Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Discernement - Le Monde Moderne et les Prophéties Anciennes - Quand les Evénements deviennent évidents.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Discernement - Le Monde Moderne et les Prophéties Anciennes - Quand les Evénements deviennent évidents.

Message par Her le Ven 28 Jan - 8:41

http://www.memoiresjuives.com/2011/01/un-monde-moderne-et-danciennes.html

Un monde moderne et d’anciennes prophéties. Quand les choses deviennent évidentes.
par Rochel Holzkenner

Au 19ème siècle et pendant une bonne partie du 20ème, la guerre était un sport international. Les invasions et l’impérialisme étaient franc-jeu. La victoire revenait au plus fort. En Europe, la paix était maintenue par un délicat équilibre des pouvoirs, et lorsque cet équilibre vacillait, le carnage éclatait. La Première Guerre mondiale fit 15 millions de morts, pour des questions de pouvoir et de territoire. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le bilan était de 78 millions de morts.

Il devint évident que la guerre n’était qu’une option de dernier ressortPourtant, en 1990, lorsque Saddam Hussein envahit le Koweït pour résoudre les problèmes financiers de l’Irak, le monde s’en indigna. Ce genre de démarche était définitivement passé de mode. Quelque chose avait changé dans notre perception morale.

Les Nations Unies ont fourni un nouveau moyen de résoudre les conflits. Établies en 1945, elles ont pour but de constituer un espace de dialogue entre les nations et de minimiser la nécessité du recours à la guerre. Alors que depuis des temps immémoriaux, la guerre avait constitué la manière naturelle de régler les conflits, il était désormais évident que la guerre n’était qu’une option de dernier ressort.

Le Rabbi de Loubavitch évoqua la création des Nations Unies comme annonciatrice de l’ère messianique. Il fit remarquer que, sur le mur faisant face à leur quartier général, sont gravés les mots « Et ils transformeront leurs épées en socs de charrue... », un verset de la prophétie d’Isaïe décrivant l’ère messianique. Le monde a été raffiné, dit le Rabbi, au point où la paix et la bienfaisance envers les nécessiteux sont devenues des nécessités évidentes dans la mentalité de la plupart de gens.

En février 1992, une conférence eut lieu aux Nations Unies qui réunissait les représentants de nombreuses grandes puissances. À l’issue de cette conférence, les chefs d’État résolurent de diminuer leurs dépenses militaires et de réaffecter ces ressources à la production alimentaire. De nouveau, le Rabbi souligna cette manifestation très concrète de la prophétie d’Isaïe, la transformation d’« épées » en « socs de charrue ». Et la prophétie continue de se réaliser. Des satellites conçus pour espionner l’ennemi depuis l’espace sont maintenant utilisés pour détecter les ressources souterraines et ainsi développer l’agriculture dans de nouveaux territoires. Des millions de dollars de budget pour la recherche en matière de défense sont désormais consacrés à adapter les technologies militaires à des usages civils et commerciaux.

C’est tellement évident. Pourtant, cette idée qui apparaît aujourd’hui tellement sensée semblait jadis irrationnelle.


La Torah fait allusion à l’évolution de l’éthique dans le premier verset de la paracha de Michpatim, qui traite de nombreux commandements divins rationnels.

D.ieu dit à Moïse :

« Et ceux-ci sont les préceptes que tu placeras devant eux. »

Le Midrache (cité par Rachi) délivre un enseignement basé sur les deux premiers mots de ce verset, « Et ceux-ci » :

« Partout où il est écrit : “et ceux-ci”, le texte implique un ajout à ce qui précède. De même que ce qui précède [les Dix Commandements] fut proclamé au Sinaï, ceux-là aussi furent proclamés au Sinaï. »

Il a façonné nos esprits de sorte qu’ils puissent comprendre une partie de Sa volonté et pas l’autreLa Torah inclut un « et » apparemment superflu pour souligner que ces préceptes rationnels furent également donnés au Sinaï. En d’autres termes, de peur que l’on s’imagine que ces lois sont un code d’éthique engendré par quelque conscience humaine, D.ieu précise qu’elles sont bien d’origine divine, tout autant que les lois « irrationnelles ». La seule différence est que D.ieu nous a fait la grâce de pouvoir saisir la raison de ces mitsvot, alors que la compréhension d’autres mitsvot nous est refusée.

Nous supposons naturellement que les rites du Judaïsme sont soit rationnels, comme donner la charité ou respecter ses parents, soit irrationnels, comme manger cachère ou s’immerger dans un bain rituel. Mais ici D.ieu remet en question nos idées reçues. « Ceux-ci aussi viennent du Sinaï » : toutes les mitsvot émanent d’une même source, la volonté et la sagesse de D.ieu. Il a façonné nos esprits de sorte qu’ils puissent comprendre une partie de Sa volonté et pas l’autre. Cette dernière, Il nous demande de l’accomplir parce que nous L’aimons, pas parce que nous Le comprenons.

Mais à mesure que nous progressons dans le continuum temporel et que nous approchons de l’ère messianique, nos esprits sont de plus en plus en phase avec la sagesse divine. Sa volonté nous apparaît de plus en plus naturelle. Par exemple, D.ieu nous dit de respecter les frontières, mais depuis toujours, les empires ont annexé des nations plus faibles dans leur désir d’hégémonie. Tel était la règle du jeu politique. Mais aujourd’hui, si un pays tente ce genre d’aventure, l’ONU envoie une armée en mission de maintien de la paix pour tenir en respect l’agresseur.

D.ieu demande d’aider ceux qui sont dans le besoin. Mais au cours de l’histoire, cette notion a toujours semblé absurde. Pourquoi devrions-nous investir nos ressources durement gagnées dans un autre pays où cela ne nous sera d’aucun bénéfice ? Qu’ils s’occupent eux-mêmes de leurs problèmes ! Et pourtant, aujourd’hui, c’est devenu presque instinctif : quelqu’un d’autre souffre, je dois ouvrir mon porte-monnaie. Après le tremblement de terre dévastateur en Haïti en janvier dernier, de nombreuses nations ont envoyé des centaines de sauveteurs et de militaires. Les États-Unis ont envoyé des milliers de soldats et promis 100 millions de dollars d’aide. En tout, c’est plus d’un milliard de dollars qui ont été promis par de nombreux pays. La mission de secours israélienne a couté à son gouvernement 40 millions de shekels. Des entreprises et des personnes privées ont aussi donné des millions aux diverses institutions caritatives impliquées en Haïti.

Aurait-on vu une réaction comparable il y a deux siècles, ou même seulement un siècle ?

Le Rabbi a dit que nous sommes au seuil d’un changement global, et bientôt le monde deviendra un endroit merveilleux. Et nous faisons avancer ce processus en faisant du bien aujourd’hui. C’est tellement évident.
Courtoisie de fr.chabad.org

Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement - Le Monde Moderne et les Prophéties Anciennes - Quand les Evénements deviennent évidents.

Message par Her le Sam 16 Avr - 19:43

http://www.lamontagne.fr/editions_locales/thiers_ambert/un_cours_magistral_avec_odon_vallet@CARGNjFdJSsBEBkHAB0-.html

ENSEIGNEMENT RELIGION ET CROYANCE
SAMEDI 16 AVRIL 2011 - 15:33
Un cours magistral avec Odon Vallet

Historien, spécialiste des religions, Odon Vallet a animé, jeudi 14 avril, une conférence magistrale auprès de 150 élèves du lycée Montdory.

Les religions : coexistence pacifique ou affrontement ? Pour répondre à une question aussi périlleuse, il fallait une personnalité de haut vol. Invité par l'Universitaire de tous les savoirs (UTLS), c'est Odon Vallet, historien spécialiste des religions, qui a relevé le défi dans le cadre d'une conférence organisée jeudi 14 avril, au lycée Montdory.

Devant près de 150 élèves du lycée Montdory (terminales S, ES, L et première L), Odon Vallet a choisi d'ouvrir son propos sur la définition d'une religion. Un exercice difficile car la limite entre religion et secte est finalement une question de perception.

« Souvent, la secte est une religion que l'on n'aime pas », a-t-il indiqué.

Dans un synthétique tour d'horizon, il a détaillé les principales croyances par ordre d'importance quantitative, des trois grands courants du christianisme (1,2 milliard de catholiques, 700 millions de protestants et 200 millions d'orthodoxes) aux rares animistes en passant par l'islam (1,3 milliard de croyants), l'hindouisme (850 millions), le bouddhisme (400 millions) et le judaïsme (13 à 14 millions).

Revenant au thème précis de son intervention, Odon Vallet s'est attaché à montrer que « nulle religion n'a le monopole de la guerre ni le secret de la paix ». Pourtant, certaines comme le judaïsme et l'islam ont été confrontées au problème militaire depuis leur origine. « Ca ne veut pas dire que le judaïsme et l'islam sont plus belliqueux mais simplement qu'on ne peut pas séparer leur histoire de la guerre », a-t-il précisé.

Dans le cadre du conflit du Proche-Orient opposant Israël aux Palestiniens, l'historien a mis en évidence les racines du conflit, issues de la première guerre mondiale. « On a promis une même terre à deux peuples », explique l'ancien élève de Louis-le-Grand, soulignant ainsi que ce conflit est tout aussi géostratégique que religieux.

Quant à répondre à la question de l'intitulé de la conférence, Odon Vallet choisit de paraphraser le « grand philosophe Jean Gabin » : « La seule chose que je sais, c'est que je ne sais pas ».

Selon lui : « Il est impossible de dire quelle sera la place de la religion dans l'avenir et quelle sera la part de violence dans la religion et même dans le monde en général. En terme de religion, toutes les prophéties ont été des erreurs, démenties par l'histoire ».

Cette conférence a été enregistrée et sera prochainement disponible sur le site internet de l'Université de tous les savoirs : www.utls.fr

/////////////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Il semble qu'Odon Vallet a perdu la foi. En effet toute la Bible est parsemée de prophéties réalisées à commencer par l'avènement du Messie. Affirmer à des étudiants qu'"En terme de religion, toutes les prophéties ont été des erreurs, démenties par l'histoire" est une stupidité et un mensonge éhonté.

Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum