Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Maria Simma nous parle de la valeur infinie d'une seule messe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maria Simma nous parle de la valeur infinie d'une seule messe

Message par lucienne1 le Lun 10 Déc - 23:15

DE LA VALEUR INFINIE D’UNE SEULE MESSE!

Pourquoi ne dit-on plus aujourd’hui « le sacrifice de la messe », plutôt que « la célébration eucharistique » ou seulement « la fête de la messe » ? Le Christ s’est offert sur la Croix jusqu’au sacrifice suprême, Ils’est offert ensanglanté, et le saint sacrifice de la messe est après tout le renouvellement de l’offrande du Christ sur la Croix. C’est le plus grand des sacrifices! C’est parce qu’il a perdu son caractère sacrificiel que le sacrifice de la sainte messe est maintenant si peu apprécié. Par l’offrande de la messe, vous apportez à Dieu le sacrifice le plus précieux vous permettant de lui présenter tous vos besoins et toutes vos actions! Rien ne peut nous rendre aussi heureux que le don total de soi, uni au sacrifice du Christ sur la Croix.

Par le Christ, la Croix est devenue un signe de force de caractère dans l’amour et la fidélité - l’amour et la fidélité jusqu’à la mort. La Croix est le signe d’une force intérieure et le portement de la Croix représente des pas sur le chemin de la force intérieure. Il y a des prêtres qui ne célèbrent que rarement la sainte messe durant la semaine, et les fidèles sont si nombreux à la désirer ardemment! Est-ce digne d’un prêtre? On entend souvent cette plainte de la part des croyants, et elle est légitime: « De la façon dont un tel ou un tel célèbre la sainte messe, je ne sais plus si elle est encore valide. ». Mais je vous prie malgré tout de continuer à aller à la sainte messe en demandant avec confiance à Notre Seigneur de corriger tout ce qui peut être invalide dans la sainte messe, et il le fera. C’est uniquement lorsque vous savez avec certitude que les prêtres ne font plus la consécration que vous devriez cesser d’y participer. S’il ne vous est plus possible d’assister à une bonne messe, transportez-vous alors spirituellement dans une sainte messe toujours offerte de façon légitime. Ayez avec vous un bon missel et priez la messe où vous êtes avec tous les prêtres qui célèbrent en ce moment la sainte messe. Vous devriez y participer ainsi spirituellement chaque fois qu’il vous est impossible d’assister à une messe! Mais il est faux de dire que la sainte messe célébrée sous sa forme actuelle n’est pas valide. Si seulement vous connaissiez la valeur d’une seule sainte messe, les églises seraient au moins à moitié pleines même durant les jours ouvrables!

Les bons livres du père Martin von Cochem qui expliquent le sacrifice de la messe ne sont plus disponibles. Ils ont été expurgés! C’est une persécution de la sainte messe à l’intérieur de l’Église. Mais on trouve encore aujourd’hui un bon livre : Celebrate Mass With the Heart, par le père franciscain Slavko Barbaric, ofm. Et pourquoi les gens vont- ils si rarement à la messe les jours de semaine? Parce qu’ils ne sont plus conscients de son immense valeur. On en parle trop peu, dans les écoles comme dans les sermons. On fera de grands sacrifices pour des choses terrestres qui bientôt disparaîtront, mais les valeurs éternelles sont bien trop peu appréciées parce que les gens les connaissent bien mal! Oui, même des ordres religieux ont abandonné la messe quotidienne! Beaucoup de religieux partent en vacances et n’assistent pas chaque jour à la messe, même s’ils en ont la possibilité. Le Christ s’offre à nous à chaque messe, mais bien peu sont là pour recevoir ses grâces. Un immense trésor vous est offert à la sainte messe: les Plaies de Jésus, sa Vie, sa Mort, son Précieux Sang! On ne peut pas laisser dormir des trésors; il faut aller les chercher et travailler avec eux! Vous devez prendre le trésor du Précieux Sang et l’apporter continuellement au Père par la sainte messe en réparation pour vos péchés, comme prix de la conversion et du salut des âmes, et demander les riches grâces nécessaires à l’Église et à tous les hommes. Oui, si vous connaissiez la valeur d’une seule messe, vous donneriez tout pour recevoir cette grâce. Chaque nouveau pas dans la vie de la grâce est un miracle d’amour divin et le signe d’une transformation pour votre âme!

À chaque consécration, votre vie passée est élevée à un niveau supérieur de grâces et vous allez ensuite vivre ces grâces plus hautes. Apportez vos souffrances et vos prières, vos inquiétudes et votre travail, apportez tout dans le sacrifice de la sainte messe. À votre mort, toutes les saintes messes auxquelles vous aurez assisté avec sincérité durant votre vie seront vos plus grands intercesseurs. Même avec la rigueur de la justice divine et même si vos péchés sont innombrables et aussi lourds qu’une montagne, à côté de la justice de Dieu se tiendra son infinie Miséricorde dans le sacrifice de la sainte messe. Tous ceux qui pensent qu’ils n’ont pas le temps d’aller à la sainte messe durant la semaine devraient l’essayer et voir s’ils ne peuvent pas ensuite s’acquitter de leur travail comme s’ils n’étaient pas allés assister à la sainte messe! Pourvu qu’aucun devoir ne soit négligé, car le devoir d’état passe en premier.
Ce que l’Évangile ne vous promet pas, vous ne pouvez pas non plus le promettre: une vie sans la Croix! L’Évangile sans la Croix, c’est pour le Ciel, et la souffrance sans l’Évangile, c’est pour l’Enfer; et ici sur, terre, nous avons l’Évangile avec la souffrance. Par la Croix de la souffrance, nous aidons le Seigneur à sauver des âmes. Si vous connaissiez la valeur d’une seule messe, vous donneriez tout pour sauver une seule âme. C’est pour votre âme que le Fils de Dieu s’est fait homme et qu’Il est mort sur la Croix, et c’est pour elle qu’il a fondé l’Église. Si vous pouviez voir la beauté d’une âme couverte de grâces, vous voudriez vous aussi mourir pour une seule âme.
Saint François d’Assise a dit: « Enlevez-moi tout, ô Seigneur, mais laissez-moi sauver des âmes. » Sainte Gemme Galgani: « J’ai demandé au Seigneur de m’envoyer des Croix pour que je puisse lui gagner des âmes par ma souffrance. » Etudiez la vie des saints. Vous y gagnerez par leur enseignement la sagesse de comprendre la valeur d’une seule âme. Oui, les saints doivent faire partie de votre vie à tous, leur place est dans les maisons du peuple de Dieu. Ils ont disparu de tant d’églises!
Les saints sont de grands modèles et ils étaient des gens comme vous; ils étaient vos pionniers et c’est pour cette raison que leur place se trouve à l’intérieur des maisons de Dieu, et non à l’extérieur. En marchant dans leurs pas, vous pouvez vous aussi faire ce qu’ils ont fait.
Mais avant toute chose, recommencez à honorer votre sainte Mère. Tant de prêtres aujourd’hui la mettent de côté et vont souvent jusqu’à remettre en question sa virginité. Un prêtre qui se détourne de la Vierge Marie n’est plus un prêtre catholique et c’est pour cette raison que beaucoup ont déserté le sacerdoce. Nous saluons Marie dans la liturgie: « Toi, Mère infiniment digne d’amour! » Oui, Mère, et non pas sœur! «Voici ta Mère », nous a dit Jésus! Par Marie à Jésus, voilà le plus sûr chemin vers Dieu. C’est un grand legs que Dieu nous a fait! Il l’a fait à chacun de nous. Cela devrait être pour tous une source de joie et de consolation en toutes circonstances. Le mot de « Mère » réconforte tous les courages brisés. C’est un mot de sécurité. Oui, elle est la Mère infiniment digne d’amour! Pensez à présent à la bonté dont elle témoigne dans ses rapports avec Dieu et avec tous les hommes. Elle était également aimante et digne d’amour dans ses tâches quotidiennes. Toujours polie. La politesse est une vertu et un témoignage d’amour du prochain sous sa forme la plus belle et la plus aimable. Marie était aussi la plus humble des servantes du Seigneur. Oui, tous les chefs de l’Église, tous les prêtres et tous les évêques doivent de nouveau se faire humbles s’ils veulent retrouver la confiance des fidèles. L’humble reconnaissance de sa culpabilité obtient le pardon, la grâce et la miséricorde. Amour et pratique de l’humilité. Plus un homme se fait humble devant Dieu, plus Dieu peut le grandir. Dieu a placé ses grâces entre des mains aimantes et maternelles. Marie, Mère de toutes les grâces! Quel amour et quelle consolation dans cette pensée! Toutes les grâces descendues sur nous après la mort du Christ pour notre salut sont passées par les mains de Marie! Ses douces mains aimantes ont touché toutes les grâces jamais reçues par les hommes. Quelle révérence vous devez manifester par votre loyauté envers ces grâces! Marie est la médiatrice de toute grâce! Quelle responsabilité en cela! Comme nous devrions nous attrister lorsqu’une grâce, accordée par ses mains, est refusée et revient vers Marie! C’est très souvent le cas aujourd’hui. Vous devriez réfléchir, avec grande révérence, à toutes les grâces de sainteté que vous avez obtenues par votre saint baptême, et à toutes celles qui vous sont également venues par Marie dans cette nouvelle vie surnaturelle. C’est ainsi que Marie est devenue votre vraie Mère! Elle nous a portés, pour Dieu, comme des enfants de Dieu, ce que nous sommes. C’est de cette éclatante position que Marie mérite, après Dieu, les plus grands honneurs, notre amour le plus profond et notre confiance la plus totale! Elle est pour nous la puissance de prière qui toujours nous écoute et ne rejette jamais personne.

lucienne1

Messages : 96
Date d'inscription : 18/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum