Le GRAND PAPE, le GRAND MONARQUE et HENRI V de la CROIX, le NOUVEAU ROI de FRANCE
Inscrivez-vous afin de lire et répondre plus facilement Smile

Marie-Julie Jahenny - Introduction et Biographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie-Julie Jahenny - Introduction et Biographie

Message par Her le Mar 6 Sep - 14:44

INTRODUCTION

COURTE BIOGRAPHIE DE MARIE-JULIE JAHENNY (1873-1941)

(Mise-à-jour du 27-11-2011)

///////////////////////////////////////////////////////

Marie-Julie JAHENNY est une tertiaire franciscaine stigmatisée de Blain en Bretagne qui a bénéficiée de plus de 3000 extases.

Marie Julie Jahenny naquit le 12 février 1850 à Coyault, lieu-dit de Blain (Loire-Atlantique, France) à une trentaine de kilomètres au nord de Nantes. Sa mère la consacra de suite à la Sainte Vierge, elle fut baptisée le lendemain de sa naissance, un mercredi des Cendres.

Marie-Julie avait trois ou quatre ans lorsque la famille Jahenny vint se fixer à La Fraudais, petit hameau proche de Blain, où elle vécut toute sa vie.

L'enfant n'eut que 6 mois d'école. À 16 ans, elle fut placée au service d'une famille, mais sa faible constitution ne lui permit d'y rester que 6 mois, ce fut suffisant pour édifier ses maîtres.

Dès son plus jeune âge, elle eut un grand amour de la prière et de la Croix, elle s'imposait de redoutables mortifications à l'insu de ses parents.

Paysanne bretonne illettrée, elle n’est jamais entrée en religion, mais elle s’engagea dans le tiers-ordre franciscain.

Sur les pas de St François d’Assise, Marie-Julie semble être par ses charismes, ses prophéties et sa longévité, une âme parmi les plus extraordinaires extatiques qui ont marqué l’histoire de l’Eglise contemporaine, tant sa vie fut un miracle permanent.

Le Seigneur n'a pas sauvé le monde par ses miracles mais par ses souffrances. C'est le rôle qu'assumera toute sa vie la stigmatisée de Blain pour la conversion des pécheurs et le salut de la France. De la mission de Marie-Julie, le Sacré-Cœur dévoilait :
« La bienheureuse Marguerite-Marie a été choisie pour publier la gloire de Mon Sacré-Cœur et toi, tu es choisie pour publier la gloire de Ma Croix ».

Et encore :
« Marguerite-Marie a eu pour mission de révéler au monde les tendresses ineffables de Mon Cœur, tu as celle de les donner ».

Dans la chambre de sa petite chaumière de La Fraudais, de 1873 à 1941, Marie-Julie fut favorisée de plus de 3000 extases, connue de tous les papes, et de nombreuses visites du Christ et de la Sainte Vierge. Marie-Julie eut des dialogues avec plus de deux cents saints. Marie-Julie reçut de très nombreuses visions et prophéties lors de ses extases. Durant des heures, elle était en colloque avec le Ciel et ses proches se firent écrivains bénévoles pour rédiger en double exemplaire des milliers de pages. Dans la cellule de la stigmatisée, d’innombrables visiteurs reçurent aussi grâce et réconfort : guérisons des corps et des âmes, vocations religieuses et sacerdotales annoncées ou confirmées, immolations acceptées. Marie-Julie prodiguait de sages conseils pour les temps très durs que nous allons vivre.

Elle reçut les stigmates du Christ à 23 ans en 1873, et les porta visibles pendant 62 ans. Dès juin 1880, et pendant 4 longues années, elle fut privée de l’ouïe, de la parole, de la vue et de l’usage de ses membres. Cependant, devenue sourde, elle entendait et comprenait la parole du prêtre lorsqu’il lui parlait en latin, elle qui n’avait aucune instruction ; privée de l’usage de la parole, dans ses extases, sa langue se déliait. Aveugle, elle voyait les apparitions du Ciel. Frappée de paralysie durant une longue période, elle retrouvait sa mobilité chaque vendredi pendant une heure, le temps de pouvoir faire son Chemin de Croix. Marie-Julie fut gratifiée de nombreuses communions surnaturelles qui se produiront régulièrement et publiquement : l’hostie était toujours visible sur la langue de la stigmatisée. Marie-Julie dont la mission était d’arracher les âmes à l’empire du Démon, ne pouvait pas manquer d’attirer sur elle la rage de l’enfer. Comme le Saint Curé d’Ars, elle eut à subir de nombreux assauts du démon en embuscade au pied de son lit de souffrance.

Marie-Julie s’est éteinte paisiblement le mardi 4 mars 1941, elle avait alors quatre-vingt-onze ans.

 ce jour Marie-Julie n'a toujours pas été reconnue par l'Église. De son vivant Mgr Fournier et Mgr Le Fer de la Motte, Évêques de Nantes, lui étaient favorables et lui rendaient visite. Notre Seigneur a dit que c'est Lui qui ferait tout concernant Marie-Julie. Elle a eu également la visite du Cardinal Pacelli.

La Sainte Vierge a assisté Marie-Julie tout au long de sa vie mystique. La première apparition de Notre Dame a eu lieu le 22 février 1873.

Marie-Julie a eu de très nombreuses apparitions de Notre Seigneur. Elles ont commencé le 6 janvier 1873 et ont duré pratiquement jusqu'à sa mort.

Marie-Julie a eu des colloques avec plus de 200 saints et saintes. Grâce à elle nous avons appris beaucoup de choses concernant ces saints.

Le Docteur Imbert-Gourbeyre, spécialiste en stigmatisation, avait à la demande de Mgr Fournier examiné Marie-Julie. C'est à la suite de ces différentes visites qu'il avait pu dire : "il n'y a pas de fraude à la Fraudais".

Précisons qu'elle portait sur la poitrine une inscription stigmatique écrite par la Ste Vierge et ainsi rédigée : « Délivrance du Saint Père, triomphe de la Ste Église ».

Marie- Julie a reçu un grand nombre de communions miraculeuses. La première a eu lieu le 4 juin 1874.

 aucun moment Marie-Julie n'a donné de dates ou d'années pour les événements à venir, tout comme elle n'a jamais révélé le nom d'un Pape martyr quel qu'il soit.

///////////////////////////////////////////////////////

Voici quelques prédictions données par Marie-Julie dont de nombreuses se sont déjà réalisées ou sont d'actualité :


Notre Dame des Douleurs annonce :
« Je vous salue, mes enfants, de mon cœur de Mère et de toute ma tendresse. Je viens établir mon trône au milieu de vous.
- Merci, bonne Mère ! Nous aussi, nous vous saluons, du fond de nos cœurs.
- Mes enfants, ne soyez pas attristés, si vous me voyez descendre ainsi revêtue d’un deuil complet.
Pas une parcelle de son vêtement ne porte de la blancheur, ni aucune couleur réjouissante. Son front est voilé jusqu’aux sourcils. Elle est toute triste et dit : Ce n’est pas à cause de vous, mes enfants, que je porte ce vêtement noir, c’est à cause... - son cœur bat de douleur, je le vois bien - c’est à cause de cette heure malheureuse qui, pour de longs jours, va vous envelopper et achever de perdre ce malheureux royaume qui me fut si cher et qui l’est encore. Si je dis longs, c’est à cause de la profondeur de douleurs que ces jours renferment... »

Saint Michel dit :
« Mes bien-aimés fidèles, courage ! Encore un peu de temps, et vous verrez tout l’enfer se déchaîner pour tout renverser. Vous verrez des choses abominables, des violations épouvantables. La malice des hommes va encore grandir en fureur et en méchanceté. La fille aînée de l’Église sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes... C’est mon dernier mot… »

1879-01-23 :
« Ce n’est que par la douce offrande de toutes les prières, les larmes, les douleurs, les croix de Mes pauvres enfants que je prolonge encore le répit, que je retiens le coup fatal contre les pécheurs. J’offre à mon Fils les sacrifices de Ses Ministres, leurs prières et leurs croix. Je serai avec vous ».

1896-09-19 :
« Rappelez-vous mes graves paroles sur la montagne de la Salette. Le prêtre n’est plus humble et n’est plus respectueux... »

1896-12-01 :
« Quant je verrai en souffrance la vie des victimes, ma main qui bénit et qui frappe, fendra le firmament et apparaîtra aux regards de mes justes pour les diriger, comme une étoile mystérieuse, vers la terre du repos. Ensuite cette main armée de traits de vengeance, après tant de patience et de bonté, touchera la terre ; et le coup sera le grand coup de ma justice.
Un peu plus tard, sous une belle aurore d'un matin plein d'espérance, sortira un Sauveur qui sera choisi par moi pour rendre la paix à mes enfants exilés. Il bénira mes œuvres ; il favorisera mes desseins ; il sera l'ami de Dieu. Si les hommes ne font pas ce qu'ils doivent, je prendrai leur place et je ferai mon œuvre sans les hommes et malgré les hommes ».

1898-05-19 :
« Le grand Coup de la main de Dieu ne sera pas de longue durée, mais il sera si terrible que beaucoup en mourront de peur. C’est après ce grand Coup qu’arrivera le triomphe de l’Église et de la France.
D’abord paraîtra celui que la France prendra pour son sauveur : mais ce ne sera pas le vrai Sauveur : celui qui est choisi et envoyé par Dieu et qui sera des lys ».

1901-09-29 :
« J’ai encore à mes yeux, dit la Sainte Vierge, la trace des larmes que j’ai répandues à pareil jour, en voulant apporter à mes enfants la bonne nouvelle, s’ils se convertissaient, mais la triste nouvelle s’ils persistaient dans leur iniquité. On a fait peu de cas de ce que j’ai révélé...
Mes enfants, quand je me rappelle, depuis le jour où, sur la sainte montagne, j’ai apporté mes avertissements à la terre menacée... quand je me rappelle la dureté avec laquelle on a reçu mes paroles... pas tous, mais beaucoup Et ceux qui auraient dû les faire passer dans le cœur de mes enfants, avec une confiance immense et une pénétration profonde, ils n’en ont pas fait cas. Ils les ont méprisées et, pour la plus grande part, ont refusé leur confiance.
Eh bien ! je vous assure que toutes ces promesses, mes secrets intimes, vont se réaliser. Il faut qu’ils passent visiblement... Quand je vois ce qui attend la terre, mes larmes coulent encore...
Quand la terre aura été purifiée, par les châtiments, de ses crimes et de tous les vices dont elle est revêtue, de beaux jours reviendront avec le Sauveur choisi par nous, inconnu de nos enfants jusqu’ici ».

1904-08-04 :
« Dernièrement j’ai bien souffert. Quand de saints Pasteurs prêtres ont voulu que les dernières lignes de mes secrets, sur la montagne des douleurs, soient connues de tout mon peuple, d’autres pasteurs se sont révoltés. J’ai eu la douleur de voir remisées, sous scellés, ces dernières pages qui auraient dû être livrées au monde... C’est parce qu’il y est grandement question des pasteurs et du sacerdoce qu’on s’est révolté, et qu’on a replié les dernières pages de ce secret divin. Comment voulez-vous que les châtiments ne tombent pas sur la terre ? On va jusqu’à envelopper mes dernières paroles sur la sainte montagne, et à les faire disparaître... jusqu’à faire souffrir ceux qui se sont dévoués pour cette sainte cause, avec la joie de me glorifier dans cette solennelle prédiction. C’est parce que ces dernières lignes sont toutes au sujet du sacerdoce - et c’est moi-même qui les ai prononcées et révélées - et que je montre comment on sert mon Fils dans les saints ordres et comment on vit son sacerdoce... »

///////////////////////////////////////////////////////

Her

Messages : 9481
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum