Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Her le Dim 23 Oct - 21:40

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/10/une-chrétienne-assassinée-au-pakistan.html

20 octobre 2011

Une chrétienne assassinée au Pakistan

Lu sur La Vie :

"Le Pakistan Christian Post rapporte dans son édition d'hier que Zubaida Bibi, une chrétienne mère de quatre enfants, a été assassinée dans les toilettes de son usine après avoir tenté de résister à la tentative de viol d'un confrère musulman. Le coupable a été arrêté, mais les proches de la victime craignent pour la suite du processus judiciaire, car la police a d'ores et déjà sous-entendu que la victime était brouillée avec son agresseur et que le meurtre serait intervenu lors d'une dispute. Toujours selon le journal, on assiste au Pakistan à une hausse de crimes sexuels envers les chrétiennes en raison de la quasi-impunité dont bénéficient les coupables, pourvu qu'ils soient musulmans."

Posté le 20 octobre 2011 à 08h15 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Her le Dim 23 Oct - 21:51

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/10/etre-chrétien-au-pakistan.html

21 octobre 2011

Etre chrétien au Pakistan

Lu ici :

"Véritable bouc émissaire d'une frustration à la hauteur des difficultés économiques et sociales que connaît ce pays, la communauté chrétienne pakistanaise vit actuellement dans la peur, souvent justifiée par des assassinats ciblés contre ses membres. Cette minorité forte de 2,5 millions de personnes sur une population de plus de 180 millions, est répartie sur l'ensemble du territoire et doit souvent se regrouper pour se protéger. Dans la ville frontalière de Quetta dans le sud du Pakistan, les chrétiens vivent dans des ghettos ou "colonies" selon les appellations locales, entourés de hauts murs. Les portes sont fermées la nuit venue et des groupes montent la garde pour éviter les attaques d'islamistes radicaux. La situation est comparable à Karachi, la capitale économique, dans le sud du pays.

L'hostilité la plus forte contre les chrétiens se ressent au Pendjab, où cette minorité est victime de discriminations et réduite à exercer les métiers les plus durs. Ce contexte n'a cependant pas empêché les fidèles de célébrer, le 14 juillet, en grande pompe, le cinquantième anniversaire du diocèse de Faisalabad, la plus grande ville de cette province de l'est, frontalière avec l'Inde.

La situation de la minorité chrétienne semble s'être aggravée sans que les autorités centrales, affaiblies, n'apportent un réel soutien."

Posté le 21 octobre 2011 à 21h36 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Her le Dim 30 Oct - 17:56

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/10/actions-de-la-france-en-faveur-dasia-bibi.html

27 octobre 2011

Actions de la France en faveur d'Asia Bibi

Extrait des débats hier à l'Assemblée nationale :

M. Claude Leteurtre [mention Passable]. Ma question s’adresse à M. Alain Juppé, ministre d’État, ministre des affaires étrangères et européennes. Le 5 juillet dernier, au nom du groupe Nouveau Centre, je vous ai interrogé à propos de la situation de Mme Asia Bibi. [...] À l’approche de l’hiver, il faut mesurer la précarité de la situation d’Asia Bibi, victime de mauvais traitements répétés, et l’on doit craindre pour sa vie. Elle a fait appel de son jugement, mais la cour n’a pas encore déclaré recevable cet appel. À l’opposé, le meurtrier de l’ancien ministre des relations interreligieuses a, lui aussi, fait appel de sa condamnation à mort, appel aussitôt déclaré recevable. Le contraste est saisissant : il y a vraiment deux poids, deux mesures. Monsieur le ministre d’État, un nouvel ambassadeur de notre pays va prendre son poste au Pakistan. Saisissons cette occasion pour rappeler à ce grand pays les règles du droit international et les traités qu’il a acceptés et signés. Mme Asia Bibi et sa famille comptent sur la France. La patrie des droits de l’homme a le devoir de ne pas les abandonner. [...]

M. Alain Juppé, ministre d’État, ministre des affaires étrangères et européennes. Monsieur le député, la France est particulièrement soucieuse du sort de Mme Asia Bibi. D’abord, nous considérons que l’existence même du délit de blasphème porte gravement atteinte aux libertés fondamentales. Le Pakistan a d’ailleurs ratifié le pacte international relatif aux droits civils et politiques, vous l’avez rappelé, et un tel engagement international n’est pas compatible avec le maintien du délit de blasphème dans le corpus juridique pakistanais. Ensuite, nous ne pouvons qu’être heurtés par l’application de la peine de mort. Partout sur la planète, nous luttons contre cette peine de mort dont nous considérons qu’aucun acte ne saurait la justifier. Face à l’intolérable, nous nous sommes mobilisés. En présentant ses vœux aux autorités religieuses, le 7 janvier dernier, le Président de la République a dénoncé cette condamnation dans des termes très fermes. Le ministère des affaires étrangères s’est aussi engagé. J’ai personnellement exprimé la vive préoccupation des autorités françaises lors de mon entretien avec le Premier ministre pakistanais, le 3 mai dernier. J’ai rencontré, fin septembre, le conseiller du Premier ministre pour les minorités, qui est le frère du ministre des minorités religieuses assassiné. Le ministère a également reçu l’époux et la fille d’Asia Bibi à la fin du mois de juillet.

Au niveau européen, notre pays a soutenu, dès l’annonce de la condamnation, le principe d’une intervention de la Délégation de l’Union européenne à Islamabad. Au mois de juillet, une nouvelle démarche a été effectuée auprès des autorités pakistanaises. Enfin, notre nouvel ambassadeur, dont vous avez signalé la présence au Pakistan, M. Philippe Thiébaud, a reçu l’instruction de renouveler ces démarches. Nous poursuivons nos efforts et nous les poursuivrons aussi longtemps que cette affaire n’aura pas trouvé une issue favorable."

Posté le 27 octobre 2011 à 12h53 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Her le Dim 27 Nov - 21:55

http://ZENIT.org/

Pakistan: Un catholique abattu par la mafia des terres

Il était père de 4 enfants

ROME, jeudi 24 novembre 2011 (ZENIT.org) – Un catholique engagé, marié, père de 4 enfants, a été abattu dans la nuit du 23 au 24 novembre, au Pakistan, par un groupe lié à la « mafia des terres », déplore aujourd’hui Radio Vatican.

Ce catholique a été abattu au Pendjab par la mafia des propriétaires terriens musulmans, explique « Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris, dans la dépêche ci-dessous :

Akram Masih, un catholique militant contre les expropriations des chrétiens par les propriétaires terriens musulmans, a été abattu dans le district d’Okara au Pendjab, dans la nuit du 23 au 24 novembre. Selon les rares médias pakistanais qui font mention de l’événement - dont The News International lequel date la mort de la victime de mardi dernier -, le décès du chrétien serait dû à une « dispute de peu d’importance » qui aurait mal tourné, entre Akram Masih et un certain Waseem Ashraf accompagné de ses frères Nadeem et Naeem. L’intervention des autres villageois aurait mis fin à la querelle mais, rapporte The News International, alors qu’il était en train de revenir à son domicile, le chrétien aurait accusé Nadeem Ashraf qui aurait alors tiré sur lui, suivi par ses frères. Les victimes auraient été emmenées rapidement à l’hôpital où Akram aurait succombé à ses blessures.

C’est une toute autre version qui est présentée par l’agence Asianews. Selon différents témoignages et sources ecclésiastiques locales, Akram Masih, marié et père de quatre enfants a été assassiné pendant la nuit du 23 au 24 novembre, devant sa maison du village de Renala Khurda, par un commando au service des propriétaires terriens. Le groupe armé était mené par Nadeem Ashraf, connu pour être « à la tête de la mafia latifundiaire ». Selon les premiers éléments de l’enquête, le crime a été commis vers 22 h 30 la nuit dernière.

Le P. Shahbaz Aziz, un prêtre du district d’Okara a déclaré à l’agence AsiaNews, qu’à 23 heures, « Akram Masih avait été retrouvé mort » près de la maison familiale, « le corps présentant des traces de torture », une demi-heure après que des témoins aient entendu de nombreux coups de feu. Le prêtre a ajouté que la police, bien qu’elle ait été forcée d’ouvrir officiellement une enquête, n’avait « rien fait pour poursuivre les criminels ».

Depuis des années, Akram Masih, un catholique très pratiquant, était l’objet de menaces de mort incessantes en raison de son combat pour les minorités religieuses dont les biens sont confisqués par les clans des grands propriétaires. Cette pratique du « land-grabbing », est actuellement en pleine augmentation au Pakistan, particulièrement dans la province du Pendjab réputée pour ses sols fertiles. Dans ces régions rurales, où le système social est encore largement féodal, les propriétaires terriens sont quasiment tous musulmans. Grandes familles terriennes ou puissants hommes d’affaires, ils s’approprient illégalement les terres cultivables, le plus souvent en expropriant, avec la complicité des autorités locales, les petits agriculteurs chrétiens ou hindous qui perdent ainsi leur unique source de subsistance (1).

Akram Masih venait de lancer une campagne contre les spoliations de terrains des chrétiens et l’année dernière encore, il avait réussi à “sauver” deux écoles chrétiennes sur le point d’être saisies par la « mafia latifundiaire ». Selon le P. John Joseph, prêtre catholique à Renala Khurda, le militant chrétien n’avait jamais cessé de « s’opposer courageusement » aux familles de propriétaires musulmans, et ce malgré les menaces de mort de plus en plus inquiétantes qu’il recevait, surtout depuis qu’au début du mois, il avait acheté un lopin de terre que lorgnaient les grands propriétaires. Il avait informé de ces graves menaces le commissariat local par une plainte qui était demeurée sans suite.

En 2003, toujours au Pendjab, le P. George Abraham avait été tué dans des circonstances similaires. Il militait également pour la reconnaissance des droits des minorités et la protection de leurs terres. « Les chrétiens de la région, explique le P. Shabbaz Aziz, sont méprisés et persécutés. Combien de vies seront-elles brisées avant que le gouvernement du Pendjab n’intervienne ? »

Le 5 octobre dernier, dans le district de Mian Chanuu, toujours au Pendjab, une quarantaine d’hommes armés ont fait irruption au domicile d’Adeel Kashif, un charpentier chrétien, afin de l’exproprier. Après avoir jeté dehors tous ses biens, les assaillants ont déshabillé les femmes présentes et les ont torturées. Lorsque les autres chrétiens du village ont voulu leur porter secours, les agresseurs ont ouvert le feu, tuant un jeune homme d’une vingtaine d’années, Sajid Bashir Masih, et blessant grièvement une trentaine de personnes dont un grand nombre de femmes et des enfants. Les villageois ayant appelé la police, celle-ci a arrêté 16 personnes, sauf les principaux suspects pourtant « connus de tous ».

(1) En 2007, des groupes de catholiques et de défenseurs des droits de l’homme s’étaient élevés contre la spoliation des terres aux dépens de 900 familles de chrétiens du district de Muzaffargarh. La commission ‘justice et paix’ de la conférence épiscopale du Pakistan avait dénoncé l’impunité totale dont jouissaient les « voleurs de terres » tel Roy Mansab Ali, un directeur d'usine puissant et membre de l'Assemblée provinciale, qui avait fait transférer les terres des paysans de ces villages à des musulmans, avec l'aide des services fiscaux locaux. L’Eglise, soutenue par différentes ONG, avait demandé au gouvernement de mettre fin aux expulsions forcées et de restituer les terres confisquées illégalement. Voir EDA 458.

© Les dépêches d'Eglises d'Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Her le Ven 2 Déc - 11:11

http://www.zenit.org/index.php?l=french

Pakistan : Les chrétiens toujours plus victimes de persécutions

L'évêque de Faisalabad lance l'alerte

ROME, mardi 29 novembre 2011 (ZENIT.org) – « Au Pakistan les minorités ont toujours été défavorisées, mais jamais comme en ce moment », a confié le président de la Conférence épiscopale du pays, Mgr Joseph Coutts, évêque de Faisalabad (Punjab), à l’association internationale Aide à l’Église en détresse (AED).

Dans un communiqué, l’organisation fait part de la profonde inquiétude de Mgr Coutts face à la montée de l’extrémisme et au haut degré d’intolérance que subit la communauté chrétienne dans son pays.

« Nous avons toujours été victimes de discriminations, mais notre situation n’a jamais été aussi difficile », déclare l’évêque qui demande au gouvernement pakistanais de faire en sorte que les chrétiens soient enfin traités comme « des citoyens à part entière » et que l’on reconnaisse leur immense contribution à la société.

L’AED rappelle que les catholiques forment une communauté d’à peine 1,2 million de fidèles pour un total de 180 millions d’habitants, mais que c’est l’Eglise qui gère une grande partie des services sociaux, éducatifs, sanitaires et d’aide au développement dans le pays.

Le seul diocèse de Faisalabad administre 82 écoles, des structures, précise le communiqué, dont bénéficient tous les pakistanais, indépendamment de leur appartenance religieuse.

Les discriminations et pressions que subissent les chrétiens, au travail ou dans les écoles, sont nombreuses, souligne le communiqué.

« J’ai moi-même reçu des lettres m’invitant à abandonner ma religion », a déclaré à l’AED Mgr Coutts.

L’évêque de Faisalabad raconte que, dans le nord-ouest du Pakistan, l’extrémisme touche également la majorité musulmane, comme le prouve la destruction, ces derniers mois, de divers instituts pour filles, visant à entraver leur instruction.

« Les extrémistes sont prêts à tout, à tuer et à être tués, souligne-t-il. Et nombre de musulmans qui n’étaient pas d’accord avec eux ont eux aussi été assassinés ».

Mais cette situation n’empêche pas l’évêque d’espérer en des lendemains meilleurs, relevant que ces extrémistes constituent une « petite minorité ».

L’Eglise, assure-t-il, continuera de « promouvoir des services pour le bien de la société » et de « favoriser le dialogue à travers de bonnes actions ».

I.C.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Her le Sam 3 Déc - 10:12

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/11/pakistan-la-mafia-foncière-islamiste-ne-recule-devant-rien.html

25 novembre 2011

Pakistan : la mafia foncière islamiste ne recule devant rien

Lu sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Dans la nuit du 23 au 24 novembre, un militant catholique, Akram Masih, marié et père de quatre enfants, a été assassiné par des “inconnus” armés : il s’agit, en fait d’hommes de main d’une mafia foncière islamiste, dirigée par un certain Nadeem Ashraf, prête à tout pour récupérer par le chantage ou la force des terres appartenant à des chrétiens. L’assassinat s’est déroulé dans le village de Khurda Renala, district d’Okara, dans la province du Penjab, la plus peuplée du Pakistan (53% de la population). La victime était un pieux militant catholique connue pour se battre contre les spoliations et la défense des droits des chrétiens et d’autres membres de minorités religieuses par les musulmans. [...] La police a accepté de remplir une main courante, mais traîne des pieds pour retrouver les assassins…"

Posté le 25 novembre 2011 à 07h13 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Her le Mar 6 Déc - 5:36

http://ZENIT.org/

Pakistan : Mariah, 18 ans, martyre, le 27 novembre

Une « Maria Goretti » qui refuse de renier le Christ

ROME, dimanche 4 décembre 2011 (ZENIT.org) – Une « martyre de la foi » c’est le titre que la communauté catholique de Faisalabad, au Pakistan, a déjà conféré spontanément à une jeune fille tuée le 27 novembre : Mariah Manista, une « Maria Goretti » qui a refusé de renier le Christ.

Son histoire tragique est rapportée à Rome notamment par l’agence vaticane Fides. La mission du Saint-Siège à l’ONU lui rend hommage sur son site en ligne.

Mariah Manista était une jeune catholique de 18 ans, des environs de Faisalabad, tuée le 27 novembre par un musulman de 28 ans, Arif Gujjar, toxicomane, et fils d’un riche propriétaire terrien, précise AsiaNews.

Il voulait l’épouser et il l'a enlevée alors qu’elle allait puiser de l’eau avec sa mère, Razia Bibi, en les menaçant d’un pistolet. Comme elle refusait ses avances, il l’a tiré sur elle puis il a caché le corps, retrouvé plus tard par le père de la jeune fille, Mansha Masih, selon la même source.

Le P. Zafal Iqbal, curé de Khushpur, où vit la famille de la jeune Mariah, confirme à Fides que « la jeune fille a résisté », qu’« elle n'a pas voulu se convertir à l'islam », refusant « d’épouser l'homme qui, pour cette raison, l'a tuée : il s'agit d'une martyre ».

Le cas a été porté par le P. Iqbal devant la Commission Justice et Paix et devant l'évêque de Faisalabad, Mgr Joseph Cutts.

« Le coupable a été arrêté et la police mène l'enquête. Espérons que la justice soit rendue alors que la communauté est triste et déconcertée » remarque le P. Iqbal.

Un autre cas de persécution anti-chrétienne dans le Pendjab, est celui de Rehmat Masih, catholique de 72 ans, de Faisalabad, libéré voici une semaine, après deux ans de réclusion et de souffrances effroyables, conséquences d’une fausse accusation de blasphème, déplore Fides.

Parmi d’autres cas, « Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris, dénonce celui d’Akram Masih, un catholique militant contre les expropriations des chrétiens par les propriétaires terriens musulmans, abattu dans le district d’Okara, au Pendjab, dans la nuit du 23 au 24 novembre.

Shahbaz Masih, un jeune chrétien a été tué par des musulmans à Kasur. Son père, Javed Masih, vient de parvenir déposer une plainte officielle (First Information Report) et maintenant, il demande à ce que justice soit faite, toujours selon Fides.

Fides explique aussi que, par nécessité économique, les familles chrétiennes les plus pauvres envoient souvent leurs enfants mineurs travailler comme domestiques auprès de familles musulmanes. Là, les jeunes subissent des abus et des mauvais traitements comme cela est arrivé à Rebecca Bibi (pseudonyme), 12 ans, de Lahore, qui est revenue chez elle couverte d’ecchymoses et de blessures. Ces proches l’ont emmenée à l’hôpital et ils ont porté plainte, la fillette ayant perdu un œil. Le pasteur Gill déclare à Fides : « Au Pendjab, la situation des chrétiens est critique : ils sont victimes d’abus de la part des puissants et n’obtiennent pas justice vue la faiblesse du système légal qui constitue un grave problème ».

Sonia Bibi, chrétienne âgée de 20 ans, de Kasur, également, a été violée par un groupe de jeunes musulmans.

« Des cas comme celui-ci arrivent chaque jour au Pendjab » confirme à Fides le P. Khalid Rashid Asi, vicaire général du diocèse de Faisalabad, qui ajoute : « C’est très triste. Les chrétiens, souvent de jeunes femmes, sont des victimes sans défense ».

ASB
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Persécutions Anti-chrétiennes et Martyrs Chrétiens au Pakistan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum