Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Message par Her le Jeu 10 Mar - 20:30

Sainte JEANNE D'ARC
Vierge, Libératrice de la France
(1412-1431)

Sainte Jeanne d'Arc montre une fois de plus, et d'une manière particulièrement éclatante, combien Dieu aime la France et comme il est vrai qu'Il Se plaît à choisir les plus faibles instruments pour l'accomplissement des plus grandes choses.

Jeanne d'Arc naquit à Domremy, dans la Lorraine actuelle, le 6 janvier 1412 ; ses parents, Jacques d'Arc et Isabelle Romée, étaient des cultivateurs faisant valoir leur petit bien. La première parole que lui apprit sa mère fut le nom de Jésus ; toute sa science se résuma dans le Pater, l'Ave, le Credo et les éléments essentiels de la religion. Elle approchait souvent du tribunal de la pénitence et de la Sainte Communion ; tous les témoignages contemporains s'accordent à dire qu'elle était "une bonne fille, aimant et craignant Dieu", priant beaucoup Jésus et Marie. Son curé put dire d'elle : "Je n'ai jamais vu de meilleure chrétienne, et il n'y a pas sa pareille dans toute la paroisse."

La France était alors à la merci des Anglais et des Bourguignons, leurs alliés ; la situation du roi Charles VII était désespérée. Mais Dieu Se souvint de Son peuple, et afin que l'on vît d'une manière évidente que le salut venait de Lui seul, Il Se servit d'une humble fille des champs. Jeanne avait treize ans quand l'Archange saint Michel lui apparut une première fois, vers midi, dans le jardin de son père, lui donna des conseils pour sa conduite et lui déclara que Dieu voulait sauver la France par elle. Les visions se multiplièrent; l'Archange protecteur de la France était accompagné de sainte Catherine et de sainte Marguerite, que Dieu donnait à Jeanne comme conseillères et comme soutien.

Jusqu'ici la vie de Jeanne est l'idylle d'une pieuse bergère ; elle va devenir l'épopée d'une guerrière vaillante et inspirée ; elle avait seize ans quand le roi Charles VII, convaincu de sa mission par des signes miraculeux, lui remit la conduite de ses armées. Bientôt Orléans est délivrée, les Anglais tremblent et fuient devant une jeune fille. Quelques mois plus tard, le roi était sacré à Reims.

Dans les vues divines, la vie de Jeanne devait être couronnée par l'apothéose du martyre : elle fut trahie à Compiègne, vendue aux Anglais, et après un long emprisonnement, où elle subit tous les outrages, condamnée et brûlée à Rouen (30 mai 1431). Son âme s'échappa de son corps sous la forme d'une colombe, et son cœur ne fut pas touché par les flammes.

L'Église a réhabilité sa mémoire et l'a élevée au rang des Saintes. Jeanne d'Arc demeure la gloire de la France, sa Protectrice puissante et bien-aimée. Elle a été déclarée sa Patronne secondaire par un Bref du Pape Pie XI, le 2 mars
1922.

(Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950)

**********************************************************************************

Messages de Jeanne d'Arc

Mardi 30 mai 2006

"France, vas-tu te relever ? "
Ste Jeanne d'Arc

France !
Vas-tu te relever ?
Vas-tu honorer ta Mère ?
Vas-tu entendre la voix de Jésus ?

France !
Tu te mets à genoux et tu souilles tes vêtements.
Relève-toi.
Moi, Jeanne, je suis venu te parler.

Laisse tomber tes tenues d'apparat,
tout ce qui t'entretient dans le mensonge,
et accueille la Vérité de Dieu.
N'entraine pas les êtres, là où toi-même tu n'aimerais pas aller.

France,
Ne fini pas comme moi sur le bûcher,
car les flammes qui te brûleraient ne seraient pas celles de la Sainteté.

France,
Ta petite sœur vient t'aider...
Amen

Merci Ste Jeanne d'Arc

**********************************************************************************

Vendredi 23 avril 2004

"Ton armure c’est l’Amour de Jésus, c’est la tendresse de Marie"
Ste Jeanne d'Arc

Petite Sœur,
Ne crains pas le combat… Ne baisse pas la tête, Jésus est avec toi. Ne crains pas les accusations, ne crains pas les coups, ton armure c’est l’Amour de Jésus, c’est la tendresse de Marie.
Petite sœur, cherche uniquement à plaire à Dieu. Son Amour te suffit.

Amen
Merci Jeanne

**********************************************************************************

Jeudi 30 mai 2002

"Oh! mes frères et sœurs réveillez-vous , il est temps, il est temps d’écouter l’appel de Jésus"
Ste Jeanne d'Arc

Mes frères et sœurs,

Par la permission de Dieu, je suis venue vous trouver aujourd'hui...

D'où croyez-vous que me soit venue la force de mener des armées ?
D'où croyez-vous que me soit venue cette force de prouver aux hommes que je pouvais les diriger ? Qu'attendez-vous ? Est-ce que Dieu ne vous parle pas à vous aussi ?...
Oh! mes frères et sœurs réveillez-vous , il est temps, il est temps d'écouter l'appel de Jésus. Moi, petite bergère, comment aurais-je pu guider des armées, comment aurais-je pu supporter le supplice du bûcher, si ce n'était par la Sainte Grâce de Dieu ?

Vous aussi, offrez votre vie à Jésus, répondez «Oui », un «Oui » total et définitif.

Comment aurais-je pu trouver la force, si ce n'est en Jésus lui même ?

Mes frères et sœurs, je suis là pour vous aider, vous ne me priez pas assez souvent, demandez-moi d'intercéder pour vous, j'ai tout supporté pour vous, j'ai tout accepté par Amour pour Jésus, mais pour qu'aujourd'hui, vous aussi vous vous leviez, et vous acceptiez de répondre «Oui », ce «Oui »total, ce «Oui »qui ne peut venir que d'une relation d'Amour avec Jésus.

Votre pays est en danger, priez avec sincérité, mais surtout ne doutez pas, ne doutez pas de la force et de la puissance de Dieu qui peut tout changer à tout moment. Je suis encore là pour lutter à vos côtés. Suivez mon exemple, ne renoncez jamais à servir Jésus pour votre patrie, pour vos frères et sœurs, pour le salut du monde.
Soyez dans l'espoir et dans la joie car Jésus vous l'a toujours dit, Il prépare sa venue avec vous tous...

Alors, en avant, pour la victoire, en avant avec moi, avec Jésus, avec Marie, n'ayez pas peur, vous serez victorieux...

A bientôt.

Amen
Merci Jeanne

© www.coeurs-unis.org

**********************************************************************************

Prière : « Sainte Jeanne d'Arc, priez pour nous ! »

Ô Seigneur tout puissant qui, pour sauver la FRANCE, avez jadis parlé à JEANNE, et de votre voix même lui avez indiqué le chemin à suivre pour faire cesser les maux dont sa Patrie était accablée, parlez aussi aujourd'hui non seulement aux Français, mais encore à tous ceux qui ont à cœur le bien de la FRANCE. Parlez, Seigneur, et que votre parole soit la bénédiction qui soutienne les évêques, qui facilite aux autorités la tâche d'assurer la vraie grandeur de la Patrie, qui persuade tout Français de la nécessité de suivre la voix de Dieu, afin qu'après avoir imité JEANNE D'ARC, ici-bas, il soit donné à tous de participer un jour à la gloire de l'héroïne devant laquelle nous avons enfin l'honneur de nous incliner en lui disant :
Sainte JEANNE, priez pour nous ; Sainte JEANNE, priez pour votre Patrie !

Oraison :

Ô Dieu, qui avez suscité la bienheureuse Vierge JEANNE pour défendre la Foi et la Patrie, accordez-nous, nous vous en supplions, par son intercession, que votre Eglise, surmontant les embûches de l'ennemi, jouisse d'une paix perpétuelle. Par Jésus-Christ, Notre Seigneur, Ainsi soit-il.
(Office de l'Eglise)

**********************************************************************************

Prière à Sainte Jeanne d'Arc, Patronne de la France

Sainte Jeanne d'Arc, ton martyre est la grande victoire de Dieu sur nos ennemis. Intercède du Royaume des Cieux, pour que nous soyons préservés des guerres contre notre pays et des assauts contre notre foi. Que la France se souvienne qu'elle est la fille aînée de l'Église. Seigneur, nous te rendons grâce, car Tu as béni notre pays en nous donnant Jeanne d'Arc. Suscite encore de nombreuses vocations pour garder intacte la mission apostolique de la France. Amen.

**********************************************************************************

Le Chapelet de Sainte Jeanne d'Arc

Sur la croix : Je crois en Dieu. Notre Père

Ensuite sur les trois petits grains, dire : Je vous salue Sainte Jeanne d'Arc, Jésus et Marie sont avec vous, vous êtes bénie entre toutes les filles du monde et votre Conseil est béni. Sainte Jeanne d'Arc, Patronne et Gardienne de la Patrie, que par votre incessante prière, notre pays redevienne chrétien et qu'il retrouve son unité. Ainsi soit-il.

Gloria Patri et Filio, et Spiritui sancto. Sicut erat in principio, et nunc, et semper. Et in saecula saeculorum. Amen.

1° mystère : Saint Michel annonce à Jeanne qu'elle doit sauver le Royaume de France.
Fruit de ce mystère : faire la volonté de Dieu.

2° mystère : A Chinon, Jeanne révèle au Dauphin qu'il est le fils du Roi et qu'il sera sacré à Reims.
Fruit de ce mystère : que la France retrouve le chemin des sacrements ; prions pour la résurrection de la France.

3° mystère : Jeanne délivre la ville d'Orléans assiégée et fait sacrer Charles VII à Reims. Fruit de ce mystère : avoir le courage et l'audace d'affirmer sa foi.

4° mystère : Jeanne est faite prisonnière à Compiègne, livrée aux Anglais et abandonnée de tous. Fruit de ce mystère : prier sans cesse lors des difficultés.

5° mystère : Jeanne est condamnée à être brûlée vive à Rouen. Fruit de ce mystère : servir Dieu et le glorifier.

Sur les gros grains : Notre Père...

Sur les petits grains : Sainte Jeanne d'Arc, priez pour nous, pour la France, pour l'Europe et pour le monde.

Gloria...


Finir avec cette prière : Dieu qui avez miraculeusement suscité Jeanne d'Arc pour défendre la Foi et la Patrie, accordez-nous, par son intercession, de savoir choisir, pour nous gouverner et nous guider, des hommes sages et justes qui assureront à votre peuple, par le respect de vos saintes lois, la tranquillité, l'ordre et la liberté de votre Eglise.
Sainte Jeanne d'Arc, priez pour nous.

**********************************************************************************
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Message par Her le Dim 8 Mai - 12:57

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/582ème-anniversaire-de-la-délivrance-dorléans-par-sainte-jeanne-darc.html

07 mai 2011

582ème anniversaire de la délivrance d’Orléans par Sainte Jeanne d'Arc

Comme chaque année, le 582ème anniversaire de la délivrance d’Orléans par Sainte Jeanne d'Arc donne lieu à de multiples manifestations entre le 29 avril et le 8 mai.

Aujourd'hui : parcours hommage aux écossais, chorales, remise de l'étendard, son et lumière, cornemuses en liberté, set électro.
A partir de 11h00 Hommage aux Ecossais, parcours dans la ville
19h00 Concert des Chorales, Eglise Saint-Pierre du Martroi : Concert de la Chorale Francis Poulenc et la Chorale Cecilian Choir (Dundee – Ecosse). Gratuit
A partir de 22h00 Place Sainte-Croix : Remise de l’Etendard par Serge Grouard à Monseigneur Jacques Blaquart - Son et lumière sur la cathédrale "Le monde secret de Jeanne" conçu par Marie-Jeanne Gauthé et Muriel Hermine (société Lightmotif).
Dimanche 08 mai : messe, hommages, défilés, restitution de l'étendard, marché médiéval
09h00 messe solennelle dans la Cathédrale Sainte-Croix
10h00>21h00 Marché médiéval au Campo Santo
10h15 Hommage par les Provinces françaises, parcours dans la ville
10h15 rue Bannier départ du cortège des Provinces françaises en costumes régionaux -10h45 Place Ste Croix -12h00 danses Place du Martroi.
14h30 Place Ste Croix Hommage et Discours de Monsieur Serge Grouard et du Président des Fêtes
14h50 Défilé des troupes à pied depuis la rue de la République jusqu’à la place Ste Croix -Défilé des troupes motorisées depuis les Tourelles jusqu’à la place Ste Croix
15h20 départ du défilé Place Ste Croix avec Jeanne d’Arc et son escorte, cortège composé de médiévaux, des corps constitués, du clergé, des scouts et des associations locales.
18h30 Restitution de l’Etendard par Monseigneur Jacques Blaquart, Evêque d’Orléans, à Serge Grouard, Maire d’Orléans, Député du Loiret au son d’une quarantaine de cornemuses.
Le cardinal Ricard sera également présent dimanche à ces festivités qui unissent pour l'occasion l'Eglise et l'Etat.

Posté le 7 mai 2011 à 07h24 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Message par Her le Mar 24 Mai - 7:40

http://www.perepiscopus.org/identite-catholique/la-france-a-besoin-de-prophetes

La France a besoin de prophètes
Posté par Maximilien Bernard dans Identité catholique le 05 23rd, 2011 |
Lors de son homélie à Orléans pour la solennité de Sainte Jeanne d’Arc, le 8 mai, le Cardinal Ricard a parlé politique et bien commun. Extraits :

Nous sommes à une époque où l’enjeu du politique a besoin d’être revisité. En effet, pour un certain nombre de nos contemporains, le politique, quand il ne se confond pas avec le seul jeu des ambitions personnelles ou avec la recherche d’intérêts privés, semble se réduire à une simple gestion bureaucratique, administrative ou économique de notre société. Or, on ne peut conduire un groupe humain que si on lui offre des perspectives, que si on lui présente un idéal qui soit lui-même tissé de valeurs mobilisatrices. Comment, en effet, promouvoir durablement le bien commun dans une société marquée par la défense d’intérêts catégoriels ou personnels si l’on n’est pas habité par une éthique aussi exigeante que réaliste ? On sent bien d’ailleurs que l’aventure de l’édification de l’union des peuples d’Europe demande plus que l’extension d’une libre économie de marché ou que des concertations socio-économiques. Elle a besoin d’idéal, d’élan, de vision dynamisante, en un mot de souffle prophétique. Seul un tel souffle peut faire bouger les pesanteurs, mettre du jeu dans des conditionnements qui paraissaient inéluctables, ouvrir de manière inattendue une nouvelle page de l’avenir. C’est là, me semble-t-il, tout l’apport à la gouvernance de nos sociétés des valeurs spirituelles, comprises au sens le plus large du terme. [...] C’est aussi l’apport profondément original de Jeanne d’Arc que nous fêtons aujourd’hui. Jeanne n’a pas été qu’une guerrière. En elle, nous voyons l’efficacité des forces de l’esprit. Elle a fait bouger l’histoire. Je voudrais méditer quelques instants avec vous ce matin sur ce prophétisme de Jeanne d’Arc. [...]

Mais il ne suffit pas au prophète de parler, il faut aussi que sa vie s’accorde avec ses paroles. Il y a une logique de vie. On ne peut témoigner d’un idéal sans chercher à l’incarner dans sa propre existence. Jeanne ne fait pas que parler au nom de Dieu. Elle vit sa foi dans le quotidien. Elle témoigne ainsi d’une confiance simple et profonde. Les docteurs de Poitiers qui l’examinent diront au roi Charles VII : « qu’en elle on ne trouve point de mal mais seulement bien, humilité, virginité, dévotion, honnêteté, simplicité. » Elle aime prier, se recueillir, écouter ses voix. Elle désire participer à la messe et a faim du pain eucharistique. Ses compagnons rapportent : « Elle nous disait souvent : « Si nous pouvions ouïr messe, nous ferions bien ». Elle se confesse fréquemment. [...]

La mission de Jeanne fut courte. Tout juste deux ans. Elle a pourtant laissé un profond sillon dans notre histoire. Sa foi sous-tend son témoignage prophétique. Elle vient nous rappeler qu’il est beau de se battre pour un idéal, que le respect du droit prime la force et que Dieu se sert souvent de moyens faibles pour frayer les voies de son Royaume. Paul disait aux Corinthiens : « Ce qui est faible dans le monde, Dieu l’a choisi pour confondre ce qui est fort ; ce qui dans le monde est vil et méprisé, ce qui n’est pas, Dieu l’a choisi pour réduire à rien ce qui est, afin qu’aucune créature ne puisse s’enorgueillir devant Dieu. » (1 Cor 1, 27-29). Jeanne en est un merveilleux exemple. Puisse sa vie être pour nous source de confiance, d’inspiration, d’engagement et d’espérance. Que Dieu suscite aujourd’hui parmi nous les prophètes et les témoins d’espérance dont nous avons besoin !
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Message par Her le Mar 31 Mai - 6:34

http://www.perepiscopus.org/histoire/eveque-cest-par-vous-que-je-meurs

« Evêque, c’est par vous que je meurs ! »
Posté par Maximilien Bernard dans Histoire le 05 30th, 2011 |
C’est ainsi que le 30 mai 1431, Jeanne d’Arc, prête à mourir sur le bûcher à Rouen, lança cette terrible accusation. Accusation que les belles âmes de l’époque ont du juger ainsi « mais comment oser s’en prendre ainsi à nos pasteurs, nos évêques, c’est indigne…« . Belles âmes que nous retrouvons aujourd’hui, et qui préfèrent se terrer la tête dans le sable, voire hurler avec les loups, plutôt que de reconnaître que, c’est par certains de nos évêques que nous mourrons. Qui sont les évêques Cauchon de nos temps ? Peu importe. Ces insupportables procès en sorcellerie ne sont pas l’apanage du XVe siècle.

Pierre Cauchon était licencié en Droit, et sans doute diplômé en théologie de la Sorbonne. Il était évêque. Mais il rêvait d’être archevêque de Rouen. Or, voici que l’occasion se présentait. C’était une chance unique : s’il arrivait à prouver l’imposture de Jeanne, à la déclarer hérétique ou sorcière, les Anglais seraient plus que ravis : le roi Charles VII, sacré par une sorcière, serait définitivement disqualifié ! Quel rire dans la chrétienté. Alors, il se disait que c’était sa chance et qu’une simple bergère ne pourrait se dépatouiller des instruments de sa rhétorique. Il serait facile de la piéger. Monseigneur Cauchon prépara longuement son procès. Il envoya des émissaires à Domremy, le village natal de Jeanne, pour y recueillir des témoignages, si possible compromettants. Ils ne trouvèrent pas grand chose sinon une danse qu’elle avait pratiquée enfant, avec les fillettes du village, à l’occasion de la saint Jean, autour de « l’arbre des fées », une vieille tradition au parfum païen. Au début, il ne croyait pas en Jeanne. Il commença donc par faire vérifier sa virginité, elle qui se targuait de son titre de « pucelle ». Si elle était vierge, il était prêt à en manger son chapeau. Ce genre de filles, coureuses des armées, ne peuvent être vierges ! Les matrones avaient donc vérifié et, contre toute attente, avaient conclu sans ambiguïté possible à la virginité de Jeanne. Lorsque Jeanne parut à son procès, il ne put que constater que, malgré les mois de prison et la garde d’une bande de soldats ricanants et lubriques, elle avait l’air fier. Elle portait la tête haute et regardait avec franchise, droit dans les yeux, ses interlocuteurs.

Monseigneur Cauchon crut pouvoir régler son affaire très vite. Or, il n’y arrivait pas. Elle se défendait fort bien. Et pourtant, il lui tendait mille embûches. Un jour, à force de tout tenter, il lui avait demandé :

– Avez-vous la grâce, Jeanne ?

Elle ne pouvait deviner le piège théologique mortel devant ses pieds : si elle répondait « oui », elle devenait hérétique car nul ne peut savoir s’il plaît à Dieu. Si elle répondait « non », elle se condamnait elle-même.

- Si j’ai la grâce, Monseigneur, que Dieu m’y garde. Si je ne l’ai pas, que Dieu m’y mette.

Une telle réponse ne peut venir que de Dieu. Et Monseigneur Cauchon le savait, forcément, puisqu’il avait lu saint Thomas d’Aquin. Et ce fut comme cela tout au long de son procès. Elle était fraîche, pleine d’humour et toujours juste. A partir d’un certain moment, il est certain qu’il a compris qu’il avait affaire à une authentique envoyée de Dieu. Et là, il a perdu pied. Comme il n’arrivait pas à la piéger, malgré toute sa science, il a décidé de falsifier. Voilà comment il a réussi à la piéger en se servant d’une apparente légalité canonique. Jeanne était habillée en homme. Or Monseigneur Cauchon trouve dans la Bible un texte qui condamne le travestissement. C’est en effet une très ancienne pratique liée à des jeux sexuels. Il en accuse donc Jeanne qui répond :

- Mettez-moi dans une prison d’Eglise tenue par des femmes, et je n’aurai pas besoin de m’habiller avec des vêtements d’homme bien noués pour protéger ma vertu.

L’évêque a bien compris que Jeanne n’est pas coupable. Mais il va préméditer une ruse, ayant extérieurement l’apparence de la légalité, pour la condamner. Monseigneur Cauchon commence par faire servir à Jeanne une nourriture avariée qui la rend malade. Ainsi affaiblie, il la fait traîner sur la place du Vieux marché de Rouen où un bûcher a été dressé. Il lui montre et lui fait dire : « C’est pour vous, Jeanne, sauf si vous signez ce papier. » Jeanne demande ce qui est écrit sur le papier. « Rien de grave », lui répond-on. « Juste que vous vous soumettez à vos juges et que vous ne faites plus appel au pape. Et si vous signez, vous serez installée ce soir dans une prison tenue par des femmes. » Epuisée et sans conseils, Jeanne signe. On la félicite. Et on la fait s’habiller en femme. Or, on la reconduit vers la prison tenue par les soldats anglais. Elle proteste. On ne l’écoute pas. Ce qui doit se passer se passe. Dans la soirée, la voyant habillée en femme, les soldats s’approchent et commencent à soulever sa robe. Elle les chasse, avec ses poings et ses pieds. Comme par hasard, ses vêtement d’homme sont là, bien en évidence. Alors Jeanne se rhabille en homme et noue tous les lacets. Le lendemain, en grand équipage, Monseigneur Cauchon se rend à la prison pour constater que Jeanne s’est de nouveau travestie. Elle est donc retombée dans son péché (Relaps en droit canonique). Selon la loi, il lui dit : « Je ne peux plus rien pour vous, Jeanne. Je suis obligé de vous livrer au bras séculier puisque vous être retombée. » Jeanne lui répond : « Evêque, c’est par vous que je meurs. » Le jour même elle est brûlée. Et ce fut une grande pitié de la voir aller vers son supplice. Elle criait « Jésus ! Jésus ! ».

Monseigneur Cauchon a assisté en partie au supplice. Mais la foule grondait. Il a fini par s’éclipser. Il a exercé le pouvoir jusqu’à sa mort. Il n’a pas eu la récompense qu’il convoitait. Il est resté simple évêque pendant 11 ans puis il est mort, d’un coup, en se rasant, un matin de 1442.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Message par Her le Ven 8 Juil - 12:24

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/07/les-américains-préparent-un-téléfilm-sur-jeanne-darc.html

07 juillet 2011

Les Américains préparent un téléfilm sur Jeanne d'Arc

La diffusion sur la chaîne EWTN est prévue pour 2012. L'actrice Marie Lussignol est française. Le réalisateur met l’accent sur la vie chrétienne exemplaire de Jeanne et sur sa personne: sa piété, sa simplicité, sa gaîté et sa sainteté, afin d’y faire découvrir le visage de Celui qui lui a envoyé son incroyable mission.

Posté le 7 juillet 2011 à 09h03 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Message par Louis Chiren le Mar 31 Mai - 2:07

La dernière mission de sainte Jeanne d'Arc:

http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!blank-5/iepal

http://louischiren1785.wix.com/artistpainter#!jeanne-au-combat-pour-la-france/acdhe

Louis Chiren

Messages : 12
Date d'inscription : 30/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sainte Jeanne d'Arc Vierge, Libératrice de la France (1412-1431)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum