Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Conclusion sur l'exhortation du Pape Amoris Laetitia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conclusion sur l'exhortation du Pape Amoris Laetitia

Message par Soleil le Jeu 14 Avr - 8:54

Conclusions sur l’exhortation du Pape Amoris laetitia

De : MMe Denise Vidal

Voici ma conclusion.

Toutes les personnes qui sont en situation irrégulière (homosexuels, concubins, divorcés remariés qui ne vivent pas en frères et sœurs) ne peuvent pas demander les sacrements, sans avoir à en rendre compte à Dieu au jour du jugement.

Le péché mortel, reste le péché mortel.

Personne n’a le droit de passer outre ce que le magistère de l’Eglise Catholique a toujours défini.

Quant aux prêtres qui accepteront de donner les sacrements aux personnes en situation irrégulières, qu’ils craignent de perdre leur âme et qu’ils sachent qu’ils vont devoir rendre un compte très sévère à Dieu au jour du jugement particulier de leur âme.

Dieu a révélé, dans les apparitions à l’Escorial (dont le Cardinal Archevêque a reconnu toutes les œuvres de miséricorde et a permis l’autorisation de la chapelle sur le lieu même des apparitions) qu’Il a dit à beaucoup de prêtres au jour du jugement « Allez loin de moi, maudits, au feu éternel, je ne vous connais pas ».

Ces prêtres ont été damnés parce qu’ils n’ont pas défendu la foi. Ils ont annoncés un évangile à leur guise, à leur goût. Certains ont permis le péché mortel en le défendant, alors que ce péché donnait la mort aux âmes qu’ils auraient du aider à sauver.

Le Cardinal Burke a bien souligné que l’exhortation du Pape n’est pas un acte du magistère.

Le pape François dit très clairement, d’emblée, que l’exhortation apostolique post-synodale n’est pas un acte du magistère (No 3). La forme même du document le confirme. Il est écrit comme une réflexion du Saint-Père sur les travaux des deux dernières sessions du Synode des évêques.

Par conséquent, et en conclusion, ni les prêtres, ni les personnes en situation irrégulières peuvent se permettre d’aller contre le magistère. Ils ne peuvent pas en conséquence donner les sacrements aux personnes en situation irrégulières et celles-ci ne peuvent pas demander les sacrements.

Ce que les prêtres peuvent faire simplement c’est aider spirituellement les personnes en situation irrégulière à se délivrer du péché et à faire pénitence pour être sauvé.

Mme Denise Vidal






Soleil

Messages : 359
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum