Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Maria Simma nous parle de notre protection et des orientations à prendre pour notre âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maria Simma nous parle de notre protection et des orientations à prendre pour notre âme

Message par lucienne1 le Lun 10 Déc - 23:02

PROTECTION ET ORIENTATION


Maria, les Pauvres Ames donnent-elles parfois des orientations, des directives ou des conseils aux membres vivants de leurs familles?

Oh! Oui! Cela arrive. C’est arrivé souvent en 1954 quand les âmes venaient me donner la date de leur mort et le nom de la ville. Elles me demandaient de dire à leur famille de corriger certaines choses. C’était souvent au sujet d’un héritage injustement réparti ou exécuté contre les volontés du défunt.
Dans un autre cas qui me vient maintenant à l’esprit, une âme m’a demandé de dire à son fils, un prêtre qui vit là-bas de l’autre côté de la vallée, de replacer sa table de communion. J’ai d’abord transmis le message à une de ses connaissances, mais cette personne m’a dit, « Oh allez le lui dire vous-même; il vous croira plus que moi ». C’est ce que j’ai fait et je lui ai écrit. Mais jusqu’à maintenant il n’a pas suivi ce conseil. Je crois que ce prêtre est un brave homme, mais il a tout simplement peur de le faire.

Est-ce qu’elles vont également nous aider si nous intervenons en leur faveur, que nous prions et que nous faisons des bonnes œuvres pour elles?

Oui. Faites-leur simplement confiance et commencez à les aider.

Est-ce que des agences ou des groupes, par exemple des agences gouvernementales, des groupes sociaux ou des fraternités ont déjà essayé de saper votre témoignage, de vous attaquer ou de vous bloquer d’une manière ou d’une autre?

Eh bien même s’ils essayaient, ils ne pourraient pas faire grand-chose. Oui, c’est arrivé une fois mais je ne l’ai appris que plus tard. Nous avions eu pendant un certain temps dans la région un policier qui était un peu difficile. Il avait entendu parler ici et là dans les bars d’une femme qui vivait là-haut dans la montagne, qui voyait des fantômes et parlait tout le temps avec eux. Et il ne voulait pas entendre parler de choses comme ça dans ses bars! Alors il a décidé d’aller lui rendre visite avec un collègue pour lui dire de se tenir tranquille. Ils sont donc arrivés avec leur grosse voiture, revêtus de leur uniforme le plus imposant. Ils se sont arrêtés là en bas devant le restaurant et ont entrepris de faire le reste du chemin à pied jusqu’à ma porte. Tout au moins presque jusqu’à ma porte, parce qu’à environ trois mètres de chez moi ils se sont soudain arrêtés. Impossible d’aller plus loin! Ils ont essayé une seconde fois en baissant leurs larges épaules, et à nouveau ils ont été bloqués par quelque chose qu’ils ne pouvaient pas voir. Ils ont vite abandonné et sont retournés au bar du restaurant où ils ont commandé un grand verre de bière, sans jamais reparler de la question! C’est un de mes voisins qui les a vus et m’a dit le lendemain: «Maria, j’ai vu que vous avez eu des visiteurs importants hier. » « Qui? Je n’ai pas eu de visiteurs hier. » J’ai su par la suite exactement ce qui s’était passé.

Les Pauvres Ames vous ont-elles déjà donné des directives, à vous personnellement?

Elles m’ont demandé de ne pas m’absenter plus de cinq jours de suite à cause du courrier que je reçois.

Des gens sont-ils déjà venus vous voir avec des intentions louches; et si oui, quelle a été votre réaction, ou bien avez-vous été prévenue à l’avance?

J’essaye de recevoir tout le monde mais, oui, j’ai déjà été avertie de ne pas donner un très long témoignage. Si les gens ne viennent que par curiosité, je ne parle pas beaucoup. Il m’est déjà arrivé d’avoir chez moi des gens avec des intentions discutables et mes cordes vocales ne voulaient tout simplement pas fonctionner. J’étais incapable de parler librement comme nous le faisons maintenant. Ils me disaient: « Pourquoi est-ce que vous ne nous en dites pas plus. » Et tout ce que je pouvais répondre, c’est: « Pourquoi est-ce que vous ne me posez pas plus de questions? » C’est arrivé assez souvent.

Eh bien, je suis certainement ravi et très reconnaissant que vous ayez maintenant passé tant d’heures à parler avec moi! Avez-vous demandé à une Pauvre Ame avant que je vienne si mes intentions étaient bonnes?

Non, mais si elles ne l’avaient pas été, vous auriez trouvé cela très ennuyeux! (rire)

Est-il exact que nous emmenons avec nous tout ce que nous avons appris ici sur terre?

Oui, c’est exact.

Si tel est le cas, avez-vous des exemples montrant que les Pauvres Ames nous aident avec ce qu’elles ont appris quand elles étaient ici? Ainsi, lorsqu’une couturière a besoin d’aide, ne devrait-elle pas de préférence faire appel à des couturières maintenant au Purgatoire?

Oui, et on en a des preuves. Si l’on devait recevoir rapidement de l’aide au cours d’un accident d’auto, il y a de bonnes chances que se serait de la part de quelqu’un qui connaissait la mécanique plutôt que le tricot.
Je connais un homme qui devait souvent passer des marchandises en contrebande ici durant la guerre. Il demandait toujours à des douaniers au Purgatoire de l’aider à ne pas se faire prendre. Il a passé la frontière durant des années sans se faire attraper une seule fois. Mais ce qu’il passait en fraude était pour le peuple de Dieu, sous forme de Bibles et d’objets de piété. Un contrebandier qui voudrait faire passer de la drogue, de l’argent ou des armes ne devrait pas essayer d’obtenir l’aide des Pauvres Ames. Elles ne participeraient jamais à une action malhonnête.

Comment les Pauvres Ames pourraient-elles aussi nous guider?

Nous pouvons demander à une Pauvre Ame de nous guider spirituellement, et ce serait particulièrement utile si le temps devait venir où on ne pourrait plus avoir recours à un bon prêtre et qu’on se sentirait seul. Les Pauvres Ames pourraient alors nous aider. J’ai connu des cas où cela s’est produit; je n’ai cependant jamais su comment cela se passait, mais les Pauvres Ames m’ont dit que cela arrivait.

Les Pauvres Ames peuvent-elles agir de façon protectrice envers nous de telle sorte que cela freine véritablement notre libre arbitre?

Oui, d’une certaine façon, mais uniquement d’une manière positive. Elles pourraient intervenir pour nous empêcher d’attraper la bouteille, de conduire trop vite ou de faire quelque chose qui nous mettrait en danger. Elles pourraient certainement aider les fumeurs à cesser de fumer beaucoup plus rapidement que s’ils essayaient d’y arriver sans leur aide.
C’est peut-être le bon moment pour vous parler un peu du libre arbitre. Lorsqu’elles nous aident à bloquer une mauvaise habitude, notre volonté devient plus libre et non plus limitée. Nous n’agissons jamais librement lorsque nous sommes faibles vis-à-vis du péché ou que nous cédons à une dépendance. Avant de choisir une chose qui nous lie ou nous contrôle, il faut commencer par la tourner et la retourner dans sa tête jusqu’a pouvoir se mentir à soi-même en se disant qu’après tout, c’est très bien et que c’est une bonne chose. Cette distorsion ne nous rend pas libres. Ce n’est qu’au Ciel que nous serons libres de nous concentrer uniquement sur le Bon absolu, notre Dieu.

Pouvez-vous me donner un exemple montrant comment une Pauvre Ame a libéré ou protégé quelqu’un?

Oui, mais c’était d’une autre façon.
Un jeune homme désirait trouver une bonne et sainte épouse. Il avait des vues sur une jeune femme et allait lui rendre visite à l’occasion. Cependant, chaque fois qu’il se rendait chez elle, un homme était là quelque part sur le côté qui lui criait : « Ne va pas là, tu ne seras pas heureux avec elle ». Les premières fois, il n’a pas fait attention à lui et il est rentré. Mais après trois ou quatre fois, il s’est arrêté et a regardé cet homme de plus près. C’était son propre père, décédé bien des années auparavant. Cette fois-là, il a tenu compte de l’avertissement et il est allé voir ailleurs. Il avait été protégé contre des ennuis futurs.
Et puis il y a un autre cas. J’ai connu une jeune femme qui a essayé à plusieurs reprises d’entrer au couvent mais à qui on refusait toujours l’entrée pour différentes raisons. Elle avait ensuite pris l’habitude d’aller s’asseoir à un endroit agréable au bord d’un lac pour trouver la paix avec Dieu. Un jour où elle se dirigeait vers cet endroit, elle entendit une voix très proche qui dit: « Reviens! » Elle a poursuivi sa route sans y faire attention. De nouveau, la voix lui disait « Reviens! » Elle a néanmoins continué son chemin jusqu’au point où elle a senti deux mains qui la repoussaient. Elle n’est pas allée plus loin. Par la suite, elle a raconté son histoire à un psychologue croyant qui lui a dit: « Je comprends tout à fait, car dans l’état où vous étiez vous auriez facilement pu être hypnotisée par l’eau et tomber ou sauter dans le lac sans vous en rendre compte, et peut-être vous noyer. »
Et j’ai une autre histoire amusante concernant la protection d’une propriété. Tout près d’ici, un homme nommé Hans a été réveillé durant la nuit par une voix qui lui disait d’aller voir sa grange- Il s’est retourné sans y prêter attention. De nouveau: « Va voir ta grange! » La troisième fois peut-être, il s’est finalement décidé à aller voir. Il est sorti et a regardé partout. Tout allait bien, et il s’est dit : « C’est étrange. Qu’est-ce que je devrais faire? Je vais m’asseoir ici dans la grange et attendre un peu ». Quelques instants plus tard la porte s’est ouverte et un étranger est entré. Hans est resté caché sans faire de bruit. L’étranger s’est dirigé tout droit vers la porcherie, il est passé par-dessus la barrière et a saisi deux jeunes cochonnets. Hans comprenait tout à présent. C’était la voix de son père. Il s’est précipité vers l’homme qui a couru vers la porte en abandonnant les deux cochonnets. C’était un autre cas où les Pauvres Ames ont protégé la propriété et ont évité un vol.
Elles connaissent exactement notre monde et notre situation, de sorte que nos demandes devraient être aussi variées que peuvent l’être nos existences.

Vous dites qu’elles nous protègent toujours un peu, mais vont-elles nous protéger davantage si nous prions souvent pour elles?

Oh! Oui. Bien davantage! On pourrait dire qu’elles ont alors notre adresse. Lorsque nous commençons à prier pour elles, la nouvelle doit circuler rapidement. Elles ont un si grand besoin de notre attention qu’elles vont faire bien des choses pour nous faire réaliser qu’elles sont en train de nous appeler. Lorsque je demande leur aide pour une chose en particulier, je dis, « Aidez-moi à faire ceci ou cela et je vous donnerai une messe de plus la semaine prochaine; et si vous ne m’aidez pas, je ne le ferai pas ». Vous pourriez penser que c’est faire un marché avec Dieu ou le mettre au défi, mais je ne le pense pas; pour la simple raison que l’intention est bonne. Essayez-le, et vous verrez que les Ames deviennent très actives.

Peuvent-elles nous retrouver des objets perdus?

Oui, cela aussi, et j’en ai un bon exemple. Il y a deux ans, une sœur a fait une tournée de conférences avec Vicka, une des visionnaires de Medjugorje. Les déplacements étaient naturellement rapides et très bousculés, et la sœur transportait un sac d’avion contenant une forte somme d’argent qui devait servir à payer les chambres d’hôtels. Elles partageaient souvent la même chambre et un matin, se préparant en hâte à partir pour la réunion suivante, elles ne retrouvèrent plus le sac. La sœur se rappelait exactement où elle l’avait déposé la veille, mais elles ont dû naturellement partir et interrompre leur recherche pour ne pas faire attendre les milliers de personnes qui voulaient voir et entendre Vicka. Avant de partir, elles ont cependant demandé à la propriétaire de fouiller la chambre et, si nécessaire, partout dans la maison pour retrouver ce sac qui contenait beaucoup d’argent destiné à payer des factures déjà existantes. Le sac n’a pas été retrouvé dans la maison et le voyage a continué. Vicka a poursuivi sa route vers l’Allemagne et la sœur est retournée à Medjugorje, toujours très affectée par cette perte. Elle se sentait naturellement très responsable. En arrivant à Medjugorje, elle a fait appel aux Pauvres Ames: « Retrouvez-nous ce sac, et je vous promets une neuvaine de messes ! »
Trois jours plus tard, une lettre est arrivée à Medjugorje. C’était de la propriétaire de la maison où elles avaient logé en France. La lettre disait: « Nous venons de retrouver le sac et tout l’argent qu’il contenait. Rien ne manque. Il était à l’endroit exact où vous nous aviez dit que vous l’aviez vu pour la dernière fois avant de partir! »
Cela ne m’étonne pas du tout. Une neuvaine de messes fait certainement entrer bien des âmes au Ciel. Je n’ai appris cette histoire que lorsque la sœur est venue me voir pour poser la question à une Pauvre-Ame: « Est-ce qu’une-Pauvre Ame a retourné le sac perdu avec l’argent pendant le voyage de Vicka en France? » J’ai reçu la réponse un mois plus tard: « Oui. »

Est-il possible qu’un soir le sac soit, pour ainsi dire, revenu tout seul en flottant dans les airs à cet endroit précis?

Avec Dieu, tout est possible, mais je croirais plutôt que les Pauvres Ames sont allées bavarder dans le subconscient du voleur qui a rapporté le sac. Et c’est cette pression sur sa conscience, qui s’exerce dans notre subconscient, que le « bon larron » a trouvée intolérable. Mais est-ce qu’il est revenu secrètement dans la maison pour replacer le sac à l’endroit exact où il l’avait trouvé? Je dois admettre que c’est un mystère. Ou alors il lui était possible de circuler librement dans la maison? En tout cas, les Pauvres Ames ont reçu neuf messes de la sœur, et elles n’oublieront jamais de prier et d’agir en sa faveur.

Pouvez-nous nous donner un autre exemple de protection qui toucherait un grand nombre de gens?

Un grand nombre de gens? Oui. Celui-ci devrait intéresser le monde entier. Les Pauvres Ames m’ont dit qu’elles avaient aidé à éteindre l’incendie de la centrale nucléaire de Tchernobyl et, plus récemment, j’ai appris qu’elles avaient contribué à écourter la Guerre du Golf. Et cela à cause de tous ceux qui priaient.
Il n’y a pas un domaine où elles ne peuvent intervenir en notre faveur! Elles ont sauvé une bonne partie du village voisin situé ici plus haut, en 1954, une année terrible pour les avalanches. De l’autre côté de la vallée, plus de soixante-quinze personnes ont perdu la vie sous des amas de neige. Blons a été presque entièrement détruit mais là-haut, dans le village de Fontanella, les âmes sont intervenues à cause d’une femme alitée qui offrait depuis trente ans toutes ses prières et ses souffrances pour le bien de la paroisse. On peut donc dire que c’est elle qui a sauvé toutes ces maisons et certainement bien des vies. Lorsque les experts ont examiné le terrain le matin suivant, tout ce qu’ils ont vu c’est que quelque chose de très puissant, plus puissant naturellement que l’avalanche elle-même, l’avait arrêtée dans sa course.
Voilà ce qu’elles sont capables de faire, et nous perdons beaucoup à ne pas demander chaque jour leur protection. Ne les oubliez jamais!

Si nous pouvons leur demander de nous protéger ici sur terre, pouvons-nous demander aux âmes des niveaux supérieurs de descendre vers les étages inférieurs pour protéger les âmes qui sont tout en bas?

Non, on ne le peut pas. La raison en est qu’elles ne connaissent que ce qui est devant elles et n’agissent que dans ce sens. Elles aspirent à la Lumière de Dieu et ne se dirigent que dans cette direction. Nous devons demander à saint Michel et aux autres anges de protéger et d’aider les âmes qui sont dans les profondeurs.

De quelle autre manière peuvent-elles nous aider?

Je crois que leur aide n’est limitée que par notre imagination, pour autant que celle-ci demeure sainte et bonne. Elles ne nous aideront jamais à accomplir quelque chose qui serait contraire au désir de Dieu. Et ne perdez pas espoir si, à l’occasion, l’aide n’apparaît pas clairement. N’oubliez pas que quoi qu’elles fassent, il leur faut obtenir la permission de Jésus par Sa sainte Mère. Et comme nous le savons, les plans de Jésus ne sont pas toujours conformes à nos désirs, même lorsqu’ils sont bons. Leur travail passe fréquemment inaperçu parce que la paix qui résulte de leur protection est souvent silencieuse et invisible.
Par exemple, vous traversez à une intersection quand la lumière est verte. Une voiture arrive dans cette direction mais ce que vous ne savez pas, c’est que le conducteur vient de s’endormir au volant. Une Pauvre Ame peut rapidement le réveiller et la voiture s’arrête sans que vous ayez remarqué quoi que ce soit. On vient de vous sauver la vie mais vous n’en savez rien. Les âmes travaillent souvent pour nous sans que nous le sachions.

Pourriez-vous me donner un autre exemple qui concernerait, disons, une aide de nature générale plutôt que spirituelle ou physique?

La chose suivante est arrivée en France. Une femme avait fait la promesse d’offrir une messe pour les âmes tous les mois. C’était une personne pieuse et réservée qui travaillait comme domestique dans les grandes maisons. Il arriva qu’elle perdit son emploi et se retrouva sans travail plus longtemps qu’elle ne s’y attendait. Elle n’avait presque plus d’argent mais un jour, en sortant de la messe, elle se rappela qu’elle n’avait pas encore fait son offrande de messe pour le mois. Mais il y avait un problème. Si elle faisait son offrande ce mois-là, il ne lui resterait bientôt plus un sou, et elle hésitait. Elle fit cependant très vite confiance à Jésus, sachant qu’il ne l’abandonnerait pas en ce moment difficile. Elle alla donc vers le prêtre pour lui demander comme d’habitude d’offrir une messe pour les âmes du Purgatoire. Puis elle rentra chez elle. Comme elle quittait l’église, un beau jeune homme habillé avec élégance s’approcha d’elle et lui dit qu’il avait entendu dire qu’elle cherchait du travail. Elle acquiesça tout en se demandant comment il pouvait le savoir. Il était aimable mais convaincant, et il lui dit de se rendre dans telle rue et de frapper à la troisième porte sur la droite. Elle se mit en route, toujours un peu intriguée, et trouva rapidement la maison qui lui fit immédiatement très bonne impression. Elle frappa à la porte d’entrée. Une vieille dame très gentille vint ouvrir et la fit entrer avec joie lorsqu’elle apprit que cette femme cherchait du travail comme domestique. Elles se mirent rapidement d’accord sur les tâches à effectuer, très heureuses d’avoir trouvé toutes les deux ce dont elles avaient grand besoin. Comme elle entrait dans le grand et élégant salon, la nouvelle venue aperçut un encadrement sur le manteau de cheminée. C’était le portrait de l’homme qui venait de lui parler à la porte de l’église quelques minutes auparavant! « Madame, demanda-t-elle, qui est le monsieur sur cette photographie?» - « Oh! répondit la vieille dame, c’est mon fils Henri. Il est mort il y a quatre ans. »
Si nous connaissons quelqu’un, par exemple, qui a beaucoup souffert étant enfant à cause de ses parents ou de la société, une Pauvre Âme peut-elle protéger cet enfant contre les attaques de Satan à travers ces plaies qui sont, naturellement, toujours ouvertes, jusqu’à ce que cette personne puisse, disons, reconnaître et soigner ces blessures en s’adressant à un prêtre ou à un médecin?

Absolument, et la Pauvre Ame peut aussi la guider vers la personne qui convient. Je connais des cas où c’est exactement ce qui est arrivé et ce n’est que plus tard que les Pauvres Ames m’ont dit que c’était elles qui étaient intervenues pour aider.

Qu’est-ce qui se passe lorsque quelqu’un leur demande de l’aide pour quelque chose qui n’est pas tout à fait saint? Vous avez dit plus tôt qu’elles n’apporteront pas leur aide dans ces cas-là.

Non, non! Si quelqu’un leur demande de les aider avec de mauvaises intentions, ce ne sera jamais d’elles que viendra cette aide, si elle arrive. Il n’y que Satan pour aider quelqu’un dont les intentions sont mauvaises, mais il peut aussi, naturellement, singer leurs activités.

Connaissez-vous un cas où elles sont apparues à quelqu’un qui leur a ensuite demandé de l’aider à faire quelque chose de malhonnête?

Eh bien, oui. Au cours d’un grave accident de voiture, trois âmes sont apparues au conducteur en lui disant, « Maintenant, vous allez nous aider ». Elles l’avaient clairement maintenu en place parce que la voiture avait fait au moins un tonneau et il en était sorti sans une égratignure. Lorsqu’il eut vraiment compris qu’elles l’avaient protégé d’une mort certaine, il leur demanda de continuer à l’aider pour ses assurances. Il avait bien assisté à des messes pour elles et il s’attendait à ce qu’elles l’aident encore. Il est devenu clair, après quelque temps, que les âmes ne l’aidaient pas parce qu’il n’avait pas obtenu un centime des assurances pour sa voiture. Il en était fâché et semblait ne pas comprendre pourquoi elles n’avaient pas continué à l’aider. Mais le fait est qu’il n’avait pas dit toute la vérité à sa compagnie d’assurances et déclaré des faussetés au sujet de l’accident. Cette malhonnêteté ne lui a occasionné que des problèmes supplémentaires.

lucienne1

Messages : 96
Date d'inscription : 18/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum