs autres requêtes ont été soumises à la Cour européenne sur les mêmes faits par d’autres associations, dont l’une est représentée par l’ECLJ par l’intermédiaire de Me Jean Paillot.

L’ECLJ se réjouit de la décision de la Cour. Elle mettra un terme, nous l’espérons, à l’emploi de méthodes d’exception, non-conformes à l’état de droit, dans la tentative de contrôle républicain – et de répression - de mouvements "religieux ou philosophiques".

La politique française antisecte était systématiquement dénoncée au sein des instances internationales depuis la publication le 22 décembre 1995 du premier Rapport parlementaire de la commission d’enquête sur les sectes. Ce rapport publiait une « liste noire » de mouvements qualifiés de sectes, les livrant à l’opprobre populaire et à la diligence de l’administration, notamment fiscale. Au sein de cette liste figurait de véritables sectes dangereuses, mais aussi des mouvements se considérant comme authentiquement religieux, notamment protestants ou catholiques.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Lun 4 Juil - 12:26

http://www.midilibre.fr/2011/07/03/le-mystere-autour-du-tresor-de-l-abbe-sauniere-attise-les-convoitises,348324.php

Rennes-le-Château Le mystère autour du trésor de l'Abbé Saunière attise les convoitises
Midilibre.fr
03/07/2011, 15 h 45

A l'entrée de Rennes-le-Château, minuscule village perché de la haute vallée de l'Aude, un panneau annonce la couleur : il interdit aux 120 000 visiteurs annuels accourus du monde entier de creuser des trous pour rechercher l'énigmatique magot de l'abbé Saunière.

Près d'un siècle après sa mort, le trésor supposé de Béranger Saunière suscite plus que jamais les passions, témoigne le maire Alexandre Painco. "Il y a tout le temps du monde", dit-il. Grande-Bretagne, Etats-Unis, Australie, mais aussi Brésil ou Japon... "Les gens arrivent de partout".

Plus de 500 romans, thèses ou essais ont été écrits sur le prêtre arrivé au village en 1885 et qui se mit à procéder à des travaux extravagants, sans que quiconque ne connaisse l'origine de sa fortune subite : rénovation de l'église, tour néo-gothique, villa, parc et jardins.

L'auteur américain Dan Brown se serait inspiré de la légende du prêtre, qui emporta son secret dans la tombe en 1917, pour son best-seller, le Da Vinci Code. Un personnage nommé Saunière y meurt dès le premier chapitre.

Aux origines de la renommée d'une légende jusqu'alors confinée peu ou prou à la région, Noël Corbu, un industriel de Perpignan. "Mon père a racheté en viager en 1946 le domaine de Saunière à Marie Dénarnaud", servante et maîtresse probable du prêtre dont elle avait hérité, raconte aujourd'hui la fille de Noël Corbu, Claire Captier. "Pour faire venir du monde dans l'hôtel-restaurant qu'il avait ouvert sur le domaine, il a répandu l'histoire du trésor", dit Claire Captier, 72 ans, qui s'est passionnée pour le sujet avec son époux Antoine.

La presse locale s'en est emparée à la fin des années 1950 et des ouvrages pseudo-historiques se sont chargés du reste. L'origine de la bonne fortune de l'abbé est expliquée pêle-mêle par le trésor des Wisigoths ou celui des hérétiques cathares, l'Arche de l'alliance ou encore le fruit d'un chantage : l'abbé aurait monnayé des découvertes remettant en cause l'histoire du christianisme.

Résultat, dans les années 1960, "les gens venaient avec des pelles et des pioches", se souvient Antoine Captier, 74 ans. "Ils achetaient des propriétés pour les fouiller". "Si on voulait le métro, les souterrains seraient déjà faits", ironise Alexandre Painco, expliquant "qu'on y allait même à l'explosif".

Un arrêté municipal a interdit les fouilles en 1965 mais certains ne se laissent pas décourager. "Il y a deux ans, on a eu des trous dans le cimetière", dit le maire.

Las, rien n'a jamais été trouvé. En 2003, des fouilles légales menées à la suite d'une mission de scientifiques américains n'ont rien donné. Ce qui n'empêche pas le village de 60 habitants de comptabiliser 120 à 150.000 visiteurs annuels, dont environ 50% d'étrangers. Le public est divers: des touristes curieux d'admirer le village, un ancien oppidum gallo-romain d'où l'on domine des paysages spectaculaires, côtoient les porteurs de poêles à frire ou de pendules.

"Des allumés, on en a en permanence", constate Alexandre Painco. "Certains ont abandonné travail, femmes et enfants pour la chasse au trésor". Et la proximité de Rennes-le-Château avec le pic de Bugarach où certains pensent qu'ils pourront échapper à l'apocalypse le 21 décembre 2012 ne gâche rien. Le village ne boude pas entièrement la carte de l'ésotérisme.

Le musée Béranger Saunière présente un point assez complet des théories en cours. Trois librairies se disputent le marché des curieux. Et dans l'un des deux restaurants, un pianiste britannique descendant d'une "famille de guérisseurs" saisit en musique "l'être" des visiteurs.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Lun 4 Juil - 12:27

http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/04/1121185-ils-cherchent-encore-le-tresor.html

Rennes-le-Château et sa région

« Aude - Littoral
PUBLIÉ LE 04/07/2011 08:41 - MODIFIÉ LE 04/07/2011 À 13:40 | LADEPECHE.FR
Rennes-le-Château. Ils cherchent encore le trésor de l'abbé Saunière
Aude

La tour Magdala a été construite par Béranger Saunière./ Photo AFP

« Si on voulait le métro, les souterrains seraient déjà faits », ironise Alexandre Painco, le maire de Rennes-le-Château. Pourtant, un panneau annonce à l'entrée du village l'interdiction de creuser des trous pour rechercher le magot de l'abbé Saunière.

Cela n'empêche pas les chasseurs de trésor de poursuivre les recherches : « Il y a deux ans, on a eu des trous dans le cimetière », raconte le maire. Le village compte 60 habitants mais 120 000 à 150 000 visiteurs du monde entier se rendent chaque année dans ce minuscule village perché dans la haute vallée de l'Aude.

Une légende et des « allumés »
Près d'un siècle après la mort de l'abbé Saunière, son trésor supposé suscite plus que jamais les passions. Sur l'ensemble des visiteurs, 50 % sont originaires de l'étranger. Il faut dire que même Dan Brown, auteur à succès, s'intéresse à la légende. L'écrivain se serait inspiré de l'histoire du prêtre pour son best-seller, le Da Vinci Code.

Un personnage nommé Saunière y meurt dès le premier chapitre, emportant le secret dans sa tombe. L'Américain n'est pas le seul à connaître l'abbé Saunière. Plus de 500 romans, thèses ou essais ont été écrits sur le sujet. L'abbé est arrivé dans le village en 1885. Rénovation de l'église, tour néogothique, villa, parc et jardins… Il se lance dans des travaux extravagants, sans que quiconque ne sache l'origine de sa fortune. Un industriel de Perpignan, Noël Corbu, est à l'origine de cette médiatisation. Il a racheté en 1946 le domaine de Saunière.

« Pour faire venir du monde dans l'hôtel-restaurant qu'il avait ouvert sur le domaine, il a répandu l'histoire du trésor », dit aujourd'hui sa fille, elle-même passionnée par le sujet. Résultat, dans les années 1960, des gens venaient avec des pelles et des pioches ou acheter des propriétés pour les fouiller. Ils espéraient tomber sur le trésor des Wisigoths, celui des hérétiques cathares ou encore l'Arche de l'Alliance.

En 2003, des fouilles légales ont été menées à la suite d'une mission de scientifiques américains. Elles n'ont rien donné. Le public continue de venir en nombre : Des touristes curieux d'admirer le village mais aussi quelques « allumés », selon le maire : « Certains ont abandonné travail, femmes et enfants pour la chasse au trésor. » Mais le village ne boude pas la légende. Un musée présente les théories en cours tandis que des librairies se disputent le marché des curieux.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Lun 4 Juil - 12:31

http://www.lindependant.fr/2011/07/01/l-existence-du-sivom-remise-en-question,36697.php

Lundi 4 juillet 2011SportFaits diversBlogsAnnonces
PerpignanNarbonneCarcassonneArgelèsCéretLézignanPyrénéesQuillanAglyCastelnaudaryLimouxCatalogne

Le vendredi 1 juillet 2011 à 06h00
Saint-Just-et-le-BézuL'existence du Sivom remise en question

Le mur du calvaire a été reconstruit grâce au syndicat intercommunal.
Lors des pluies torrentielles du mois d'octobre 2010, vers 13 h, des trombes d'eau dévalant de la montagne ont emporté le mur du calvaire, sur la place de Saint-Just, dévastant en même temps le chemin de Quillan.

En moins d'une heure, les hommes du Sivom de la Haute-Vallée étaient là, bravant les éléments, gyrophares allumés, sous une pluie toujours battante, pelle mécanique en action, camion en manoeuvres, pour dégager la route obstruée par les grosses pierres et enlever la boue qui avait envahi la place et les rues.

Deux heures plus tard, grâce au dévouement et à la promptitude des hommes, la route était à nouveau ouverte à la circulation, les lieux étaient sécurisés, la boue enlevée malgré la pluie qui continuait à tomber.

Vers Pâques, le Sivom entreprit la reconstruction du mur, à l'identique de l'ancien mur plus que centenaire, à la grande satisfaction des habitants du village, et qui sait, du platane lui aussi centenaire, gardien des lieux devant le Christ.

Le Sivom fait partie intégrante de la vie du village.

Dans la grande lessive silencieuse en cours, qui ébranle toutes les intercommunalités, le Sivom saura-il résister comme le platane, ou succombera-t-il sous les coups de butoir de la réforme administrative ? Dans ce cas-là, tout comme le mur, pourra-t-il être ressuscité ?
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Lun 4 Juil - 22:20

LE GRAND MECHOUI ESTIVAL "ORPAILLE ET RIPAILLE"
où comme on dit par chez nous "ARTA ET PINTA" (manger et boire)...

Le Grand Rassemblement des derniers Compagnons de la Libération prochaine du "Trésor du Curé aux Milliards".

avec un menu médiéval de spécialités Celtes et Wisigothes.


De : Rennes Le Chateau Info <contact@blanchefort.com>
Objet : Méchoui du cercle du 17 janvier
Date : 4 juillet 2011 15:00:47 HAEC

Bonjour à toutes et tous

Comme chaque année le Cercle du 17 janvier organise le Méchoui des chercheurs au mois d'août c'est-à-dire le 6 août 2011 à partir de 19 heures

Ce Méchoui convivial aura lieu à l'espace du minigolf de Rennes les Bains.
Il est nécessaire de réserver le plus tôt possible en libellant votre chèque de réservation à l'ordre de Nicault

Adressez vos chèques à
Cercle du 17 janvier
Domaine de Blanchefort
11190 Cassaignes
Tél 04 68 74 06 42

Libellez vos chèques à :
Nicault

Repas : Boissons comprises : 20 euros par personne

Menu :

Apéritif
Entrée : buffet, crudités, charcuterie.
Méchoui d'agneau - haricots
Dessert
vin

Le repas du 6 août est ouvert à toutes et tous adhérents du cercle ou pas.
Venez nombreux!

Clôture des inscriptions le 31 juillet 2011 après cette date inutile d’envoyer vos réservations, les places étant limitées, donc les premiers qui réserveront seront les premiers servis

Prix du Repas 20 euros

////////////////////////////////////////////////////////////

Désolé mais encore une fois, cette date ne colle pas à mon calendrier. Quel dommage !

Bon, ce sera peut-être pour la prochaine fois.

Venez nombreux et cagoulés pour ne pas être photographiés et fichés par les enquêteurs du Bugarach

Bon appétit et Meilleures pensées
Hercule


Dernière édition par Hercule le Ven 8 Juil - 13:56, édité 1 fois
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Jeu 7 Juil - 10:22

http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/07/1123505-rennes-les-bains-les-six-heures-pedestres-ce-samedi.html

LA DEPECHE.FR

PUBLIÉ LE 07/07/2011 09:25 | LADEPECHE.FR
Le 09/07/2011

Rennes-les-Bains. Les six heures pédestres ce samedi

Une belle journée sportive et récréative va se dérouler, samedi 9 juillet, sur la commune de Rennes-les-Bains, à l'occasion de la dix-huitième édition des six heures pédestres, courue en relais par équipes de quatre ou en individuel sur une boucle de 3 km autour du village. Cette épreuve, rendez-vous incontournable de la saison estivale, voit chaque année la participation de nombreux coureurs venus de toute la France. Les participants sont attendus à partir de 8 h 30 sur le podium de la place des Deux-Rennes pour les inscriptions de dernière minute, la remise des dossards et des T-shirts spécialement créés pour l'occasion. Le départ sera donné, à 11 heures, au centre du village, au niveau de la place des Deux-Rennes. Six heures durant, soit en relais, soit seuls, les coureurs vont enchaîner les tours de circuit de cette course à pied inscrite au calendrier des courses hors stade du département de l'Aude. À la fin de l'épreuve les valeureux sportifs se verront offrir par le partenaire Sanae Vitalis de Santé Aactions l'accès à la piscine d'eau thermale pour se relaxer avant la remise des récompenses qui aura lieu à partir de 18 heures sur la place des Deux-Rennes.

Chacun et chacune repartira avec son lot de récompenses et cela grâce à la générosité des nombreux donateurs et le soutien du conseil général de l'Aude. Les six heures pédestres sont organisées par la commune de Rennes-les-Bains qui voit dans cet événement un moyen supplémentaire pour promouvoir la station thermale.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 8 Juil - 13:14

http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/08/1124045-magrie-une-semaine-d-animations-la-cite-de-couiza-va-connaitre-une-semaine-riche-en-animations.html

Pieusse et sa région
ACTU

« Aude - Littoral
PUBLIÉ LE 08/07/2011 08:20 | LADEPECHE.FR
Du 09/07/2011 au 10/07/2011

Pieusse. La fête au village c'est ce week-end
Au programme des festivités, ce samedi 9 juillet, la journée commencera dès 7 heures par un vide-greniers organisé par la Croix-Rouge à l'espace Gumeï. Pour réserver un emplacement, téléphonez à la mairie au 04 68 31 09 48. À 18 h 30 les charmantes danseuses sévillanes de Limoux animeront l'apéritif. A 20 heures, repas-spectacle « Parfum de Paris », réservez vos places à la mairie au plus tôt. À 23 heures le traditionnel et féerique feu d'artifice tiré depuis le stade et c'est la discomobile Nadine qui nous fera danser jusqu'au bout de la nuit. Il faudra garder quelques forces pour le dimanche matin puisque le concours de pétanque sera à partir de 9 heures en doublettes par poules.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Ven 8 Juil - 13:17

http://www.lindependant.fr/2011/07/08/la-foret-d-en-malo,39525.php

L'INDEPANDANT

Le vendredi 8 juillet 2011 à 06h00 Réagir
BaladesLA FORÊT D'EN MALO

Panorama sur la vallée de l'Aude et le village d'Axat.

Accès : De Quillan, suivre la direction de Perpignan par la D.117 jusqu'à Lapradelle, puis Salvezines par la D.22. Grimper par la D.322 au Caunil. Traverser le hameau, et stationner au parking des randonneurs, au pied de la falaise.

Cartographie : Axat-Quérigut n°2248 ET et Prades n°2348 ET (IGN 1/25.000)

Balisage : Trait jaune.

Matériel : Bonnes chaussures, bâtons, jumelles.

Terrain : Sentiers de terre, quelques portions de bitume

Pratique : Communauté de Communes du Pays de Couiza Informations touristiques T. 04 68 74 02 51 www.paysdecouiza.fr Pays d'Axat n Maison des Pyrénées du Pays cathare T. 04 68 20 59 61 www.pays-axat.org Mairie de Salvezines T. 04 68 20 51 06

Bonnes adresses : Château de Puilaurens T. 04 68 44 06 28 Restaurant le Catharôme à Lapradelle-Puilaurens T. 04 68 69 16 24 Train du Pays Cathare et du Fenouillèdes www.tpcf.fr

EDe loin, la montagne du Bac Estable apparaît comme un gros pâté renversé, ceinturé par de puissantes falaises qui dévalent jusqu'aux rivières de l'Aude et de la Boulzane. Le long de cette dernière, les maisons de Salvezines marquent la porte d'entrée au massif montagneux.

La commune est réputée pour ses gisements de feldspaths, un minéral à base de silicate double, d'aluminium et d'un métal alcalin, qui entre dans la composition des carrelages et des verres. L'accès routier au hameau du Caunil, historiquement plus important que Salvezines, passe par les carrières à ciel ouvert de Carus et Puch Séguy, de larges éventails qui perforent les flancs de la montagne. Plus haut, celle-ci est constituée par un vaste plateau d'altitude, couvert par l'imposante forêt d'En Malo. Elle renferme de nombreuses dolines avec presque 250 gouffres répertoriés, dont certains atteignent 200 mètres de profondeur. Aucun n'a pourtant donné accès à la rivière qui sourd 900 mètres plus bas, aux gorges de Saint-Georges. Deux d'entre eux sont singulièrement intéressants et connus pour être des pièges à froid, les barrencs de la Neu, et dans lesquels les cafetiers d'Axat venaient chercher la neige autrefois. Une partie de la montagne servit de refuge au Maquis FTP Jean Robert et Faïta durant la Seconde Guerre Mondiale. Avec l'aide de 15 commandos américains parachutés le 11 août 1944, il participa activement à la libération de la Haute Vallée de l'Aude.

Du parking du Caunil, remonter la route sur 60 mètres et tourner à gauche (1 n boîtes aux lettres) sur le sentier qui s'enfonce dans le vallon. Après le petit étranglement, ignorer le départ latéral à gauche et rester au fond du thalweg jusqu'à déboucher sur une large piste forestière (2). Tourner à droite pour gagner l'aire de jeux et de pique-nique de la Couillade du Prat d'Aille (3).

Au carrefour, continuer tout droit 200 mètres sur la large piste puis emprunter la piste de droite (4) qui mène au col d'Al Bouich (5).

Distance : 14 km

Durée : 5 h

Dénivelé : 680 m

Difficulté : Sportif
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Sam 9 Juil - 9:14

http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/09/1124560-un-tresor-de-100-000-en-pieces-d-or.html#xtor=EPR-1

PUBLIÉ LE 09/07/2011 07:37 | LADEPECHE.FR
Millau. Un trésor de 100 000 € en pièces d'or

C'est Marc Aigouy qui a mis au jour la valeur du trésor.

Mardi dernier, le numismate Marc Aigouy voit entrer dans son magasin un jeune couple de Millau qui lui explique avoir trouvé, en entreprenant des travaux dans sa cave, un petit pot en terre cuite recouvert d'une tuile et contenant plusieurs monnaies. En réalité il s'agissait de 34 pièces d'or datant de 1595 à la Révolution. Un trésor, qui appartient en intégralité au jeune couple, puisqu'ils sont propriétaires de leur domicile. « Toutes ces pièces sont extrêmement rares, en particulier la plus ancienne, un escudo de 1595 qui était à l'époque façonné par les conquistadors avec l'or des Incas » déclare Marc Aigouy. Le couple a failli céder sa trouvaille à un homme pour 1800 euros. « Une arnaque » estime Marc Aigouy qui a décidé de racheter ce trésor d'une valeur de 100 000 euros. Il compte le revendre à des collectionneurs.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Her le Sam 9 Juil - 10:28

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/tourisme-loisirs/20110708trib000635138/peut-on-encore-trouver-des-tresors-en-france-.html

LA TRIBUNE

NUMISMATIQUE - 08/07/2011 | 17:59 - 686 mots
Peut-on encore trouver des trésors en France ?

Copyright Reuters
Après la découverte d'un trésor estimé à 14 milliards d'euros par les autorités indiennes, un couple français vient de mettre la main sur une petite fortune au fond d'une cave à Millau. En France, il resterait encore des pactoles à trouver mais, attention, la chasse au trésor est réglementée.
Emeraudes, diamants, statues serties de pierres précieuses enfouies sous des montagnes d'or... le fabuleux trésor redécouvert en Inde la semaine dernière et estimé à 14 milliards d'euros a de quoi faire rêver. Et pourquoi pas tenter sa chance pour trouver son propre pactole, même en France.

Pour un montant bien plus modeste, un couple a ainsi mis, fin juin, la main sur un ensemble de pièces datant du XVIIème siècle. Au cours de travaux dans la cave de la maison familiale située en plein centre-ville de Millau, ils ont découvert un pot de terre cuite remplie de monnaie. L'histoire a été révélée ce vendredi par un numismate. Prix du butin : 100.000 euros !

Tomber sur un pactole, même en France, c'est donc bel et bien possible. "On en voit toutes les semaines", assure même David Cuisine, vendeur de détecteurs de métaux en région parisienne. Ce prospecteur passionné et rédacteur du bulletin "Le Fouilleur" assure que parmi les 10.000 membres de son forum, certains ont "inventé" - selon le terme usité - des trésors évalués à 300.000 euros.

Prospection de plages

Les chasses au trésor convaincraient même de plus en plus d'amateurs. Et l'instrument le plus utilisé reste le détecteur de métaux. La Boutique du Fouilleur, spécialisée dans le domaine, vendrait ainsi quelque 2.500 appareils par an. Ces machines coûtant entre 500 et 1.100 euros sont ainsi loin d'être utilisées par les seuls prospecteurs de plages qui fouillent le sable après le passage des estivants.

Nombre d'"Indiana Jones" du dimanche se munissent ainsi de détecteurs de métaux pour sonder les champs, les abords de rivières ou les arbres indiqués par les anciens des villages.

Ces lieux, dont l'emplacement est bien sûr tenu secret par les plus aguerris, regorgeraient de pièces anciennes, dont certaines remontent aux époques gauloises et romaines. Ce ne sont d'ailleurs pas les plus intéressantes puisqu'elles sont plus nombreuses sur le marché que les monnaies datant du Moyen-âge. Chez les numismates, une pièce mérovingienne peut ainsi se vendre 2.000 ou 3.000 euros.

Une poignée de prospecteurs, carte anciennes en main, en a même fait une profession. "On peut se faire un ou deux SMIC par mois", prétend ainsi David Cuisine. Le problème, c'est qu'ils flirtent bien souvent avec l'illégalité.

Chasse au trésor interdite ?

L'activité est très réglementée. Sur le sujet, la loi reste stricte. "Nul ne peut utiliser du matériel de détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie" sans autorisation préalable, indique ainsi le texte de 1989 toujours en vigueur.

Pour fouiller un lieu public, il faudra donc une autorisation préfectorale. De même, un site privé ne peut pas être prospecté sans l'accord du propriétaire et si un tout objet ancien trouvé doit être signalé.

Toutefois, arguant la recherche d'objets perdus par leur propriétaire ou bien la mise à jour de canalisations, nombre de prospecteurs les utilisent en fait pour trouver des pièces d'or ou d'autres objets précieux.

Une pratique que regrette vivement les archéologues qui n'hésitent pas à qualifier ces chercheurs de trésors de "pilleurs". Pour Jean-Paul Jacob, président de l'Institut national de recherche archéologique préventive (Inrap), ceux qui cherchent ainsi à s'enrichir "appauvrissent les sites car ils recueillent les objets sans précaution scientifique."

Sur les 2.000 sites de fouilles ouverts par l'Inrap en France, certains font l'objet de convoitise et attirent même les pilleurs. Or, les objets trouvés dans le sol permettent notamment aux archéologues d'établir la datation de certaines découvertes.

La France, un grand site archéologique

Si les prospecteurs se justifient en assurant que les détecteurs ne fonctionnent pas au-delà de 20 cm du sol, cette limite ne les empêche pas de creuser le sol - ce qu'ils n'ont pas le droit de faire, signale Jean-Paul Jacob. "La France est un grand site archéologique", reconnaît ce dernier, mais son exploitation n'est pas sans risque. L'utilisation non autorisée d'un détecteur peut coûter 1.500 euros d'amende et l'exécution de fouilles archéologiques sans autorisation 7.500 euros.

Alors, en attendant de tomber, par hasard, sur un véritable trésor caché au fond d'une malle de grand-mère, il est plutôt conseillé aux férus d'histoire et autres passionnés de légendes de s'inscrire dans un club d'archéologie.

Marina Torre - 08/07/2011, 17:59
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rennes-le-Château - Chroniques et Actualités de la Haute Vallée de l'Aude et sur les Trésors du Monde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum