Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

expérience intérieure de l’Avertissement encore appelé Illumination de la conscience»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

expérience intérieure de l’Avertissement encore appelé Illumination de la conscience»

Message par Soleil le Sam 23 Fév - 12:00

Ceci est édité chez un grand éditeur Catholique :

« Mon expérience intérieure de l’Avertissement encore appelé Illumination de la
conscience»

Depuis plusieurs mois, je vis intérieurement une expérience mystique extraordinaire.

Mon âme s’est retrouvée dans un lieu désert. Au dessous de moi, il y avait l’enfer où se trouvaient une multitude d’âmes dans une mer de feu. Mon âme, plongée dans l’abîme, su que ces âmes étaient dans Lucifer. J’ai vu un trou avec un feu crépitant à l’intérieur. Les damnés étaient en colère et très menaçant quand je les regardais.

J’ai vu ensuite, qu’au dessus de moi, il y avait le purgatoire, les flammes étaient très hautes. Plusieurs fois ces âmes qui sont dans le lieu d’expiation m’ont soulagée spirituellement, après avoir prié pour elles.

Je vis ensuite Jésus au ciel entouré d’une belle lumière. C’était très beau. Mon âme ressentait une grande paix et une grande envie de m’approcher de lui. J’aurais voulu rester près du Fils de Dieu, tellement je me sentais bien. J’ai, depuis cette expérience, un désir ardent du ciel et du corps du Christ. Jésus est tellement doux et bon. Plusieurs fois Il m’a demandé de reposer dans Son cœur et m’a fait goûter à Sa tendresse exquise qui m’a fait fondre.

Dieu nous aime et Il veut le bonheur de chaque âme. Il m’a dit : « Dieu veut que tu sois heureuse ». Il veut nous guérir mais pour cela il faut que nous prenions conscience de notre état de pécheur. Voilà que par Sa grande et infinie miséricorde, il m´a montré minutieusement toutes mes expériences passées qui assuraient mon Eternité en enfer si ce Dieu Père et aimant ne
s´était pas manifesté.

Mon intérieur a été ouvert et des larmes me viennent aux yeux quand j’en parle. Dans cette expérience mystique, j’ai entendu aussi bien le ciel que l’enfer.

***

Satan a fait tout ce qui était en son pouvoir pour m’empêcher d’avouer tous mes péchés et il m’a insulté un peu avant d’entrer au confessionnal car il sait très bien qu’après être absous, nos péchés sont effacés et à ce moment là, il trépigne.

Plusieurs fois Satan m’a dit qu’il m’empêcherait de parler, qu’il ruinerait tous mes efforts et qu’il me tuerait. A cela j’ai répondu : Seigneur faites que je meure en vous. Il ne faut pas le craindre.

Satan hait toute créature. Je l’entends souvent s’adresser à la Vierge Marie. Il la menace et lui dit « Je les aurais toutes (les âmes), je les hais tous, je les tuerais tous. J’entends sa haine infinie et la haine de certains damnés. C’est horrible. Ils ne veulent plus rien savoir de nous. Ils ne pensent qu’à haïr, qu’à tuer, qu’à détruire et qu’à nous damner. J’ai vu le travail des esprits impurs dans mon cœur. Ces esprits envoyés par Lucifer travaillent sans cesse dans notre cœur afin de nous perdre éternellement. Nous devons lutter pour nous sauver avec la grâce des divers sacrements que nous proposent la Sainte église Catholique.

Mon âme a ressenti plusieurs fois ce que les damnés ressentent : les peines de l’enfer. C’est horrible à vivre. Il n’y a que haine et blasphème.


***

Chers frères et sœurs, cette expérience mystique m’a fait vivre ce qu’est le ciel et ce qu’est l’enfer. Quand mon âme est au ciel, elle est pleinement dans le cœur de Jésus qui n’est qu’amour et miséricorde. Quand mon âme est en enfer, elle est dans le cœur de Satan qui n’est que haine et mépris. Pour rester au ciel, Dieu me dit qu’il ne faut pas lutter contre l’amour. Les fois où j’ai quitté cet état céleste c’est parce que j’ai lutté contre l’amour, ou parce que j’ai manqué de miséricorde ou encore parce que j’ai désobéi à un des commandements de la loi de Dieu.

- Je suis Yahvé ton Dieu qui t´ai fait du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi…

- Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé ton Dieu à faux, car Yahvé ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom à faux.

- Observe le jour du sabbat pour le sanctifier…

- Honore ton père et ta mère, comme te l’a commandé Yahvé ton Dieu…

- Tu ne tueras pas.

- Tu ne commettras pas l´adultère

- Tu ne voleras pas.

- Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.

- Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain…

- Tu ne désireras… rien de ce qui est à ton prochain (Dt 5, 6-21).

***

Mes expériences passées

Mes moqueries, mon orgueil, mes contacts avec les hommes pour le plaisir de la chair m’avaient enchaînée aux esprits impurs.

Dieu m’a montré tous mes adultères et j’en ai senti les mauvaises odeurs et j’ai vu dans mon cœur toutes les pestes de mon impureté avec lesquelles Satan m’avait liée.

J’ai par deux fois vécu en concubinage. Je me suis aussi mariée civilement avec un homme divorcé qui avait déjà été marié à l’église. Sa femme l’avait quitté pour un ami à lui. Cela faisait 7 ans qu’il était seul quand je l’ai rencontré. Nous avons eu une simple bénédiction à l’église. Dieu m’a averti que ceci était du mensonge. Effectivement cela l’était puisqu’on ne pouvait pas avoir de sacrement de mariage. Alors j’ai voulu faire une demande en nullité de son premier mariage et j’ai écris au Vatican qui m’a répondu qu’il fallait qu’il y ait une cause valable et sérieuse pour faire cette demande. Une fois de plus j’étais dans le mensonge car les deux étaient consentants au moment de leur sacrement de mariage. En conscience, j’ai renoncé à faire cette demande pour ne pas avoir à en répondre à Dieu au jour du jugement particulier de mon âme : « Que personne ne sépare ce que Dieu a unit ».

Dès que je me suis mariée civilement, Dieu m’a demandé de quitter la chambre commune et de vivre la chasteté. Il m’a dit « Obéis-moi. Je demande réparation. Ton péché m’a offensé ». Quelques jours plus tard, je suis partie en Israël avec un groupe de personnes et quand nous avons visité Capharnaüm, Jésus m’a dit : « Renie ton mariage ». J’ai compris à ce moment là mon erreur de m’être mariée avec un divorcé ! Voulant me purifier, Je suis allée dans le Jourdain où je me suis trempée 7 fois et ma chair est redevenue pure. Depuis ce moment, je n’ai jamais plus commis un péché de chair en acte. C’était en 1998.

Après ce beau voyage, Dieu m’a dit « Fais pénitence » et Il m’a enseigné que personne ne doit penser à la chair avant d’être marié sacramentellement. Il m’a aussi dit qu’il ne fallait pas procréer en dehors du sacrement de mariage. Les démons que Dieu m’a montrés étaient ceux auxquels j’étais liée par mon amour pour le plaisir sexuel et Satan a été obligé de m’avouer que le plaisir était donné par lui. Alors Dieu m’a dit : « Il faut tuer le désir ». Le plaisir n’est permis par Dieu que pour les couples mariés à l’église, dans le but de la procréation. Ensuite Il m’a dit : « Je t’appelle à la Sainteté, je t’appelle à M’aimer ».

Nous sommes restés mariés deux ans et avons vécu en frères et sœurs chacun dans une chambre séparée afin d’éviter le péché, l’adultère étant un péché mortel suivant l’enseignement du catéchisme de l’église catholique. Ensuite, j’ai divorcé. Rapidement, je suis entrée 15 mois chez les sœurs Clarisses où je suis restée cloitrée. Pendant ce temps, j’ai étudié la Bible, la vie des saints, les Pères de l’église, le C.E.C. et ai bénéficié de divers enseignements catholiques et retraites spirituelles. Cependant Dieu ne m’attendait pas là et Il m’a dit : « Ecoute ma Voix » « Je veux que tu me serves dans le Monde ».

Après mon départ des Clarisses, j’ai commencé rapidement à témoigner dans divers pays pour répondre à l’appel de Jésus qui me demandait de voyager pour le glorifier.

L’Esprit de Dieu a commencé à m’éclairer sur mes diverses révoltes contre Sa loi. Il m’a dit : « tu es une grande rebelle, défends Ma loi ».

Ma rébellion a commencé dans mon adolescence. Elle était la conséquence des péchés commis dans ma famille. Mon Père, bien qu’il soit très bon et qu’il travaillait à la sueur de son front pour nous nourrir, quittait le domicile conjugal les week-ends pour aller jouer aux boules avec des copains et ma mère restait seule avec deux enfants. Les péchés de mon Père ont eu un effet négatif sur moi et j’ai commencé à mener une vie très dissolue. La grâce pour ma pauvre âme fut que ma mère priait, ce qui a été salutaire pour moi.

Dans mon errance, je suis entrée dans L’Ordre de la Rose Croix AMORC, puis j’ai commencé à lire beaucoup de livres du Nouvel Age que j’ai déchirés par la suite, je fréquentais les bars et les boîtes de nuit les plus sordides dans lesquelles je faisais des danses endiablées, j’étais très attirée par l’homosexualité sans commettre l’acte (sûrement grâce à la prière de ma mère), j’écoutais des musiques diaboliques, je prenais la pilule, j’utilisais des préservatifs, je pratiquais la chirurgie plastique, je fumais deux paquets de cigarette par jour, je prenais de la drogue, je buvais beaucoup d’alcool, je volais dans les magasins, je faisais du monokini à la plage, j’ai amenée une amie se faire avorter, je croyais en la réincarnation, j’utilisais l’écriture automatique, le spiritisme, les lignes de la main, les horoscopes, la magie blanche, la divination, l’astrologie, la numérologie, la méditation, la visualisation, la drogue, une séance de yoga, les guérisseurs, les magnétiseurs, les techniques de guérison par les cristaux, les métaux, les musiques et les couleurs sur les chakras, acupuncture, réflexologie, iridologie, magnétisme. A cause de tout cela, j’avais en moi une infestation d’esprits impurs qui étaient entrés dans mon corps. J’étais tellement orgueilleuse que je voulais me pardonner moi-même mes propres péchés ou encore les confesser directement à Dieu sans passer par le prêtre afin de ne pas l’affronter. Mais c’est uniquement quand je me suis confessé à un prêtre que j’en ai été libérée.

J’ai eu beaucoup d’idoles dans le Nouvel Age, le spiritisme, l’ésotérisme comme par exemple Alice Bailey - Helena Petrovna Blavatsky - Allan Kardec - Chrishnamurti - Saï Baba - Maitreya (le soi-disant Christ) - Eliphas Levi - Leadbetter - Papus - René Guénon - Paracelse - Nostradamus - Carl Jung - Edgar Cayce - Marilyn Ferguson - Lobsang Rampa - Carlos Castaneda... et bien d'autres. Pour chacun de ses auteurs, mon âme était liée par des esprits impurs qui n’ont été libérés qu’après ma confession. Alors Dieu m’a dit : « Ne me trahis plus » « Lis la Bible ».


***


Pendant la confession, le précieux sang de Jésus se répand sur notre âme et les démons qui sont en nous sont obligés de retourner dans l’abîme. Après la confession, notre âme est pure à condition d’avoir la contrition parfaite de tous nos péchés. Il m’a dit : « Je t’ai créée de mes mains ». Dieu nous a créé pour aimer et non pour détruire notre âme en utilisant des choses qui sont inconciliables avec la foi catholique.

Malgré mes infidélités à Jésus d’amour, Il me disait que je lui étais très chère et que je n’imaginais même pas combien Il m’aimait. Ensuite Il m’a demandé d’être plus proche de lui. Dieu est Amour.

***


Mes expériences mystiques

Mon âme a été plusieurs fois au fond de l’abîme pour avoir ri de diverses choses qui déplaisent à Dieu et pour avoir plaisanté avec la Parole au lieu de garder le silence. La parole est un grand don de Dieu. La sainte Vierge et Dieu m’ont demandé de me taire intérieurement. J’ai reçu l’ordre suivant « Silence et prières ».

Dans mon expérience mystique, j’ai porté en moi tous les péchés que je n’avais pas encore confessés ce qui m’a beaucoup fait souffrir. Pour pallier à cela, je me confesse souvent afin de ne plus avoir à les affronter.

Dieu a déposé dans mon âme l’amour de Sa justice et le jugement de mon âme s’est fait sous le regard bienveillant de Dieu, dans Son Amour et avec Ses grâces sans lesquelles personne ne peut tenir.

Lors de ce jugement, la sainte Vierge était là aussi et elle m’a dit qu’elle serait toujours mon avocate auprès de Dieu. Elle m’a dit qu’elle était Mère avant tout, tout comme Dieu m’a dit qu’Il était Père avant tout.

La puissance de Dieu m’a pénétrée afin que les yeux de mon âme s’ouvrent et là, la lumière s’est faite sur toute ma vie depuis ma naissance jusqu’au moment de cette rencontre surnaturelle avec Dieu. J’ai ressenti fortement l’amour de Dieu en moi, sa sainte tendresse et tout ce qu’il a fait pour moi dans ma vie pour ma conversion. Il m’a sans cesse nourrie de Ses grâces.

Tous mes actes ont été jugés et Dieu m’a demandé de témoigner de Sa miséricorde. En témoignant de tout ce que Dieu a fait pour ma conversion, j’obtiens le pardon de mes fautes et je répare l’offense que j’ai faite à Dieu par ma vie d’impiété.

Tout le bien que j’ai fais m’a donné beaucoup de joie et tout le mal que j’ai fais m’a plongé dans une amère tristesse. Tout m’a été montré.

J’ai revu tous ceux qui ont souffert à cause de moi et toux ceux qui m’ont fait souffrir dans ma famille, mes amis, mes professeurs, mes compagnes d’école, mes directeurs. A travers cette expérience on voit tout et on ressent les douleurs que les autres ont éprouvés à cause de notre agir et ce que les autres nous ont fait subir. Alors est né en moi un grand désir de réparation.

Puis je me suis vu dans un grand serpent (Lucifer) et Dieu m’a dit : Fais pénitence. Le serpent était à l’intérieur de moi et Satan avait déposé son feu et ses énergies de part mon adhésion à l’ésotérisme et au spiritisme. A l’intérieur de ce serpent se trouvaient les âmes des damnés dont une que je connaissais. Il s’agit du gourou spirite qui m’avait ouvert les chakras. La sainte vierge m’ordonna de demander une libération du mal qui était entré en moi. Depuis cet avertissement, j’ai eu de nombreuses prières de libération et de coupure de liens. Le ciel m’a demandé aussi de faire célébrer beaucoup de messes afin que j´ai la paix. J’ai donc fais célébrer plusieurs trentains pendant lesquels je courrais à la confession. Le jeûne m’a beaucoup aidé pour ma libération.

Autour de ce serpent j’ai vu les démons attaquer sans cesse mon coeur par des suggestions diaboliques et la sainte Vierge Marie m’a dit qu’il fallait résister à la malice de Satan et à ses suggestions.

Le serpent m’avait condamné parce que je l’adorais et Dieu m’a dit : « Tu adores Satan ». Cela signifiait que j’avais en moi l’amour du pouvoir, de l’argent et de la chair. A coté de cela, j’ai vu aussi l’amour que Dieu avait déposé en moi lors de ma confirmation.

J’ai vu tous les manques d’amour que je n’avais pas donné dans ma vie et j’en ai beaucoup souffert. La sainte vierge m’a alors invitée à donner plus d’amour au prochain.

J’ai vu les moindres détails de toutes mes pensées spécialement les pensées qui n’étaient pas amour pour le prochain. Dans ma vie, j’ai eu beaucoup de mépris ayant été très blessée dans mon enfance. Dieu m’a dit : « Je connais toutes tes pensées ». Dans la lumière de Dieu toutes nos pensées ressortent. Bien que je m’en sois confessée, je les ai entendues par la puissance du Saint Esprit. Alors j’ai demandé à Dieu d’avoir pitié de moi. Je lui ai données toutes ces pensées afin qu’Il m’aide à les transformer en pensée d’amour.

Toutes mes mauvaises pensées sortaient de mon intérieur. Alors j’ai donné toutes leurs conséquences à Dieu. Par moi-même, je ne peux pas réparer les conséquences de mes propres pensées. Seul Dieu le peut et Il le fait avec Ses grâces quand on le lui demande. On ne s’imagine pas la puissance d’une pensée. J’avais nourrie des pensées de convoitise, de destruction, de vengeance, de tricherie, de paresse. Mes désirs de vengeance avaient contribué à beaucoup faire souffrir mon âme.

Quand l’expérience mystique a continué j’ai vu que je me suis souvent enfoncée dans l’abîme à cause de mes noms pardons, à cause de mes entêtements à penser à des créatures dont Dieu m’a demandé de me garder. Lucifer m’a souvent aveuglé avec des stars ou avec des créatures qui étaient belles en apparence mais qui au-dedans était un démon vivant tout comme je l’étais et je vous assure que je me suis vue intérieurement comme Judas, bien que je vive depuis 1996 dans la pauvreté, la chasteté et l’obéïssance à mon père spirituel.


Je me suis aussi quelquefois enfoncée dans l’abîme à cause de mes mauvais sentiments envers certains prêtres qui n’avaient pas été bons pour moi. La sainte Vierge m’en a prévenue. Alors j’ai commencé à beaucoup prier pour eux. Les prêtres sont la prunelle des yeux de Jésus. Ils sont les fils de prédilection de la sainte vierge. Satan veut les faire chuter surtout par la chair et actuellement il est déchaîné contre eux pour les perdre. C’est pourquoi il faut beaucoup prier pour leur protection et pour leur salut.

Dans la vision intérieure que Dieu me donne, je vois les yeux de Dieu qui sont pur amour et bonté et je vois les yeux de Satan qui sont haineux et envieux. Si vous saviez combien Satan hait les prêtres. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que c’est grâce à eux qu’on peut recevoir tous les sacrements. Ils nous donnent la vie de Dieu.

J’ai vu les âmes de ceux qui sont dans des sectes (les francs-maçons et en règle génénale tous ceux qui sont dans des sectes comme la Rose-Croix ou autre) enfermés dans la Bête qui les tient dans son orgueil et sous sa domination. Il tient aussi les âmes de ceux qui ont été baptisées dans l’église catholique et qui l’ont quitté pour entrer ailleurs. Ces âmes sont dirigées de l’intérieur par le mal mais elles n’en ont pas conscience. Satan les a englouti à cause de leur infidélité. Dieu, dans Sa miséricorde, leur pardonnera s’ils rencontrent un prêtre pour se confesser et s’ils reviennent de tout leur cœur à l’unité de l’église catholique. Sans repentir, ils subiront des supplices éternels.

Dieu et la Vierge Marie m’ont demandé de faire beaucoup de sacrifices afin que ces âmes là voient la lumière et qu’elles se repentent. La prière que Jésus préfère est la prière du Rosaire. Un jour après l’avoir récité, Jésus m’a dit : Le rosaire te sauvera. Jésus m’a aussi fait savoir qu’Il priait pour notre libération pendant que nous prions le rosaire en union avec lui.

Ensuite m’ont été montrés mes jugements et mes condamnations envers autrui si bien qu’à chaque fois que je jugeais ou condamnais quelqu’un, mon âme se condamnait avec ces personnes. Une âme n’est dans sa plénitude que si elle reste dans l’amour. La sainte Vierge m’a alors dit : « Il faut aimer » et Jésus m’a dit : «Garde-toi de juger quelqu’un » « Reste dans mon Amour ».

Quand on en vint à l’examen des péchés que j’avais commis avec mes yeux, quelle tristesse ce fut pour mon âme de savoir que Dieu m’avait vu regarder des films X et des films d’horreur. J’ai su alors les dommages que les esprits impurs avaient infligés à mon âme. J’en ai ressenti beaucoup de douleurs et La sainte Vierge m’a demandé de résister à Satan avec la télévision et je la lui ai offerte en sacrifice. J’ai beaucoup péché avec mes yeux en regardant les créatures et en les désirant ! Dieu m’a alors dit : « Ne les désire pas ». Mon âme a souffert également pour m’être adonné à certaines lectures de magazines du monde, en lisant les horoscopes…

J’ai aussi dû affronter mes propres regards : regards hautains, moqueur, haineux et sévères.

Quand on en vient à l’examen des péchés que j’avais commis avec l’Ouïe, Quelle peine j’ai éprouvée de savoir que les mauvaises conversations auxquelles j’avais adhérées et les mauvaises musiques que j’avais écoutées m’avaient lié avec des esprits impurs.

M’ont été montrées toutes mes paroles, mêmes celles qui n’ont été prononcées qu’en moi, que j’ai dite contre Dieu, contre mon prochain et contre moi-même, telles mes remarques désobligeantes, mon humour noir, mes mensonges, mes blasphèmes, mes insultes, mes injures, mes insolences, mes calomnies, mes accusations.

Quand j’ai revécue mes diverses accusations envers mes frères et moi-même, Jésus m’a montré mon âme en train d’accuser les autres et moi-même. Je jouais le rôle de l’ennemi de Dieu.
Alors Il m’a dit « Ne les accuse pas » puis « Ne t’accuse pas devant Moi ».
Je m’accusais devant Dieu des péchés que j’avais fais alors que Dieu les avait déjà effacés pendant la confession.


Dieu m’a aussi montré que je me condamnais pour toutes les fois où je m’entêtais à penser à des créatures qui ne vivent pas dans la volonté de Dieu. Sur terre, il y a l’armée de Dieu sur terre qui sont les « petits ». Il m’a dit « Suis l’exemple des petits ». Les petits sont ceux qui donnent leur oui à l’amour et qui font la volonté de Dieu. Il y a aussi les enfants du non qui refusent l’amour et la miséricorde. Ils refusent de vivre dans les commandements que Dieu nous a donnés. Dieu souffre beaucoup pour ces âmes qui le refusent et il me fait ressentir Sa douleur qui est terrible. Dieu les aime tellement. Il y a des années que je souffre pour ces âmes pour lesquelles Dieu m’a dit un jour « Ne cesse jamais de me prier pour eux » « Prie-moi par Ma Passion ». « Ne pense qu’à M’aimer » « Ne pense qu’à moi ». C’est pourquoi je prie souvent le chapelet à la miséricorde divine, spécialement à 15 heures, heure à laquelle, Il m’a dit : Implore ma pitié sur les âmes ».

Lors de mon expérience mystique, j’ai vu que j’avais offensé Dieu en désobéissant au premier commandement. «Tu n’auras pas d’autres Dieux devant moi… » .

J’avais beaucoup d’idoles dans le Nouvel Age et j’adorais un autre Dieu que la très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit. Dans mes études ésotériques, on l’appelait « Le cosmique » ou encore « Le Dieu de mon cœur ». Ce Dieu là ne m’a jamais fait ressentir Sa douceur et Sa paix comme j’ai pu les ressentir avec Jésus d’amour.

Au contraire, les énergies du DIEU du « Nouvel Age » ont contribué à détruire mon âme. C’est après de nombreux sacrements pour les malades que Dieu a pu me reconstruire intérieurement. J’ai beaucoup souffert après avoir eu un contact avec un gourou dans le spiritisme qui m’avait ouvert deux chakras, le chakra du cœur et le chakra du 3ème œil. Cette ouverture des chakras a été si puissante qu’elle a provoqué dans mon corps la montée de la kundalini. Je ne savais pas qu’il s’agissait d’un pouvoir de la Bête car si je l’avais su auparavant, je ne me serai pas approché de lui. La sainte Vierge me donna le conseil de me tenir loin de ce faux prophète qui enseignait le spiritisme selon Alan Kardec et quand il est décédé elle m’a averti qu’il était en enfer parce qu’il ne regrettait pas ses fautes. Ensuite je l’ai vu en enfer. Il était très dur et me menaçait avec beaucoup de méchancetés. Alors j’ai pleuré intérieurement et je lui ai pardonné de m’avoir détruite avec ses pouvoirs d’ouverture de chakra. Jésus m’a alors dit : Je suis ton seul Maître. N’imite que moi.

Mon intérieur étant ouvert par Dieu, j’ai porté le poids de tous mes mauvais sentiments qui m’avaient causé du tort ainsi qu’à mon prochain. Ils concernaient mes diverses indifférences, mes amertumes, mon orgueil, mon avarice, mes colères, mon impureté, mes jalousies, mon égoïsme, mes supériorités, mes dédains, mes arrogances et mon goût du pouvoir.

Vint ensuite l’examen de toutes mes peurs. La peur ne vient pas de Dieu. C’est l’ennemi de Dieu qui me maintenait dans la peur et dans les angoisses. Comme j’étais remplie de peurs, la sainte Vierge me dit : « Quand tu as peur viens dans mes bras ». Pour être plus proche d’elle, je me suis fait imposer le scapulaire du mont carmel et j’ai fais un pacte d’alliance avec elle dans la Fraternité Marie Reine Immaculée de l’univers à Bois le Roi.

Me furent également montrés tous les mauvais gestes que j’avais fais dans ma vie et pour lesquels Satan me tenait liée, des gestes contre Dieu, contre mon prochain et contre moi même, tels mes dominations, mes manipulations, mes révoltes, mes abus de boissons et de drogues, mes manques de partage.

Comme j’avais commis beaucoup de péchés impurs avec mes mains et mon corps, j’étais engloutie dans la géhenne. Alors, Jésus, dans sa bonté infinie m’a dit : « Tu baignes dans mon sang ». Le précieux sang éteignait en moi la haine que Satan avait déposée.

Puis j’ai ressenti beaucoup de douleur en connaissant que j’avais offensé Dieu avec mes paroles. Souvent j’ai plaisanté avec les créatures et même avec Dieu ; j’ai usé de paroles de mauvais goût, je critiquais tout et même je parlais à Dieu sans bonté de certaines créatures. Si bien que Dieu m’a dit : Ne rie pas d’eux. Ne plaisante pas avec moi. Tais-toi avec moi. » Tais toi signifiait ne plus plaisanter car Dieu est trois fois saint et qu’il ne faut pas l’offenser même par un tout petit péché.

En continuant cette expérience surnaturelle, on me fit voir ma vanité et mon esprit mondain. J’étais très fière de nature, aimant le luxe, les belles toilettes, le maquillage, les parfums très chers, les teintures de cheveux avec des mèches et tant que je ne suis pas redevenue naturelle, mon âme souffrit. La sainte vierge m’a alors demandé d’être humble et de m’ignorer et Jésus a dit : « Accroche-toi à la pauvreté ».

Quand on en vint à mes désobéissances, j’ai les ai revécues depuis mon enfance. Celles qui m’ont le plus marquées sont celles se rapportant à mes parents. Elles ont apportées beaucoup de conséquences négatives dans ma vie et peu à peu j’ai quitté l’église et les sacrements. En me poussant à enfreindre l’obéissance Satan avait réussi son objectif sur moi qui était de m’éloigner de la grande miséricorde de Dieu qui est son plus grand attribut. Mais Dieu me poursuivait de Sa grâce et Il m’a dit : J’ai un plan sur toi.

Dieu m’a aussi montré mes rebellions intérieures. Il m’a dit : « tu es une grande rebelle ». A chaque fois que je me suis rebellée contre Sa volonté, je voyais mon âme dans l’abîme et je commençais à menacer Dieu comme le font les démons. J’ai du me repentir et me soumettre à la volonté divine en tout afin de retrouver la paix avec Dieu.

Mon âme s’est également vue examinée sur l’Eucharistie : Il m’est arrivé quelquefois de n’avoir pas assez fait attention à la Présence réelle de Jésus en moi et j’ai connu l’indifférence que j’avais eue pour le Christ. Dieu m’a montré qu’il était heureux que je le reçoive à genoux et directement dans la bouche. Cependant, Il m’a reproché de ne pas assez le désirer. Depuis je désire Sa Sainte présence.
Avant d’aller communier, je fais un examen de conscience de la journée afin que ma communion n’apporte pas la condamnation sur mon âme. Bien que je me confesse toutes les semaines, je communie quelquefois spirituellement en restant à ma place dans l’église. Il me paraît très difficile de rester en état de grâce avant chaque communion. Dieu m’a souvent apporté plus de grâces lors d’une communion spirituelle qu’une véritable communion n’en aurait apportée. J’agis ainsi sur les conseils que m’a donnés la Vierge Marie.

Quelquefois pendant la messe j’ai été distraite, j’ai regardé les créatures ou j’ai parlé avec quelqu’un. J’ai quelquefois pensé à manger ou eu des pensées de chair. Dieu m’a aussi montré tous mes péchés dans l’église, spécialement quand j’ai parlé avec des personnes au lieu de me taire. Un jour où j’étais devant le saint sacrement j’ai reçu cet Ordre : « Adore et tais-toi ».

Me fut aussi montré toutes mes hypocrisies, spécialement celles envers Dieu ; J’avais fais un vœu de chasteté, mais j’ai eu souvent des pensées d’adultère envers Dieu. J’ai dû aussi faire face à mes duplicités envers ceux qui sont pauvres et quelle honte ce fut pour moi d’avoir eu le désir, il y a quelques années, d’acheter une maison très chère alors que tant de pauvres souffraient de la faim. Dieu m’a même montré que j’avais une chambre inoccupée dans mon appartement actuel alors qu’une de mes amies n’en avait même pas une pour elle. Mon âme ressentit tous les comptes à rendre à Dieu de tout l’argent dont j’avais disposé pendant ma vie et que j’avais dépensé inutilement. Jésus m’a dit : « Partage ma Fille ». Alors j’ai voulu tout donner aux pauvres mais la sainte Vierge m’a dit qu’il ne fallait pas se dépouiller complètement ». J’ai donc gardé le strict nécessaire pour vivre et donné tout le reste aux nécessiteux.

Quand fut venu l’examen de mes jeux intérieurs et duretés de cœur envers Dieu et envers moi-même, j’ai pu constater que j’avais trop de sévérité et de cruauté et Jésus s’est plaint en me disant « Tu ne t’aime pas ». Il en souffrait pour moi. Il m’a depuis, avec ses grâces, appris à m’aimer et m’a avoué qu’il ne pouvait pas entrer dans un cœur dur et orgueilleux. Il m’a fallu de nombreuses grâces de Sa miséricorde pour laisser entrer Son amour et Sa pitié dans mon pauvre cœur.

Quand Dieu m’a montré tous mes mépris, je me suis vue très laide intérieurement alors Il m’a dit : «Laisse tomber le mépris » « Ne pense qu’à aimer ».

En m’examinant intérieurement, je voyais des flammes entourer mon âme et il en sortait comme une fumée. C’était la fumée des mauvais esprits qui me tenaient liée. Alors la sainte Vierge m’a dit qu’elle me libèrerait de tous ces démons et elle l’a fait quand j’ai commencé à jeûner et à prier le chapelet.

Dieu m’a aussi montré mes méchancetés et mes jalousies. Alors Il ma demandé d’être très bonne, de me dépouiller et de me renier.

J’ai vu la conséquence de mes péchés de jalousie. Je voulais tuer la personne envers laquelle j’avais commis ce péché. C’était horrible. Je voulais aussi arracher les cheveux de la personne. Les 7 péchés capitaux alliés à mes péchés mortels m’avaient transformée en Bête vivante et je voyais aussi, après avoir tué autrui, que je me tuais moi-même en atteignant mon propre coeur. C’était vraiment horrible.

Dieu m’a aussi montré mes péchés avec toutes les créatures que j’ai rencontrées. Comme certaines d’entre elles étaient négatives, Il m’a dit « Surveille tes fréquentations », non pas qu’Il n’aime pas ses âmes là, car Il les aime toutes, mais parce qu’Il voulait me protéger de leur agir. Il m’a dit : « Ne te souille plus ». Je m’étais en effet souillée avec beaucoup de personnes. J’ai eu beaucoup d’amis homosexuels. Dieu les sauvera s’ils acceptent de vivre la chasteté. Ensuite Il m’a demandé de ne plus m’attacher à personne.

Dieu m’a aussi purifié sur la nourriture. Il m’a demandé de m’alimenter correctement. Son conseil fut « bien manger mais pas trop ». Je reconnais que je mangeais un peu trop. Il m’a même averti de craindre de trop manger pendant le carême. J’ai revu certains de mes péchés de gourmandise de ma jeunesse car je mangeais beaucoup de sucreries. Alors Dieu m’a demandé d’être raisonnable.

Enfin Dieu m’a montré tout ce qui n’était pas amour en moi. Certaines de mes prières étaient sans amour. Alors je lui ai promis de réparer cela spécialement en récitant quotidiennement l’acte d’amour « Jésus Marie je vous aime sauvez les âmes ». A chaque fois que cette prière est récitée avec le cœur, la sainte Vierge Marie présente une âme à son divin Fils qui vient la sauver. Quand je serai au ciel, j’éprouverai un grand bonheur de tant d’âmes sauvées par cet acte d’amour que Dieu a donné à Sœur Consolata Betrone.

***

Amour et miséricorde

Cette expérience mystique m’a fait prendre conscience que j’étais en désobéissance pour chacun des autres commandements de Dieu : Je prononçais le nom de Dieu à tort, je n’allais jamais à la messe le jour du sabbat, je n’honorais pas ma famille, je volais, je tuais en parole, je mentais, je commettais toutes sortes de désir impur et j’enviais les biens matériels d’autrui. Malgré cette misère Dieu, dans Sa grande Bonté me dit que j’étais Sa grande Beauté et que je lui étais très chère. Ensuite Il m’a dit : Ne pèche plus. Personne ne peut imaginer la bonté de Dieu.

Dieu m’a dit ensuite : « Je suis un père plein d’amour pour mes enfants ». Il a tellement d’amour qu’il a versé tout son sang pour nous sauver et il a supporté des milliers de coups pendant Sa passion pour expier nos propres péchés. C’est pourquoi nous ne devons appeler Père que notre Père des cieux car il n’y a pas plus grand amour que de donner sa vie pour ses enfants.

Jésus dans sa grande bonté m’a dit : « Dis-moi tout » « J’aime les âmes petites ». Alors je lui confis toutes mes peines, toutes mes détresses, toutes mes plaies.

Il m’a alors demandé de lui donner beaucoup d’amour. C’est l’amour que veux Jésus de la part de ses créatures.
J’accusais aussi mes frères et sœurs et je jouais le jeu de Satan. Quand j’ai commencé à prier pour eux, Dieu a tellement répandu d’amour et de miséricorde dans mon cœur pour eux que je me suis mise à prier pour tous ceux que j’ai rencontré un jour et Jésus a ajouté : Ne cesse jamais de me prier pour eux par Ma Passion. Dieu aime tellement toutes Ses âmes.

Depuis il m’a transfigurée intérieurement et m’a donné un cœur assez doux et une grande patience.

Si Dieu dans Sa toute puissance ne m’avait pas soutenue sans cesse avec des grâces de force, de paix et d’abandon à Sa volonté, je n’aurais pas pu continuer cette expérience mystique.

A travers cette expérience d’illumination de la conscience, mon âme se jugeait elle-même. Lui Dieu me regardait et ne me jugeait pas. Il restait en silence. Dieu est Amour. On ne peut rien cacher à Dieu. Quant je suis venue dans Sa lumière, tout m’a été révélé.

J’ai eu la chance de voir, en moi, mon ange gardien. Sa présence était très bienveillante. Je l’ai souvent attristé par ma vie d’impiété. Je l’appelle souvent maintenant à l’aide dans toutes mes missions.

Après avoir vécu cette illumination de conscience, j’ai donné toutes mes erreurs de voie avec leurs conséquences à Dieu afin qu’il me guérisse profondément. Il m’a promis de me guérir, mais Il l’a fait sur des années et Il continue de le faire.

***

Quand j’ai revécu toute ma vie, j’ai vu que Satan m’accusait constamment de tous mes péchés pour me faire perdre la paix. Mais Dieu, dans Sa bonté infinie, me donnait la paix pour les péchés dont je m’étais confessée et surtout pour lesquels j’avais une contrition parfaite.

Etant donné que j’avais fais de nombreuses et bonnes confessions, le regard de Dieu sur moi était un regard de bonté et de miséricorde. J’ai vu quelques fois le regard perçant de Dieu. C’est terrible pour ceux qui refusent le repentir. Je ne veux pas en dire plus car celui qui ne veut pas passer par la porte de Sa miséricorde doit passer par celle de Sa justice. Il m’a dit : le purgatoire est la miséricorde de Dieu et l’enfer Sa justice.

***

En vivant cette belle expérience, j’ai toujours eu l’espérance car les premières paroles de Dieu pour mon âme furent « Mes saintes plaies te sauveront » et la Vierge Marie m’avait aussi dit « A ta mort je t’emporterai au paradis » à condition que je reste fidèle à son Fils.

Après avoir vécu pleinement tout ce que je devais vivre pour en témoigner j’ai redonné mon Oui total à Jésus et à Marie, en pleine liberté de choix. Dieu respecte notre libre arbitre. Il ne nous impose jamais rien. Il nous propose le Salut.

Ce dont je peux témoigner c’est que j’ai passé quelques mois difficiles pendant lesquels je n’arrivais plus à avancer. Il m’est arrivé quelquefois de dire « Non » à Dieu. Aussitôt, Satan s’est emparée de ma Volonté et mon âme se condamnait toute seule. Dieu souffrait pour moi. Après avoir reçu plusieurs sacrements, le Saint Esprit m’a fortifiée et j’ai pu continuer à témoigner de la grande miséricorde de Dieu.

Plusieurs fois j’ai ressenti profondément l’amour et la tendresse de Jésus. Les fois où je pleurais, il pleurait en moi. Quand j’étais heureuse, il souriait en moi. Il est tellement saint et bon et je l’ai supplié plusieurs fois en lui disant « Papa Jésus, sauve mon âme ». Alors Il m’a dit : « Mon nom est Yechouah ».

Dieu m’a invité à parler au monde de la micropuce qui est la marque de la Bête. Pour être sauvé, il faut la refuser catégoriquement dans le corps. Ceux qui la prendront seront coupés du royaume des cieux car elle porte le sceau de Satan, le 666. Dieu nous a marqué de son Sceau. Faisons lui confiance. Il saura bien nous protéger et nous donner tout ce qui nous sera nécessaire pour vivre et à ceux qui pourraient avoir peur de manquer de nourriture, je dis ceci : Si vous avez confiance en la Sainte Vierge, elle vous procurera votre repas tous les jours ».

***


Je souhaite à chaque personne de rencontrer profondément ce Dieu d’amour qu’est Jésus CHRIST et qui s’est révélé à moi en me disant « Je suis le Fils de Dieu ».

Son cœur est brûlant d’amour et Il nous dit sans cesse « JE T’AIME, VIENS A MOI ».

Je souhaite aussi à tout le monde de faire l’expérience vivante de Dieu que j’ai vu en moi. Il est pur amour, d’une très grande douceur, et d’une paix indescriptible.

La tendresse de la très sainte trinité est exquise et Je la remercie pour m’avoir fait fondre plusieurs fois dans cet océan d’amour et de tendresse.

Saint Michel archange m’a beaucoup aidé dans cette grande purification il m’a dit qu’il n’aimait pas l’orgueil.

J’essaye de prier quotidiennement le chapelet aux neufs chœurs des anges et Saint Michel m’aide beaucoup spirituellement à cheminer vers la route du paradis.
Le ciel m’a demandé de faire prier le chapelet à la miséricorde divine dans toutes mes rencontres.

J’invite aussi chaque personne à vivre ce que Dieu m’a dit : « Ne pense qu’à moi, ne pense qu’à M’aimer ».

Je passerai tout le reste de ma vie à aimer les cœurs de Jésus et de Marie.

Marie est ma maman et elle m’a dit un jour :
« Mon cher enfant, Donne-moi ton rien,
Donne-moi tout, je t'aime.
Je suis ta maman et je veux te conduire sur la route du Paradis.
Consacre-moi tes pensées, tes actions, tes journées,
Je saurai te prendre dans mes bras et te consoler.
Promets-moi de toujours penser à moi en récitant mon Saint Rosaire.
Ne M'oublie pas. Je t'aime tant. »

Cela fait 16 ans maintenant que je témoigne dans de nombreux pays.

Chers frères et sœurs allez vous répondre au cri d’amour de Dieu qui vous dit à chacun personnellement «Viens en moi, mon tendre enfant. Je suis ton Dieu d’Amour. Je te propose le bonheur éternel. Donne ton oui. Je t’aime».

Soleil

Messages : 356
Date d'inscription : 05/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum