Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 11:40

HELLFEST : traduction "La Fête de l'Enfer"

http://lebloglaquestion.wordpress.com/2011/05/24/le-hellfest-de-satan/

Le Hellfest de Satan !
24 MAI 2011
tags: Hellfest et Satanisme
par La Question

Nous l’avons dit et réaffirmé dans de très nombreux articles, la musique metal sous ses différents sous-genres et catégories, est profondément imprégnée et dominée par une influence malsaine puisée directement dans les officines occultistes satanistes, dont tous les symboles se retrouvent dans l’imagerie des groupes rattachés à ce courant musical [1].

En effet, la majorité des groupes de Black Metal, qu’il ne faut pas prendre pour plus idiots ou ignorants qu’ils ne sont, savent très bien, même si l’on cherche à nous persuader du contraire, de quoi ils parlent lorsqu’ils proclament la gloire de Satan, ou font des odes aux puissances de l’Enfer lors de leurs prestations scéniques. D’ailleurs la célèbre chanson « Sympathy for the devil » (1968) des Rolling Stones, est emblématique de toutes les formations se revendiquant aujourd’hui du satanisme.

I. Les liens évidents avec le satanisme

Bien évidemment, à part quelques illuminés qui s’imaginent missionnés par Satan pour prêcher la « bonne parole » (sic) antichrétienne, la plupart des musiciens, ou des amateurs de musique metal dans ses diverses composantes ou courants, nient toujours farouchement le moindre lien entre eux et les cercles satanistes. Le problème pour eux, c’est que la force de la réalité est beaucoup plus puissante que leurs faibles arguments, les amenant inévitablement à une défense toujours maladroite et qui ne tient pas la route une seconde.

Tatouages, mutilations, scarifications, culte à Satan, messe noire, destructions de symboles ou d’édifices religieux, prises massives de stupéfiants, sexualité déviante allant parfois jusqu’au viol, le suicide, le meurtre, tels sont les effets de l’idéologie occultiste sataniste !

En effet, les liens entre la société secrète fondées par Aleister Crowley et ses amis (O.T.O, ou la Golden Dawn et à présent la WICCA), sont si nombreux, identifiés et déclarés, que la dénégation – dont la plus indigne est celle d’un prétendu prêtre Robert Culat, blasphénateur et apostat - touche à la plaisanterie ridicule chez les défenseurs d’une attitude purement théâtrale lors des prestations scéniques des groupes satanistes. Et les déclarations des musiciens, qui parfois se livrent avec une certaine sincérité, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, sont très sérieuses, car ces êtres vivent avec une réelle conviction leur engagement dans ces sphères idéologiques, conviction qui pousse à des actes irréversibles (tatouages, mutilations, scarifications, pour les plus légers, culte à Satan, messe noire, et très souvent des destructions de symboles ou d’édifices religieux, prises massives de stupéfiants, sexualité déviante allant parfois jusqu’au viol, le suicide, le meurtre, le vampirisme ou le cannibalisme), sont là pour le prouver, même si cela ne concerne qu’une minorité qui passe à l’action [2].

II. Les sources ésotériques sataniques du metal

Bien qu’il ne soit pas dans les habitudes des sociétés secrètes de divulguer les noms de leurs membres. D’ailleurs, condition de leur efficacité, le secret est de rigueur dans ces milieux occultistes, où il est même cultivé avec une certaine rigueur, nous possédons suffisamment d’informations sur les structures principales ésotériques qui jouent un rôle important dans le milieu du rock contemporain pour ne pas être dupes de la signification du sens de la symbolique utilisée par les groupes des diverses scènes, dont le Black Metal, mais pas uniquement car c’est l’ensemble de la musique moderne (pop/rock) qui est touchée par le phénomène. Cette affirmation n’est pas le fruit d’une « imagination débordante », mais provient des conclusions des diverses études universitaires réalisées sur le sujet.

La symbolique ésotérique utilisée par les groupes des diverses scènes, dont le Black Metal, mais pas uniquement car c’est l’ensemble de la musique moderne (pop/rock) qui est touchée par le phénomène, est liée au satanisme.

Que nous apprennent ces études ? Que le monde musical contemporain a été travaillé très tôt de l’intérieur par des théories occultistes et des organisations ésotériques dont la plus célèbre est sans conteste l’Ordo Templis Orientalis, plus connue sous le nom d’O.T.O., fondée par Karl Kellner (1851-1905). La pensée d’Aleister Crowley, par le biais de l’O.T.O., a exercé une influence significative sur l’œuvre de musiciens de rock tels que David Bowie, Jimmy Page, Genesis P-Orridge, Ozzy Osbourne (il lui dédie un morceau hommage, Mr. Crowley), Jaz Coleman, chanteur de Killing Joke, et les groupes Tool, Iron Maiden, Coil, Throbbing Gristle, Psychic TV, Current 93, Cradle of Filth, yelworC, Christian Death, Fields of the Nephilim, etc.

III. Les maîtres du satanisme

Aleister Crowley est devenu le magicien noir le plus populaire dans l’industrie de la musique aujourd’hui !

Aleister Crowley est donc devenu le magicien noir le plus populaire dans l’industrie de la musique aujourd’hui. Accusé d’être celui qui a inventé les messages subliminaux dans la musique car il pratiquait déjà à son époque ce type de méthode, il est clair qu’un grand pourcentage de la scène rock et des musiciens des 50’s, 60’s, 70’s, 80’s and 90’s ont été très influencés par cet occulte magicien noir nommé Aleister Crowley.

Tous se reconnaissent du mage noir sataniste qui opta pour la magie noire et, se désignant comme la Bête 666, invoquait Satan. Il utilisa le sexe, l’usage de drogues et les rites sataniques pour s’allier des forces occultes. Expulsé d’Italie pour pédophilie, il continua dans son château au Royaume Uni. C’est à Hastings, en Grande-Bretagne, qu’il mourut en 1947, dans le quartier où allait naître un de ses futurs admirateurs, le chanteur aux allures longtemps ambiguës de Dandy androgyne, David Bowie, compagnon de route du leader des Rolling Stones, Mick Jagger qui ne cachèrent pas leur « sympathy for the devil ».

Ainsi, les idées qui circulent, et influencent les comportements de haine anti-chrétienne, sont dirigées par des personnages parfaitement instruits de ce qu’ils font et de ce qu’ils diffusent comme thèses dans les esprits. Et, il faut le dire clairement, ces individus sont tous membres d’organisations occultistes, sociétés secrètes qui livrent des cultes à Satan (O.T.O. Wicca, Golden Dawn, etc.) [3].

Conclusion

Il faut être clair, la musique satanique présente un grand danger pour la société et les esprits ! L’idéologie satanique véhiculée par certains groupes est perverse et dangereuse pour ceux qui se laissent séduire par les idées malsaines et corruptrices diffusées par ce courant musical.

Il est donc nécessaire de tirer avec force la sonnette d’alarme face à une mouvance satanique dont l’influence n’est pas à minimiser et dont la nocivité est immense ! Depuis des années les fans de black metal, courant qui cultive le blasphème et la glorification de Satan, ont été liés à des faits divers tels que les incendies de nombreuses et anciennes églises en bois (notamment Stavkirke et Fantoft, en Norvège, par l’Inner Circle), des viols et plusieurs suicides, des crimes.

Le retour à un certain paganisme européen, est en réalité un autre visage des milieux occultistes qui profitent de la vague écologiste pour conduire les esprits vers des domaines qui sont sous la domination de Satan !

Quant au caractère véritable du retour à un certain paganisme européen, pour amusant qu’il puisse paraître, ce panthéisme shamanique, dans lequel, dans une atmosphère antichrétienne, il s’agit d’entendre les voix de la nature, de savoir « diriger » les élémentaux –Sylphes, ondines, Gnomes et Salamandres, de voyager en astral, ou de visiter le monde archétypal, il est en réalité un autre visage des milieux occultistes qui, adaptant leur discours à l’air du temps, profitent de la vague écologiste pour conduire les esprits vers des domaines qui sont sous la domination d’un unique maître bien connu : Satan !

Notes.

1. Faire un signe comme les, ou adhérer à un symbole sans savoir ce qu’il signifie, c’est comme faire une prière au diable. Collaborer, faire un signe d’allégeance à Satan. Le rock était à ses débuts une invention malsaine et c’est ce qu’il est toujours, car il est le fruit d’une mauvaise semence, issu du sein de la perversité. Il a été dénoncé pour ce qu’il était vraiment et ce qu’il est encore aujourd’hui : l’hymne de la rébellion et du diable. La musique rock ne se résume donc pas seulement à des sons d’un genre particulier. Elle a été conçue par un esprit et continue d’être animée par ce même esprit : l’esprit de l’Antéchrist !

2. Il faut savoir que Satan est jaloux d’imiter l’action divine dans l’âme ; le démon s’efforce d’exercer lui aussi son empire ou plutôt sa tyrannie sur les hommes. Tantôt il assiège pour ainsi dire l’âme par le dehors en lui suscitant d’horribles tentations ; tantôt il s’installe dans le corps et le meut à son gré comme s’il en était le maître, afin de jeter le trouble dans l’âme. Dans le premier cas c’est l’obsession, dans le second c’est la possession.


Dernière édition par Hercule le Lun 13 Juin - 12:09, édité 2 fois
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 11:42

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/04/le-collectif-provoc-hellfest-ça-suffit-demande-lannulation-des-groupes-christianophobes.html

28 avril 2011

Le collectif « Provoc Hellfest ça suffit » demande l’annulation des groupes christianophobes

Communiqué du collectif :

"La prochaine édition du festival Hellfest qui se déroulera les 17, 18 et 19 juin prochain à Clisson fait déjà débat. Pour preuve la déprogrammation du groupe Anal Cunt en raison de ses titres de chanson irrespectueux envers les victimes de la shoah. Cette annulation fait suite à celle de Satanic Warmaster, un groupe néonazi. Les organisateurs de ce festival manquent donc cruellement de vigilance dans leur programmation. Suite à ces annulations, le collectif « Provoc Hellfest ça suffit » a recueilli des informations complémentaires sur la prochaine édition. Il apparait que plusieurs groupes, toujours au programme, véhiculent des propos de violence et de haine très clairement antichrétienne. Au même titre que les provocations raciales, la provocation sur le fait religieux, publique de surcroît, est intolérable. Pour cette raison, le collectif se mobilise et demande aux partenaires institutionnels et privés du festival, par le biais d’une lettre qui leur a été adressée, d’intervenir auprès des organisateurs afin, qu’à tout le moins, les groupes cités ci-dessous soient rapidement annulés. La pétition a déjà réuni plus de 1300 signatures ! Par ailleurs, le festival Hellfest bénéficiant de fonds publics, le collectif demande également qu’un audit complet de la programmation soit réalisé chaque année, de manière à ce que tous les groupes véhiculant des propos violents et diffamatoires puissent être écartés a priori.

N.B : copie au MRAP et à la LICRA"

Posté le 28 avril 2011 à 20h34 par Michel Janva |
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 11:45

http://www.lemonde.fr/culture/article/2010/06/20/patrick-roy-au-hellfest-oui-le-metal-a-besoin-d-etre-defendu_1375877_3246.html

Patrick Roy, député-maire PS de Denain (Nord)
Patrick Roy au Hellfest : "Oui, le métal a besoin d'être défendu"
LEMONDE.FR | 20.06.10 | 17h36 • Mis à jour le 21.06.10 | 10h22

Patrick Roy, député de Denain (Nord), pose avec des fans de métal au Hellfest 2010, le 20 juin.Michaël Szadkowski

Le député-maire socialiste de Denain (Nord), Patrick Roy, se rend cette année pour la première fois au Hellfest, après avoir pris la défense de ce festival de musique métal à l'Assemblée nationale contre l'ancienne ministre Christine Boutin. Très bien accueilli par les festivaliers, qui se sont bousculés pour se faire prendre en photo avec lui, Patrick Roy s'est également entretenu avec la presse et les organisateurs pour évoquer la culture du hard rock en France.

Vous êtes venu au Hellfest sans Christine Boutin... vous ne l'avez pas invitée ?

(rires) Non, je n'y ai pas pensé. Mais si je l'avais fait, je pense qu'elle n'aurait pas accepté. D'abord, parce qu'elle n'est sûrement pas une grande fan de métal. Ensuite parce que nous nous sommes combattus politiquement plusieurs fois et que nos valeurs sont tout de même très opposées. Cela dit, c'est dommage qu'elle ne puisse pas voir ce rassemblement de ses propres yeux. Je m'étonnais, en arrivant, de ne pas trouver sur place des centaines de chrétiens ensanglantés, peut-être aurait-il fallu qu'elle s'en rende compte elle aussi...

Vous êtes identifié comme "le député métalleux" et êtes très populaire au sein de la communauté hard rock. Pensez-vous que ce genre de musique ait besoin d'un défenseur politique ?

Absolument. Tous ceux qui combattent et stigmatisent le métal représentent un vrai risque pour la démocratie. Cette musique est certes exubérante, mais elle ne mérite pas qu'on condamne l'ensemble des artistes qui lui sont associés. Lorsqu'un artiste va trop loin dans ses textes (en musique comme au cinéma ou en littérature, d'ailleurs), personne ne condamne l'ensemble du genre auquel il appartient. C'est un cheminement de pensée totalitaire, envers lequel il ne faut avoir aucun compromis. Tout comme il ne faut aucun compromis avec les groupes qui tiennent des propos inqualifiables : il y en a partout, dans le métal comme ailleurs.

D'où provient ce malaise avec le métal ?

Plus que les attaques politiques et la diffamation, le vrai problème, en France, c'est l'ignorance. Citez-moi une émission de télévision grand public, une radio nationale qui en diffuse : il n'y en a pas. Un festival comme le Hellfest, c'est formidable, mais ça reste malheureusement une exception. Pourtant, la scène est très riche et très intéressante. Pourquoi n'existe-t-il pas de catégorie "métal" aux Victoires de la musique ? Pourquoi le budget du ministère de la culture ignore-t-il les initiatives dédiées à cette musique ?

J'ai parlé de ces sujets en commission parlementaire avec le ministre, Frédéric Mitterrand. Il semble assez ouvert sur le sujet, et j'espère qu'en 2011 les choses auront évolué pour ce style de musique qui, je le rappelle, rassemble des centaines de milliers de personnes.

Ce sont pour ces raisons que vous êtes venu au Hellfest ?

Non, je suis là avant tout pour la musique ! Je ne pourrai malheureusement pas voir Kiss ce soir, mais j'aurai la chance de voir des grands classiques comme Motörhead, Saxon, Exodus... Et aussi certains coups de cœur, comme Devin Townsend, très proche du rock progressif, mon style préféré.

Ce que j'apprécie dans ce festival, c'est qu'il n'y a pas de "tricheries" et qu'il présente le métal tel qu'il est. Je ne veux surtout pas que le style devienne grand public uniquement en raison de morceaux calmes ou de ses ballades (même si Still Loving You de Scorpions est parfait, je vous l'accorde). Le métal doit rester violent et décalé, avec son folklore, ses T-shirts et costumes bariolés, et surtout, sa bonne ambiance. Il est beaucoup moins dangereux selon moi de venir au Hellfest que d'assister à un match de football...

Propos recueillis par Michaël Szadkowski et Ariane Nicolas
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 11:48

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2011/05/04/article_la-mort-de-patrick-roy-denain-en-deuil-d.shtml

ACTUALITÉ RÉGION

Mort de Patrick Roy : Denain en deuil de son maire rockeur
mercredi 04.05.2011, 05:22 - PAR FRANCIS THUILLIEZ

Dans son terrible combat contre la maladie, Patrick Roy (ici avec Geneviève, son épouse) a toujours gardé le moral. La musique metal, l'autre passion d'un homme politique atypique. PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ ET ÉDOUARD BRIDE
| DÉCÈS DU DÉPUTÉ NORDISTE |

Patrick Roy, le trublion de l'Assemblée nationale, le rockeur PS qui vilipendait le gouvernement dans son costume rouge « flashy », a perdu sa lutte contre ce cancer du pancréas qu'il combattait depuis neuf mois. Il aurait eu 54 ans cet été.

« J'ai un immense amour pour Denain. Jamais, je n'aurais voulu être maire d'une autre ville. » Cette phrase, prononcée le 17 décembre 2010 au théâtre de Denain empli d'une foule aux larmes, fait aujourd'hui figure d'épitaphe et résume bien l'affectivité d'un élu socialiste qui avait pris les rênes de sa ville natale en mars 2008, après avoir été élu député de la 19e circonscription six ans plus tôt, et reconduit dans ses fonctions il y a quatre ans. L'ancien instituteur du faubourg Duchateau, carté au PS dès 1986, avait été auparavant conseiller général du canton de Denain de 2001 à 2008.


C'est au retour de vacances en Australie en août 2010 (les voyages étaient une autre de ses passions), que Patrick Roy avait ressenti les premiers symptômes. Des maux de ventre anormaux qui l'avaient envoyé, à la demande insistante de Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, à l'hôpital Georges-Pompidou de Paris. Un cancer des voies digestives avait été diagnostiqué, mais c'est en décembre que l'homme décharné, fatigué mais d'une admirable combativité, avait annoncé de son fauteuil roulant, lors de la réunion publique au théâtre, que c'était le pancréas qui était touché. Un des plus impitoyables cancers de l'espèce.

Pourtant, après quatre chimiothérapies infructueuses, le maire denaisien avait repris espoir grâce à un traitement au Folfox 4 simplifié, une molécule qui lui avait particulièrement réussi. Mais, hélas, ce n'était qu'une rémission de quelques mois. Car au fil des jours et de ses apparitions publiques de plus en plus rares, on sentait bien que son état s'aggravait. Gravir des escaliers était une torture et son visage émacié trahissait la progression d'un mal aussi sournois qu'incurable.

« On se sent comme des orphelins »

Si son absence au Grand Prix cycliste professionnel de Denain, le 14 avril, n'avait échappé à personne, il avait toutefois présidé, le lendemain, le conseil municipal pour le vote du budget primitif. Et il avait encore tenu, le lundi de Pâques, à assister au cent huitième carnaval de sa ville. Une tribune avait même été installée au pied de son appartement, dans la rue de Villars. D'aucuns s'étaient même pris à espérer encore...

Mais lundi, le papa de Kévin, qui aura 19 ans dans six jours, a été admis à 17 h 30 au centre hospitalier de Valenciennes. Pris en charge par l'équipe médicale des soins palliatifs, « Monsieur Patrick Roy s'est éteint paisiblement à 5 heures, ce matin 3 mai, dans ce même service, » signale, avec tristesse, le service communication de l'établissement.

Le barbu aux costumes voyants, qui lui avaient valu d'être « la mouche du coche » du « Petit Journal de Canal+ » animé par Yann Barthes, était un politique atypique, défenseur du rock metal et des gens modestes. Ses permanences du vendredi à la mairie ne désemplissaient pas. Son assiduité sur les bancs de l'Assemblée nationale n'était pas légende et, chaque week-end, son agenda local ressemblait à un marathon.

Il avait également mené un combat de tous les instants comme président du groupe parlementaire « amiante » de l'Assemblée nationale. Le fait d'avoir rendu sa maladie publique lui avait aussi valu d'être l'invité d'un tas d'émissions radio et télé.

« On se sent comme des orphelins », soupire Anne, la responsable d'une association. « Je n'arrive pas à croire cette nouvelle tant Patrick Roy nous avait convaincus qu'il allait s'en sortir », affirme cet autre passant devant la mairie.

À Denain, tous les drapeaux sont en berne et la ville, dont les rues ensoleillées sont balayées par un vent pernicieux, vit comme au ralenti. Même le tableau d'informations électronique, situé devant la statue équestre du maréchal Villars, ce héros que l'on fêtera lors du tricentenaire de la fameuse bataille de Denain le 24 juillet 2012, est arrêté sur un message fixe : « Patrick Roy, député du Nord, maire de Denain, est décédé. » Quelques lignes jaunes que les passants regardent avec atterrement, comme si elles annonçaient la fin du monde. •

La population pourra rendre un hommage à Patrick Roy vendredi, de 10 heures à 17 heures à l'hôtel de ville de Denain. Les obsèques auront lieu samedi, à 10 h 30, à la grande salle de la place Baudin.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Je crois qu'il s'agit de Justice Immanente. Prions pour son âme et pour sa famille.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 11:59

http://www.musik-industry.com/blog/2517/hellfest-2011-la-polémique-recommence.html

Lire Dossier réalisateur : M.Night ShyamalanLire Musik Industry 2.0 vous salue bien ! >>
Hellfest 2011: la polémique recommence
Par denis le 21/10/2010Partager

L'édition 2010 du Hellfest avait été la cible de nombreuses associations pro-catholiques et autre grand-mère la moral (Christine Boutin tout ça). Plusieurs mois après, qu'a t-on retenu de tout cela ? Pas grand chose à vrai dire tant leurs arguments témoignaient d'une méconnaissance totale de la scène Métal. On en finissait même par être lassé de lire et entendre tout un tas d'idioties et d'amalgames bancals de leurs parts.

Toutefois, au delà de toute considération religieuse, il faut reconnaître que leurs intentions étaient louables, à savoir: préserver la jeunesse de toute "déviance". Seulement, par l'intermédiaire de grossiers raccourcis, ils ont fini par s'éloigner totalement de leur volonté première pour ne véhiculer au final qu'un message simpliste: METAL = SATAN = INFAMIE. Triste. Car, au lieu d'ouvrir un dialogue constructif avec les acteurs du festival, nous avons assisté à l'agitation stérile de bien-penseurs fermés d'esprits, se refusant de comprendre ne serait-ce qu'un chouïa l'univers de cette scène alternative.

J'avais ceci-dit la naïveté de croire que face à l'échec de ces lobbys dans leur course à la mise à mort du Hellfest, ils auraient au moins eu le mérite de réfléchir sur les raisons de leur non-réussite. Mais, à peine quelques semaines après l'annonce de l'édition 2011 et au vu des premières voix anti-Hellfest estampillées pro-catholiques, force est de constater qu'il n'en est rien. Dommage. Vraiment dommage. Ainsi, sur le site Les Intransigeants (journal en ligne rédigé par des étudiants catholiques) nous pouvons trouver nombre de perles qui, si elles ne témoignaient pas d'une petitesse d'esprit effarante, pourraient prêter à sourire.
En voici 2 extraits:
- "L’affiche du Hellfest 2011 : la dernière provocation christophobe du festival dégénéré",
- "un lieu de culte Chrétien profané tous les deux jours en France, le plus souvent du fait de satanistes abrutis par ce genre de musique dégénérée".

Ceci dit, gardons-nous nous aussi de tout amalgame. De tels propos ne sont en effet pas du tout représentatifs du ressenti des millions autres croyants français. Seulement, à défaut d'être la majorité, ce type de groupuscules extrémistes (pour preuve: ils se définissent eux-mêmes comme étant "en révolte contre le modernisme") sont bruyants et savent se faire entendre. Pour leur défense, disons toutefois qu'au jeu des clichés, certains pro-Hellfest ne font pas dans la subtilité comme en attestent certains groupes Facebook récemment créés: “Lâcher un catholique extrémiste au milieu du Hellfest et le regarder prier”, et j'en passe des meilleurs.

Pour conclure, ce qui m'a poussé à écrire ces quelques lignes ce ne sont pas ces propos malheureux des uns et des autres. Non. C'est simplement cette incapacité des anti-hellfest à communiquer intelligemment, à échanger et, tout simplement, à ouvrir un dialogue. Car, en gesticulant et hurlant bêtement au loup, ils ne font qu'animer des tensions et générer inlassablement du mépris, de l'incompréhension et de la haine. Ce qui, il me semble, est l'inverse même des fondements qu'ils prétendent défendre.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Ce n'est pas la polémique qui recommence, c'est le Festival de la Désolation qui se poursuit.
Les martyrs Vendéens et Bretons doivent se retourner dans leurs tombes.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 12:08

http://www.pourlafrance.fr/actualites/communiques-de-presse/subvention-hellfest-2011--sandra-bureau-conseillere-regionale-mpf-vote-contre-et-lance-un-appel-aux-partenaires-et-elus-concernes.html

Subvention Hellfest 2011 : Sandra Bureau, conseillère régionale MPF, vote contre et lance un appel aux partenaires et élus concernés

Communiqué de Sandra BUREAU, conseillère régionale MPF des Pays de la Loire
Lors de la commission permanente du 21 mars, Sandra Bureau a interpellé les élus régionaux concernant la subvention de 20 000 € proposée pour le festival Hellfest 2011.

« Les élus et collectivités financeurs ont un devoir de vigilance quant au contenu des manifestations qu’ils subventionnent. Nous ne pouvons cautionner un festival où une partie du rock metal programmé – notamment le black metal - encourage délibérément - par des mises en scène ou des paroles d’une noirceur extrême -, à la violence, à l’intolérance, à la haine et au meurtre des chrétiens, ou au satanisme. Concernant le Hellfest 2011, une première alerte a été donnée, notamment à l’initiative de la fédération nationale des déportés, avec la déprogrammation récente de deux groupes (Anal Cunt en mars et Satanic Warmaster, en décembre), qui prônent la mysogynie, l’homophobie, l’antisémitisme, le racisme entre autre.
Cette déprogrammation prouve que certains groupes vont trop loin. Allons-nous attendre que des sanctions ou des plaintes aboutissent pour susciter esprit critique et vigilance ?
Certains groupes de l’édition 2011 dépassent les limites, et restent inacceptables au regard notamment de la protection de la jeunesse et des mineurs, des personnes psychologiquement fragiles et du respect des libertés religieuses.
Les amateurs invoquent le 2nd degré du métal et le nécessaire recul à prendre avec cette musique et son folklore : elle n’en reste pas moins extrêmement violente et morbide. Nous sous-estimons l’impact des affiches, des mises en scène ou des paroles sur une partie du public.
La libre expression artistique est une valeur importante à défendre, à condition qu’elle ne dérive pas vers une incitation à la christianophobie, à l’esthétisation de la violence, au satanisme, au néonazisme ou toute autre dérive inacceptable, ce qui est le cas pour une partie des groupes programmés. »

Sandra Bureau, conseillère régionale MPF des Pays de la Loire

///////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Au regard des affiches et des publicités, c'est quoi au juste ce Hellfest ?
Un nouveau culte religieux luciférien donné à Satan ?
Je signale et je rappelle qu'il existe en France une loi de Séparation de l'Eglise et de l'Etat, et qu'en conséquence l'Etat Français n'a pas à financer des activités religieuses, y compris l'émergence les nouvelles religions lucifériennes.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 12:26

HELLFEST ET SABBAT

Avec le Hellfest, le sabbat n'est plus un mythe :

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

http://membres.multimania.fr/chassesorcieres/pageprincipale23.htm

L'histoire du sabbat était l'histoire d'un mythe, élaboré sur de nombreuses années, et composé de multiples strates...

Ce mythe mit longtemps à se répandre, et ne connut sa forme définitive qu'à la fin du seizième siècle. Beaucoup mirent en doute sa véracité. Même l'Église, souvent, resta fidèle à sa propre tradition et refusa de voir en ces réunions nocturnes de femmes autre chose qu'une illusion.

Cependant, les juges torturaient, en tout cas en France et dans le domaine germanique. Ce sont les aveux, sous la torture, des malheureux accusés, qui affirmèrent, alimentèrent et contribuèrent à répandre le mythe. Ce sont ces aveux, que nombre de contemporains considéraient déjà comme irrecevables, qui servirent de "preuve" à l'existence du sabbat, et à la culpabilité des prévenus.

Ainsi, pendant deux siècles, des tribunaux condamnèrent-ils des centaines de personnes pour avoir participé à de nocturnes réunions maléfiques... des réunions dont nul n'eut jamais la plus infime preuve matérielle, que personne, hormis les prétendus sorciers, n'avait jamais ne serait-ce qu'entraperçu....

Mais le mythe du sabbat cristallisait bien des peurs et des névroses de l'époque. C'est sans doute en cela qu'il faut chercher les raisons de son succès.

De ce mythe, de cette histoire essentiellement orale, on n'a qu'une réelle trace historique: celle des procès de sorcellerie, et ces fameux aveux extorqués par la souffrance....

Toutes ces voix, évidemment, ne sont pas unanimes. Il y a en effet des différences, parfois notables, selon les lieux, et les époques. Certains récits sont même à étudier à part, tant ils relèvent plus de traces de croyances animistes ou païennes, en particulier celle en la Bonne Dame, que de quelconques théories démonologiques... Cependant, on peu dégager de l'ensemble de ces "témoignages" les grandes lignes du mythe.

Parmi les variantes, on peut retenir l'heure et la date du sabbat, qui semble en fait se produire n'importe quel jour selon la région, et parfois même en plein midi....On confesse s'y rendre à pied, à cheval, juché sur une fourche, un bâton... ou sur un balai, bien sûr.

"Cet équipage, la sorcière sur son balai, précise Guy Bechtel, qu'on sait représenté pour a première fois sur un dessin anonyme, en marge d'un manuscrit de Martin Franc en 1451, c'est à dire exactement à la date généralement retenue pour les premières chasses, fut ensuite constamment répété dans l'iconographie de la sorcellerie".

On dit également chevaucher des animaux, pour se rendre au sabbat: cochons, boeufs, ânes.... Ou encore se transformer en animal...

Enfin, parfois, c'est le Diable qui les emporte....

Dans toutes les descriptions du sabbat, un point est un peu étonnant pour un esprit du vingtième siècle: partout, on raconte le sabbat comme un double de la société ou vit la sorcière tous les jours. Elle y retrouve les mêmes personnes, connaissances, voisins, voisines, membres de sa famille, et surtout elle y retrouve le même ordre social.

Le sabbat n'est pas du tout révolutionnaire.... On y respecte la vieille division en trois ordres commune à toutes les sociétés indo-européennes: travailleurs, prêtres, guerriers, ou encore tiers état, noblesse, clergé. Au sabbat, cette division en trois catégories prend la forme d'une division entre "masques", sorciers et magiciens.

La distance sociale est respectée: pas plus au sabbat que dans la vraie vie, on ne mélange les torchons et les serviettes. Chacun a ses spécificités, et chacun tient son rang. Ainsi, par exemple, si les paysannes viennent nues, les grandes dames, elles, sont parées de leurs plus beaux atours...

Le Diable, véritable monarque en son royaume, préside.

Ainsi que le note Guy Bechtel, "on inverse Dieu, les rites, les couleurs, et (...) le devant et le derrière, mais on n'inverse pas l'ordre social."

Une fois chacun arrivé, après un hommage évidemment érotico/scatologique au maître de céans (un baiser sur ses "parties honteuses"), peut se dérouler la messe noire. Cette dernière n'est rien d'autre qu'une messe catholique inversée: tout ce qui est blanc ou de couleur claire dans celle-ci devient noir ( les cierges, les tenues des officiants ), au moment de la communion, on mange et on boit des choses de couleur sombre , on utilise des mots de latin prononcés à l'envers... quant à l'eau bénite, elle est remplacée par ... l'urine du diable.

Enfin, arrive le temps des réjouissances: tout d'abord, la danse, accompagnée par un orchestre parfois, ou bien par de plus modestes tambourins, danse lascive, danse lubrique, danse... endiablée...

Il arrive que l'on élise une reine du bal: puisque tout est à l'envers, ce sera la plus laide....

Puis, vient le fameux banquet. On y sert souvent des mets bien peu ragoûtants, charognes en décomposition et autres pourritures, bave de crapaud ou sombres anguilles.... mais on les sert en une somptueuse vaisselle, toute de vermeil, d'or, et d'argent....

Parmi ces mets dont certains ont raconté qu'ils ne rassasiaient jamais, quand ils ne disparaissaient pas dès les premiers rayons de l'aube, il en est un qui résume et cristallise toutes les terreurs attachées au sabbat: la chair humaine, et en particulier celle d'enfants, voire de bébés....

A la fin du sabbat, vient une "confession à l'envers", où l'on est puni si l'on n'a pas assez commis de péchés, et qui se solde par un baiser sur le postérieur du diable, encore une inversion par rapport aux baisers donnés aux prélats et aux seigneurs.

Enfin, vient l'orgie générale.

Cet aspect est l'un de ceux qui ne comportent que peu de racines folkloriques antérieures à la chasse aux sorcières, et fut essentiellement construit par les démonologues.

C'est pourquoi il apparaît de plus en plus à mesure que les procès sont tardifs.

Cette orgie est encore le lieu de l'inversion, et plus largement de la transgression de tous ces tabous qui sont en train de se faire plus pesants: on s'y livre avec frénésie à l'inceste, à la sodomie, à l'homosexualité, et ce dans toutes les positions interdites par la morale de l'époque.... Pour finir, les sorcières s'accouplent avec le Diable en personne.

Les juges demandèrent souvent avec avidité aux accusées tous les détails scabreux possibles et imaginables, en particulier de décrire le membre du Diable. Évidemment, les réponses furent aussi variées qu'imaginatives, et pourraient créer un inventaire érotico-comique sans précédent si elles n'avaient conduit leurs auteurs tout droit au bûcher.

Guy Bechtel note cependant: "Il ne reste pourtant rien dans ces scènes du côté paillard qu'on attribuait au diable Moyenâgeux. Le nouveau, décrit par les démonologues, n'est pas drôle et le coït fait mal."

En effet, toutes les accusées disent que le sperme du diable est glacial, comme la mort, et que faire l'amour avec lui est pire que "le travail d'enfant"...

De ces amours sans plaisir naissent parfois des enfants morts-nés, que l'on servira au prochain sabbat....

Le sexe, la souffrance, la mort, la femme, le Diable: on retrouve tous les thèmes récurrents de la chasse aux sorcières, que mêlaient déjà les artistes de l'Empire Germanique au tournant du XVème et XVIème siècle.

Ces récits sont en fait composés de plusieurs strates.

Certains éléments viennent de la nuit des temps: ainsi, le vol nocturne extatique, ou la métamorphose en animaux... Ces éléments se retrouvent dans de nombreuses cultures, très éloignées les unes des autres, et participent sans doute à un vieux fond chamanique et animiste commun à toute l'humanité.

Ils n'avaient évidemment rien à voir avec une quelconque adoration du démon, mais faisaient encore partie de l'inconscient collectif et ont été amalgamés au tout.

L'idée de femmes volant dans les airs nocturnes, parfois maléfiques, parfois liées parfois au royaume des ombres, est également ancienne. Ce sont les stryges antiques, par exemple, les suivantes de Diane ou de Dame Habonde, ou encore les Banshees, hurlant dans les ténèbres pour annoncer la mort du malheureux qui vient à les entendre....

L'aspect "inversion" ou "à rebours" peut évoquer la fête des fous , les bacchanales et autres fêtes rituelles ou l'ordre habituel est pris à contre-pied.

Alors que l'Europe se centralise, que le monde paysan dérange une partie des élites citadines, que la religion veut se débarrasser de tout aspect un tant soit peu païen, ces fêtes ne peuvent plus être considérées d'un bon oeil, et le sabbat sera leur caricature.

L' aspect sexuel omniprésent dans le sabbat est à mettre en relation avec l'ensemble de la société de l'époque, qui cherchait de plus en plus à "diaboliser" le corps.

Ainsi, pour Guy Bechtel, "on a parfois pensé que ces détails scabreux provenaient de l'inconscient de quelques juges, malades ou névrosés, qui auraient pris plaisir à les mettre en valeur. Il faut plutôt y voir un indice plus général, et replacer ces juges dans leur ensemble à l'intérieur d'une société qui, à certains moments, avait décidé de rejeter le corps et de faire la guerre au sexe. Alors, on ne saurait plus taxer tel ou tel juge particulier de maladie mentale (même si cela peut se surajouter ). Les détails érotiques révèlent plus généralement certains aspects névrotiques présents dans la société toute entière."

Enfin, on peut ajouter que les accusations d'orgie ne sont pas non plus une première dans l'histoire de l'humanité, de même que les accusations de cannibalisme.

Le cannibalisme en particulier est une vieille hantise, de même que le meurtre d'enfants. On en a souvent ( toujours? )accusé ses adversaires, accusé... L'Autre.

Ainsi, les romains accusèrent-ils les premiers chrétiens de se livrer à la luxure, de manger de la chair humaine et d'assassiner des enfants. Plus tard, les chrétiens à leur tour en accusèrent les juifs, les hérétiques et les "cigains"...

D'ailleurs, le nom même de "sabbat", venant de "shabbat", rappelle le lien entre vieilles haines, le lien entre persécution des juifs et persécution des sorcières, de la même façon que l'idée du complot et de la réunion nocturne, déjà évoquée à propos des Vaudois, les relie toutes deux à la chasse... aux hérétiques.

Par rapport à l'histoire contemporaine, on peut au passage noter que l'anthropophagie fit partie, au XIXème et au XXème siècles, des grands fantasmes de Occident colonisateur.... de même que la supposée nature lubrique des peuples colonisés.

Il semble ainsi, par rapport à l'ensemble de ces peurs et fantasmes, que l'on soit face à un noyau archaïque très profond chez l'être humain.

Ce sont donc tous ces thèmes, vieux motifs mythiques, terreurs plus ou moins conscientes, éléments névrotiques de l'époque qui se sont entrecroisés, tissés jusqu'à former une trame cohérente... une histoire mortifère dont notre mémoire collective a gardé la trace.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : On ne pas pas dire que les festivaliers du Hellfest cultivent le bon goût, le beau et l'élégance.
Quoique je me souviens dans ma jeunesse avoir moi-même acheté, une fois, un disque de Black Sabbath "Paranoid".
J'avoue que le fan de Bob Dylan que j'étais a eu beaucoup de mal à apprécier ce genre de musique et que je me suis vite débarrassé de ce "machin"...

BLACK SABBATH : Tony Iommi et Ozzy Osbourne, qui se connaissaient depuis l'école, ne s'aimaient pas beaucoup. Geezer Butler voyait Iommi comme un dur à cuire, pendant que Iommi considérait Geezer comme un peu fou. Bill Ward disait de Geezer qu'il portait des vêtements qui n'allaient pas sur cette planète et l'a déjà vu essayer désespérément de grimper à un mur tellement la drogue faisait son effet. Pourtant, ces 4 gars de Birmingham en Angleterre allaient se réunir pour former le groupe heavy metal le plus influent de l'histoire.

À une certaine période, on retrouvait 2 groupes rivaux: d'un côté The Rare Breed (avec Geezer et Ozzy) et Mythology (avec Tony et Bill). Les 2 groupes, qui tentaient de devenir professionnels, échouèrent et les 4 gars décidèrent de se réunir dans le groupe blues Polka Tulk. On y trouvait deux autres gars: Jimmy Phillips à la guitare et Acker, un saxophoniste. Les 2 gars étant plutôt mauvais par rapport aux autres, ils furent rejetés par le groupe et Polka Tulk devint un quatuor. Ils changèrent ensuite de nom pour Earth Blues Company, puis seulement Earth. La première chanson qu'ils écrivirent ensemble fut 'Wicked World', un jam de blues heavy de 15 minutes, et la deuxième fut celle qui allait donné son nom au groupe, 'Black Sabbath'. Earth étant déjà utilisé par un autre groupe, on changea en effet le nom en 1969 pour Black Sabbath.

Leur style de musique près de l'horreur vient de Ozzy qui était impressionné par le fait que des gens payaient pour aller voir des films d'horreur et qu'ils cherchaient à avoir peur. En plus, pendant l'écriture de l'album "Black Sabbath", Geezer fit des lectures, surtout Dennis Wheatley, qui l'amenèrent à croire au diable et il écrivit plusieurs chansons sur ce thème. La parution de l'album "Black Sabbath" au début de 1970 créa énormément de réactions. À sa pochette démoniaque, la compagnie décida d'ajouter une croix inversée à l'intérieur. Bizarrement, l'album est apparu au numéro 13 sur les palmarès britanniques à sa sortie. Il a atteint le 8è rang et est demeuré dans les 75 premières positions pour plus de 5 mois.

Au moment où ils ont pu atteindre le public américain, vers la fin de l'année 70, ils avaient déjà eu le temps d'enregistrer leur deuxième album, "Paranoid". L'album devait s'intituler "Walpurgis" d'après une chanson de l'album, mais il fut révisé pour "War Pigs". Comme il leur restait du temps en studio et de la place sur l'album, ils composèrent la pièce 'Paranoid' en 5 minutes. Puis, Geezer écrivit les paroles le plus vite possible. Le tout fut finalisé en 2 heures environ. Le groupe rejeta la chanson en disant qu'elle était trop commerciale, mais la compagnie de disque en fit un 45 tours et, sans consulter le groupe, changea le titre de l'album pour "Paranoid", même si ça n'avait plus rien à voir avec la pochette. L'album atteignit le sommet des palmarès en Angleterre et le #12 aux États-Unis, alors qu'il allait rester sur les palmarès pendant près de 5 ans. C'est leur meilleur album en carrière grâce à des titres comme 'War Pigs' et 'Iron Man', et la chanson-titre est la plus connue du groupe à travers le monde.

1973 / 1978
Black Sabbath était reconnu comme un groupe qui aimait la controverse dont chacun des membres aimait boire et consommer des drogues. Sauf que maintenant, ils se rendaient compte qu'ils pouvaient acheter des maisons et des autos. La composition et l'enregistrement de l'album suivant, "Master Of Reality" se sont faits dans ce contexte où ils pouvaient se permettre d'être plus exigeants vis-à-vis eux-mêmes et l'équipe qui les entourait. Le résultat, paru en 1971, est l'album le plus lourd du groupe grâce entre autre à 'Sweet Leaf', 'After Forever' et 'Children Of The Grave'. Pour l'écriture de leur 4è album intitulé seulement "Vol. 4", le groupe se procura un manoir à Bel Air en Californie. Cette période fut celle du vin, des femmes et des drogues pour Black Sabbath. Un gars se promenait avec eux avec un attaché-case de cocaïne en permanence. On dit même que la production de ce 4è album a été moins coûteuse que la cocaïne consommée pendant cette période. On retrouve d'ailleurs sur l'album la pièce 'Snowblind' qui est un hymne à la cocaïne. Les autres incontournables sont 'Tomorrow's Dream', 'Changes' et 'Supernaut'.

Ce rythme déchaîné a fait en sorte que chacun des membres s'est retrouvé défait, fatigué et en panne d'inspiration. Le groupe sentait la séparation imminente, mais ils décidèrent de se donner une autre chance. Heureusement, parce que Iommi est arrivé avec un de ses meilleurs riffs en carrière pour ce qui allait devenir la chanson-titre de leur 5è album, "Sabbath Bloody Sabbath". Pour cet album, ils demandèrent les services du claviériste de Yes, Rick Wakeman. Suite à la sortie de cet album vers le début de 1974, des problèmes juridiques avec leur première équipe de gérance, qu'ils avaient laissé tombé après leur 1er album, sont réapparus, ce qui a noircit leur succès.

Leur 6ème album, "Sabotage", est paru en 1975 et est considéré encore aujourd'hui comme le dernier bon album du groupe. L'album contenait entre autre "Am I Going Insane?" et "Symptom Of The Universe". Avec les 2 albums suivants, les membres de Black Sabbath ne savaient vraiment plus quelle direction donner à leur musique. En Angleterre, on vivait la période punk avec les Sex Pistols, The Clash et The Damned et Black Sabbath se retrouvait classé comme un groupe dépassé, même s'ils étaient seulement dans la mi-vingtaine. "Technical Ecstasy" ne connut pas beaucoup de succès, surtout aux États-Unis, et "Never Say Die" n'eut du succès que grâce à la chanson-titre. Le coup de grâce a été porté à l'alignement original lors de la tournée de "Never Say Die" alors que le groupe invité à accompagner Black Sabbath était Van Halen. Celui-ci fut acclamé partout alors que Black Sabbath n'était plus l'ombre de lui-même. En 1979, Ozzy était congédié et il alla poursuivre une carrière solo. Geezer le suivit, mais revint peu de temps après. etc. etc.
R. Dion
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 12:31


Bonjour à tous,

Voici les Artistes du Hellfest 2011...

La musique est une bataille :


/////////////////////////////////////////////////////////////////

http://www.glazart.com/focus-12-hellfest-2011.html

HELLFEST 2011 : Music is a Battle

• MUSIC IS A BATTLE • hellfest 2011

Parce qu'à Glazart aussi, "Music is our battle", on a suivi de prêt le compte à rebours lancé il y a une petite semaine et qui vient de se terminer.
Il est donc grand temps pour vous de découvrir la nouvelle salve d'artistes confirmés pour le Hellfest 2011 !

Comme à son habitude le HELLFEST reste fidèle à ses principes : éclectisme et prise de risques sont nos maîtres mots ! Les musiques extrêmes ne se limitant pas à tel ou tel style, vous découvrirez encore bon nombre de groupes "ovni", mais également des valeurs sûres et des artistes de légende qu'il serait temps d'aller découvrir ou redécouvrir sur scène avant qu'il ne soit trop tard ! Comme à son habitude, LE festival référence du style en france surprendra :
Nous n'allons pas ici vous énumérer les qualités de chaque artiste nouvellement confirmé, il nous faudrait pour cela écrire un roman, mais nous vous laissons la liberté et nous vous encourageons à aller vous familiariser avec cette liste qui laissera peu de personnes indifférentes :

Ozzy Osbourne - Scorpions

Opeth - Anathema - Black Label Society - Kreator - Bolt Thrower

1349 - Ancestors - Arkona - Arma Gathas - Atheist - Audrey Horne - Black Dalhia Murder - Comeback Kid - Dagoba - Electric Wizard - Exhumed - Eyehategod - Firewind - The Gates Of Slumber - Hawkwind - Krisiun – Korpiklaani – Kylesa - Masters Of Reality - Mekong Delta - Pain Of Salvation - Red Fang - Satanic Warmaster - Skeletonwitch - Skyforger - Street Dogs - Unleashed - Vader

On attend donc avec impatience l'annonce de ces 2 groupes "mystérieux" alors que la billetterie est déjà ouverte...
www.hellfest.fr
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 12:39

http://www.20minutes.fr/ledirect/682288/societe-un-groupe-deprogramme-festival-hellfest-cause-paroles-provocantes

Société
Un groupe déprogrammé du festival Hellfest à cause de paroles provocantes
Mis à jour le 07.03.11 à 11h40

Ils ont « un humour à la South Park ou Groland », selon les organisateurs. Il n'empêche: les musiciens de Anal Cunt ne se produiront finalement pas au Hellfest. Le festival de «musiques extrêmes», dont la prochaine édition se tiendra à Clisson (Loire-Atlantique) du 17 au 19 juin, a en effet remplacé le groupe américain par les Néérlandais de Last Days of Humanity.

Ses chansons Hitler was a sensitive man («Hitler était un homme sensible») ou I hope you get deported («J'espère que tu seras déporté») ont choqué l'antenne locale de la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes (FNDIRP). Celle-ci s'en est émue auprès du maire de Clisson, qui l'a fait savoir aux organisateurs du Hellfest. «C'est un groupe dont les paroles sont à prendre au 3000e degré, mais on préfère ne pas rigoler avec ça», explique Yoann Le Nevé, l'un d'entre eux.

Preuve que le Hellfest ne badine pas avec sa programmation: ses organisateurs ont déprogrammé de leur propre initiative, il y a un peu plus de deux mois, le chanteur de Satanic Warmaster. «Certains spectateurs nous ont averti qu'il avait des sympathies national-socialistes [nazies]», explique Yoann Le Nevé. «Il avait en effet quelques textes un peu louches... En y regardant de plus près, on a vu qu'il faisait aussi partie d'un groupe parallèle, aux paroles beaucoup plus explicites.»

A Nantes, G.F.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 12:41

http://www.20minutes.fr/ledirect/700457/culture-festival-hellfest-petition-faire-deprogrammer-groupes-christianophobes

Culture
Festival Hellfest: Une pétition pour faire déprogrammer des groupes «christianophobes»
Mis à jour le 04.04.11 à 14h31

Après l’annulation d’Anal Cunt pour cause de paroles provocantes, le festival de «musiques extrêmes» Hellfest va-t-il devoir à nouveau nettoyer sa programmation ? C’est en tout cas le souhait du collectif «Provocs Hellfest, ça suffit», qui a mis en ligne une pétition demandant à l’organisation du festival - qui se déroulera du 17 au 19 juin 2011 à Clisson (Loire-Atlantique) - de ne pas faire jouer plusieurs groupes qui «véhiculent des propos de violence et de haine très clairement antichrétienne».

Le collectif vise les groupes Mahyem, Belphegor et Triptykon. Le premier «revendique et encourage la haine des chrétiens», selon l’association, qui dénonce des paroles telles que «Chrétienté... Religion de pitié... Dieu des malades» ou «Sucer le sang de nonnes sans chattes». Les deux autres groupes sont coupables, aux yeux du collectif de chansons comme «Fukk the blood of Christ» ou de «Crucifixus».

«Provocs Hellfest, ça suffit» précise que son action «n’est en aucun cas dirigée contre les métalleux en tant que personnes», tout en soulignant tout de même «leur propre responsabilité».

L’édition 2010 du festival Hellfest avait déjà été marquée par une polémique et la Confédération des associations familiales catholiques avait fait interdire l’accès au festival aux mineurs non accompagnés.

E.O.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Her le Mar 24 Mai - 13:01

http://topchretien.jesus.net/topinfo/view/69445/insolite-un-pretre-passionne-de-musique-metal-defend-le-hellfest-festival-de-lenfer.html

19 Mai 2010 - Actualité christianisme, société, religionInsolite : Un prêtre, passionné de musique Metal, défend le Hellfest (festival de l’enfer) ! Par Paul Ohlott France | Source : TopInfo | 60 commentaires | Lu 6195 fois | 36 votes
Prêtre catholique à Carpentras, Robert Culat est également un fan inconditionné de musique Metal, au point d'avoir publié un livre intitulé «l'Age du Metal», aux éditions Camion Blanc. Contrairement aux nombreux chrétiens qui se sont mobilisés pour tenter d’annuler le prochain Hellfest (festival de l’enfer), «Pasteur Bob» se réjouit d’y être.

15% des métalleux sont des «croyants»

Quand on lui demande comment il est tombé amoureux de la musique Metal, Robert Culat se la joue provoc' : «J'ai déjà dû répondre 666 fois à cette question...», avant d’éclater de rire. «Si le culte de Satan est opposé à la foi chrétienne, je ne vois pas pourquoi l’écoute de la musique Metal serait incompatible avec la profession de la foi chrétienne». Auteur d’une étude réalisée auprès de 552 métalleux français, il aime rappeler que 15% d’entre-eux se déclarent «croyants».

Et selon ses dires, d’autres prêtres en France, en Italie, au Canada… partageraient sa passion. «La musique Metal, ce n’est pas un déicide sinon rien. Si les paroles à thématiques sataniques gênent un croyant, ce que je comprends tout à fait, il reste tout de même un choix infiniment vaste de très bons groupes de Metal dont les paroles n’appartiennent pas à ce registre», explique-t-il encore, par le biais d’une interview pour un webzine.

Bible en main, «Pasteur Bob» en est convaincu : «le laid et le repoussant» ne font pas forcément écho au «satanisme». L’Ancien Testament regorge également de «violence» et de «morbide», comme en témoigne le psaume 68, dont un passage est particulièrement «gore». Extrait : «A qui le hait, Dieu fracasse la tête ; A qui vit dans le crime, il défonce le crâne…». Autre passage qu’il se délecte à méditer : le chapitre 13 du Deutéronome.

«Fréquenter cette culture Metal m’a rendu… mieux croyant»

A ses yeux, le Hellfest, c’est le must. Mais le prêtre a déjà participé à de nombreux concerts Metal. Parmi ses meilleurs souvenirs ? Le concert du groupe MORBID ANGEL à Montpellier. Pasteur Bob raconte son extase : «il y a eu le morceau ''Chapel of the ghouls'' avec des paroles pas très tendres ni pour les prêtres ni pour l’Eglise : ''Crush the priest, The feeble church''… J’ai eu la chance de me trouver pendant tout le concert au premier rang de la fosse, c’est-à-dire aux pieds du guitariste Trey Azagtoth, ce qui m’a permis d’admirer la technicité et la rapidité de son jeu». Ebahi d'admiration, il repartira avec un autographe de Trey, le fameux guitariste.

Mais plus encore, Robert Culat témoigne que le Metal a nourri sa foi chrétienne. Comme il l’explique : «La critique peut pousser à un approfondissement. Fréquenter cette culture Metal ne m’a pas rendu athée ou moins croyant, mais mieux croyant. Une foi qui accepte lucidement les critiques fondées se fortifie». La foi certes, mais une théologie douteuse : «Etre au paradis et savoir que d’autres sont en enfer me gâcherait ma joie… Avec le cardinal et théologien suisse Hans Urs von Balthasar, j’ose espérer que l’enfer n’est qu’une possibilité…». C’est pourtant au festival de l’enfer que le curé semble s’éclater le plus.

Paul OHLOTT

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Les prêtres ne sont pas à l'abri des séductions et des pièges du démon qui se tient toujours en embuscade :

1°) - Depuis l'arrivée de la secte de la Franc-maçonnerie en France, en 1728, beaucoup de religieux, de prêtres et même parfois d'Evêques se sont laissés voler leurs âmes par les tromperie de l'antique serpent, le père du mensonge ;

2°) - L'exorciste Mgr Milingo, malgré les interventions du Pape Jean-Paul II s'est laissé abuser par le démon qui la poussé jusqu'au ridicule, jusqu'à se marier avec une adepte de la secte Moon.
WIKIPEDIA / Mgr Emmanuel Milingo était un archevêque zambien de l'Église catholique romaine.
Né le 13 juin 1930, il fut réduit à l'état laïc par le Pape Benoît XVI, le 17 décembre 2009. Il est également un chanteur hip-hop1.
Emmanuel Milingo a étudié à l'école presbytérienne St. Mary à Chipata puis a assisté aux séminaires de Kasina et de Kachebere. Il a été ordonné prêtre en 1958, fut affecté à la paroisse de Chipata de 1963 à 1966, où il fonda la Zambia Helpers Society. Il fut secrétaire des médias à la conférence épiscopale de Zambie de 1966 à 1969, lorqu'il fonda les Daughters of the Redeemer. Il a été nommé évêque de l'archidiocèse de Lusaka alors qu'il n'avait que 39 ans. Il le restera de 1969 à 1983.
En 1983, ses pratiques d'exorcisme contraignent les autorités de l'Église catholique romaine à lui demander de quitter son poste d'archevêque.
En 1996, il accusa publiquement plusieurs cardinaux de la curie d'être des satanistes4. En cela, il reprend les accusations du Père Gabriele Amorth et de Malachi Martin.
Le 27 mai 2001, à l'âge de 71 ans, il s'est marié à Maria Sung (acupuncteur coréenne de 43 ans) à New York, sous la bénédiction de Sun Myung Moon, le chef de la Secte Moon, malgré l'interdiction faite aux prêtres et évêques catholiques de se marier. Accusé par le Père Gabriele Amorth d'avoir « subi le lavage de cerveau de la secte Moon »5, Emmanuel Milingo a quitté Maria Sung en août 2001 et s'est réconcilié avec l'Église catholique romaine. Il est, par la suite, revenu en couple avec Maria Sung. Auparavant, il avait entretenu une liaison avec l’actrice pornographique italienne Moana Pozzi.
Emmanuel Milingo par Mario Verger - En juillet 2006, Emmanuel Milingo annonça la fondation de l'association Married Priests Now! qui est un mouvement regroupant des prêtres mariés et militant pour l'abolition du célibat ecclésiastique. Pour le service pastorale de cette association, Emmanuel Milingo a présidé à l'ordination épiscopale sans mandat pontifical de quatre évêques, le 24 septembre 2006 à Washington (District de Columbia). Le 26 septembre 2006, le Pape Benoît XVI a déclaré l'excommunication d'Emmanuel Milingo ainsi que celle des quatre évêques ordonnés sans mandat pontifical.
Emmanuel Milingo n'ayant fait preuve d'aucun repentir, au point de vue de l'Église catholique romaine, ayant poursuivi ses activités à la tête de l’association Married Priests Now!, ayant de même présidé l’ordination épiscopale sans mandat pontifical de Mgr Daniel Kasomo, de nationalité kenyanne, et d'un autre évêque, de nationalité canadienne, en juin 2009, le Pape Benoît XVI a, le 17 décembre 2009, réduit à l'état laïc Emmanuel Milingo et déclaré l’excommunication des deux évêques ordonnés sans mandat pontifical en juin 200911.
Cependant, le porte-parole du Saint-Siège précisa, le 17 décembre 2009, que les deux ordinations épiscopales sans mandat pontifical, qu'Emmanuel Milingo a présidé, en juin 2009 sont « valides ».
Le 20 novembre 2010, Medardo Joseph Mazombwe qui a été ordonné évêque par Emmanuel Milingo a été élevé au rang de cardinal par le Pape Benoît XVI.

3°) - Déjà au Moyen-Âge - Les Papes devaient intervenir avec fermeté : En prémisse à l'affaire de Rennes-le-Château, un document médiéval parle précisément « d'un trésor infini déposé dans une montagne enchantée près de Limoux », petite ville à quelques kilomètres d’Alet, et donc du secteur de notre énigme. Dans sa bulle émise d’Avignon le 2 décembre 1339, le Pape Benoît XII, austère et méticuleux, ordonne une enquête sur une affaire de sorcellerie qui s’était déroulée dans le monastère de Boulbonne, commune de Cintegabelle au diocèse de Rieux, où il avait lui-même été moine, avant de devenir abbé de Fontfroide dans le département de l’Aude, puis évêque de Pamiers en 1317 (diocèse dans lequel il fit établir la copie des procédures inquisitoriales qu’il avait dirigées et dont nous avons extrait certains témoignages décisifs sur le catha-risme). Nommé évêque de Mirepoix en 1326, puis cardinal en 1327, il en partit pour Avignon en 1328, et fut élu Pape le 20 décembre 1334.

L’enquête concerne donc plusieurs moines de son ancienne abbaye, qui, à l’instigation de Guillaume de Mosset, clerc du diocèse de Rieux, avaient confectionné une statuette de cire, avec le dessein de la baptiser, et, en la perçant d’aiguilles, la forcer à parler pour qu’elle révèle le secret de la grotte dans laquelle était caché le trésor :
« Guillelmus de Mosseto dixit eisdem monachis quod ipse sciebat quemdam montem incantatum prope villam de Limoso, in quo erat absconsus infinitus thesaurus incantatus, cuius thesauri custodie quedam mulier similiter incantata fuerat deputata… », soit :

« Guillaume de Mosset dit à ces moines que lui-même connaissait un certain mont enchanté près de la ville de Limoux, dans lequel était caché un immense trésor enchanté, duquel trésor une femme pareillement enchantée avait été préposée à la garde… »

Ainsi la poupée de cire fut-elle déposée sur l’autel de Sainte Catherine du monastère où plusieurs messes quotidiennes furent célé-brées sans que l’on découvre le stratagème. Un clerc de l’église de Montaut ayant prêté le rituel des baptêmes mais refusé catégorique-ment de livrer le Saint Chrême, cet obstacle imprévu et insurmontable pour l’efficacité du « voûlt », amena l’indiscrétion de Guillaume de Mosset chez un ami de l’un des complices, Pierre Garaud de Pamiers, lequel n’étant pas au courant, éventa l’affaire et prévint l’abbé Durand. Le 23 juillet 1340, dans une seconde bulle, Benoît XII manda aux abbés de Boulbonne et de Berdoues de condamner les quatre moines inculpés. En 1903, ces deux bulles furent rapportées et commentées dans le Bulletin périodique de la Société Ariégeoise des Sciences, Lettres et Arts (tome IX), par J.M. Vidal, Aumônier au Caousou de Toulouse, la célèbre école religieuse tenue par les Pères Jésuites…
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Les Temps du Démon et de l'Antichrist

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum