Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Mer 6 Juil - 20:47

La mort traversera des continents par les profondeurs de la terre et grande sera la destruction

Messages donnés à Pedro Régis (Brésil) 3437 - Message de Notre Dame d’Anguera, reçu le 8 février 2011
Chers enfants, Je connais chacun d'entre vous par son nom et Je souffre à cause de vos souffrances. Je suis venue du Ciel pour vous montrer le chemin et J'ai besoin de votre « oui ». Je sais que vous avez la liberté, mais Je vous demande de faire en priorité la volonté de Dieu.
L’humanité se dirige vers la destruction que les hommes ont préparée de leurs propres mains. Des millions de personnes porteront une lourde croix, et des millions mourront. La mort traversera des continents par les profondeurs de la terre et grande sera la destruction. Douleur plus grande jamais ne fut.
Pliez les genoux dans la prière. Ce n’est que dans la grâce Miséricordieuse de Mon Fils Jésus que vous trouverez le salut. Avancez sur le chemin que J’ai indiqué.
C'est le message qu'aujourd'hui Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen. Demeurez dans la paix.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Mer 6 Juil - 20:47

Il y a une série de tsunamis sur le point de frapper toutes les voies navigables sur la terre

Message de Dieu le Père via Louise Starr Tomkiel, daté du 4 juin 2011, en la fête de Notre-Dame des Apôtres
Louise a commencé à entendre des paroles de Dieu le Père et a dit : « Jésus, s'il vous plaît, couvrez-moi de Votre Très Précieux Sang ». Alors Dieu le Père a parlé :
« Il y a une série de tsunamis sur le point de frapper toutes les voies navigables sur la terre. Il y aura beaucoup de morts, ... les cultures seront dévastées ! Les choses telles que vous les connaissez ne seront plus.
C'est en train de se préparer et va bientôt arriver. Car les péchés du monde sont monstrueux. Pour vous protéger du malin priez et continuez à prier ! »
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Jeu 7 Juil - 11:59

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-7-8-mag-region-de-l-ile-de-kermadec-mercedi-6-juillet-2011-78783010.html

Jeudi 7 juillet 2011
7.8 Mag Région de l'Île de Kermadec – Mercedi 6 Juillet 2011


http://hisz.rsoe.hu/alertmap/read/index.php?pageid=seism_read&rid=203690

7.8 - Échelle de Mercalli: 10
Date-Time [UTC]: 06 Juillet 2011 à 19:03:16 UTC
Date de locaux / Heure: Le mercredi 06 Juillet 2011 à 19h03 dans la soirée à l'épicentre
Localisation: 29 ° 24.000, 175 ° 42.000
Profondeur: 48 km (29,83 miles)
Région: Australie et Nouvelle-Zélande
Pays: Nouvelle-Zélande
Distances: 211 km (131.11 miles) de E, Raoul Island, Îles Kermadec

Alerte aux tsunamis:

Ministère néo-zélandais de la défense civile et de la gestion des urgences a émis une menace maritime pour les pays du Nord de l'île après un séisme de magnitude 7,8 dans la région de l’Isle de Kermadec dans le sud de l'océan Pacifique jeudi matin heure de Nouvelle-Zélande.

«Confirmation été reçu qu'un tsunami a été généré, »le ministère de la Défense civile a déclaré. Il a déclaré une menace maritime pour Northland, Bay of Plenty, Côte Est et Hawkes Bay avaient été identifiés. Tous sont situés sur l'île du Nord.de la Nouvelle-Zélande
WallStreetJournal

Les îles Kermadec forment un archipel dans l'océan Pacifique sud. Elles font administrativement partie de la Nouvelle-Zélande depuis 1887.
Elles se situent à environ 1000 kilomètres au Nord Est de la Nouvelle-Zélande. Elles sont inhabitées, à l'exception de Raoul Island qui abrite une base scientitfique. Toutes les îles de l'archipel sont d'origine volcanique et il existe aussi des volcans sous-marins, tels que Healy, Giggenbach et Rumbles. Les îles sont la partie émergée de volcans qui se sont construits sur la ride des Kermadec.

Ainsi, raoul Island est le sommet d'un important massif émergé dont la base est une ellipse grossière de 35 km par 20 km. Elle contient une grande caldeira, formée par subsidence après plusieurs éruptions importantes. Une seconde caldeira, à l'Ouest de la première, a été en partie innondée par la mer et forme maintenant Denham Bay.

La dernière érution de l'archipel s'est produite en mars 2006 à Raoul Island. Elle a éjecté des roches et de la boue. Les scientifiques pensent qu'elle a été produite par un séisme qui a rendu instable la chambre magmatique.
Sources
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Mer 24 Aoû - 11:56

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-virginie-d-autres-seismes-en-provenance-d-une-autre-source-24-08-2011-82340947.html

Virginie : D'autres séismes en provenance d'une autre source – 24 08 2011

Mise à jour sur les tremblements de terre enregistrés par une autre source.

Seul un séisme est mentionné par les médias nouvelles, mais il y avait quatre qui a être enregistré et quelques individuels dire qu'il semblait beaucoup plus forts - plus. Comme un magnitude 7 mardi 23 août 2011, 17:51:03 UTC Virginie Mag 5.8 Profondeur 6.0 mardi 23 août 2011 , 17:51:03 UTC Virginie Mag 5.8 Profondeur 6.0 mardi 23 août 2011, 17:51:03 UTC Virginie Mag 5.9 Profondeur 1.0 mardi 23 août 2011, 17:51:04 UTC Virginie Mag 5.8 Profondeur 6.0 mardi 23 août 2011, 18 : 46:50 UTC Virginie Mag 2.8
Profondeur 0.1 mercredi 24 août 2011, 00:04:36 UTC Virginie Mag 4.2
Profondeur 7.8 mercredi 24 août 2011, 00:04:36 UTC Virginie Mag 4.2
Profondeur 7.9 mercredi 24 août 2011, 04:45 : 26 UTC Virginie Mag 3.4
Profondeur 4.9 mercredi 24 août 2011, 04:45:26 UTC Virginie Mag 3.4
Profondeur 4.9 Carte mondiale des incidents
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Mer 24 Aoû - 11:57

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-seisme-5-9-mag-en-virginie-usa-82341124.html

Séisme 5,9 mag en Virginie USA

USGS
Le plus grand tremblement de Virginie depuis le 5 mai 1897 USGS

Un séisme de 5,9 a été ressenti en Virginie, à Washington, New York et en Caroline du Nord cet après-midi. Les constructions se sont balancées et les rapports de dégâts ont commencé à couler goutte à goutte dans les minutes du plus grand tremblement de terre en Virginie en plus d'un siècle.

Le tremblement de terre a secoué la Virginie à 13h51 et les autorités ont dit que l'épicentre a semblé être dans Louisa County, , à environ 40 miles au nord-ouest de Richmond. L'épicentre est pas loin du Dominion Virginia Power la centrale nucléaire d'Anna, où le tremblement de terre a frappé en force, les deux unités nucléaires ont été fermés sans incident et aucun dommage n'a été apparente, dit Dominion.

"Nous avons perdu le pouvoir sur place, mais tous les groupes électrogènes diesel sont en marche,« Dominion porte-parole Richard Zuercher a déclaré que 30 minutes après le séisme. «Tout semble fonctionner très bien."

Zuercher a dit que les opérateurs de Nord-Anna se préparaient à arrêter manuellement les unités après le séisme lorsque le système d'exploitation de la centrale a automatiquement mis hors tension les deux unités.

Le séisme le plus grand _ en Virginie depuis le 5 mai 1897, selon le United States Geological Survey _ secoué les bâtiments et les employés ont été commandés hors tout de Richmond et d'autres villes de la Virginie. En quelques minutes, la police de Richmond a commencé à recevoir des appels concernant des dommages matériels.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Sam 27 Aoû - 5:57

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Un-seisme-de-magnitude-5-8-secoue-la-cote-Est-des-USA-_NG_-2011-08-24-702616

24/8/11 - 10 H 05 MIS À JOUR LE 24/8/11 - 10 H 05
0 réaction Réagir
USAséisme
Un séisme de magnitude 5,8 secoue la côte Est des USA
Un rare séisme de magnitude 5,8 a semé la pagaille mardi après-midi sur la côte Est des Etats-Unis, notamment à New York et Washington, où de nombreux immeubles de bureaux ont été évacués, mais aucun blessé ni dégât grave n'était à déplorer.

(AP Photo/Steve Helber)
Dégâts provoqués par le séisme dans un supermarché de Mineral, en Virginie, le 23 août.
Avec cet article
Les leçons à tirer d’une affaire à rebondissements
Epilogue judiciaire provisoire dans l’affaire DSK
Les Américains sans diplôme pratiquent de moins en moins
Le vice-président américain Joe Biden fait étape en Mongolie
"Il s'agit d'un des plus puissants séismes sur la côte Est depuis longtemps, depuis plusieurs décennies au moins", a assuré Lucy Jones, sismologue à l' Institut de géophysique américain (USGS), sur la chaîne CNN. L'Institut a indiqué qu'il s'agissait d'un séisme de magnitude 5,8. Un tremblement de terre est considéré comme "puissant" à partir de 6.

L'épicentre se situe à une soixantaine de kilomètres de Richmond (Virginie, Est) et à environ 130 km au sud-ouest de Washington, selon l'USGS, qui précise que la secousse a eu lieu à 13h51 (heure française). Il s'agit du plus puissant séisme en Virginie depuis mai 1897.

Le président Barack Obama, qui n'a pas ressenti lui-même le séisme, a été informé de la situation alors qu'il jouait au golf sur l'île huppée de Martha's Vineyard (Massachusetts, nord-est), a indiqué son porte-parole Josh Earnest. "Il a été dit au président qu'il n'y a aucune information pour l'instant sur des dégâts majeurs au niveau des infrastructures, y compris les aéroports et les centrales nucléaires, ni de demande d'assistance", a ajouté M. Earnest.

Le séisme a cependant entraîné l'arrêt des deux réacteurs d'une centrale nucléaire de Virginie à la suite d'une coupure d'électricité, a indiqué un responsable de la société qui l'exploite, David Heacock, sur CNN.

L'AUDIENCE DE L'AFFAIRE STRAUSS-KAHN PERTURBÉE
A Washington, la secousse a fait trembler les bâtiments pendant une trentaine de secondes, ont constaté des journalistes de l'AFP, et rappelé à de nombreux Américains les attentats du 11-Septembre. Les trottoirs ont été envahis d'employés de bureaux et les rues bloquées par un immense embouteillage, avant un retour progressif à la normale.

L'ambiance était cependant joyeuse, certains mimant la manière dont ils avaient été secoués, sourire aux lèvres. Beaucoup tentaient de joindre leurs proches, mais les lignes téléphoniques étaient perturbées. Le Pentagone a été brièvement évacué, tout comme le Capitole, siège du Congrès.

Dans le métro, la secousse a également été ressentie, mais le réseau a continué de fonctionner, bien qu'au ralenti.

A New York, des milliers de personnes ont aussi évacué les bâtiments, notamment dans le quartier du palais de justice de Manhattan où se dénouait l'affaire Dominique Strauss-Kahn et où la conférence de presse du procureur Cyrus Vance a dû être interrompue, le bâtiment s'étant mis à trembler.

Le séisme a été ressenti également dans l'Ohio, l'Indiana, le Michigan, ainsi qu'au Canada, selon des témoignages recueillis par l'AFP et les médias. La secousse est survenue alors que la côte Est se prépare à l'arrivée possible en fin de semaine de l'ouragan Irène qui frappe les Caraïbes depuis lundi 21août.

La-Croix.com avec AFP
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Sam 27 Aoû - 7:18

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-seisme-de-magnitude-7-0-en-amazonie-du-perou-mercredi-24-aout-2011-82506745.html

Séisme de magnitude 7,0 en Amazonie du Pérou – mercredi 24 Août 2011

7,0 Mag nord du Pérou

Date-Time
Mercredi 24 août 2011 à 17:46:11 UTC
Lieu
7.644 ° S, 74.506 ° W
Profondeur
145.1 km (90,2 miles)
Région
Le nord du Pérou USGS


Un séisme de magnitude 7,0 a frappé une région reculée de l'Amazonie du Pérou mercredi, secouant les immeubles de bureaux au loin, dans la capitale même s'il n’y avait aucun rapport immédiat de blessures ou de dommages.
L'épicentre du séisme se trouvait près de la ville de Pucallpa, qui se trouve à quelque 600 km de Lima dans une peu peuplée région du centre-est proche de la frontière brésilienne, selon les dires du United States Geological Survey (USGS). GlobalandMail
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Mar 30 Aoû - 1:20

http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/08/27/01006-20110827ARTFIG00526-yellowstone-le-volcan-de-la-fin-du-monde.php

ACTUALITÉ Le Figaro Magazine
Yellowstone Le volcan de la fin du monde
Par Véronique Grousset
Publié le 27/08/2011 à 11:31
S'ABONNER au Figaro.fr
Pour certains prophètes de l'apocalypse, c'est ici que débutera la fin du monde, le 21 décembre 2012 : au coeur de ce parc naturel d'une beauté sidérante, implanté au- dessus d'un volcan dont la puissance est inimaginable.

L'hiver a été particulièrement long cette année à Yellow stone. A la mi-juillet, l'épaisseur de neige dépassait encore les 2 mètres sur les hauteurs du parc. Et, début mai, lorsque nous nous y rendons, plus de la moitié de ce territoire grand comme la Corse est toujours inaccessible en voiture, tandis que l'autre, où l'herbe ne fait que commencer à verdir les prairies, est envahie d'animaux sauvages affamés, tous accompagnés en prime de leurs nouveau-nés, donc assez agressifs... Ce qui n'encourage pas franchement à la promenade, surtout à pied.

Mais pour les rares inconscients qui s'aventurent alors sur les sentiers, le spectacle en vaut la peine. La vapeur fuse de partout en nuages au-dessus des plaines, en jets de plusieurs mètres de haut sur les flancs des collines, en cascades sur les berges des rivières, en bouffées ou en fines volutes entre les rochers. Parfaitement visible dans l'air glacé, impossible à confondre avec le brouillard. «C'est pour cela que je préfère Yellowstone par temps froid, commente le géologue en chef du parc, Henry Haesler. En été, les gens ne voient que la nature. Ils ne se rendent absolument pas compte qu'ils sont en train de marcher sur le plus grand et le plus destructeur de tous les volcans du monde.»

Ce n'est pourtant pas faute de le leur rappeler. Dans chacun des six villages du parc, où ils peuvent se ravitailler en nourriture et en essence, les quelque 3 millions de visiteurs annuels de Yellowstone trouvent aussi un centre d'information très bien conçu, et presque exclusivement consacré à détailler ce qui se passe sous leurs pieds. Ces centres sont très fréquentés, ne serait-ce que parce qu'on peut y faire le plein de cartes postales, de gadgets et de souvenirs ; mais tout se passe comme si la majorité des visiteurs ne réalisaient pas vraiment ce que signifie cette abondance incroyable de geysers (plus de 300, la moitié de ceux qui existent à la surface de la Terre !), de bassins d'eau fumante en terrasses, de mares de boue acide bouillonnante et de lacs étrangement multicolores.

«Je n'avais jamais compris que Yellowstone était un volcan; et pourtant, j'y suis allée trois fois!» confirme Brigitte Furst, une habitante du Colorado rencontrée à l'université de l'Utah, où se trouve le centre de traitement des données recueillies par les 35 sismographes et stations GPS dispersés dans le parc. Un investissement très important - 7 millions de dollars, dont 30 000 pour chaque GPS, régulièrement détériorés par les élans et les grizzlis... -, que le directeur du département de géophysique de cette université, le Pr Robert Smith, défend chaque année devant le Congrès. Spécialiste incontesté de Yellowstone, le Pr Smith fut le premier à réaliser qu'il n'était pas endormi, contrairement à ce que l'on croyait depuis sa découverte en 1870 : «C'était en 1974. En me rendant au bord du lac, je me suis aperçu qu'un ponton avait été submergé, ainsi que toute une rangée d'arbres. C'est comme ça que j'ai compris que le fond du cratère s'élevait par endroits. Et que, loin d'être éteint, le volcan était bien vivant. La preuve? Il respirait.»

Près de quarante ans plus tard, « Bob » Smith parle carrément d'un volcan «monstrueusement actif». Mais c'est parce qu'avec son équipe de 68 étudiants et chercheurs, en plus de surveiller les mouvements quotidiens du cratère, il a réussi à reconstituer le passé du monstre ainsi qu'à modéliser le système magmatique qui l'alimente sous terre, jusqu'à près de 700 kilomètres de profondeur.

«Nous sommes parvenus à remonter jusqu'à 16,5millions d'années, en suivant les traces laissées par des centaines d'éruptions. Trois d'entre elles, relativement récentes- 2,1millions d'années, 1,3million d'années et 640000ans- furent si gargantuesques qu'elles ont probablement détruit 90% de la vie sur Terre», résume-t-il en exhibant une carte de la plaine de 800 kilomètres de long que Yellowstone a creusée durant ces 16,5 millions d'années à travers les Rocheuses, au fil du déplacement vers le sud-ouest de la plaque continentale nord-américaine. «C'est la grande différence entre les volcans et les supervolcans, s'amuse-t-il à préciser. Les volcans créent des montagnes. Les supervolcans les détruisent.»

C'est d'ailleurs grâce à cela que Yellowstone fut identifié comme un volcan, en 1870, par un lieutenant-explorateur de l'armée américaine. Perché sur les hauteurs de ce magnifique plateau sauvage, aux confins du Wyoming et du Montana, le jeune officier s'était soudainement aperçu qu'il manquait quelque chose dans le paysage : les montagnes. Au beau milieu des Rocheuses et à plus de 3 000 mètres d'altitude, cela lui parut un peu bizarre. Et c'est en regardant autour de lui qu'il comprit qu'il se tenait en fait sur le bord d'un gigantesque cratère, presque entièrement comblé par de la lave et recouvert de végétation.

D'où le climat polaire qui règne à Yellow stone huit mois sur douze : on a beau y arriver depuis l'Idaho par une route faussement plate (tracée dans la plaine ascendante que vient de nous montrer le Pr Smith), on y vit quand même en permanence entre 1 600 et 3 462 mètres d'altitude. D'où aussi la richesse extraordinaire de la faune : l'eau qui jaillit à 93 °C des geysers réchauffe le sol, ce qui facilite l'alimentation d'un grand nombre de ruminants (élans, cerfs, mouflons et bisons), ainsi que des carnassiers qui s'en nourrissent. Même chose pour les poissons, qui ne seraient pas aussi nombreux à une telle altitude si les fractures au fond du lac, et les rejets hydrothermaux qui ruissellent de toute part vers les rivières, ne réchauffaient pas un peu leurs eaux glaciales.

Autrement dit, c'est bien parce que Yellow stone est un volcan que son site fut choisi - dès 1872, soit quarante-trois ans avant qu'une automobile n'y pénètre pour la première fois - pour devenir le tout premier parc national américain. Et c'est aussi parce qu'il s'agit d'un volcan que ce parc, difficile d'accès, connaît un tel succès ; même si la plupart de ses visiteurs ne viennent pas pour cela, même si beaucoup l'ignorent, même si d'autres l'oublient.

Viendraient-ils aussi nombreux, d'ailleurs, s'ils avaient davantage conscience de la menace ? Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que rien ne leur interdit d'en prendre connaissance. Les autorités du parc distribuent des brochures qui disent tout sur l'importance de son activité volcanique et la fréquence de ses séismes : entre 1 000 et 3 000 par an, avec des pointes à plus de 100 par jour, comme en janvier 2010 -, sachant que la plupart des secousses sont trop faibles pour être perçues et que celles d'une magnitude supérieure à 5 sont très rares. Quant à la « respiration » du volcan, il suffit de se connecter à l'un des sites de l'US Geological Survey pour apprendre qu'après une période d'élévation anormalement rapide - 7 centimètres par an entre 2004 et 2007, puis 20 centimètres par an jusqu'à la fin 2010 - le fond du cratère aurait plutôt tendance aujourd'hui à redescendre.

Pas de quoi s'affoler, en fait. Et rien qui puisse accréditer l'inquiétude des sectes apocalyptiques qui continuent à prétendre que la fin du monde commencera ici, le 21 décembre 2012, par une nouvelle éruption de Yellowstone.

«Nous sommes certains que Yellowstone explosera à nouveau, reconnaît cependant le Pr Smith, mais personne ne peut dire quand. Et si cela survenait, nous ne serions pas non plus en mesure de l'empêcher; l'immensité de la chambre magmatique est très au-delà de ce que l'homme est en mesure de contrôler.»

La grande peur de 2012

Elle trouve son origine dans une lecture erronée du calendrier maya, dont on a longtemps cru qu'il pronostiquait l'extinction de la vie sur Terre en 2012, à la suite d'un cataclysme de nature indéterminée (conflit nucléaire? chute d'un astéroïde? éruption solaire? fonte des glaciers?...). Une prédiction récemment balayée par une équipe d'archéologues et de mathématiciens allemands qui a refait tous les calculs (le calendrier maya est extraordinairement complexe) avant d'annoncer qu'en réalité le décompte ne s'arrêtait pas en 2012, mais en 2116.Ce qui nous laisse un peu de marge, mais n'a pas suffi à rassurer les plus crédu les. Après l'avoir annoncée pour l'an 2000, puis pour le 21 mai 2011, la plupart des sectes apocalyptiques s'obstinent en effet à proclamer la fin du monde pour le 21 décembre 2012. Et beaucoup d'entre elles l'imaginent très bien démarrer sous Yellowstone, exactement comme l'a fait le réalisateur Roland Emmerich pour le scénario de son film catastrophe, 2012.Pourquoi là plutôt qu'à Hawaï ou en Cali fornie? Parce que les gourous de l'apocalypse adorent étayer leurs prophéties par des chiffres ronds. Ils se fondent sur le constat d'un intervalle moyen de 730000 ans entre les trois dernières éruptions majeures de Yellowstone (en oubliant qu'elles ont été datées «à la louche», avec une marge d'erreur potentielle de plusieurs centaines de milliers d'années) - pour en conclure que la prochaine ne saurait tarder.A quoi, non sans humour, les scientifiques en charge de la surveillance du volcan* répliquent que «même en ne tenant pas compte de l'absurdité de tels calculs, et vu que la dernière éruption majeure remonte à 640000 ans, cela nous laisse 90000 ans de tranquillité avant la suivante». Ce qui ne les empêche pas de reconnaître, beaucoup plus sérieusement, que «toutes les conditions sont réunies pour que Yellowstone explose à nouveau; probablement pas de notre vivant, mais sans qu'on puisse le garantir».* Voir leurs communiqués sur les trois sites de l'observatoire de Yellowstone: volcanoes.usgs.gov/yvo/, seis.utah.edu/yvo, et nps.gov/yell

Supervolcans, très gros ennuis

Le mot «supervolcan» n'existe que depuis une dizaine d'années; il a été inventé par la BBC pour titrer l'un de ses docu-fictions consacré - justement - à une éventuelle explosion de Yellowstone. Les scientifiques l'utilisent peu, mais il désigne une réalité qu'ils connaissent bien: l'existence de volcans qui, il y a très longtemps, ont connu plusieurs éruptions ayant projeté dans les airs au moins 1000 km3 de laves et de cendres. Soit 55 fois plus que l'explosion cataclysmique du Krakatoa (Indonésie) en 1883, et bien plus qu'il n'en faut pour vitrifier l'équivalent d'une région française, incendier ou gazer mortellement (flore et faune comprises) un territoire grand comme l'Europe, et plonger le reste de la planète dans un interminable hiver climatique.Yellowstone est le plus continental de tous les supervolcans, mais il en existe quelques autres, tous situés sur des failles côtières ou sur des îles, et tous repérés, comme lui, par un sillage d'anciens cratères suffisamment grands pour témoigner de leur puissance destructrice. Les plus connus d'entre eux sont Long Valley en Californie, Toba en Indonésie et Taupo en Nouvelle-Zélande, sachant que ce dernier est celui qui a engendré l'éruption majeure (plus de 1000km3 de rejets) la plus récente. Mais elle remonte, fort heureusement, à 26500 ans...

Le traumatisme du mont Saint Helens

L'éruption de ce volcan de la chaîne des Cascades (nord-ouest des Etats-Unis) s'est produite le 18 mai 1980, après deux mois de minitremblements de terre en série qui ont fini par provoquer un glissement de terrain responsable de la mise à nu de sa poche magmatique. Celle-ci s'est aussitôt vaporisée et la nuée ardente, d'une température supérieure à 360°C, a tout atomisé dans un rayon de 13km, tandis que tout était incendié, soufflé ou broyé dans un second rayon de 30km. Le bilan officiel du sinistre fait état de 57 morts, 380 km2 de forêts vitrifiées, 7000 gros mammifères et 12 millions de saumons disparus. Quinze minutes après la première explosion, la colonne de matières rejetées s'élevait déjà à plus de 24 km au-dessus du cratère; et dès le premier soir, onze Etats américains se retrouvèrent plus ou moins couverts par 520 millions de tonnes de cendres. Les éruptions (plus faibles) et les coulées de lave continuèrent ensuite durant six ans. A ce jour, cet événement demeure la plus grande catastrophe volcanique endurée par les Américains (hors Hawaï et l'Alaska), alors que par comparaison, les trois dernières éruptions majeures de Yellowstone étaient 2500 fois, 280 fois et 1000 fois plus importantes.

Par Véronique Grousset
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Jeu 1 Sep - 15:54

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-sicile-l-eruption-du-mont-etna-se-renforce-83018048.html

Mercredi 31 août 2011
Sicile – L’Éruption du Mont Etna se renforce -

ROME (L'AP) - le volcan du Mont Etna de la Sicile intensifie son éruption, vomissant de la cendre et projetant la lave dans l'air.

L'agence de Protection Civile de l'Italie dit que la géophysique nationale et l'institut de volcanologie ont enregistrée lundi l'activité explosive accrue de l’Etna, huit jours après que la dernière éruption ait commencée

Source
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Dim 11 Sep - 12:07

Bonjour à tous,

Comme la croûte terrestre se disloque partout à travers de monde, et que allons assister en France au réveil d'anciens volcans en sommeil depuis des millénaires, je vous invite à conserver cette adresse :

http://www.activolcans.info/activ.php

Meilleures pensées
Hercule
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Lun 26 Sep - 14:15

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-terre/meteo/pic-spectaculaire-de-l’activite-sismique-pour-le-mois-de-septembre-2011

Pic spectaculaire de l’activité sismique pour le mois de septembre 2011
20 septembre 2011 - Dans la rubrique Météo
(Source : L’Éveil 2011)

1. 6.9 Sikkim séisme, l’Inde 18-Septembre, 2011

2. 6.0 tremblement de terre, Honshu au Japon 16-Septembre, 2011

3. 6.7 séisme côte Est de Honshu, au Japon 16-Septembre, 2011

4. 7.3 séisme Fidji-Septembre 15, 2011

5. 6.2 séisme côte Est de Honshu, au Japon 15-Septembre, 2011

6. 6.0 séisme North Island, Nouvelle-Zélande 15-Septembre, 2011

7. 6.1 séisme îles Aléoutiennes, en Alaska 14-Septembre, 2011

8. 6.2 séisme en Papouasie-Nouvelle-Guinée-Septembre 12, 2011

9. 6.0 séisme du Vanuatu-Septembre 11, 2011

10. 6.4 séisme Île-Septembre 9, 2011 Vancouver

11. 6.6 séisme de Sumatra du Nord-Septembre 5, 2011

12. 6.3 séisme de Tonga-Septembre 5, 2011

13. 6.1 séisme du Vanuatu-Septembre 4, 2011

14. 7.0 séisme du Vanuatu-Septembre 4, 2011

15. 6.2 séisme Sandwich du Sud Iles-Septembre 3, 2011

16. 6.8 séisme îles Fox-Septembre 2, 2011

17. 6.7 tremblement de Santiago del Estero, Argentine-Septembre 2, 2011

Source : steam-info.blogspot.com, trouvé sur La Presse Galactique


Et ces donnés n’inclus pas le séisme de 7,1 en Russie!

Il nous reste environ 11 jours dans le mois de Septembre pour poursuivre ce record… À ce rythme, on va bien frôler la trentaine.



Flashback : septembre 2010

1. 7.2 near the South Coast of Papua, Indonesia September 29, 2010
2. 6.2 near the South Coast of Papua, Indonesia September 29, 2010
3. 7.0 South Island of New Zealand September 03, 2010

Source: USGS, Conscience du peuple

Il n’y a pas plus de séismes qu’avant qu’on nous dit !

À lire également

- Nouvelle-Guinée : un séisme de magnitude 6,2 frappe la côte nord

- Fort séisme de magnitude 6,7 en Argentine  

- Séismes : le Japon tremble de façon significative

- En bref – Deux séismes d’importance au Vanuatu

- Séisme de magnitude 7,2 dans la zone des îles Fidji
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Mer 28 Sep - 7:42

http://wikistrike.over-blog.com/article-mitchell-coombes-qui-avait-predit-avec-exactitude-le-seisme-au-japon-avertit-la-cote-ouest-america-85279799.html

"Rien ni personne n'est supérieur à la vérité"

A la Une Les écritures anciennes Préhistoire et Civilisations anciennes Terre et Astronomie Société A propos...

MARDI 27 SEPTEMBRE 2011
Mitchell Coombes, qui avait prédit avec exactitude le séisme au Japon, avertit la côte ouest américaine

Mitchell Coombes , le jeune homme australien qui avait prédit le dernier séisme du japon, parle à nouveau pour WikiStrike.

"J'ai prédit assez de catastrophes HAARP cette année pour prouver que ce qui est réel, donc s'il vous plaît écoutez et préparez-vous dès maintenant! Le prochain tsunami artificiel créé par HAARP sera à la côte ouest des Etats-Unis. Magnitude 9.0 + tremblement de terre pour une durée de plus de 5 minutes. Commencez dès maintenant pour le stockage vous avez encore le temps d'évacuer avant ma mise en garde de 4 jours que je donnerai.""50 miles de la côte de Portland-9.3 magnitude (343 secondes)545 miles au large de la côte de Los Angeles-magnitude de 9,2 (152 secondes)"

A vous de juger

Source (email WikiStrike)
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Ven 14 Oct - 11:12

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-info-signes-des-temps-octobre-2011-86514822.html

Info Signes des temps - Octobre 2011

Archipel espagnol des Canaries : Une éruption volcanique sous-marine s'est produite ce lundi à cinq kilomètres de l'île de Hierro.
L'éruption «ne vas pas se voir sur l'île. Elle est non seulement à cinq kilomètres , mais aussi à une profondeur de 600 à 1 200 mètres.

Par ailleurs deux taches visibles près des côtes de l'île de Hierro, dans l'archipel espagnol des Canaries, d'où émane une forte odeur de soufre et où ont été trouvés des poissons morts confirment l'apparition de deux nouveaux sites d'éruption sous-marine, ont annoncé mercredi les autorités locales.

Cependant pour l'instant, il ne semble pas nécessaire de prendre plus de mesures préventives pour la population que celles déjà prises par les responsables locaux.

Perchée dans l'Atlantique sur un ancien volcan sous-marin, la petite île espagnole de Hierro vit depuis le 19 juillet au rythme d'une multitude de secousses sismiques qui inquiètent les vulcanologues, ceux-ci craignant une éruption sur l'île.
Les Canaries n'ont pas connu d'éruption depuis celle du Teneguia, sur l'île de La Palma, en 1971.
Information tirée de renseignements fournis lundi par Isabelle toujours fidèle au poste.

Cela m’a rappelé qu’un message d'Anguera parle de cette région, espérons que cela n’évoluera vers ce qui est prédit …
3465 Message de Notre Dame Paix Anguera-Bahia-Brésil Pédro Régis – 09 Avril 2011
Tenerife et Olhão: la mort passera et grande sera la destruction.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Dim 23 Oct - 5:35

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Les-quartiers-nord-de-Bangkok-sous-les-eaux-_NG_-2011-10-21-725983

21/10/11 - 18 H 00 MIS À JOUR LE 21/10/11 - 18 H 15
Asie du Sud-Est

Les quartiers nord de Bangkok sous les eaux

Le premier ministre thaïlandais, Yingluck Shinawatra, a demandé vendredi 21 octobre aux 12 millions d’habitants de la capitale Bangkok de déplacer leurs biens sur des hauteurs, alors que les premiers quartiers du nord de la ville commencent à être envahis par les eaux. À la mi-journée, plusieurs quartiers étaient sous au moins 50 centimètres d’eau, à une quinzaine de kilomètres au nord du centre-ville, suite au débordement d’un canal.

Le gouvernement, qui subit son premier vrai test depuis sa prise de pouvoir en août, aura beaucoup travaillé pour empêcher la capitale d’être gagnée par les eaux après une mousson surabondante qui a déjà tué environ 750 personnes en Asie du Sud-Est, dont 342 en Thaïlande. Des dizaines de kilomètres de digues de fortune, en sacs de sable, ont été érigés, pendant que les stocks d’eau potable étaient dévalisés et que la grande banlieue nord abandonnait les voitures pour les bateaux lors de tragiques évacuations de masse.

Yingluck Shinawatra, critiquée pour son indécision ces derniers jours, a repris la main vendredi 21 octobre. Elle a promis de dégager les axes de communication majeurs, notamment les voies express surélevées, sur lesquels des résidents ont garé leurs véhicules. Elle a renforcé la sécurité du Palais royal et de l’aéroport international Suvarnabhumi. L’opposition a réclamé l’état d’urgence pour donner plus de pouvoir aux militaires et permettre notamment les évacuations de force. Mais au-delà du débordement des canaux et rivières, le ministre de la Justice Pracha Promnog, patron des secours, a indiqué le 21 octobre au matin craindre « que la digue ne résiste pas à la pression de l’eau » venue du nord qui envahirait alors brutalement certains districts.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Lun 24 Oct - 9:54

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Grave-tremblement-de-terre-dans-l-est-de-la-Turquie-_NG_-2011-10-23-726629

23/10/11 - 16 H 05 MIS À JOUR LE 23/10/11 - 20 H 29

Grave tremblement de terre dans l’est de la Turquie
Un fort tremblement de terre, de magnitude 7,3, s’est produit dimanche 23 octobre dans l’est de la Turquie, provoquant des dégâts considérables. Les autorités redoutent un bilan pouvant atteindre jusqu'à un millier de morts

AFP / ABDURRAHMAN ANTAKYALI
Le village de Tabanli, dans la province de Van, dans l’est de la Truquie, a été durement frappé par le séisme du dimanche 23 octobre
Un fort tremblement de terre, de magnitude 7,3 selon l’institut américain de géophysique USGS, s’est produit dimanche 23 octobre à 12 h 41, heure française, dans l’est de la Turquie, proche de la frontière iranienne, à plus de 1 200 km à l’est de la capitale Ankara. Ce séisme a été suivi de plusieurs répliques de magnitude allant jusqu’à 5,6.

"C'est un puissant séisme (...) Il peut causer entre 500 et 1.000 morts", a estimé au cours d'une conférence de presse Mustafa Gedik, le chef de l'Institut sismologique de Kandilli, à Istanbul.

Plusieurs maisons et autres bâtiments se sont effondrés à la suite du séisme dans la province orientale de Van, à plus de 1.200 km à l’est de la capitale Ankara, a rapporté l’agence de presse Anatolie. Des personnes sont ensevelies sous les décombres, ont souligné les médias.


Séisme en Turquie
Le vice-Premier ministre turc, Besir Atalay, a déclaré qu'une quarantaine de bâtiments, dont un pensionnat, s'étaient écroulés dans la province de Van, et peuplée majoritairement de Kurdes. Les dégâts les plus importants auraient été constatés, à Ercis, une agglomération de 100.000 habitants. Un photographe de l'AFP a vu sur place des dégâts massifs sur l'artère principale.

De nombreux habitants quittaient la ville, privée d'électricité, formant un convoi sur l'autoroute. Par crainte de répliques, les gens restaient à l'extérieur et s'apprêtaient à passer la nuit à la belle étoile autour de braseros, dans l'attente des tentes promises par les autorités. La chaîne de télévision d'information NTV a rapporté que dans la seule ville d'Ercis, un millier de blessés étaient à déplorer.

Un séisme de cette force est d’autant plus susceptible de provoquer des dégâts importants en Turquie que de nombreux logements ont été construits sans respect des normes antisismiques. En général, c’est dans les villages reculés où les maisons sont construites de pisé qu’il y a le plus de dégâts. Le maire de Van a souligné que le réseau téléphonique de Van, qui compte 380 000 habitants, avait été fortement endommagé.

MOUVEMENT DE PANIQUE
Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan qui se trouvait à Istanbul au moment du séisme devait partir sans délai pour Van avec plusieurs ministres, dont celui de la santé, selon la chaîne privée de télévision NTV.

Le tremblement de terre, ressenti dans les provinces avoisinantes, a entraîné un important mouvement de panique. Les premières images diffusées montraient des habitants en train de fuir dans le désordre leurs habitations et au moins deux bâtiments de plusieurs étages détruits. Le Croissant Rouge s’est mobilisé et a commencé à envoyer des tentes et des secouristes dans la zone sinistrée.

La Turquie, qui est traversée par plusieurs failles, notamment dans l’est et le nord-ouest, connaît de fréquents tremblements de terre. Deux forts séismes dans les régions très peuplées et industrialisées du nord-ouest y avaient fait environ 20 000 morts, en août et novembre 1999, et les experts s’accordent sur le fait que la région d’Istanbul est menacée d’un fort séisme.

AFP

23/10/11 - 16 H 05 MIS À JOUR LE 23/10/11 - 20 H 29
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Her le Sam 26 Nov - 23:19

http://les2temoinsdelapocalypse.info/les-iles-canaries-un-petit-coin-de-tsunami/

le blog des 2 témoins de l'apocalypse
chronique et revue de presse eschatologique en attendant la révélation de l'Impie
Les îles Canaries : un petit coin de …tsunami ?
11 octobre 2011 | mégacatastrophe
Nous l’avons déjà rappellé ICI et ICI : quelqu’un a réveillé les volcans sur la planète. Même le EL HIERRO des îles CANARIES s’y met…essaim de séismes, éruption à suivre…

Multiples séismes et éruptions sous-marines, villages évacuées. Une éruption pourrait provoquer selon cette simulation, un gigantesque TSUNAMI qui traverserait l’atlantique jusqu’à la côte EST des USA. L’effondrement de l’île de Palma, provoquerait un tsunami de plusieurs centaines de mètres(!) de haut se déplaçant à 500km/h.

Les côtes de l’Atlantiques Nord ne sont pas à l’abri d’un tsunami majeur

La catastrophe du 11 mars au Japon l’illustre tragiquement, l’immense majorité des tsunamis enregistrés dans le monde se produisent dans le Pacifique. L’océan Indien et la Méditerranée ont aussi eu leur lot, que ce soit avec le séisme de Sumatra en 2004 ou avec celui de 365 en Crète, qui ravagea Alexandrie. Pour ce qui concerne l’Atlantique, si l’on met de côté le tremblement de terre de Lisbonne de la Toussaint 1755 qui fut suivi d’un tsunami, peu d’événements majeurs sont à noter. Et pourtant, si l’on en croit plusieurs études, c’est peut-être là qu’un méga-tsunami se prépare. Plus précisément sur l’île de Palma (voir photo satellite ci-dessous), dans l’archipel des Canaries.

Comme l’expliquaient en 2001, dans un article publié par la revue scientifique Geophysical Research Letters, l’Américain Steven Ward et le Britannique Simon Day, le flanc ouest du volcan Cumbre Vieja, situé sur cette île, est instable et pourrait, à la suite d’une future éruption, s’écrouler dans l’océan. Dans le pire des scénarios que ces deux chercheurs ont retenu, c’est un énorme morceau long de 25 km, large de 15 et épais de 1 400 mètres qui se détacherait, soit un total de 500 kilomètres cubes de terres et de roches. Pour donner un ordre de grandeur, c’est à peu près l’équivalent du volume de 200 000 pyramides de Khéops. Beaucoup, donc.

Selon Ward et Day, si cette chose tombe dans l’océan, le déplacement de la masse d’eau va créer un méga-tsunami. Leur modélisation montre qu’un dôme d’eau de 900 mètres de haut se forme (soit un peu moins de trois fois la hauteur de la tour Eiffel), qui va donner naissance à un train d’ondes colossal. Les Canaries seraient évidemment les premières touchées. Hormis Palma, qui pourrait faire face à une vague de plusieurs hectomètres de haut, les îles d’El Hierro et de La Gomera verraient arriver des déferlantes pouvant dépasser les cent mètres. Ténérife serait également touchée par une vague de plus de 60 m. Le Sahara occidental constituerait la victime suivante, avec une montagne d’eau frôlant les cinq décamètres. L’île de Palma ayant fait bouclier, l’onde ne serait pas trop méchante avec les pays européens, les plus exposés étant l’Espagne et l’Angleterre, avec des vagues de 5 à 7 m. Vers l’ouest, en revanche, rien ne viendrait arrêter le tsunami et la déperdition due à la distance ne serait pas si grande qu’on pourrait l’imaginer. Ainsi, la simulation utilisée par les auteurs de l’étude montre que le sud de la Floride, Miami compris, serait noyé sous des vagues de 20 à 25 m !

Cette modélisation et ses résultats ont donné lieu à de nombreuses critiques qui les trouvaient exagérés. Pourtant, l’idée d’une vague de plusieurs centaines mètres de haut n’est pas folle. Le 8 juillet 1958, dans la baie de Lituya, en Alaska, un mur d’eau de plus d’un demi-kilomètre d’altitude, créé par un glissement de terrain consécutif à un tremblement de terre, a dévasté un fjord, comme le raconte la vidéo ci-dessous :

La conformation très particulière de cette baie ne ressemble toutefois pas à celle de l’océan ouvert. La principale question qui s’est posée après la publication de l’étude de Steven Ward et Simon Day était de savoir si la vague initiale pouvait traverser l’Atlantique en conservant une telle ampleur. En 2008, une modélisation différente et plus poussée, intégrant davantage de paramètres, a été publiée dans le Journal of Geophysical Research. Réalisée par une équipe norvégienne, cette étude estime pour commencer que le volume des 500 km3 retenu comme limite supérieure dans l’éventuel glissement de terrain de La Palma n’est pas imaginable et qu’il vaut mieux prendre 375 km3 comme barre haute. De plus, ses auteurs montrent que la propagation du tsunami ne se ferait pas aussi bien que Ward et Day l’avaient assuré.

Malheureusement, pour les îles Canaries, cela ne changerait pas grand chose, avec des vagues gigantesques synonymes d’apocalypse. Pour les autres régions, les estimations sont revues à la baisse, mais pas forcément de manière drastique. Voici les chiffres : Sahara occidental, 37 m ; Sénégal, 13,9 m ; Portugal, 7,8 m ; Cap Vert 33 m ; Madère, 40 m ; Açores 29 m ; Guyane, 14,7 m ; nord du Brésil, 15,3 m ; Floride 9,5 m ; nord des Etats-Unis 4,6 m. Autant dire que les îles de l’Atlantique seraient dévastées, ainsi que les côtes nord-est du continent sud-américain. Pour ce qui est de la Floride, même si la vague attendue a diminué de plus de la moitié, elle reste effrayante quand on sait que cette péninsule n’est pas très élevée au-dessus de la mer.

Il faut néanmoins garder à l’esprit qu’il s’agit là des chiffres correspondant au scénario le plus pessimiste. Il se peut que le volume de terrains décrochés soit nettement inférieur car au cours du dernier million d’années, plusieurs de ces événements se sont produits avec des volumes compris en moyenne entre 50 et 200 km3. Il se peut aussi que ce glissement de terrain ait lieu seulement dans plusieurs milliers d’années, voire davantage. Comme le disait, non sans humour, le Danois Niels Bohr, un des pères de la mécanique quantique et Prix Nobel de physique en 1922, “la prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur.”

/////////////////////////////////////////////////////////////////

http://les2temoinsdelapocalypse.info/news-du-volcan-el-hierro-des-iles-canaries-ex-atlantide-de-la-mythologie-platonicienne/

le blog des 2 témoins de l'apocalypse
chronique et revue de presse eschatologique en attendant la révélation de l'Impie

News du volcan EL HIERRO des îles canaries (ex-Atlantide de la mythologie platonicienne)
22 octobre 2011 | mégacatastrophe
ça continue à chauffer du côté des îles canaries : ICI pour un suivi heure par heure.

Attendons de voir si la situation s’intensifie ou se stabilise, ce qui n’est pas vraiment garanti. Il y a plusieurs mois déjà des articles circulaient sur le réveil de la ceinture de feu, aujourd’hui nous pouvons constater que la situation ne s’est pas vraiment améliorée, donc pas de prévisions précises, juste de l’observation prudente…au cas où…

ICI sur les « moutons enragés » (le site où les moutons en ont marre…ils s’informent!)

22 tremblements volcaniques hier et une activité similaire pour aujourd’hui: 6 tremblements volcaniques sont enregistrés, par l’IGN, en matinée. Selon les experts, ces secousses ne sont pas sans conséquences graves, elles peuvent provoquer le déplacement de magma et éventuellement, causer des glissements de terrain et la sortie du magma à la surface.

Les sources gréco-romaines situent aux îles canaries les limites du monde connu (l’« Écoumène »). L’imagination des classiques y place les Champs Élysées, le jardin des Hespérides et l’Atlantide de Platon. Un tremblement de terre gigantesque de source volcanique pourrait-il être à l’origine du mystère de l’Atlantide? A suivre…
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Dislocation Géologique des Continents

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum