Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mer 11 Mai - 9:37

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/la-république-défend-les-pratiques-religieuses-surtout-les-musulmanes.html

10 mai 2011

La République défend les pratiques religieuses, surtout les musulmanes

Dans Minute, Julien Roussel revient sur l'arrêté d'interdiction préfectoral concernant la "Marche des cochons". Extraits :

"Dans son arrêté daté du 4 mai, le préfet juge cette manifestation in acceptable au motif, notamment, que «sans prôner ouvertement de positions de natures racistes ou xénophobes, elle met en avant, pour la dénoncer, une pratique religieuse, ce qui est contraire à la laïcité de la République»! « Charlie Hebdo », qui conchie à longueur de colonne l’Eglise catholique, le pape et tout ce qui porte soutane peut fermer boutique! De même toutes les manifestations de gays et lesbiennes organisées devant des églises, tel le « kiss in » qui s’est justement tenu dans la capitale des Gaules l’an dernier, devant la cathédrale Saint-Jean, doivent-ils être interdits! Ainsi que toutes les actions d’Act Up devant la cathédrale Notre-Dame de Paris. On ne savait pas la laïcité républicaine… si respectueuse des « pratiques religieuses »!

Le préfet se permet même d’ajouter «que cette manifestation est de nature à opposer les citoyens entre eux et fait en quelque sorte l’a pologie de la discorde sociale»! Interdisons donc aussi les défilés de la CGT, tant qu’on y est, et de toutes les organisations syndicales, et, pourquoi pas, celles de tout parti politique d’opposition, et même les interventions – ainsi que les décisions – du chef de l’Etat qui, par définition, lorsqu’il s’exprime ou agit, fût-ce au nom du peuple français, ne peut pas contenter tout le monde et prend forcément des décisions qui entraînent « la discorde sociale »!

[...] Samedi dernier encore, dans cette ville qui ressemble de plus en plus à une cocotte-minute sociale et ethnique, le préfet a laissé défiler quelques dizaines de personnes pour une Marche mondiale du cannabis! Et cela alors que les organisateurs avaient officiellement dit qu’il serait procédé à une «distribution de pétards» afin de «tirer ensemble» sur ceux-ci devant l’hôtel de ville de Lyon!"

Posté le 10 mai 2011 à 07h27 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Ven 20 Mai - 10:28

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Au-college-musulman-de-Toulouse-priorite-aux-jeunes-filles-voilees-_NG_-2011-05-20-617219

Au collège musulman de Toulouse, priorité aux jeunes filles... voilées

Au collège musulman Alif à Toulouse, les jeunes filles voilées sont majoritaires. Elles sont admises en priorité dans cet établissement qui se pose en alternative après l'interdiction du hijab à l'école publique, séduisant de plus en plus de familles.

Alors que l'enseignement musulman fête son 10e anniversaire en France métropolitaine, Abdelfattah Rahhaoui, président du groupe scolaire privé Alif, lui prédit un bel avenir.

Forte du succès du collège ouvert en 2009 dans le quartier sensible du Mirail, l'association Alif envisage d'ouvrir près de Toulouse un lycée à la rentrée 2013.

"Les parents, dit M. Rahhaoui, cherchent une éthique religieuse pour préserver leurs enfants des vices et de l'immoralité, car on assiste à une augmentation de la violence dans l'école publique, où les enfants sont confrontés à la drogue, à la violence, à la sexualité".

"On veut nous imposer une école publique qui impose sa façon de voir. Si une élève ne veut pas aller à la piscine montrer son corps, c'est son droit", plaide le chef de l'établissement. "Dans l'école publique on l'y oblige".
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Dim 22 Mai - 15:45

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/les-débarquements-de-lampedusa-sont-ils-organisés-.html

20 mai 2011

Les débarquements de Lampedusa sont-ils organisés ?

Le cardinal Paolo Romeo, archevêque de Palerme, s’est exprimé hier à propos de Lampedusa :

« On a noté une étrange cadence dans les débarquements à Lampedusa, qui semblent se produire à rythme régulier, tous les cinq jours : y a-t-il derrière une organisation ? »

Le cardinal dit craindre que, de l’autre côté de la Méditerranée et en particulier en Libye, il n’y ait

« des organisations qui spéculent sur le désespoir des gens, en préparant le départ de gros contingents. C’est une tragédie qui continue ».

« Est-ce que vous lancez un appel aux autorités ? », lui ont demandé les journalistes.

« Quelle autorité peut-il y avoir, là où on bombarde ? »

Posté le 20 mai 2011 à 21h27 par Michel Janva

/////////////////////////////////////////////////////////

Commentaire d'Hercule : Le cardinal Paolo Romeo, archevêque de Palerme, fait bien de s'exprimer à propos de Lampedusa.
Je pense que c'est un homme intelligent et que s'il pose cette question, c'est qu'il a une petite idée concernant les réponses possibles.

Je vous propose deux réponses pour tenter de répondre à l'adage "A qui profite le crime ?" :

- 1° ) A la Maffia Sicilienne qui aurait trouvé là une nouvelle source de revenus clandestins ?...

- 2° ) A la franc-maçonnerie qui ne rêve que d'affaiblir l'Eglise en provoquant une montée artificielle de l'Islam en France ?...
Je vous rappelle que beaucoup de ces jeunes Tunisiens ont annoncé sur les médias que c'était surtout la France qui les attirait.
Et pour cause, c'est que la France les gâte !...
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mar 24 Mai - 9:30

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/un-institut-islamique-fermé-en-france.html

23 mai 2011

Un institut islamique fermé en France

Lu ici :

"Quatre étudiants d'un institut islamique ont été interpellés et placés en garde à vue samedi soir alors qu'ils manifestaient devant la mairie de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) pour la réouverture de leur école, a-t-on appris dimanche de source policière. Depuis la fermeture le 26 avril de l'Institut français d'études et de sciences islamiques (Ifesi) pour non respect des normes de sécurité, des étudiants manifestent tous les week-ends à Boissy-Saint-Léger pour exiger sa réouverture et dénoncer le «climat d'islamophobie» en France. [...] Après une plainte du rectorat, l'Ifesi, qui dispense des cours de «sciences islamiques et d'arabe», est depuis décembre 2010 au coeur d'une enquête d'un juge d'instruction de Créteil qui a mis en examen son directeur pour «abus de confiance», «travail dissimulé» et «mise en danger de la vie d'autrui» pour non respect des normes de sécurité. Créé en 2001, l'Ifesi accueille environ 300 élèves majeurs le soir et les week-ends et est exclusivement financé par les frais d'inscription."

Posté le 23 mai 2011 à 08h16 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Ven 27 Mai - 23:31

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/parce-quil-y-a-6-enfants-musulmans-80-enfants-ne-mangent-plus-de-porc.html

26 mai 2011

Parce qu’il y a 6 enfants musulmans, 80 enfants ne mangent plus de porc

C'est ce qui se passe à l'école de ce petit village de nos Pyrénées : il y a des enfants musulmans, donc le maire veut que de la viande autre que du porc soit proposée en plus.

Mais comme la ville n'a pas la possibilité de financer deux viandes à chaque repas, le porc a tout simplement été supprimé!

Trop facile : beaucoup de familles s'insurgent.

Posté le 26 mai 2011 à 07h41 par Lahire
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mer 1 Juin - 11:29

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/05/soumission-casino-se-lance-dans-le-magasin-100-halal-.html

28 mai 2011

Soumission : Casino se lance dans le magasin 100% halal

Lu ici :

"Après le Quick 100 % Halal de Roubaix dans le nord de la France, le groupe Casino avec sa marque distributeur (MDD) halal, Wassila, veut lui aussi capter le marché très lucrative du halal en France estimé à plusieurs milliards d’euros. Après l’hypermarché Géant, le hard discount (Leader-price), le magasion écolo(bio Naturalia) et ses magasins de proximité (Monoprix et Franprix), le groupe distribution Casino veut innover avec sa nouvelle enseigne Wassila Store, premier magasin 100 % Halal orienté vers le consommateur musulman friand de produits halals(produits carnés, bonbons, boissons et cosmétiques)".

Posté le 28 mai 2011 à 09h01 par Lahire
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mar 7 Juin - 8:49

http://unionroyalistebvm.over-blog.com/pages/la-france-et-le-renouveau-de-l-islam-par-rene-servoise-ancien-ambassadeur-de-france-en-indonesie-2238354.html

Bienvenue sur le blog de l'URBVM.

"Le royalisme est une force avec laquelle il faudra compter dans l'avenir"

La France et le renouveau de l’islam par René Servoise, ancien ambassadeur de France en Indonésie

Une mutation de notre nation est en cours, elle va se développant, profonde, mais incontrôlée. Vraisemblablement, insoupçonnée de l’immense majorité des Français. Des centaines de milliers de familles musulmanes, originaires du Maghreb, du Proche Orient et de l’Afrique noire - dont la religion, les aspirations et les mœurs sont radicalement différents des nôtres - vivent désormais sur notre sol.

Le taux de fécondité est supérieur à celui des familles européennes. Conséquence ? D’ici un tiers de siècle, la population de culture islamiste pourrait être majoritaire chez les moins de quarante ans. “En France, nous aurons entre 6 et 8 millions d’Arabes dans les années 2005 - 2010, annonce Edgar Pisani, Président honoraire de l’Institut du monde arabe. Nous voici prévenus : il s’agit bien d’une transformation radicale (politique, économique, culturelle et sociale) de notre société. Cette mutation est en cours au moment même, où, pour reprendre l’expression de Toynbee “un prolétariat extérieur” se constitue sur les rives méridionales et orientales de la Mer Méditerranée. Cette armée de réserve s’explique par le taux de fécondité de ces peuples par l’absence d’un développement économique susceptible de leur assurer une vie décente dans leur patrie. Or, en face, il y a la France, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne, terres de mirage, hautement développées, assurant des emplois, la gratuité de la protection sociale et de l’éducation. Qui pourrait résister à l’appel de cette “terre promise” ?

La renaissance de l’Islam

Au même moment, dans le monde entier, soulevé par d’immenses espoirs, l’Islam connaît un renouveau sans précédent. Il se réveille après une longue nuit, et a retrouvé vigueur, pugnacité et ambitions. Du Maroc à l’Indonésie, des Etats musulmans de l’Asie Centrale à l’Afrique noire, plus d’un milliard deux cents millions d’hommes -jeunes par rapport aux peuples vieillissant d’Europe- constituent une “communauté” (Uma). Elle est transnationale, animée d’aspirations spirituelles, revendications matérielles et ambitions politiques et, ici et là, financée par les revenus du pétrole. En France, jamais les vagues successives d’Italiens, Polonais, Juifs d’Europe centrale, Espagnols et Portugais n’avaient posé des problèmes d’intégration comparables. Pourquoi ? Leur appartenance au rameau européen, leurs traditions religieuses et leurs ambitions à plus de libertés individuelles, facilitaient leur assimilation. Enfin - et ceci n’est pas la moindre raison - ces immigrants exprimaient une volonté de partager le destin du peuple - français. De s’y fondre. Or, l’intégration ne se décrète pas. Pour se réaliser, deux volontés sont évidemment nécessaires, elles doivent converger. Aujourd’hui, la situation est différente. Radicalement différente. Une minorité active et déterminée parmi les Islamistes refuse l’intégration. Délibérément. En communion intime avec l’Islam (sa matrice), elle est réceptive aux mots d’ordre de l’étranger, conseils spirituels, idéologie, appuis financiers. Et bien davantage. Non seulement elle entend maintenir son identité, mais ré-islamiser les non pratiquants, sinon convertir à la vraie religion les indigènes du pays d’accueil. L’Islam ne s’est jamais conçu comme minoritaire dans un Etat laïc, mais comme religion nécessairement majoritaire, comme le rappelle aujourd’hui Soheib Bencheikh, mufti de Marseille. Comme l’annonçait, dès 1970, le Président Alija Izetbegovic, dans sa “Déclaration Islamiste”, avant de transformer la Bosnie en “Iran des Balkans”. Exalté par son renouveau, propulsé et par sa démographie et par son absence de développement économique, s’insinuant partout où il ne rencontre pas de résistance, l’Islam avance comme une vague. Au nombre de mosquées se multipliant sur leur territoire (parfois avec l’assistance des hiérarchies catholique et laïques), mosquées animées par des imams à 96% de nationalités étrangères, les Français peuvent en mesurer la vitalité. Egalement à la perspective de voir - dans la seconde moitié du XXIème siècle - le catholicisme rétrograder en France au second rang, pour abandonner à l’Islam la première place. Ainsi, deux dynamiques vont se développant : l’une à l’intérieur de nos frontières (accroissement du nombre de Musulmans) ; l’autre à l’extérieur (renaissance de l’Islam). Concomitantes et convergentes, ces évolutions sont déterminantes pour l’Europe, et pour la nation française dont la stagnation démographique est alarmante.

Mane - Thecel - Phares

Chaque nation s’exprime par une subtile, délicate et secrète balance entre rêves, ambitions et forces parfois contraires, transcendés par une aspiration commune à vivre ensemble et à réaliser ensemble de grandes choses. Cette identité nationale, est pour les uns, son âme; pour les autres, son génie. Chaque nation est une plante aux racines nourries par un terroir et une Histoire, la fierté de son passé. “Immédiate au cœur de Dieu”, elle est unique et par là justifiée. Combien de siècles, de guerres, de concessions, de sacrifices et d’oublis furent nécessaires pour permettre - finalement - à la France, l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne de surmonter leurs divisions internes afin de devenir ce qu’elles sont ! S’il convient - comme le recommande Montesquieu - de toucher d’une main tremblante aux institutions, que dire du respect à manifester à l’égard de l’harmonie en profondeur de notre nation ? De sa composition interne - gage de sa permanence et de ses performances. Aux leçons tirées de notre passé, le présent vient chaque jour multiplier les avertissements pour l’avenir. Comment se laisser aveugler au point de ne pas voir (les mêmes causes produisant les mêmes effets) la prolifération et l’exaspération des conflits ethniques et religieux tout autour de nous ? En Asie : Sri Lanka ; en ex-Palestine (Juifs et Musulmans) en Turquie (Arméniens, Kurdes) ; au Cachemire ; en Chine, (Sinkiang Tibet) ; en Indonésie (Timor, Moluques, Bornéo, Irian Java). En Afrique : Nigeria et Soudan (Musulmans et chrétiens) ;Rwanda. En Europe : à nos portes, Chypre et ex-Yougoslavie (Bosnie, Kosovo, Macédoine). Et nous, Français, après avoir dominé tant de frondes, insurrections et révolutions, liquidé nos querelles entre Catholiques, Protestants, Israélites et Libres penseurs ; entre nobles, bourgeois et prolétaires, nous laisserions se créer les conditions propres à des déchirements ? Attention. Faute pour les Français autochtones d’être les plus nombreux nous voyons nos jours comptés. Faute de limiter le nombre d’immigrés : nous serons jugés trop légers dans la balance de l’Histoire. Faute d’affirmer une ambition nationale : nous préparons l’éclatement de notre nation. Souvenez-vous. Un jour, à Babylone sur le mur de son palais, Balthazar vit s’inscrire, an lettres de feu, trois avertissements : MANE - THECEL - PHARES. Le prophète Daniel les traduisit : “Dieu a compté tes jours“. “Tu as été jugé trop léger dans la balance de l’Histoire“. “Ton royaume est voué à l’éclatement“. Pour nous, aujourd’hui, les avertissements viennent s’inscrire quotidiennement sur les écrans de nos télévisions. Mais, aucun prophète n’ose les traduire. Quelle France, lectrice, lecteur, entendez-vous léguer à vos enfants ?

René Servoise, ancien ambassadeur de France en Indonésie
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Jeu 9 Juin - 5:03

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/sarkozy/

06 juin 2011
Le CFCM marocain
L’UOIF et la fédération de la Grand Mosquée de Paris (ainsi que la Grande Mosquée de Lyon) ayant boycotté les élections au CFCM, le RMF (Rassemblement des Musulmans de France, lié au gouvernement marocain) a évidemment remporté le scrutin.

Le président sortant, Mohammed Moussaoui, a annoncé que sur les 3 631 délégués inscrits, représentant 700 mosquées, 3 176 ont participé au vote, ce qui fait un taux de participation de 87,35%. Seulement il y a plus de 2.000 mosquées en France. Le taux d’abstention est monté jusqu’à 84% en Rhône-Alpes.

Dans plusieurs régions le RMF était seul en lice. Dans les autres, il était confronté à une liste turque ou indépendante.

Sarakozy avait voulu un CFCM contrôlé par l’Algérie via Boubakeur. Le CFCM est désormais quasi intégralement marocain. Ni les Algériens ni l’UOIF n’y participent. Pour l’heure, le CFCM n’existe donc plus. A moins que CFCM veuille dire Conseil français du culte marocain.

16:46 Publié dans Islam, Sarkozy
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Jeu 9 Juin - 5:09

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/justice/

05 avril 2011
Affiches "Non à l'islamisme" : Le Pen relaxé
Dans l’affaire, ou le feuilleton, de l’affiche du FN « Non à l’islamisme », Jean-Marie Le Pen, poursuivi par le Mrap, a été relaxé par le tribunal de Nanterre.

On ne connaît pas encore les motivations. En décembre dernier, SOS Racisme et la Licra avaient été déboutées par le tribunal correctionnel de Paris qui avait jugé que Jean-Marie Le Pen n’était pas l’auteur de l’affiche ni le responsable des sites internet qui l’avaient diffusée.

Addendum

Le tribunal a mis en avant la liberté d’expression, a souligné qu’en période électorale les propos peuvent être exagérés, que la place de l’islam en France est un débat légitime, et que les « islamistes » ne sont pas un groupe de personnes au sens des lois antiracistes.

16:11 Publié dans Antiracisme, Islam,
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Jeu 9 Juin - 5:10

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/justice/

16 février 2011
Pourquoi Mahomet n’était pas pédophile
L’Autrichienne Elisabeth Sabaditsch-Wolff, poursuivie pour incitation à la haine après une conférence sur l’islam, a été condamnée hier à une amende de 480 euros pour diffamation envers Mahomet. Sic. Le tribunal a jugé que le respect de la liberté d’expression ne permettait pas de la condamner pour incitation à la haine, mais que ses propos envers Mahomet étaient diffamatoires. Elisabeth Sabaditsch-Wolff avait traité Mahomet de pédophile. Le jugement est un chef-d’œuvre :

« Certes, Mahomet se maria avec Aïcha alors qu’elle avait 6 ans, et le mariage fut consommé quand elle eut 9 ans. Mais la pédophilie est une orientation sexuelle qui s’exerce entièrement ou principalement envers des enfants mineurs. Cela ne s’applique pas à Mahomet, parce qu’il était toujours marié à Aïcha lorsque celle-ci eut 18 ans. Par conséquent Mahomet n’était pas un pédophile, et l’accusation est malveillante. »

13:26 Publié dans Islam, Justice
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Jeu 9 Juin - 5:13

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2011/04/15/tout-va-bien.html

15 avril 2011
Tout va bien
Le Marocain Mohammed Moussaoui, président du CFCM, annonce à la télévision que le gouvernement (français) a l’intention de constituer un groupe de travail interministériel et interconfessionnel concernant les questions cultuelles (en France).

C’était après la réunion, ce matin, au ministère de l’Intérieur, entre Claude Guéant et des « représentants des cultes ». Il y avait même le culte catholique, ce qui montre l’esprit de tolérance tant des représentants musulmans que de la République laïque.

Qu’a dit le représentant du culte catholique ? Rien. Faut pas exagérer, non plus…

16:12 Publié dans Laïcité
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Ven 10 Juin - 10:43

http://www.zenit.org/index.php?l=french

Les évêques européens encouragent un « islam plus religieux que politique »

Communiqué final de la conférence de Turin

ROME, Jeudi 9 juin 2011 (ZENIT.org) – « Toutes les initiatives culturelles et théologiques qui sont l’expression de ce qu’on appelle la ‘théologie de l’inculturation’ sont suivies avec beaucoup d’intérêt, car elles instaurent et consolident des processus de participation positive à la vie sociale et culturelle des pays d’Europe », soulignent les délégués des Conférences épiscopales pour les relations avec les musulmans en Europe. La 2ème rencontre, organisée à Turin (Italie), du 31 mai au 2 juin dernier, a fait l'objet d'un communiqué.

Celui-ci souligne « l’intérêt avec lequel l’Église catholique suit les dynamiques d’insertion des résidents et citoyens de religion musulmane dans le contexte européen, tant au niveau individuel que communautaire ».

Un processus complexe, reconnaissent les délégués, qui « n’est pas exempt de contradictions » et où émerge « le défi, qui est en train de devenir une réalité, de l’inculturation progressive de l’islam en Europe, avec une tendance à manifester davantage sa dimension religieuse et morale, que sa dimension politique ».

Les évêques déclarent suivre avec « intérêt les attentes et les initiatives qui se font jour au sein des communautés musulmanes, pour fournir à leurs responsables religieux une formation théologique et culturelle leur permettant d’exercer convenablement leur rôle religieux dans le contexte européen ».

L’Église est favorable, poursuivent-ils, à ce que « l’enseignement confessionnel de la religion dans les écoles publiques soit également accessible aux autres traditions religieuses, parmi lesquelles l’islam, tout en insistant sur le respect des conditions requises prévues par les différents États pour l’exercice de cette fonction ».

Dans leur communiqué final, les délégués européens disent participer « avec sympathie » aux expressions de désir de démocratie, de liberté, d’appel au respect de la dignité de la personne dont les jeunes de différents pays arabes se sont faits les promoteurs au cours de ces mois de grands changements politiques. Ils forment le vœu que « le processus en cours puisse conduire à l’établissement d’une vraie liberté de religion dans ces pays ».

Les délégués se sont ensuite penché sur le terme « islamophobie » utilisé pour décrire les réactions d’hostilité à l’égard de l'islam apparues dans la société européenne. Ils ont confirmé la volonté de l’Église de contribuer à surmonter « ce genre de réactions qui conduisent à l’intolérance ». Ils exhortent les musulmans à « nouer des relations positives et transparentes dans les différents contextes et à rejeter publiquement ces interprétations ».

À cette rencontre de Turin, présidée par le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et vice-président du CCEE, a également participé le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

Pour plus d’informations : http://www.ccee.ch/
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Dim 12 Juin - 5:54

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/06/conversion-à-lislam-dun-ancien-membre-du-fn.html

11 juin 2011

Conversion à l'islam d'un ancien membre du FN

Marc George, directeur du site Médialibre annonce sa conversion à l’Islam. Ancien secrétaire général d’Egalité et Réconciliation, association présidée par Alain Soral, et ancien membre du Comité Central du Front National, nommé par Jean-Marie Le Pen, il avait soutenu Bruno Gollnisch lors de la campagne interne.

Posté le 11 juin 2011 à 19h05 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mar 14 Juin - 7:19

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/06/les-musulmans-les-civiliser-dabord-et-les-convertir-ensuite.html

13 juin 2011

Les musulmans : les civiliser d'abord et les convertir ensuite

Nous connaissons tous la célèbre lettre de Charles de Foucauld à René Bazin sur les musulmans. Dans un ouvrage intitulé "Pensées intempestives, dérangeantes et incorrectes, Jacques de Guillebon a rassemblé d'autres lettres du même tonneau. Extrait :

"Avec les musulmans, on ne peut pas faire d'abord des chrétiens et les civiliser ensuite ; la seule voie possible est l'autre, bien plus lente : instruire et civiliser d'abord, convertir ensuite [...]

Vis-à-vis des musulmans qui sont des demi-barbares, la voie n'est pas la même qu'avec des idolâtres, des fétichistes, des gens tout à fait sauvages, des barbares ayant une religion tout à fait inférieure, ni qu'avec des civilisés... Il semble qu'avec les musulmans, la voie soit de les civiliser d'abord, de les instruire d'abord, d'en faire des gens semblables à nous ; ceci fait, leur conversion sera chose presque faite elle aussi, car l'islamisme ne tient pas devant l'instruction ; l'histoire et la philosophie en font justice sans discussion : il tombe comme la nuit devant le jour."

Posté le 13 juin 2011 à 11h08 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mar 14 Juin - 13:49

http://www.leparisien.fr/emerainville-77184/le-bureau-d-un-maire-incendie-en-seine-et-marne-12-06-2011-1490250.php

Actualité > Emerainville
Le bureau d’un maire incendié en Seine-et-Marne
V.R. | Publié le 12.06.2011, 07h00

ARCHIVES. les bureaux d'Alain Kélyor, le maire UMP d'Emerainville (Seine-et-Marne) et de sa directrice de cabinet ont été incendiés dans la nuit de vendredi à samedi. LP/GILLES CORDILLOT

Le bureau du maire d’Emerainville (Seine-et-Marne) et celui de sa directrice de cabinet ont été incendiés dans la nuit de vendredi à samedi, vers 1h30 du matin.

La police municipale a poursuivi un homme cagoulé qui fuyait les lieux, sans pouvoir l’arrêter. Le maire UMP, Alain Kelyor, évoque des représailles après l’émission « Enquêtes exclusives », diffusée sur M 6 le 28 mai et consacrée à la polygamie.

Le maire y dénonce cette pratique en vigueur dans un quartier de sa ville, le Clos-d’Emery. La directrice du centre d’action sociale se désolait dans l’émission que l’argent des allocations familiales soit détourné par les premières épouses au détriment des secondes. Le lendemain de l’émission, le fils d’une première épouse était venu en mairie, proférant des menaces de mort. « Rien ne prouve que cet incendie soit lié à l’émission, mais j’ai de fortes présomptions », a déclaré le maire.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mar 14 Juin - 13:51

http://www.francesoir.fr/croisade-d-une-deputee-contre-polygamie-en-france-60879.html

SOCIÉTÉPublié le 12 novembre 2010 à 12h15

La croisade d'une députée contre la polygamie en France
La députée UMP Chantal Brunel a décidé de combattre la polygamie en France, en s’attaquant aux hommes qui imposent une vie commune à plusieurs femmes.

Interdite en France, la polygamie est une réalité vécue par des milliers de familles.

Un sujet tabou que Chantal Brunel, députée UMP, veut ramener sur le devant de la scène politique. Elle va déposer une proposition de loi pour punir d’un an de prison et de 75.000 € d’amende les hommes qui imposent une vie commune à plusieurs femmes. « C’est un manque de courage politique de laisser la polygamie perdurer en France. Ces femmes vivent une situation dramatique et humiliante », affirme la députée. Le phénomène reste très difficile à cerner. Ces familles seraient près de 20.000 en France selon la Commission nationale consultative des droits de l’homme. Entre épouses et enfants, près de 200.000 personnes seraient concernées. Mais aucun recensement ne permet de confirmer ces statistiques.
Une même identité pour les épouses

La plupart de ces familles sont originaires d’Afrique subsaharienne (Mali, Sénégal, Gambie, Mauritanie), arrivées en France entre les années 1970 et 1990 grâce au regroupement familial. Après s’être installé, un homme polygame pouvait faire venir ses épouses et leur permettre d’avoir un titre de séjour. La « loi Pasqua » de 1993 a mis un frein à cette possibilité en « interdisant le regroupement familial et la délivrance d’une carte de résident à un ressortissant étranger polygame et à ses conjointes ».

Pour ces femmes, le rêve s’est souvent brisé dès leur arrivée. « Dans les grandes villes africaines, les femmes d’un polygame vivent chacune dans un logement différent. Elles imaginent que ce sera pareil en France. La réalité, c’est un minuscule appartement qu’elles doivent toutes partager avec leurs enfants. D’autres ne savaient même pas que leur mari était polygame avant de venir ! », explique Isabelle Gillette-Faye, sociologue spécialiste des violences faites aux femmes. La députée Chantal Brunel va plus loin. « Pour cacher la polygamie, elles accouchent parfois sous une même identité et leurs maris s’enrichissent en détournant leurs aides sociales. »
Nouvelle génération de polygames

Mais au fil des années, ce profil laisse la place à une nouvelle génération de polygames. « De plus en plus de jeunes femmes converties épousent religieusement un même homme et revendiquent cette polygamie », explique la sociologue. « Ces femmes ont souvent chacune leur logement avec leurs enfants. C’est un phénomène beaucoup plus politisé, avec une religion instrumentalisée. » Pour ces familles souvent jeunes où les épouses se déclarent parent isolé, le délit de polygamie est quasi impossible à prouver.

Par Alexandra Gonzalez
C'est sur France Soir !
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Dim 19 Juin - 9:19

http://www.sudouest.fr/2011/06/19/royal-huee-par-des-femmes-voilees-429877-659.php

19 juin 2011 08h19
Royal huée par des femmes voilées
À La Paillade, quartier populaire de Montpellier, l'ex-candidate à l'Élysée a été brusquement interrompue dans son discours.

Ségolène Royal, hier, à Montpellier, a affirmé qu'il ne fallait pas « céder à la provocation ».

«Je ne veux pas laisser le champ libre à des intégristes qui n'ont pas leur place dans la République » : Ségolène Royal, « candidate du peuple » à la primaire socialiste, répondait hier à des manifestants venus perturber son meeting à La Paillade, à Montpellier.

Sa visite dans l'Hérault, ancien fief de Georges Frêche, a en effet pris un tour inhabituel en fin de journée. L'ex-candidate à l'Élysée était venue, à dix jours du dépôt des candidatures, rencontrer un de ces quartiers populaires « qui l'ont si fortement soutenue en 2007 ».

« Casse-toi ! »

Le meeting à la Maison pour tous avait pourtant bien commencé. Le député Guillaume Garot avait notamment lancé : « Parmi tous les socialistes, Ségolène Royal a une expérience, celle d'une campagne présidentielle, où rien ne nous sera épargné. »

Au moment où Mme Royal déclinait ses « nouvelles règles de la République », des femmes voilées et une poignée de manifestants ont crié : « Ségolène, casse-toi ! La Paillade n'est pas à toi ! », tentant de se rapprocher de la scène, le service d'ordre essayant de les neutraliser. L'ex-candidate à l'Élysée a alors interrompu son discours, reprenant la parole dans un brouhaha énorme pour parler de « liberté d'expression », affirmant qu'il ne fallait « pas céder à la provocation ».

La présidente de Poitou-Charentes venait dans un département où les plaies de la bataille opposant, lors des régionales de 2010, Solférino à Georges Frêche, décédé depuis, ne sont pas encore cicatrisées. La fédération de l'Hérault est sous tutelle depuis septembre, et son ex-fédéral, le sénateur Robert Navarro, accusé par le PS d'« abus de confiance ».

Dans la matinée, Mme Royal avait lancé « un appel pour faire revenir la paix dans la fédération de l'Hérault ». Demandant la réintégration des exclus et la fin de la tutelle, elle avait déclaré : « On a besoin d'être tous unis pour la campagne présidentielle. »

Ségolène Royal · région Poitou-Charentes
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Dim 19 Juin - 11:06

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/06/16/01002-20110616ARTFIG00587-130000-naturalisations-par-an-c-est-trop.php

ACTUALITÉ Politique
«130.000 naturalisations par an, c'est trop»
Mots clés : Naturalisations, Double Nationalité, Binationalité, Claude Goasguen

Par Raphaël Stainville

16/06/2011 | Mise à jour : 17:00
Claude Goasguen en 2009.

INTERVIEW - Code de la nationalité, droit du sol, double nationalité... Le député parisien Claude Goasguen dévoile les propositions de la mission d'information sur le droit à la nationalité, qui remettra mercredi son rapport à Nicolas Sarkozy. Extraits de l'interview à paraître dans Le Figaro Magazine cette semaine.

Alors que la mission d'information sur le droit à la nationalité, que préside le député socialiste Manuel Valls, remet la semaine prochaine son rapport au président, le ministre de l'Intérieur vient de refuser la naturalisation d'un Algérien marié à une Française pour «défaut d'assimilation». Cette décision va-t-elle dans le sens des mesures que vous préconisez dans votre rapport ?

Absolument. Elle s'inscrit dans le même esprit qui consiste désormais à considérer que la nationalité n'est pas seulement cette carte plastifiée que l'on obtient après des démarches administratives, mais qu'elle doit être une adhésion à une nation et à ses valeurs. Ce qui implique de les respecter et de les connaître. A l'heure actuelle, trop de naturalisations sont purement administratives. 130.000 naturalisations par an, c'est trop.

En faisant de ces naturalisations de véritables adhésions, il est très probable que leur nombre tendra à diminuer. En revanche, il ne me semble pas anormal que l'on puisse réfléchir aux droits que l'on pourrait attribuer à ceux qui ne désirent pas obtenir cette nationalité, dans la mesure où ils souhaitent rester comme résidents permanents en France. Un certain nombre de pays, comme la Suède et l'Angleterre, leur donnent des possibilités de vote aux élections locales.

Angela Merkel, David Cameron, Nicolas Sarkozy ont, tour à tour, fait le constat de l'échec du multiculturalisme qui prévalait dans les années 80 et 90. Cela signifie-t-il le retour des politiques d'assimilation que l'on jugeait obsolètes ?

L'assimilation n'est pas et ne doit pas être un repoussoir. L'assimilation est conforme à notre identité nationale qui est fondée sur la langue et les valeurs de la République. Nous avons besoin, en cette période de mondialisation et d'immigration, de renforcer notre droit de la nationalité, parce que c'est notre identité qui est en cause.

Nouveau Code de la nationalité
Malika Sorel, membre du Haut Conseil à l'Intégration, considère que «le Code de la nationalité est devenue une gigantesque usine à fabriquer de la violence» et qu'aujourd'hui, «il y a urgence à le reformer sous peine de chaos». Souscrivez-vous à cette analyse ?

Totalement. Je pense que, d'ici peu, nous serons amenés à rédiger un nouveau Code de la nationalité en dehors du Code civil.

Concrètement, qu'allez-vous proposer ?

Il s'agit de recréer un droit fondé sur la manifestation de volonté. En ce qui concerne le droit du sol, je suis favorable au retour à la loi de 1993. Il faut qu'il y ait une manifestation de volonté sans ambiguïtés. Quand on est né de parents étrangers en situation régulière sur le sol de la France, il est normal d'attendre cet acte fondateur. De la même manière, le mariage ne doit pas être une automaticité fondée sur le temps mais il doit être conforme à une acceptation de nos valeurs et de notre identité par l'époux ou l'épouse.

Faut-il s'opposer à ce que des personnes qui possèdent une double nationalité puissent accéder à quelque fonction que ce soit, même au niveau local, ainsi qu'à toute fonction gouvernementale ou dans la haute administration publique française ?

Ces questions vont se poser. Mon sentiment personnel est qu'il paraît difficile d'occuper des fonctions gouvernementales ou de représentation en étant binational. La renonciation à une autre nationalité est toujours possible, elle devient quelque part une garantie lorsqu'on représente la Nation.

LIRE AUSSI :

» Marine Le Pen demande la fin de la binationalité

» Goasguen veut limiter la binationalité
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mer 22 Juin - 16:25

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/06/les-résultats-scolaires-des-enfants-issus-de-limmigration-sont-moins-bons.html

21 juin 2011

Les résultats scolaires des enfants issus de l'immigration sont moins bons

Le nouveau recteur de l'académie d'Orléans-Tours, Marie Reynier, déclare dans un entretien :

"je trouve que, globalement, l'Éducation nationale est trop maternante et pas assez paternelle pour donner quelques coups de pied au derrière ! On doit pousser les jeunes pour qu'ils aillent plus loin, plus haut. [...] Si on enlève des statistiques les enfants issus de l'immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens. Nous avons beaucoup d'enfants de l'immigration et devons reconnaître notre difficulté à les intégrer. Commençons par combattre l'illettrisme de leurs parents."

Cette dernière déclaration fait scandale. Ce sont pourtant des propos de bon sens : des enfants auront plus de difficultés scolaires si, chez eux, personne ne parle français.

Posté le 21 juin 2011 à 08h52 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mar 28 Juin - 8:51

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet.php

L'Insee rectifie les propos de Guéant
mardi 28 juin 2011

Zéro pointé pour Claude Guéant.
AFP

L'Institut rappelle que 10,7 % des enfants d'immigrésquittent l'école sans diplôme. Et non 66 %, selon le ministre.

L'Insee aura pris son temps. Mais l'Institut national de la statistique a fini par corriger les propos du ministre de l'Intérieur. Le 22 mai, Claude Guéant affirmait que « les deux tiers des échecs scolaires sont ceux d'enfants d'immigrés ». Propos qu'il précisait à l'Assemblée nationale trois jours plus tard : « C'est vrai qu'il y a deux tiers des enfants d'immigrés qui se trouvent sortir de l'appareil scolaire sans diplôme. »

Hier, dans un communiqué, la direction de l'Insee a publié les résultats d'une étude parue en 2005, intitulée Les immigrés en France. Selon celle-ci, parmi la totalité des enfants d'immigrés, scolarisés dans les collèges et lycées, 10,7 % sortent sans qualification : contre 6,6 % pour les enfants de familles mixtes (1) et 6,1 % pour les enfants de familles non immigrées. Autrement dit, si l'échec scolaire est plus important parmi les enfants d'immigrés, il est loin d'atteindre le taux de 66 % évoqué par le ministre.

Depuis plusieurs jours, les syndicats de l'Insee demandaient à leur direction de faire une mise au point sur les propos de Claude Guéant. N'obtenant pas satisfaction, ceux-ci avaient diffusé, vendredi, un courrier interne dans lequel la direction faisait savoir que l'Institut « n'avait pas à s'exprimer sur les interprétations des données qu'il publie ». Hier, semble-t-il sous la pression des syndicats, elle a donc changé d'avis. « Jusqu'à présent, nous répondions oralement aux journalistes qui nous posaient la question. Visiblement, cela n'a pas suffi. On a donc écrit notre réponse », explique-t-on à la direction de l'Insee.

(1) Dont l'un des parents est immigré.

Pierrick BAUDAIS.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Sam 2 Juil - 13:56

http://www.valeursactuelles.com/dossier-d039actualité/dossier-d039actualité/immigration-ce-que-coûtent-vraiment-clandestins20110630.

Exclusif.
Immigration : ce que coûtent vraiment les clandestins

Arnaud Folch le jeudi, 30/06/2011
dans Dossier d'actualité


Un rapport choc de Contribuables associés a calculé les “recettes” et “dépenses” engendrées par les 550 000 immigrés en situation irrégulière. Son auteur vient d’être auditionné par les députés UMP.

Près de 4,6 milliards d’euros : c’est ce que coûte à la France, chaque année, l’immigration clandestine, selon une étude réalisée par l’universitaire et expert international en sciences humaines, Jean-Paul Gourévitch, dans le cadre des “Monographies” (no 25) de Contribuables associés. Consultant pour le ministère des Affaires étrangères, le Conseil de l’Europe, la Banque mondiale et l’Unesco, Gourévitch est déjà l’auteur, en 2010, d’un précédent audit sur « Le coût de la politique migratoire de la France » qui fait depuis autorité (et qui chiffre le coût de l’ensemble des 7,8 millions d’immigrés, légaux et illégaux, à 30,4 milliards d’euros). Selon son nouvel opus de 96 pages intitulé « Ce que nous coûte l’immigration clandestine », dont nous publions des extraits en exclusivité, les « recettes » engendrées par les immigrés en situation irrégulière se montent à un milliard d’euros par an (provenant essentiellement des visas, impôts, taxes et amendes) contre 5,6 milliards d’euros pour les « dépenses ». Parmi les principaux postes (lire tableau page de droite) : le travail illégal (1,7 milliard d’euros), les coûts des retours et reconduites aux frontières (787,8 millions), la santé (662 millions, dont 623 pour l’AME, aide médicale de l’État – la CMU des clandestins)…

Cette étude a été présentée la semaine dernière en avant-première à une trentaine de députés UMP membres de la commission sur l’immigration, présidée par Claude Goasguen. Gourévitch a par ailleurs été auditionné à plusieurs reprises par le groupe UMP de l’Assemblée, notamment le 23 juin 2010, aux côtés de l’essayiste Malika Sorel, à l’occasion d’un Rendez-vous parlementaire organisé par Contribuables associés. Pour autant, l’auteur se défend de tout a priori partisan : « Nous ne prétendons pas […] donner des leçons, mais uniquement fournir des outils d’analyse », écrit-il dans son introduction. À chacun, ensuite, de « juger en fonction de sa conscience et de ses convictions ». Objectif : provoquer un « débat démocratique ».

C’est « faute de document existant » qu’a été entrepris ce rapport. Le 8 avril 2010, Éric Besson, alors ministre de l’Immigration, avait annoncé le lancement d’une étude sur le sujet, confiée « à un cabinet d’experts indépendants » afin que « nos concitoyens […], qui sont aussi des contribuables, sachent tout en la matière ». Une date avait même été annoncée pour sa publication : septembre 2010. « On verra alors que beaucoup de bêtises sont racontées et que l’immigration irrégulière coûte cher… », avait prévenu Besson. Et puis plus rien ! L’étude n’a jamais vu le jour… C’est ce qui a décidé l’universitaire et l’association de défense des contribuables à s’atteler eux-mêmes à ce rapport – qui a nécessité près d’un an d’enquête.

Pour réaliser son audit, Gourévitch a retenu le nombre de 550 000 immigrés clandestins, supérieur à l’hypothèse basse avancée par Brice Hortefeux il y a deux ans et demi (« autour de 400 000 personnes ») mais inférieur à l’hypothèse haute (750 000) évoquée par d’autres. « Les marges d’erreurs peuvent aller parfois jusqu’à 20 % », prévient l’universitaire, qui a notamment « croisé » les données de tous les « indicateurs officiels » (datant, pour la plupart, de 2009) : régularisations, déboutés du droit d’asile, reconduites prononcées et non exécutées (80 % des cas), chiffres de l’AME, interpellations policières, etc. Le chercheur est allé aussi puiser à toutes les sources existantes : Insee, Ined (Institut national d’études démographiques), Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et Ofii (Office français de l’immigration et de l’intégration), mais aussi OCDE, Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés… « Les informations sont dispersées, contradictoires ou parfois absentes, reconnaît-il. Certains coûts de structure ou de fonctionnement n’ont été qu’effleurés. Nous n’avons pas toujours pu utiliser les données d’une même année. » Mais chaque donnée est sourcée et « restituée dans son contexte ».

Pour aboutir à ses conclusions, l’étude s’appuie sur trois types de dépenses : les « coûts spécifiques », relevant uniquement des « particularités françaises » (aide médicale de l’État, scolarisation des élèves et étudiants en situation irrégulière, accords de réadmission…) ; les « coûts partagés », concernant à la fois les migrations régulières et irrégulières (« ce qui nécessite de faire une péréquation pour calculer la part absorbée par les migrations irrégulières ») ; les « coûts proportionnels », touchant l’ensemble de la population française et dont une partie seulement concerne les migrations irrégulières (coûts sociaux, fraude, subventions aux associations…).

Derrière les chiffres, ne pas oublier l’humain

Ce qui est vrai pour les dépenses l’est aussi pour les recettes : « recettes spécifiques » (par exemple la taxation des entreprises coupables d’avoir employé des migrants sans papiers) ; « recettes à coûts partagés » (comme les coûts d’obtention de visas, pour lesquels il faut déterminer la part des migrants ayant dépassé la date de validité) ; enfin « recettes à coût proportionnel » (notamment la TVA, dont il faut établir un ratio sur la consommation globale). Le tout étant encore affiné par une double analyse « qualitative » et « financière ».

Analyse qualitative, d’abord, parce qu’« un travailleur en situation irrégulière, qui contribue à l’augmentation de la productivité et du PNB, même s’il ne paie pas de cotisations fiscales ou sociales (et certains en paient), ne génère pas le même impact sur les coûts qu’un réfugié politique [ou] qu’une famille qui vient retrouver un parent ». Analyse financière, ensuite, car il convient de bien séparer les dépenses et les investissements, « qui peuvent générer à long terme une rentabilité », des autres, porteurs de « nouveaux coûts incompressibles ».

Le “politiquement correct” fera évidemment reproche à Jean-Paul Gourévitch de privilégier les chiffres à “l’humain”. « Même quand elles sont décrites en termes de flux collectifs, les migrations sont toujours une somme d’aventures individuelles avec des individus qui ont des espoirs et des peurs, qui prennent des risques, qui veulent préserver leur liberté, qui estiment avoir des droits », répond-il, par avance, à ses détracteurs. Mais « ce n’est pas une raison, ajoute-t-il, pour substituer le réflexe à la réflexion et s’enfermer dans un discours compassionnel qui récuserait toute approche économique. Nous pensons même que les passions seront d’autant moins avivées que chacun pourra en toute connaissance de cause savoir ce que coûtent et ce que rapportent les migrations irrégulières. Arnaud Folch

À lire également sur valeursactuelles.com :
Immigration clandestine : la vérité des chiffres.
À lire également dans "Valeurs actuelles" :
Interview de Claude Goasguen : "Un bac de la nationalité pour les naturalisés"
Réfugiés : l'attrait de la France
Fiscalité : quand même 1 milliard de recettes pour l'Etat
Tunisiens : à Paris, avec les exilés de Lampedusa.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Sam 2 Juil - 13:58

http://www.valeursactuelles.com/dossier-d039actualité/dossier-d039actualité/immigration-ce-que-coûtent-vraiment-clandestins20110630.

Une étude de Jean-Paul Gou révitch sur le coût de l'immigration.
Immigration clandestine : la vérité des chiffres
VA le jeudi, 30/06/2011
dans Dossier d'actualité

Selon l'auteur de l'étude, l’immigration irrégulière est responsable de plus de 15 % du déficit de toute l’immigration (30,4 milliards d’euros). Garder les migrants coûte six fois plus cher que les faire partir. Extraits.

Travail illégal et embauche de migrants irréguliers

Aucune base de données n’existant, même à l’Insee, on ne peut se fonder que sur des extrapolations prenant notamment en compte le contrôle des entreprises (en 2010, sur 70 000 entreprises contrôlées, 5 % utilisaient des étrangers sans titre de travail) et les cotisations payées par les personnes d’origine étrangère. Selon les différents calculs effectués, le coût total de l’embauche de migrants irréguliers et du travail illégal se monte à 1,7 milliard d’euros, ainsi réparti : 1 milliard de “perte de cotisations so­ciales pour emploi d’étrangers sans titre” ; 609,6 millions de “pertes dues au travail illégal d’étrangers sans titre” ; 40 millions pour le coût de la structure Ocriest (Office central pour la ré pression de l’immigration irrégulière et l’emploi d’étrangers sans titre) ; 6,3 millions pour les “interpellations” ; et 5,9 millions pour les “contributions non recouvrées par l’Ofii (Office français de l’immigration et de l’intégration) pour emploi d’étrangers sans titre”.

L’AME, une exception française

Les soins de santé pour les migrants irréguliers ont coûté 662 millions d’euros en 2010, dont 623 millions pour l’AME (aide médicale de l’État : lire tableau page de droite). Introduite par la loi du 27 juillet 1999, l’AME fait bénéficier les étrangers en situation irrégulière des mêmes droits que les titulaires de la CMU (couverture maladie universelle). L’AME comprend trois volets : l’aide médicale de droit commun, la procédure de soins urgents et l’aide médicale humanitaire. L’AME de droit commun concerne 90 % des bénéficiaires et suppose une résidence ininterrompue depuis plus de trois mois et un plafond de ressources inférieur ou égal à 634 euros par mois pour une personne seule et 951 euros pour deux personnes. La France est le seul pays de l’Europe de Schengen à posséder une législation en la matière, même si d’autres pays européens acceptent, notamment dans le cadre des urgences, de soigner des étrangers en situation irrégulière. Entre 2000 et 2010, le nombre de bénéficiaires (non compris les Dom-Tom) est passé de 77 589 à 202 403. Faisant grimper le poste “dépenses de l’État” de 75 à 623 millions.

Scolarisation d’élèves et d’étudiants en situation irrégulière

« Il n’appartient pas au ministère de l’Éducation nationale de contrôler la régularité de la situation des élèves étrangers et de leurs parents au regard des règles régissant leur entrée et leur séjour en France », précise une circulaire du 20 mars 2002 prise sous Lionel Jospin. La France est le seul pays en Europe qui applique officiellement cette mesure même si, dans certains autres, elle est tolérée pour les cas particuliers. On compterait aujourd’hui 10 000 élèves sans papiers scolarisés (4 800 en ma-ternelle ou en élémentaire, 4 300 au collège et 900 au lycée). Coût total pour la collectivité : 56,8 millions d’euros. Le nombre d’étudiants en situation irrégulière dans l’enseignement supérieur se monterait, lui, à 5 800 – soit 54,3 millions d’euros.

L’aide au retour volontaire

Cette aide est accordée aux étrangers hors Union européenne en situation irrégulière et n’ayant pas fait l’objet d’un arrêté d’expulsion. Elle est de 2 000 euros pour un adulte seul, de 3 500 euros par couple, de 1 000 euros supplémentaires par enfant mineur jusqu’au troisième, de 500 euros à partir du quatrième. Cette aide a bénéficié à 2 227 personnes en 2008 et à 2 913 en 2009. Les pays concernés sont à peu près les mêmes : Chine, Irak, Russie, Algérie, Serbie, Afghanistan. Compte tenu de la prise en charge du transport, du fait que la durée des séjours en rétention a déjà été calculée (de 7 à 30 jours) et de la modicité des coûts d’interpellation ou d’escorte, on peut considérer qu’elle ne dépasse pas 10 millions d’euros. Auxquels s’ajoutent les 8 millions de l’aide au retour humanitaire pour les plus démunis (300 euros par adulte et 100 euros par enfant accompagnant) : 12 323 personnes en 2009, dont 10 177 Roumains et 863 Bulgares. Toujours au chapitre du retour volontaire, on relèvera encore les 7 millions d’euros de l’aide à l’insertion, qui s’adresse à des étrangers, en situation irrégulière ou non, qui retournent dans leur pays pour y créer des activités économiques « génératrices de revenus et créatrices d’emplois ».

Expulsions : sur cinq prononcées, une seule effectuée

Le coût des retours et reconduites aux frontières se monte à 787,8 millions d’euros. Il prend en compte huit paramètres : coût des interpellations, gardes à vue, rétention, aide judiciaire, coût des retours forcés ou aidés… L’objectif fixé du doublement des étrangers reconduits de 2003 à 2008 a été presque atteint : 19 724 retours forcés contre 12 482. Mais ceci ne correspond qu’à 19,5 % des reconduites prononcées. Il faut y ajouter les 10 072 retours aidés pour parvenir au chiffre de 29 796 mi grants ayant quitté le territoire français.

Demandes d’asile en hausse

La demande d’asile constitue une dépense partagée. Le coût de la migration irrégulière correspond aux de mandeurs d’asile finalement déboutés. Selon le rapport de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) du 9 avril 2010, le nombre de demandeurs d’asile s’est élevé en 2009 à 47 686, en progression de 12 % par rapport à l’année précédente. Selon l’Office, « l’année 2009 confirme que la demande d’asile est entrée depuis un an dans un nouveau cycle de croissance et aucun élément, à ce jour, ne laisse présager une baisse des flux en 2010 ». Un quart des demandes d’asile ont été acceptées en 2009 : 10 373 personnes. Le taux global d’admission des mi neurs isolés est, lui, de 42,7 %. Les demandeurs d’asile viennent principalement du Kosovo, du Sri Lanka, d’Arménie, de la République démocratique du Congo, de la Russie et de la Turquie. Les taux d’admission les plus élevés sont ceux des ressortissants d’Irak (82 %), de Somalie (76 %) et d’Érythrée (70 %).

À lire également sur valeursactuelles.com :
Immigration. Ce que coûtent vraiment les clandestins
À lire également dans "Valeurs actuelles" :
Interview de Claude Goasguen : "Un bac de la nationalité pour les naturalisés"
Réfugiés : l'attrait de la France
Fiscalité : quand même 1 milliard de recettes pour l'Etat
Tunisiens : à Paris, avec les exilés de Lampedusa.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Mer 6 Juil - 12:53

http://www.lanef.net/t_article/les-missionnaires-de-la-misericorde-divine-la-priorite-de-l-evangelisation-m-l-abbe-fabrice-loiseau-25502.asp

Les Missionnaires de la Miséricorde divine ; la priorité de l'Évangélisation

Entretien
M. l'abbé Fabrice Loiseau

Source :La Nef N°228 DE JUILLET-AOUT 2011
Recommander cet article
L’abbé Loiseau a fondé en 2005, dans le diocèse de Fréjus-Toulon, les
Missionnaires de la Miséricorde divine, institut de prêtres séculiers particulièrement dédiés à l’évangélisation, notamment celle des musulmans. Entretien.


La Nef – Pourriez-vous d’abord nous expliquer ce que sont les Missionnaires de la Miséricorde divine ?
Abbé Fabrice Loiseau – Notre Société est une association cléricale de droit diocésain, appelée à devenir une société de vie apostolique, dont l’intuition définitive date de 2005, au lendemain de la mort de Jean-Paul II, jour de la fête de la Miséricorde divine. La fondation a été suscitée et encouragée par Mgr Rey. Nous avons commencé en septembre 2005, nos statuts ont été approuvés en 2007. Nous sommes maintenant trois prêtres avec des séminaristes et pouvons accueillir des frères. Nous avons trois charismes : vivre de la Miséricorde, adorer l’Eucharistie et participer à la Nouvelle Évangélisation avec une attention particulière pour les musulmans. La Miséricorde divine est la spiritualité pour le troisième millénaire comme le rappelait le pape Jean-Paul II.
Dès la fondation, nous avons souhaité vivre une intégration diocésaine. Nous avons été reconnus comme paroisse personnelle, ce qui a permis une très belle collaboration avec les autres curés. La formation des séminaristes se réalise en grande partie au séminaire diocésain de la Castille, avec par ailleurs une formation propre au sein de la communauté ainsi que des stages réguliers à l’abbaye du Barroux. Depuis l’an dernier, nous assurons entièrement la formation des séminaristes de notre année de spiritualité avec l’aide de l’abbé Vojtek.

Concrètement, comment se traduit votre charisme de missionnaires ?
Ce charisme doit d’abord s’ancrer dans la prière et la vie communautaire. L’adoration eucharistique, la liturgie, la vie fraternelle et la formation sont essentielles aujourd’hui pour annoncer l’Évangile. Il s’agit pour nous à la fois de maintenir les activités d’une paroisse classique (catéchisme, sacrements, scoutisme, pastorale familiale, groupes de jeunes...) mais aussi d’avoir un souci permanent de l’annonce de la foi aux personnes qui sont loin de l’Église. C’est pourquoi la visibilité de la vie paroissiale me paraît indispensable, d’abord par les processions mais aussi par des prédications publiques, des missions de rues, de plages, du porte-à-porte, des repas de quartier... Nous avons aussi participé à la mission diocésaine organisée au mois de mai dans la ville de Toulon : une semaine d’église portes ouvertes, qui donne déjà de très beaux fruits.

Pourquoi et comment vous est venu ce charisme de la conversion des musulmans ?
Au début de mon ministère en région parisienne, j’ai eu à préparer au baptême des jeunes originaires de l’islam et je me suis rendu compte du grand isolement de ceux-ci. La progression de l’islam en France mais aussi les conversions de musulmans au christianisme dans les pays arabes nous révèlent que c’est le grand défi spirituel pour les prochaines années. De nombreux voyages dans les pays arabes m’ont permis de mieux connaître l’islam. En outre, j’ai suivi une formation en théologie des religions.

On entend souvent dire que les musulmans sont difficiles à convertir : qu’en est-il ?
Je préfère parler de l’annonce plutôt que de la conversion qui appartient à Dieu. Il est vrai qu’elle est très difficile, mais non pas impossible puisque nous assistons pour la première fois dans l’histoire de l’islam à des conversions en masse au christianisme comme en Algérie où ils seraient plus de 100 000. Il est important de noter que 40 % de ces conversions sont d’origine miraculeuse. Dans notre quartier où la population est à 80 % d’origine maghrébine, notre habit permet un contact direct dans la rue, dans les cafés ou à leur domicile.

Les thèmes spirituels qui peuvent toucher plus profondément un musulman sont la miséricorde et la révélation d’un Dieu d’amour qui agit dans nos vies.

Que pensez-vous du dialogue interreligieux avec les musulmans ?
Le dialogue interreligieux est nécessaire mais il est souvent mal vécu. Car on se contente d’une certaine paix spirituelle sans exigence de vérité. La confusion des différentes formes de dialogues (définies dans le document pontifical Dialogue et annonce de 1991) entretient une naïveté et l’ignorance. Il faut revenir à une forme respectueuse de disputatio en quête de vérité. L’islam repose sur des erreurs historiques et doctrinales à propos de Jésus, des prophètes, de la Trinité et de la Providence qu’il ne faut pas hésiter à exposer. Cependant, devant la laïcité agressive de nos pays occidentaux, le fait que des hommes croient en un Dieu unique dans une révélation avec des exigences spirituelles de vérité et une dimension publique de leur foi est un reproche vivant lancé à notre déchristianisation. L’islam est un aiguillon pour notre mollesse spirituelle.

Comment jugez-vous la façon dont le problème de l’islam est abordé en France ?
Les politiques et les médias ont une grande méconnaissance de l’islam, tant dans ses origines que dans ses pratiques contemporaines. Cette religion ne peut pas être traitée comme les autres car ses conséquences politiques et sociales sont immédiates. Là où nos contemporains parlent de laïcité et de liberté religieuse, il faudrait interpeller les musulmans sur un certain nombre de sujets tels que la place de la charia, les fondements de la liberté religieuse, la possibilité de changer de religion, la place de la femme, la distinction entre le temporel et le spirituel, le djihad, le rapport entre raison et révélation, la culture et l’identification avec Mohammed.

Vous êtes attachés à la forme extraordinaire du rite romain : pourquoi et quel bilan tirez-vous du motu proprio Summorum Pontificum ?
La forme extraordinaire du rite romain est un charisme essentiel pour notre Société. Nous sommes persuadés que les exigences sacrales et doctrinales de la liturgie tridentine sont indispensables pour la vie de l’Église, et pour un renouveau missionnaire même si nous sommes bien conscients qu’elle ne peut-être aujourd’hui la seule liturgie catholique. Pour rentrer dans l’esprit de Benoît XVI et vivre une plus grande unité dans l’Église, il est capital de saisir qu’il n’y a pas une Eglise après ou avant Vatican II, mais qu’il s’agit bien du même mystère. La place donnée à la forme extraordinaire permet de mieux vivre l’herméneutique de la continuité et de retrouver une plus grande unité doctrinale et spirituelle dans l’Église. Un long chemin est encore à réaliser pour que se vive l’enrichissement réciproque des deux formes du rite romain dans la fidélité aux principes de Sacrosanctum Concilium de Vatican II. Je trouve que l’application du motu proprio est beaucoup trop lente. Il existe encore beaucoup de blocages de part et d’autre pour s’enrichir des deux rites. Il n’est pas normal que des séminaires ou des paroisses interdisent encore la célébration de la forme extraordinaire alors qu’il existe une réelle demande. On ne peut accuser des fidèles, des séminaristes, des prêtres d’être bloqués sur le passé, alors qu’on peut se demander quelles sont les personnes les plus blessées psychologiquement par ces questions ! De même, il est inadmissible que des fidèles ou des prêtres considèrent la forme ordinaire du rite comme intrinsèquement mauvaise.

Vous touchez beaucoup de jeunes : comment analysez-vous leur situation ?
Beaucoup de jeunes aujourd’hui sont en grande détresse psychologique, affective ou spirituelle. Il est donc essentiel de leur proposer des groupes de prières et de formation exigeants. Mais comme nous vivons une rupture culturelle importante, il faut insister sur un effort de toute l’Église pour vivre une annonce directe auprès de ces jeunes. Là, nous avons beaucoup à apprendre des communautés nouvelles qui ont réfléchi et expérimenté des formes neuves d’évangélisation directe auprès de ces jeunes.
Propos recueillis par Christophe Geffroy

Aidez les Missionnaires de la Miséricorde divine à se développer par un don : chèques à l’ordre de ADFT-Missionnaires de la Miséricorde, 104 cours Lafayette, 83000 Toulon. Site : http://misericordedivine.fr/ Tél. : 04 94 31 80 26.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Ven 8 Juil - 11:55

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/07/pas-de-drapeau-palestinien-sur-une-mairie.html

06 juillet 2011

Pas de drapeau palestinien sur une mairie

Le maire de Vaulx-en-Velin devra enlever dans les 48 heures le drapeau palestinien qui flotte devant l'Hôtel de ville depuis un an, a décidé aujourd'hui le tribunal administratif de Lyon. Ce drapeau avait été placé par le maire Front de gauche Bernard Genin, aux côtés des drapeaux français et européen. Pour justifier sa décision, le tribunal évoque "le principe de neutralité des services publics auquel est soumise la commune, comme toutes les collectivités publiques". Il estime également qu'il s'agit d'une "prise de position politique dans le domaine de la politique étrangère de la France, laquelle relève de la compétence exclusive de l'Etat".

Le maire a aussitôt annoncé qu'il respecterait cette décision en enlevant le drapeau, mais faire tendre sur le fronton de sa mairie, dès vendredi, une "bâche des solidarités" sur laquelle seront imprimés les drapeaux palestinien, arménien ou et nicaraguayen.

Posté le 6 juillet 2011 à 17h18 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Her le Ven 8 Juil - 11:57

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/07/les-demandeurs-dasile-logés-dans-des-hôtels.html

06 juillet 2011

Les demandeurs d'asile logés dans des hôtels

Venu présenter le rapport d’activités des services de l’État, Pierre Soubelet, préfet de la Loire, a évoqué les demandeurs d’asile qui arrivent en nombre dans la Loire et sont logés dans des hôtels, faute d’un nombre suffisant de places dans les centres d’hébergement.

"L’État contribue à la prospérité de l’économie hôtelière d’une bonne partie du département. Pour les hôteliers, c’est une bénédiction de voir leurs établissements remplis parfois à 100 % d’étrangers. J’ai sauvé sans doute la situation de nombreux établissements de ce département en leur demandant gentiment d’accepter des étrangers que je suis tenu de loger. Il n’y a jamais de malheur complet".

Avec l'argent du contribuable, évidemment. Les demandeurs d’asile sont de plus en plus nombreux à arriver dans la Loire : une soixantaine chaque mois, soit environ 350 depuis le début de l’année. La Loire accueillerait actuellement 1 200 demandeurs d’asile, en provenance des Balkans, d’Albanie et du Kosovo (plus de 40 %) ; d’Afrique centrale, du Congo et d’Angola (30 %) et des pays du Causase, d’Arménie et de Géorgie. Visiblement personne d'Irak, de Libye, de Syrie ni du Pakistan...

Posté le 6 juillet 2011 à 15h30 par Michel Janva
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Signes des Temps - Islam et Immigration en Terre de France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum