Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Maria Simma nous parle de l'enfer et de Satan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maria Simma nous parle de l'enfer et de Satan

Message par lucienne1 le Lun 10 Déc - 23:04

L’ENFER ET SATAN


Maria, pourquoi Satan existe-t-il?

Dieu voulait mettre ses anges à l’épreuve et certains, conduits par Lucifer - un autre nom de Satan - lui ont dit « Non » avec orgueil. Lucifer était le plus beau et le plus intelligent de tous les anges et il voulait que les choses se passent à sa manière à lui, et non comme Dieu le voulait.

Est-ce que l’Enfer, comme on en parlait dans la génération passée, existe réellement?

Oui, l’Enfer existe.

Quelles sont les attitudes du cœur qui peuvent nous amener à la perte définitive de notre âme ?

Le refus entêté, arrogant et fier d’accepter les grâces et l’amour qui nous sont offerts, et cela jusqu’au tout dernier moment. Et ici je ne parle pas seulement de l’amour de Dieu, mais aussi de l’amour des autres.

Pour les personnes impliquées d’une manière ou d’une autre dans les pratiques occultes dont vous avez parlé, quelles sont les conséquences?

Là encore, cela dépend. Il y a une grande différence entre le fait de savoir que tout cela vient de Satan, et le fait de le faire par naïveté, ignorance ou immaturité. Si ces personnes agissent de façon consciente et en connaissance de cause, les conséquences seront énormes; mais si elles le font par ignorance, les effets seront moins graves. Mais dans tous les cas, il faut s’en confesser rapidement et dénoncer les pratiques spécifiquement et par leur nom. Plus l’implication a été profonde, plus le prêtre doit être expérimenté. Mais je crains qu’aujourd’hui bien des prêtres soient dans l’ignorance totale de ces choses, et certains participent même personnellement à ces pratiques. Pour ceux-là en particulier, les conséquences seront indicibles car ils portent une part bien plus grande de responsabilité.

Est-ce que Satan, déguisé en Pauvre Ame, vous a déjà-trompée?

Oui, c’est arrivé. Mon prêtre disait toujours: « Accepte toutes les âmes, même s’il te faut beaucoup souffrir. Le Seigneur te donnera toujours la force nécessaire. Ne renvoie jamais aucune âme. » Mais une âme est un jour venue me dire de ne pas accepter la prochaine. J’ai demandé : « Pourquoi pas? »
- « Elle a besoin de tellement de souffrance que tu ne seras pas capable de le supporter. » - « Alors pourquoi le Seigneur lui permettrait-il de venir vers moi? » - Il dit alors d’un ton très sec: « Dieu verra alors si tu es obéissante ou non! » Cela m’a troublée et inquiétée, et lorsque cela arrive je fais appel à l’Esprit-Saint. J’ai alors pensé que ce pouvait être le Malin. J’ai jeté de l’eau bénite et commandé : « Si tu es Satan, je t’ordonne de partir au Nom de Notre Seigneur Jésus-Christ ». Et il a disparu.

Vous est-il apparu en d’autres occasions sous un déguisement?

Oui, très souvent, et toujours pour brouiller les choses. Une fois en prêtre et une autre fois en Mère Supérieure du couvent de Hall. Dans les deux cas, il a tenté de me faire rompre mon vœu à Notre-Dame. La Semaine Sainte avant Pâques 1954 a été particulièrement difficile. Il m’a presque convaincue durant toute cette semaine que j’étais en Enfer, avec des flammes et des explosions dans ma chambre. Ensuite durant une journée du mois de décembre suivant, j’ai ressenti des plaies brûlantes et une terrible peur de l’Enfer dans une solitude complète, mais je ne sentais aucune âme près de moi. Puis tout a soudainement disparu.
Une fois, il m’est arrivé ceci. Les jours où il y a des funérailles à neuf heures dans notre église, nous pouvons recevoir la communion à sept heures. Ce matin-là je suis arrivée à six heures quarante-cinq et j’étais seule dans l’église. Tout à coup, mon prêtre entre en hâte dans l’église, néglige de s’agenouiller, se dirige précipitamment vers moi et me dit: « Vous ne pouvez pas recevoir la sainte communion aujourd’hui. » Et, toujours sans s’agenouiller devant le tabernacle, il sort à toute vitesse de l’église en claquant la porte derrière lui. Cela ne lui ressemblait pas du tout et je me demandais ce qui se passait. À sept heures moins trois le voilà qui revient. Il traverse l’église pour s’agenouiller comme il le fait chaque fois avant d’entrer dans la sacristie. J’ai regardé autour de moi en pensant qu’il n’irait pas dans la sacristie si j’étais seule dans l’église, puisque je n’étais pas autorisée à recevoir la communion ce jour-là. Mais j’étais toujours seule. Je me suis donc levée pour aller à la sacristie, j’ai frappé à la porte et je suis entrée pour le voir:
« Père, pourquoi est-ce que je ne peux pas communier aujourd’hui?»
- « Qui vous a dit cela? » - « Eh bien, c’est vous-même, il y a dix minutes, quand vous êtes venu la première fois dans l’église. » - « Bien sûr que vous pouvez communier aujourd’hui. Je ne suis pas venu à l’église avant maintenant. Ne vous inquiétez pas, ce n’est que Satan qui continue à jouer ses tours. »
Y a-t-il autre chose qu’il pourrait essayer de faire contre vous?

Oh! Tout ce qu’il pourra. Je suis déjà partie pour une tournée de conférences avec quarante de fièvre, mais je savais de qui ça venait. Je n’en ai tout simplement pas tenu compte et au moment de commencer la conférence, je me suis sentie parfaitement bien.

Quelle est la puissance de Satan et jusqu’à quel point sommes-nous protégés par notre bonne conduite et notre ange gardien?

Oh! Cette protection est très forte. Sans elle, Satan nous aurait bien vite tous tués. Je vais vous raconter ce qui est arrivé à un saint prêtre dans un monastère voisin, à Bludenz, et vous appellerez peut-être cela un cas d’assistance des âmes pour résoudre un crime. Cet homme était le Supérieur du monastère et aussi le plus âgé de ses occupants. Il priait tellement et faisait tant de bien qu’il était souvent l’objet de la jalousie et des taquineries des autres prêtres plus jeunes et moins pieux.
Un soir, deux jeunes prêtres qui se rendaient à leurs chambres aperçurent une lumière dans le sous-sol d’un des grands bâtiments. Comme il était déjà tard, cette lumière les intrigua et ils allèrent voir qui pouvait être là. Ils entrèrent dans une chambre au sous-sol pour découvrir avec horreur le corps sans vie de ce vieux prêtre bien-aimé. Il était pendu par le cou à un bouton de porte. Ses jambes étaient dans la position d’un homme assis, mais il était encore à quelques centimètres du plancher. On appela la police et, naturellement, on fouilla partout dans le monastère durant des semaines. Cet homme était si saint que personne ne pouvait imaginer un suicide. On interrogea évidemment tous les prêtres car tout le monde savait qu’ils le plaisantaient souvent sur sa proximité avec Dieu, sa profonde vie de prières et ses incessantes bonnes œuvres, Cette longue enquête n’apporta aucun résultat et chacun demeura déconcerté par cette affaire.
Puis on est venu m’apprendre cette triste histoire et j’ai accepté d’interroger une Pauvre Ame. La réponse est venue très vite parce qu’ils étaient nombreux à prier pour lui et que le monastère tout entier était en état de choc. Voici la réponse: « Notre-Dame était apparue à ce prêtre pour lui demander s’il accepterait de laisser Satan le tuer. S’il le faisait, ce serait en réparation pour de nombreuses âmes qui s’étaient vendues à Satan. Il avait accepté. »
Je me suis rendue avec cette réponse au monastère où tout le monde, y compris la police, s’était rassemblé. J’ai lu cette réponse à voix haute devant tout le monde. Dans le silence qui a suivi, un prêtre au fond de la salle soupirait profondément et je lui ai demandé ce qui se passait. Il s’est approché en larmes et a retiré un morceau de papier de sa poche. Il a expliqué qu’il avait trouvé ce message dans la poche du Supérieur le soir où lui et l’autre prêtre l’avaient découvert. Il l’a déplié, l’a montré à l’assistance pour prouver que c’était bien l’écriture du vieux prêtre, puis il nous a lu le message. Il disait: « Notre-Dame m’est apparue et m’a demandé si j’accepterais de laisser Satan me tuer; et que si je le faisais, ce serait en réparation pour de nombreuses âmes qui s’étaient vendues à lui. J’ai accepté. »

Il avait donc accepté de donner sa vie pour des gens qu’il n’avait jamais vus et qui s’étaient adonnés à des pratiques occultes?

Exactement.

Quand cela est-il arrivé, et allez-vous me dire le nom de cet homme extraordinaire?

Certainement. Cela s’est passé vers la fin des années quatre-vingt, et il s’appelait le père Joseph Kalosans. Un homme aussi bon et aussi courageux que cela, est sûrement pour nous un puissant intercesseur.

Qu’est-ce qui fait que les gens se font prendre aujourd’hui au piège des sciences occultes?

Eh bien, il y a toujours au départ un instrument attrayant, et en apparence innocent, qui prépare les gens à ce genre d’activité. La télévision en est aujourd’hui en grande partie responsable. Elle est devenue l’autel au centre de 95 pour cent des salons du monde occidental. Les enfants y sont continuellement bombardés par les tentations de l’argent, du matérialisme, de la sexualité, de la violence et du pouvoir. Et il arrive très souvent au cours de ces émissions que des pratiques occultes soient présentées comme un jeu et un amusement innocent et riche de promesses. La musique sert également aujourd’hui de véhicule pour enclencher ce processus.
Les parents qui permettent à leurs enfants de s’asseoir toute la journée et des soirées entières devant cet autel de péché offrent leurs enfants à Satan très rapidement et très efficacement. Maintenant, comprenez-moi bien, tout ce qu’on présente à la télévision n’est pas mauvais; mais cela peut très vite le devenir lorsque les parents ne la contrôlent pas de façon très stricte.



Avez-vous un poste de télévision?

Non; je n’y songe même pas. Je vois assez de choses comme ça! (rire) Et toutes les choses importantes me parviennent par le journal local, la radio, mes nombreux visiteurs et une poignée de voisins.

Y a-t-il un péché que Jésus ne pardonne pas?

Oui, il y en a un. C’est de blasphémer le Saint-Esprit. Il ne le pardonnera pas. Mais cela signifie naturellement lui dire « non » à lui, « non » à Sa lumière, à Son amour, à Sa miséricorde et à Son pardon de façon répétée et jusqu’au tout dernier moment. Avec la miséricorde infinie de Dieu, les gens peuvent toujours en sortir s’ils le veulent, mais ils doivent le vouloir. Personne ne peut ni ne pourra le faire pour eux. Ils doivent le vouloir. Dieu ne manipule pas notre volonté. Les âmes m’ont dit que chacun a la même possibilité à sa mort de dire « oui » au dernier moment. Que ce soit une longue et lente maladie qui les emporte ou une balle qui leur traverse la cervelle, tous disposent des mêmes deux ou trois minutes pour dire « oui » à Dieu. Et c’est seulement s’ils persistent dans leur « non » jusqu’à la fin qu’ils se perdent et doivent souffrir l’Enfer éternellement. Dieu ne nous obligera pas à changer notre « non », et Satan ne peut jamais modifier notre « oui ». C’est encore une raison pour laquelle nous ne pouvons jamais juger quelqu’un ni deviner où il a pu aboutir. Nous ne voyons jamais ce qui se passe exactement entre l’âme et Dieu dans ces moments là, même si l’on peut remarquer la présence d’une paix relative, ou son absence, au moment de la mort.
Oh! Je me rappelle maintenant un cas qui illustre cette prudence nécessaire.
Un prêtre avait fait subir de graves sévices à un jeune garçon. Cette horrible plaie l’avait amené à fuir les prêtres et l’Église. Beaucoup avaient tenté de l’aider par la suite mais il avait continué à grandir loin de l’Église qu’il attaquait souvent, de même que tout ce qui pouvait la concerner. Puis il est tombé malade et il est mort en maudissant toujours l’Église jusqu’à la fin.
Un brave homme fort pieux qui connaissait toute l’histoire est allé voir Thérèse Neumann qui pouvait elle aussi savoir où étaient les âmes.
Quand elle le sut, elle dit que ce garçon était sauvé mais qu’il était encore au Purgatoire. L’homme qui avait posé la question en fut très surpris parce que cet homme était mort en maudissant l’Église jusqu’au tout dernier moment. En voici l’explication: bien que Satan eut bloqué son chemin vers la vérité alors qu’il était encore un jeune garçon très sensible et fort impressionnable, il avait toujours poursuivi en silence sa quête du vrai Dieu; et parce qu’il avait conservé ce besoin dans son cœur, la miséricorde de Dieu l’a tiré vers lui. Nous avons là une fois de plus une grande preuve de la miséricorde de Dieu, et cela prouve que nous ne pouvons jamais tirer trop vite des conclusions, même si ce que nous avons nous-mêmes vu ou entendu semblait aller dans direction.

Maria, y a-t-il une façon de dire si quelqu’un est perdu? Les Pauvres Ames vous ont-elles jamais dit si une âme était perdue?

Non, elles ne disent jamais cela parce qu’elles ne sont conscientes que de ce qui.est devant elles. Mais pour répondre à la première partie de votre question, oui, avec beaucoup d’expérience et de discernement, on peut en venir à cette conclusion. Si une famille connaît beaucoup de divisions et d’autres attaques sérieuses, et qu’il est possible de les retracer jusqu’à une personne défunte en particulier, il faudrait qu’une prière d’exorcisme solennel soit pratiquée par une personne autorisée, expérimentée et en état de grâce, sur cette âme comme sur celle de la personne qui semble être le sujet de ces fortes attaques. Si la paix revient, on peut, je le crains, en conclure que la première âme est perdue. Je connais également un homme qui peut sentir la présence des âmes lorsqu’elles sont encore au Purgatoire. Ainsi, lorsqu’il nous dit qu’une âme n’y est pas, et si nous savons de plus que la famille subit manifestement de terribles attaques qui la font s’éloigner de Dieu et de l’Eglise comme de toute prière, cet homme peut dire que leur ancêtre est perdu et il est alors nécessaire d’utiliser la plus puissante de toutes les prières pour libérer les descendants de son emprise. Ces familles ont souvent après cela retrouvé la paix et la piété.

Que pouvez-vous me dire sur Satan et ses activités ces temps-ci?

Satan n’a jamais été aussi fort ni aussi actif qu’aujourd’hui.

Et pour quelle raison selon vous?

Le vingtième siècle ne peut se comparer à aucun autre lorsqu’il est question d’apostasie, de meurtres, de soif de richesses et de pouvoir, de haine, de refus de pardonner et de manque de prière. Ce siècle a été son siècle! Cette intense activité s’explique aussi par le fait qu’il sait qu’un grand événement se prépare pour la conversion de l’humanité. Il sait que son jeu sera bientôt considérablement affaibli et c’est toujours avant d’être vaincu qu’il crie le plus fort.

Dites-moi comment il est possible pour Dieu - et pour nous également ensuite - d’être heureux au Ciel en sachant que des âmes qui nous étaient chères sont perdues en Enfer à jamais?
Tout au Ciel, mais alors tout, est concentré sur Dieu, et ces choses ont tout simplement cessé de nous être proches. Tout au Ciel est pure joie, pure louange et pure beauté. On n’y trouve rien qui soit inférieur à cela et ces peines, ces tristesses et ces pertes n’y ont aucune place. La présence de Dieu est si forte que toute autre chose est laissée derrière et entièrement coupée de soi.

Lorsque des âmes sont perdues, qu’est-ce qui arrive à leurs anges gardiens?

Oh! Tout comme les anges des âmes du Purgatoire, ils retournent au Ciel et ne reçoivent qu’une seule mission de Dieu.

Vous avez dit que le Ciel et le Purgatoire avaient bien des niveaux différents. L’Enfer en a-t-il lui ?

Oui. L’Enfer a un nombre infini de niveaux. Les pires sont tout au fond.

Maria, vous devez être très impopulaire auprès de Satan. Est-ce exact?

Je suppose que oui. Je subis plus ou moins continuellement ses attaques. La pire chose qui me soit arrivée a été la perte de ma maison de famille, vieille de quatre cents ans. Elle a été détruite par le feu le 10 juin 1986 et c’était assurément l’œuvre de Satan. C’est arrivé comme suit. J’étais en bas à midi et demi parce qu’on livrait la nourriture pour les poules. J’ai entendu des bruits de pas en haut et quelqu’un qui sautait. Avant que j’aie pu m’y rendre l’endroit était déjà en flammes. Les pompiers sont arrivés mais ils n’ont pas pu éteindre le feu. Il est resté les murs mais tout le reste était parti. Une seule pièce n’a pas brûlé, et lorsque j’y suis allée tout ce qu’elle contenait de précieux, la lingerie et le reste, tout avait disparu. Volé. La police a jugé inutile d’essayer de retrouver ces choses et les Pauvres Ames m’ont dit de ne pas m’inquiéter, que tout serait remplacé. Et c’est exactement ce qui est arrivé. Vous voyez cette maison, elle a été construite pour moi avec l’argent que des parents et des amis ont recueilli après l’incendie. Tout ce qui est ici m’a été donné. Il y a une femme en Italie qui peut elle aussi voir les âmes et à qui la même chose est arrivée avec la même perte, les mêmes promesses et les mêmes résultats.
J’ai réalisé seulement plus tard que j’avais été avertie par des gens qui m’avaient dit que ma maison allait brûler, et une âme m’avait même prévenue que cet incendie ne serait pas de ma faute; mais je suppose que je n’étais pas encore prête pour cela et que je n’ai pas pris les avertissements suffisamment au sérieux.
Satan est cependant aussi très frustré avec moi. Au cours d’un exorcisme, je crois que c’était à Francfort, le prêtre a demandé à la voix qui sortait d’un homme: « Est-ce que vous attaquez aussi Maria Simma là-bas à Vorarlberg?» La voix a répondu: «Non, parce que quand j’essaye, je perds trop d’âmes. »

Hum. Qu’est-ce qu’il vous a fait d’autre?

Eh bien…

Quoi, Maria?

Il y avait un sérieux projet en route pour me faire assassiner.
Quoi?! Est-ce que vous pouvez nous en dire plus?

Nous avions prévu un week-end de conférences dans le nord de l’Allemagne au printemps de 1974 et je devais partir, comme cela arrive souvent, un vendredi. Quelques nuits auparavant une âme est venue qui m’a dit simplement: « Ne fais pas ce voyage. » Cela m’a grandement étonnée parce que des années auparavant, elles m’avaient dit d’accepter toutes les invitations que je recevrais.
J’ai d’abord pensé qu’il pourrait y avoir une grève des chemins de fer et j’ai écouté la radio, mais non, tous les trains circulaient normalement. J’ai alors parlé avec mon prêtre qui m’a dit que si les âmes me disaient de ne pas y aller, je devrais leur faire confiance parce qu’il devait y avoir une bonne raison. J’ai donc envoyé une lettre express aux organisateurs en leur disant simplement que les âmes m’avaient dit de rester chez moi ce week-end en particulier.
Deux jours plus tard une autre âme est venue me dire qu’un attentat avait été préparé. Il aurait dû avoir lieu à Cologne parce que le train de Bludenz jusqu’à Cologne devait être un wagon-lit et ce n’est qu’à Cologne que j’aurais eu à changer de train tard dans la nuit. J’avais le souvenir qu’à la gare de Cologne il y a de longs corridors que j’aurais dû parcourir et que j’avais toujours considérés dangereux.
Je leur avais également déjà envoyé une lettre pour leur dire quel train je prendrais et à quelle heure j’arriverais. Cette lettre ne leur est cependant jamais parvenue et était tombée dans les mauvaises mains. Le jour de ma première conférence, une âme est venue me dire qu’ils étaient trois à avoir comploté cet attentat et qu’ils avaient découvert pourquoi je n’étais pas venue.
C’est que les conférences n’ont pas été annulées. On a simplement écouté des cassettes audio pour que les gens ne soient pas trop déçus. Tout s’est donc déroulé comme prévu. Ce trois personnes sont quand même allées assister à la conférence et, à cause de cela, deux se sont converties. J’ai également découvert qu’elles avaient déjà commis des assassinats qui n’avaient jamais été résolus.
Est-ce que les âmes ne sont pas merveilleuses? Elles ont sauvé une vie et converti deux égarés sans même jamais nommer, juger ou accuser quiconque de quoi que ce soit. Voilà quel est notre devoir de chrétiens.

Si Dieu pardonne à des assassins, quels sont alors les péchés qui nous valent le plus long Purgatoire?

Hormis le blasphème contre le Saint-Esprit, tous les péchés peuvent être pardonnés, mais les péchés qui méritent le plus de souffrance au Purgatoire sont, en général, les péchés contre l’amour, c’est-à-dire l’hostilité, la dureté du cœur et le divorce. Il y a aussi l’absence de foi active lorsqu’on refuse simplement de croire et qu’on agit contrairement à la foi. Et ensuite l’immoralité. Dans le passé, c’était clairement le manque de foi qui méritait aux gens le plus de souffrance au Purgatoire, mais c’est à présent l’immoralité.

Lorsqu’une maison est comme on dit « hantée », comment savoir rapidement s’il s’agit des Pauvres Ames ou s’il s’y passe quelque chose de démoniaque, de satanique?

S’il est possible de relier cela de quelque manière à une personne qui a déjà habité là, c’est qu’alors une Pauvre Ame est en quête de prières. Cependant, si c’est réellement méchant, violent, sombre ou même malodorant, alors une prière d’exorcisme devrait être pratiquée sur ou dans les lieux. Dans les deux cas, on devrait apporter de l’eau exorcisée, bénite et consacrée pour chasser toute espèce de mal. Et si cela continue, c’est alors certainement une Pauvre Ame qui a besoin d’une messe, de prières et de bonnes œuvres pour continuer sa route.

Satan a-t-il la permission de nous attaquer à notre mort?

Oui, il le fait à l’occasion; mais nous recevons aussi la grâce de lui résister. Si nous ne voulons pas le laisser entrer, alors Satan ne peut rien faire.

Le désespoir est-il alors un péché?

Oui, c’est possible, si quelqu’un n’a plus aucun espoir ni aucune confiance. C’est que Dieu veut toujours nous donner de l’espoir, mais il dépend de nous de l’accepter.

Au tout début, vous m’avez dit que Satan ne peut plus attaquer les âmes aux niveaux supérieurs du Purgatoire. Pourtant, même les plus saints d’entre nous continuent d’être tentés et attaqués par Satan jusqu’à la mort. Pourriez-vous expliquer cette différence plus en détail?

Une fois que les taches du péché sur les âmes du Purgatoire ont été effacées par la lumière due à la souffrance et aux bonnes œuvres accomplies pour elles, les ténèbres ne peuvent plus revenir. Toute obscurité au Purgatoire est toujours vaincue par la lumière, tandis que sur terre, la lumière peut encore être vaincue par les ténèbres. Satan tire profit de nos moindres taches pour nous faire retomber dans les ténèbres. La grandeur des taches est proportionnelle aux grâces que nous avons reçues de Dieu; et les saints ont naturellement reçus d’énormes grâces.

Satan semble souvent être si puissant que les gens pourraient se demander quelle différence il peut y avoir entre lui et Dieu?

Je comprends. Chacun de nous peut choisir à tout moment d’être un agent de Satan ou un agent de Dieu. En tout ce que nous faisons, nous devons faire appel à Dieu et tendre vers lui. Et il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour nous garantir contre l’emprise de Satan. Si Dieu connaît toutes nos pensées, Satan ne connaît que celles qu’il a lui-même glissées dans notre esprit. Satan peut cependant faire de grands progrès en écoutant nos paroles et en observant nos actes, et il attaquera ensuite les faiblesses qu’ils auront révélées. Le silence nous est toujours profitable. C’est un des désirs de Dieu que nous soyons toujours conscients de notre condition de pécheurs et, conséquemment, que nous restions humbles et tranquilles. Et il se trouve qu’en apprenant la grandeur du silence, nous en venons rapidement à écouter Dieu. Le silence seul avec Dieu est en soi une grande prière.
Seule la confession peut empêcher Satan d’avoir connaissance de nos péchés. Si, au cours d’un exorcisme, un de ceux qui prient contre les démons a des péchés non avoués, les voix vont souvent accuser cette personne et de façon exacte, à sa plus grande confusion. Mais si tous sont en état de grâce, les démons ne peuvent jamais rien dire. Il est juste de dire que c’est nous qui accordons à Satan ses droits. Dieu est humble, calme et gentil. Satan est orgueilleux, bruyant et dur. Rappelez-vous toujours que nous sommes faits à l’image de Dieu et que nous devons consciemment et constamment combattre pour être ce qu’Il veut que nous soyons avec Lui.
Un des plus grands mensonges des temps où nous vivons est que Satan n’existe pas. Il y a même des prêtres pour dire cela aujourd’hui. Certains diront que les cas de possessions dans la Bible sont des maladies aujourd’hui reconnues de l’esprit et du corps. Ainsi ces symptômes peuvent être étudiés, analysés, nommés, maîtrisés et - Eurêka! - ils ne sont plus l’œuvre de Satan! Combien ces messieurs peuvent être naïfs, creux, stupides et arrogants! Satan est mort de rire et les hôpitaux se remplissent. Amenez à ces malades des prêtres ou des laïcs saints et expérimentés, et constatez vous-mêmes la disparition de ces symptômes exagérément étudiés. Satan conquiert après avoir divisé. Dieu nous conduit dans la liberté et la paix vers une céleste unité.

Maria, dans notre société occidentale moderne, où Satan a-t-il fait de grands progrès qui pourraient nous être relativement inconnus?

Satan est partout aujourd’hui - dans l’Église, les lois, la médecine, les sciences, la presse et les arts. Mais il est un domaine où il mène en grande partie le bal, c’est dans la banque. La cupidité de l’Occident a permis qu’il en soit ainsi et Dieu seul est maintenant assez puissant pour y mettre fin.

Vous avez déjà mentionné que les animaux aussi ont besoin de nos prières. Pouvez-vous me dire s’il existe des animaux que Satan hait plus que d’autres?

Parce qu’il est depuis longtemps, comme on dit, « le meilleur ami de l’homme », c’est le chien que Satan déteste le plus. Et de toute façon, il hait toute créature qui pourrait nous être chère. C’est la haine toute pure et il fera tout pour nous éloigner de tout ce qui peut nous apporter de la chaleur, du soutien ou de la protection; et les animaux, comme bien d’autres choses, sont à cet égard un grand don de Dieu.

Si Satan déteste tant nous voir prier, quelle est selon vous sa manière la plus habituelle d’empêcher les gens de prier?

Il utilise encore une fois pour cela l’orgueil de la personne. Ceux qui n’ont jamais prié et qui, par conséquent, ne connaissent rien de la prière se sentiront insultés si on leur dit: je vais prier pour vous. On leur a fait croire qu’ils sont très bien et qu’ils n’ont donc besoin des prières de personne. C’est un tour qui leur est joué et un énorme mensonge. Il n’existe pas un être sur terre qui n’ait un besoin urgent des prières d’intercession des autres. La prière leur apporte Dieu alors même qu’ils ignorent ce qui est en train de se passer. Le pouvoir de la prière est énorme et prier est la meilleure chose que tout être humain puisse faire pour un autre.

Nous sommes tous les deux fatigués maintenant, Maria. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour vous étant donné que j’ai une voiture?

Oui, je suis fatiguée moi aussi. Ce serait bien de sortir un peu, il fait du soleil; mais, non, je ne crois pas avoir besoin d’aide pour quoi que ce soit.

Vous êtes sûre? Et si vous deviez aller au magasin ou à la poste?

Eh bien, peut-être. Il y a en effet quelque chose que je dois reporter au magasin. Ce serait bien si on pouvait y aller.

Bien sûr, et je vais laisser mes affaires ici jusqu’à ce qu’on revienne demain pour continuer.
PAUSE


Pendant que Maria endosse son gros manteau, mon cœur et mon esprit tournent à plein régime Cette vieille femme est adorable. Elle si humble et parle avec une clarté inébranlable. Elle souffre silencieusement tout en conservant en elle une joie et un humour bien vivants ; elle prend appui sur mon bras en descendant les marches abruptes.
Elle est si petite dans la voiture qu’elle peut à peine voir par-dessus le tableau de bord. La tête bien entourée d’une écharpe et les mains tranquillement croisées sur les genoux, elle semble être comme chez elle et totalement en paix alors que je ne suis encore pratiquement pour elle qu’un étranger. Nous contournons l’église pour emprunter la rue principale et le magasin se trouve cent cinquante mètres plus loin. Nous traversons le parking et je me sens un peu gêné car je ne peux m’empêcher de l’observer pour voir si elle est en train de parler avec quelqu’un que je ne vois pas. On dirait que non, mais elle a eu bien des années pour apprendre à le cacher si cela devait arriver maintenant, tout comme elle avait essayé de le faire avec cette Sœur qui lui avait rendu visite. Nous marchons en silence. Dans le magasin, avec les gens du pays, son dialecte « Vorarlberger » devient particulièrement marqué. Personne ne la traite autrement que n’importe quel autre habitant du lieu. Pourtant, si ce qu’elle dit arrive vraiment, elle est très certainement un cas à part. Elle n’a cependant pas du tout l’air affecté ou forcé, hystérique ou suspicieux, dominateur ou supérieur. Elle ne demande rien et donne sa vie entière. Le respect et la tendresse que j’éprouve à présent pour elle ne laissent aucune place dans mon esprit au moindre doute quant à son honnêteté, sa sincérité et son authenticité. Je doute d’avoir jamais rencontré une telle personnification des vertus chrétiennes. Elle est réellement adorable et je m’amuse à imaginer de la kidnapper pour l’emmener faire des démonstrations. En sortant du magasin elle me remercie pour ce petit service comme si je l’avais emmenée en vacances et elle semble véritablement heureuse que cette affaire soit maintenant réglée. Je la reconduis chez elle et nous convenons de nous retrouver le matin suivant. Elle descend de la voiture et en approchant de sa porte elle se retourne et lance une deuxième fois: « Vergelt’s Gott und bis morgen! » [Dieu soit loué et à demain!].
Nous devons nous rencontrer de nouveau le lendemain matin à 9h30. Je démarre pour aller trouver une chambre dans la maison d’une amie de Maria à une centaine de mètres plus bas que l’église.

lucienne1

Messages : 96
Date d'inscription : 18/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum