Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Mgr Marc Aillet : Amoris Laetitia « prend à bras le corps la réalité »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mgr Marc Aillet : Amoris Laetitia « prend à bras le corps la réalité »

Message par Soleil le Mer 13 Avr - 19:00

Mgr Marc Aillet : Amoris Laetitia « prend à bras le corps la réalité »

Dans une note de bas de page n. 351, le pape François parle de l’aide que l’Église peut apporter aux personnes et qui pourrait aller, dans certains cas, jusqu’aux sacrements. Mais cette note ne vise pas particulièrement les divorcés remariés. Elle concerne toutes les situations irrégulières. (Notre de Mme Denise Vidal : Ceci est très dangereux car si un prêtre se laisse émouvoir par un homosexuel, il pourra lui donner la communion ou autre sacrement. on sait qu’il est notoire que beaucoup de prêtres sont avec des femmes, ou encore dans le milieu homosexuel, les médias nous l’ont révélé. Par conséquent, il y a danger car désormais si un prêtre n’a plus la conscience du péché mortel, il pourra accorder les sacrements à toutes les personnes en situations irrégulières, telles que les homosexuels, les divorcés remariés, les concubins…. On sait déjà qu’avant l’exhortation du Saint Père, beaucoup de prêtres accordaient la communion aux personnes divorcés remariés et aussi aux personnes vivant en concubinage.

Maintenant ceci va être généralisé et cela va entraîner la perte de milliers d’âmes…

Cette note, qui ne donne d’ailleurs aucune préconisation pratique, doit être éclairée par le principe fondamental qui est qu’on ne changera pas la législation canonique.

En effet, dans le paragraphe 300, il explique : « on ne devait pas attendre du Synode ou de cette Exhortation une nouvelle législation générale du genre canonique, applicable à tous les cas. »

Puis, plus loin : « étant donné que, dans la loi elle-même, il n’y a pas de gradualité (cf. Familiaris consortio, n.34), [le] discernement [qui oriente les fidèles à la prise de conscience de leur situation devant Dieu, Ndlr.], ne pourra jamais s’exonérer des exigences de vérité et de charité de l’Évangile proposées par l’Église. »


A celui qui attendait une révolution du point de vue de la discipline en vigueur sur l’accès des divorcés-remariés aux sacrements de Réconciliation et d’Eucharistie, sa possibilité n’est même pas mentionnée.

Et s’il y a « ouverture », elle est d’ordre pastoral et concerne l’accompagnement et l’intégration des personnes à la vie de la communauté ecclésiale. » (Note de MMe Denise Vidal : c’est cette ouverture qui est très dangereuse pour le salut des âmes)

Soleil

Messages : 359
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum