Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Mar 2 Aoû - 9:43

http://www.gentside.com/chien/un-chien-fluorescent-cree-par-des-chercheurs-sud-coreens_art25880.html

Un chien fluorescent créé par des chercheurs sud-coréens
Info rédaction, publiée le 01 août 2011

Des scientifiques de l'équipe de l'Université nationale de Séoul, en Corée du sud, ont réussi à rendre un chien fluorescent. Cette découverte pourrait aider à trouver des remèdes pour des maladies humaines, tel que Parkinson ou Alzheimer.

Tegon est le premier chien fluorescent, né en 2009, créé par des scientifiques de l'équipe de recherches de l'Université nationale de Séoul, en Corée du sud. Les scientifiques ont usé d'une technique de clonage, en utilisant des mêmes cellules somatiques que pour le premier chien cloné, Snuppy en 2005. Cette découverte pourrait aider à trouver des remèdes pour des maladies humaines, tel que Parkinson et Alzheimer, puisque les chercheurs ont créé artificiellement des symptômes de maladies communes chez l'homme et le chien.

Cette lueur fluorescente est seulement visible sous une lumière ultraviolette, et est due à un antibiotique doxycyline qui a été ajouté à la nourriture de l'animal. "La création de Tegon ouvre d’incroyables perspectives. Le gène qui induit la fluorescence chez ce chien pourrait en effet être substitué à celui responsable de graves maladies chez l’homme", expliquait mercredi Lee Byeong-chun, responsable des recherches, relayé par Reuters.

Après six années de recherches, et un investissement de 3 millions de dollars (2,1 millions d'euros), ces recherches sur Tegon pourrait aider dans l'avancée des traitements dans 268 maladies communes chez les chiens et les hommes.

Sur ce thème : science, Corée du sud, insolite
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Ven 19 Aoû - 9:11

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1677

Mis en ligne le 18 août 2011 - 126 visites

La consommation des clones d’animaux par les Européens ?
par Louis-Marie Houdebine

Le clonage des animaux d’élevage a pour principal but pratique d’obtenir des géniteurs à partir d’animaux de haute valeur génétique pour favoriser la sélection. Il n’est donc pas question de manger les clones mais seulement leurs descendants. Cette situation pose plusieurs questions auxquelles le directeur général du Centre d’analyse stratégique, Vincent Chriqui, vient de rapporter les positions nationales et européennes les plus récentes sur ce sujet [1]. Les commentaires que suscitent les principales questions soulevées sont les suivants.

1) Le clonage est-il indispensable ou simplement utile pour l’Union Européenne (UE) ?
Indispensable non, utile oui. Si cela n’était pas le cas, il faudrait en toute logique cesser la sélection génétique. Le clonage n’est en effet rien d’autre qu’un moyen supplémentaire pour orienter la sélection dans les directions choisies. Il est en effet parfaitement admis que le clonage n’est pas une technique aussi puissante pour favoriser l’élevage que celles utilisées couramment pour contrôler la reproduction (transfert d’embryon, insémination artificielle et fécondation in vitro) ainsi que les techniques de sélection génétique classique.

2) Les éleveurs sont-ils demandeurs des clones ?
Aux USA sans aucun doute. Les éleveurs et les organismes de sélection de l’UE sont pour le moins réticents mais ceci ressemble fort à de l’autocensure. Les éleveurs ne sont en effet pas disposés à prendre le risque de devoir affronter des opposants et de nuire à leur image auprès des consommateurs. Un éleveur britannique a acheté de la semence de clone de vache et l’a utilisée en se taisant puis en le clamant, par provocation, semble t-il. Il y aurait donc bien des demandeurs parmi les éleveurs et non seulement du côté des entreprises réalisant le clonage des animaux. Cette provocation de l’éleveur britannique semble avoir eu pour but d’inciter les instances européennes de régulation à prendre une position claire sur ce sujet.

3) Les produits issus des clones ou de leurs descendants comportent-ils des risques alimentaires ?
Contrairement à ce qu’a proclamé Vincent Chriqui, les experts de la FDA [2] (Food and Drug Administration, aux États-Unis) et de l’AESA [3] (Autorité européenne de sécurité des aliments) sont de l’avis que les produits alimentaires issus des clones, et plus certainement encore des descendants de clones, se sont révélés avoir la même composition biochimique et la même innocuité que les produits de référence. Il est, en effet, admis que les clones âgés de six mois ou plus ne présentent pas de différence physiologique détectable par les examens vétérinaires classiques, avec les animaux de référence. Les clones sont toutefois plus ou moins épigénétiquement modifiés en raison d’une reprogrammation incomplète de leur génome qui a lieu normalement pendant la formation des gamètes et le développement précoce de l’embryon. Il est également admis que les modifications épigénétiques des clones sont éliminées par la reproduction sexuée qui a lieu pour obtenir les descendants des clones [4].

4) Le clonage pose-t-il des problèmes éthiques ?
Oui, mais pas vraiment le clonage en tant que tel. C’est plutôt la technique de clonage qui est contestée car elle peut être accompagnée, mais de moins en moins souvent, d’une souffrance certaine pour les vaches et leurs fœtus qui sont de taille anormalement élevée. Cette souffrance est toutefois limitée aux quelques clones d’animaux qui sont destinés à être exploités comme géniteurs (et non comme source directe de viande ou de lait). Ceci étant, des sondages ont montré que les citoyens consommateurs des deux côtés de l’Atlantique ne sont pas séduits par le clonage qui leur apparait par trop chargé d’artifice, pour un bénéfice limité [5].

5) Les clones posent-ils des problèmes commerciaux et règlementaires ?
Oui. Les règles de l’OMC veulent qu’un produit ne présentant pas de différence mesurable avec un autre déjà commercialisé ne doit pas être soumis à un règlement particulier. Le commissaire de l’UE John Dalli a dans un premier temps approuvé le moratoire de cinq ans sur la consommation des produits issus des descendants de clones proposé par le Parlement de l’UE. Puis, ce même Parlement, pour éviter les conflits commerciaux avec les USA, a proposé d’autoriser la mise en vente dans l’UE des produits issus des descendants des clones (viande, lait, semence et embryons) en imposant une traçabilité et un étiquetage (ce que ne font pas les Américains). Ces deux propositions pourtant peu audacieuses n’ont pas été approuvées par les gouvernements de l’UE. Le problème de la consommation de produits issus de descendants de clones reste donc dans un vide juridique. Pour éviter de devoir payer des amendes à l’OMC afin de compenser les manques à gagner des éleveurs américains, il faudrait donc envisager de modifier les règles de l’OMC ou laisser à chaque pays de l’UE le choix d’autoriser ou non la commercialisation des produits issus des descendants des clones, comme cela l’a été récemment pour les OGM.

[1] Le clonage animal, www.strategie.gouv.fr

[2] http://www.fda.gov/cvm/CloneRiskAss...

[3] Food Safety, Animal Health and Welfare and Environmental Impact of Animals derived from Cloning by Somatic Cell Nucleus Transfer (SCNT) and their Offspring and Products Obtained from those Animals The EFSA Journal (2008) 767, 1-49

[4] Les clones animaux : en manger ou pas ? par Louis-Marie Houdebine - SPS n° 283

[5] Voir par exemple le flash Eurobaromètre du 9 octobre 2008, Référence : IP/08/1478 ; http://europa.eu/index_fr.htm.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Mer 21 Sep - 11:07

http://www.maxisciences.com/clonage/clonage-reussi-d-un-cochon-heros-national-en-chine_art17108.html

Clonage réussi d’un cochon, héros national en Chine
Info rédaction, publiée le 20 septembre

Le Sunday Morning Post de Hong-Kong rapporte le clonage réussi d’un cochon castré, devenu une vedette en Chine pour avoir survécu durant un mois à son ensevelissement, après le terrible séisme qui a frappé le Sichuan en 2008.

Avec ses 150 kilos et ses 5 ans d’âge (l’équivalent de la soixantaine, chez l’homme), Zhu Jiangqiang (‘le cochon à forte volonté’) est un véritable héros national en Chine.

Après le tremblement de terre de 2008, qui avait coûté la vie à plus de 90.000 personnes, ce porc domestique avait survécu, enseveli sous les décombres de sa porcherie, pendant 36 jours, mâchant du charbon de bois et buvant de l’eau de pluie.

Hélas, pas de fiers héritiers pour le noble animal : ce n’est ni son âge, ni le traumatisme subi qui l’empêchent de se reproduire, mais tout simplement le fait qu’il est castré. Pour ‘immortaliser’ ce héros, une équipe de scientifiques dirigés par Du Yutao a donc décidé de le cloner avec succès, donnant naissance à 6 petits ‘Zhu’ à l’identique, y compris la tache de naissance entre les yeux. Ils devraient être acheminés vers un institut de génétique.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Mer 5 Oct - 8:53

http://www.courrierinternational.com/article/2011/10/04/les-six-clones-du-cochon-merveilleux

L'article original du WantChinaTimes

Les six clones du cochon merveilleux

04.10.2011 | Courrier international

Un cochon chinois vient d’être cloné, annonce l’agence China News, mais pas n’importe lequel : celui-ci est un survivant du tremblement de terre de 2008 dans la province du Sichuan, retrouvé après avoir passé un mois enfoui sous les décombres.

Zhu Jianqiang, le “porc à la volonté de fer”, était devenu un symbole de la résistance nationale après sa terrible épreuve. Cet animal de 150 kilos aurait survécu dans les ruines de sa porcherie en mangeant du charbon de bois et en buvant de l’eau de pluie, et était “maigre comme une chèvre” lors de son sauvetage.

Des chercheurs de Shenzhen l’ont utilisé pour une expérience de clonage qui a donné naissance à six porcs possédant le même ADN que Zhu. Les porcelets ressembleraient comme deux gouttes d’eau à leur père, ce héros, possédant comme lui une marque de naissance entre les yeux, signe selon certains d’“une force et [d’]une vigueur bien plus grandes que celles d’autres jeunes porcs”. Les clones de Zhu Jianqiang seront probablement envoyés deux par deux à un musée et un institut de recherche génétique. Le Dr Du Yutao, qui a dirigé le projet de clonage, a déclaré au Sunday ­Morning Post de Hong Kong que l’animal était a priori un candidat peu prometteur : il avait été castré avant le séisme, avait ­souffert d’un grave traumatisme après être resté enseveli pendant trente-six jours, et il a 5 ans, soit l’équivalent de 60 ans pour un être humain. “Mais le cochon merveilleux nous a encore surpris”, s’enthousiasme le chercheur. Ce n’est donc pas pour son patrimoine génétique, mais en raison de sa célébrité, que Zhu Jianqiang a été cloné : il s’agit de promouvoir la technique du clonage. En 2008, les internautes avaient élu Zhu ­Jianqiang numéro un parmi les dix animaux ayant le plus ému la Chine, en l’occurrence grâce à sa combativité, souligne le quotidien China Daily. Mais après son accession à la célébrité, l’animal a été vendu à un conservateur de musée et son embonpoint et sa mauvaise humeur sont devenus proverbiaux. Selon le personnel du musée, Zhu prend du poids et devient plus paresseux de jour en jour. Les employés ont de plus en plus de mal à le convaincre de s’éloigner de la porte pour laisser entrer les visiteurs. Espérons en tout cas que les petits clones du “cochon merveilleux” ne connaîtront pas la même épreuve que lui.

(WantChinaTimes, Taipei)
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Jeu 6 Oct - 8:49

http://www.20minutes.fr/article/800198/cochon-heroique-clone-chine

Planète
Un cochon «héroïque» a été cloné en Chine
Créé le 05/10/2011 à 11h25 -- Mis à jour le 05/10/2011 à 11h25

Le cochon Zhu Jianqiang le 17 juin 2010. QUIRKY CHINA NEWS / REX FEATURES

SCIENCES - Plus symbolique que scientifique, le clonage du cochon-star qui avait survécu à un tremblement de terre a donné naissance à six porcelets...

Les gènes de l’héroïsme peuvent-ils être clonés? Un cochon chinois, devenu célèbre pour avoir survécu au tremblement de terre de 2008 dans le Sichuan, a été cloné et a donné «naissance» à six porcelets, rapporte le China Times. Ils ressemblent trait pour trait à leur «père» Zhu Jianqiang, surnom qui signifie «le cochon à la volonté de fer»: ils ont la même marque de naissance entre les yeux, censée être le symbole de leur «force et de leur vigueur».

Obésité et fainéantise: le déclin d'une idole

Zhu Jianqiang est devenu un symbole national en Chine après avoir résisté pendant un mois sous les ruines de sa porcherie en mâchant du charbon et en buvant l’eau de pluie. «Maigre comme une chèvre» lorsqu’il a été sauvé, il pèse aujourd’hui 150kg et passe ses vieux jours dans un muséum où sa fainéantise et son obésité augmentent de jour en jour. Castré avant le tremblement de terre, le traumatisme qu’il a traversé et son âge (5 ans, soit environ 60 ans en âge humain) faisaient de lui un très mauvais candidat au clonage.

Le super-cochon a néanmoins étonné les médecins: les six porcelets en pleine santé qui portent son ADN devraient être envoyés à un institut de recherche en génétique. Le but de ce clonage était plus symbolique que scientifique: la célébrité de Zhu Jianqiang pourrait servir à promouvoir le clonage en Chine.

A.C.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Ven 21 Oct - 8:17

http://www.i-dietetique.pro/

ACTUALITES 
Lu et sélectionné pour vous
Les consommateurs américains sont-ils prêts à consommer de la viande clonée ?

Selon cette étude, 31% des consommateurs américains accepteraient de consommer de la viande d’animal cloné, 43% seraient contre et 26% sans avis ou indifférent.
Les femmes et les personnes d’un niveau d’étude inférieur au baccalauréat auraient plus tendance à être contre que les hommes et les personnes qui ont un niveau d’étude égal ou supérieur au baccalauréat.
2256 personnes ont répondu à un questionnaire sur Internet, 68,8% d’entre elles s’occupaient des achats alimentaires dans leur foyer. L’âge moyen des participants était de 50 ans, ils étaient équitablement répartis entre hommes (51%) et femmes (49%).
L’objectif était de comprendre les attitudes vis-à-vis de la consommation d’animaux clonés et de connaître les raisons des personnes réticentes à la consommation d’animaux clonés.
Si un tiers des Américains se disent prêts à consommer des aliments clonés, ils sont plus de 40% à y être opposé et 26% à ne pas se prononcer.
Les 4 principales raisons des américains contre la consommation d’animaux clonés sont :
« Le clonage est contre nature car c’est un processus qui ne se produit pas dans la nature. »
« Le clonage animal ouvrira la voie au clonage humain. »
« Le clonage procède d’une conception de l’animal en tant qu’objet ou production alors que l’animal est un être vivant qui a une valeur intrinsèque. »
« Le clonage animal est moralement condamnable. »
Rappelons qu’en Europe le clonage est exclusivement réservé à la recherche. Et qu’une enquête Eurobaromètre (25 000 citoyens des 27 états membres de l’Union européenne) a révélé en 2008 que 58% des Européens estiment que le clonage à des fins alimentaires sera toujours injustifiable.
(Brooks K R et Lusk J L (2011) US consumers attitudes toward farm animal cloning, Appetite; 57: 483-492.)

Source : Actualités CERIN - Octobre 2011
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Mar 29 Nov - 9:14

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clonage_du_cheval

Clonage du cheval

Le clonage du cheval, après un premier essai en 2003 avec la pouliche Haflinger Prometea (en), est devenu une technique maîtrisée visant entre autre à obtenir des clones reproducteurs d'animaux castrés. Pieraz, Calvaro V ou encore Quidam de Revel ont d'ores et déjà été clonés.

Sommaire

1 Histoire
2 Liste des chevaux clonés
3 Notes et références
4 Bibliographie

Histoire

Le cheval n'est pas le premier grand mammifère cloné puisque la brebis Dolly, une vache, une chèvre et un cochon l'ont précédé, il est le septième mammifère cloné. La plupart des recherches sur le sujet sont le fait d’Éric Palmer, biologiste français spécialisé dans la reproduction du cheval, qui a entre autres introduit l'échographie animale et fait naître le premier poulain par fécondation in vitro. En 2001, il fonde avec le soutient de Genopole la société Cryozootech, dont le but avoué est de préserver les gènes des chevaux aux performances exceptionnelles. Le premier clonage équin est toutefois celui de Prometea (en), une pouliche Haflinger, par les scientifiques Italiens du laboratoire LTR-CIZ sous la houlette du professeur Gallien, en 20031. En 2002, LTR-CIZ fusionne avec Cryozootech, ils mettent en commun leur méthode afin de produire le second cheval cloné au monde, Pieraz-Cryozootech-Stallion, « premier clone qui va permettre de restaurer la capacité de reproduction d'un animal stérile parce que castré ». Les deux poulains sont obtenus suivant la même méthode, celle du professeur Gallien.

Peu de temps après, l’américaine Katrin Hinrichs fait naître Paris-Texas, clone de Quidam de Revel, suivant une technique légèrement différente de celle des italiens. En 2009, le clone d'E.T. devient le premier cheval de saut d'obstacles cloné autorisé à la reproduction, alors que le clone de Pieraz entame sa troisième saison de monte2. En Argentine, fin 2010, le clone d'une jument de polo est vendu aux enchères3.
La société Cryozootech a fait de la production de clones de chevaux célèbres sa spécialité. Le clonage des chevaux est globalement mal accepté par les cavaliers.

Liste des chevaux clonés

Prometea
Pieraz
Paris-Texas, clone de Quidam de Revel
E.T.
Calvaro V
Poetin

Notes et références

↑ http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/3129441.stm [archive]
↑ http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/03/07/01011-20090307FILWWW00644-premier-cheval-clone-apte-a-se-reproduire.php [archive]
↑ http://www.latitud-argentina.com/blog/vente-jument-clone-polo/ [archive]
Bibliographie[modifier]

Laetitia Bataille et Luc Tavernier, Clonage du cheval : faisons le point dans Cheval Savoir n° 2, juillet-août 2009
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Her le Mar 6 Déc - 8:22

http://www.francesoir.fr/actualite/scienceecologie/mammouths-vont-faire-leur-retour-sur-terre-163417.html

SCIENCE/ECOLOGIEPublié le 5 décembre 2011 à 16h15
Les mammouths vont faire leur retour sur Terre

Des scientifiques japonais ont indiqué que d’ici cinq ans ils pourraient ramener à la vie le mammouth laineux. Pour réaliser cette prouesse, ils utiliseraient de la moelle osseuse découverte en Sibérie.

Le mammouth va bientôt revenir sur Terre grâce au travail de scientifiques japonais SIPA/PITAMITZ
Le challenge est de taille. Un pari osé. Mais pas irréalisable. Le retour à l'ère jurrasique est possible. Le temps où les mammouths côtoieront les hommes est pour bientôt. Dans cinq ans à en croire des scientifiques japonais. Ceux-ci seraient en effet capable de ressusciter un mammouth grâce au clonage. Pour réaliser cette prouesses, l'équipe de chercheurs travaillant pour le musée de la République de Sakha en Russie et en provenance de l’université de Kinki au Japon, va ainsi utiliser la moelle osseuse découverte en Sibérie en août dernier, selon The Japan Times,.

Cette précieuse moelle osseuse, qui va servir à créer ce miracle scientifique, a été conservée durant des siècles à l'intérieur d'un fémur de mammouth laineux. Grâce à elle, des cellules vont être clonées. En remplaçant les noyaux des cellules-oeufs d’un éléphant avec celles prises dans la moelle du mammouth, des embryons avec l’ADN de mammouth pourraient ainsi être produits, selon les scientifiques.

Ces embryons seront ensuite placés dans le ventre d'un éléphant. Mais pour que cet événement prodigieux se concrétise réellement, il faut que la moelle découverte et l’ADN qu’elle contient soient encore en bon état pour être utilisés par les chercheurs. Pour cela, les chercheurs vont sécuriser au maximum les noyaux avec un gène intact. Ce qui s'avère essentiel pour la technique de transplantation de noyau. Une réussite de cette expérience devrait permettre des avancées majeures dans le monde scientifique. Ainsi, alors que la dernière espèce de mammouth s’est éteinte en 1700 avant J.C., des cerveaux humains pourraient lui redonner la vie. Digne d'un film de Spielberg !

Par Maxime Ricard
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - L'Abomination du Clonage Animal ou le Grand Silence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum