Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Her le Jeu 8 Sep - 19:47

Bonjour à Tous,

J'ai trouvé cette analyse pertinente chez Vincent Detarle :

///////////////////////////////////////////////////////////////////

http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/note_du_traducteur.html

Quelques remarques du traducteur
(Depuis un certain temps, toutes les traductions des messages que vous lisez sur ce site sont réalisées par J-L B.)

------------------------------

3260 - Message de Notre Dame Reine de la Paix, reçu le 1er janvier 2010

Chers enfants, Je suis votre Maman et Je suis venue du ciel pour vous apporter la paix. Ouvrez vos cœurs à l'amour du Seigneur et laissez-Le vous transformer. Ne restez pas les bras croisés. Demeurez fermes dans la prière. La prière vous fortifiera et vous conduira à la victoire de Dieu.

Vous marchez vers un futur de grandes épreuves. La mort d'un grand leader sera cause de grande confusion. L’abaissement d'un prophète sera nécessaire pour le bien de nombreuses âmes. Vous ne pouvez pas comprendre les mystères de Dieu. Agenouillez-vous dans la prière. Cherchez des forces dans l'Eucharistie et dans les paroles de Mon Fils Jésus.

L'Eglise butera sur une grande pierre d'achoppement avec la révolte d'une congrégation célèbre. Demeurez fermes dans la vérité. Ne laissez rien vous détourner de la vérité. Écoutez-Moi et Je vous conduirai sur un chemin sûr. Courage. Qui est au Seigneur ne connaîtra jamais la déroute.

Le sang tombera d'en haut et le feu filera à toute vitesse sur l'eau. Voici les temps que j'ai annoncés dans le passé.
Avancez dans la vérité. Tel est le message que Je vous transmets au nom de la Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Demeurez dans la paix, amen.

-----------------------------------

Cher Vincent, as-tu remarqué que le message à Pedro Regis du 1er janvier 2010 a un caractère programmatique, puisqu’il annonce pas moins de quatre évènements de natures très différentes :

1 - un évènement politique : « La mort d'un grand leader sera cause de grande confusion », c’est « l’accident » du Président polonais qui m’a fait souvenir de ce message ;

2 - un évènement prophétique : « L’abaissement d'un prophète sera nécessaire pour le bien de nombreuses âmes. Vous ne pouvez pas comprendre les mystères de Dieu » ; cf. mon commentaire ci-dessous ;

3 - un évènement concernant la crise dans l’Eglise : « L'Eglise butera sur une grande pierre d'achoppement avec la révolte d'une congrégation célèbre » ; cet évènement n’a visiblement pas encore eu lieu ;

4 - un évènement mystérieux : « Le sang tombera d'en haut et le feu filera à toute vitesse sur l'eau » : est-ce qu’il s’agit de l’Avertissement ?

A propos du deuxième point, lorsque Notre Dame dit : « L’abaissement d'un prophète sera nécessaire pour le bien de nombreuses âmes – vous ne pouvez pas comprendre les mystères de Dieu » (« A queda de um profeta será necessária para o bem de muitas almas.Os mistérios de Deus vós não podeis compreender. »), on peut penser qu’Elle parle ici de Myriam, la voyante du couple Myriam et Marie, qui annonçait le Grand Avertissement pour 2009.

Plusieurs éléments militent en faveur de cette interprétation :

1) la date du message, le 1er janvier 2010 – le jour même où la date butée de 2009 est passée, après laquelle l’annonce de l’évènement semble pour ainsi dire frappée de forclusion, après quoi son prophète est plus ou moins discrédité, et, quoiqu’à un moindre degré, le prophétisme à travers lui ;

2) l’expression « queda de um profeta », dans sa forme grammaticale « queda » + « de » + complément, qui appelle à traduire ce mot par « abaissement » plutôt que « chute » ou « déchéance » (comme le fait la traduction proposée sur ce site) – l’idée étant plutôt celle d’une réduction que d’une faute, ici réduction d’audience, désaffection des lecteurs, etc... Il ne faut pas oublier que l’audience de Myriam et Marie était mondiale ;

3) le message reçu par Agnès-Marie, également le 1er janvier, qui semble confirmer cette analyse :
« Que vos cœurs ne se troublent pas en ce jour où il semble que les promesses de Mon Fils ne se soient pas accomplies. Il fallait qu'il en fût ainsi pour finir de purifier l'intelligence et la foi de Mes enfants avant l'Heure établie. Beaucoup étaient dans une fausse attente comme au temps de l'Incarnation de Mon Fils Jésus.
Aujourd'hui, Mon petit reste s'est encore écrémé, il ne Me reste que la sainte sève de Mon peuple. Petit reste mais combien épuré et sanctifié. Ne vous désolez pas, n'accablez pas Mes prophètes, mais observez vos cœurs. Sont-ils purs devant ma promesse ? »

4) les deux messages évoquent la nécessité :
« L’abaissement d'un prophète sera nécessaire pour le bien de nombreuses âmes » (Pedro Regis) ; « Il fallait qu'il en fût ainsi pour finir de purifier l'intelligence et la foi de Mes enfants avant l'Heure établie » (Agnès-Marie).
La nécessité peut à tout instant changer le cours de la prophétie quand celle-ci est conditionnelle, comme l’est le Grand Avertissement – la condition, énoncée par Dieu, et recherchée par lui, étant celle de la conversion.
Dans la prophétie conditionnelle, trois cas sont toujours possibles :
Dieu peut retenir sa justice et l’annuler pour faire valoir sa miséricorde, parce que la conversion demandée a eu lieu – exemple : Ninive ;
Dieu peut exercer sa justice, parce que la conversion n’a pas lieu ; exemple : Sodome ;
Dieu peut retarder sa justice, parce qu’il veut optimiser la conversion qu’il en attend – c’est-à-dire optimiser le déploiement de sa miséricorde en suspendant momentanément l’exercice de sa justice ; c’est de cette nécessité, à proprement parler divine, qui est nécessité du meilleur rapport possible entre la miséricorde et la justice de Dieu, que parlent aussi bien le message de Pedro Regis que celui d’Agnès Marie ; s’arrêter à des dates (à des chiffres), qui ne sont d’ailleurs dans le cas de Myriam et Marie, pour ceux qui les ont bien lues, que des indications de période, démontre une singulière incompréhension de cette question.

5) à l’appui de cette dernière remarque, considérons cette recommandation de Notre Dame, donnée également le 1er janvier 2001, à Ned Dougherty :
« Gardez à l'esprit que le temps est un continuum que l’on découpe en années, sans autre but que de le ranger dans un calendrier, pour en tenir le compte. En gardant cela à l'esprit, vous devez reconnaître que le basculement [de l’heure] de l'horloge [pour entrer] dans la nouvelle année ne prouve pas qu’une nouvelle ère [commence] pour l'humanité – simplement parce que l’horloge l’indique. »

6) il faut ajouter que le thème du Grand Avertissement, et de son immédiate proximité, est toujours aussi présent chez tous les petits prophètes d’aujourd’hui : cf. par exemple Ameche (31.03.2010), Anna Marie (06.03.2010), John Leary (14.01.2010), Jennifer (12.03.2010) , etc... sans oublier Myriam et Marie elles-mêmes (08.01.2010).

7) et pour finir, on remarquera que Notre Dame précise à Pedro Regis dans le message cité : « Vous ne pouvez pas comprendre les mystères de Dieu. »

AUTREMENT DIT : CE QUE DIEU A DECIDE, IL FAUT SE LE TENIR POUR DIT – ET SURTOUT NE PAS ERGOTER.
(J-L B., 4-12 avril 2010)]


Dernière édition par Hercule le Mer 19 Oct - 8:53, édité 1 fois
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Her le Dim 18 Sep - 23:17

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en train de recopier tous les extraits d'extases prophétiques de Marie-Julie Jahenny, relatives au Grand monarque et au Saint Pontife.
Des choses comme cela ne s'inventent pas. De plus, elles sont concordantes aux quelques 500 prophéties chrétiennes collectées par ailleurs et par mes soins, depuis la Genèse jusqu'à nos jours (que l'on peut trouver sur le même blog : http://nouveauroidefrance.forumactif.org/ ).

Parallèlement à cela, je travaille aussi sur les prophéties chrétiennes d'Espagne, données lors des apparitions d'Ezkioga en Pays Basque (1931-1934, à 50 kms de San Sébastien, près de Zumarraga), et aux messages prophétiques de Soeur Marie des Neiges Holgado (1937-1938) à Roncal, province de Navarre.

L'Apôtre nous dit : "Accueillez les prophéties. retenez ce qui est bon et laissez le reste", et aussi "L'esprit des prophètes est soumis aux prophètes, car Dieu est un Dieu d'ordre et non de désordre". Depuis les premiers temps du monde, Dieu nous dit toujours la même chose à travers ses prophètes. Il ne s'agit pas de messianisme politique et d'un complot humain, mais de volonté divine, et je peux vous affirmer que Dieu a de la suite dans les idées.

Je vous conseille tout de même de relire ces prophéties car tout y est annoncé avec une grande précision.

Il en est des prophéties comme d'un objet observé à grande distance. Plus on s'en rapproche en temps et en distance, plus les détails qui le compose deviennent précis, mais les profils et leurs contours restent toujours identiques...

Ainsi par la Sainte Vierge qui mène l'ultime combat spirituelle de l'Eglise avec les anges, est vraiment entrée dans sa mission par le message de La Salette. En un seul message tout nous est dit jusqu'au retour des rois. Tous les messages qui suivent sur d'autres lieux d'apparitions ne sont que des coups de loupe pour développer telle partie du message initial ou tel ou tel charisme spécifique à chaque lieu d'apparition.

Le Seigneur nous dit aujourd'hui qu'Il nous a tout donné, sauf le jour et l'heure du commencement de cette ultime épreuve de l'Eglise, corps mystique du Christ, qui va vivre sa Passion comme son Maître, avant son triomphe final. Cette ultime épreuve est mentionnée au chapitre 675 du Catéchisme de l'Eglise Catholique. Nous allons connaître la fuite du Pape, la nomination d'un antipape qui va déplacer le siège de l'Eglise à Jérusalem et la livrer à un précurseur de l'anti-christ. De plus le Christ va être lui-même rejeté suite à la découverte d'ossement qu'on lui attribuera en niant sa mort sur la Croix, sa Résurrection et sa divinité. L'antipape va annoncer le mariage des prêtres, le sacerdoce des femmes, une nouvelle messe, le démontage des croix et des tabernacles, etc...
(La suite de la folie du Da Vinci Code).

Nous allons être dépouillés de tout pour nous contraindre à revenir vers Dieu.
Les Riches seront ruinés et désemparés, et les pauvres seront dans les tribulations.

Cette épreuve par la foi est identique à celle du veau d'or subie par les Hébreux au désert, avant l'entrée en terre promise.
Pour nous, le temps de la terre promise correspond à l'entrée dans la Nouvelle Pentecôte prophétisée par Jean-Paul II et par Notre Dame à Don Gobbi.

Beaucoup de saints et d'âmes privilégiées des siècles passés qui avaient vu notre époque en vision, extase ou locution mystique, auraient aimé vivre en ces temps extraordinaires du relèvement de la Fille aînée de l'Eglise.

Lisez ces prophéties pour tout comprendre.

Le Seigneur explique aussi qu'il ne nous a pas indiqué les véritable chronologie de ces événements.
La chronologie de l'Apocalypse de Jean a été imposée pour des raisons d'écriture, mais certains événements seront courts et simultanés.

Il n'a pas non plu indiqué la véritable intensité de ces événements catastrophiques que nous pouvons atténuer et diminuer par la force de notre prière mais, que nous ne pouvons plus annuler.

Le Seigneur nous dit enfin que ces temps seraient abrégés sinon les justes eux-mêmes seraient abusés et trompés.

Aujourd'hui, il n'y a même plus besoin des prophéties pour comprendre que nous sommes entrés dans ces temps de purification...

Meilleures pensées
Hercule
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Her le Lun 17 Oct - 21:25

http://benoit-et-moi.fr/2011-III/0455009f700cc020c/0455009f7c09b0903.html

POUR QU'IL RÈGNE

Jean Ousset
Autoportrait, 1973 (CESNUR)

Un long (et magnifique) article de Massimo Introvigne sur l'oeuvre majeure et d'une grande actualité d'un intellectuel catholique français du siècle dernier, Jean Ousset (que je découvre grâce à lui), dont le sujet est la Royauté sociale de Jésus-Christ (12/10/2011)

J'aime beaucoup Massimo Introvigne - et c'est à Benoît XVI que je dois de le connaître. Il est l'une des rares personnes à publier très régulièrement sur internet (en particulier sur La Bussola, qu'il illumine littéralement de ses contributions sur le magistère de Benoît XVI), dont on peut dire qu'après avoir lu un article de lui, on est plus intelligent et meilleur qu'avant!! Il vous pousse vers le haut! C'est assez rare pour être noté.

Cet article a été publié il y presque un mois, et je l'avais mis de côté en me disant que je trouverais bien un moment pour le traduire. Le tableau qui est fait ici des trois catégories du naturalisme et de ses expressions, évoque irrésistiblement pour moi (mais c'est réducteur) ce qui se passe autour de nous juste en ce moment, précisément en France.
Je ne mets pas de notes, il n'y en a pas besoin, je laisse les lecteurs faire leurs propres recherches sur les noms cités.
Je me suis juste permis de surligner certains passages en gras.

Un long article de Massimo Introvigne (traduit en français) sur Jean Ousset, est à lire ici: http://www.cesnur.org/..

Le retour d'un grand texte de Jean Ousset
Massimo Introvigne, La Bussola
17/09/2011
----------------

La maison d'édition française historique Dominique Martin Morin semblait menacée de disparition, mais elle continue au contraire à fonctionner après le transfert de Bouère (Mayenne) à Poitiers. Elle a ainsi rendu à nouveau disponible dans son catalogue "Pour qu'Il règne" , l'oeuvre fondamentale de Jean Ousset (1914-1994), imprimée la dernière fois en 1998 et dont la première édition remonte à 1959. L'opportunité nouvelle de retrouver une oeuvre qui semblait impossible à trouver est une bonne nouvelle. Le livre reste en effet l'œuvre majeure produite par l'école contre-révolutionnaire en France au XXe siècle.
L'école contre-révolutionnairee tire son nom de l'opposition à la Révolution française, mais ce n'est pas une école «nostalgique» de 1788 - on sait bien que si on revenait à 1788, un an plus tard, on serait... en 1789 - elle développe plutôt une critique d'un processus d'éloignement de la vérité catholique qui a des origines bien plus reculées, et qu'il appelle justement «révolution». Jean Ousset et son association La Cité Catholique - qui a ensuite continué sous une autre forme - ont continué cette école, en France et ailleurs, durant une grande partie du siècle dernier.

Oeuvre immense, "Pour qu'Il règne" peut difficilement être résumée. Il n'est toutefois pas impossible d'en mettre en évidence une architecture.
Le point de départ du texte est la doctrine de la royauté sociale de Jésus-Christ. Comme l'Alpha et l'Omega, le début et la fin de la création, le Christ est Roi de l'univers. Cette souveraineté s'exerce non seulement sur les cœurs, mais aussi sur les nations. Ousset consacre un chapitre entier à l'exégèse de l'affirmation de Jésus-Christ, selon laquelle «mon royaume n'est pas de ce monde»(Jn 18, 36), expliquant que la phrase signifie que c'est un royaume qui n'est pas né de ce monde , « il ne provient pas de ce monde», selon une formule qu'il reprend du cardinal Louis-Edouard-François-Désiré Pie (1815-1880). Toutefois, le royaume de Jésus-Christ s'exerce sur ce monde, et «la formule ne signifie en aucune façon que Jésus refuse de reconnaître à Sa Souveraineté le caractère de Royauté sociale».

Dès lors que le Royaume de Jésus-Christ est le royaume de la vérité - le Maître l'explique à Pilate, justement après lui avoir dit que son royaume n'est pas «de ce monde» - le libéralisme relativiste, qui nie l'existence de la vérité, a son début symbolique dans la réplique suivante du procurateur romain, «Qu'est-ce que la vérité?» (Jn 18, 38). Du libéralisme dérive le laïcisme, c'est-à-dire la séparation entre religion et politique. Le contraire du laïcisme n'est pas la confusion entre politique et religion, également réprouvée par l'Église, mais la distinction entre les deux sphères, permettant leur collaboration féconde. Dans le domaine social, l'Eglise énonce des principes moraux qui - bien qu'ils s'appliquent aussi à la vie de la société et à la politique et pas seulement à la moralité individuelle - sont obligatoires pour tous les catholiques. Par exemple, ceux-ci ne doivent pas seulement renoncer au divorce dans leur vie personnelle, mais ils doivent aussi être opoosés aux lois qui reconnaissent et encouragent le divorce.

La doctrine sociale de l'Église énonce également les principes généraux, si souvent répétés qu'un catholique ne pourrait s'en écarter sans risque grave pour sa fidélité aux Papes et du Magistère. Mais «les détails pratiques, le soin journalier des affaires publiques, l'adaptation des principes éternels de la sagesse politique aux différentes conditions d'époque et de lieu» sont au contraire laissés par le Magistère lui-même à la responsabilité des laïcs catholiques. Des laïcs, et non pas des prêtres: «le laïc, en un sens, est plus directement concerné par le développement de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ et cela dans la mesure même où il est plus que le prêtre, impliqué dans l'ordre temporel, dans l'ordre civil, dans l'ordre séculier, plus impliqué dans les choses sociales, plus directement impliqué dans les questions politiques ...»
En rappelant que les prêtres enseignent la morale sociale, mais laissent aux laïcs le choix de la façon de l'appliquer dans les situations politiques contingentes, on évite les écueils à la fois du laïcisme et du cléricalisme. Il faut noter que ces idées sont exprimées par Ousset avant 'Apostolicam actuositatem' du Concile Vatican II, dont elles anticipent un thème essentiel.

Si ceci est la «thèse», pour Ousset dans l'histoire concrète des hommes, il faut s'occuper de l'«hypothèse», c'est à dire des conditions concrètes qui empêchent parfois la réalisation de la thèse dans son intégralité. Il n'est pas toujours illégitime de se contenter d'une réalisation partielle: à condition que, dans ce cas aussi, la thèse de la royauté sociale soit constamment répétée dans son intégralité.

Le régime de l'hypothèse est déterminé en Occident par la présence dominante du naturalisme , qui se présente selon Ousset en trois degrés ou catégories.

Le naturalisme de la première catégorie « nie jusqu'à l'existence du surnaturel, [...] l'exclut ouvertement en le considérant comme une folie, une absurdité, ou au moins une chose qui, si elle existe, est inconnaissable».
Celui de la deuxième catégorie «à la rigueur, ne nie pas l'existence du surnaturel, mais refuse d'en reconnaître la primauté»: le surnaturel existe, mais l'homme cultivé, supérieur, et «philosophe» est capable de faire sans, ou du moins peut ne pas se lier au surnaturel tel que présenté par une religion particulière, dès lors que ses outils philosophiques - ou l'«ésotérisme» - lui permettent de saisir le fonds commun de tout.
Enfin, le naturalisme de la troisième catégorie reconnaît l'existence et en théorie même la primauté du surnaturel, mais il pense que c'est une «matière optionnelle» dont, dans le contexte de la société moderne, en particulier dans les domaines politique et social, on peut légitimement ne pas tenir compte, évitant ainsi les divisions et les controverses qui seraient essentiellement nuisibles.

Le naturalisme en action, pour Ousset, s'appelle Révolution , un terme qui - selon justement l'enseignement de l'école contre-révolutionnaire - ne fait pas référence à un événement unique, mais à un processus pluriséculaire. «La Révolution est satanique», à la fois dans le sens où le 'non serviam' des anges rebelles est le type de toute révolution - de sorte que «la référence à Lucifer est indispensable» - et dans le sens que Satan, «le premier révolutionnaire», poursuit son action dans l'histoire grâce à une «contre-Eglise». Il ne s'agit pas de messes noires ou de phénomènes extraordinaires, mais de «l'action très ordinaire, et pour ainsi dire continue de l'enfer parmi nous. Satanisme authentique, mais sans odeur de soufre ou apparitions de diables cornus».

- Au naturalisme de la première catégorie correspondent les «troupes régulières» de la Révolution : conventicules (ndt: "petite assemblée, réunion généralement secrète, illicite ou séditieuse, où l'on complote" ) qui visent explicitement à la subversion de l'environnement naturel et chrétien. Ce n'est pas seulement les francs-maçons, dont "Pour qu'Il règne" traite par ailleurs abondamment. L'ample cadre décrit par Ousset part des mouvements gnostiques contre lesquels ont lutté les Pères de l'Église et déjà les apôtres; il se poursuit avec les manichéens, les Cathares, les Albigeois; il fait allusion aux influences de la Kabbale juive dans la formation de conventicules hétérodoxes qui au XVIIe siècle agitaient la bannière des Rose-Croix; il étudie les liens entre le mouvement qui prend son nom du mythe de la Rose-Croix et la naissance de la Franc-Maçonnerie.

Si le détail historiographique, plus de cinquante ans après la première édition de "Pour qu'Il règne", peut parfois paraître dépassé par des études ultérieures, le cadre d'ensemble ne manque pas de garder une certaine cohérence. Ousset ne cède pas aux attitudes «conspirationistes», ni n'imagine une «grande main» unique derrière l'ensemble du processus révolutionnaire: on doit éviter - écrit-il - de se faire une idée trop simple, qui finirait par bénéficier aux sectes, d'une unité inexistante de leur entente et de leur action. Si la contre-Église est une, elle est aussi multiple et terriblement fractionnée».

L'action de la contre-Église dans l'histoire de l'Occident vise à détruire cette imparfaite mais non imaginaire construction de la Royauté sociale de Jésus-Christ que fut la civilisation chrétienne du Moyen Age, à travers trois étapes fondamentales: la Réforme, la Révolution française et le laïcisme du XIXe siècle, qui comprend le socialisme et prépare le communisme.
La reconstruction de ces étapes par Ousset suit - et met en forme - un patrimoine commun de lecture de l'histoire qui était depuis longtemps affirmé dans l'école contre-révolutionnaire. Un des points de référence de Ousset - avec Mgr Henri Delassus (1836-1921) - est ici Mgr Jean-Joseph Gaume (1802-1879), également utilisé pour rappeler à chaque fois que l'auteur l'estime nécessaire, que tandis que l'on examine les passages sans fin du processus révolutionnaire, on ne doit jamais perdre de vue son unité.

"Pour qu'Il règne" reprend de Mgr Gaume ce passage éloquent sur la Révolution :
«Si, arrachant son masque, vous lui posiez la question: «Qui es-tu», elle vous répondrait: « Je ne suis pas celle que l'on croit. Beaucoup parlent de moi, mais très peu me connaissent. Je ne suis ni le carbonarisme conspirant dans l'ombre, ni la motion qui gronde dans les rues, ni le changement de la monarchie à la république, ni le remplacement d'une dynastie par une autre, ni l'interruption momentanée de l'ordre public. Je ne suis ni les hurlements des Jacobins, ni la fureur des Montagnards, ni le combat des barricades, ni le saccage, ni l'incendie, ni la réforme agraire, ni la guillotine, ni les noyades [allusion aux prêtres massacrés par noyade à Nantes pendant la Révolution française]. Je ne suis ni Marat ni Robespierre ni Babeuf ni Mazzini ni Kossuth. Ces hommes sont mes enfants, ils ne sont pas moi. Ces choses sont mes oeuvres, elles ne sont pas moi. Ces hommes et ces choses sont des faits passagers; mais je suis un état permanent. Je suis la haine de tout ordre religieux et social que l'homme n'a pas lui-même créé et dans lequel il n'est pas roi et Dieu en même temps. Je suis la proclamation des droits de l'homme contre les droits de Dieu. Je suis le fondateur d'un état religieux et social fondé sur la volonté de l'homme plutôt que sur la volonté de Dieu. Je suis Dieu détrôné et l'homme à sa place. C'est pourquoi je m'appelle la Révolution, qui signifie renversement».

- Au naturalisme de la seconde catégorie correspond ce qu'Ousset appelle la «cinquième colonne» de la Révolution, c'est-à-dire le progressisme au sein de l'Eglise. A chaque phase de la Révolution correspond une phase spécifique du progressisme: à la Réforme, le jansénisme et le gallicanisme; à la Révolution française, le catholicisme libéral; au processus qui va de sécularisation du XIXe siècle au socialisme et au communisme, le modernisme - avec sa déclinaison sociale spécifique, le mouvement politique catholique-démocrate et moderniste dit du Sillon - et les fléchissements doctrinaux et en actes de théologiens et d'hommes d'Eglise face aux forces socialistes et communistes.

- Au naturalisme de la troisième catégorie correspondent «nos propres abandons et notre complicité» : la foi timide, le langage équivoque, le compromis qui se déguise en prudence, les collaborations ambiguës. Ici Ousset aborde la question très délicate de la collaboration avec les non-croyants qui se disent respectueux de la cause de l'Eglise. Une certaine collaboration, affirme-t-il, est possible. Ousset reprend une métaphore du jésuite Pedro Descoqs (1877-1946): «Supposons que deux groupes d'hommes, l'un de croyant et l'autres de non-croyants, se mettent d'accord pour porter les éléments lourds d'un échafaudage sur le parvis de Notre-Dame. Le premier groupe à l'intention de construire l'échafaudage pour la restauration de la façade. Le second veut construire l'échafaudage, mais l'utiliser pour mettre le feu à l'église. Les deux groupes sembleraient d'accord sur le résultat immédiat: apporter les morceaux de bois devant la cathédrale. Mais les intentions et les buts des uns et des autres sont contradictoires. Leur connubium est donc tout simplement immoral et doit donc être condamné sans réserve. Mais supposons au contraire que ces deux groupes aient prévu de transporter les éléments de l'échafaudage, et veuillent tous les deux s'en servir pour restaurer la façade de l'église. Le premier, c'est vrai, par esprit de foi et pour honorer Dieu, tandis que le second veut simplement préserver une merveille artistique et un héritage de la vieille France. Bien qu'elle soit moins élevée, cette deuxième intention n'est en rien immorale. On ne voit donc pas où seraient l'injustice et l'immoralité chez les catholiques qui collaboreraient avec le second groupe en vue du même résultat pratique à obtenir, transporter les éléments sur la place de Notre-Dame, puisque les uns et les autres chercheent à coopérer dans la même bonne action».

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende, mais Ousset ne s'arrête pas là. Il ajoute qu '«un catholique ne pourra jamais accepter que l'Eglise soit présentée seulement comme un outil au service du bien social ou national» (p. 380). Et il exprime de gros doutes sur la possibilité réelle d'unir les ennemis de la Révolution autour de la nation et du bien commun sans reconnaître dans l'Eglise la gardienne pluriséculaire de ce bien.

On dira - et des critiques souligneront ce point - que toute l'immense fresque de la Révolution présuppose que ce qui a été détruit par le processus révolutionnaire, c'est-à-dire la chrétienté médiévale, méritait d'être conservée, alors que c'est justement ce que les libéraux nient, soulignant que le Moyen Age aussi était plein de pécheurs et d'injustice. Oui, répond Ousset, mais «ceux qui pour excuser les désordres de notre temps - comme l'a dit péremptoirement Louis de Bonald [1754-1840] - recherchent des exemples de désordre dans le passé, oublient que le désordre était alors dans l'administrationet les moeurs , alors qu'aujourd'hui il est dans les lois, et qu'il n'y pas de désordre vraiment durable s'il n'est pas consacré par la loi » (p. 407).

La troisième partie de "Pour qu'Il règne" vise à répondre à une autre objection : désormais la Révolution a gagné, et il n'y a plus rien à faire. Il s'agit d'une série de méditations d'une profonde spiritualité qui contemplent, respectivement, la Croix, Jésus-Christ comme homme de douleur, le mystère de l'Église et les béatitudes évangéliques. A travers ces méditations - qui sont une partie intégrante de l'ouvrage - Ousset entend convaincre le lecteur qu'il n'a ni le devoir ni le droit de désespérer. L'énorme machine mise en branle par la Révolution a échoué à détruire l'Eglise, parce qu'elle est divine. Le texte combat aussi la tentation spiritualiste de compter sur l'intervention miraculeuse du Ciel ou de recourir seulement à la prière. Ousset rappelle les paroles de sainte Jeanne d'Arc (1412-1431): «Les hommes d'armes combattront et Dieu donnera la victoire»."
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Her le Mer 19 Oct - 8:56

http://publication-evangelique.com/pdf/preche/Danger_dicernez_le_faux2.pdf

Dieu a déjà donné tout ce qui est nécessaire au discernement. Comment discerner les vrais et les faux? 1 Jean 4:1 Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

1 - Par le discernement des esprits 1 Corinthiens 12:10 à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues. Marc 9:25 Jésus, voyant accourir la foule, menaça l’esprit impur, et lui dit: Esprit muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant, et n’y rentre plus.

2 - La confession de leur position face à Jésus. 1 Jean 4:1 Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. 2 Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu; 3 et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

3 - Leur amour de la parole de vérité 1 Jean 4 :5-6 eux, ils sont du monde; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute. 6 Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas: c’est par là que nous connaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.
- Voici une prophétie des derniers temps. Nous sommes dans les derniers temps 2 Thessaloniciens 2:9-12 L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10 et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. 11 Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, 12 afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés.
- Comment Dieu considère ceux qui ne demeurent pas dans sa doctrine? 2 Jean 1:9 quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils.

4 - L'amour qui les anime 1 Jean 4 :7-8 Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. 8 Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.

5 - Leurs fruits
Matthieu 7:15-19 gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. 16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? 17 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. 18 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. 19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. 20 C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez -amour de l'argent, adultère, spectaculaire, mensonge

Que devons-nous faire pour affermir notre discernement ?

1 - Lire, méditer, pratiquer et demeurer dans la parole de Dieu. 2 Pierre 3:1-2 voici déjà, bien-aimés, la seconde lettre que je vous écris. Dans l’une et dans l’autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence, 2 afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, enseigné par vos apôtres,

2 - Les anciens et les disciples doivent surveiller ce qui se passe dans l'église. Tite 2 :9-3:1 ... être attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. 10 Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs, 11 auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu’on ne doit pas enseigner. 12 L’un d’entre eux, leur propre prophète, a dit: Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux. 13 Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu’ils aient une foi saine, 14 et qu’ils ne s’attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d’hommes qui se détournent de la vérité. 15 Tout est pur pour ceux qui sont purs; mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillées. 16 Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs oeuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d’aucune bonne oeuvre. 1 Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine. 1 Corinthiens 4:6 c’est à cause de vous, frères, que j’ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d’Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au-delà de ce qui est écrit, et que nul de vous ne conçoive de l’orgueil en faveur de l’un contre l’autre. Hébreux 13:9 ne vous laissez ne pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères; car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n’ont servi de rien à ceux qui s’y sont attachés. Colossiens 2:8 prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Tite 4:16 veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent.
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Her le Mer 19 Oct - 9:24

http://www.blog-catholique.com/post/Un-discernement-nécessaire

Un discernement nécessaire
Question Réponse Religion - Lien permanent

Un discernement nécessaire

« Saint Paul dit bien que dans l’Église il y a les apôtres et les prophètes. Pourquoi rejetez-vous les prophéties ? » - « Le Seigneur et sa Mère nous donnent des messages. Si on suit votre raisonnement, il faudrait supprimer Lourdes et Fatima ! »

Je suis personnellement engagé dans l’OEuvre des Foyers de lumière, de charité et d’amour, qui est née à Châteauneuf-de-Galaure, du dialogue d’une jeune paysanne malade, Marthe Robin, et du Christ crucifié et ressuscité. Ce n’est donc pas moi qui vais minimiser l’importance de la prophétie dans l’Église. Mais les révélations douteuses se multipliant, il est plus que jamais nécessaire de se souvenir du principe de discernement posé par saint Paul : N’éteignez pas l’Esprit, ne repoussez pas les paroles prophétiques, mais discernez la valeur de toute chose. Ce qui est bien, gardez-le ; éloignez-vous de tout ce qui porte la trace du mal. Nous avons non seulement la permission, mais l’obligation, de passer au crible les « messages du Ciel ». Comme la mauvaise monnaie chasse la bonne, l’inflation du merveilleux n’est certainement pas un progrès du vrai surnaturel. Auquel je crois, faut-il le préciser ?

Cette vigilance n’est pas du goût de tout le monde. C’est bel et bien sur cette dérive que j’ai voulu attirer l’attention. Il y a une tentation de donner une valeur absolue aux messages et aux messagers. Ne touche pas à ma religion ! Un correspondant me dit combien cela empoisonne et divise sa propre famille : « Ceux qui refusent de croire sont désignés comme les sages et les savants aveuglés par l’orgueil et accusés de persécuter les petites âmes privilégiées qui s’abandonnent dans la confiance. » Il s’inquiète de ce qui lui apparaît comme une manipulation de la crédulité : « plus c’est gros plus ça marche ».

Qu’on le veuille ou non, cela finit par relativiser la Révélation elle-même. On met tout sur le même plan. Une lettre qui se veut virulente et savante me fait observer que la prophétie remplit la Bible, en particulier l’Apocalypse. «Les prophéties appartiennent donc à la Révélation ». Il faut d’abord faire le tri ; ce n’est pas parce qu’une parole se dit prophétique qu’elle l’est réellement ; nous n’allons tout de même pas faire entrer Nostradamus dans la Révélation ! Ensuite il faut redire des choses archiconnues : la Révélation est close avec la mort du dernier Apôtre, car Dieu a tout dit en son Verbe.

Enfin il faut réfléchir à la différence de statut entre la prophétie biblique, qui constitue le donné révélé, et la prophétie du temps de l’Église , qui le met en lumière. On me donne à juste titre l’exemple des révélations du Sacré-Coeur à Marguerite-Marie ou à soeur Faustine : cela n’ajoute rien à l’Évangile en lui-même, mais cela ajoute certainement à notre compréhension de l’Évangile.

Pour défendre l’authenticité des messages surnaturels, on met trop souvent en avant des critères subjectifs : le climat de piété qui les imprègne, ou les fruits spirituels qui en découlent ; mais cela ne suffit pas à les canoniser ; n’oublions pas que Satan peut se déguiser en ange de lumière. Il faut un critère objectif : L’Esprit vous conduira vers la vérité tout entière. Non pas vers des vérités supplémentaires, comme certains le croient : En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même ; il me glorifiera, car il reprendra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Je donne rendez-vous la semaine prochaine à ceux qui n’ont pas peur de faire ce travail de vérification.

Blog catholique, le blog de la religion catholique, Un discernement nécessaire
Source : La Croix.com , AnuncioBlog , EAQ , Zenith, Homélies, Images Saintes, TopChrétien, France Catholique, KTO, Bioéthique, Conférence Evêque de France, Vatican , Vivre en Chrétien, Le Salon Beige, Famille Chrétienne
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Her le Sam 3 Déc - 11:01

http://apparitionsmariales.org/

Je viens pour vous donner une plus ample description de ce qu'est le véritable don de discernement

MESSAGES DE « HOLY LOVE » (l’Amour Saint) - 1er Août 2005

Jésus et Sa Mère Bénie sont là, avec leurs Coeurs exposés. La Mère Bénie dit: "Loué soit Jésus". Jésus dit: "Je suis votre Jésus, le Verbe fait Chair".

Jésus: "Mes frères et soeurs, à une époque où les grandes distances sont devenues courtes et petites grâce à la technologie moderne, Je vous invite à venir dans les profondeurs de la Volonté de Mon Père qui est immuable.

Comprenez que ce qui a commencé comme Mon Alliance d'Amour avec un petit groupe de prières, atteint l'Éternité à partir de cet humble commencement." "C'est seulement à travers la Volonté de Mon Père que vous commencerez à le comprendre, car la Volonté de Mon Père c’est l 'Amour Saint et Divin". "Ce soir, Nous vous bénissons avec la Bénédiction de Nos Coeurs Unis".

3 Aout 2005 - Message public - Saint Thomas d'Aquin arrive. Il dit: "Loué soit Jésus".

"Je viens pour vous donner une plus ample description de ce qu'est le véritable don de discernement. Nombreux sont ceux qui proclament ce don, qui le feignent, qui prétendent posséder ce don. Ils sont ceux de qui il faut se méfier. Ce sont ceux qui n'ont en réalité que de l'orgueil spirituel".

Le véritable discernement est comme le palais d'un gourmet qui, lorsqu'on lui donne à goûter un vin fin, en reconnaît et en apprécie sa profondeur et sa richesse. Le gourmet ne porte pas de jugement hâtif. Il savoure plutôt le vin lentement, en lui permettant d'inter agir avec les papilles sensitives - un don que Dieu lui a donné. Rien n'est superficiel dans sa conclusion au sujet du vin. Il ne fonde pas sa conclusion sur des opinions préconçues, mais à partir de sa propre interaction avec le vin.

"Comme cela est vrai en ce qui concerne le discernement spirituel. Tellement souvent c'est l'orgueil qui est juge, et le don de discernement n'est même pas présent. Les messages du Ciel doivent toucher l'âme. Ils doivent interagir avec l'esprit. Comme le vin fin, il doivent être savourés - en saisir leur essence avant d'en tirer une conclusion".

"Tellement de dégâts sont commis par ceux qui proclament un faux discernement. C'est un outil important dans les mains de Satan - un outil qu'il utilise librement pour détruire une grande partie de l'oeuvre de Dieu. C'est seulement par le biais de l'orgueil, que dans ce domaine il peut arriver à ses fins".

"Les opinions des gens ne sont pas les mêmes que le don de discernement, bien qu'elles puissent être présentées comme telles. Prenez garde!"

5 aout 2005 - Message Mensuel à tous les Peuples et à toutes les Nations (ce message a été donné en plusieurs parties)
Jésus et Sa Mère Bénie sont là, avec leurs Coeurs exposés. La Mère Bénie dit: "Loué soit Jésus". Jésus dit: "Je suis votre Jésus, le Verbe fait chair" .Ils regardent autour de la pièce et en souriant, particulièrement aux prêtres qui portent leur col romain.

Jésus dit: "Mes frères et soeurs, aujourd'hui une grâce spéciale vous est communiquée par les Mains de Ma Mère.
Cette grâce vous aidera à reconnaître l’endroit où vous vous trouvez sur le sentier de l'Amour Saint, et ce que vous avez besoin de faire pour parvenir plus profondément dans l'Amour Divin".

"Je suis venu pour aider l'Humanité à voir que le sentier qu'elle choisit - le chemin qui est celui de l'amour désordonné de soi-même - c’est celui que Satan tente de vous faire choisir. Ce n'est pas un sentier qui mène à la Vie Éternelle".

"L'amour désordonné de soi porte de mauvais fruits. Il mène à l'oppression, à la guerre et à l'utilisation peu judicieuse de la technologie. L'amour de soi, lorsqu'il est désordonné, porte les fruits d'un ego susceptible qui n'accepte pas la critique - le non-pardon qui sépare l'âme de son Créateur - et l'acceptation facile du compromis avec toute vérité qui, à son tour, enlise l’âme plus profondément dans le péché.

La personne qui est absorbée par l'amour d'elle-même, ne voit dans chaque situation que ce qui l’affecte personnellement. Elle est trop égoïste pour nourrir l’idée de faire de bonnes actions, ou même pour être charitable dans ses propos envers les autres. »

"Elle utilise les biens du monde et tous ses talents, que je lui ai donnés à sa conception, pour son propre profit personnel. Êtes-vous étonnés alors, de la famine, de la pauvreté et des maladies qu’on ignore?"

"Votre nation est maintenant engagée dans un conflit dont vous ne verrez la fin que lorsque prendra fin le terrorisme. C'est une guerre du bien contre le mal - la Vérité contre les mensonges de Satan. La guerre a commencé dans les coeurs et s’est étendue dans le monde. Je viens à nouveau, dans le monde en cet humble endroit, pour apporter la paix dans les coeurs - une paix qui ne viendra qu'à travers la Vérité de l'Amour Saint".

"L'amour de soi empêche les âmes de se rendre compte qu'elles coopèrent avec Satan. C'est pourquoi Je vous dis: l'amour désordonné de soi est la racine même des problèmes du monde d'aujourd'hui".

"J'invite tout le monde à bien comprendre cela parce que les messages de l'Amour Saint, qui ne font qu'un avec la Mission, définissent clairement la défaite de Satan - l'ennemi s'est lui-même dressé ici contre Mon oeuvre".

"Satan attaque le Message et Mon Messager à partir de sources à la fois hautement crédibles et très peu probables. Il ne vient pas vêtu de la Vérité, mais toujours revêtu de mensonges et d'une réalité compliquée.
Il fait appel à l'orgueil du faux discernement".

"Vous, mes disciples dévoués, devez être sages comme le serpent et doux comme la colombe. Demandez au Saint Esprit de vous aider à reconnaître l’endroit où Satan se présente revêtu de Bonté. A la fin, l'ennemi ne vaincra pas, car lorsqu'il s'oppose à la Mission, il s'oppose à Moi. Endurez ces épreuves avec la dignité du martyre d'amour. Je souffre avec vous, et Je serai victorieux avec vous".

"Aujourd'hui Nous vous bénissons avec la Bénédiction de Nos Coeurs Unis".
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Her le Sam 3 Déc - 11:05

C'est vraiment dans la paix que doit se réaliser le discernement spirituel. Si vous êtes troublés et inquiets, considérez que la crainte est dangereuse pour votre vie spirituelle.

Message du Ciel - Jean messager de la lumière - La sainte Eucharistie - 14.06.2011

"Mes bien aimés frères et sœurs,

Quand vous avez à prendre une décision et particulièrement sur le plan spirituel vous devez savoir discerner. A cet effet, il vous appartient d'être vigilant car le démon cherchera à vous piéger. Et sous n'importe quel prétexte il bloquera votre action. A cet effet, vous avez surtout à rester attentif et même à marquer une certaine méfiance aux pensées qui peuvent vous venir à l'esprit.

Dans votre combat spirituel comment pouvez-vous procéder ? Tout d'abord prenez le temps de discerner si cela vient de Dieu. Quand vous n'avez pas toutes les données pour agir, le zèle n'est pas forcément la bonne route. Ayez au plus profond de votre coeur le désir de vous conformer en toute chose à la volonté de Dieu et surtout n'agissez pas selon vos impulsions du moment, en estimant que ce que vous faites peut être bon.

Tant que vous êtes dans la prière et que vous recevez la Sainte Eucharistie après une bonne confession, vous n'avez rien à craindre, car vous êtes unis au Christ dans Son sacrifice, c'est-à-dire, dans Sa victoire contre le démon. Laissez-vous conduire par l'Esprit Saint et votre jugement sera juste parce que vous ne chercherez pas votre volonté mais la volonté de Dieu. Comprenez que malgré cela, le griffu peut encore vous attaquer, soit de l'extérieur en plaçant sur votre chemin une personne animée par le mal, où de l'intérieur en suggérant à votre esprit des pensées trompeuses.

Il est bon que vous essayiez de comprendre comment vous pouvez ressentir ce qui vient de Dieu et ce qui vient du démon. C'est vraiment dans la paix que doit se réaliser le discernement spirituel. Si vous êtes troublés et inquiets, considérez que la crainte est dangereuse pour votre vie spirituelle. Pensez que le griffu trouble votre âme, mais encore mieux, il vous poussera aussi à prendre précipitamment une décision, sans que vous preniez un peu de recul et de paix. Là où est la vérité, là est la paix parce que, étant dans la vérité, vous êtes en communion avec Dieu.

L'adversaire connaît si bien vos failles profondes que sont vos blessures psychologiques, il en profite pour vous déséquilibrer, vous subjuguer sans que vous vous rendiez compte que vous êtes dirigés par lui. Il est essentiel de repérer les failles par lesquelles il vous attaque habituellement afin de déjouer ses ruses et vous garder de ses tromperies.

Il vous faut être conscient, que dans les familles ou les communautés, le démon s'attaquera à la personne la plus fragile pour faire tomber les autres. Vous avez toujours à être lucides que c'est contre le griffu que vous luttez et non contre un être de chair et de sang.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père Eternel, tout l'Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie et des frères du Ciel qui m'accompagnent, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jean, votre messager d'Espérance"
avatar
Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Messages Prophétiques et Discernement des Charismes et des Âmes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum