Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

les jours des ténèbres - La voyante de l'Escorial nous en parle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les jours des ténèbres - La voyante de l'Escorial nous en parle

Message par Soleil le Ven 15 Avr - 20:07



2 Novembre 1997

Voici quelques extraits de l’une des causeries familières adressées par Luz Amparo
aux pèlerins français le 2 novembre 1997.

"Je pense que Dieu nous rassemble tous parce que nous cheminons sur la même voie, le chemin du salut. La Sainte Vierge continue à nous répéter : prière, sacrifice. Dans le dernier message, Elle s'adresse en premier lieu aux pasteurs de l'Eglise, mais Elle s’adresse aussi à nous tous parce que nous sommes tous consacrés d'une manière ou d'une autre, et nous avons tous l'obligation de faire de l'apostolat. Et la meilleure façon de faire de l’apostolat, c’est de donner le témoignage de notre vie chrétienne, de notre vie selon l’Esprit de Dieu.

A chacun d'entre nous, la Très Sainte Vierge dit que l'amour est éternel, que la charité ne s'achève jamais, parce que si elle s’achève sur la terre, elle ne s’achève pas dans le Ciel. Nous devons vivre en aimant éternellement.

Mais pour atteindre ce but, nous devons nous fortifier dans la foi. Et vous savez bien ce que la foi signifie. La foi est aussi importante et nécessaire dans une âme que les lunettes sur les yeux d’un myope. La foi, c’est croire sans voir, et à la plupart d’entre nous il a été donné de croire sans voir. Mais il y a encore plus de responsabilité à croire quand on voit (...). Il faut en effet donner témoignage à chaque instant de la vie. Il faut constamment donner le bon exemple du matin au soir, non pas seulement pour le qu’en dira-t-on, mais parce qu’il faut le faire. Parce que ce qui importe avant tout, c’est de faire plaisir à Dieu, ainsi qu’à sa Très Sainte Mère. (...)

Je vous demande de prier beaucoup pour moi, afin que je sois fidèle jusqu’au bout. Car la vie est parfois dure et amère, et il est parfois très dur de marcher tous les jours sur les épines que Dieu nous envoie, comme II le veut. Il ne faut pas s’arrêter en chemin et tourner la tête en arrière, il faut continuer à aller de l’avant, même si les pieds et le cœur saignent. (...)

C'est pourquoi nous avons tous besoin d'aide. Moi j’ai un grand besoin de vous et de vos prières. Et moi, misérable créature, je prierai pour vous.

Mais le plus important, c’est de faire toujours la Volonté de Dieu. C’est ce que je répète tous les jours au Seigneur : quand je me lève, je Lui dis : Seigneur, je veux faire Ta Volonté. Si nous faisons notre propre volonté, nous ne faisons pas ce que Dieu veut. Et souvent le démon nous tente pour nous faire faire notre propre volonté, parce que c’est plus beau aux yeux des hommes et du monde. Mais ce n’est pas ce qu’il faut faire.
La réalité de notre vie doit être l’amour de Dieu et l’accomplissement de Sa Volonté.
Le monde est vain, et hélas nous en restons au niveau du temporel : si nous agissons ainsi, nous n’atteignons pas l’éternité. C’est pourquoi, plus le Bon Dieu nous envoie des épreuves, et plus nous avons les preuves que Dieu est près de nous. Le jour où nous nous levons et que nous n'avons plus cette compagnie si belle des croix et des épreuves, nous pouvons dire que le Seigneur est parti, qu’il s’est caché. Et c’est à ce moment-là que nous pouvons trembler. Parce que tant que nous avons des épreuves et que nous avons la croix, c’est alors qu’il nous donne du courage et des forces afin que nous puissions continuer à gravir la montée au Calvaire sans regarder en arrière.
Si nous regardons en arrière et si nous voyons ce que nous laissons, nous risquons de nous perdre. Il faut regarder devant nous et aller de l’avant, et continuer sa route, coûte que coûte. Car je ne veux pas perdre l’éternité pour le monde ou pour le temps. Le temps est un souffle qui passe, mais l’éternité ! Vous ne pouvez pas vous imaginer sa beauté et sa grandeur.

Hier, je disais : ça ne m’étonne pas que saint Paul ait dit : « L’œil n’a pas vu, l’oreille n’a pas entendu... » parce qu’on ne peut pas expliquer avec une bouche humaine, avec les yeux humains, avec les oreilles humaines, la grandeur qu’il y a là-haut. Et lorsque vous revenez à l’état normal (1), il entre en vous une angoisse de se retrouver encore sur terre au milieu de cette lutte, de ce combat quotidien, alors que l’on a vu les choses tout différemment. C’est un changement tellement grand que mon cœur souffre de revenir sur terre après avoir vu ce qui se passe là-haut, de vivre ces moments de gloire et d’être obligée de revenir pour vivre ceux d’ici- bas.

Néanmoins, cela nous encourage à aller de l’avant, coûte que coûte et quelles que soient les épreuves que le Seigneur nous envoie. Quand je me retrouve ici, je passe de mauvais moments, jusqu’à ce que je me raisonne et me dise : il faut que je sois ici et que je fasse la Volonté de Dieu. Et pourtant, je puis vous le dire, mon désir le plus ardent, ce n’est pas d’être ici, c’est d’être là- haut. Mais comme je vous le disais auparavant, nous sommes ici jour après jour pour faire ce que Dieu veut, pour coudre à petits points, comme une couturière attentive, l’ouvrage que Dieu nous donne. Cela fait, que Dieu taille en nous, tant qu’il y aura une partie du corps où II pourra trouver du tissu, qu’il nous envoie des épreuves, peu importe si telle est Sa Volonté. (....)
Vous savez ce que demande la Sainte Vierge. Elle est venue rappeler aux hommes l’Evangile, parce que les hommes l’ont laissé de côté et l’ont transformé en métaphores. Or il ne faut rien retrancher à l’Evangile. Elle nous demande aussi de prier le Rosaire. Je compare les 15 mystères du Rosaire à notre vie, où se succèdent les joies, les peines et parfois la gloire. Je vous ai souvent parlé des grandeurs et des beautés qu’il y a dans les demeures célestes que Dieu m’a fait la grâce de contempler. Je crois que chacun d’entre nous devrait en avoir un ardent désir, afin que lorsqu’il y arrivera, il ait une merveilleuse surprise. On ne peut comparer une demeure céleste avec rien d’ici-bas. C’est incomparablement plus beau. Attachons-nous à l’Etre Divin et non à la matière ».

(1) Luz Amparo évoque ici discrètement ses extases si fréquentes où elle voit Notre Seigneur, la Très Sainte Vierge, les Anges et les demeures célestes qu’elle a si souvent décrites.

A une question sur les Jours des Ténèbres et ce qui suivra, Amparo répond :
« Le Seigneur a souvent parlé des Jours des Ténèbres, et vous savez que depuis quelque temps les objets sont bénis par l’Apparition pour ces jours des ténèbres.. Un chapelet, un objet béni pourront donner autant de lumière sinon plus que la lumière artificielle. Tout dépendra de la grâce des personnes qui auront ces objets. Si la personne est en état de grâce, elle aura la lumière. Dieu ne la laissera pas dans l’obscurité. Le Seigneur a dit que nous devrons laisser les portes bien fermées et même si nous entendons la voix de nos propres enfants, nous ne devrons pas ouvrir, parce que ce sont les démons qui prendront leurs voix pour nous attirer dehors....
Après les jours des ténèbres, après cette purification de la fin des temps, ce sera une vie totalement différente, parce que Jésus sera vraiment le Roi. Ce sera Lui qui régnera avec tous ceux qui resteront »
.

Soleil

Messages : 359
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum